navigation, sextant, carte

Bonjour à toutes et à tous...

Avant qu'on m'insulte et on me qualifie de néophyte, je l'avoue, je le suis.

C'est pour cela que je vous écris, car je veux apprendre, mais à l'ancienne.

Ma question s'adresse à tous ceux qui ont navigué de cette manière.

Comment on utilise un sextant ? et comment on le rapporte sur la carte ?

Si j'ai bien compris, Il mesure l'angle entre (par exemple) le soleil et l'horizon, et ensuite on regarde l'heure et (en gros) ça nous donne (après quelques corrections) notre position sur la carte.

Alors, je voudrais savoir a quoi correspond cet angle mesuré par le sextant ? comment on le rapporte sur la carte ? d'où on obtient l'heure en sachant qu'elle dépend de notre position dans le globe ? ou est-ce une heure invariable ou bien une heure maritime ? comment on a finalement les coordonnés longitude et latitude ?

J'ai cherché pas mal sur internet mais c'est pas très clair. Excusez-moi mon ignorance mais si on ne demande pas, on ne se rien.

Merci d'avance pour vos réponses.

Pablo

L'équipage
28 nov. 2011
28 nov. 2011
0

Tu demandes poliment à google de t'amener sur navastro et tu trouves toutes les réponses.
Cordialement

28 nov. 201128 nov. 2011
0

j ai a la grande époque fait plusieurs transats et une pacifique au sextant , grace a un livre trés bien fait que voile et voilier vendait , grandre traversée et point astro d alain grée

28 nov. 2011
0

excellent, merci beaucoup, j'ai tout suite trouvé une vidéo qui explique clairement son utilisation sur navastro ! merci beaucoup . . . c'est plus romantique qu'un GPS ou un pltter !!! à la prochaine !

28 nov. 2011
0

Pour la théorie, il y a bien des sources papier ou via internet. Dans l'Almanach du Marin Breton il y a un chapitre récapitulant les calculs.
Pour la pratique, il faut un sextant, une montre fiable et bien réglée, et les tables, une carte, un règle rapporteur... un astre, et l'horizon visible dans l'azimut de l'astre.
On peut aussi utiliser un logiciel comme Navastro...
Mais il faut aussi faire les mesures, et ça c'est déjà une sacrée paire de manches.

28 nov. 201128 nov. 2011
0

Les principes sont enfantins, il faut simplement les assimiler puis les mettre en pratique, et en plus c'est instructif et très amusant. Vous pouvez peut-ètre trouver quelqu'un qui vous transmettra l'essentiel. Les petits opuscules existent en librairie maritime. Chaque année il y a le chapitre clair dans Bloc-Marine. Très nombreus sites sur internet. On peut commencer par . On peut faire un relevé angulaire avec ses mains, un bout de carton, un montage en bois, un petit sextant plastique. Les sextants couteux sont des merveilles mais avec le GPS? Les calculs se font à la main ou au calculateur dédié ou au PC (étapes assez nombreuses). Les mesures à terre sont faciles avec un horizon artificiel. En mer il faut prendre le truc du balancement et du chonomètrage. Le résultat final est assez bon si tout est réuni.

29 nov. 2011
0

oui, c'est ça que je veux, même si aujourd'hui on a les gps et compagnie, c'est très important pour moi en tout cas de savoir faire un relevé à l'ancienne...
et si jamais on a un pépin d’électricité . . .

29 nov. 2011
0

Si tu veux être puriste et aller jusqu'au bout du concept, fais les calculs à la main, avec les tables de ton choix. Tu vas meubler un ou deux quarts. Mais sans électricité, pas (longtemps) de PC! Sinon, il existe quelques calculatrices programmables (voir net).

Ne pas se décourager. Penser qu'une minute d'erreur sur la hauteur va donner un mille d'écart sur la droite tracée. Donc un bon sextant avec une bonne collimation et un horizon net (hors de vue de la côte, faut-il le préciser?), sont plus que souhaitables pour garder la motivation.

29 nov. 2011
0

Oh, il faut en gros 6 à 8 minutes après la visée avec les HO 249 pour une droite de hauteur et par une nana de formation ULTRA littéraire ... :cheri:

29 nov. 2011
0

la grande difficulté, c'est la mesure elle même sur le pont d'un bateau

29 nov. 2011
0

Bien vu Pablo, je m'y colle aussi... :pouce:

29 nov. 201129 nov. 2011
0

Pour mes points j'ai utilisé la méthode décrite par le chanteur, et néanmoins centralien, ANTOINE dans son livre "Mettre les voiles avec Antoine" 1ère édition. Comme le personnage est un vrai matheux sa "méthode" est très didactique, claire et précise. De plus elle est adaptée au pont de nos voilier particulièrement remuant dans les Alizés. Pour moi, après quelques essais le maniement du sextant est certainement le plus facile (attention à mettre les filtres nécessaires pour ne pas se brûler les yeux). En revanche, ne pas se planter dans les opérations d'heures m'a demandé plus de temps.
Je me suis contenté que du plus simple c'est à dire la méridienne et quelques droites de hauteur lors de l'arrivée.

Matériel utilisée : un sextant en plastique relativement précis, une montre à quartz, l'Almanach du Marin Breton et les tables américaines HO249 ainsi que des cartes vierges grand aigle. Il vaut mieux être 2 pour noter les tops horaires. N'ayant, à l'époque, pas de moyens de contrôle, je ne connais pas la précision de mes points. Mais nous sommes arrivés en Guadeloupe pile poil au moment et à l'endroit où nous le devions.

30 nov. 201130 nov. 2011
0

pour les sextants en plastique, surtout le petit Ebcco de base, ils ont le défaut d'être tès souples et la mesure peut varier rien qu'en le serrant trop fort.
Les rares fois où j'ai eu à m'en servir "pour de bon" (Traversée du Golfe de Gascogne avant le decca à pas trop cher) je faisais 5 visées espacées d'environ une minute, je portais sur un graphique, éliminais la visée trop excentrique et faisais la moyenne des quatre autres. Cela donnait sans doute moins de deux milles d'erreur par temps calme.
Hubert, de Cherbourg

29 nov. 201129 nov. 2011
0

Tu as également le bouquin d'Alain Grée "Grande traversée et point astro" qui explique très bien comment faire.
Ponctué d'anecdotes, comme tous ses bouquins, il se lit très facilement.

29 nov. 201129 nov. 2011
0

Les HO249 ont été crées au cours de la seconde guerre mondiale pour faciliter la navigation des pilotes dans le pacifique, surtout pour ceux qui n'avaient pas un très bon niveau en math, on n'était plus très à cheval sur les connaissances lors des recrutements. Mais cela suppose du soleil, un sextant de relativement bonne qualité et un bon équilibre dans la houle pour faire tangeanter le soleil ( ou les étoiles ) et l'horizon.
Et en arrivant en vue de terre, si c'est nuageux, tu peux toujours te servir de ton sextant à plat pour faire un point par arcs capables à partir de trois amers remarquables.
Je me sers encore parfois du sextant pour le fun et pour ne pas perdre la main.

29 nov. 2011
0

Je crois que nous sommes d'accord : le plus important, c'est une bonne observation !

Comme pédogogue, Antoine avait un prédécesseur : olivier Stern Veyrin (les anciens connaissent peut-être son livre "solitaire ou pas" écrit dans les années 60). A la même époque, Oliveau avait aussi écrit un petit bouquin très clair ("la navigation astronomique à la portée de tous").

30 nov. 2011
0

Solitaire ou pas, bien sûr ! Traversée allée aux Antilles avec sa fille Ann et retour avec le chat Palpédor.
La droite de hauteur...Les rangées de chiens et de chats qui regardent le soleil...

Mais Alain Grée donne toute la méthode, avec HO 249.

29 nov. 2011
0

Seul piep parle de précision...

pablopoisson, je suppose que tu te rends compte que même manié par un vieux loup de mer, un sextant utilisé avec les astres n'est pas fait pour faire du rase cailloux en Bretagne...

29 nov. 2011
0

non, mais le sextant peut aussi être utilisé pour mesurer un angle entre deux relèvements, c'est très précis : on étonne tout le monde en le tenant horizontal!

29 nov. 2011
0

c'est bien pour ça que je précisais "utilisé avec les astres" car je m'attendais à cette remarque sur les arcs capables déjà cités plus haut :heu:

29 nov. 2011
0

Ca fait plaisir, je me sens un peu moins un dinosaure…

30 nov. 2011
0

J'ai un sextant Freiberger. J'ai essayé de m'en servir à l'occasion d'une transgacogne.
Le ciel était laiteux et on ne distinguait que rarement le soleil. Néanmoins j'ai fait quelques mesures, avec au mieux une précision (reproductibilité de mesures) d'un demi degré. Et le point calculé avec Navastro était à une bonne quarantaine de miles du point GPS.
Peut mieux faire.

30 nov. 2011
0

c'est vraiment génial tous vos commentaires et informations... j'apprends beaucoup. j'ai juste deux questions (pour le moment) :
1) ceux qui ont déjà fait des traversées au sextant, avez-vous comparé les données du sextant et celles du gps ? il y avait trop de différence ? sûrement vous allez me dire : "ça dépend de la main, la pratique, etc.", mais avez-vous constaté une réelle précision ?
2) pouvez-vous m'expliquer le sens de cette phrase : "un sextant utilisé avec les astres n'est pas fait pour faire du rase cailloux en Bretagne..." (je suis argentin et parfois quelques expressions m'échappent, désolé)... en tout cas, merci pour vos commentaires, ça me donne encore plus envie...

30 nov. 2011
0

A la question 2 puisque j'en suis l'origine, je te répondrais que "faire du rase cailloux" signifie naviguer près des côtes où il est important, même essentiel de connaitre sa position avec précision, ce qui n'est pas le cas avec un point astronomique.
Si tu veux naviguer à l'ancienne sans gps près des côtes, apprends l'usage du compas de relèvement et le tracé sur carte des relevés que tu opères avec celui-ci, notamment en tenant compte de la différence entre le nord géographique et le nord magnétique.

30 nov. 2011
0

L'imprécision finale du point au sextant (2M) nécessairement plus forte sur un petit bateau, moins stable et plus bas sur l'eau qu'un gros cargo, ne permet pas d'utiliser cete méthode très près de la côte, où l'on doit faire une navigation observée et par recoupement de méthodes, mème avec un GPS qui hélas a l'énorme défaut de faire perdre facilement le sens de la navigation.
On peut débuter à terre (le problème du balancement se résout facilement en mer) en s'entrainant avec un horizon artificiel (miroir strictement horizontal) à la visée d'un astre (j'ai vérifié que j'habitais chez moi). L'astrolabe des astronomes utilisait un miroir en mercure). Le sextant, toutes corrections prises en compte, n'est qu'une partie de la mesure, la précision chrônométrique étant capitale, et calculs et reports doivent ètre minutieux.

Cependant,en vue de la côte on peut aussi avec un sextant faire des mesures très précises de distance à un amer connu ou de positionnement exact par deux ou plusieurs amers connus. On se transforme ainsi en géomètre.

30 nov. 2011
0

Bonjour,

Le mieux serait de pouvoir naviguer avec un connaisseur, c'est le meilleur moyen pour apprendre. Il y a des clubs qui organisent des croisières ou des formations

30 nov. 2011
0

Bonjour

j'ai préféré le livre de Stern-veyrin (mais je garde le mien !)

www.priceminister.com[...]re.html

30 nov. 201130 nov. 2011
0

Bonjour pablopoisson,

"faire du rase-cailloux en Bretagne" n'est pas une expression courante... ça veut dire naviguer très près de côtes difficiles, avec de nombreux rochers plus ou moins importants (=cailloux) et de forts courants. La navigation en Bretagne ressemble fort à celle pratiquée dans ta région la plus australe :-)

Pour compléter ce qu'on t'a déjà dit, la nav astro requiert aussi les infos données par les "Ephémérides nautiques" de l'année en cours (on peut réutiliser celles de 4 ans avant, avec une erreur négligeable), reprises partiellement dans l'Almanach du Marin breton.

"De mon temps", il existait un programme de nav astro simplissime à charger sur une petite calculette Toyota (pas certaine de la marque...) et il suffisait d'entrer le résultat de sa visée, l'heure et on avait son point en qqs secondes, c'est à dire la latitude/longitude de ta position à l'heure de ta visée, qu'il suffisait de reporter sur une carte papier. A toi ensuite de maintenir ton estime à jour en notant cap, vitesse, heure, courant, etc... en principe toutes les heures jusqu'au point suivant.

Quand on a une bonne pratique de la visée, la précision est de l'ordre de moins d'un mille par rapport à un point GPS, quelquefois moins quand les circonstances sont très favorables. Ne pas oublier que dans certaines régions, les cartes peuvent être inexactes de plusieurs dixièmes de milles, ce qui relativise le match point astro/GPS ! En vue de côtes, une bonne estime rafraîchie avec qqs points par relèvements est toujours utile... je parle d'une arrivée sur une côte inconnue avec une incertitude.

0

je crois que la calculette en question s'appelait Tamaya.
Cette marque fournit maintenant un Ipaq à 1000 euros pour faire les calculs et quelques autres choses
navastro.fr[...]91.html
Hubert, de Cherbourg

30 nov. 2011
0

Bonsoir,
C'est ça !!! Tamaya.
(St Alzheimer, priez pour moi !)
Merci perioh
:heu:

30 nov. 201116 juin 2020
0

Moustic, ta calculatrice, ce n'était pas plutôt une Texas Instrument à diodes rouges, ou une HP à polonaise inverse (ce n'est pas cochon) ou encore une Sharp?

pablopoisson, vas y, lance toi. Les étoiles sont assez faciles (car "fixes" sur la sphère céleste) mais le créneau d'horizon visible est limité à l'aube ou crépuscule. Le soleil aussi. Il faut de bons filtres et surtout une bonne estime entre deux droites. La lune tu oublies. Ce n'est jamais précis.
Avec un peu d'expérience, je confirme la précision donnée par Moustic pour un point d'étoile. Il y a aussi quelques subtilités que tu verras dans tes lectures. Mieux vaut viser trois étoiles bien réparties sur l'horizon (à 120° par exemple idéal). Si tu fais tout sur le même bord (visées incluses dans 180°), tu peux obtenir un petit triangle d'imprécision sans que ta position soit à l'intérieur (cas des erreurs systématiques).


30 nov. 2011
0

Dans les régions que nous pratiquions à l'époque (l'équateur +/- un tropique), le soleil est rarement caché... point par droites de hauteur matin et soir + éventuellement méridienne, mais c'est pas le plus commode, en tenant sérieusement le livre de bord toutes les heures, on est toujours arrivé où on voulait !

30 nov. 2011
0

Un sextant en bronze sur écrin de soie pourpre dans une boite en bois précieux, une carte dressée par Jean-Matthieu de Chazelles sur ordre du Roy, les tables de Dieumegard et Bataille, reliure cuir vert et lettre dorées de 1949. Quel romantisme!

30 nov. 2011
0

:lavache: :-( :lavache: :-( :lavache: :-(
Cela dit comme on est pas obligé de participer a tous les fils et qu'il va bientot neiger, je continue a chercher des sorties ski de rando avec peaux dont l'ascensioon se fait prioritairement sous les bennes........c'est du boulot, j'y retourne........
:-D

30 nov. 2011
0

Il va neiger? Où çà?

30 nov. 2011
0

Un peut au delà de l'horizon… :-)

30 nov. 201130 nov. 2011
0

Ben pour l'instant........... :tesur: ..........

Cela dit c'est comme la MTO quand t'es en croisiére coincé dans un port faut la foi.........
:heu:

30 nov. 2011
0

Et puis savoir faire le point au sextant vertical est un pré-requis pour courir la minitransat 6.50. Avis! :whaou:

30 nov. 2011
0

chapeau à ceux qui par gout,par poésie,ou quelque autre interet que je respecte,savent ou désirent apprendre à travailler au sextant!
par contre il est évoqué(1 fois au moins) la "sécurité" de ce mode de positinement...qui ne risque pas la panne...En toute rigueur c'est exact.Mais en embarquant 2 GPS,un fixe sur batteries du bord et un portable avec un stock de piles de rechange la probabilité d'etre en rade est voisine de Zéro(les anxieux ou hyper prudents embarqueront un 2 èmme GPS portable!!)Ne reste alors éventuellement qu'une situation de guerre ou de trés forte tension pour que les U.S nous détricotent leur système...en attendant Galileo(oui OK il est trés en retard!)Evidemment si on s'embarque ds une 3ème(!!)guerre mondiale galileo serait brouillé lui aussi....mais qui ds ce cas irait dodeliner sur les mers,?

30 nov. 2011
0

A mon avis, si vous mesurez la hauteur à une minute d'arc près et que votre montre n'a pas une erreur supérieure à 4 secondes,on a une bonne précision, de l'ordre de 1 mille sur le tracé de la droite. A cela, il faut ajouter l'erreur sur l'estime si vous prenez 2 hauteurs à 3 ou 4 heures d'intervalle.

Quant à la neige ... Elle n'a pas l'air de venir très vite cette année !

30 nov. 2011
0

merci pour les précisions idiomatiques ! ça m'est très utile, sans rigoler !
c'est vrai que, comme quelqu'un l'a dit ici, ce serait bien d'apprendre avec un connaisseur ou faire une formation, etc. mais, est-ce que vous connaissez des formations sur l'utilisation du sextant ? ça me paraît un peu bizarre, non ? mais si jamais il y en avait une, je suis preneur... pas pour le moment puisqu'on est au Mexique pour le travail, mais dans un an, quand on sera rentrés en Bretagne, oui, à fond !!! ici, ils sont pas très intéressés pour apprendre ce type de choses, j'ai participé à des nombreuses régates, pour pas perdre la main (vu qu'on est au milieu du pays à 700km de la mer de chaque coté) mais c'est plus quelque chose de snobs et il n'y a pas des vrais échanges sur le savoir-faire, c'est peut-être culturel ou je ne sais quoi, mais quand j'ai posé cette même question aux groupes régatiers j'ai reçu une forte claque de rires ! ça me rassure que des gens comme vous répondent avec tant de passion et intérêt!
pour l'instant je suis en train d'avaler tout un tas de trucs écrits sur internet, et vais essayer d'acheter les ouvrages que vous m'avez conseillés... j'ai de quoi m'entretenir...

30 nov. 2011
0

Pour se former, c'est simple : il faut :
- un sextant,
- un bouquin parmi ceux cités ici (pour moi ça a été Stern Veyrin ( simplissime)
- un endroit avec vue sur la mer et

s'entrainer et encore s'entrainer ...

30 nov. 2011
0

ici, vous devriez trouver une première quantité d'informations (+ éphémérides pour 2012) pour vous initier à ce qui vous intéresse !...
www.marinbreton.com[...]777.pdf
amicalement
ode

30 nov. 2011
0

:pouce:
Ah ces bretons, c'est quand même bien les meilleurs !

30 nov. 201116 juin 2020
0

Ce sont de beaux objets.
Le premier est un Maillard, c'était celui de mon grand-père. Je n'ose pas m'en servir, sauf à faire contrôler les filtres, et de toute façon les graduations sont difficiles à lire.
Le deuxième est un Freiberger, j'ai essayé de m'en servir mais, sans moniteur, ça n'a pas été concluant. Et les occasions sont rares en ville.
Il faudra bien que j'apprenne un jour. :litjournal: :scie: :reflechi:

01 déc. 2011
0

Yes! le même que celui de mon grand père itou!, avec un limbe en argent. Malheureusement, j'ai un miroir qui a perdu sur tain. Pas trouvé le bon miroitier qui pourrait refaire cela, mais bon, il est actuellement aux antipodes. Ton Freiberger est une bonne marque aussi.

30 nov. 2011
0

Superbe celui de ton grand-père.
Pour faire une mesure à terre, il me semble que l'on peut utiliser un miroir de mercure (qui par définition est parfaitement horizontal).
Tu fais tangenter le soleil avec son image dans le miroir et tu divises l'angle obtenu par deux.

30 nov. 2011
0

J'adore ces sujets!!!! Continuez.....

01 déc. 2011
0

Alors, un site sympa, entre théorie détaillée et pratique courante :
fred.elie.free.fr[...]ant.htm

30 nov. 2011
0

Merci Koala
Je ne connaissai pas le truc du miroir de mercure. Mais je ne l'utiliserai surement pas... La toxicité du mercure l'interdisant.
Faudra autre chose pour l'horizon.
Je devrai peut être aller sur la côte sud, parce que de la côte nord il faut aller loin pour avoir le soleil et l'horizon sur le même azimut.
Ah ces bretons...

30 nov. 2011
0

H.S. : le mercure liquide n'est pas toxique (sauf à en boire exprès mais c'est pas bon et ça pèse sur l'estomac), ce sont ses oxydes, sels et vapeurs qui le sont.

30 nov. 2011
0

Bonsoir Picarre
oui le mercure liquide on en a eu dans nos thermomètres, baromètres et autres instruments. J'en ai utilisé pendant des années, professionnellement.
Les dentistes ne l'utilisent plus pour les amalgames (Hg2Cl2).
C'est plus pour prévenir une dissémination dans l'environnement que c'est désormais interdit à la vente.

en savoir plus sur le mercure

www.travailler-mieux.gouv.fr[...]re.html

amicalement

01 déc. 2011
0

Et ... un récipient avec de l'eau dedans ?

11 déc. 201111 déc. 2011
0

Pas du tout! la flaque d'eau (calme) est un bon truc, on ne regarde pas à la verticale donc on a une bonne deuxième image du soleil.

01 déc. 2011
0

C'est comme si tu te rasais en te regardant dans ton lavabo plein d'eau. :tesur:

0

bonjour
de l'huile de vidange bien noire fonctionne correctement
Hubert, de Cherbourg

30 nov. 201130 nov. 2011
0

sur androide il y a google sky map qui est super pour retrouver les etoiles et autre astre. et gratuit bien sur.

30 nov. 2011
0

Je confirme Jehenne que le mercure liquide n'est pas spécialement toxique. Évidement il ne faut pas non plus le chauffer pour éviter de former des vapeurs...
Pour faire un horizon artificiel, un miroir bien calé avec un niveau à bulle, pourra aussi faire l'affaire.
Cela permet de s'entraîner et si au début tu te retrouves dans la basilique de Saint Pierre à Rome,ce n'est pas bien grave.

30 nov. 2011
0

OK Koala, on lâche le mercure... et on continu sur le sextant (c'est le sujet du fil, non)
un miroir et un niveau à bulle, j'ai.
Je pose le miroir à plat avec le niveau à bulle et je me met face au soleil avec mon sextant. Je me met dans une position d'où je puisse viser et faire tangenter les deux images su soleil, mais laquelle est au dessus de l'autre ? (j'ai essayé en visant la lampe du salon...)
Je note l'angle mesuré et le top horaire. Je renseigne Navastro et j'obtiens une droite de hauteur. Je recommence quelques heures plus tard pour une deuxième droite, qui doit couper la première à mon point... c'est bien ça ?

Merci

01 déc. 2011
0

Sans oublier de transposer la première droite en fonction de ta route et de la distance parcourue entre les deux mesures. Tu auras alors ta position au moment de la deuxième mesure.

Enfin... si ma mémoire est bonne. Sinon, il reçoit toujors les prières, saint Alzheimer?

02 déc. 2011
0

Je n'ai jamais essayé moi-même.

Il me semble logique que tu doives faire tangenter le bord inférieur du soleil visé avec le bord supérieur de l'image.
Tu dois pouvoir aussi faire coïncider exactement les deux images l'une sur l'autre; dans ce cas, pour le calcul de la hauteur, tu ne tiens pas compte de la correction de 1/2 diamètre.

Ensuite c'est effectivement le calcul comme tu le dis.

L'avantage à terre, c'est que tu n'as pas à transposer la première droite de la route et distance parcourue, comme le rappelle Chtit Luma

0

bonjour
on superpose les imges donc pas de correction de demi diamètre, également pas de correction pour l'altitude.
Par contre pour la correction en fonction de l'angle (diffraction ?) faut-il la doubler ?
Hubert, de Cherbourg

11 déc. 2011
0

Un filtre d'horizon et un filtre solaire de couleurs différentes lèvent le doute

01 déc. 2011
0

je vais en commander un ! vous êtes vraiment des pro !!! merci !!

01 déc. 2011
0

si je puis me permettre :avant toute visée et le premier pas à faire est d'apprendre à regler son sextant sinon c'est souvent du n'importe quoi malheureusement on trouve peut d'explication dans ce domaine

je recommande pour ce faire un tout petit bouquin

Le Sextant de G. Petipas on le trouve ou le trouvait en édition Que sais-je .

josé

02 déc. 2011
0

Miroir à mercure ... ou horizon artificiel

Ce système était utilisé autrefois à terre (ou en rade si on n'avait pas d'horizon) pour la vérification des chronomètres, à l'époque où il n'existait pas encore de signaux horaires par radio.

02 déc. 2011
0

Le sextant le moins cher du monde est sur Wikipédia ici :

en.wikipedia.org[...]sextant

02 déc. 2011
0

Je remets cela car mon post émis il y plus d'une heure s'est perdu en route...
Pablo, tu nous dit que tu es néophyte et tu attaques tout de suite avec des questions concernant l'utilisation du sextant... et tous de répondre sur ce sujet.
Si tu es vraiment néophyte en navigation, avant d'attaquer la navigation astronomique, sans doute serait-il préférable de commencer par les bases, c'est à dire la navigation côtière, la tenue d'une estime, l'utilisation des amers avec ce bon vieux compas de relèvement, la maîtrise des marées et courants si tu navigues en Atlantique ou bien en Manche ou Mer du Nord. Dans ce domaine, le sextant n'est d'aucune utilité car on fait son point en permanence. Si on doit attendre midi pour savoir où on est, cela risque de poser quelques problèmes de collisions avec des cailloux qui viennent se jeter sur notre route!
Ensuite, il sera toujours temps d'attaquer la navigation hauturière et d'apprendre à utiliser le sextant verticalement, horizontalement, en faisant les pieds au mur, etc...
Bon courage pour ton apprentissage.

02 déc. 2011
0

Très bonne remarque, mais on peut aussi avoir envi d'apprendre à faire le point avec un sextant sans vouloir naviguer. Juste pour le plaisir.
RV

03 déc. 2011
0

merci ecumeur, vous avez peut-être raison... je reformule ce que j'ai dit au début : je me considère un néophyte dans la matière de la navigation astronomique, parce ce que tout ce qui concerne la navigation "moderne" (permettez-moi dire ce mot) je crois le savoir, et je dis "je crois"... on a toujours quelque chose qui nous échappe..." mon post cherchait justement la paroles de ceux et celles qui savent, et qui, très gentilement ont partagé ici leur connaissance... et je le répète, je trouve ça beaucoup plus romantique et amusant qu'un gps ou un plotter, au moins pour moi, rêveur à l'ancienne... même si aujourd'hui on en a besoin, je m'intéresse à ce type de choses, j'aime apprendre, écouter, partager, c'est ça le but non ? merci quand même ecumeur...

03 déc. 2011
0

Ta question était fort bien formulée, mais ici, beaucoup aiment à réduire l'autre à l'incompétence ce hissant ainsi au niveau de l'expert

03 déc. 2011
0

Le titre est plutôt général : "navigation, sextant, carte" et Pablovoile "avoue" ensuite être néophyte.
Ses trois premières phrases ne disent pas autre chose.
Ma suite étant consacrée au sextant, il est parfaitement imaginable qu'un néophyte souhaitant apprendre prenne la question par le mauvais bout!
Il n'est donc pas traumatisant pour lui, du moins je l'espère, de lui indiquer un cheminement rationnel dans son apprentissage.
Pablo a reprécisé sa demande dans sa réponse, sans aucune acrimonie. Il n'a donc pas besoin d'avocat, semble-t-il!

03 déc. 2011
0

Une astuce pour éviter de renverser l'huile de vidange est de mettre un morceau de plastic noir au fond de la bassine remplie d'eau!

03 déc. 201103 déc. 2011
0

la bassine d'eau... il faut voir où l'on se trouve: j'ai essayé du centre ville et le vibrations de l'eau -imperceptibles si l'eau ne les avait pas montrées- la rendaient absolument inutilisable, trop de tremblements, même en y mettant on morceau d'éponge en dessous

mais bon essayer ça ne coûte pas grand chose :alavotre:

03 déc. 2011
0

non, ecumeur, il y a pas de souci... on est tous ici (je crois) pour partager, connaître, apprendre, enseigner aux autres, etc... je n'ai pas mal pris ce que vous avez dit ecumeur... pour me fâcher il me faut beaucoup plus qu'une phrase !!!
allez !! continuons avec les leçons et l’apprentissage !

03 déc. 2011
0

Ah, je vais mieux dormir!
De toute manière, on est toujours le néophyte d'un autre ou d'autres.
Et quand on navigue, on apprend toujours quelque chose et on se fait toujours piéger par quelque conn.... un jour ou l'autre.

03 déc. 2011
0

Pour régler son sextant il y a cette page.
www.navigation-astronomique.com[...]ant.php
Eric

04 déc. 2011
0

Toutes les réponses à vos questions sur la Navigation Astronomique sont sur navastro.free.fr[...] . Et si vous avez besoin de précisions complémentaires, où si un truc vous paraît incompréhensible, il y a un espace où vous pouvez poser vos questions.
Tout ce site est intégralement gratuit.

04 déc. 2011
0

La jouissance que procure la navigation astronomique; le sextant du matin jusqu'au soir et du soir jusqu'au matin... corne de brume koinnnnnk! :lavache: :mdr:

04 déc. 2011
0

J'ai depuis plusieurs années un superbe Tamaya calibré et la calculette qui va bien.
J'ai eu une initiation en situation (en baie de Quiberon) par le vendeur (qui est régulièrement au Salon). Pas trop évident.
Depuis il est précieusement rangé dans son écrin et je n'ai pas pratiqué et je crois que c'est dommage. Je vais m'y remettre prochainement pour le fun.
Une proposition qui vaut ce qu'elle vaut :
Ceux qui savent bien s'en servir pourraient-ils organiser un we d'initiation en 2012?
De préférence au bord ou sur la mer. Au bord serait plus facile
On pourrait appeler l'opération :
Visu astro,
programme = observation, bbq et convivialité assurée.

Qu'en pensez-vous?
ça pourrait être très sympa et en pleine cohérence avec l'utilité du forum. :topla:

04 déc. 2011
0

Jusqu'à ce que je change de bateau, j'ai toujours pratiqué pour le plaisir.

04 déc. 2011
0

Super
Clarivoile formateur, Clarivoile formateur!! :-D :-D :pouce:

04 déc. 2011
0

J'ai déjà donné avec des gars d'HEO en Espagne....

Aujourd'hui, retraite

04 déc. 201104 déc. 2011
0

peut-être mais c'était à l'étranger et ça ne compte pas.
Aller un petit effort!
Retraite : tu es encore trop jeune:pouce:

04 déc. 201104 déc. 2011
0

C'est vrai que je ne parais pas mon âge...

04 déc. 2011
0

et la transmission du savoir? il ne faut pas être égoïste et disparaître un jour avec ses connaissances. :reflechi: :oups:

04 déc. 201104 déc. 2011
0

mais vivre c'est disparaître sans cesse, infiniment....

04 déc. 2011
0

oui et réapparaître le lendemain ailleurs

04 déc. 2011
0

là je suis tout à fait partant !!! rencontre amateurs du sextant !!! mais, s'il vous plaît, faites-le à partir de décembre 2012, comme ça on sera déjà rentrés en Bretagne !!!
petit apéro, pour se chauffer, une heure de formation (voir plus si besoin) théorique, ensuite, la pratique, et pour clôturer, une petite regatta au bord de quelque part !!!
ça vous tente pas !!!

04 déc. 201104 déc. 2011
0

on est au moins 2 à être intéressés et 1 an pour la préparation, décembre 2012 me va bien mais il faudra choisir un lieu et un jour où il fera beau.

05 déc. 201105 déc. 2011
0

Et de trois intéressés... le problème sera de programmer ça un jour où le ciel soit clair..

05 déc. 2011
0

pas sûr, en Breizh sud il fait toujours beau :mdr: :mdr:

05 déc. 2011
0

Plus proche de nous

Le WE du nouvel an et la semaine suivante, je suis sur mon Gib Sea 105 à Locmiquélic. J'ai un Freiberger Yacht et je m'en sers très souvent.

En fait systématiquement dès que je suis au large, je coupe le GPS

J'ai à bord toutes les tables qui vont bien et les logiciels aussi

Donc s'il y a des amateurs pour s'assouplir le poignet sur une méridienne...

Mais de vous à moi, je préfère les droites d'étoile, c'est plus précis. Je connais assez bien mon ciel pour vous donnner les repères nécessaires.

Voilà, à vous de voir

08 déc. 201108 déc. 2011
0

Super Gonio-Coque et non Gono-Coque :-D
Je suis basé à Quiberon et j'ai un 105 +, je ne serais pas dépaysé par le bateau! :coucou:
On ne t'as pas vu sur le H&O club dédié aux GS 105-106.
Il n'y a plus qu'à organiser.
Je t'envoie un MP

08 déc. 2011
0

j'suis comme toi, j'aime le sexe tant ... :acheval: :acheval:

08 déc. 2011
0

visu autour d'un sextant? ça m'intéresse!

08 déc. 2011
0

il faudrait finir la phrase, Bil
que je peux encore? est-ce la bonne suite? :mdr: :mdr:

05 déc. 2011
0

Je suis intéressé et je suggère le jour de l'an? :-D

05 déc. 2011
0

je trouve l'initiative de se rencontrer très intéressante, je viens de faire une session
de point astro avec un passionné comme formateur aux glénans à Paris, et compte faire
quelques visées entre le 20/12 et le 25/12 à Ste Marine (29). Si un de vous est près de
là, nous pourrions échanger nos visées!

06 déc. 2011
0

je suis intéressé par ce que propose Aliguen par contre je n'y connais rien !!!les grands débutants seront 'il acceptés ?

08 déc. 201108 déc. 2011
0

Après aucune pratique pendant une dizaine d'années, ne crois-tu pas que je ne sois autre chose qu'un débutant? :oups:
Pour moi no problem, ensuite c'est celui qui détient le savoir qui peut te répondre. ;-)

06 déc. 2011
0

C'est dans un an! T'as le temps de potasser... :litjournal:

08 déc. 2011
0

j'ai pratiqué pendant des années avec la 900 et la dieumegarde ,meme les ho
puis la calculette , mais je ne sais pas si je serais capable de m'y remettre .
quand on viellis on prends des raccourcis et le gps me va très bien .
sauf si j'etais motive par une transat ce qui n'est plus le cas
mais si il y a une reunion dan ce sens dans mon coin j'aimerais bien y aller .
alain

08 déc. 2011
0

je pense que le mieux ça va être d'organiser au moins deux ou trois points de réunion, comme ça on évite des longs déplacements. qu'en pensez-vous ?

08 déc. 201108 déc. 2011
0

bien entendu, il faut régionaliser, pour la Bretagne Sud, notre instructeur ayant son bateau à Locmiquélic, il semblerait normal que ce soit le point de ralliement.
Ce sont déclarés :
Papy-Boom
Aliguen
et....whynot1first? (où es-tu basé?)

09 déc. 2011
0

Je suis intéressé par la proposition de Gonio-Coque et OK sur Locmiquélic.
MP envoyé.

09 déc. 2011
0

moi j'suis à arzal donc pas de soucis pour locmiquélic

09 déc. 201109 déc. 2011
0

Bon, je suis sur mon canot du 31/12 au 07/01, le dimanche 8/01 je me rentre, reste à fixer la date précisément.

Ce serait pas mal de prévoir une sortie au crépuscule pour les étoiles..

Donnez vos fenêtres de tir et on voit ce qui va le mieux

09 déc. 2011
0

merci beaucoup Gonio-Coque
récap :
Papy-Boom
Aliguen
Whynot1first?
Odeclav

ce serait peut-être judicieux d'échanger nos coordonnées tél en MP, pour ceux qui ne se connaissent pas encore, pour pouvoir se coordonner, qu'en pensez-vous?

09 déc. 2011
0

une idée de la date? si c'est début janvier, et que le temps s'est calmé, j'irais bien en bateau, en emmenant un ou deux équipiers.

09 déc. 2011
0

intéressé aussi, voir MP

09 déc. 2011
0

si vous arrivez à organiser un visu avec la mer au sud, vous pourrez pratiquer sur une plage.
JJ

09 déc. 2011
0

OK, bien reçu vos demandes
Ce serait première semaine de janvier
A part Aliguen, je n'ai pas vos coordonnées, merci de mes les envoyer en MP que je puisse vous recontacter. Ce serait mieux que cela se fasse sur mon canot à moi pour cause d'informatique embarquée. C'est un Gib Sea 105 armé pur 6 personnes en tout.

09 déc. 201109 déc. 2011
0

c'est complet :
Gonio-Coque (le formateur):bravo: et merci
Aliguen
Jehenne
Odeclav
Papy-Boom
Whynot1first?

Voilà la 1re équipe de motivés, super, rdv en janvier
Prendre contact direct comme demandé par Jacques.

Une affaire rondement menée! :pouce:

09 déc. 2011
0

c'est vraiment super !!! bravo les gars !!! j'espère qu'il y aura quelqu'un pour former une équipe en décembre 2012 !!! encore félicitations et profitez-en !!! faites-nous savoir ce que vous aurez appris par la suite !!!

09 déc. 2011
0

Pourquoi attendre décembre 2012 pour une autre cession?
Certainement possible avant selon disponibilité des différents acteurs.
Après entretien téléphonique avec Gonio-Coque, je crois que nous sommes entre de bonnes mains. :pouce:

09 déc. 2011
0

attention, pour l'ami Jehenne, s'il peut se libérer (non, il n'est pas en prison:lavache:) mais à confirmer. :-D

10 déc. 2011
0

je l'ai dit pour moi, car je ne rentre en France qu'en décembre 2012 :-/

10 déc. 2011
0

Idem pour moi, je quitte normalement Riyadh le 25/12/2012

10 déc. 2011
0

A priori, pas dispo le 31 mais je peux faire un saut à Locmiquélic.
Idem pour le 1er (en fait, je ne sais pas encore ce que je fais coté famille).
lundi 2 à jeudi 5 : je travaille et ne peut être à Locmiquélic qu'à partir de 18h15 (ou 17h45 à Kernevel ?)
dimanche 1er, vendredi 6, samedi 7 : dispo
Ca dépend aussi du programme de Gonio-Coque : il ne vient probablement pas à Locmiquélic pour nous initier à la nav astro : il a sûrement prévu une nav !

10 déc. 2011
0

mes dispos :
du 3 au 8 avec une forte préférence pour du 6 au 8 :pouce:

10 déc. 2011
0

Du 6 au 8, ça me convient, mais ce pourrait aussi sr situer plus près du Golfe, je compte bien naviguer un peu, mais là il s'agit de détails d'organisation.

10 déc. 2011
0

plus près du Golfe, ce serait très bien pour Papy-Boom et moi qui sommes basés à Pouerto Haliguen et du 6 au 8 : parfait.

11 déc. 2011
0

euh je vais voir de mon coté demain avec mon collègue de boulot si c'est possible pour début janvier j'espère que ça pourras le faire bon week à tous

02 jan. 2012
0

salut
Très Bonne année à tous et des nav de rêve
No News de Gonio-Coque, ça tient toujours pour le 6-01?

02 jan. 2012
0

Gonio-Coque vient de me contacter, c'est toujours Ok sauf conditions MTO dégueu.
Vivement vendredi. :pouce: :pouce:

02 jan. 201202 jan. 2012
0

je te tél vers 19h si cela ne te dérange pas j'ai bien eu ton message de ce matin mais je l'ai ouvert qu'a 16 h à plus tard

02 jan. 2012
0

Tjrs ok pour moi aussi je te contacte dans la soirée

14 jan. 2012
0

Alors, ce petit stage, comment ça s'est passé ? Vous avez beaucoup appris ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (104)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021