Naviguer dans la GIRONDE

D'ici quelques jours, nous irons chercher notre nouveau voilier à Bordeaux.

Son propriétaire nous dit que la Gironde entre Bordeaux et Royan est délicate, voire dangereuse.

Cela ne me saute pas aux yeux en regardant la carte.

Quels sont les pièges principaux?

Est-il possible de s'arrêter durant le temps de la marée montante dont on me dit que le courant est important?

L'équipage
13 mars 2013
13 mars 2013
0

La Gironde est large, parfaitement balisée, de jour comme de nuit. C'est un vrai boulevard. Le courant (portant évidemment) est un véritable tapis roulant.

Je ne suis pas pratique du coin, mais ai emprunté cette route une demi-douzaine de fois, dans les deux sens. Elle n'offre aucune difficulté pour un navigateur normalement constitué ;-), surtout si habitué à des conditions autrement trapues !

13 mars 2013
0

Simplement savoir qu'il faudra s'arréter quelque part entre les deux. Et si tu envisages Pauillac, c'est là qu'il peut y avoir un danger..Si tu pars de l'écluse du bassin à flot, tu auras moins de temps avant de rencontrer le flot, que si tu pars d'un ponton sur la Garonne. Donc, souci principal, savoir où tu vas faire un stop.

13 mars 2013
0

Pauillac est une mignonne petite ville sur la rive gauche, dont la particularité comporte... une bouteille de Bordeaux en guise de phare à l'entrée du port.

Oui, il y a du courant, et l'entrée demande de la concentration et un peu de sens de l'anticipation pour manoeuvrer.

Mais de là à parler de danger ! :tesur:

13 mars 2013
0

J'ai été basé à Pauillac pendant 1 an, je ne compte pas les manoeuvres scabreuses que j'y ai vu, en particulier par les non pratiques essayant de se présenter à une place avec le courant dans les fesses... Et même face au courant, pour peu que l'on soit un peu à l'intérieur des pannes. Souvent, je me débrouillais avec des aussières..En plus, vaut mieux pas tomber à l'eau.
Perso, pour sortir, j'arrivais à mouiller prés de Talmont.

13 mars 2013
0
  1. Heure de départ 1h à avant la renverse selon coefficient. Donc le bateau sur le ponton d'attente branlant, sorti des écluses la veille.
  2. Arrêt buffet (mouillage) si trop lent, sinon direct Port Médoc. Je déconseille d'apponter à Blaye par gros coef, mais la citadelle vaut le détour. Il faut arriver à Royan au max à Pm+2 car c'est un port amphibie.

Tout cela dépend un peu de la vitesse du bateau et de son TE.

13 mars 2013
0

comme déjà dit pas de difficultés particulières si tu respectes le courant, les bouées et les cargos. Si tu dois attendre la renverse tu as des bouées d'attente à Pauillac. Penser que les conditions peuvent devenir vite pénibles si le vent et le courant se contrarient. A Royan le port n'est pas dragué alors méfies toi sur les hauteurs d'eau des cartes surtout qu'on arrive normalement vers marée basse. Par contre les pontons d'accueil ont été refaits.

13 mars 2013
0

je trouve que t'as trainé un peu pour répondre...

13 mars 2013
0

ça fait plusieurs jours que SFR (pour ne pas les nommer) déconnent avec des coupures adsl :-( ils m'ont proposé une clé 3G mais comme j'ai pas de 3G chez moi .... je suis mal :doc:

13 mars 2013
0

Quelle réactivité!
Merci déjà. J'y vois plus clair et cela confirme ce que je pensais.

Le bateau (Sun Odyssée 40 ) fait 2m de tirant d'eau et sera gruté dans la Garonne.. L'écluse du bassin étant fermée!

Notre intention est de faire route directe vers Granville sans s'arrêter à Royan. Sauf contrainte de courant ou météo évidemment.

13 mars 2013
0

je ferais un stop à PM plutôt que Royan (sauf si tu veux voir Spi33)? L'accès est plus simple quand on vient de Bordeaux.
Mais ça se joue aussi en sortie directe.

13 mars 2013
0

Il est où exactement ton bateau Viking35 ? Sans doute pas au bassin à flot, il doit être fermé pour une longue durée.
Pour la descente de l'estuaire, tu n'atteindras pas Royan ou Port Médoc sans utiliser ton moteur et même il te faudra partir avant l'étale de pleine mer. Sinon tu as Pauillac comme escale possible, mais comme tu y arriveras vers la basse mer, gare au tirant d'eau.
La nav sur la Gironde est comme dit C'est Emma simple si tu n'as qu'à suivre les bouées... sauf que c'est rarement le cas à la voile en descendant. La zone dite de Richard peut être extrêmement clapoteuse avec des creux de 1.5 m se suivant tous les 8-10 m quand qu'un vent de plus de 15 nds s'oppose au courant rendant parfois la progression très lente. Plus d'un s'est alors trouvé obligé de rebrousser chemin pour ne pas se trouver coincé à la renverse et contre le courant, là c'est encore plus lent !
Pas d'abri accessible entre Pauillac et Royan.

13 mars 2013
0

Bonjour Joel.
Viking35 est dans le rachat de ... Charette !

13 mars 2013
0

Ah ? J'avions donc mal compris ...

13 mars 2013
0

Mais tu as / vous avez vendu Karibario, pour racheter Charette, ou j'ai mal compris ?

13 mars 201313 mars 2013
0

CCPV édition ... 2009
C'est vrai qu'il y avait aussi Batboat, que je ne connais pas.

13 mars 2013
13 mars 2013
0

Et non, Charibario et Karette ne seront pas les mêmes voiliers... Même s'il en a l'apparence, l'odeur et l'aspect... Ils sont différents, poids, surface de voile, et gréement ...

Tous les Sun Odyssée ne sont pas comme Charrete mais nous espérons bien le chatouiller...

13 mars 2013
0

effectivement confusion de ta part, c est pas Charette mais l ancien Batboat qui etait au Ports vendeens

15 mars 2013
0

salut!abri peut etre posible sur l'autre rive vers mortagne?

13 mars 2013
0

si tu continues vers le N tu auras les passes à tenir compte l'idéal est de s'y trouver à l'étale tu peux y avoir le calme d'un lac par beau temps mais aussi des creux de 6m et une mer hachée. Les conseils sont de ne pas t'engager si c'est pas bon car il ne faut pas faire 1/2 tour une fois engagé. Et bon vent pour toi ....

13 mars 2013
0

Bonjour,
L'arrêt buffet est obligatoire, cause marée. Il n'y a absolument aucun danger si l'on suit le chenal. Avec 2m de tirant d'eau éviter l'entrée dans Pauillac à descendante, il faut alors raser les palplanches...Très fort courant à l'intérieur et pas évident d'y rentrer avec le courant dans le c.. cause manoeuvrabilité. Par le canal de Saintonge il y un corps mort d'attente à l'entrée du port de Vitrezay. Eviter Blaye et son ponton (très fort courant) et plutôt aller en face, à l'Ile Nouvelle, c'est gratos. En cette saison pas de bateau promenade. Pour le faire en une traite, c'est possible mais sans vent dans le pif (clapot), faible coef et un bon moteur. C'est parti pour 9 Heures. Ne prendre les passes qu'avec la marée descendante 1 hoo environ après la marée haute au départ de Royan ou de Port medoc, pour avoir un flux bien établi . Bon voyage

13 mars 2013
0

non, non. Dèjà sorti direct.

13 mars 2013
0

depuis bordeaux???

13 mars 2013
0

Plic: Justement, il est au sec dans le chantier situé à coté du bassin fermé!
Il est probable que nous ne trainerons pas et assurerons 6.5/7 noeuds au moteur.

13 mars 2013
0

Pas de souci. On peut ancrer n'importe où en Gironde en dehors du chenal. On choisit la rive sous le vent bien entendu.
Dans ce récit joint
www.jaoulvoiliernomade.fr[...]ex.html
en partant de Bordeaux avec la renverse de marée haute, à l'ouverture des écluses du bassin à flot, j'ai pu, sur une seule marée ancrer devant Mortagne.
C'est à la sortie de l'estuaire, ensuite, qu'il faut être vigilant. Ça creuse pas mal quand il y a de la houle d'ouest.
Amicalement,
Régis

16 mars 2013
0

Jaoul: Excellent blog, très bien écrit, à lire absolument par tous les croiseurs ( et les régatiers aussi ;-) qui croisent en Manche Atlantique.

Il est l'exact opposé du mien : karibario.blogspot.fr[...]/ qui est consacré à la régate en équipage dans les mêmes eaux.

Comme quoi, régatier ou croiseur notre point commun est LA MER.

13 mars 2013
0

Partir direct mais avec faible coef. Mais prendre les passes avec le courant descendant c'est impératif et avec une bonne MTO. Les 6/7 noeuds vont vite se transformer en 3 avec un fort clapot à hauteur du banc de Richard. Le bateau qui tape sans arrêt c'est une drôle d'expérience...Envisager un départ de nuit en fonction de la marée, le chenal éclairé est un vrai boulevard quand on est pressé on évite aussi le vent qui est moins puissant la nuit (en principe).

13 mars 2013
0

Viking35, tu nous kidnappes notre copain de jeu pour les futures régates, tant pis, mais on se retrouvera...
Pour la montée, suivant la MTO, partir avant la fin du montant, si tu comptes 6.5kts tu sera vite entre 8.5kts et 10kts fond, par contre attention car si tu as du clapot, ça va pas être cool, et la vitesse non plus, un vent SO à S SE E est le top, au pire ouest.
Le boulevard est à mon gout pas du tout un boulevard à la voile, car si on tire des bords, c'est une vraie plaie, ensuite il suffit de suivre les bouées, en fait pas trop le choix, et bien sur attention dans le sens inverse il faut laisser la rouge à Tribord et la verte ce sera la devinette du jour :reflechi:....................
Attention aux cargos, car le "boulevard" se rétrécit vite.
Ne pas jouer sur les bords car ce sont des fonds sableux / vaseux donc ne surtout pas trop se fier aux cartes.
Pour la passe Ouest, elle a tendance à se retrécir, c'est pas franchement un endroit des plus agréables, de toute les façons, tu te feras secouer avec le descendant, pour ma part suivant les conditions je préfère le descendant car tu te fais éjecter rapidement.
Attention au banc de st George devant Royan car il n'y a as d'eau et respectes la bouée cardinale Nord N°9 vers la Palmyre, puis à la bouée N°2 direction le large, plutôt serrer le côté Sud de la passe.
N'hésites pas à prendre contact avec moi ou d'autres pour ton plan de nav, suivant la météo et les courants, après la sortie de la passe, je sais bien que tu n'auras plus besoin de nous.
Ca vous fait une belle nav ...une petite halte à Yeu ou Belle ile est sympa, n'hésite pas

13 mars 2013
0

MERCI A TOUS.

Je crois que je sais tout...et vous tiendrais informé.

13 mars 2013
0

bonjour étant à bordeaux si tu a besoin..........mes coordonnées en mp

13 mars 2013
0

Bonjour,

Viking, ce que dit l'ancien propriétaire de ton bateau est tout à fait exact. Il y a des conditions ou la descente peut s'avérer délicate. Faut avoir en tête que la descente à partir de Bordeaux s'effectue obligatoirement par jusant et que comme le dis Emma, c'est un véritable tapis roulant. La difficulté peut survenir quand les conditions de vent sont musclées et quand le vent est contre le courant. Personnellement je me suis trouvé en aval de Pauillac dans cette configuration, les vagues sont creuses et la distance entre crêtes très courte. Dans cette configuration j'ai trouvé plus facile (sur un 37 pieds) de remonter au moteur en bordure de chenal, mais plus on avance plus le risque de se planter dans la vase augmente ...
Pas vraiment dangereux pour un équipage expérimenté, quoique la récupération d'un homme à la mer puisse être très difficile dans ces conditions.
Au delà de Royan, la grande passe de l'ouest avec le "banc de la mauvaise" peut être dangereux par forte houle. Prudence.
Bonne nav

13 mars 2013
0

Avant pour rire j'allais sur "géluck.com" mais ça c'était avant.
Maintenant je lis les forums de HEO, et pourtant le chat niveau connerie il est au top.....mes excuses à MARAUCA, 60nora, ker-an-ilis et quelques autres...Je sais, je ne suis pas obligé....ou alors c'est du second degré....

13 mars 2013
0

Je confirme la danger du clapot du côté de Richard. Une nuit, en intervention dans ce secteur avec le Sillinger de la SNSM de Royan (6,80m, quand même, et une étrave bien défendue) on avançait péniblement à 12 noeuds (au lieu des 25 habituels). A un moment, on a planté l'étrave dans le clapot. Arrêt buffet. l'équipage s'est trouvé projeté violemment en avant, et le bateau a été rempli d'eau. On a eu de la chance de ne pas perdre un équipier, parce que avec ce clapot, ce n'aurait pas été facile de le récupérer. Je pense qu'il devait y avoir 1 à 1.5m de creux, à cet endroit, et avec une périodicité très courte, comme le dit Plic. Avec un vent d'ouest, il vaut mieux éviter cette zone de nuit. C'est stressant, même pour un équipage habitué à intervenir dans des conditions difficiles.

13 mars 2013
0

J'ai fait royan jusqu'aux environs de bordeaux dans un brouillard donnant à peine 10 mètres de visibilté... çà m'a marqué! et une autre fois arrêt à pauillac... un gars sympa qui voulait nous aider est tombé à l'eau... çà m'a marqué aussi... mais quand je lis qu'on peut s'arrêter partout, çà me laisse sans voix!

13 mars 2013
0

si je devais partir de bordeaux, je partirais 2 heures avant pleine mer et plein pot pour arriver à royan le plus vite possible sans envisager un arrêt en route. C'est vrai que çà peut être "très délicat" ou se passer comme sur des roulettes...

16 mars 201316 mars 2013
0

Comme dit plus haut, je confirme que par conditions ventées et vent contre courant ça peut être très inconfortable pour le bateau et l'équipage. Un clapot très court et abrupt se lève rendant difficile la remontée au vent. J'ai fait l'expérience sur mon brave trident 80 avec un vent F6 établi, c'était pas drôle (voir sur mon blog : trident80-tamata.blog4ever.com[...]__.html

16 mars 2013
0

Je n'ai jamais rencontré de PB dans la gironde, mais je n'ai jamais dépassé Pauillac. Depuis Royan, ou port Medoc, c'est très cool. (avec la marée) Par contre par gros coeff. attention : troncs d'arbres !

16 mars 2013
0

pour resumer 50nm à couvrir (Bx- 13a) + 2 heures mini pour atteindre la bouee 2, aucun interet de longer le banc de st georges ni la rive droite sauf vent d'est, eviter de naviguer dans le chenal, les cargos arrivent tres tres vite, port medoc facile d'entree et pompe gas oil automat, apres sauf si tres forte houle d'ouest (ça devient sportif) rien de particulier, les cargos ne se perdent pas.......

16 mars 2013
0

Tant qu'on est dans le sens du courant, rester le plus possible dans le chenal ou à proximité. C'est là que le courant est le plus fort. A partir de la renverse, se rapprocher de la cote Charentaise: plus on est proche de la cote, moins il y a de courant.

21 mars 2013
0

Bienvenue aux voisins bordelais. Nous serons samedi 23 mars au bassin proche de la base sous marine à Bordeaux.

Le bateau sera mis à l'eau dans la Garonne Lundi matin et nous espérons descendre la Gironde durant la journée de mardi (PM 6 h 46).

La météo semble favorable avec du vent de nord-est de 20/25 noeuds. Nous n'aurons pas chaud...

Cela se corsera à partir du Finistère, que nous prévoit actuellement autour de 25/30 noeuds toujours de nord-est...

Notre objectif est de prendre le départ de notre première course en IRC samedi 30 : Dinard / Jersey / Dinard

09 avr. 2013
0

Merci aux Bordelais qui nous ont rendu visite ou aidés.

Après bien des péripéties liées aux oukhases du directeur du port autonome de Bordeaux qui a voulu montré qui était le chef; au lieu du lundi 22 avril, nous avons été grutés dans la Garonne seulement le jeudi 25 avril.

Chaque jour, "on" nous invoquait un prétexte pour nous gruter le lendemain...
Partis immédiatement après avoir été mâtés, nous nous sommes arrêtés quelques heures à Pauillac avant de repartir de nuit à la renverse. La descente de la Gironde ne nous a posé aucune difficulté.

Bien entendu, c'est à minuit dans les passes de la Mauvaise, par petit temps qu'une alarme moteur nous a obligé à le couper...

Pour la suite, vers l'ile d'Yeu, tout s'est bien passé mais ce n'est pas tous les ans que l'on navigue par 1° dans un vent de 25 noeuds, sous la pluie, par une nuit noire. Nous nous en souviendrons.

Nous avons terminé notre convoyage à Granville dimanche 7 avril après avoir laissé le bateau quelques jours à l'Aber Wrach.

Sun Odyssée 40 dont nous sommes enchantés au point, qu'après 480 milles, nous ne lui trouvons pas de défauts!

Ceux qui aiment la photo, trouveront leur bonheur sur notre blog "Karibario et ses amis"
karibario.blogspot.com

09 avr. 2013
0

Allez hop, consultons !

Eglise de Talmont  en Charente France

Phare du monde

  • 4.5 (185)

Eglise de Talmont en Charente France

2022