Navigation côtière de nuit

Bonjour,

Je n'ai qu'une toute petite expérience des navs de nuit en cotier.

Ma hantise c'est de me prendre un casier de nuit surtout si je suis au moteur. Les quelques principes que je me suis fixé:

  • Pas d'entrée-sortie de port de nuit
  • Rester de préférence sur des fonds de 40m et plus
  • De la voile et le moins possible de moteur
  • Un bon couteau à portée de main

Des réactions ? Vous voyez autre chose ?

L'équipage
17 août 2012
17 août 201217 août 2012
0

Bonjour, pas d'entrée-sortie de nuit me semble quand même excessif.
Je n'ai jamais vu de casier pile dans l'alignement d'entrée ... Les péchous tiennent à leur matériel en principe !

17 août 2012
0

Faut pas non plus en faire une obsession! Lequel d'entre nous même en plein jour et dans des endroits fréquentés n'a pas bousculé sans conséquence une bouée de pêcheur ?
Comme dit Neptune, les pèchous tiennent à leur matos et n'étalent pas leurs filets sur les passages fréquentés. Dans les pays "exotiques" ce n'est pas la même chose, c'est sûr!

17 août 2012
0

si tu vient au cap d'agde il y a des jours ou tu pourrais etre surpris... Des fois tu fait du slalom le jours...

17 août 201217 août 2012
0

Sur ma zone de nav de jour c'est du slalom et franchement sans pour autant que ce soit une obsession, de nuit c'est ma première crainte.

17 août 201217 août 2012
0

Bonjour,
Pas bien possible par chez nous de " Rester de préférence sur des fonds de 40m et plus",
les fonds à 40 mètres commencent très loin !
Je suis d'accord pour
- utiliser plus la voile que le moteur, mais c'est toujours vrai chez moi :)
- avoir une bonne lame pas très loin,

mais pas du tout pour les deux premiers item.

J'ai plus peur d'un tronc à certaines saisons (trois fleuves tout près qui charrient parfois) que des casiers et filets, parfois touchés, sans conséquence jusqu'à ce jour.

Pierre

17 août 2012
0

Ici je crains plus les saletés drainées par le Rhone que les bouées (je suppose que tu parles d'elles) signalant un casier . Parce que pour heurter un casier faut être proche du fond :)

17 août 2012
0

Si tu dois utiliser ton couteau pour te démêler d'un bout de filet ou casier dans l'eau, prévoit de le faire avec un masque et une lampe. Ça te permettra de mieux repérer le sac de noeud dans un 1er temps plutôt d'attaquer le binz à l'aveugle en t'épuisant.
Et si t'es seul à bord (quoique… même en équipage), ne saute pas à l'eau sans t'être attaché au bateau. Ça semble évident mais bon… Tout bon nageur que tu peux être, tu seras peut-être essoufflé.

17 août 2012
0

il vaut mieux naviguer dans des fonds plus important minimum 100m car vers les 40m tu as en cette époque beaucoup de filets ou casiers posés par des non professionel

17 août 2012
0

Il m'est arrivé de nuit d'accrocher une bouée, heureusement dans le safran et d'éviter le sac de noeud (grosse frayeur qd même).
c'était de nuit en octobre au large des saintes.
Meme avec une lumière, impossible de les voir à temps.
Depuis, j'ai installé un radar.
Je "vois" les bouées du chenal et autres lorsque de nuit la mer est calme.
Pour moi ça a été le facteur de choix entre radar et ais.
(Du moins tant que les casiers n'émettront pas de signal AIS)

17 août 2012
0

En retrouvant la Bretagne, il y a deux ans on s'est pris dans un filet non signalé et non signé évidemment. Quille, safran, hélice et jusque dans le presse étoupe. Il a fallu 1 h 1/2 au gars de la SNSM pour nous dégager à l'aide d'un poignard de plongée. J'ai dû payer évidemment et l'assurance à marché. Il y a quelques jours j'ai tapé, sans accrocher heureusement, une bouée rouge mouillée dans le chenal d'approche de l'Odet où pourtant les flics font le ménage (je les ai vus !) Hier en partant de Quimper et dans les vire courts j'ai croisé une boule blanche semi immergée en plein milieu. Ca fait froid dans le dos.
N'existe-t-il pas un système à draguer qui pourrait couper les orins mal faisants ! Comme avec un dragueur de mine.
Le coupe orin d'arbre ne suffit pas, j'ai essayé !

17 août 2012
0

Aux antilles il n'y a pas de signaux juste des bouteilles en plastique et parfois et de plus en plus souvent reliées entre elles
Un vrai plaisir enfin presque mais en suivant une ligne de fond de 100m et les chenaux je n'ai jamais rien pris sauf dans les mouillages ça c'est plus .;;;;;;;;;;;;;vous m'avez compris
;-)

17 août 201217 août 2012
0

Une façon de limiter le risque d'orin dans l'hélice est d'avoir une quille longue avec une hélice en cage.
Les saildrive et les arbres sur chaise accrochent beaucoup plus facilement tout ce qui traîne, alors que les quilles longues écartent les objets avant qu'ils n'arrivent dans l'hélice.

Éviter les fonds de moins de 40 m, ce n'est pa très facile en Manche.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (124)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021