navigation entre Cassis-Toulon-St trop

bonjour a tous

Ca sent les vacances, les questions escales/navigations sont plus férquentes :-)

Alors, je vous mets à contribution: je loue un canote (10m) pour moi et ma copine 5 jours fin mai.
Je connais pas trop la région et je me demande
a) quels sont les itinéraires sympa (cassis, portcros, st trop??)
b) comment ca se passe pour les mouillages ? c est ma grosse incertitude. je suis toujours mal a l aise a dormir a bord en plein mouillage, quand c est assez mal protégé. peur de devoir me lever en pleine nuit et aller chercher un port ailleurs alors que ca se lève et en plus de nuit.

donc DES CONSEILS POUR LES MOUILLAGES ? vu mon budget, j aimerai éviter de passer toutes les nuits au port (en plus c'est moin "romantique")
toutes remarques bienvenues

c) en lisant les fils précédants, j ai vu bcp d interventions qui parlent du changement brusque de météo. à quel point selon vous ? est ce que si météo du matin ou veille a la VHF on peut se faire surprendre méchament et se faire tabasser par Mistral ?
et dans quelle mesure? ca arrive que mistral peut passer de F5 à F8 en 2h ?

merci d avance a tous pour vos conseils.

et bon vent a tous

L'équipage
18 mai 2006
18 mai 2006
0

vaste sujet
Cassis, les calanques sont superbes, je ne connais pas assez pour conseiller des mouillages dans ce coin.
Iles du soleil, en 5 jours c'est bien, laisse tomber le reste.
Le mistral menace toujours de pointer son nez mais faut pas non plus sombrer dans la parano, toujours prendre la météo et se préparer à plier bagage rapido sont des règles absolues.
Porquerolles, qqes mouillages sympas et relativement protégés, j'aime bien l'anse du Bon Renaud qu'est pas loin du port et qui offre un bon abri par misral quand on se positionne près de la rive ouest.
Sinon plein de super mouillages pour passer la journée.
Port-cros, peu de mouillage sérieux, Port Man à l'est est pas mal par mistral mais dégueu par NE.
Très profond et souvent encombré mais très sympa.
Port-Cros offre une vingtaine de corps morts payants mais qui permettent de dormir relax. On peut aussi mouiller en dehors de l'anse et ne rien payer mais moins abrité. Je te recommande quand même une halte d'un jour à Port-cros et de dscendre à terre visiter l'ile à pieds, idem pour Porquerolle qui propose beaucoup plus d'activités terriennes.
Ile du levant, bof.
A part les iles la côte varoise est très sympa, super sauvage et moins fréquentée que les iles, mais en 1/2 saison c'est pas un problème.
St Trop, je serai tenté de laisser tomber sauf si tu as envie de retrouver une civilisation pipole et tout ce qui va avec.
Tu part d'où au fait?

18 mai 2006
0

mistral et port cros
La tactique officielle était : au port à Port Cros et si le mistral se lève on fonce - contre le vent - au mouillage devant Bagaud (1 ou 2M au WNW, de mémoire). Si la renverse d'E se produit on retourne à PC.

L'autres tactique était : au port à Port Cros et si le mistral se lève on fonce - au portant - à Port Man. Cette dernière tactique est plus cool, sauf que Port Man est intenable par NE et qu'un W ou NW peut aisément évoluer en NE

Ca doit encore pouvor servir ?

yves.

18 mai 2006
0

du coté de st Trop
Tu as l'anse des canebiers tres bien protegé dans le golf de st Tropez , plus loin mouillage sur corps mort payant dans la rade d'agay encore plus loin la nuits entre les 2 iles du lerins est assez top. pas trop de mistal dans cette region.
En cette saison; pas trop de monde

18 mai 2006
0

C'est un bon coin pour commencer
Se balader entre Cassis et St trop pendant une semaine, c'est bien pour commencer à découvrir le coin. C'est vrai que le plus grand spot sont les iles du Soleil (magnifiques et tranquilles à cette époque).

Les mouillages ne sont pas compliqués dans ce coin car l'eau est très clair et on voit bien où on pose sa pioche. Toujours chercher la poche de sable bien sur, mais dans des mouillages comme la plage d'Argent à Porquerolles il n'y a plus que du sable de toutes façons. Attention à la taxifolia, il commence à y en avoir un peu partout maintenant.

Le mistral n'est pas un problème dans ce coin dans la mesure où il est secteur +/- nord, ce qui signifie qu'en restant près des cotes, on a du vent mais pas de mer (juste un chouïa de clapot). Les languedociens connaissent bien ça et peuvent jouer à sortir par F8 établi puisqu'il n'y a pas de mer. Des mouillages comme Porquerolles en plus sont super car si ça se lève nord, on peut rapidement s'abriter en face à Hyères.

Se méfier du cap Sicié très mauvais à passer si vent contre courant (prendre très très large dans ce cas)

Par contre si ça se lève de sud est alors là c'est très mauvais et j'ai eu plusieurs fois des coups de vent de ce genre non annoncés. Ca commence toujours par une petite houle de SE qui se lève alors qu'il fait grand beau temps.
Ne jamais se retrouver dans les calanques de Cassis si ça se lève SE. Si ça se lève au mistral, on reste peinard au mouillage à se baigner en attendant que ça se calme.

En fait ce sont vraiment les coups de SE qui sont méchants dans ce coin, et si tu entends qu'une dépression est entrain de se caler dans le golfe de Gênes (maudit golfe de Gênes !) il est temps de prévoir un abri.

Les changements de temps ne sont pas si brutaux que ça et on peut facilement les prévoir en observant les nuages (et des notions classiques de météo), avec un peu d'habitude. Il y a peu d'effet de relief dans ce coin sauf aux caps et vers Hyères.

Il y a suffisament de mouillage dans le coin pour passer la semaine sans aller au port, s'il fait beau.

18 mai 2006
0

à propos de "c'est un bon coin pour commencer"
Freja, tout du bon, ce que tu écris.
J'ajouterai que TOUTcap en med est une zone au mieux délicate. Tout cap entre Marseille et Nice est une limite d'extension de Mistral : bec de l'aigle, Sicié, PQ, Camarat, Agay-Estérel, Antibes. Idem en Italie, en Sicile, en Grèce, .... partout en med.

Noter aussi que le mistral est un vent instable, avec des rafales et que le réchauffement d'une masse d'air par sa base augmente l'instabilité (à l'inverse le refroidissement diminue cette instabilité).
Concrètement, si l'air qui arrive est plutot chaud ou réchauffé par passage sur les terres et arrive sur une med refroidi le mistral sera moins teigneux (l'automne en Roussillon, le printemps sur la côte varoise, au débouché du rhone glacé).
A l'inverse si la mer parrait plus chaude (c'est le cas l'été surtout si masse d'air ne s'est pas trop réchauffé sur la terre), le mistral sera plus rafaleux.

De mémoire on ajoute ou retranche 1B pour tenir compte de ce phénomène (en fait c'est plutot 5m/s car les rafales se mesurent en m/s)

Le mistral dans la rade de Hyères (au sens large) : le plus fort est W-270 entre la grande passe de PQ et le milieu N du levant(extrémum du coté des Mèdes), avec ensuite infléchissement et faiblissement vers le WSW-240 entre Bénat et Camarat coté îles. Coté terre le vent est mois fort.
- Donc le N des 3 iles en prennent plein la gueule sur leur face N.
- En s'écartant de cet axe de vent fort vers le N - rentrer en rade de Hyères - on trouve une acalmie relative mais ne pas serrer sous le vent de la presqu'ile de Giens qui est fort par rotor ?.
- Si on est à Port Man il peut être préférable de tirer sur Cavalaire et profiter de cette acalmie plus portante plutot que de lutter contre l'axe très fort en visant Hyères. Et en parrochant de la côte on trouvera sans doute du vent moins fort dans la rade de Borme-Lavandou
Par ailleurs deux veines fortes (à contourner) partent de la côte : l'une au débouché de la piste de l'aéroport et l'autre au NE du cap Bénat (c'est Borme, là au pied E du cap?)
Yves.

PS : euh, tu t'as trompe-je sur le SE. Une dépression sur le golfe de Gênes fait du mistral NW, pas du SE. Le SE c'est plutot une dépression des baléares qui fera l'affaire. Et l'anticylcone russe fait de l'E glacé. Même en med, Buys Ballot s'applique.

18 mai 2006
0

Oui
Je n'ai bien sur pas tes connaissances météo (ça viendra ...)

Sauf que la fois où on s'est fait coincé à Sormiou, je crois bien qu'il y avait une D dans le golfe. Mais bon c'était il y a longtemps, et la météo annoncée c'était n'importe quoi !

Une chose est sure en tout cas, c'est que j'ai souvent rêvé d'avoir une énorme pelleteuse et de pouvoir le combler définitivement, ce maudit golfe de Gênes !!

18 mai 2006
0

passer le cap

merci bcp pour vos remarques, très sympa à vous de prendre le tps de répondre (c'est sûr, c'est pas un sujet qui va faire vibrer le forum ;-)

super vos info, je suis sur que ca va m'être très utile.

donc si j ai bien compris, comme c navigation côtière, plutot se méfier du SE, et dans ce cas, pas de mouillages ?!

en tout cas, je vais printer vos réponses et trouver les bons coins sur la carte SHOM
:-)

heu, petit point sur le cap siscié: c koi prendre très large? 2m ? à cause de mer contre vent ca brasse un peu?

en tout cas, merci encore pour vos réponses.
pour info (si vous en avez encore comme ça n' hesitez pas), je pars et retourne de Toulon

bon vent

18 mai 2006
0

pas d'accord avec Fréja
le vrai danger c'est le mistral surtout quand il se lève la nuit et qu'on a mouillé court dans un mouillage super encombré. De plus les vents de secteur est sont en général bien annoncés. Aux iles tous les bons mouillages sont au nord, tu ne risques donc pas de te faire surprendre par du vent d'est en revanche le mistral peut foutre un joli bordel. Ya ka lire le bouquin de récit de la SNSM de la base d'Hyères, c'est assez consternant.
Pour Sicié, si tu pars de Toulon vers les iles tu l'auras dans le dos.
Pour traverser la zone par mistral il vaut mieux passer au sud des iles.
N'oublies pas de prendre connaissance des réglementations nombreuses(pêche, mouillage, plongée,...) qui concernent les iles.

18 mai 2006
0

Aux iles oui ....
mais dans les calanques de Cassis, je me suis fait piégé une fois, je te jure que je ne me ferais plus jamais piéger comme ça (ça a failli très mal tourner !). Et je pestais contre le CROSS, juste à coté: "mer belle, vent F2 ......."

Et tout vent fout un gros bordel dans un mouillage encombré où tout le monde a mouillé court, à commencer par un orage. Tiens d'ailleurs on en a pas parlé des orages (bien se méfier de la renverse, c'est généralement à ce moment qu'on commence à rigoler). Enfin j'ai déjà testé le mouillage d'Hyères (à l'est) par mistral, impecc :-)

18 mai 2006
0

-
Quelques idées de mouillage:
-Calanque de Sormiou: couché de soleil superbe en perspective. A eviter si vent de secteur est à sud est. Cette calanque a l'avantage de ne pas se transformer en piege en de changement meteo.

-A porquerolle: baie du langoustier si la meteo est calme, magnifique avec d'anciennes fortifications autour.

-Si tu veux prendre une douche, va à l'ile des Embiez, c'est les plus belles douches de la region, et gratuites en plus !!

Le sicié, large, ça veut dire large de chez large, sinon, c'est violent par mauvais temps. Compte dans les 5M minimum. Si tu as un tres beau temps, par contre tu peux passer tout pres.

18 mai 2006
0

j'ai pas mal navigué dans le coin
Bonjour,
j'ai navigué de 1998 à 2001 entre Marseille et Nice. Ce que je peux dire c'est que les calanques sont magnifiques, avec une préférence pour "En Vau". J'y ai passé des nuits au mouillage par Mistral. Petit avantage aussi c'est qu'il y a juste à coté "Port Pin" qui est pas mal s'il y a un peu de Sud-Est. En cas de coup de vent tu peux mouiller dans l'entré de Port Miou, c'est bien protégé. Par contre ces 3 mouillages sont avec un bout à terre. Cassis est trés sympa comme escale, c'est un tout petit port. J'ai aussi passé plusieurs nuit dans la calanque de Figuerolle (à coté du Bec de l'aigle) mais là c'est jolie mais faut 2 mouillages (devant et derrière) et à 2 bateaux y a plus de place. ensuite en continuant vers l'Est il y a un port tout à fait charmant c'est Sanary (franchement c'est une escale à ne pas manquer). Les Embiez c'est sympa mais ça ne m'a pas plus marqué que ça. Après c'est Toulon (j'aime beaucoup St Mandrier) puis Porquerolles. Là mon mouillage préféré c'est "plage d'argent" et ce pour plusieurs raisons : 4 m de fond sur fond de sable (j'ai tenu pas 35 noeuds de mistral!)et quand on descend à la plage on est à 5 min à pied du village. La plage "notre Dame" est trés jolie. Sur l'ïle de Port Cros : à Port Cros même c'est sur coffre mais c'est super beau mais j'ai une petite préférence pour l'Anse de "Port Man" (de l'autre coté). Il y a ensuite un mouillage sympa au Cap Taillat on peut mouiller soit d'un coté soit de l'autre en fonction du vent. En revanche après ce cap on rentre sur le territoire des bateaux moteurs. Dans la baie de St Trop il y a effectivement l'anse du Cannebier joli mais ça ne tient pas (posidonnie et vase). Après j'aime moins mais il y a la baie d'Agay et les îles de Lérains qui sont des beaux mouillages.
Mais en tout cas c'est une trés belle cote.

18 mai 2006
0

on dirait un guide

merci pour toutes ces info. super!! c est quand meme bien mieux que le site incomplet "guide méditerannée"

ca fait un moment que je lis le forum et j ai parcouru toutes les archives et fait des recherches sur la med, et y avait pas grand chose. (heu souvent, ce dégènère avant, du stlye, moi mon ancre /CENSURE!/ elle tient sur la posidonie) là au moins, c est très complet.

merci pour ces réponses

reste plus qu a commander la météo ki va !!

:-)

encore une petite question si je peux:

j ai pas le certificat de radiotéléphoniste. (je l avais passé en 1997 et jamais recu. comme j ai trop attendu, le nouvel organisme trouve plus mon nom dans leurs fichiers. la M...e koi).
le batô est équipé VHF (heureusement). qu est ce que je risque en cas de controle? meme si elle est éteinte ? dites moi pas (pitié) confiscation + amende salée

18 mai 2006
0

je me prendrais pas le chou avec ça
mais j'avoue que j'en sais rien, vas-y, tu nous raconteras .

18 mai 2006
0

Pour la VHF, c'est la grande cale, non ?
A moins que ce ne soit 100 coups de chat à 9 queues, je ne sais plus...

18 mai 2006
0

météo du levant
Metmar n° 198 porte un article interéssant sur la météo dans le secteur évoqué.
On y lit :

1- Les orages de la fin août 1980 qui
provoquèrent de fortes précipitations sur
l'île sont également issus d'une situation
classique. Un orage se produit toujours
quand la circulation atmosphérique est
telle que de l’air froid en altitude est
entra îné au-dessus d'un air chaud en basses couches. Il s'opère alors une sorte de basculement. L’air froid, plus dense, chutant et l’air chaud s'élevant, provoquant le chaos. Plus l'écart de température entre l’air chaud au sol et l’air froid en altitude sera important, plus les conséquences seront marquées. Or en fin d'été, la température de la mer est au plus haut, ce qui contribue à maintenir la présence d'air chaud dans les basses couches. Par ailleurs, avec l'allongement des nuits, les latitudes polaires commencent à « fabriquer » du froid. Pour peu que les circulations atmosphériques de basses couches et d'altitude y mettent du leur et toutes les conditions sont réunies pour que l'écart de température soit maximal. De plus, à la fin de l’été la Méditerranée occidentale est généralement le siège d'une vaste zone dépressionnaire avec un minimum de pression à proximité des Baléares, une configuration qui dirige l'activité orageuse vers les cotes françaises.

2- Les coups de vents sur cet archipel azuréen relèvent de deux types de situation. La première, peut-être la plus connue, consiste en un flux qui
trouve son origine dans la vallée du Rhône et s'étend sur la cote varoise en direction de la Corse : le mistral. Il s'installe généralement après le passage d'un front froid sur la France, quand le flux s'oriente au nord -ouest, que la pression remonte sur la cote atlantique et qu'une dépression se forme sous le vent des Alpes, dans le golfe de Gênes. C'est pendant l'hiver qu'il est généralement le plus violent. C'était le cas ce 20 janvier 1998. La deuxième situation consiste en un flux perturbe d'est engendré par une dépression centrée sur l'ouest de la Sardaigne. Le gradient de pression, renforcé par un effet de relief important sur ces côtes du sud des Alpes, rend parfois fou l'anémomètre comme ce 30 janvier 1986. Ces situations nommées « retour d'est » engendrent temps gris, pluies et fortes vagues, d'autant plus spectaculaires que le phénomène n'est pas
fréquent et qu'en l’absence de plateau continental, aucune remontée des fonds ne casse l'énergie de la houle.

Enfin, les commentaires de cartes synoptiques de ce papier peuvent également nous intéresser :

a- le 10 février 86, un flux de NE entre l'anticyclone thermique nord-européen et une dépression sur l'italie véhicule de l'air sibérien sur l'ensemble de la France, nombreux records de minima (neige sur les bateaux à Port Vauban, palmier grillés à Nice)

b- le 27 aout 80, l'air frais d'altitude sur la méditerranée occidentale, en phase avec une zone de marais baromètrique dans les basses couches et une température de la mer élevée, favorise les développements pluvio-orageux spontanés parfois violents entre les baléares et le litoral français

c- le 20 janvier 98, la rapide hausse de pression sur l'europe de l'ouest, la lente évacuation de la zone dépressionnaire de l'europe centrale et la présence d'une dépression seoncdaire sur le golfe de Gênes entraînant un rapide flux de NW sur le littrola de la Provence : le mistral

d- le 01 mars 93, situation caractéristique des temêtes d'E sur le litoral méditéranéen, entre nue profonde dépression centrée entre les baléares et la sardaigne et un anticyclone puissant sur le N de l'Europe.

19 mai 2008
0

Super
toutes ces informations , on imprime et "basts"

19 mai 2008
0

cap taillat
un super spot, pas loin des iles : le cap taillat.
c'est beau, grand (y'a tjs de la place), bien abrite du mistral (baie de briande). Le WE, les iles sont souvent tres chargees, la y'a de la place.
Si t'y vas et que tu trouves une ancre delta (peinte en rouge), tu la ramasses et me passe un MP ? (perdue l'an passe...)
JF

19 mai 2008
0

Le Mistral, attention
d'accord avec Hollywood, le vrai danger, c'est le Mistral: rafaleux, imbarrable, générant un clapot vicieux et court. C'est un vent qui casse le matériel et qui passe les nerfs à la toile émeri.
Je lui doit de très loin mes pires souvenirs et mes pires trouilles.
Cela dit, une "queue" mollissante peut être utile en vent arrière pour faire un long bord.

19 mai 2008
0

EN Méditerranée si tu veux bien dormir....
au mouillage il ne faut pas hésiter à mettre de la chaine minimum 6 fois hauteur d'eau (bien sur ce raisonnement est valable quand il n'y a pas trop de monde pas en Aout, aux baléares j'ai tenu à Pollensa en mettant 6OM de chaine dans 5M avec du mistral à + de 4ON. et vers le 20 avril à CADAQUES avec 35N pendant 2 jours en faisant plusieurs fois 360°. Bien sur on dort d'un seul oeil. Bien prendre ses repères pour vérifier que le bateau ne dérape pas

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (16)

L'eau de l'Aude là

mars 2021