My boat is beautiful, Isn't it ?

La Datar, organe étatique, a été mis en place par le Général en 1963.
Parmi ses premiers chantiers qui nous concernent, le port de Fos-sur-Mer, puis la « mission Racine » avec Port-Camargue, la Grande Motte, Carnon, le Cap d’Agde, Gruissan, Port Leucate, Port Barcarès et Saint Cyprien.
C’était le bon temps ! beaucoup de fric, de l’ambition, ….

Ca fera donc bientôt 50 ans et avec ceux-là c’est toute une palanquée de ports qui vont bientôt voir la fin de leur concession durant les toutes prochaines années.

Aujourd’hui y a plus de pognon, tout le monde pleurniche, les textes récents relatifs à la qualité de l’eau mettent plus d’un port dans l’embarras quand ils n’angoissent pas les plus déprimés tant ils ont les jetons d’être poursuivis par des assos écolos, et si le Grenelle de la mer durcit aussi la réglementation pour les bateaux il n’est vraiment pas tendre pour les infrastructures terrestres portuaires au point que l’Etat menace de ne soutenir que des projets exemplaires et souvent hors de prix (comprenez par là « compliquer la vie » aux autres), l’Assemblée Nationale tape du point et met en œuvre tout un arsenal juridique pour l’attribution d’une place de port, pour l’exercice d’activités professionnelles, pour l’occupation du domaine maritime public des infrastructures commerciales, ou la simple gestion des cales de mise à l’eau et, en plus, sur l’air de « Love me tender » tout ce p’tit monde nous chante les vertus du partenariat « public-privé », sans oublier un durcissement à peine voilé de la fiscalité, et en plus quand une idée met tout le monde d’accord, il faut en moyenne 11 ans pour traverser les tracasseries administratives.

Ouf !!!

Pas facile d’être gestionnaire de port.

Alors du coup, certains réajustent leurs lorgnons et portent un regard intéressé sur nos ports avec beaucoup d’appétit.
Parmi eux, le groupe privé britannique MDL (Marina Developments Limited).
Lord Iliffe se sent un peu engoncé avec seulement 19 ports (12 000 anneaux, 20 000 clients), 7 chantiers navals, 6 ports à sec et 600 commerces à son actif .
Il a déjà poussé les murs de la grange jusqu’à Fano (près d’Ancône) et à San Carlos de la Rapita (Tarragone).
Pour faciliter les choses il s’est associé à la société familiale Sodéports (Rouen, Port-de-Bouc, Trebeurden, Cergy) et s’est déjà porté acquéreur du tout nouveau port de Saint-Cast-le-guildo et … Saint Tropez mais ce n’est pas bouclé ! Un peu trop de résistance encore sans doute.
En attendant d’autres caps s’affichent sur son pilote : en Bretagne, dans les Pyrénées orientales ou en Guadeloupe.

En attendant il invite les Affaires Maritimes à venir prendre le thé pour leur expliquer qu’il a dans son sac des projets de lignes de mouillages de 80 places minimum avec capitainerie flottante qui seraient très faciles à mettre en œuvre sur la Med.

Cheers ! :-D

L'équipage
20 juin 2010
20 juin 2010
0

It is a joke ?
:lavache:

_/)

20 juin 2010
0

Regarde mon avatar !!!
Est-ce que je rigole ? :-|

20 juin 2010
0

Oui

Ici on se plaint, mais les ports français sont moins chers qu'en GB ou en Italie par exemple.

Hollande ? Belgique ? Allemagne ? Espagne ?

0

et les marinas de MDL
sont les plus cheres en britishland !!

20 juin 2010
0

Nos voisins du nord...
En Belgique, les prix pratiqués sont équivalents à ceux de nos ports de la Manche et de la mer du Nord.
Idem en Hollande. par contre la plupart des ports dans les mers intérieures sont 30 à 50% moins chers.

20 juin 2010
0

Serge Pallarès, président de la FFPP
(Fédération Française des Ports de Plaisance).

"Je ne suis pas un adepte de la langue de bois.
Les collectivités peuvent, en effet, décider d'opter pour une gestion par des sociétés privées, et, pourquoi pas, étrangères.
Mais je le dis très clairement : soyons très prudents face aux investisseurs qui débarquent avec armes et bagages.
L'investisseur étranger doit respecter nos travailleurs. Je suis là pour veiller à l'intérêt des salariés français. Et je serai particulièrement vigilant à la rédaction des cahiers des charges par les collectivités françaises car il est exclu que les salariés français soient privés de l'emploi qui est le leur.".

0

il faut dire qu"en engleterre
les ports sont tellement chers qu'il y a toujours des places !,les moins argentés recherchent des places dans les vasieres et les estuaires qui sont payant aussi !!

21 juin 2010
0

je comprend mieux
pourquoi toutes les bonnes places dans nos port du sud ,sont occupé par nos amis britanniques :jelaferme:

21 juin 2010
0

déçu
"tape du point" je pense que c'est une erreure de frappe !! je n'en attends pas moins. Beaucoups de possibilité autres que les ports en angleterre.. heureusement, d'un autre coté leurs ports ont souvent eut quelques années d'avances sur les prestations proposées.. question de prix ?

21 juin 2010
0

@ motus....
je pense qu'il a voulu écrire "poing", à moins que le "point" soit la marque de la séparation des milliers (d'euros bien sûr)pour le prix des places ... autant qu'"erreure" ne prend pas d'"e"...

21 juin 2010
0

dejà investit dans les canaux ...................;
j'ai rendu visite à des amis qui vivent dans un petit village du lot et garonne avec le canal latéral.
Eh , c'est bien chez vous , il y a meme des beaux pontons acceuillants .
J'y suis allé . les pontons sont bien plus modernes que les anciens mais : C'est privé - Anglais -
Les tarifs sont assez élevés et ils appartiennent à une société de loc de peniches et pénichettes . Donc pour moi , c'était une escale sympa et coutant presque rien et maintenant c'est réservé.
Les gars de la loc m'ont baragouinné : faire vivre le village , apporter du business etc...
Bref , pour moi , je ne vois qu'une chose c'est que l'on ne peux plus s'amarrer aux abords du village comme avant et que ce canal a été créé par locaux et a été entretenu par des locaux . l'eau qui y coule provient d'un pays ou les gens bossent et paient des impots . c'est avec les impots de nos ancetres que les ports et canaux existent . Je ne vois pas pourquoi on doit se faire jeter dehors !!!

21 juin 2010
0

bel exemple
en effet, mais "les locaux" au lieu de continuer à entretenir, bosser, gérer, accueillir, vendre, offrir des services...ont trouvé plus facile de toucher une rente fixe même faible et de laisser travailler un concessionnaire qui se bougera le c.l, lui, pour faire des bénéfices! et je vous parie même qu'ils trouveront ça honteux que les privés fassent des bénéfices et qu'une fois les investissements réalisés et les lieux en parfait état ils chercheront à virer cet intrus de surcroit étranger!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (159)

Bientôt fini ?

mars 2021