Naufrage au large des Sables !

Rapport de mer : Accident de « MER OCEANE » le 3 novembre 2005 vers 13h30 .

L'équipage
29 déc. 2005
29 déc. 2005
0

Reprise ...
L'article est de nouveau en ligne. Je vais tenter de le brancher sur le fil précédent !

Patience , meerci .

29 déc. 2005
0

canette
on dirait un canette alu ecrasé

29 déc. 2005
0

en tout cas
Vive l'alu dans un cas comme ca!!!

29 déc. 2005
0

naufrage suite a une suite d evenements
je suis de tout coeur avec vous en esperant que vous retrouviez en priorite votre sante .. c est facile a dire mais j essaye de naviguer avec le maximum de fond meme si cela doit rallonger ma route mais ... je crains au plus haut point ce concours de circonstances ou tout s accumule du cote negatif de la chose .. la fatalite .. cela n arrive pas qu aux autres .. neanmoins je vous souhaite tous mes voeux pour 2006

29 déc. 2005
0

Courage...

Mais si le bateau est a sec et vous en bonne santé, tout va presque bien.

J'imagine l'intérieur, ce doit être horrible.
Encore une fois, beaucoup de courage.
Cordialement

Jacques

30 déc. 2005
0

coulé
vive peut etre l alu , mais ca ne la pas empeché de couler , pas mieux qu un polyester digne de ce nom

30 déc. 2005
0

eric55
Trés impressionnant, Oui l'alu a résisté mais le bateau est foutu, je me demande ce que les coques épaisses auraient données dans ce cas de fortune de mer. les analyses sont pertinantes et trés édifiantes. Les passes coques en alu soudé sont un minimum sur ce type de construction. Les planchers non fixés!!,les bouts qui se prennent dans le moteur!!, le capot déficient!!Je peste souvent sur la surcharge de travail des capots et fermetures customisées, mais je vais continuer. C'est comme a cheval il faut remettre ça rapidement. bon rétablissement. Eric55

30 déc. 2005
0

le 9m?
oui bravo pour la facon dont tu as géré l'accident. et bravo et merci pour l'analyse.

une remarque seulement que je trouve bizarre que personne ne fasse. j'ai du mal a croire que ca se soit passe sur le 9m. possible mais c'est dur de croire que ca deferle si fort precisement ici. quand tu dis "j'avais depasse bourgenay" , c'est le genre de repere qui n'est pas tres precis. donc j'aurais tendance a penser que tu t'es laisser pousser par vent + courant un peu trop sur la cote. en tout cas c'est la lecon que j'en tire - passer plus au vent des dangers. evidemment c'est facile a dire apres coup, mais je pense que c'est la que ton analyse n'est pas parfaitement objective. autre "erreur" celle de n'avoir pas suivi la naviguation de + pres. encore une fois ca ne retire rien a ton merite mais on tire les lecons comme on peut.

c'est connu dans cette region (et c'est marque dans les IN par ex) que tous les ports de la region sont dangereux par coup de vent de SO a O (notamment les Sables justement ou ca deferle tres vite, ou St Gilles Croix de Vie plus haut, c'est pareil)

Luc

30 déc. 2005
0

c'est bien pour ça
qu'andré prévoyait de tirer sur Port Joinville si l'entrée des Sables était délicate

30 déc. 2005
0

aux antilles
j'ai vu un joshua-comme robustesse ca s'impose-qui avaitété pris par un cargo, par le travers...
le joshua n'avait pas coulé et était rentré par ses moyens à la pte du bout, mais...il était vraiment déformé, comme une banane :-)

en polynésie, 2 plaisanciers francais se sont télescopés de nuit entre raiatea et tahiti...un reves d'antilles qui n'a rien eu car c'est lui qui est monté sur l'autre en alu, j'ai oublié le modèle, qui lui en revanche avait eu son roof perforé...

bon rétablissement :-)

30 déc. 2005
0

courage
récit impressionnant :-(

on dit que après un accident grave (bateau, cheval, montagne etc) il faut tout de suite recommencer avant que des craintes cachées, plus insidieuses ne s'installent dans nous memes et nous eloignent à jamais de notre passion, si j'avais eu le bateau à l'eau je vous aurais invités pour sortir demain.. :-)

courage André

30 déc. 2005
0

T'es là c'est l'essentiel
Moi aussi je dis comme les collègues. Moi aussi je me suis trouvé sur des fonds qui remuent (et où la vitesse et l'évolutivité précédentes ne sont plus que des souvenirs. Moi aussi j'ai vu des bouts trainés. Moi aussi j'essaie d'y remédier ... et puis une minute de fatigue, et bingo !!!

Sinon, je serais (peut-être?) resté à la barre en essayant de tirer au large pour réfléchir à tête reposée ? En tout cas celà prouve bien qu'un voilier c'est manoeuvrant sous voiles et beaucoup moins au moteur.

Nota : je vais vérifier la fixation des fonds, et les équipets ...

30 déc. 2005
0

Bravo pour la lucidité !...
J' ai lu avec passion le récit d' André17, qui analyse avec beaucoup de lucudité, l'enchaînement des évènements.
Tout d' abord on ne peut que compatir devant une telle mésaventure avec malgré tout un dénouement heureux sur le plan humain.
Mais il semble avoir une bonne couverture d' assurance, ce qui n' est déjà pas si mal.
Le passage après la pointe du grouin est réputé, et des amis voici dix ans ont perdu leur bateau devant Olonne.
Je m' interroge sur le comportement d' un quillard, par rapport à un dériveur intégral, lorsqu' une déferlante nous prend par le travers.
Peut-on estimer que le risque est moins élevé avec un quillard ?
Au-delà de cette question, j' adresse tous mes voeux à André17, et que 2006 lui apporte un compagnon de voyage pour reprendre ses nav'
Cordialement
Patrick

30 déc. 2005
0

Condoléances
...et merci de faire partager cette triste aventure. Pour ma part, elle me confirme :
- que le danger, c'est la côte.
- que le métal c'est quand même le plus sur.
- qu'il faut penser au pire en détail et avant qu'il n'arrive (loquets de portes, planchers valseurs, etc...)

Bon courage et tous mes voeux (c'est la saison...) pour remonter la santé et bientôt un nouveau bateau. J'ai en mémoire une vieille affaire de naufrage d'un Brise de Mer, en alu, dans ces parages (1980). Elle s'était soldée par la mort d'un couple. Vous vous en tirez au mieux.

30 déc. 2005
0

Ah, la météo.....
Je compatis également et éspère que les bleus divers disparaîtront rapidement. Tu as eu de la chance, c'est le moins que l'on puisse dire.

Nous étions à Pornic le 3.11 à attendre une bonne fenêtre et j'ai donc pris la météo le jour de l'accident.

03.11.05, Météo France, St. Sauveur 0805 loc.
BMS 112 de Penmarc à l'Anse de l'Aiguillon en cours, valable jusqu'au 03.11 1500Z. SW 7Bf passagèrement 8Bf jusqu'à 1200Z au nord de la Loire. Mer grosse et fortes rafales sur la pointe de Bretagne et Sud Bretagne.

SG à 0000Z: D 980 Hpa.....etc

Prévisions: S-SW 7Bf avec fortes rafales, passagèrement 8Bf le matin au Nord de la Loire, mollissant 5-6 Bf en fin de journée. Mer forte à très forte. Grosse houle W-SW 6-7m au nord de la Loire. Houle 4-5m au sud de la Loire. Averses....etc

Mes cartes météo fax (par BLU) montrent un thalweg se déplacant rapidement direction Sud Bretagne le matin: donc fortes rafales, oui!

Je me souviens également d'avoir écouté les prévisions large en BLU. Ouh là! Gratiné!

En relisant mes notes, je me demande si c'était une bonne idée de tirer tout droit sur les Sables depuis la Pointe du Grouin. Si je tire une droite sur ma carte, cela me fait passer sur des fonds de moins de 10m aprés Bourgenay, et avec une houle de 4-5m et la mer annoncé? Bon, je sais, c'est facile après coup, mais je me demande juste comment j'aurais fait.

L'assurance, c'est qui? Si elle paie bien, cela m'intéresse.

Nous, on est partis le 4 de Pornic pour rejoindre Piriac sans problèmes ou nous avons découvert un petit Bourg absolument charmant, que je conseille à tous ceux qui se trouvent dans la région.

30 déc. 2005
0

yep

j'étais aussi en bateau le weekend du premier novembre, un peu plus haut vers lorient, je ne me souviens plus si c'était le 2 ou le 3.11 mais pendant la nuit (on était au port heureusement) on a eu 40 noeuds constants avec des rafales à 45-50 sur plusieurs heures

30 déc. 2005
0

Du bon usage de ce fil ....
Bonjour à tous !

Il faut beaucoup de courage et de lucidité pour relater aussi clairement la perte de son bateau sur un forum ouvert et de tonalité aussi libre que l'est H&O.

C'est pour cette raison que nous demandons à ce que ce fil ne devienne pas l'endroit pour discuter de ce qu'il aurait fallu faire ou ne pas faire, ou pour entammer une discussion sur les intérêts réciproques de tel ou telle méthode de navigation classique ou numérique, ou tout autre sujet qui ne manquerait pas de devenir polémique.

Il y a eu (et il y aura) plein d'autres fils permettant ce genre de dicussions plus ou moins animées sur le forum, fils qui ont l'avantage de ne pas personaliser le débat sur un évènement tragique particulier.

Merci à tous pour votre compréhension, et merci à tous pour votre sollicitude envers André !

30 déc. 2005
0

Il faut renaviguer tout de suite !

Ne rien écouter de tout ce que tu aurais du, ou pas du faire...

C'est déjà hyper courageux de mettre en pâture une fortune de mer, sur un fil comme ici !

Je reconnais pour une fois qu'il n'y a pas trop de sermonneurs !

On a tous fait une connerie de nav au moins une fois et il ne faut pas chercher des excuses dans le matériel (même si effectivement, il y a des choses qui énervent...)

Ce qui compte, c'est de savoir que la mer a toujours raison !

Renavigue le plus vite possible !
C'est tout... et c'est beaucoup !

J'en sais quelque chose.....
Je navigue depuis 30 ans et j'aurais pu arréter definitivement il y a 30 ans.......

Bon courage André
Amitiés

Jacques

30 déc. 2005
1

pas trop de sermoneurs...
parce qu'on sait tous que, si toi andré tu as fait des conneries (toujours facile de le dire a posteriori un verre à la main...), on sait aussi qu'on est TOUS capables de faire LES MEMES !

En souvenir d'un 13/11/2004 du côté de Bréhat, où j'ai eu sans doute un bol inouï... parce qu'il ne m'est rien arrivé à part une belle trouille...

31 déc. 2005
0

et tu as oublié
le coup où on s'est retrouvés tous les deux au fond de ton bateau sans personne a la barre au large de Brignogan dans 4m de creux croisés !
ce coup là , c'est ma 1ere peur , et le 13/11/2004 ma 2eme !

01 jan. 2006
0

devine !
effectivement , elle etait dans le coup aussi !

31 déc. 2005
0

le 13/11
y'avait pas de la Sweet Lady dans le coup????

30 déc. 2005
0

Courage Matelot
La mer est une maitresse exigeante,l'essentiel c'est de s'en être sorti,sans trop de mal.Juste ,deux petites choses,si les passes coques ne sont pas en aluminium,c'est pour éviter les phénomènes d'électrolyse.Et la deuxième chose qui me fait râler,comme le dit également ANDRE,c'est de ne pas avoir largué ,tout le mouillage.Un cas a peu pres similaire c'est produit en MEDITERANNEE,un brave coup de chien,comme on en déguste pas mal içi.C'est un folie douce qui se trouve pris dans le coup de vent.Sous les efforts de barre,le safran à cassé.Ils ont été hélitreuillé,au large du Cap Creus,dans une mer démontée.Avant d'abandonner le bateau,mon collègue a largué ,tout le mouillage.Le bateau a été retrouvé intact,quelques jour aprés,à proximité des côtes Espagnoles,tranquillement,tirant sur son mouillage...à méditer

30 déc. 2005
0

deux trucs ...
pour le matelot BRAVO !!
Il te faut un nouveau boat vite et bien pour toi et ta dulcinée :-)

Ensuite, et sans oublier que je n'ai jamais affrontré de tempêtes autrement qu'en lecture (!!!) il y a un truc qui .... me laisse perplexe.
Voilà dans beaucoup de récits "fortunes de mer" on ne peut qu'être frappé par .... (désolé de l'écrire) les erreurs si facilement diagnosticable après-coup...
Je garde, par exemple, le souvenir précis d'une histoire publié dans V&V où un matelot, après avoir vu (et finalement récupéré) son copain tombé à l'eau, reconnait n'avoir pas pensé à appuyer sur la touche "men over board" de son GPS....
et ici, André nous écrit qu'il a oublié de penser à .... jeter son ancre :-)

Au final, et quand on se trouve dans ces situations cumulant stress et danger, tout se passe comme si ... on ne pouvait que raisonner et agir .. en dessous de ces capacitées habituelles.

Dans d'autres situations, plus proche de mon activité durant la semaine, ce paradoxe m'est déja apparu; dans la tempète financière ou médiatique, de très nombreux "capitaines" ont réagi largement en dessous de leurs capacitées reconnues.

Au final, la synthèse que je vous propose et que la prudence revient à s'imposer de rester en decà de ses aptitudes reconnues

Suis-je clair ???

30 déc. 2005
0

farfa !!!
Premier reflexe!!lit d abord les autres(car comme on fait son lit on se couche) contributions!! celle de l équipage est gentille et explicite!! trop tard!! tu es à la baille) !!pas de bouée pour toi!! bon vent bonne année :-( :-( :-(

31 déc. 2005
0

du fond du coeur
merci à vous toutes et tous qui m'avez apporté sympathie et réconfort ; merci à Robert qui a mis l'article en ligne pour moi ; merci à l'equipage qui permet à chacun de nous de s'exprimer à visage découvert ou masqué.
Un copain m'a ecrit " mes ballades entre les Sables et La Rochelle ne vont plus avoir le meme gout" ; rien que pour ce message je ne regrette pas d'avoir publié mon histoire .....
A tous et à toutes je souhaite tres sincérement que les vents vous soient favorables en 2006 (et les années qui suivront bien sur !)

André

31 déc. 2005
0

courage andré
de tout coeur avec toi
scuse de mon avatar, comme un copain a juste titre me la fait remarqué ;-)
que 2006 t'apporte tout se que tu desire

31 déc. 2005
0

Tu as eu de la chance
dans ton malheur, André, tu as survécu. Il n'en reste pas moins que le traumatisme doit être grand.

Perso je navigue un peu plus au nord, et les fonds sont encore plus bas. Ca fait réfléchir en cas de vent fort...

Merci pour ton rapport de mer, c'est courageux et instructif pour les autres.

Alain

31 déc. 2005
0

Si j'ai bien lu
Tu comptes reprendre de l'alu pour ton départ en 2007.
As-tu déjà une idée sur un modèle précis ?

En tout cas, belle réaction que "d'exorciser" ça à travers le forum : en te faisant du bien, tu nous fait refléchir et réagir.
Quand tout le monde est gagnant, j'aime ça :-)

31 déc. 2005
0

juste un regret

Formidable ce recit de fortune de mer mais je reste un peu sur ma faim car il n'y a pas d'enseignement de tiré.

Je sais celà va porter à polemique mais André ne nous dit pas ou a ete l'erreur , ce qu'il aurait fallu eviter.Par exemple faire demi-tour, allé plus au large pour etre plus manoeuvrant en un mot quel enseignement en tires tu?

josé

31 déc. 2005
0

Laisser le temps au temps ...
avant de vouloir des conclusions hatives .... C'est probablement ça qui est le premier enseignement à tirer quand on passe près de la Grande Faucheuse ... tu ne crois pas Calypso ?

02 jan. 2006
0

enseignement
pour le moment , je n'en ai qu'un : il ne faut pas utiliser un classeur 4 anneaux pour faire son livre de bord : les pages s'arrachent trop facilement :-(

André

31 déc. 2005
0

bien sur André et tous les siens ont toute ma sympathie
et je suis bien heureux qu'il soit encore là, meme un peu cassé, pour nous faire part de ce drame

je ne donne habituellement jamais de conseil mais souvent un avis

je ne veux pas dire ce qu'il aurait fallu faire ou ne pas faire dans ce cas précis, car j'en sais absolument rien

mais je veux quand meme, par exception, donner un conseil de portée générale et absolument impératif tiré de l'aviation et qui peut bien etre adapté au bateau:

"quoi qu'il arrive, continuer de piloter la machine et s'il reste du temps libre, gérer le reste sans jamais arréter de piloter l'avion"

avec comme conséquence, entre autres, qu'un tableau de bord de moteur dans le carré est une ineptie ( pour rester poli) d'architecte ou de chantier peu sécurisante, car il est absolument impératif de pouvoir lancer le moteur (en état de marche) sans quitter la barre

amicalement

02 jan. 2006
0

CROSS
Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ?
comme ils ont coordonné les secours (meme si les pompiers sont venus à vue) et que à partir du moment où j'ai quitté le bateau il devenait une épave dangereuse pour la navigation maritime,je vais demander au CROSS s'ils peuvent me fournir la position exacte de l'helitreuillage.Pour un certain nombre (dont je suis malgré tout ...) cela levera le doute sur l'erreur de nav possible . Bien evidemment , je ferai remonter le fil dés que j'aurai l'info .
André

02 jan. 2006
0

desolation
hello andré,
je garde en memoire le souvenir de la rencontre de l'ile d'arz puis le jours ou nous nous sommes croisés, toi entrant et moi sortant de doelan. ce jours la j'ai pensé à faire demi-tour pour un bonjour mais je ne l'ai pas fait...
des que ta vertebre te le permettra, je vous convie toi et ton epouse à faire un tour sur diaoulig. bien sur il est plus petit et moins beau que mer oceane mais ce sera du fond du coeur.
nous pensons fort à vous en atendant d'avoir le plaisir de vous revoir.
jpierre & mireille

06 jan. 2006
0

Salut André
Bonne année et bon courage... En espérant que la santé et le moral suivent. N'hésite pas il y aura toujours une place dans notre carré pour vous !
A+
Jérôme.

06 jan. 2006
0

Petite question,stp
Tu met un étai larguable en plus ,de la configuration cotre? beau bateau belle famille!!bon vent! ;-) ;-)

06 jan. 2006
0

Merci André
pour tout,pour tous ces "détails" (le tangon et le reste), et de nous permettre de te souhaiter une bonne année.

06 jan. 2006
0

très atristé et ému,André...
Les mots ne sont rien,pour exprimer mon ressenti,alors,tout simplement,je suis de tout coeur avec toi,bon courage,et ne moli pas!
Bien cordialement,jacquot
PS:pour les détracteurs,les je sais tout,André s'est fait pièger dans un petit coin pourri,que certain connaissent,ou,même dans les 20m on se retrouve vite fait dans une lessiveuse,cette jolie portion de côte,se transforme en enfer très vite et plus souvent qu'on peu le croire.

06 jan. 2006
0

André
C'est grace à Hisse et ho que j'ai pu rencontrer André et son épouse cet été suite à un fil technique lancé par notre ami. nous partions pour l'Irlande et lui avons proposé s'il était vers Camaret vers le 10 juillet de faire route ensemble. Cela n'a pu se faire mais fin aout nous avons retrouvé André et Lysiane en escale à Camaret ou nous avons pu faire un "visu". Le temps passé ensemble m'a permis de constater que'André est un sacré marin doté d'une grande expérience.Je respecte profondément la personne qui a l'humilité et la sincérité à faire partager une expérience aussi douloureuse que celle qu'il a vécue. Que cela puisse servir à tous. Merci. Bloavez mad! ;-)

08 jan. 2006
0

merci les copains
Pierre-Marie, Jacquot , Gerome et ous les autres

André

07 jan. 2006
0

bateau a vendre ?
Une annonce était parue début janvier sur ebay concernant la coque d'un ovni 345 de 2000 échoué à 10000 euros et visible à La Rochelle.
S'agit-il du même bateau ?
Est-il toujours à vendre ?

07 jan. 2006
0

pour pas déranger andré
oui, il est déja vendu!!!!!bon vent

21 jan. 200616 juin 2020
0

levé de doute
Dans la préparation du document à publier sur le site , j’avais fait une estime de lieu de l’accident , mais le doute persistant sur sa position , j’ai demandé par un courrier au CROSS si il était possible d’avoir des informations sur le lieu de l’hélitreuillage. J’ai (enfin , plutot mon épouse puisque je suis à moitié sourd et que je ne comprends pas ce qui m’est dit au téléphone) reçu par téléphone les informations suivantes :
&gt&gt l’helitreuillage s’est passé face à la Mine de Port Bourgenay puis le bateau a été perdu de vue ; il a été ensuite retrouvé par 46° 25,88N 01°40,57W&lt&lt

Mon assureur vient de me faire parvenir une copie du rapport de l’expert qui s’était rendu sur les lieux le lendemain et avait pris contact avec les sauveteurs. L’expert conclut son paragraphe « Origines et causes des dommages » par :
&gt&gt »MER OCEANE » abandonné et se trouvant trop proche de la cote n’a pu etre assisté par le bateau TOUT TEMPS SNSM station port Olona et a été drossé sur les roches de la plage du Veillon après avoir longuement dérivé&gt&gt

Comme je ne savais pas où se trouvait "la Mine" , j'ai posé la question aux vendéens hier et nos amis Nouch et Spot m'ont donné la position :
&gt&gtLa plage de la Mine se situe entre Bourgenay et la baie de Cayola (je connais bien mes parents sont en train de faire constuire là bas)... Pour y aller il faut suivre la direction du vivier de la Mine (produit top qualité) et on y arrive, c'est juste après l'ancien chemin des douaniers...&lt&lt

En recoupant ces informations , j’arrive donc à peu prés à situer l’heliteuillage à une position proche de ma premiere estime.

Cela me rassure quant à ma nav ; maintenant et apres coup , je pense que le choix d'entrer aux Sables sur cet alignement n'etait pas tres adapté à la MTO du jour.....mais je n'avais jamais eu de pb dans ce coin là avant

09 fév. 2006
0

avenir
Tout d'abord, je souhaite à André une guérison rapide et un retour en mer primordial encore plus rapide.
"Mer océane" va partir à GRANVILLE (50) où nous allons tenter de le remettre à flot. Nous allons démonter tous les aménagements, faire une bonne analyse et prendre une décision. Dans l'absolue nous allons avoir besoin du plan de coque pour ne pas perdre trop de "semaines" à reprendre et déduire toutes les cotes.
Le moment venu, j'aurai quelques questions de détail à vous poser, André, si cela ne vous cause pas de soucis. Mon mail est "marco_granville@yahoo.fr" si vous accepter de prendre contact.
Pour info je rachète l'épave au premier acheteur qui n'aurai pas eu le loisir de s'en occuper.
Sincères salutations !
Marc

PS : Suis propriétaire ce jour d'un ovni 28

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (132)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021