multicoques et sécurité

Parmi ceux d'entre vous qui ont naviqués sur des multicoques (tri ou cata) de croisières de 8 à 10 mètres avez vous déja vu ou entendu parler de retournements intempestifs et quels sont les bateaux qui vous semblent les plus surs à cet égard ?

L'équipage
22 juin 2004
22 juin 2004
0

Multi et Sécurité
P....d'Adèlele; les catas ne se retournent pas ou alorsc'est vraiment l'exception, rarissime,il faut juste porter la toile du temps; et quaand le vent monte et que l'on réduit on s'apperçoit que l'on va plus vite avec un confort bien meilleur.

22 juin 2004
0

Si les catas se retournent et se disloquent
les bateaux les plus surs sont ceux qui restent chez le vendeur (à l'eau ils risquent de couler) :-D .

22 juin 2004
0

position d'equilibre
un multicoque a 2 positions stables : a l'endroit et a l'envers
un monocoque en a 2 egalement : sur l'eau et au fond

fais ton choix ...

NB j'ai un monocoque

23 juin 2004
0

merci
merci pour ces précieuses remarques sur la physique des corps flottants :-)
je me posais la question de la stabilité des multi dits de croisère (de type anglais prout, etc..)par rapport aux 60 pieds de régate que l'on a vu assez souvent à l'envers sur nos écrans

23 juin 2004
0

Aucune crainte
Surtout sur les modèles anglais ou le mat sera par terre bien avant que tu sois sur le toit.
A priori, seule la mer peut retourner un cata de croisière (dans les mêmes mesures qu'un mono se retournera).
Plus il est petit, plus le risque s'accroit. PLus tu navigues vers les pôles, plus le risque s'accroit.
Un programme, un bateau.

Et merci pour ton humour, je te sens bien parti pour naviguer longtemps ;-)

23 juin 2004
0

A propos des catas
Nous venons de revendre un edel cat26 (tu pourras voire une photo sur ma fiche) le bateau n'est pas trés haut sur l'eau. Malgrés cela nous ne nous jamais fais peur avec, une seul fois nous avons légérement enfourné, mais aprés avoir relaché l'écoute le bateau a repris sa route normalement. J'ai déjà navigué avec en solo par force 6-7 sans pilote automatique (le bateau est assez stable) Je suis parti sans ris par force 3 et finis sous 2 ris et foc résultat 32 miles à 8 nds de moyenne en route fond 9-10 nds route surface sans aucune inquiétude.
J'ai entendu parlé d'une autre aventure, d'un propriétaire d' Edel cat26, qui s'est retourné avec, mais il s'amuse à naviguer sur une coque avec 2 ris en solo par fort vent. L'Edel cat n'est normalement pas fait pour sa, lever une coque sur CE bateau doit être considéré comme une imprudence, il est donc logique qu'il se soit retourné.
Il ne faut pas tout confondre, les gens qui achete des multicoques pour aller le plus vite possible et qui prennent des risques inconsidérés et qui se retournent, et les autres qui savent reduire à temps, donc pas de pannique... ;-) ;-)

23 juin 2004
0

D'accord
En matière de vent, la reputation des prouts n'est plus a faire

(j'ai honte, mais j'ai honte...)

23 juin 2004
0

homme et machine
merci pour vos réponses il s'agit donc plus d'un problème humain que de bateau.
Cela me permettra d'orienter mon choix car j'avais en mémoire la mésaventure d'un ami qui s'est retourné au large de Nerput (salut aux malouins et merci d'avance pour la blague de Benoit) sur un cata d'éric Lerouge par mer formée et qui me posait problème du fait des parfaites capacités nautiques de l'individu.

23 juin 2004
0

Les catas d'Eric
sont à plus considerer comme course-croisière.
Ce sont certainement les mieux conçus et les plus au point dans une optique performances à la portée du plaisancier ayant une expérience. Les Freddys sont de véritables bestioles. On ne parle que des catanas et des G.Danson (je ne me rappelle même plus du nom de la série) parce que ce sont des chantiers conséquents qui font de la pub.
Eric est un architecte au compromis biens définis : un bateau d'abord marin et performant et après on regarde le reste.

23 juin 2004
0

Stabilité des catas
Ceux qui pensent qu'un cata ne chavire que dans certaines condtions, etc.., etc... sont ceux à qui ca n'est pas arrivé..
Parce que même en réflechissant, je ne sais toujours pas pourquoi vraiment mon Iroquois s'est foutu à l'envers. Ca ne m'a pas empéché ensuite de prendre des catas assez fougueux (Genre Corneel 26) dont je sais parfaitement comment il lève une coque ou ces temps ci un Tornado (là c'est plutôt comment ne pas lever la coque), mais pour les catas de croisière, même si ma femme préfère, j'ai toujours une anxiété certaine. Du coup, je viens d'acheter un monocoque.
En dehors de ça, les catas de Lerouge sont des bons catas, mais ca coute cher.

23 juin 2004
0

Lire la longue discussion
sur ce sujet lancée dans Sail the world sous le titre 'cata sur la tête'. Bien que là non plus personne ne relatait une expérience personnelle de retournement. On a relaté ailleurs (dans V&V)le cas "répété" de catas de location surpris avec toute leur toile par un fort alizêe au sortir d'une baie abritée dans les antilles et le cas d'un Catana 381 retourné par un fort mistral au cours d'une sortie de démonstration. Propriétaire d'un Privilège 12m, je sais maintenant qu'en étant prudent sur la voilure établie par rapport au vent apparent et au vent réel,n'ai plus à avoir aucune inquiètude à ce sujet.

23 juin 2004
0

Retournement par gros temps...
Je me rappelle un accident survenu il y a quelques années antre Guernesey ey St Malo, à un Maldives, je crois.
Départ de Guernesey avec un bateau de location à rendre (cause fréquente d'accidents en général car beaucoup de plaisanciers peu expérimentés omettent de prendre une marge de sécurité), sans avoir pris la météo!
Descente par gros temps, au portant, un homme à la barre et les 5 autres à l'intérieur, enfermés.
Premier enfournement dans une vague de l'étrave sous le vent. Appels du barreur non entendus à l'intérieur pour qu'un équipier vienne afin de choquer l'écoute de GV non accessible au barreur en cas de besoin.
Second enfournement fatal avec passsage sur le toit.
6 équipiers à cheval sur les coques pendant toute une nuit, qui lâchent prise les uns après les autres, le dernier pour tenter de rattraper la chaîne de sauvetage larguée par un avion.
Bilan : 4 victimes.
Je n'en déduis pas que le cata est dangereux, mais que, comme avec n'importe quel bateau, il faut le gérer en fonction de ses caractéristiques et que, comme avec n'importe quel bateau, il faut prendre la météo et avoir le courage de ne pas partir si c'est mauvais.
Mieux vaut se faire engueuler par son patron que risquer sa vie.
Maintenant, je suis retraité alors je n'ai plus de contraintes de calendrier, si je mets une semaine de plus pour rentrer, cela ne me pose pas de problème!

23 juin 2004
0

C'est vrai que j'oubliais aussi le multicap caraibes
Le proto plan Harlé (???) a fait casquette dès sa premiere sortie.
A sa décharge pas d'emménagements encore construit et un gamin de + ou - 10 ans à la barre sous spi !
Pour une première sortie, belle exhibition :-D .
Et c'est vrai qu'en cata, même quqnd on a la grosse tête il faut arriver à la garder froide.
C'est pourquoi je répète toujours que je ne recommanderais jamais un cata comme premier bateau.

Pour les autres cas cités : enfournements, c'est bien plus la mer qu'il faut redouter et anticiper l'accélération en haut de la vague. Facile à dire, mais un minimum d'expérience est nécessaire.

C'est pour ça qu'au dessus de 30° N ou S.... un bateau un programme.

01 juil. 2004
0

Sécurité Tri & cata
Bonjour,

Je navigue en Baie de St Malo sur un tri Farrie. J'ai également fait du cata de sport. D'après ce que j'ai lu, le mat est censé faire fusible sur le cata de croisière. Sur le tri, il est temps de prendre des ris (si pas pris avant !!!) dès que le livet de pont du flotteur sous le vent tangente la surface. Par ailleurs les bras de liaison rentrent dans la plume et freinent considérablement.Donc prudence est mère de sureté. Il n'y a qu'au portant qu'il faut se méfier, mais les multis n'aiment pas beaucoup cette allure.

01 juil. 2004
0

Bateau ardent
Personnellement sur mon F24,la notion de surtoilage ne m'est pas donnée par la position du flotteur sous le vent mais par la dureté de la barre qui devient avec le temps, un point de repère fiable.Après avoir diminué la puissance par les moyens habituels, la "consistance "de la barre sera, pour moi, le juge.Les tris qui sont plutot mous deviennnent tres fidelement et rapidement ardents quand ils sont surtoilés.Je pense ,AMHA, que la gite n'est pas un bon reperè sur un tri.
Jean-Pierre

02 juil. 2004
0

les multi
Tout ceci n'est pas trés rassurant. Moralite le programme de voyage est le principal critére de choix. J'ai recu la semaine derniére un client quivoulait un cata de 41' et sorti avec un projet de monocoque de 43'. je ne sais toujours pas ce qu'il veut!....
ERIC55

02 juil. 2004
0

Ouais....eric..
Ce n'est pas spécifique aux multis : un bateau , un programme ;-).

02 juil. 2004
0

ah daccord..........
donc il n'y aurrait aucun blemes avec un mono,qui est toujours parfait........
quand j'etais jeune,le simple fait de faire un cata etait de la folie pure........
il y a eu un jeune breton,dont j'ai oublié le nom ,yann ?...qui envisageait,il y a 40 piges de faire un voilier monté sur des coupelles(3) qui planeraient sur l'eau......il a ete retiré du circuit par les mediats et les bon penseurs en bateaux de l'epoque qui l'on ridiculisé,pour le virer,comme d'ab'.....
et si il n'y avait pas le bleme du prix et des places de port,je suis bien certain qu'il y en aurrait bien plus.......(des catas)
seulement,il y a là aussi des choix à faire....
vitesse ,secu,confort,plaisir ,argent,competances.....
on est plein de ces idées toutes faites qui devraient etre constament remisent en question,et que l'on occulte pour des raisons evidentes de confort intellectuel........

tant qu'on a pas fait et testé,tout n'est qu'une question d'habitudes.et aprés modifs et et modifs,ya des fois ou,cela devient la nouvelle norme,né de l'empirique,et en constante evolution.

voir ce qui nous entoure:
fun board,parapentes,jet ski,mais aussi moteur ,sous marin,navette spaciale.

alors ,les idées trop arretés des pseudo specialiste du model informatique(tien,l'ordi),mort de rire....

gg.

02 juil. 2004
0

Repere de Surpuissance
Salut !

je possede un pulsar 26, trimaran COURSE-croisière, plan Eric Lerouge.

Pour ce type de bateau à flotteur très volumineux (200% du poids du bateau) ... le probleme de surtoilage est surtout dangereux au portant. Au près avec des flotteurs volumineux, il y a de la marge ... la navigation devient très vite incomfortable avant d'atteindre les limites du bateau (choc, embruns, ...).

Par contre au portant c'est très facile de se laisser griser par la vitesse sans s'apercevoir qu'on est pas loin de la limite de l'enfournement (et encore meme en enfournement méchament il y a de la marge avant le soleil (par contre le gréement et les structures n'aiment pas trop)).

Pour l'instant mon seul repère est celui ci:
Quand le vent monte, ou que les vagues poussent plus ....... et que la vitesse plafonnent, c'est à dire qu'elle n'augmente pas sensiblement ... c'est que le bateau est en train de labourer la mer et qu'il faut réduire.

Une fois réduit, le bateau passera beaucoup mieux dans la mer et en vitesse moyenne ira aussi vite (les pointes de vitesses seront légérement moins fortes) ... et le gréement vous dira merci ;-)

J'ai bousillé un spi comme ca en voulant aller toujours plus vite, plus vite, plus vite et boooom plus de spi (c'est mieux que le mât) :-(

02 juil. 2004
0

Gamme Pulsar
Bonsoir Vince,

Une petite question sur la gamme Pulsar...
Je m'interesse au Pulsar 23 bien qu'il ne dispose pas de bras repliables (contrairement au Normanni 23)

La production des plans LEROUGE se fait a l'unité ? Quid de la santé financiere du chantier choisi... ?
Tu as acheté ton bateau "neuf" ou "d'occasion" ?

Merci,
Bertrand

02 juil. 2004
0

et c'est quoi.......
dans ces conditions la vitesse limite pour toi?????

gg.

02 juil. 200416 juin 2020
0

belle monture.......
joli ship.......

02 juil. 2004
0

Vitesse
D'accord avec Vince.Pour moi 20 nds maxi pour ménager le gréement et le coeur du skipper.
J.P

02 juil. 2004
0

Pas de vitesse absolue !
Chouette la photo ;-) ... mais le mien n'a pas les sponsors :-p et plus de spi :-(

Donner une limite en vitesse absolue n'a de sens que pour un bateau spécifique, on ne peut généraliser.

Quand on monte sur multi qu'on ne connait pas, le repere ce n'est pas un dépassement de vitesse limite, mais une nette tendance à ne plus accélérer. C'est complétement différent !

Un bateau qui à force 3 est à 12 noeuds et qui sous une bonne risée arrive à 15-16 Ok,
le même sous force 5 à 15-16 noeuds de moyenne qui "plafonne" à 16-17 dans la risée et qui semble peiner pour accélérer .... c'est le premier repere de surtoilage !

S'il y en a qui veulent vraiment des chiffres, le mien est bien (humide) jusqu'à 18 noeuds, pointe à 20-21 nds. Avec l'aide des vagues, les pointes à 23 noeuds tu vois grave que t'exagere (et boom un spi en moins) .... et une GROSSE frayeur avec une MEGA pointe de vitesse par 7Bt établie au portant vent contre courant et de belles belles vagues :-( Après cette petite frayeur, on a tout affalé, rester plus que le solent et on marché encore à 9 noeuds de moyenne et de belles pointe à 14nds dans les surf !!!

Les efforts ne sont pas proportionnel à la vitesse mais bien au carré, au moins, et le coeur du skippeur au moins au centuple !

Le multi c'est koooooool, mais faut savoir lever le pied (sans jeu de mots) :-D

02 juil. 2004
0

merci les mecs....
maintenant je sais de quoi on parle.....

03 juil. 200416 juin 2020
0

pour ma part.....(vieux usé et fatigué)
voila ce que j'aimerais trouver comme cata.:

perso la vitesse n'est pas mon objectif,mais la secu et surtout le confort et le calme...

donc ,comme ce serait ou du solo,ou du solo accompagné,mes navs',ce qui me ferait "kifer" comme qu'y disent les jeunes....c'est un outil fiable et costaud.....je m'explique.

deux coques trés ventrues en solides,(acier ou cp.epox.)ce qui devrait permetre des echouages frequents ,faciles et sans risque.et dessus un salon de pont avec de la hauteur sous barot.

disons,long.10m environ ,et pour le gréement,j'avais pensé à un p'tit gréement de ketch,pas trés haut,pour baisser les centres de poussée et fractionner la voilure.

mais le reve ,ce pourrait etre deux genois sur enrouleur,un sur chaque mat,et un tape cul,....ça j'aime bien.

si la bestiole peut avancer à 10 ou 12 noeux,c'est l'extase......mais comme c'est le confort qui prime,la vitesse n'est pas un element determinant,

"ça ira toujour assez vite du moment ou ça peut aller ou je veux en secu et confortablement....."

je suis peut etre le seul à rechercher un reve à contre courant,m'en fiche,c'est mon reve.....

dans les cata récents et qui pourait ressembler à mon bidule il y aurait pitete le :privilege 37 ,il me semble.. et aussi des outils comme la photo jointe.
si il y a des amateurs ou detracteurs de ce genre de ship,j'aimerais bien en savoir la raison......

merci de comprendre que la vie n'oblige pas toujour les personnes à passer par les meme chemins pour aller à la meme place ........

chacun sa route chacun son chemin.....qui disait le gars.......

gg.

03 juil. 2004
0

Dans le genre ...
de GG y a aussi les anciens "Solaris" dont je me souviens des années '80 :-)

03 juil. 2004
0

cote anglais...
Ils ont beaucoup de modèles qui rassemblent les qualités que tu recherche(solaris,snowgose etc)et on peut voir leur anglais de skippers,souvent plus tout jeunes,continuer à tailler la route.
A LA ROCHELLE,il y en a 2 qui ont hiverné,puis aux beau jours il sont reparti,2 équipages d'environ 70 ans!(à 2 pontons du mien il y en a d'ailleur un dans ce style à vendre,9m,19 briques je crois)si ça peut t'interresser je peux me rencarder.
cordialement jacquot

03 juil. 200416 juin 2020
0

sympa les mecs...
j'avais un peu peur d'avoir des reponses du genre "c'est pas des bateaux,c'est des traines con", à quoi j'aurais repondu que ça tombait plutot bien....

et je vous remercie pour vos commentaires du genre encourageant......

si en maniere de compet' les british' sont un peu dans les vaps',il n'en est pas de meme pour la croisiere,ou ils on ete precurseurs et leur experience en ce genre est pour ma part une reference.......du moins pour ce type de ship...

je vais attendre encore un peu pour faire le pas et tous les conseils et experience dans ce domaine m'interesseront toujour.

et je crois que si j'arrive à la retraite dans quelques longues années,mes moyens me permetrons alors de choisir ce reve plutot qu'un autre...

merci de vos contrib,en esperant que d'autre en profitent aussi...je suis bien etonné d'etre le seul ici a m'interesser à ce genre de navigation.

et peut etre que JC. pourra plus tard s'interesser au plobleme........si nous somme quelques un à le taner pour un chouette plan à pas cher!!!!!!!!!!!!!

bonnes nav'

gg.

03 juil. 2004
0

Multi et Sécurité
Salut à tous,
Je voudrais répondre à GG sur le choix d'un multi,il parle du Privilège 37 qui est un fort bon bateau mais à mon avis un peu lourd et surtout trop cher.
Je pense qu'en cata il faut prilégier la souplesse et le poids car sinon on rame un peu; mais il faut surtout un bout dehors pour mettre un gennaker ou un drifter et aussi pouvoir gréer un qpi assy, car par petit temps ce type de voile tire bien la charrue.
Le cata c'est l'idéal pour la nav, il suffit de surveiller le vent apparent et savoir que le portant n'est pas pour lui et que l'on arrive à faire de la route aux alentours du prés, si,si..
Mais c'est vraiment l'espace,même sur un de 11/12 mètres et les longues étapes sont un plaisir rare....
A+
Salu

03 juil. 2004
0

ouai..??
c'est son coté 3 coques qui me branche bien,surtout pour l'espace que ça ouvre.....

la vitesse ,m'en fout.
pour le prix,c'est plus chiant.....

et si il rame un peu,je le baptiserais ...."scuber mor"

gg.

03 juil. 2004
0

tu vois gg...
j'ai un mono et j'espère bien partir avec pour une grande ballade...Seulement,la santé,la famille et autres contraintes peuvent nous amener à changer de cap,c'est pourquoi,je lorgne aussi vers ce genre de ships,on ne sait jamais,je préfère naviguer sur un cata à l'anglaise,avec des enrouleurs(et pourtant j'aime vraiment pas ce genre de trucs)et 2 bons bourins que de ne plus naviguer du tout!!!!D'autant que c'est ma femme qui serait contente,naviguer à plat et ne pas se casser la goule à chaque figure imposée ou non du navire ;-) ;-)
cordialement jacquot

03 juil. 200416 juin 2020
0

bienvenu au club...
on est dans le meme moove.....

et de tout façon,si je veux emener ma meuf.....

j'ai pas le choix....

salut et bonnes naves....

gg.

03 juil. 2004
0

J'ai jamais compris ...
pourquoi on parlait de navigation à plat avec les catas. Je ne suis pas très familier de ce genre de bestiole, mais lors d'un convoyage récent bonifacio / Ajaccio par 5/6 et mer 2,5 m avec un cata machintruc 395, les équipiers malades se posaient bien la question.

C'est infernal ce truc quand il y a de la mer !

Entre cette navigation à bascule sur les vagues, ce près avec 120/130° bord sur bord, les vagues qui tapaient sur la coque au vent, montaient vers le ciel, et retombaient en grosse douche dans le cockpit, je reste toujours sceptique sur ce genre de navire ! (attention, ce n'est ni une critique, ni une attaque, mais je ne connais pas ces engins)

Alors peut être que ça navigue à plat, mais que quand la mer est plate. Et là dans ces conditions, un mono ne prend pas beaucoup de gite. Donc, je reste un peu sur ma faim devant cette ... qualité ?

04 juil. 200416 juin 2020
0

La med...
C'est exactement le contraire d'une mer à cat ;-).
C'est haché, court et n'importe quel bateau léger est stoppé net. Fais le avec 1m et un petit dériveur, tu verras, c'est pareil. Si tu n'as pas d'ère...t'es scotché. et passer en force, c'est pas vraiment la stratégie idéale pour un cat de croisière.
La stratégie, avec un cat de 10 à 16m c'est la vitesse, sauf qu'avec 8m de creux, au portant, faut arriver à aller régulièrement (pas d'accélération en haut de la vague) pour pas arriver trop vite dans l'eau lente pour ne pas enfourner. Facile à écrire, et .... le mieux étant donc de rester dans un cadre connu : saison et fen^tre météo.
Comme toujours, il y a des exceptions : untel au spitzberg, etc... comme les tours du monde en muscadet. Sur toutes les tentatives ça doit représente 10%? non, 5% de réussite.... On ne peut pas en tirer de conclusion sauf que la chance, les reflexes, l'expérience...
Tout ça n'a pas grand chose à voir avec le cat, mais plutôt avec le déplacement léger (ultra léger ?).
Les tris, encore plus rapides et plus légers ont une raison de plus d'enfourner et sont encore plus fin à barrer. C'est pour ça qu'ils sont peu répandu en croisière (à part le volume).
Ca ne veut pas dire qu'ils sont dangereux. Si tu gagnes 30% du temps, tu as bien plus de chance d'être dans une config météo connue et d'assurer une meilleure réussite.
Et puis il ne faudrait pas oublier que tout ça, c'est insubmersible.

Mais bon, ça casse, ça se retourne et ne revient pas à l'endroit.

Au niveau assurance, les anglais donnent un bonus aux multicoques. A votre avis, c'est quoi la raison ?

05 juil. 2004
0

C'est quoi un machintruc
Parcequ'en terme de catamaran , les caravanes flotantes sont souvent désagréables dans les conditions que tu décries, mais les multis pensaient pour naviguer (du style lerouge, outremer, Helios, Naval Force3 ...) passent mieux la mer, mais quand la mer est vraiment trop mauvaise, tout le monde joue au bouchon avec son bateau, quelques soit le nombre de coque, mais certain rentre plus vite au port.
J'espère que tu pourras essayer un multi marin pour ppouvoir profiter de ces plaisirs de glisse.

03 juil. 2004
0

nav' differentes....
pas d'obligation,petites etapes,avec un bonne meteo,sans imperatif de temps ,on peut choisir....

et si on se retrouve dedans ou on rentre,ou on passe,de toutes façon,on fait ses choix au coup par coup,et on aprecie dans certain cas,

et,une barre abrité,salon de pont,equipé.

et un bon moulin ,meme si ça fait hurler les loups(de mer)..........rien à peter,mon plaisir et ma secu avant tout.

gg.

03 juil. 2004
0

tu n'as pas tord Freja...
Mais dans l'éventualité du passage au cata,ce qui équivaudrait à dire que je ne peux plus faire de SOLO en mono(j'arrive difficilement à l'immaginer,mais....)ce qui équivaut à dire que j'irais certainement pas chercher les limites comme actuellement,dans ces condition le cata est supportable,et comme dit gg,se seront de petites étapes,calmos,en fait un autre style de NAVS et de vie,probablement pas si désagréable que ça.Vu que je ne pourrai pas faire plus,je m'en contenterai,non sans quelque nostalgie,mais avec l'avantage d'etre avec ma moitié,qui pour l'instant ne me rejoint qu'une fois par an en bretagne pour les vacances......
cordialement jacquot

05 juil. 2004
0

Pour Tangnard
Je suis tout à fait d'accord !
Je crois que c'était un Nautitech (mais je ne suis pas sur), en tout cas un truc qui te permet de vérifier que, crénom de nom, y'a pas de secret, sans dérive, on ne remonte pas le vent.

Pour la petite histoire, un Gibsea 33 (pas vraiment une bombe non plus !) était parti en même temps: le Gibsea est arrivé le soir même, le cata a déclaré forfait, est allé mouiller à Porto Pollo, et est arrivé le lendemain midi à Ajaccio.

C'est quand même embétant d'acheter un truc à un prix pareil et de ne même pas pouvoir faire ce que fait un Gibsea 33, non ?

Encore une fois, je respecte les choix de chacun, mono ou multi, et même voile ou moteur, chacun profite de la mer comme il l'entend, car l'essentiel, c'est d'y prendre du plaisir en y respectant tout ce qui est dessus ou dessous (y'a que les jetskis, ça, j'arrive pas à m'y faire !)
Je pense effectivement que la situation est nettement différentes avec des unités telles Outremer ou Lerouge. J'ai même une petite affection pour les Outremer, nous avons des amis qui ont un 38 rallongé 43 (?!), je les ai surnommé "Catarocket" (certains comprendront la référence au film !), ça a vraiment l'air d'une vrai bombe ! (mais par contre l'habitabilité et l'autonomie ne sont pas top - on a rien sans rien !)

Je me permettais juste d'intervenir pour m'interroger sur cette fameuse légende: "les catas naviguent à plat et sont très confortables en navigation".

Mais c'est sur, dans le cas de Jacquot ou GG, je comprends tout à fait que l'on recherche une plate forme de vie agréable sur la mer avec un mode de propulsion mixte qui permet de faire des petites balades tranquilles sans se faire -hum- !
Encore une fois, j'aurais toujours plus d'attirance envers le bateau qui va pépère en prenant le temps de dire bonjour aux dauphins plutôt que vers le régatier (respect aussi) qui va me saouler à me parler de rating et d'engueulades aux passages de bouée.

C'est ça qu'est bien avec la mer: on aime tous la même chose, mais on a chacun sa façon de l'approcher, donc mille raisons de discuter, de pinailler, d'échanger ... bref, d'être bien ensemble quoi ! :-) :-)

05 juil. 2004
0

on est donc en accord.
c'est ça aussi HEO.,pouvoir se rendre compte du raisonnement des autres sans pour autant etre contrarié de ne pas voir ses idées l'emporter...

(et c'est moi qui dit ça )ptdr......

en fait il y a autant de type de ship' que de type de nav'.....

et on n'a pas les memes criteres de choix entre le bouffeur de milles et le bouffeur de fruits de mer au port...

pour ma part,avec des etapes limité à une ou deux journées,et un repos bien merité dans un petit coin sympa,et nouveau,le "choix dans la date"* n'etant pas imposé,le cata pour son espace et sa stabilité par beau temps ,est le choix du roi.
car pour le meme espace sur un mono,il faudrait de la longueur en plus,du tirant d'eau,et des escaliers trés profonds et chiants à la longue....

je me souvients de recit de voyage ou l'equipage avait pris cet escalier en gripe et en avait la haine......

en fait et pour resumer,ce cata de votage dont je reve,ce serait un peut un fifty à deux coques...

n'en deplaise aux grincheux qui en sont encore à la voile "pure"ptdr....

gg.

*(contrepeterie facile ,et agréable)

05 juil. 2004
0

Confort en mer, confort au port
Attention a ne pas confondre, le confort en mer et le confort au port !

Un bateau (mono comme multi, mais surtout multi) avec des hauts francs bords, des superstructures, du poids dans les hauts, ... est très désagréable en mer.

De plus un multi avec une nacelle un peu basse, tape énormément et c'est fort désagréable.

Par sa légéreté, un multi n'a aucune inertie et pour passer correctement (et confortablement) dans la mer il lui faut de la puissance,sinon il s'arrête, scotché, et bouchonne (inconfortable et même dangereux).

Qu'on prefere le confort à la vitesse ait un choix, mais il ne faut pas confondre confort en mer et confort au port !!!

Par ailleurs, la vitesse, sans parler des sensations qu'elle amène, permet de faire soit des escales plus grandes (périmetre de nav aggrandi), soit les mêmes étapes en moins de temps ;-)

Avec le mien, basé à Perros-Guirec, je peux en un week-end allé au Anglos avec largement le temps d'y prendre une petite mousse et d'y dormir, et sur un week-end de 3 jours aller en Angleterre. Si c'est pour toujours rester dans le même coin, autant prendre un dériveur ou un petit cata de sport.

05 juil. 2004
0

d'accord avec Gérard
Une pause de temps en temps dans un coin sympa ,c'est le pieeeed
mais comme toujours il y a la vaisselle et
il faut donner une bonne purge à cette vaisselle.

OURS détendu.

05 juil. 2004
0

cata-strophe
pourquoi c est ta femme? pourquoi c est ta bagnole? les gouts et les couleurs,yen faut pour tout le monde.j ai perso vecu 48 heures de force 10,avec vent et courant contraire en novembre 2002 au large du maroc,d apres les IN,1 chance sur 100 d avoir ce temps,le bateau un cata de 14m en CP epoxi,pas de voiles de gros temps,pas de trainards,a sec de toiles ,en fuite,des surf a 20 noeuds sur une coques,des coups de butoirs effrayants dans le carre,barrer vagues apres vagues,sangle pres de la barre franche,tetanise par le spectacle grandiose de la mer en furie,eh bien jamais le moindre doute quand aux capacites du bateau,il etait possible de dormir,manger,boire et de vivre quasi normalement.Un mono ou un cata,seule compte la competence du skipper ou de l equipage,on va partout avec un cata bien mene,et nulle part avec un mono mal mene

05 juil. 2004
0

des moments ......
comme on aimerait en voire moins souvent........
enfin,14m quand meme......

au fait,c'est ou ce coin ou il y à 48h de courant dans le meme sens.....pour etre toujours à contre.....

gg.

05 juil. 2004
0

le syphon
de la baignoire?

05 juil. 2004
0

Une question pour Vince : Gamme Pulsar
Bonsoir,

Une petite question sur la gamme Pulsar...
Je m'interesse au Pulsar 23 bien qu'il ne dispose pas de bras repliables (contrairement au Normanni 23)

La production des plans LEROUGE se fait a l'unité ? Quid de la santé financiere du chantier choisi... ?
Tu as acheté ton bateau "neuf" ou "d'occasion" ?

Merci,
Bertrand

06 juil. 200416 juin 2020
0

et à la cape????
ça se comporte comment un cata?????

est ce utile,ou dangereux de rester presque travers à la vague????

la fuite est elle une allure raisonable sur un bateau trés rapide???,en fait ne reste on pas dans la merdasse en la suivant ,ou précedant????.

et je calculait aussi,que dans l'aventure de Miclo,48heures à 15 noeux environ,ça represente du chemin...........environ 700 Nautiques......soit prés de 1300km.......

et dans ce coin là y n'y a pas d'abrits?????

je ne sais pas,je connais mal.......mais ,bon.....

et la cape??????

14m de long,ça doit etre large,et se tenir sur l'eau.........

je cherche seulement ce que j'aurais essayer de tester,ou ce que j'aurais fait en pareil cas.....

gg.

06 juil. 2004
0

Gros temps
Quelque soit le bateau, tant qu'on peut remonter au vent, même en faisant du surplace, c'est préférable à une cape ou à la fuite ... ne serait ce que pour l'eau à courrir

... et pour les bateaux rapide comme les multi, la fuite doit être effuectué le plus lentement possible pour ne pas enfourner violemment avec les vagues 3/4 arrière (jamais pile poile dans l'axe).

Pour la cape, il suffit d'une deferlante, même pas bien grosse pour se retourner (et même tout les mono ne se redresse pas, voir le mat qui poinconne le pont avec fuite d'eau, et glouglou).

Pour être resté travers avec des vagues bien creuse pendant près de 16h, je peux affirmer que le miens se comporte bien (pulsar26) ... même des fois je surfais sur le coté :-( Dans ce cas là mieux vaut relever la dérive (la mienne était cassée :-( )
Mais pour les autres multi je ne sais pas.
Pour les tris avec des flotteurs de petits volume, comme les Corsairs et dragonfly ... je pense qu'il aurait fallu mettre en fuite si je ne voulais pas me retrouver sur le toit.

06 juil. 2004
0

Pulsar 23
Pour Arz.pengwen,

Perso je ne connais pas le Pulsar23, mais d'après les images sur le site d'Eric Lerouge, c'est comme le pulsar26 en plus petit.

C'est a dire flotteur aussi long que la coque centrale et très très volumineux. Tout bon pour la vitesse et la sécurité par mer formé.
Des redans assez large dans la carène centrale, tout bon pour les aménagements (je vis à l'année dans mon bateau)

Juste quelques bémol sur le pulsar26 et donc peut etre sur le pulsar23.
- Fait mettre des rails à bille pour hisser la grand-voile. Sur le pulsar26, hisser les 35m² entierement latté c'est galère !!!
- A moins d'avoir un programme pure régate, je te conseille la version avec ailerons plutot que dérive sabre ... ca te permettera d'échouer, de gagner de la place dans la coque centrale et surtout d'éviter les grosses galères de dérives (j'en suis à ma 3ème dérive :-( )
- Plutot que prendre un spi, prend plutot un genneaker. Car avec la vitesse, très tot tu te retrouves au "près" au vent apparent et tu ne peux donc plus porter ton spi.

Après tout le reste est plus que correct, avec quelques détails en plus/en moins comme sur tout bateau.

Effectivement les pulsars sont construit à l'unité. J'ai acheté le mien d'occas, il avait déjà 6 ans. Le chantier CTI avait fermé depuis belle lurette (d'ailleurs je ne les felicite pas sur la qualité de leur construction). Par contre Eric Lerouge est toujours disponible pour des questions techniques. A chaque fois que j'ai eu besoin de conseil, il m'a répondu assez rapidement.

C'est quoi ton programme de nav ?
Comment comptes tu utiliser le pulsar23 ?
T'es du coté de l'ile Arz ???

06 juil. 2004
0

pour vince
Merci Vince pour ta réponse...

Il serait peut être souhaitable que nous passions "en privé"..notre discution va peut être embetter certaines personnes....

SI tu es Ok, tu peux m'envoyer un petit mail pour que j'ai ton adresse sur:
arz.pengwenNONONONO@wanadooAAAAA.fr
(enlever bien sur NONONNON et AAAA)

Merci et A+
Bertrand

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - été 2013

Souvenir d'été

  • 4.5 (43)

Baie de la madeleine - été 2013

novembre 2021