Navigation en solitaire : signe d'identification visuel particulier?

Bonjour,

Existe-t-il un signe d'identification particulier (un pavillon par exenple) qui pourrait signaler un voilier menè en solitaire? Pour avertir les maîtres de port par exemple qu'une aide pour l'amarrage est la bienvenue.
Merci d'avance pour les réponses.

L'équipage
23 avr. 2015
23 avr. 201523 avr. 2015
4

On peut rajouter "solo sailor" au nom du bateau sur l'AIS pour la navigation au large, mais pour prévenir les ports on a rien inventé de mieux que la VHF, ou le téléphone.

24 avr. 2015
0

C'est vrai mais je pensais aussi à avertir les marins sur les quais ainsi. PS : je ne possède pas l'AIS

23 avr. 2015
0

Un string, très bonne idée;)) où comme d'ab, mais ca devient rengaine, y a un truc qui s'appel, je crois, mais j'en suis pas sûr, j'hésite, je consulte internet, Wikipédia, en fin je pense que ca s'écrit "école de voile" mais bon franchement j'y connais dalle alors je peux rien affirmer.

:alavotre: :jelaferme: :litjournal:

23 avr. 2015
3

je trouve que c'est une bonne question :

mais a ma connaissance il n'y a pas de marque speciale ne serait-ce que parce que le RIPAM n'autorise pas la navigation sans veille constante .

Neanmoins dans la mesure ou les autorités acceptent les departs des courses en solitaire tout au moins ces bateaux devraient avoir une marque speciale . Ce qui permettrait d eles repéré en mer et d'etre vigilant à leur approche .

Maintenant pour l'accostage si l'on a des problemes on peut toujours passer un appel VHF au port

23 avr. 2015
2

Bonsoir. Naviguant toujours en solitaire, çà m’intéresse et j'envisageais de confectionner un pavillon avec une tête faisant un somme avec les lettres ZZZZZZZ et les yeux fermés. Pas encore passé à l'acte.

24 avr. 2015
0

Il y a vingt ans, je hissais au pataras (et je n'étais pas le seul), le pavillon représentant le chiffre 1 (triangle horizontal blanc avec cercle rouge sur la gauche).
J'ai l'impression que cela n'est plus d'actualité aujourd'hui.

23 avr. 2015
1

Et pour la nuit ?

23 avr. 2015
1

Ben pour la nuit, suffit de le dessiner avec des lettres et motifs réfléchissants ;-)

23 avr. 2015
2

Ouais mais ta tête si elle réfléchi elle ne dort pas. :langue2:

24 avr. 2015
0

Effectivement. Là, je n'en sais rien.

23 avr. 2015
0

Bonjour,
en même temps, le maître de port, suffit de l'appeler en VHF canal 9 avant de rentrer dans le port pour lui expliquer que tu as besoin d'un coup de main...

23 avr. 2015
0

bonsoir,
et pourquoi ne pas étendre ce pavillon aux personnes à mobilité réduite, je ne dis pas en fauteuil, juste pour des difficultés pour accoster.
on a bien le pavillon H&O, H&O pourrait peut être le céer?
cdt

23 avr. 2015
4

Euh.
Au delà de la question, on est quand même au 21ème siècle.
Il faudrait déjà que le gars du port regarde les pavillon, les identifie et ait de quoi aller aider.
Or, la plupart du temps, il est ou ils sont souvent occupés à autre chose qu'à admirer les pavillons des bateaux qui rentrent...

24 avr. 2015
0

Comme écrit plus haut, je portais le pavillon "1" et j'avais l'impression (mais pas la certitude) que cela m'aidais dans un port. Notamment pour les manoeuvres lorsqu'il était encombré. Il me semblait que l'on me laissait plus d'espace autour de moi.

23 avr. 2015
1

Bonsoir
L'idée est loin d'être bête, mais déjà que les cargos ne voient même pas les bateaux, identifier un pavillon est un doux rêve.
Les pechoux bossent, donc idem.
Et au port, ils sont sympas et compétents, mais ont effectivement autre chose à faire que regarder chaque bateau qui passe.
En mer, il reste l'AIS 'solo' comme dit plus haut.

23 avr. 2015
2

Ben moi j'appelle à la vhf j'explique que je suis une brelle en manoeuvre et tout de suite il y a au moins deux personnes qui arrivent avec le zod .
Non mais pour le prix que je paye ils peuvent bien amarer mon beau bateau non?
D'abord ils ont tellement la trouille que je joue au bowling dans leur marina qu'ils rapliquent dare-dare. :coucou: :mdr:

23 avr. 201523 avr. 2015
13

Bon, aussi y peut ptête rester chez lui, comme ca pas de soucis, parce que moi je demande rien à personne ca s'appel l'autonomie!!
Si on veut pratiquer on apprend, point à la ligne. Ont en revient encore sur ces fils de rêveurs, encouragés par de pseudos marins sans profils, qui prônent la liberté de naviguer pour tous et j'apprend sur le tas. Non je ne suis pas d'accord, tu prends pas ta VHF pour appeler des mecs qui ont autre choses à faire. et en plus tu passes pour un rigolo.
Il faut un minimum de culture dans le domaine qui t'intéresse, tu demandes aux flics , en ville, de faire un créneau à ta place. Y en a marre de l'assistanat à tout crins.
Voilà jsuis énervé.
Bonne nuit.
:alavotre:

23 avr. 2015
12

Ah la belle tolérance de notre forum...

Dis, le curseur de l'autonomie, tu le mets où ? Tu as construit ton bateau ? Tu as cousu tes voiles ? élaboré ta VHF ? Produit ton essence pour arriver au port ? Ah au fait, construit le port ? Les pontons ? Ecrit le RIPAM ? Et appris la voile tout seul ??? Je pense pas, malgré tes années d'expérience.......

Si d'autres, comme Pierre, appellent la capitainerie, en quoi cela te gêne ? J'avoue que je ne comprend pas bien ces avis tranchés... tout en prenant l'autonomie ! Chacun fait comme il veut, c'est mieux non ???

Moins énervé, mais peut-être plus alcoolisé...

24 avr. 2015
0

Tout est dis dans ton message.
"Notre autonomie se mesure à la qualité de nos amis" (Daniel Desbiens)

24 avr. 201524 avr. 2015
4

@atlante eos
On peut apprécier l'autonomie et en même temps l'attention des autres, la solidarité. J'ai personnellement du plaisir à aider un marin à accoster.
Mon profil est complété pour une bonne partie.
En ville, je prends aussi plaisir à renseigner les touristes.
Bon réveil

07 mai 2015
0

dans le port ou je suis toléré contre mon bel argent durement gagné
si on demande de l'aide pour rentrer le boat c'est ok mais 30€
si on prends une pendille dans l'hélice c'est pareil ,si on veut de l'eau aussi il faut la clef qui se recharge à la capitainerie contre €,
les douches idem ,qui à dit que la plaisance se démocratisait ????
alors apprendre à se démer... tout seul c'est mieux et surtout moins cher
alain

23 avr. 2015
0

Ha Bosco les sarcasmes de notre forum,
Je crois que tu as peut-être toi aussi des soucis d'arriver de port en solo.
Tu vois moi en 1982 je n'avais pas de voilier, mais je faisais des stages aux Glénans, à Concarneau, je suis reste équipier pendant 5 ans et j'en bouffez hiver comme été, avant de me croire assez formé pour être responsable d'un petit canote à voile au départ de Pauillac.
Si non je pense que ta façon de penser est totalement irresponsable et conforte les néophytes dans l'erreur de croire que pratiquer la croisière est sans conséquences. Pour ton info,
Je suis aussi mécano plaisance diesel et hors-bord, j'ai pratiqué la soudure à l'arc, semi auto acier alu inox, stratifieur, gréeur, un peut de voilerie, et bien sûr montage électronique et circuit 12v et 220v du bord + moniteur croisière depuis 1987.
Je n'ais jamais construit de bateaux parce que je préfère naviguer et je ne suis pas assez patient
Et non on ne doit pas faire comme on veut, ou alors tu ne demandes rien à personne il faut quand même assumer ses choix et ses actes.
Pour l'alcool
:alavotre:

06 mai 2015
1

As-tu déja navigué en solo sur un bateau de 10m? Et essayé de faire une prise de quai en solo avec 40 noeuds de vent traversier qui t'écarte du quai? La soudure à l'arc ne te servira pas à grand chose... sauf à réparer les dégats après l'amarrage

23 avr. 2015
1

Il est vrai que l'on voit de plus en plus d'assistés dans les ports.
L'équipage qui ne sait pas s'amarrer entre deux bouées dans l'avant port de Port Tudy et qui demande aux employés du port de le faire.
Le skipper qui est incapable d'amarrer correctement son bateau à l'aide de gardes et qui demande aux employés du port de le faire.
Cela entraine une augmentation du nombre d'employés des ports pendant l'été et une augmentation des tarifs des nuitées.

23 avr. 2015
1

sourire ...faut il te croire Philou2 ..et peux tu donner des exemples ou les employés prolifèrent en été pour les raisons que tu soulèves ....?

24 avr. 2015
5

A choisir, entre le mec qui demande un coup de main pour s'amarrer (que ce soit à un employé du port, à un mec qui passe sur le ponton, ou au bateau d'a coté) , et celui qui joue au fier à tout faire tout seul quitte à faire n'importe quoi, il n'y a pas photo...
Demander de l'aide, à défaut d'etre un signe de compétence (encore que...) c'est déjà un signe de modestie, c'est un bon début...

My two cents...

24 avr. 2015
4

Hey atlante eos si tu n'as pas vu que j'avais mis un banane à la fin change tes lunettes.
Maintenant puisque tu as l'air de prendre tout le monde en grippe je te dirais que tu ne devais pas être tellement doué ou que tu avais peut-être de mauvais moniteurs on ne sait pas mais apprendre pendant cinq ans pour pouvoir parquer un ça note ce n'est peut-être pas une référence.
J'aurais voulu te voir l'été dernier quand on m'a donné une place à La Trinité avec deux F 40 à couple au ponton d'un bout et un magnifique 8mji de l'autre et entre les deux juste la place pour mon bateau plus 50 à 60 cm et pour arranger le tout bien sûr le vent contraire comme d'hab. Ben tu vois je n'ai pas eu honte d'appeler le mec avec son zod plutôt que l'assureur. Et quand le gars est arrivé il me dit merde je croyais qu'il y avait plus de place. Ben quand on a fini la manoeuvre j'avais mon ancre à 10 cm du bout dehors du 8mji et il me restait environ 50 cm derrière. Toi évidemment superman tu le rentrais les yeux fermés.

24 avr. 2015
3

Bonjour,
l'autonomie peut évoluer, ce n'est pas parce qu'il y a des années qu'on pouvait accoster seul que c'est le cas avec l'âge venant ou une maladie.
est ce pour autant qu'il faut mettre sac à terre?
un pavillon pourrait inciter plus de tolérance et d'entraide entre plaisanciers même sans avoir recours aux personnel du port.
le pas est dur à franchir entre le moment ou on peut encore naviguer et le moment fatidique d'incapacité. l'entraide à l'appontement pourrait retarder ce moment.
bien sur prendre un équipier est une solution, mais quand on a l'habitude de naviguer avec son conjoint, ce n'est pas évident.
Aller accoster à Tréguier avec le courant au cul!!!!!!!!!!!!!!
bon ok, faut attendre l'étale.

on entent souvent: c'était mieux avant, plus convivial, quand on arrivait de nombreux bras pour aider à accoster sans même l'avoir demander. alors pourquoi être outrer par cette idée de pavillon.
la solution officielle serait d'arborer boules bicône boule dans le gréement: navire à capacité de manœuvre restreinte.

cdt

07 mai 2015
0

les boules bicones boules ,c'est quoi ça ????
au sénégal c'est deux boules noires dans la mâture ..
alain :-D

24 avr. 2015
1

Il est vrai que la moyenne d'age des équipages a sérieusement augmenté et la taille des bateaux aussi, on voit souvent des couples de 70 ans sur de gros bateaux.
Dans ce cas je propose mon aide pour l'accostage quand les conditions sont compliquées.

24 avr. 2015
1

Je n'ai jamais entendu parler d'un signe distinctif pour un navigateur solitaire et je ne vois pas en quoi cela serait utile .
Effectivement pour les manœuvres au port en solo on peut avoir besoin éventuellement d'un coup de main et je pense qu'il vaut mieux demander de l'aide plutôt que de prendre le risque d'aller taper quelque chose .
Je ne pense pas avoir vu plus de manœuvres ratées par des gens seuls que par des équipages de plusieurs personnes , j'ai même l'impression de voir plus de manœuvres à la voile pure réalisées par des " solitaires " certes sur de petits bateaux .
Je navigue les 3/4 du temps seul et j'ai l'impression que c'est dans ces conditions que j'ai réalisé mes plus belles manœuvres et que j'en ai raté le moins , peut-etre une question de concentration .

24 avr. 2015
4

Si je sais que je ne suis pas capable de faire quelque chose, je ne le fais pas.

Toujours prêt à donner un coup de main, je ne compte sur personne pour faire mes manoeuvres, et si une manoeuvre n'est pas possible je sais ne pas la tenter!

Le jour où je ne serai plus capable de faire ces manoeuvres, je ne naviguerai plus en solitaire.
Ce n'est pas une question d'âge, on voit des plaisanciers continuer en solitaire jusqu'à 80ans....

24 avr. 2015
4

Si le fait d'être seul à bord, ou en équipage réduit (voir incompétent qui se connait comme tel), a pour conséquence de réduire la capacité de manœuvre il faudrait arborer les signes d'un "navire à capacité de manœuvre restreinte" prescrits par le RIPAM : de jour c'est 2 boules noires séparée par un bicône, de nuit 3 feux rouge blanc rouge superposés...
:pouce:

:tesur: c'est juste pour les entrées de port et les accostages :heu:
hé bien le temps de sortir et de hisser tout ça, plus le cône "voile et moteur"... on est pas rentré (pas grave "on" assume, "on" est en solo).

24 avr. 201524 avr. 2015
1

Un coup de corne de brume.
Un petit geste de la main et un sourire.
Suis sur que les gens vont comprendre.
J'ai pas dit faire beugler les alarmes.
Faire une doigt d'honneur et la gueule.
ça aussi ils vont comprendre.

24 avr. 2015
1

Je suis vraiment le roi des c...
Pourtant je devrais avoir déjà compris que sur certains sujets il ne faut pas dépasser le niveau de la braguette, parce que après, les "pères siffleurs" interviennent et là de toute façon, quelque soit votre expérience ils arrivent à vous prouvez par A+B que vous n'y connaissaient rien.
Vous vous retrouvez à vouloir vous défendre alors que c vous qui avez raison.
Bref, qu'ils se rassurent je vais mesurer très précisément la quantité de mes interventions.
:alavotre:

24 avr. 2015
0

c'est bien!

24 avr. 2015
0

Sinon, pour les manoeuvres de port, il reste l'option "boudins all round" et défense d'étrave. Marche avant lente, tu restes calé sur le ponton, le quai... ou la poupe du bateau devant toi le temps de passer tes paquets d'amarres à qui veut bien les démêler. :mdr:

24 avr. 2015
6

C est aussi une question de culture et de mentalite de marins, je crois. exemple, nos voisins Anglais sortent toujours de leur voilier pour proposer leur aide pour amarrer un arrivant, perso je le fais aussi, et je suis parfois deçu de la reaction de certains en Français, (ni bonjour, ni oui, ni non !). moi je trouve ça bien, et ça ouvre le dialogue si on en a envie. Une entraide spontanée c' est quand meme cool vous trouvez pas ?

24 avr. 2015
0

"...C est aussi une question de culture et de mentalite de marins, je crois. exemple, nos voisins Anglais sortent toujours de leur voilier pour proposer leur aide pour amarrer un arrivant..."

Hé bin!!! Ça prouve que malgré nos origines françaises, nous avons été fortement marqués par nos anglos.
Ici, la question ne se pose pas, nous proposons volontiers notre aide à un bateau qui arrive, peu importe que ce soit un solitaire ou qu'il y ait plusieurs équipiers à bord.

24 avr. 2015
0

C'est sans doute parce que nos cousins de la Belle Province ont gardé un esprit "Vieille France".

24 avr. 2015
0

Et bien d'accord avec Ricochet,
je me souviens d'une arrivée à l'Aberwrac'h avec femme et enfants, mon futur voisin de ponton , Anglais, m'aide à accoster puis m'offre une bière bien fraiche . j'avais pas de frigo à l'époque, j'ai bien apprécié.
cdt

24 avr. 2015
1

Arf !!!! Bin je dois avoir une tête qu'il leur revient pas à nos amis Anglais (perso j'ai rien contre eux et j'aime bien aller traîner mes guêtres de l'autre coté du channel).
L'année dernière nous faisons un p'tit tour en Bretagne nord dans des coins remplis d'Anglais, cet année à Piriac il y'avait un convoi d'Anglais et à chaque fois il n'y en a pas un qui a bougé ses fesses. Ou juste pour regarder si j'allais pas abîmer son bordé. ...
Alors vos bonnes manières anglaise vous les gardez pour un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pô connaître !!!

24 avr. 2015
0

Ben moi j'suis poli, je dit bonjour (sans mettre mes doigts dans mon nez), et je propose le coup de main, certains hésitent d'autres pas et ils ont raison dès fois on échange quelques mots (pas des gros) dès fois on s'offre un verre quand on à le temps et des fois on se fait proprement engueuler parce qu'on aurait rien à foutre là (ceux là j'men souviens une espèce de bande de CONS en école de voile à La Turballe, bien fait pour eux ils ont abimé leur bato c'est tout ce qu'ils méritaient!), alors le jour ou je suis seul à bord et que j'ai besoin d'un coup de main j'appelle le port ou ceux qui sont sur le ponton pour qu'ils me donne un coup de main mais je vais surtout pas les assaillir de connerie...

24 avr. 2015
1

c'est pour quand le pavillon de casse couilles a bord

24 avr. 2015
0

Le type qui considère qu'il est inconcevable de demander de l'aide (dans certains cas ça peut quand même éviter de provoquer des dégats sur d'autres bateaux), qui considère que la prudence, ou la faiblesse sont des défauts... comme il fait quand il tombe en panne de voiture en rase campagne ? Il fait 20 bornes à pieds ?

24 avr. 2015
3

Je navigue en solitaire 98% du temps et il est vrai que l'arrivée au ponton représente la manœuvre la plus difficile en raison du manque d'espace, courant, vent et seulement deux bras et une tête pour gérer tout cela. Je m'efforce donc de tout prévoir, y inclus un plan B en cas d'échec de l'opération. Dons les défenses, les aussières " aux quatre coins". Ensuite optimisation du choix de l'emplacement dans la mesure du possible en fonction des conditions du moment : vent, courant, pas de l'hélice.
Sauf conditions exceptionnelles : mon état physique, coup de vent ou autre, il ne me viendrait pas à l'idée de solliciter l'assistance du personnel du port, mais, même si tout est organisé pour gérer seul, un coup de main est toujours apprécié, d'autant qu'il peut survenir un imprévu. Il y a quelques années à Boulogne, je me suis retrouvé sur un catway qui s'est mis à osciller sous mes pieds, impossible de maintenir mon équilibre et donc de faire quoi que ce soit, j'ai apprécié quelques aides spontanées avant de tomber à l'eau, bateau non amarré!
Nos amis anglais et belges donnent ainsi facilement de l'aide, à la différence des hollandais... et des français.
Il y a rarement du personnel sur les pontons. Quelques exceptions dans la région : Fécamp, Dieppe (dans ce dernier cas, des étudiants saisonniers qui font de leur mieux!). A Nieuwpoort, la marina des Forces aériennes, le club fait obligation à ses membres (affiché sur les pontons!) d'aider les visiteurs.
De là à vouloir une signalisation particulière arborée sur le bateau pour demander une assistance, je n'en vois vraiment pas la nécessité.
Il est probable que lorsque je ne pourrai plus gérer cela, j'arrêterai. Dans combien d'années? De moins en moins certainement car je ne pourrai plus lire le Journal de Tintin à la fin de l'année pour cause de dépassement d'âge limite.

24 avr. 2015
0

Bonjour ecumeur,
Quand je dit "alors le jour ou je suis seul à bord et que j'ai besoin d'un coup de main" c'est que il y a un problème et que je ne suis pas en mesure de le régler tout seul, et ça peut arriver à plus d'un cependant cela ne justifie pas de "réclamer" de l'aide à chaque fois et encore moins d'arborer un pavillon à la c.n !

07 mai 2015
0

encore un qui navigue sur un ponton rectangulaire
alain :-D

24 avr. 2015
2

Signe d'identification visuel particulier?
Il est tout seul derrière sa barre.

24 avr. 2015
0

Non non t en fais pas, pour Tintin comme pour les retraites , le gouvernement envisage de repousser l âge limite. Il se dit meme que tu pourrais continuer à lire Tintin tout en ....continuant à travailler. C est y pas merveilleux?!

24 avr. 2015
1

bonjour; 14 m,15 tonnes en charge , deriveur, pas de propulseur( en gros savonette derive relevèe) mais un gros moteur et une grosse heliçe! encore costaud mais plus 20 ans( je peux encore lire tintin)= ma modeste contribution= j'evite d'entrer dans une marina bondèe avec beaucoup de vent, je privilegie les bouèes(avec une bonne gaffe plastique legere telescopique( ancien manche pour elaguer de chez magasin vert et un gros mousqueton largable on fait des miracles ! le long d'un grand ponton si plaçe libre j'essaie d'arriver sous le vent doucement, j'ai une longue amarre sur la bite au milieu du bateau pour me rapprocher parallele au ponton je fais l'avant et l'arriere apres, j'ai bien entendu des grosses defenses genre chalutier(ça rassure les voisins)s'il y a trop de vent je frappe une grosse poulie sur le liston et winch ou guindeau electrique pour la garde! la premiere chose que je surveille avant toute manoeuvre c'est le vent! je ne demande jamais d'aide mais je previens la capitainerie en preçisant que je suis seul! quand vous etes seul le contact avec les gens et tres different et en general beaucoup plus aimable??? rare sont les marins qui ne vous aident pas quand ils voient que vous avez quelques difficultès! sans etre adepte de l'asistanat(on assume ses choix ) dans certaines circonstances extremes il est plus judicieux de demander un coup de main que de foutre le bazar dans le port et de donner des cheuveux blancs aux autres utilisateurs par des manoeuvres de cow boys! perso quand je vois un solo en baver par vent fort pour prendre son amarrage c'est avec plaisir que je saute dans mon zodiac pour lui donner un coup de main!dans les pays du nord souvent on ne sait pas à qui passer son amarre tellement il y a de gens qui veulent vous aider idem en irlande et souvent aussi chez les britishs( plus reservè)

24 avr. 2015
0

Je ne suis pas contre l'aide de voisins de ponton quand la situation est difficile, mais il m'est arrivé de tomber sur des voisins pleins de bonne volonté mais qui me savaient ce qu'était une garde.
Dans ce cas je préfère ma débrouiller seul avec mon épouse.

06 mai 201516 juin 2020
1

Dans le code international des signaux, on trouve les informations pour l'indication du nombre de personnes à bord, mais amha, je doute que beaucoup comprennent cette lecture, surtout les capitaineries...

Mais pour répondre à Now or never, il faut mettre les signaux "S", "Z" "Un"
Soit :

1

Et un pavillon "meetic" ou "adopteunmarin.com", ça marcherait pas ?!?
:acheval:

06 mai 2015
0

Comment faites vous pour vous amarrer cul a quai ( système méditerranéen de pendilles) en solo. (mon bassin de nav est la Bretagne....)

06 mai 2015
1

Tu mets le pavillon Breton sous ta barre de flèche bâbord et tu rentres en avant.

06 mai 2015
0

Et en général, ça doit marcher !

06 mai 2015
0

Tu prépare un max de pare battages et une bonne defense a l'arriere

tu frappe un amarre au taquet, et tu rentre dans la place. tu debraye, tu passe sur le quai avec l'amarre, tu la frappe, tu remonte a bord, tu mets en avant au ralenti, tu prend la pendille, tu te gaufre pas en sautant du bateau c'est important, sinon tu rentre en avant mais c'est plus délicat pour sauter sur le quai et si tu n as pas le bateau dans l œil soit tu est trop loin soit tu monte sur le quai, mais si tu le sens pas en arriere vas y en avant

06 mai 2015
0

Il faut reculer vers le quai, attacher les 2 amarres, mettre en avant (= tendre les amarres) : le bateau se stabilise.
Ensuite, passer la pendille en priant qu'elle ne se prenne pas dans l'hélice en rotation....

06 mai 2015
0

variante une seule amarre et le bateau se cale sur le catway si il y a un catway

06 mai 201516 juin 2020
2

Pour revenir à la question de base, je confirme que pour signaler que l'on navigue en solitaire, il faut hisser le pavillon "un" (voir ci-dessous). Je l'ai vu souvent dans le nord, Frise, Baltique, Hollande. Il était le plus souvent accroché au pataras. A sa vue, les plaisanciers à quai accouraient pour aider à l'amarrage.

07 mai 2015
07 mai 2015
0

Merci bien de me le confirmer.
Comme écrit plus haut, c'est ce que je faisais il y a vingt ans d'ici (je naviguais surtout en Belgique et Hollande). Je viens de racheter un voilier et je me demandais si c'était toujours de mise.

07 mai 2015
0

ah le civisme, la bonne éducation la solidarité des gens du nord !

06 mai 2015
0

Merci Evoye de confirmer.
Mais je pense que les pays du nord sont plus à même de lire les pavillons et sont plus disciplinés et prêts à aider.
Amha, mettre ce pavillon au pataras en France revient pour celui qui le voit à penser que c'est un japonais qui arrive...

07 mai 2015
0

c'est le fil le plus drôle que j'ai lu depuis longtemps .
la navigation en "ânoniste"il faut écrire un livre là dessus
bien que des gens célèbres l'ont déjà fait 'le toumelin ,Chichester ,exct...
alain :-D

07 mai 2015
1

Et bien cela m est arrive en italie je n etais plus manoeuvrant au moteur car je n avais plus marche arriere et de neutre du a une casse de cable d inverseur
Un petit coup de vhf et tout le monde etait la tout simplement.
Je suis toujours attentifs quand une personne arrive en solo et je lui demande si il a besoin! C est juste une histoire de bon sens ,car defois je suis content d avoir une main qui se tend car je reste un modeste plaisancier
.
tony

07 mai 2015
0

une récente réglementation oblige des rampes d'accés inclinées pour accéder au commerces et services public
dans les ports nous sommes en avance avec les cales de radoub ...
avez vous prévu un système pour les non voyants ????
et le dauphin d'aveugle .....
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

le beau temps...

Après la pluie...

  • 4.5 (174)

le beau temps...

mars 2021