Naufrage d'un cata en Atlantique nord - nov 2020 [Au large du Portugal]

Un catamaran avec quatre personnes d'équipage a fait naufrage, trois on été recuperées mais la quatrième personne est decedée. Ils disent tous de nationalité française.

Nouvelles que en langues étrangères: en finlandais le récit du navire qui les a recupérés
www.is.fi[...]45.html

Et la Marine portugaise
www.marinha.pt[...]s-.aspx

peut-être lisible avec google translate (?)

L'équipage
10 nov. 2020
10 nov. 2020
-8

C'est très malheureux et très triste, mais néanmoins, l'Atlantique Nord en cata en Novembre, c'est quand même tenter un peu le diable.

10 nov. 2020
0

Le naufrage a eu lieu au large de la côte portugaise, le cata faisait route vers les Canaries. Le cargo les a seulement déposés aux Açores. Un catamaran de 15 mètres tout de même, qui s'est retourné.

10 nov. 2020
0

Ah, je lis mal le Finnois, je pensais aux Açores.

10 nov. 2020
0

Alors lis le en portugais 😀 "Il faut rappeler que le voilier que suivaient les 4 hommes de nationalité française a fait naufrage à l'aube samedi, au large de Viana do Castelo."

11 nov. 2020
0

On a changé le titre.
J'avais erronément indiqué "Açores", mais on ne sait pas où exactement, la Marinha parle de naufrage près de Viana de Castelo qui bien sûr est sur le continent, les survivants ont été pris en charge par le SAR aux Açores, après le sauvetage par le cargo.
En espérant ne pas me planter une deuxième fois.

10 nov. 2020
0

Un cargo finlandais sauve trois marins de l'océan de l'Atlantique - le quatrième homme d'un catamaran écrasé s'est noyé
"Nous avons tourné le cap et il nous a fallu environ quatre heures pour y arriver."

Samedi, le cargo Midas du Godby Shipping Oy d'Åland a sauvé trois marins océaniques au large des côtes portugaises de l'océan Atlantique.

Vendredi, le catamaran de 15 mètres des hommes a chaviré et les hommes ont passé la nuit au sommet du navire chaviré, puis sont montés à bord d’un radeau de sauvetage avec la corde détachée du catamaran.

Le quatrième membre de l'équipage du catamaran s'est noyé.
- Il avait été gardien et venait d'inspecter le pont lorsque le navire a chaviré, raconte Timo Väänänen, directeur de Midas.
- Il est monté sur l'eau et a disparu.
Les trois sauvés sont actuellement à Midas et arriveront aux Açores lundi vers 19 heures, heure finlandaise.
- Les humeurs en eux sont très contradictoires, soulagement du salut, bien sûr, mais chagrin de la perte d'un ami, décrit Väänänen.
Tard samedi soir, les autorités portugaises de sauvetage ont retrouvé le corps en mer.
Väänänen a dû montrer aux sauvés une photo du noyé envoyée par les autorités, à partir de laquelle ils ont identifié leurs camarades.
- C'était très tragique, dit Väänänen.
Sauvés sont des marins très expérimentés. Ils étaient en route de la France à Grande Canarie, d'où le voyage devait se poursuivre plus tard dans les Caraïbes.
Le catamaran écrasé a participé à de grandes compétitions de voile et a traversé l'Atlantique à plusieurs reprises.
Midas avait quitté Riga, en Lettonie, et était en route pour la Floride lorsqu'il a reçu une mission de sauvetage.
À 16h30 le samedi, heure UTC, le centre de sauvetage maritime de Lisbonne a appelé Midas par téléphone satellite.
- Ils ont dit que 50 milles marins à l'est de nous étaient devenus un signal de détresse du bateau de plaisance et qu'aucun contact n'avait été établi avec le bateau depuis, donc il n'y avait aucune information sur la qualité de la détresse réelle, dit Väänänen.
Le satellite avait montré que le Midas était le navire le plus proche du moment.
- Nous avons tourné le cap et il nous a fallu environ quatre heures pour y arriver. Au même moment, un avion des garde-côtes portugais y est arrivé.
La détection a réussi grâce à un signal de localisation.
La mer montrait un grand catamaran à l'envers et un petit radeau de sauvetage à proximité. L'avion a été laissé tourner très bas.
Il a cherché des personnes potentielles dans l'océan.
La mer était si dure que le MOB (Man Over Board) de Midas ne pouvait pas être abaissé. De plus, l'embarcation de sauvetage Free Fall n'a pas pu être abaissée car même si elle avait été abaissée, le levage n'aurait pas réussi.
- Nous avons ensuite fait l'affaire avec la mer et le vent pour que nous puissions conduire le navire aussi près que je l'osais du radeau de sauvetage, dit Väänänen.
Il a ensuite eu recours à un dispositif de «fusée» qui a tiré une charge explosive sur une fine corde jusqu'à quelques centaines de mètres.
- Il est difficile de le faire avancer dans la bonne direction dans le vent, mais nous avons réussi à le rapprocher du radeau de sauvetage.
Déjà le premier coup a réussi, mais par sécurité, le deuxième coup a été tiré.
- Ils pagayent ensuite sur la corde avec leurs dernières forces et la seule pagaie, Väänänen décrit le déroulement de l'opération.
Le ferry a ensuite été rapproché.
Le Midas satamétrique a été transformé en brise-vent, après quoi le pont d'atterrissage a été abaissé et les naufragés ont été autorisés à monter à Midas.
- Ils étaient pieds nus, avaient été dans un petit radeau de sauvetage pendant huit heures et avant cela toute la nuit dans un catamaran qui avait été renversé.
- Ils se sont tenus dans l'eau et ont attendu que la lumière du soleil se dirige vers le radeau de sauvetage, qui était attaché au catamaran par une corde, dit Väänänen.
La température de l'eau de mer était de 17 à 18 degrés.
Dans tous les hommes, les hommes n'avaient aucune idée si quelqu'un avait reçu leur signal de détresse.
- Ils étaient dans une situation plutôt désespérée.
Après cela, Midas a été autorisé à poursuivre le voyage interrompu.
- Nous nous écartons maintenant suffisamment de l'itinéraire pour visiter les Açores en face de Ponta Delgada, où ils seront récupérés, dit Väänänen.
Midas se rendra ensuite en Floride et là-bas à Port Everglades à Lauderdale, d'où il ouvrira une ligne vers Haïti pendant au moins un an.
Väänänen saute des cargos dans les mers du monde depuis 17 ans.
- C'est la première fois que je me trouve dans une telle situation. Il y avait un défi, mais avec l'aide d'un bon équipage et d'une bonne coopération, nous avons réussi.

Le Midas (anciennement Bore Sea) de 108 mètres de long et 17 mètres de large, achevé à Hambourg en 1990, bat pavillon finlandais. L'équipage de neuf personnes se compose de deux Philippins et de sept Finlandais.
Godby Shipping est une entreprise familiale basée à Åland dirigée par le PDG Dan Mikkola avec sept navires de charge.

10 nov. 2020
0

D'autres infos dans cet article de Voiles et Voiliers :
voilesetvoiliers.ouest-france.fr[...]fb563fa

.

11 nov. 202011 nov. 2020
11 nov. 2020
11 nov. 2020
0

Très triste pour cet équipage. Le skipper ne manquait pas d'expérience ( Régis Guillemot). Il serait intéressant s'il pouvait faire un compte rendu éventuellement. Comment le bateau s'est retourné, les dommages de l'ofni, etc. Un TS5, c'est quand même pas rien...

11 nov. 2020
0

Cela se rapproche de l'accident dont avait été victime , dans la même zone, Marc Guillemot sur Jet Service avec Patrick Morvan. Avec aussi un disparu, Jean Castenet et une fracture de la Hanche pour Marc G.

Il s'agissait d'un chavirage au portant dans un grain.

11 nov. 202011 nov. 2020
0

Je me souviens du récit effroyable de ce chavirage, dans les années 80. Ca ne semble pas être les mêmes circonstances, dans le cas de Jet, ils se seraient fait prendre par le mauvais temps... Ici, l'histoire semble différente.

11 nov. 2020
11 nov. 2020
0

Les explications sur l autre Fil ici , de la @tortue , il y avait des débris de carbone autour ?? qq chose a cassé ?? triste nouvelle en tout cas

11 nov. 2020
0

Balise et survie ont sauvé 3 personnes...

11 nov. 2020
6

indispensable en nav , comme la vhf ASM et avoir une vhf a pile ( et des piles de rechanges ) pour la survie ... moi la VHF suite a mon mayday automatique a fait dérouter un cargo , la vhf portable m a permis d etre tj en relation avec la cargo ... ....

11 nov. 2020
0

+1 tikipat, c'est pour cela que je garde précieusement ma vielle VHF portable a piles.

11 nov. 2020
0

OUi oui et re oui , c est hyper important , prend des piles lithium , c est pas donné , mais trop utile , la vhf dans une sac étanche

11 nov. 2020
0

C'est ce que j'ai. 😉

11 nov. 2020
11 nov. 2020
11 nov. 2020
0

déjà ce coin est dangereux: je l ai fait en 2018 et en aout avec un vent de 35N et je suis rentré péniblement au port de Varzim non sans toucher le cat way ! port de M......!!

11 nov. 2020
0

Chaviré ds le coin mais trop pres des côtes. Bancs de sables se déplaçant. Plusieurs voiliers ds le meme cas.

11 nov. 2020
0

Le cata aurait tapé qq chose en mer , le skipper du Vendée globe Jérémie Beyou du voilier Charal a tapé aussi et fait demi tour ....

11 nov. 2020
12 nov. 2020
0

ce n'est peut etre pas le sujet mais sur Calypso celui qui est de quart la nuit doit imperativement s'attacher lorsqu'il sort de la cabine quelque soit les conditions meteo petole ou tempete c'est pareil on s'attache ...c'est "ma" consigne ..

12 nov. 2020
10

Merci professeur Rollin. Peut-être que par un temps parfaitement maniable et dans le cockpit d'un cata de 50", ta consigne eut été plus souple.... Après tout on traverse bien la route sans casque, comme des fous.

12 nov. 2020
-2

Être attaché est un danger majeur en cas de chavirage

12 nov. 2020
10

Bof, on a plus vu des histoires de barreurs / équipiers de veille qui passent par dessus-bord que des histoires de personnes mortes noyées sous le bateau.

C'est pas pour rien qu'un bon marin se doit d'avoir un couteau sur lui (vieille version) ou que les gilets arnais sont de plus en plus équipés d'un couteau / outil spécifique pour trancher la longue très rapidement (version moderne)

12 nov. 2020
0

Un couteau permet aussi de crever le gilet si on est prisonnier à l'intérieur.

12 nov. 2020
0

a tout systeme de securité on trouvera toujours un cas ou des cas exceptionnel ou ça pose probleme ,comme pour la ceinture de securité dans les voitures ...c'est toujours ainsi ...apres a chacun de voir ,
mais bon ce n'est pas le sujet

12 nov. 2020
0

J aurai du dire dans ce cas exceptionnel sinon j avais la même règle que calypso, attaché 100 % du temps pendant la traversée

Quand tout le monde comprend que tu tombes tu es mort la regle est vite admise ! Seulement vers la fin dans des conditions top et de jour et si on était 3 dehors on ne s attachait plus mais on avait le gilet auto

12 nov. 2020
0

Bien sur, mais dans ces conditions, sur un catamaran, même plus petit , on se déplace de long en large les mains dans les poches. Alors sur un 52 pieds...

12 nov. 2020
2

Je vous invite à aller voir les postes de barre des TS.
Un siège pivotant quasiment au-dessus de l’eau.

Hervé

12 nov. 2020
14 nov. 2020
7

A mon ami Yves

15 nov. 2020
6

Moi je présente toutes mes condoléances à ses marins expérimentés et à là famille.
Frappé de malchance je pense que nous serons tous avec eux dans nos pensées pour surmonter cette épreuve

22 nov. 2020
22 nov. 202022 nov. 2020
0

On en sait un peu plus sur ce naufrage ? Comment heurter un ofni a pu causer un chavirage, surtout qu'apparemment le cata était sous toilé ? Et sur la photo on ne voit pas de dégâts ?
Et a-t-il vraiment coulé comme indiqué sur l'article V&V ?
Condoléances à la famille du disparu.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer