naufrage - pb d'assurance - help

Bonjour à tous
alors voilà j'ai fait naufrage et l'assurance refuse de rembourser
si je poste en anonyme (j'ai un compte depuis plusieurs années et je ne saurais remercier assez hisse et ho pour leurs services rendus à la nation voile …) c'est parce que j'ai honte d'en parler et que je n'ai pas envie que personne me reconnaisse …
pour faire court, j'ai coulé par 1000 m de fonds à 20 mn de la cote en journée de pêche, recueilli par un autre pécheur, secouru au final par la snsm, aucun corporel à déplorer dieu merci, mais lui, il a coulé .
Après 3 mois d'expertise et moulte rdv avec l'expert, je reçois une lettre de l'assurance qui dit : cause inconnue, pas d'assurance …
on naviguait depuis 8h, départ à 6h du mat, il était 14h, quand j'ai vu 1m d'eau en bas de la descente …
quand ça a commencé, j'en sais rien . D'ou ça vient, j'en sais rien .
En tout cas, le temps de faire le tour pour chercher l'origine, rassembler le matériel de sécurité, écoper (2 invités, 3 pers à bord en tout), percuter un fumigène dès qu'on a vu un bateau à l'horizon, c'est mon 1er naufrage (excusez du peu), j'avais peur que le bateau se couche d'un coup, et j'ai préféré évacuer dans l'annexe ...
alors d'ou ça vient, d'un trou sous la ligne de flotte, ça s'est sur ! Passe coque ? Vanne ? Moteur ?
En tout cas l'assurance, eux, ils ont pensé à tout .
Conditions particulières : oui oui vous êtes couvert au montant de l'expertise .
Conditions générales : couvert sauf cas d'exclusion : en fait tout est exclu, on est couvert contre rien
Cause inconnue, pas couvert . Défaut d'entretien, pas couvert ( c à d vanne qui pète : défaut d' entretien) . Oxydation, pas couvert . Pb mécanique (circuit refroidissement, presse étoupe) pas couvert . Tempête, pas couvert . Abandon, pas couvert . La meilleure : si on habite à bord (c'est pas le cas) pas couvert !
HELP !!! que dois je faire ???

L'équipage
08 fév. 2011
08 fév. 2011
0

1 m d'eau en bas
de la descente, le bateau ne devait pas être bien dans ses lignes, ça n'a alerté personne?
On aimerait bien connaître le nom de l'assureur (en MP si ça te gêne d'en parler en public)...

08 fév. 2011
0

rien senti
pétole
mer calme, grand soleil
0 à l'anémomètre
3 nd au moteur en ligne droite pilote auto
nous 3 en haut
on pêche, on mange, dans le cockpit, à l'avant ...
je m'en suis rendu compte quand le moteur a toussé, l'eau devait entrer par le filtre à air
ça n'a pas du mettre plus de 2h a se remplir
concernant l'assureur, je suis passé par un gros cabinet de courtage français recommandé par l'expert lors de l'achat

09 fév. 2011
0

ça m'est arrivé aussi
avec les toilettes, j'ai installé un switch flotteur qui met en route la pompe de cale et un avertisseur sonore puissant!

09 fév. 2011
0

raison de plus de se doter d'une alarme d'eau dans les fonds
comme indiqué par Pigalou et Robert hier,

une fois sur le lac Michigan j'avais le bateau depuis 1 mois et peu navigué depuis 20 ans ...

j'ai m...e avec la vanne des toilettes et ça se remplissait tranquille, j'étais dehors, beau temps, force 1 peinard et j'ai entendu flic floc, les planchers flottaient

c'était très facile à identifier car l'eau coulait du siège vers les planchers mais si la fuite avait été en dessous des planchers j'aurais visé la première plage ...

08 fév. 2011
0

Ne pas avoir
honte, surtout.
Ton désir de rester anonyme est légitime, mais avoir honte ne sert à rien. Comment sais-tu que tu es coupable ?
On s'assure contre les accidents. Ils arrivent, c'est tout.
Tu as bien le temps de te poser des questions. plus tard, quand l'émotion sera remplacé par la lucidité.

PS En 25 ans, j'ai fait appel deux fois à la SNSM. Je ne suis pas fier, mais je n'ai pas honte: je pense que c'était plus sage pour moi et l'équipage.

Sur le fond je ne suis pas juriste et je ne peux pas t'aider, et j'en suis désolé...

08 fév. 2011
0

Où ? Quand ? Comment ?
Cela s'est passé en 2009? en 2010?
Sur un voilier?
Sur quelle mer?

Si c'est un accident, il n'y a aucune raison d'en avoir honte, dans un cas contraire...

J'ai lancé la semaine passée un fil sur les pertes totales de voiliers en 2010 qui n'a reçu aucune réponse.

On peut comprendre aussi les assureurs car les présomptions de naufrages ou de démâtages provoqués ne sont pas rares. J'en connais plusieurs.

Et quand les voiliers ne se vendent pas...

En général, le voilier coule par beau temps pour une cause inconnue alors que le skipper navigue en solitaire pas trop loin de la côte...

08 fév. 2011
0

10 % ?
"et pour le nb d'escrocs dont tu parles, combien de réelles catastrophes subies ?"

J'ai une présomption de perte volontaire autour de 10% d'après les naufrages que je connais.

Il y a bien longtemps, le propriétaire d'un super voilier de l'époque devenu invendable m'a fait une proposition lors d'une soirée arrosée.

08 fév. 2011
0

Presomption de culpabilité...
... je vois ce que tu veux dire.
On m'a volé mon bateau, retrouvé en partie grace aux marins d'HEO, cet été en Espagne.
Volé à 23h au mouillage dans une anse, ce n'est que vers 3h du mat, assis sur une chaise dure et froide d'un commissariat (Mossos) de Figueras, que j'ai compris que si personne ne se préciptait pour chercher mon voilier, c'est parce qu'on me soupçonnait de tenter une escroquerie à l'assurance.
Puis l'interprète est arrivé (je ne parle pas espagnol, mis à part les formules de politesses) pour expliquer que j'étais assuré ... au tiers. Et que oui, effectivement, j'avais tout perdu....

Bon courage à toi... ;-)

08 fév. 2011
0

ouais j'ai honte
honte d'en parler
personne n'est au courant à part ma femme et mes 2 passagers
pas même mes gosses
tu veux savoir pourquoi ?
pour le genre de suspicion que tu laisse planer
qu'es tu veux que je réponde ?
j'suis innocent msieur l'président !
et pour le nb d'escrocs dont tu parles, combien de réelles catastrophes subies ?

08 fév. 2011
0

alors
merci pour les 90% de présomption d'innocence
oui, oui, moi aussi, le copain d'un copain ...

09 fév. 2011
0

Assurement voleur
Il y a bien longtemps j'ai déclaré le vol de ma voiture à mon assurance.
Réaction de l'employé après quelques recherches dans son fichier (fichier ? oui c'était il y a longtemps !)

Oui c'est vraisemblablement un vol qu'il a dit le monsieur.

Ma vieille voiture n'était pas assurée contre le vol.C'était uniquement en prévision d'un accident possible du voleur que j'ai fait la déclaration. Elle ne valait quasiment rien.

Bien m'en a pris.
Les voleurs très experts ont réussi à heurter une barrière en béton léger à coté d'un passage à niveau non gardé et à planter la voiture dans les rails en en tordant un.
Résultat : le lundi matin le train amenant les wagons citernes du dépôt de carburant ne pouvait plus passer.
Ca a coûté environ 50 000€ à l'assurance pour la perte de production et réparation.

Mais le plus marrant, enfin inquiétant, c'est que j'ai été convoqué à l'assurance ou le directeur en personne m'a servi champagne, petit fours, etc etc ....
Pas du tout: il m'a demandé de déclarer le vol le jour d'avant car ça aurait été pour la pomme de la rafinerie pour je ne sais quelle raisons.
Evidement avec un léger sourire de mépris, je suis parti.

Depuis je cherche à m'assurer contre les assurances.

08 fév. 2011
0

PUB
Désolé de ne pouvoir t'aider, comme je dis toujours, un assureur est là pour ramasser le fric, pas pour le dépenser.
Il serait urgent que tu nous dises qui est ce pirate pour qu'on n'y aille pas ou même pour qu'on le quitte. S'il veut du fric il n'a qu'à faire son boulot.
Je me prends à regretter qu'assurance tous risques, comme le feuilleton TV, n'existe pas en réalité. Il y a des coups de pied au cul qui se perdent.
Essaie de contacter un magasine de consommateurs ou un truc de ce genre là.
Mais surtout n'hésite pas à leur faire en public une grosse publicité, ils le méritent bien.

08 fév. 2011
0

Ton histoire est terrible
Et tu n'as pas de raison d'avoir honte.

Ce problème n'est pas du ressort d'HEO, qui peut pourtant beaucoup de chose.

Mais tout ce que nous pourrons te dire ne te servira à rien.

Ton assurance refuse de t'indemniser ? Il y a des tribunaux pour cela.

C'est d'un avocat que tu as besoin.

Le droit des assurances n'est pas simple, et renvoit beaucoup au contrat. En parler n'a pas de sens sans les pièces en main.

Simplement, les exclusions doivent êtres précisées dans les conditions particulières.

Tu as deux recours possible, contre l'assureur s'il n'exécute pas le contrat, contre le courtier, qui est garant de tes intérêts, s'il t'a vendu une daube.

Jacques

08 fév. 2011
0

c'est ce qui m'a été dit
par mon avocat justement
on attends le rapport d'expertise
ils ne sont malheureusement pas obligé de nous le communiquer
idem pour les 2 recours assureur - courtier
ce qui me choque, c'est que d'une part dans les conditions particulières, perte et avarie totale sont bien couvertes à concurrence de l'expertise d'achat
et que d'autre part, dans les conditions générales, exclusion, en fait tout est exclu !
n'est ce pas une sorte de "clause abusive" ?
si tu aurais eu vent d'un tel type de contrat précédemment, ou d'une marche à suivre ...

08 fév. 2011
0

merci
tu es de bon conseil
je fais confiance à mon avocat
mais il n'est pas spécialisé maritime
2 sons de cloche valent mieux qu'1

08 fév. 2011
0

Encore une fois
personne ne peut te répondre ici.

Chacun te donnera son avis, mais à la fin, c'est un juge qui va trancher. Et il n'y aura que cela qui comptera.

Si tu as confiance dans ton avocat, fait lui confiance et laisse le faire. Si tu n'as pas confiance, va en voir un autre.

Il y a dans l'équipage un avocat de bon conseil. Tu peux lui en parler.

La marche à suivre est différente s'il est question d'une assurance privée ou d'une mutuelle. Encore une fois, fais confiance à ton avocat, ou change d'avocat, mais les conseils sans le dossier en main ne ferons qu'embrouiller ta situation.

Jacques

09 fév. 2011
0

Si tu as une garantie 'protection juridique'
tu peux demander a missionner un expert 'pour toi'. Les honoraires de cet expert étant pris en charge par l'assureur (au titre de cette garantie P.J.).

08 fév. 2011
0

sans etre
un specialiste , le total global des exclusions ,ressemble a un contrat de type leonin .

a etudier avec un avocat :www.lawperationnel.com[...]in.html

08 fév. 2011
0

Le nom de l'assurance
Bonjour

Esperant que tu te remette de ta douloureuse
aventure.

Franchement je vais relire mon contrat car cela fait plusieur postes decrivant le soucis avec les assurances.

Courage car le combat ne sera pas simple.

Le Moko

08 fév. 2011
0

en conclusion :
ne s'assurer qu'aux tiers, en vérifiant qu'il n'y ait pas d'exclusion en cas de :
- incompétence du skipper,
- fausse manoeuvre de l'équipage,
- mauvaise appréciation des conditions météo
- panne moteur due à un "mauvais " entretien
- et bien entendu, ébriété...

Avoir confiance dans sa compagnie est essentiel, et c'est pourquoi il est bon d'en parler ; j'ai dernièrement changé d'assureur suite au récit des déboires d'un ami avec la compagnie qui m'assurait.

08 fév. 2011
0

vérifiez bien !
toutes les exclusions !
les meilleures :
usure normale, détérioration progressive, panne mécanique, défaut d'entretien, électrolyse, osmose, rouille, oxydation, abandon, coup de vent, course, solitaire, pèche sous marine, capture, piraterie, défaut d'entretien, rixe, insectes, rongeurs, parasites, le bateau ne doit en aucun cas servir d'habitation ...
en fait si j'ai un incident ou accident, cela rentrera toujours dans un des cas exclus

08 fév. 2011
0

Comme les autres
Je ne vois pas bien comment t'aider. Mais je suis touché par cette histoire qui peu nous arriver à tous. Je peux juste insister sur le fait que tu ne devrais pas avoir honte. Il n'y a pas de quoi mais je comprends aussi à quel point c'est traumatisant et chacun gère ça comme il le sent.

Hélas, même donner le nom de l'assureur ne changera rien. Ni pour nous puisqu'ils sont tous pareil. Ni pour toi, cela ne résoudra rien.

08 fév. 2011
0

comme errendill et olenoyere
Et juste un conseil,dans un premier temps, ne pas faire de mauvaise "presse" publiquement à l'égard de ton assureur. avec des éléments permettant de partiellement identifier de quel sinistre il s'agit.

Trouver un bon avocat. Si c'est un "bon" il tentera avant toute chose de trouver une solution transactionnelle , ce qui n'empêche pas de prépare un recours judiciare.

Le hic, c'est qu'un bon avocat ça se paye..

bon courage

09 fév. 2011
0

Le hic, c'est qu'un bon avocat ça se paye..
A propos, une assurance "défense en justice" (auprès d'une autre compagnie, bien sûr), comme pour les bagnoles, ça existe pour les bateaux ?

Ce n'est pas trop cher pour les bagnoles alors qu'ils ont des milliers de litiges par an, ce ne devrait pas l'être non-plus pour nous...

08 fév. 2011
0

Cause inconnue n'est pas absence de cause
Je suis assuré tout risque par Sunderland, sous contrat type Lloyds, parce qu'ayant eu à faire des expertises, cette assurance se fie aux dires des experts. Normalement, c'est à l'expert de monter un dossier de sinistre et de poser les bonnes questions. Je me souviens avoir traité le cas d'un voilier dont le skipper fatigué s'était fait un café en laissant sur bateau travers à la houle, le moteur au ralenti. Son bateau a pris feu, puis a coulé car les tuyautages n'ont pas résisté. Il a été récupéré par les pompiers peu de temps avant que le bateau coule. J'ai réussi à dégager des causes plus ou moins probables et des circonstances aggravantes, une valeur estimée sur des factures laissées à terre et un chantier de carénage récent, des photos récentes... J'ai appliqué une méthode proche des enquêtes d'accident aérien, ne laissant pas dans l'ombre les manques du skipper mais en analysant la part de facteur humain, en prenant sur mon temps et parce que le dossier me paraissait solide.
Tu peux toujours exposer ton cas à un expert mais il faut une plus-value par rapport à celui de l'assurance. Bon courage.
Perso, je suis passé du côté des retraités à temps plein.

08 fév. 2011
0

Bon courage à toi…
Le mieux maintenant… tenter de faire valoir tes droits devant un tribunal… ou un conciliateur si cette assurance est mutualiste.
La honte est normale mais elle paralyse au lieu de se battre… le milieu de la voile n'est pas peuplé que de personnages humains et altruistes… beaucoup de ragots circulent… les bruits de ponton sont parfois bien blessants et injustes… mais qu'importe, oublies-les et bats toi ! ;-)

09 fév. 2011
0

Ton récit fait froid dans le dos
et me conforte dans ma vision très négatives des assurances.
Tu n'as pas a avoir honte évidement même si je comprend ta décision de cacher ton identité vu l'aptitude qu'on certain à juger à l'emporte pièce et mettre en doute tout propos ou récit.

Bon courage pour la suite.

09 fév. 2011
0

pourquoi cacher le nom de cette assureur indelicat
Je peux comprendre que l'initiateur du post prefere rester anonyme dans ce cas mais pourquoi ne pas denoncer publiquement au plus vite le nom cet assureur qui semble particulierement malhonnete et qui se comporte d'une maniere douteuse dans le cas exposé afin que cela profite au autres . desolé mais je ne pige pas trop en quoi cela serait prejudicaible de nommer l'assureur en cause.
Ou alors , on ne nous dit pas la toute la verité...
Si il est bien vrai que les assurances ne sont pas des entreprises philantropiques , toutes ne sont pas des escrocs et assument leurs responsabilités . Je connais plusieurs cas serieux de pertes totales ou partielles ( bateaux de copains ) qui ont été correctement indemnisées ( AGPM )
Rien n'est jamais tout blanc ou tout noir !

09 fév. 2011
0

je ne donne pas le nom
car ce n'est pas le but de mon post
je cherche des solutions à mon problème
cette affaire a de forte chance (si j'ose dire) de finir devant les tribunaux, et je cherche ici des directions, des démarches, des cas similaires ...
j'ai peur que les exposer maintenant puisse m'être préjudiciable
qui me dit que la secrétaire ou l'expert qui ont traité mon cas ne sont sur ce forum ?
pour le moment malheureusement, ils sont dans leur bon droit . cela va-t-être à moi à prouver leurs torts .
et si une piste intéressante sort de cette discussion, je n'ai pas envie qu'ils la connaissent pour le moment .
mais le moment venu, pas de soucis, je communiquerai !

09 fév. 2011
0

je crois que j'ai donné
suffisamment d'exclusions inscrites au contrat
ceux qui sont chez le même assureur se reconnaitront surement
contactez moi si vous le désirez, on peut envisager une action commune peut être pour "clause abusive"

09 fév. 2011
0

Désolant, j'en reste sans voix
D'où l'intérêt de lire très très soigneusement les clauses d'un contrat avant de signer, ce que peu font.

J'ai eu à faire face à ce genre de situation, en beaucoup moins grave, et m'étant renseigné auprès d'un conseil juridique, celui-ci m'a répondu que, si les clauses que je contestais étaient dans le contrat et que je les avais signées, elles s'appliquaient.

Il faut que ces clauses ne soient pas contraires au Code des Assurances MARITIMES. Celles-ci n'ont rien à voir avec le Code des Assurances qui s'applique à une voiture par exemple.

Ce point est à vérifier en priorité, déjà en demandant conseil à un autre expert, puis à un Conseil juridique avant de partir devant un tribunal avec un avocat.

Il est vrai que, à la décharge des assureurs, il y a de plus en plus de sinistres "bidon" et ceux-ci se protègent du mieux qu'ils peuvent, parfois avec excès.

RV

09 fév. 2011
0

Ma réflexion
à la lecture de ceci me conforte dans ma manière de fonctionner.

C'est quoi une assurance : c'est pouvoir récupérer une partie de son investissement lors d'un sinistre.

Pourquoi ne pas s'assurer soi-même, c'est-à-dire mettre le montant que l'on pourrait devoir à une assurance sur un compte épargne.

Quand je pense à mes voyages hors routes habituelles, les montants que j'aurais dûs payer à une assurance pour le tout risque était plus ou moins de 10% de la valeur investie dans le bateau, par an. En d'autres mots, en dix ans d'assurance j'aurais payer mon bateau aux assureurs pour qu'ils me disent la onzième année en cas de pépin, on ne rembourse pas, exclusion...

Au contraire, maintenant, je sais que si je venais à perdre mon bateau, mon argent est là pour le suivant. Je me suis assuré moi-même.

Evidemment en cas de perte du bateau après 2 ans, le raisonnement ne tient pas, mais vivre c'est prendre des risques.

Et je ne prétends pas détenir une quelconque vérité, à chacun de se faire une opinion personnelle et de faire un choix. Mais ceci est un des axes de réflexion possible.

Et bien du courage pour la gestion de ces moments à puccavega

09 fév. 2011
0

10 % par an !!!
:lavache: Tu es sûr ???

J'espère qu'il n'y a AUCUNE clause suspensive à ce prix là 8

Y'a pas un zéro en trop ?

A ce prix là je crois que tout le monde ferait comme tu proposes !

En pratique, il est impossible de s'assurer soi-même, sinon tout le monde le ferait. Il n'y a que les Etats qui s'auto-assurent, ou alors des entreprises énormes.

Les assurances vivent avec ceux qui n'ont pas de sinistre.

09 fév. 2011
0

Bien d'accord
d'ailleurs je n'ai jamais pris de tout-risques pour une voiture.

09 fév. 2011
0

Pour info
je paie +/- 1,5 % en tout risque.

09 fév. 2011
0

Par d'erreur
Mais les zones pour lesquelles j'avais à l'époque demandé un prix étaient style Spitsberg, Groenland, Antarctique + surprime car nav en solitaire et des trucs du style. Bien sûr c'est un cas particulier.

Je ne pense pas qu'il soit impossible de s'assurer soi-même. Pas pour tout évidemment. Mais nous vivons dans des systèmes qui tentent à nous surprotéger. Par exemple, tu achètes un tél mobile ou un appareil photo, on veut te coller une assurance.

Je préfère accepter un risque car je le trouve gérable que payer des assurances dans tous les sens.

Mais une RC en voiture, en dehors du fait que ce soit obligatoire, bien sûr que c'est une assurance que je prends quand j'ai une voiture car je n'ai pas les moyens de payer à vie pour quelqu'un que je blesserais.

09 fév. 2011
0

C'est le pari de pascal
J'ai traversé l'Atlantique Nord sans assurance mais avec la totale en matériel de sécurité et meme plus et des plans, si dématage, si perte du safran etc

Des mon arrivée aux acores grace à un plaisancier qui voulait me racheter mon bateau - et bien que je l'assure qu'il n'était pas à vendre - j'ai pu assurer le bateau aupres d'une assurance portugaise, avec pavillon US

l'année suivante, sinistre à lisbonne, j'ai été tres tres bien remboursé ...

09 fév. 2011
0

Tu oublies le principal volet de l'assurance
les dommages causés aux tiers. Si pour une raison x ou y, ton bateau vient à heurter un yacht, ce n'est pas le prix de tes réparations qu'il faut prévoir.:non:. J'ai vu un bateau acier rompre son mouillage pour aller bugner gentiment un 50m. Le coût de la légère réparation et surtout de la peinture sans raccord apparent (donc sur un quart de coque), n'a pas fait rire le proprio.
Par ailleurs, étant responsable de ton navire, si un gamin vient à monter dessus et se blesser par une acrobatie quelconque, c'est pour ta pomme même si tu es absent. Mais ça, c'est de la RC, et il faut être inconscient pour ne pas avoir au moins cette assurance.

Par ailleurs, j'estime être correctement assuré par les Lloyds, tout risque en Polynésie, pour moins de 2000€ le cata en valant 100 fois plus.

09 fév. 2011
0

pas couvert...
si je vous suit bien si l'on habite a bord on est pas couvert en cas de sinistre...merci de me rassurer..j'ai une proposition de 1000€ en tout risque avec en plus une raqvam...(risques autre que vehicule a moteur)

09 fév. 2011
0

Sans assurance?
Ceci me parait bien utopique. Quid si, cas extrême, tu obliges un pétrolier à se dérouter pour t'éviter, qu'il se paye un pont, que 3 autobus tombent à l'eau, que tu généres une pollution sur des km, etc..

Ne pas s'assurer pour ses propres biens, pourquoi pas, mais il faut au minimum une assurance pour les risques causés aux autres. Ca peut aller du scénario ci-dessus au simple véliplanchiste ou au baigneur.

RV

09 fév. 2011
0

En valeur agréée.
Puisque Erendil évoque un Ecume de &ltMer de 30 ans...
Après un ou deux ans passés avec une couverture RC uniquement, j'ai regardé la question d'une assurance couvrant les dommages au bateau.
Le problème était que la plupart des assurances, et surtout les mutuelles refusaient d'assurer un bateau de plus de 20 ans.
Finalement, j'ai opté pour une assurance "en valeur agréée", après expertise.
A l'époque, l'expert avait évalué le bateau à 125000F, j'avais réduit à 100000F pour souscrire.
Réparation récente d'un dommage sans tiers responsable (j'ai tenté de détruire tout seul une digue au Havre!).
J'ai été remboursé intégralement, déduction faite de la franchise calculée sur la valeur du bateau souscrite à l'origine, soit environ 150€ sur un sinistre de 1600 environ.
A partir de cela, l'appréciation de l'intérêt de souscrire une couverture des dommages subis par le bateau est affaire personnelle.

09 fév. 2011
0

Un cas réel
Il y a deux ans, j'avais raconté ici comment le Cognac d'un copain avait été coulé par un pêcheur devant St Cast.

Son assurance a rapidement remboursé son Cognac de 1968, 10 000 €, en deux mois. Somme avec laquelle il s'est acheté un Ecume.

Par contre, le pécheur s'étant rendu insolvable, pour ses blessures et les dommages intérêts, il a avancé 2000 € de frais d'huissier et d'avocat et vient d'être remboursé de 200 € 36 mois après les faits.

09 fév. 2011
0

Un cas réel
Il y a deux ans, j'avais raconté ici comment le Cognac d'un copain avait été coulé par un pêcheur devant St Cast.

Son assurance a rapidement remboursé son Cognac de 1968, 10 000 €, en deux mois. Somme avec laquelle il s'est acheté un Ecume.

Par contre, le pécheur s'étant rendu insolvable, pour ses blessures et les dommages intérêts, il a avancé 2000 € de frais d'huissier et d'avocat et vient d'être remboursé de 200 € 36 mois après les faits.

09 fév. 2011
0

Exact
Ce que je voulais préciser, c'est que la franchise a été calculée sur la valeur agréée en 98.
En cas de perte totale, je toucherais donc environ 15000 € effectivement, mais ce n'est pas une raison pour commettre une baraterie! Je tiens trop à mon yote!

09 fév. 2011
0

RC vs Dommages
L'assurance Responsabilité Civile couvre les dégats que l'on fait aux autres. Cela va de la collision à l'équipier qui se blesse en passant par le bateau mal ammaré qui flingue la peinture du voisin.

Cette assurance coute quelques dizaines d'euros, genre 150 €. Elle est quasi-obligatoire (pour rentrer dans un port en particulier). Il est, à mon avis, trés risqué de ne pas la prendre du fait des coûts astronomiques que peut représenter un sinistre RC (genre quelques blessés paralysés à indemniser). Il est sage qu'elle prévoit l'indemnisation des frais de retirement (enlever votre bateau qui a coulé au milieu de la passe du port, par exemple).

Les couvertures RC sont trés larges, et couvrent habituellement tout sauf la faute intentionnelle de l'assurée (tu fonces avec ton bateau volontairement contre un autre qui t'a coupé la route).

L'assurance Dommages couvre les dommages fait à votre bateau. Autant elle me semble indispensable pour un bateau neuf, autant la question peut effectivement se poser pour un bateau ancien, estimé à quelques milliers d'euros.

Ces contrats ont toujours de multiples exclusions, et en plus, le calcul de l'indemnité est généralement soumis à vetusté et à franchise. Donc au final, pour un Ecume de Mer de 30 ans estimé à 10.000 €, l'indemnité en cas de perte totale sera de 3 ou 5.000 € selon ce que l'on pourra justifier en entretien.

Donc, la RC est absolument nécessaire, alors qu'une garantie dommage ne l'est que pour un bateau neuf, mais perd de son intérêt pour un bateau vétuste et peu valorisé. Elle perd son intérêt, mais cela ne veut pas dire qu'elle ne sert à rien. Par exemple, la garantie vol peut servir à vous faire rembourser votre appareil photo ou vos affaires volées à bord. Regardez vite, à 4 ou 5 sur un bateau, avec un ordi, un ou deux appareils photos, quelques téléphones, des vestes de quart et tout votre bazar personnel et vous êtes vite à 5000 €.

Jacques

09 fév. 2011
0

Si j'ai bien compris ton exemple
Il ne s'agit pas d'une perte totale, mais d'une réparation ?

La valeur agréée n'est donc pas intervenue.

Tu as présenté un devis de réparation, l'expert (ou la compagnie) l'a accepté, et tu as été réglé après déduction de la franchise.

Si le devis de réparation avait été plus élevé que la valeur agréée (15.000 €), tu aurais été indemnisé de la valeur agréée et l'assureur aurait gardé le bateau.

Jacques

09 fév. 2011
0

désolé,
en suivant le fil, je pense que ton bateau s'appelle galégeade et ton assurance assurancetourix.
n'étant pas croyant, et n'étant pas dans mes habitudes de contredire je fais plutôt confiance. mais là tu y vas fort.
JJ

09 fév. 2011
0

je rappelle
qu'en matiere maritime seul le rapport de mer fait foi et celui ci doit être le plus précis possible. Bien que peu au courant le plaisancier en tant que responsable d'un navire doit savoir le rediger de maniere precise (voir les dernieres pages de l'almanach du marin breton) et que si il y a litige le journal de bord pourra servir a appuyer les affirmations écrites sur le rapport de mer c'est pourquoi je conseille même en côtière la tenu de celui ci
sans cela un assureur aura vite fait de trouver un loup pour ne pas indemniser même si tout vous semblais a votre avantage...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

Après la pluie...

  • 4.5 (106)

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

mars 2021