Navigation de nuit

Bonsoir
J aimerais entreprendre une navigation de nuit
Pourriez-vous m'éclairer un peu plus?
Faut-il partir le matin le soir les avis sont partagés

L'équipage
08 juin 2012
08 juin 2012
16

si tu veux naviguer de nuit pars le soir, sinon ce sera une nav de jour!

09 juin 201209 juin 2012
0

:-D :-D :-D

08 juin 201208 juin 2012
0

Je dirais pour débuter la nav de nuit, arriver le soir à la tombée de la nuit.

08 juin 2012
1

Vu le choix de la rubrique "La taverne" pour placer ton spot :alavotre: :alavotre: :alavotre: :alavotre:

C'est au radar que tu vas naviguer

désolé je sors :acheval: :acheval: :acheval: :acheval:

Ta question n'es pas très explicite, veux tu partir le matin en enchainant la nuit ou seulement en soiré et naviguer la nuit ?

08 juin 2012
0

pour répondre en connaissance de cause , j'ai regardé le profil de Nony :
plus de "localisation " , meme pas golfe de guinée !!!

08 juin 2012
0

Ouais la "localisation" n est pas à jour je suis de carbon dans l hérault

08 juin 2012
1

Salut Noni.

En fait, il n'y a pas de règle.

Il faut essayer d'arriver au lever du soleil, donc, tu fais un calcul à l'envers, tu estimes le nombre d'heures de nav et tu fixes ton heure de départ en conséquence pour faire une arrivée de jour.

Bonnes nav

CaptainRV

08 juin 201208 juin 2012
0

.
Pour raccourcir les nuits va toujours vers l'est et dès que le jour se lève, demi-tour, cap à l'ouest !
Bon courage, on est avec toi.

:topla:

08 juin 2012
0

Ou bien tu vas au cercle polaire dans deux semaines, tu n'auras pas de nuit.

08 juin 2012
0

Merci merci pour c est conseil

08 juin 2012
0

Nony n'a que treize ans. étonnant, non?

08 juin 201208 juin 2012
0

Je suis comme toi un débutant de la nav de nuit en solo, je te conseille de commencer par atterrir quelques heures après le coucher du soleil. Parce que tout change avec la nuit, des choses simples comme prendre un ris, reconnaître un feu, un alignement, évaluer les distances, peuvent facilement amener des erreurs, bien sur si t'as un gps carte c'est bien plus facile, c'est pour ça que faire son point avec les coordonnées sur la carte pour la sécurité et se repairer avec les éléments visuel me semble être une bonne méthode car un gps ça peut tomber en panne et puis c'est bien de développer son sens de l'orientation.

Tout dépend aussi de la zone de nav ... par exemple l'an dernier de retour des sables en entrant dans le pertuis d'un coup le vent a tourné au NE F3/4 pendant 1 heure, puis est retombé, le temps de mettre un ris ( m'y prendre 2 fois car erreur nocturne) un bateau s'approche de moi par l'arrière et se rapproche encore malgré mon changement d'allure : les affaires maritimes pour un contrôle, gros phare dans la gueule et haut parleur avec " passez canal 8, identité propriétaire , port de destination , port de provenance ? " au début j'ai cru que c'était un péchou qui pétait un cable en pleine nuit et qui voulait me faire peur !

Maintenant faut que j'aille plus loin de la côte pour une nuit complète et peut être moins de rencontres ( quoique ?), disons 10 à 15 miles, si certains souhaitent nous parler de leurs expériences de nuit en solo en sud bretagne ... avec joie ...

08 juin 2012
0

Pour une première nav de nuit, choisir une nuit claire avec de la lune... ça aide bien, surtout près des côtes.
ensuite une nuit noire, sans lune, mais avec un ciel dégagé et des étoiles... au large c'est bien pour suivre un cap...
Une règle : étudier la route, se la mémoriser, réviser les caractéristiques des feux et savoir les retrouver vite si on a un doute
(placer des post-it en marque page dans le livre des feux)

Toujours douter (on se mélange les distances, les perspectives) et toujours vérifier les informations

08 juin 2012
0

Éviter une arrivée en début de nuit, plein de pièges et de tâches à cumuler : connaître les feux, se guider sur les phares, radar etc. L'arrivée au matin est le mieux si on n'a pas trop de fatigue de la nuit : choix de la place, manœuvres dans les meilleures conditions.
Par contre débuter en nav de nuit côtière à petite distance, c'est fabuleux.

09 juin 2012
0

Ne peux-tu pas déjà apprendre à te repérer à terre (sur le plage par exemple) grâce aux feux… apprendre à lire la nuit, les secteurs, les feux fixes, les amers visuels lumineux de la côte, les repérer sur la carte. C'est vraiment là, le B A B A de la nav de nuit, pouvoir se repérer… ensuite, serrer les fesses, commencer par des parcours simples, des arrivées connues de jour, en rentrant un peu plus tard… tu verras, déjà tout change… les repères sont transfigurés. C'est pour moi le mode de navigation le plus palpitant, mais aussi celui qui est le plus angoissant quand on s'approche de la côte… enfin tout dépend du lieu… j'ai appris la nav de nuit en Bretagne nord… souvent ça clignote autant qu'un arbre de noël. ! ;-)
Amuses-toi bien, mais avec prudence :-)

21 juin 2012
0

Bonjour Z
Non non les arrivees les plus angoissantes sont par broulliard
celui ou tu vois 3m devant le Bateau
Mais certaines de nuit on fini par se meler les pinceaux.

Le Moko

09 juin 2012
0

Bien merci beaucoup tous vos conseils vont vraiment m'aider m'aider

09 juin 2012
2

.

... m'aider m'aider ...

Nony doit avoir le CRR. :mdr:

bon troll bon troll

09 juin 2012
0

c'est bien difficile à dire tout depend de la nav que l'on a à faire .

Mais plusieurs choses :
si l'on peut il est preferable d'atterir de jour c'est tout de m^me plus securisant , on peut aussi faire en sorte de passer certaines zones de fort trafic le jour plutot que la nuit .a partir de là on decide de l'heure du depart.

Generalement on fait les premieres fois tous la m^me erreur .durant la journée personne ne ce repose ,on discute ,etc et lorsque le moment arrive vers des 22h tout le monde à sommeil et alors faire les quarts ça peut etre dur . Et en plus il ne faut pas perdre de vue que l'on doit etre aussi en forme que possible pour faire son quart ,car il peut tres bien y avoir d ela mer ,du mauvais temps etc donc... evitons de picoler le jour et faisons la sieste.

Et pour moi j'impose deux choses la nuit ,je dis bien "j'impose"
1/ port du harnais à l'exterieur OBLIGATOIRE quelque soit le temps.
2/ au moindre doute me reveiller m^me si je grogne
et ainsi je dors a peut pret tranquille.

josé

09 juin 2012
0

lorsque je parle du harnais c'est s'attacher OBLIGATOIREMENT

09 juin 2012
0

Chacun fait comme il veut mais en ce qui me concerne je ne porte pas le harnais avant force 5 tant que je reste dans le cockpit la nuit. Celui-ci est à mon avis suffisamment profond et sécurisant (Attalia). Je le porte systématiquement et l'attache évidemment si je me déplace sur le bateau pour une manoeuvre ou une vérification à l'avant. Et je l'impose à tout autre personne qui m'accompagne lorsqu'elle est de quart!
Une nuit à 2h du mat, venant du Cap Corse je rentrais à Port Toga -Bastia- que je connais très bien avec le port de commerce illuminé derrière. A tribord, les montagnes formaient une masse sombre dont je trouvais que je me rapprochais un peu trop. Pourtant je voyais bien le feu rouge de l'entrée. ...Qui s'est trouvé être l'enseigne lumineuse du magasin Géant. Un peu à droite de l'entrée de Port Toga. Aucun mal bien sûr, j'ai rectifié le tir bien avant de pénétrer dans la passe.
Combien de marins ne se sont-ils pas fourvoyés avec l'enseigne lumineuse de la "Pharmacie du Port" ?
La nav de nuit est plaisante voire magique mais il faut redoubler d'attention!

09 juin 2012
0

Pour une première nav de nuit, je recommanderais de partir d'un port connu au milieu de la nuit. On est en terrain connu, et une sortie est généralement moins difficile qu'une entrée.
Et puis on peut profiter du moment le plus génial sur un bateau, le lever du soleil en pleine mer. Il y a des couleurs et des reflets extraordinaires sur les vagues dès avant le lever du soleil, et voir le soleil sortir progressivement de l'eau est féérique, encore bien plus que le coucher (s'il fait beau, naturellement)

09 juin 2012
0

Pour avoir fait il y'a pas longtemps, ma 1ere nav de nuit ou j'ai connu quelques imprévu fâcheux..

Départ 17H30 De Concarneau en direction d'Arzal.

Mer peu agitée au début quasiment pas de houle , puis elle a commencé a se lever rendant ma compagne malade, donc j'ai du barre de 22h00 a 4h30 du matin ou j'ai fini ma nuit au mouillage sur l'ile de Houat.

Et bien sur pour bien faire peu avant Belle ile plus de vent... bref quelques erreurs à ne pas faire pour une première, j'aurai du partir vers 2h00 du matin.... care la nuit c'est quand même assez long
:heu:

09 juin 2012
0

bonne idée celle de partir en milieu de nuit, fait un tour d'ile si on peut, simplement quelques milles au large, voir les feux les alignements, pêcher avant le lever du soleil, boire son ptit café en regardant le ciel .... quel bonheur !!

attention entre 2 et 5H du matin, c'est le + difficile à tenir quand on est parti de la veille ...zzzzzzz....................;

09 juin 2012
0

J'ai dit plaisante voire magique. Mais tout peut dépendre de l'endroit. Traverser de nuit le golfe d'Olbia en Sardaigne en pleine saison, je ne le ferai plus.
14 ferries rencontrés entre minuit et 4h du mat! Illuminés comme des sapins de Noël! Je te mets au défit de trouver leurs feux vert ou rouge au milieu de ces guirlandes!
Meilleur truc de croisement que j'ai trouvé, faire route vers le ferry et abattre à tribord de 20° avant de reprendre la route derrière le cul du boat. Facile à faire quand on est à la voile!!!!

09 juin 2012
0

Quand je vais naviguer pendant la nuit, la première chose que je fais c'est de vérifier et mémoriser où se trouvent toutes les drisses, écoutes, et réglages des voiles, pour que je puisse les manier dans le noir. Il faut aussi s'assurer que les drisses soient toutes en ordre - sans accrocs ni tordures. C'est bien aussi de se rappeler qu'il peut faire bien froid en mer, la nuit. Un toque de quart et un pull sont souvent utiles.

09 juin 2012
0

il faut savoir que Nony a 13 ans et plusieurs récents fils à son actif
il (elle?) est en train de se faire une approche toute théorique de la question
c'est tout à son honneur, mais vu la naiveté de cetaines de ses questions, ne serait il pas mieux de lui suggérer de mettre d'abord les pieds sur un bateau? et d'acquérir les bases?
ou de lui conseiller des lectures adaptées?
ou de l'inviter à passer une après midi sur un bateau et l'aider à cadrer ses questions, ?

09 juin 2012
0

tu as raison, mais il a déjà précisé qu'il naviguait sur un océanis 40 (pas la petite bèbète quand même).

Moi je me demande si ces questions si "basiques" ont été posées à papa.

Parce que j'imagine qu'il n'est pas le skipper du 40 pieds.

A moins que papa ait un bateau et ne sache pas répondre aux questions du fiston. Pas impossible.

09 juin 2012
0

Ou c'est papa qui se fait passer pour le fiston parce que dejà à 13 ans connaitre l'existance de la deviation, de la declinaison et du courant c'est dejà pas mal

09 juin 2012
0

Pour avoir "recupere" pas mal de vos bandins en conduite accompagnée ...
Je me suis rendu compte que certains surestimaient très très largement la qualité de leur conduite automobile ...
Et que très très peu ont la pédagogie à la transmission du savoir ...

Je répond "sous" un MSG mais de façon très générale sans répondre spécifiquement à l'auteur du MSG au dessus ...

09 juin 2012
0

Désolé c'est pas papa qui pose les questions

09 juin 201209 juin 2012
1

Je pense que Nony n'a pas la majorité textuelle :langue2:

09 juin 2012
2

Je pense que fouras court après un score de MSG poste sur le forum avant de se demander l'intérêt de ses Interventions ...

Il s'agit de ce que j'appel "l'effet miroir" ...
On pense tous ... Mais à priori on a tous conscience que le droit de penser est inaliénable ... Par contre avant d'écrire ce que l'on pense on a le droit de réfléchir ...

Dans la remarque précédente de Mr fouras ou sont solidarité, entraide, bienséance, encadrement (d'un apprentis) ...

La chasse au troll est elle la vocation de ce forum ? Cette attitude méfiante voir défiante est elle. E que l'on veux montrer à un jeune qui débute ???

Certes peut être s'agit il d'un troll, mais si ce n'est pas le cas ???
Serions aussi "tranchant" avec un jeune de 13 ans posant des questions dans notre port ???
Alors pourquoi cette attitude sur "notre forum" ? Seulement l'anonymat ? O_O ?

Allez un peu de retenue et d'auto modération et le forum va gagner en qualité :)

09 juin 2012
0

Merci shamane95

09 juin 2012
0

Bonjour,
Ca dépend. Si tu n'as jamais navigué de nuit, il vaut mieux à mon sens que tu appatreilles de jour et vois la nuit arriver. Ton parcours bien étudié avant avec tes cartes.
Si c'est pour faire une nuit complète et bien partir le soir pour moi, je m'endors moins vite donc je préfère.
si c'est pour plusieurs jours, je m'en moque.
JJ

09 juin 2012
0

Ce serais pour une navigation de 27,5 milles que me conseillez-vous?

09 juin 2012
1

"Monsieur" Fouras n'a aucune sorte de leçon à reçevoir de quiconque.

J'exprime ma pensée, au même titre que tous ici. Et ne cours après aucun score.

J'ai dit que je supposais fort l'existence d'un troll. Je persiste et je signe.

Que ceux qui ne le croient pas continuent d'alimenter le fil à leur manière s'ils le veulent.

Mais ce genre d'attaque personnelle est la preuve d'un manque total de tolérance vis à vis de la liberté d'expression.

09 juin 2012
0

Juste pour remettre les choses à leur place ...
Le modérateur tranchera ...

Comme dit dans mon MSG, j'ai joué sur l'effet miroir ...
Vous avez émis un jugement sur autruis "je pense ... Troll".
Afin de faire comprendre un principe, j'ai fais de même avec vous ...

Et vous sortez. Ogre plus beau cheval blanc et partez à la défense de la veuve et de l'orPhelin.

En rétorique pure il semble fortement que vous vous autorisez des droits que vous refusez à autruis ...

Le but n'était pas de vous viser vous en particulier ...

Mais puisque vous "jouez" au troll (j'enfreind la charte du forum, et paraît choqué lorsqu'on fait pareil avec moi ...), je me permets de rappeller que vous avez ete modérer pour avoir fini un MSG par "smiley doigt d'honneur" ...

Un peu de calme et de retenue ferait du bien ...

10 juin 201210 juin 2012
0

""Monsieur" Fouras n'a aucune sorte de leçon à reçevoir de quiconque."

Ca nous l'avions déjà bien remarqué! Pas besoin d'enfoncer le clou, c'est bien clair!

:mdr:

11 juin 2012
0

Eh bien je trouve qu'il manque de fouras sur ces fils, merci à toi

09 juin 2012
0

En fonction de ton heure estimee d'arrivée, à choisir de jour tu as +ou- d'heures de nuit
Perso je prends systématiquement un ris au crépuscule quelque soit la météo, et porte un harnais et m' attache si je dois quitter le cockpit

09 juin 2012
0

a priori c'est le mieux .merci

09 juin 2012
0

Hello,
Pour 27,5 milles, compter 6/7heures tranquillou (voile ou moteur) de tte façon on n'est pas pressé d'arriver!!!
Je conseillerais aussi un départ de nuit et une arrivée au petit matin.

Reste à voir comment l'équipage se sent après un réveil à 3heures du mat?? ou 4H00?? après de toute facon il fait vite jour.
Si le réveil de nuit appelle à la mutinerie, partir vers 11H00 du soir/ minuit.
Ca sera VRAIMENT une nav complete de nuit, arrivée avec le soleil levant.
Quel coin la nav?

10 juin 2012
0

en cette saison, on a des nuits de 6 à 7 heures suivant les régions

10 juin 2012
0

En corse

10 juin 201210 juin 2012
0

le nav de nuit , c' est comme la nav de jour , sans la lumière .

donc , c' est plus beau , plus tripant , plus grandiose , , c' est un repli sur soit , , la vie en communion avec les éléments , avec le bateau . c' est là que l' on comprend Homère , il y a les vivants ; les morts et ceux qui naviguent ... La nuit , nous naviguons , pour naviguer , ....
par contre , je prends un ris et une route facile en fonction du vent , quitte à devier un peu , et aussi , être très , très au large pour éviter la terre ...

ma seule question , comment peut on ne pas naviguer de nuit ???

comment préférer une arrivée de jour dans un port surchargé à une nav de nuit ???

la nav de nuit , que c' est bon ! lumière rouge à la table , de l 'eau partout , un clair de lune pour montrer la crete des vagues , je ne sais que dire tellement c' est à vivre ...

10 juin 2012
0

Un petit détail qui peut avoir son importance, il est impossible pour l'oeil humain de déterminer la distance d'une lumière la nuit, elle peut être à 20 mètres comme à plusieurs milles.
Sa visibilité est fonction de la puissance d'émission du feu en question.

Donc bien préparer sa nav, savoir à l'avance ce qu'on va ou doit voir (noter les feux sur le livre de bord par exemple), et avoir en double des cartes papier, ça aide bien.

Bonne nav

CaptainRV

10 juin 2012
5

Je trouve que NONY, s'il a réellement 13 ans, est bien éveillé et conscient. Possible qu'il ait posé les mêmes questions au "papa-skipper", et s'est dit qu'il serait bon d'avoir un avis différent et multiple sur les diverses réponses reçues. Le doute est réel de la part d'un enfant vis à vis de son "autorité paternelle" et c'est normal et logique.
Qu'il connaisse Déviation, Déclinaison, Variation et toutes ces subtilités est tout à son honneur même s'il n'arrive pas parfois à mettre tout ensemble pour en arriver à une chose cohérente
Par contre, si NONY est le papa se faisant passer pour le fiston, là, il y a comme un petit décalage dans la prise de responsabilité.

Pour parler d'autre chose, les prises de bec entre intervenants et les doutes systématiques provenant d'une question naïve ou mal formulée sont légion ici et "gonflent" prodigieusement celui qui veut apprendre mais ne sais comment demander ou formuler sa demande.
Il m'arrive parfois d'avoir envie d'aller ailleurs chercher réponse simple et surtout PÉDAGOGIQUE à une question en apparence idiote.
Personne n'a la science infuse et apparemment, peu de gens se mettent au niveau supposé ou réel de la personne qui vient sur ce forum pour poser cette question.
Je n'ose plus, d’ailleurs, poser de question sotte et grenue ici, je me suis fait jeter lamentablement pour avoir soit mal tourné la question, soit avoir été naïf de penser que c'était un forum d'entraide non orienté pédagogie. Comment font les débutants?
Il serait bon de se rappeler ses propres débuts et profiter des technologies comme Internet pour transmettre ce savoir accumulé, et distillant de temps en temps un smiley par-ci, par-là.

10 juin 2012
0

Merci phillipeG de m aider à me défendre.juste pour le petit détail ce n'est pas mon père qui pose les question c'est bien moi.si vous avez d'autre information à me donner pour compléter les nombreux conseil que j'ai reçu n'hésiter pas.merci

29 jan. 2013
0

une étoile PhilG

10 juin 201210 juin 2012
0

Merci PhilippeG, c'est pour des interventions comme celle la que j'interviens depuis 48h de façon un peu systématique (ayant du temps ... Cause météo ...).
Cordialement,
Shamane

Nb: la seule question "bête" est celle que l'on a pas osé poser ...
Bien entendu ce "dicton" est à remettre en cause vue la vindicte de certains ...
Mais dans le fond oser poser la question au risque de voir certains "vomir leur bile" n'est rien en comparaison à avoir la chance d'avoir une réponse qui permet de comprendre ...
On a tous commence un jours ...

Cordialement,

Shamane

10 juin 2012
0

c'est assez amusant que certains pensent que Nony peut etre le papa .et ...pourquoi pas la maman ....
nous sommes des affreux sexiste
josé

13 juin 2012
0

Merci José, je me sens moins seule...
:topla:

@gadloose : un troll femme alors ? ça se reconnait à quels signes évidents ?
:tesur:

10 juin 2012
0

.
Le papa, la maman, ..... Ou ta soeur ?

Shamane95 : pas de bile à vomir.
Nony est un troll et il y a des signes qui ne trompent pas.

Il suffit de bien relire les posts dans ses trois fils pour capter.

Malicieux l'amigo ! Et ça marche. La preuve.
On n'en est qu'au premier set.

Maintenant si on ne veut pas voir, on ne voit pas ! :mdr:
.

10 juin 2012
0

Shamane95 : pas de bile à vomir.
Nony est un troll et il y a des signes qui ne trompent pas.

Bien dit
La chasse au troll se fait la nuit comme pour le dahu en sifflant dans lépuisette
Shamane a toujours le mot pour rire
Fouras tu devrais te reveiller avant le résultat des elections
Merci a tous ah j'en ris encore dans la gd voile :acheval: ;-) :langue2:

14 juin 2012
0

peu de temps après le début des divers sujets en cours, lançés par

a..NONY..me (est-ce un hasard ? Je ne pense pas), j'ai flairé le troll et je l'ai écrit.

Maintenant puisque certains jouent le jeu des réponses, en se moquant de savoir si c'est le fils, le père, la tata ou l'arrière-grand'mère, grand bien leur fasse. :-D

10 juin 2012
0

Penser ce que vous voulez puisque je vous dit que c'est ni mon père ni ma mère qui rédige les questions ou autres

10 juin 2012
0

.
T'as fini tes devoirs pour demain ?
;

10 juin 2012
2

Mais on s'en fout.....

Je réponds simplement en pensant que certains qui n'ont plus 20 ans peuvent aussi en tirer partie.

CaptainRV

13 juin 2012
0

mr Gadloo Gadloo,puisque c'est votre nom,pouvez-vous éclairer notre lanterne,et nous dire à quel age vous avez commencer à naviguer ??!! peut-ètre qu'à l'époque,vous étiez vous mème un troll.!!!

14 juin 2012
0

troll ou pas,nocturne ou diurne,dévié ou compensé,fond ou surface,vrai ou magnétique??......
on ne peut pas"donner"un cours complet et exhaustif de nav,sur HH....à moins d'en faire un "article"...
à nony,(ou son père/mère/soeur/tonton/tata...)il existe des ouvrages(c des glénans/éditions de VetV)avec (meme!)des dessins/photos...et en couleurs....il serait + judicieux de les potasser...et ensuite,poser des questions sur des points qui vous posent problème.....
a propos de la nav de nuit:colorier les secteurs de feux est un plus ,on visualise tt de suite...du moins si on a des cartes papier....au fait sur cartes éléctroniques qu'en est il??

14 juin 2012
0

n'empèche que les fils à nony , je les trouve drollesques !

14 juin 2012
0

Troll or not troll, that's the question.

Avant de partir:
un mot d'excuse de tes parents pour l'école
Des médicaments pour le mal de mer
Cours de musculation (un 40 pieds dans la brafougne c'est physique).
consultes la météo et prévois une ou des routes échappatoire en cas de mauvais temps.
parc batteries chargées a bloc
le plein de gazole et un moteur révisé
des ampoules de rechange pour les feux de nav
de l'eau
les vivres pour plusieurs jours
une frontale puissante bicolore
VHF ASN a portée de main

pour ne pas devenir un client de la SNSM.

Si ton bateau est tout électronique, qu'il fait beau, c'est pas dur suis la route sur le traceur et organise la veille avec ton équipage, reportes le point sur ta carte papier toutes les heures et tiens correctement a jour ton journal de bord.

Ah si j'avais 13 ans...dommage ils sont loin.
Trolleyment votre
Alain

20 juin 2012
0

Bonjour,je viens de lire vos commentaires..vous tous qui avez répondu au fil de nony (à son père,peut-ètre.!!),depuis combien d'années naviguez-vous? il a bien fallut à une certaine époque,lorsque vous débutiez votre activité de "mousse troll",que certaines personnes bien intentionnées,vous donnent quelques conseils en vavigation,car à cette époque là,peut-ètre que vous étiez vous-mèmme des "trolls".!! ce jeune garçon de 13ans,nony (ou son père),a bien le droit de demander des conseils aux "matelots" que vous ètes.!! Tout comme,je pense,vous l'aviez fait à son age.!!. Et je suis persuader,que bon nombre d'entre vous,bien que plus vieux que nony,ont pu certainement tirer profit de certaines de vos réponses.!! Et peut-ètre bien que ces dites personnes,se sont permis de dire ensuite que le jeune nony (ou son père),était un "troll"..!!

14 juin 2012
0

Traduction Trollienne du vocabulaire maritime
au lieu de dire :
le plein de gazole et un moteur révisé
écrire
Le plein de petTROLL et la PetTROLLette révisée.

@+ Ce post est Trollement rigolo.
Bonne navs et n'oublies pas de mettre le clignotant quand tu doubleras un NVG c'est dangereux la nuit.

Alain

20 juin 2012
0

Nony,

Pour revenir à ta question, qu'est ce qui t’inquiète dans une nav de nuit??

Le fait de naviguer sous voile la nuit, les réglage de voile?

-> Comme le jour avec la visibilité en moins. Une frontale t'aidera a voir tes voiles.

Les déplacement sur le pont et les manœuvres ?

-> il faut anticiper ta météo le plus possible, tu n'es pas en régate alors prend la toile en fonction de ce que tu risques de rencontrer. Et surtout prépare bien ton pont et tes manœuvre de jour. La nuit si ça bastone c'est sure que c'est plus compliqué a gérer.

La navigation?

-> Tout dépend de ton lieu de nav.. c'est certain que si c'est plein de cailloux avec des courant partout et des passes à aligné pile poil..c'est chaud!
Néanmoins avec lecteur de carte numérique et un positionnement GPS c'est quand même bien plus simple que du temps ou il fallait faire des alignements et des relevés de cap !!

La fatigue?

-> ça personne ne peut répondre à ta place. Il y a des gens qui y résistent très bien, d'autre pas du tout, certain qui arrivent a prendre de l'avance sur le sommeil le jours , etc.. tout dépend aussi si tu es solo ou pas.
Perso en solo en med, je fais 20 minutes de "dodo" et 20 minutes de veille.. ça dépend aussi des conditions mais en générale si c'est chaud l'adrénaline te réveil...jusqu’à un certain point qu'il ne faut pas atteindre...et pour cela il faut apprendre à se connaitre.

L’atterrissage de nuit?

-> Moi perso j'évite sauf a parfaitement connaitre le coin. Donc à toi de calculer en fonction des moyennes haute et basse que tu sais pouvoir tenir.

Voilou
J'espère que cela a pu t'aider.

Manu

21 juin 2012
0

merci manu ton commentaire fais bien le tour de la questions

21 juin 2012
0

Salut nony,tu devrais lire mon commentaire,au dessus de manu.Je suis de tout coeur avec toi. Bonne nav...

21 juin 2012
0

Nemo2 je lit et retient tout les commentaire que vous déposer sur mes différents fils mais je ne répond pas forcément à tous vos com manque de temps mais sachez que je vous remercie d'être aussi nombreux à répondre à mes questions
Merci merci

21 juin 2012
0

Bonjour Nony

Ne pas oublier de bien charger torche (50w) lampe frontale
La torche dans le genois est aussi un bon moyen de se faire voir en cas de doute. Avoir des piles de secours encore dans l'emballage pas celle dans les fonds du bateau.
J'ai du louper un truc, les 27M c' est un choix de les faire de nuit ?

Le Moko

21 juin 2012
0

Pour une nav de nuit, on peut commencer un rentrant un peu tard et rallonger. Sinon veiller, c'est plus difficile en vue des cotes (feux de bateaux ce confond avec feux de la terre), le large est plus facile (cargo rare, pas de péchous), attention aux voiliers, feux faible et bas. la navigation carte, soit un gps et comme de jour. Je pense que c'est plus facile, si on connait le balisage et les feux, de rentrer dans un port de nuit (cas de St Malo). Bien sur, connaitre le pont, s'attacher, et repartir les 1/4, sinon au début tt le monde est existé et vers 3/4 hs, les pires, tt le monde veux dormir. Perso, 1 tour d'horizon tt les 20 mn, au bout de 5 jours aussi frais que le jour du départ.

29 jan. 2013
0

et sinon comment doit ce passer l'organisation à bord la nuit ,avec le traffic maritime ,et la navigation???

30 jan. 2013
0

La nuit, le jour.... égal je pense juste que tu dois apprendre et comprendre la navigation tout court car tes questions me font penser à quelqu'un qui ne sait pas comment avance un bateau.
Essaye d'abord d'apprendre et après lance toi, pas l'inverse, les sauveteurs en mer ont déjà assez de job. Naviguer s'apprend et il est important d'avoir un minimum de connaissances avant de vouloir naviguer, seul ou surtout en embarquant du monde.

29 jan. 2013
0

Tu nous surprends un peu l'ami Nony !

la dernière intervention sur ce fil datait du 21/06/2012 , et tu le reprends avec une question d'ordre très général

Pourquoi ???

Je veux bien te donner des infos, mais par MP, laisse-moi un message avec ton mail

30 jan. 2013
0

Troll ou pas Troll je trouve le sujet de ce fil interressant.

Je precise que je suis un tous jeune voileux de 50 ans ++ et que je n'ai pas encore ose naviguer de nuit. Donc, merci pour tous les judicieux conseils donne dans ce fil.

30 jan. 2013
0

Idem pour nous !
Enfin... on a commencé à arriver de nuit à notre port d'attache (ça c'est facile !!), mais on a pas encore passé de nuit à naviguer.
J'ai hâte de connaitre le lever de soleil après une nuit de nav'. :heu:

30 jan. 2013
0

Tu découvriras que la dernière heure sera pour toi la plus froide. Bien te couvrir.
Moi, j'adore les lever de soleil ça me donne faim.
JJ

30 jan. 2013
0

c'est ce qu'on appelle le "quart du chien", le plus pénible.. :-(

30 jan. 2013
0

tu le verras pas Pacale, comme tu auras fait le quart de 2 à 5H, tu sera si crevée que tu tomberas dans ta couchette sans voir le soleil !!!!! :-D :cheri:

30 jan. 201330 jan. 2013
0

Oh qu'il est méchant !!
:lavache: :lavache: :lavache:
:-p
:aurevoirdame:

Mais... Quoi ... Y'a du changement dans l'ordre des binettes, non ?
Mais y'en a toujours 2 qui se fendent la poire !

30 jan. 2013
1

Non, une nav de nuit c'est super sympa, même quand elle dure 3 nuits ou plus que le ciel est clair cela permet de voir les étoiles et d'essayer de leur mettre un nom, le plancton peut rendre la mer phosphorescente.
Par contre il doit y avoir toujours quelqu'un en veille, du côté de la corse et de l'Espagne, il y a souvent des pêcheurs qui n'allument pas leur feux de navigation.
Quand on débute si une manœuvre est à faire toujours être 2 sur le pont par sécurité.
Une des plus belle nav de nuit à faire c'est continent la corse entre 100 et 120m
Soit 20 à 24 h calculer pour arriver vers 5/6h comme le soleil se lève à l'E les couleurs sont en générale magnifique, la dernière traversée que j'ai fait j'avais une visibilité de + de 80 milles, au milieu je voyais les îles de Porquerolles et la Corse
Une splendeur . Sur cette traversée on rencontre pas mal de gros en particulier qui viennent ou qui vont à Gênés, l'AIS est un plus.

30 jan. 2013
0

Pour une première nav de 30 miles, je partirais tranquille vers 4-5 h et même plutôt 5h, pas vraiment une nav de nuit, mais on voit les feux en partant, ils sont identifiés, pas de soucis, le jour commence à se lever, on apprend à voir avec la fin de la nuit, le jour arrive rapidement. on n'a fait l'essentiel de nuit, la sortie, les manoeuvres, bien avoir préciser le rôle de chacun à voix basse avant pour ne pas réveiller les voisins, et ne pas être à l'intérieur d'un amas de bateaux !

30 jan. 2013
0

ça ça s'appelle une nav' de l'aube ! :-p

30 jan. 2013
2

Allons ! Allons ! Dans l'Aube (10), y'a pas la mer !

Je préfère l'Aude ! :heu:

30 jan. 2013
0

La nav du soir c'est sympa aussi... par exemple fin septembre j'ai fait une petite sortie pour un couple d'amis qui n'avait jamais fait la nuit... sortie de la Rance à 19 h, fait le tour de Cézembre en passant par la Conchée puis la bouée d'atterrage et retour à St Malo par la petite entrée...
Au ponton à 22h30.
Très bien pour réviser les feux !

30 jan. 2013
0

et ça une nav' du crépuscule ! :-p

30 jan. 2013
2

C'est pas si compliqué, faut pas exagérer, même si c'est un prétexte pour se faire mousser... c'est plutôt eux le troll :alavotre:

Même sans lune juste avec les étoiles on voit très bien sur l'eau. Un peu moins s'il y a des nuages, mais ça passe. Il n'y a que la brume qui peut vraiment tout boucher, et pas que la nuit.

Un impératif : comprendre que les yeux doivent s'accoutumer à l'obscurité (10 à 15 minutes, au moins, ça dépend des personnes). Donc si on allume sa frontale à tout bout de champ comme c'est souvent le cas, la vue n'a jamais le temps de s'adapter et on est vite perdu (c'est joli vu de loin, les bateaux qui clignotent, mais c'est pas le but je crois).

Il ne faut avoir aucun éclairage dans le bateau, sauf les instruments au mini, et bien sûr les feux mais ce n'est pas eux qui risquent de gêner.
Au bout d'un moment on voit assez les voiles pour les réglages, et si on range correctement les écoutes et les bouts on sait trouver le bon.

C'est un peu plus facile de s'éloigner de la côte que de rentrer au port, donc pour les premiers essais il vaut mieux partir très tôt le matin. On se rend vite compte que tous compte fait ça ne change pas grand chose, sauf le plaisir de glisser sur l'eau tout seul avec juste un petit clapotis... ou un gros si le vent monte.

Heureux d'avoir fait vivre le troll, n'en déplaise aux grognons de service :langue2:

30 jan. 2013
0

Très justes tes considérations sur la lumière. D'ailleurs je ne suis pas du tout partisan d'éclairer les voiles, ce qui aveugle inutilement le barreur et le navigateur (si on est 2).
Un bon réflecteur radar est bien plus efficace; ( et bien sûr un transpondeur AIS si on a les moyens).

Lors de ma première traversée de nuit (Pays-Bas - GB 100 NM 24 h), mon équipier qui avait déja navigué de nuit m'a dit à plusieurs reprises : "ça fait longtemps qu'il t'a vu". Tu gardes ton cap sauf si on est en route de collision et qu'il se trouve dans un dispositif de trafic.

D'autre part (enfin là où on était, c'est à dire au sud de la mer du Nord), on voyait presque comme en plein jour avec les cargos éclairés comme des sapins de noël et le port de Rotterdam qui éclairait toute la mer par reflet sur la couche de nuages.

30 jan. 2013
0

Bref, la nuit, c'est facile, beau et passionnant

Le brouillard, c'est dangereux, difficile, chiant et fatigant.

Y'a pas photo.

30 jan. 2013
0

commence en juin au Cercle Polaire :mdr:

30 jan. 2013
0

Déja dit en juin dernier... ;-)

30 jan. 2013
0

Hier matin, on n'était pas en juin, que je sache... Ou alors j'ai raté kekchose ?

30 jan. 2013
0

tu veux dire hier matin?

30 jan. 2013
0

une chose qui est plus gênante (par la force des choses !) que de jour : les fanions et orins de pêcheurs.

de jour on tâche de les éviter afin de ne pas aller s'en mettre un dans l'hélice.

De nuit c'est juste la roulettte russe.

Croire en sa bonne étoile et son ange gardien est fortement recommandé.. :heu:

30 jan. 2013
0

même crainte donc j'évite les haut-fonds de nuit et je préfère arriver sur zone de jour ou avec un minimum de lumière naturelle.

31 jan. 2013
0

Quand tu longes la côté du Portugal tu tombes sur des filets mais sur des fonds de 800m!
et en Corse sur des filets dérivants (interdits) de plus de 5 Milles la nuit bien sur, cela m'est arrivé

30 jan. 2013
0

Pour être un peu plus positif,

Concernant les OFNI et autres bouées de casier, dont on peut tout craindre la nuit, j'ai fait une petite observation sur le bateau MACIF de François GABART, lors de son retour aux Sables :

Le support du radar, fixé au mat (pas très haut) n'est pas horizontal, mais incliné de 15-20° vers l'avant ; ce qui lui donne la capacité de "lire" la surface immédiatement en avant du bateau, sans zone d'ombre sur l'écran radar, en réglage sensibilité maxi. Je n'ai pas vu si il est sur cardan latéral pour compenser la gite.

Sachant qu'un radar d'aujourd'hui (j'en ai eu l'expérience) peut détecter une bouée de casier à 50-100 m, je trouve l'idée très intéressante pour nous plaisanciers.

30 jan. 2013
0

Les bouées de casiers sont "radar-détectables" ???

30 jan. 2013
0

jamais vu sur le mien une perche en bambou de 1m de haut !

03 fév. 2013
0

Aujourd'hui plus besoin forcément de masse métallique, les radars derniers cris détectent les cumulus et cumulobimbus voire même des bancs de dauphin!!! Expérience d'un ami à l'appui.

30 jan. 2013
0

parce que vous pensez que tous les bateaux sont équipés de radars ?? :tesur:

30 jan. 2013
0

bien sûr que non, mais il y en a ....
(nota, j'en n'ai plus sur le bateau actuel, ça ne m'a pas manqué ...)

30 jan. 2013
0

Pour une première navigation de nuit, je pense qu'il faut la faire dans un coin que l'on connait déjà de jour, ce qui facilite les identifications.
Bien étudier auparavant feux et alignements et les noter sur une fiche à portée de main. Ce n'est pas lorsque l'on voit un feu qu'il faut se ruer sur le livre des feux pour tenter de l'identifier.
De préférence avec une météo clémente pour ne pas avoir trop de problèmes à gérer simultanément.
Sur le plan de la sécurité (je n'ai rien vu dans les posts, mais pas tous lus!), port de la brassière gonflable pour tous et tous attachés. Des lignes de vie à poste (personnellement, une au fond du cockpit dans l'axe et une sur chaque bord du balcon arrière au balcon avant). Ce n'est pas que dans le mauvais temps que l'on risque de passer par dessus bord, il suffit d'une perte d'équilibre, même par beau temps, à l'occasion d'un déplacement, au moment où on s'y attend le moins!
Bien sûr tous les équipements vérifiés, piles etc...
Pour les casiers de pêcheurs, les zones où ils se trouvent sont tout de même identifiées, ne serait-ce qu'en interrogeant les pratiques du secteur.
Les gros navires sont faciles à gérer (même dans une traversée de la Manche), grâce à leurs deux feux blancs qui permettent de savoir la direction suivie. Les chalutiers plus difficiles car illuminés par des projecteurs qui empêchent de voir leurs feux et route erratique.
Lorsque l'on a un doute par rapport à une gros navire, éclairer les voiles ne sert à rien car l'homme de quart verra au mieux un vague halo sur l'eau. Il est plus efficace de leur envoyer un coup de projecteur vers la passerelle.
J'ai probablement oublié encore des tas de choses...

30 jan. 2013
0

@Emma

C'est bien toi qui a écrit :

" de jour on tâche de les éviter afin de ne pas aller s'en mettre un dans l'hélice.

De nuit c'est juste la roulettte russe "

Et bien, j'ai engagé une hélice un jour, entre St Malo et Chausey ; le casier était par 30 m de fond ; j'en ai vu d'autres, en Bretagne Nord, par 45 m de fond (avis à ceux qui se sentent en sécurité au large). en sud-GB, au large de Penzance, je suis allé relever des casiers avec un pêcheur local, par 110 m !

Ensuite, j'ai eu un radar JRC1000, et je pouvais voir à 50m les bouées de casier (sans trop de clapot, sinon nib). Mais l'aérien du radar était sur un mâtereau à 3 m au-dessus de la surface ; le fixer trop haut dans la mâture est une erreur pour ce genre de détection, en raison de la platitude du faisceau

30 jan. 2013
0

deux vidéos, la première en haut du radar plein d'échos, la deuxième en bas du "visuel" -:)

sybrancaleone.blogspot.fr[...]ar.html

une fois dans le brouillard j'ai vu une rangée immobile devant moi, bien horizontale... j'ai ralenti, ralenti, approché à 0.5 noeuds: c'étaient des mouettes qui se reposaient

30 jan. 2013
0

A propos des mouettes, un gag dont je ne suis pas fier.
Départ cap Lardier pour Calvi 4 heures du matin en croisière familiale. Le fiston assiste le papa pendant que les autres dorment... Mer plate, radar en marche, moteur 4 nœuds. Mon fils attire mon attention sur un champ de petits points sur l'écran, je lui réponds "sans doute des mouettes, elles vont filer à notre approche ..."
15 secondes plus tard on traverse un champ de casiers, j'en ai pris un dans l'hélice et dois mon honneur sauvegardé grâce à l'efficacité du coupe-orin ...

30 jan. 2013
0

Waouh, ces mouettes étaient elles à patte ?

Plus sérieusement, il faut commencer avec quelqu'un d'expérimenté. Et il y a des coins à eviter absolument comme l'entrée de Saint Malo par exemple, voire même alors que ça parait facile, les bords de la Med. Impossible si non expérimenté et sans GPS d'identifier le moindre feu à terre à cause des lumiëres de la côte.

Quant aux casiers, ici, ce sont de simples bouteiles en plastique transparent sans perche et fanion, très difficiles à voir même par excellente visi.

CaptainRV

31 jan. 2013
0

bjr
et st ex "vol de de nuit "avec ou sans effraction ....
ça c'est un sujet d'actualité
alain

31 jan. 2013
0

"vol de nuit "

avec ou sans effraction ?

31 jan. 2013
0

les navs de nuit ,il vaut mieux les faire de jour on y voit mieux .
perso quand je ne connais pas l'endroit sauf à anvers
puisque l'anvers vaut l'endroit , je préfere arriver de nuit
je me repère mieux avec les phares .et les feux d'entrée de port ,par exemple barcelonne ,ou le passage par les bouches de bonifacio si on passe entre les îles et la côte
sarde .
mais il faut reconnaitre que par beau temps la nuit c'est magique ,on a l'imprèssion que le bato va très vite ,si l'eau est phosphoréssante avec le plancton ,que le ciel est clair avec la voie lactée je ne vois pas passer mon quart .
par contre il faut bien se préparer :
une bonne paire de jumelles , une lampe torche puissante ou un phare à main , dans la poche du ciré un lampe flash
la brassière automatique et ligne de vie ,et si on doit sortir du cokpît prévenir celui qui vient de quitter son quart quand on sort et quand on revient ...
alain

31 jan. 2013
0

Post riche
Notre camarde demande qui peut l'éclairer ce qui la nuit est essentiel effectivement
En outre pour naviguer de nuit il est rare que cela se fasse en plein jour...
CQFD
Sans méchanceté aucune car il m'arrive également de faire se téléscoper les mots et les idées

31 jan. 2013
0

comme au vendée !! tu met le pilote et tu vas te coucher

31 jan. 201331 jan. 2013
1

notre première nav de nuit remonte à cet été, le Cap d'Agde Fornels aux Baléares avec mon épouse, départ 20h, après un BMS, pour une première, nous y avons été franchement, 2 nuits de suite, évidemment la seconde est plus dure à gérer si on ne se force pas au repos quand c'est son tour, dans ce cas merci le minuteur réglé sur 20mn. Je confirme c'est magique, le bateau qui file sur les vagues sous la voie lactée, les bancs de bonites et les dauphins qui font un bout de chemin avec nous, le lever du soleil est sublime et pas grand monde pour nous le piquer, sur 36h de traversée, nous n'avons vu que 3 bateaux. Le retour, Minorque Rosas sous 30 noeuds de vent, plus de 35 dans les rafales a été moins confortable mais l'arrivée dans la baie de Rosas entourés par une dizaine de dauphins a tout effacé. Ce que j'en retiens, c'est qu'il faut avoir tout sous la main au cas où, jumelles, frontale, projecteur mais aussi de quoi s'alimenter et s'hydrater sans avoir à descendre dans le carré surtout si la mer forcit, même en juillet pantalon et polaire peuvent être utiles. Dans la mesure du possible toujours arriver de jour sur un lieu de mouillage. Cet été ce sera la corse, atterrissage à Girolata . . .

31 jan. 2013
0

nav' de nuit ou nav' de jour, question positionnement, le GPS a bien sur tout balayé.

Mais avant son apparition, la navigation de nuit était pratiquement plus facile que celle de jour, grâce à la portée des phares (à condition bien sur de ne pas les confondre ! )
:heu:

31 jan. 2013
0

je crois que la dernère question concernait la gestion du trafic!
Tous les conseils concernant les outils à portée de main, la sécurité, ligne, harnais, et gilet sont incontournable.
La veille VHF est importante aussi: Gardes une portable avec toi, si quelqu'un doute il appelle en général.

Sous toile ton bateau la nuit, polaire et veste de quart à poste ( sur toi ), prés des côtes fixe l'alarme de ton sondeur à un seuil de50m sauf si tu arrives prés d'une côte avec des falaises là tu cale l'alarme au max des cartes,

Les routes de colision sont facile à évaluer:De nuit les gros ne changent pas de route sauf nécessaire. des que tu repères des feux, fixes les par rapport à un objet sur ton bateau. Mat, Haubans, Balcon etc . La règle est simple , si les feux avancent par rapport à ton point fixe à babord ou tribord tu passeras devant ou derrière mais tu passeras. Si les feux du bateau ne bougent pas, là c'est une route de collision, (Les deux bateaux se rapprochent jusqu'à se toucher.)

31 jan. 2013
0

"vert sur vert, tout est clair"

"rouge sur rouge, rien ne bouge"

:-p

31 jan. 2013
1

Pour les gros navires, on se base sur les deux feux blancs à l'avant et à l'arrière (ils sont visibles latéralement et sur l'avant). Le feu avant est plus bas que celui qui est sur le château.
Il y a danger lorsque tu les vois l'un sur l'autre. Il faut surtout surveiller s'ils se rapprochent de cette verticale commune, sinon, pas de problème. C'est beaucoup plus évident que les feux de route généralement invisibles car noyés dans les lumières du château et moins visibles.

31 jan. 2013
0

Sur un bateau , il y a un feu vert à droite ( on dit tribord) et un feu rouge à gauche ( là on dit babord ) , ben la nuit il faut rester entre les deux ....voilà ...
:acheval:
non , mais en plus c'est vrai ............ :mdr:

31 jan. 2013
0

A part risquer une collision avec toi même, rester entre ses propre feux est ...vital... :jelaferme:

31 jan. 2013
0

rouge sur rouge tout bouge, et verres sur verres chsuis plus clair :alavotre: :oups:

02 fév. 2013
0

merci beaucoup a tous pour ses explication qui me seront sans aucun doute très efficace .
juste une précision pour compléter et pour avoir des réponse plus précise :
je compte faire la traversé hérault --corse de nuit avec quel traversée de nuit pour faire le tour de l'île de beauté .

03 fév. 2013
0

En reformulant ma question :comment s organise une nav de nuit comment faire a bord la nuit quand partir et quels sont les principaux risques et comme.t les eviter???

04 fév. 2013
0

Hérault-Corse > Sète->Ajaccio 235 Mn ! deux nuits....à 5 nds.
Un lever de soleil sur les Sanguinaires......
C'est mieux de partir de Porquerolles... et en été
Car en ce moment, les nuits sont longues.

03 fév. 2013
0

organiser une nav de nuit et quand partir :

Je pense, en tant qu'ex-pilote avion pro, que l'on devrait pratiquer comme en aviation : un avion ne part que si il est assuré d'avoir un aérodrome accessible à l'arrivée (heure prévue), tant sur le plan accessibilité pure que météorologie, et en intégrant dans son plan de vol et ses ressources en carburant au moins deux aérodromes dits de déroutement, aux cas où l'accessibilité se dégraderait entre l'heure du départ et l'heure d'arrivée.

Il n'est pas difficile de faire la même chose en bateau : en particulier outre la question météo, en Bretagne nord où je suis, on tient toujours compte de la marée dans le port d'arrivée et des courants prévus au long de la route.

Sur le plan organisation, je t'ai passé qq documents que tu as reconnus comme utiles.

03 fév. 2013
0

Je partage ta démarche. Pour préciser, en fonction de la météo et d'une vitesse plus ou moins prévisible (en Manche, la météo est relativement stable), je pars de l'heure d'ouverture du port de destination et compte tenu des courants et donc du temps de trajet, je déduis mon heure de départ, la durée d'ouverture de la porte étant alors ma marge de sécurité.
Il n'est pas toujours facile de prévoir un port de déroutement lorsqu'il y a une porte ou une écluse car on passe souvent devant un port possible à l'heure où il n'y a pas d'eau ou bien porte fermée, mais enfin on essaie de gérer!

04 fév. 2013
0

merci pour ces renseignement

05 fév. 2013
0

N'oubliez pas vous voir si vous êtes en route de collision le compas de relèvement est ce qu'il y'a de plus sur si l'azimut reste fixe = Danger
J'ai en plus la chance d'avoir un compas de relèvement Électronique qui a plus de 25 ans et qui marche toujours, je vise et j'appuie sur le bouton et je lis.

10 août 2013
2

Merci a tous pour tous vos conseils qui m'auront été d'une grande aide durant deux traversée de nuit que j'ai effectuée à la suite dans les eaux corse.
Avec la lune comme guide et une mer plate et vide de tout navires avec 3 banc de dauphins au levée de soleil vraiment magnifique au large de Porto-Vecchio.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie et avant le grain suivant.

Après la pluie...

  • 4.5 (145)

Après la pluie et avant le grain suivant.

mars 2021