Mousquetaire !

Salut à tous !

Je suis tout nouveau ici et plus que surexcité !

Lundi, une annonce sur un site (vous savez celui avec des coins !) propose un Mousquetaire à céder gratuitement.
Moi qui voulait un bateau depuis quelques années (malgré mes 22 ans), appelle à tout hasard.

Évidemment qui dit gratuit, signifie en mauvais état. Le gars était d'ailleurs en train de rechercher pour le détruire car il a acheter un nouveau voilier et souhaitait récupérer sa place au port Chantereyne à Cherbourg, le plus rapidement possible.

Il me met d'ailleurs bien en garde sur l'état du bateau, visiblement assez stressé sur le fait de refiler un bateau comme ça à quelqu'un, et ne veut pas mettre l'hypothétique acquéreur dans la mouise.
Bénéfice net, une honnêteté parfaite vis à vis de l'état du bateau. Je prends rendez-vous avec lui pour ce mercredi (31 mars).

Entre-deux, le mardi, je me rends peu à peu compte de l'ampleur du projet.
J'y connais fichtrement rien en voilier et je me renseigne un maximum tout l'après-midi.
Comment se passe un grutage, trouver une remorque, trouver un endroit à sec pour le stocker, trouver quelqu'un ayant le permis E...
L'idée me paraissait trop compliquée et toute ces démarches doivent se faire courant Mai. A deux doigts de lâcher l'affaire. Ce que je fait d'ailleurs pendant cinq minutes.
Non, pas possible. Un bateau à restaurer, c'était ce que je cherchait avec un pote.
Je recherche, compare les idées. Peu à peu cela semble de plus en plus possible.

J'appelle un oncle pour venir voir la bête avec moi. Il a déjà restaurer un bateau dans sa jeunesse et pourra me dire si c'est mort ou si c'est chaud mais possible.

J'ai vu le bateau aujourd'hui. Je m'attendais à pire et ça va. Je me lance, les papiers doivent être signer rapidement car en cas de refus, il doit contacter l'entreprise de démolissage.
Acte de vente, acte de francisation... Tout est bon. Et en plus, moteur 9.9 cadeau (en très bon état d'ailleurs).
Je n'en reviens toujours pas. Pour 1 euro symbolique un petit rêve se réalise.

D'ici le grutage, le transport, le stockage, il y a encore quelques semaines.

Comment dit-on ? Bon vent ?

L'équipage
01 avr. 2010
01 avr. 2010
0

Bonne restauration
Un mousquetaire, c'est de toute façon un excellent bateau.
Je suppose qu'il y a beaucoup de boulot, mais en général à 22 ans, on a la santé.

Je te souhaite bon courage et tu trouveras sur le site plein de bonnes volontés pour te conseiller.

Tinou

ps: je ne me souvenais pas que le mousquetaire avait un roof comme sur la photo. Mais mes souvenirs datent un peu...

01 avr. 2010
0

Tinou !
le roof du mousquetaire permet de le repèrer à 10 miles de nuit dans la brume !

03 avr. 2010
0

Oups!
Désolée de ce manque total de respect pour ce bateau mythique qu'est le mousquetaire.

Mais comme je le disais, mes souvenirs datent un peu... C'était ma première vrai croisière, entre le golf du Morbihan et Concarneau, 1977 environ, ça nous rajeunit pas!

Alsheimer n'est pas loin.

:doc:

01 avr. 2010
0

bienvenue chez les fous Thomas !
tu mets le pied sur la première marche du calvaire qui te conduira au paradis .......

et commencer par un mousquetaire : royal !

à bientot sur les flots

Alain (fou depuis 60 ans ........)

01 avr. 2010
0

courage
et félicitations!!!
si ta famille a un jardin tu vas t'en sortir.
Pour info c'est le mousquetaire club qui n'a pas de rouf et a une bulle.

01 avr. 2010
0

bonsoir,
depuis le temps que je passe devant, si tu en as la possibilité, le courage et la foi, ce bateau renaîtra mais, y a du boulot. mât, bôme, winch, c'est bon, le moteur aussi entreposé à l'abri et ressortit depuis peu.

on aurait pu se voir tantôt mais, pour une fois, je suis resté au chaud.

bonne restauration.

01 avr. 2010
0

...
Merci à tous.
Des conseils, c'est certain, j'en aurais besoin !

A bientôt

01 avr. 2010
0

Mousquetaire.
Bonjour Thomas ,
Je suis content que ce Mousquetaire ait été récupéré , je l'avais vu l'été dernier à Chantereyne et il commençait à avoir vraiment triste mine...
Pour tous conseils et expériences utiles,tu vas sur
passionmousquetaire.free.fr[...]/ et quand cela s'ouvre et te dit " désolé...etc..." tu cliques en haut à gauche sur passionmousquetaire index du forum et tu as accès à tout.
Club Mousquetaire est un site virtuellement mort pour plusieurs raisons mais tu peux y trouver aussi pas mal de renseignements.
Enfin pour t'encourager tu as le site de BIRAO , Mousquetaire entièrement restauré , avec étapes photos , commentaires qui te montrera que tout ( ou presque )est possible sur un bateau en CP.Mais Calypso a raison , il est préférable d'avoir un abri .
Pour info j'ai trouvé le mien ( Mousquetaire Club ) en semi épave à Deauville en 2002 ,il a été restauré et remis à l'eau en 2004 et pour l'essentiel , tout va bien et pourtant je suis loin d'être un très bon bricoleur .
Alors bon courage et si tu as besoin de conseils n'hésite pas à nous solliciter sur passion mousquetaire ou à me joindre par mail.
Je recherche l'adresse du site de BIRAO et je te l'envoie.
A plus.
Jean.
Mousquetaire Club CHLOE de 1976 , basé à Binic.

01 avr. 2010
0

mousquetaire

j'ai passé quelques jours cet hiver à aider un copain à retapper son Mousquetaire .C'est du temps mais pas tres compliqué à faire c'est à la porté de tout ceux qui n'ont pas deux mains gauche.

On a refait tout le haut des bordé Bd et TD tout le pont .

A propos il exite un club (voir site internet) ou l'on peut avoir des conseils.

Tout depend de l'état mais il faut bien compter une bonne année de boulot .

L'idéal c'est de le mettre sous un hangar c'est presque indispensable m^me

01 avr. 2010
0

Sur la Rance aussi...
Sur la Rance, en arrivant au chantier de la Passagère, il y aussi un Mousquetaire à l'abandon depuis quelques années.

Attention, au bouchain sur le tiers avant. Plusieurs ont éclatés. Particulièrement s'il a été construit par les CMN.

01 avr. 2010
0

Freddy va revivre...
et j'en suis ravi ! Quand je suis devenu propriétaire de Birao, il n'était pas non plus au mieux de sa forme, c'est le moins qu'on puisse dire... Il te faudra de la patience du temps et un peu d'argent (quand même). Mais je suis convaincu que tu parviendras au bout de ton projet.
Birao va rejoindre port chantereyne demain : il a rendez-vous pour le grutage à 14 H 00 et ira s'amarrer à son poste (M 31, pas loin de Freddy) après avoir reçu son mat, si le temps permet cette opération. On pourra peut-être se rencontrer à un moment ou un autre et voir si je peux te donner un coup de pouce et comment.
En résumé, tu es le bienvenu chez les "mousquetairiens" qui sont connus pour leur sens de l'entraide - et j'ai pu le vérifier avec Chloé et plusieurs autres.
A bientôt et bon courage (en attendant le vent)
François

01 avr. 2010
0

mousquetaire encore...
Voici l'adresse de Birao :
pagesperso-orange.fr[...].cherb/
Pour le Mousquetaire de la Rance , si c'est celui qui est à gauche en arrivant en bas du chemin et au milieu des ronces , il était déjà là en 2002 et en triste état . A part le lest je ne sais pas s'il y a qque chose à récupérer .
Jean.

15 avr. 2017
0

bonjour
je sais que ce post est vieux, ms je vais voir cet ap midi un mousquetaire dont le haut du bordé babord est à revoir, comment vs y etes vs pris pour les réparer

01 avr. 2010
0

Bers, remorque
Je fait appel à votre grande expérience.
Le propriétaire souhaite récupérer courant avril la place au port.
Aussi, selon vous quelle est la meilleure solution ?

Grutage et stationnement terre plein
ou
A quai et plus tard grutage et remorquage ?

Dans les deux cas il me faudrait soit des bers soit une remorque (si certains en propose d'ailleurs à louer je suis partant).

Y a t-il d'autres solutions envisageables ?
Stationnement sauvage sur la côte avec les béquilles ? Mauvaise idée non ?

01 avr. 2010
0

Au sec
quelque soient les travaux.

Et avec de l'électricité , ce qui exclus le béquillage.

Tu vas rentrer dans les phases les plus décourageantes de la restauration , celles ou on a l'impression que non seulement rien n'avance mais les mauvaise surprises s'accumulent.

1/ nettoyer , vider : on ne voit pas bien sous la crasse et dans un bateau encombré.

Donc il faut tout vider , y compris les planchers , tout ce qui est amovible.

2/évaluer: et évaluer sans concession.

Tout ce qui est pourri doit être remplacé , le replatrage n'est qu'un pis-aller générateur d'ennuis ultérieurs.

les parties en CP qui craignent le plus sont les surfaces horizontales (pont , coqpit) et verticales à l'air (bordé supérieur , flanc de coqpit , bas de cloisons.

Toutes les pièces structurellles doivent être sondées : inutile de remettre du CP neuf sur des lisses , bauquières , quille etc pourries.

les boullons de quille doivent aussi être vérifiés.

A partir de là tu en sauras plus sur le cout et la durée de la restauration.

3/Démonter : toutes les parties à remplacer, vérifier au passage si ce qui est autour est sain (un collage sur un CP "juste un peu délaminé mais ça ira" ne tient pas longtemps).

Ensuite seulement tu pourra passer à la restauration proprement dite...

PS : au bout de trois restaurations j'ai compris que les chiffrages de durée doivent être multipliés par trois et ceux de cout par deux....

03 avr. 2010
0

Tout à fait d'accord
avec Libenter. Mis à part ceci : tu ne vérifies pas les boulons de quille, tu les changes ! (ce qui revient à peu près au même) ;-). De même que tu devras refaire le puits de dérive, un des points faibles du mousquetaire, quel que soit le constructeur. Autre précision : dans mon cas, j'ai multiplié l'estimation de coût par quatre, mais j'y suis peut-être allé un peu fort...
A plus
Birao

01 avr. 2010
0

bonsoir tomi le rusé,
pas de panique, le mois d'avril ne fait que commencer et l'exproprio ne reviens que début mai. je l'ai vu tantôt. je confirme aussi ce qu'a dit viking35 à savoir que c'est bien une construction des CMN et qu'il à bien éclaté le bouchain et fait une réparation.
celà s'est passé dans le raz, pris dans un tourbillon. pour s'en sortir a mis le moteur et c'est là que le bordé a éclaté. arrivé à Aurigny avec l'eau au dessus des planchers, fait une réparation provisoire avec un étai et mis tout ce qui était lourd vers l'arrière pour revenir à Cherbourg, accompagné par le bateau d'un ami.

le mieux serai de ne pas trop le manipuler et donc de gruter et transporter dans la foulée mais, ce n'est pas moi le décideur et je ne suis pas équipé de toute façon.

prévoir de quoi cisailler la fixation des haubans car je crains fort que le dégripoil ne serve à rien vu l'état des ridoirs.

bon courage. faudra aussi gratter le dessous car, il doit y avoir pas mal de moules.

si je suis dans le coin, un coup de main est possible si nescessaire(je me trouve au bout du ponton).

01 avr. 2010
0

Bon...
Merci pour les conseils !
Je vois demain pour le grutage ce qu'il reste de disponible car apparemment c'est pas mal réservé déjà.
J'ai trouvé une remorque à louer sur Granville et mon beau-père a le permis E. Donc au moins sur le transport je suis rassuré.

A plus !

01 avr. 2010
0

je serai là
en début d'aprés-midi aux alentours de 14h

01 avr. 2010
0

je replace ici ma maréponse
Sur la renaissance prochaine de Freddy dont je suis ravi ! Quand je suis devenu propriétaire de Birao, il n'était pas non plus au mieux de sa forme, c'est le moins qu'on puisse dire... Il te faudra de la patience du temps et un peu d'argent (quand même). Mais je suis convaincu que tu parviendras au bout de ton projet.
Birao va rejoindre port chantereyne demain : il a rendez-vous pour le grutage à 14 H 00 et ira s'amarrer à son poste (M 31, pas loin de Freddy) après avoir reçu son mat, si le temps permet cette opération. On pourra peut-être se rencontrer à un moment ou un autre et voir si je peux te donner un coup de pouce et comment.
En résumé, tu es le bienvenu chez les "mousquetairiens" qui sont connus pour leur sens de l'entraide - et j'ai pu le vérifier avec Chloé et plusieurs autres.
A bientôt et bon courage (en attendant le vent)
François

01 avr. 2010
0

bon!, c'est quand
que vous allez récupérer les ferrets de la reine?? :mdr:

01 avr. 2010
0

Vus la météo et
l'état de la flotte, il va falloir faire patienter ce bon Louis encore un peu... ;-)

01 avr. 2010
0

Ah ces mousquetaires CMN
Je connais assez bien le gars qui a ouvert le sien dans le raz : Si tu veux je t'expliquerai comment on peut renforcer l'avant...
A demain sans doute.
François

01 avr. 2010
0

Ca aurait été
avec plaisir mais j'habite sur Saint-lô pour l'instant.
Je ne remonte à Cherbourg dès le début de la semaine de vacances, avec le copain qui va restaurer avec moi. Je pourrais m'attarder un peu plus qu'hier et regarder un peu comment faire pour le démâtage.
Donc pour demain c'est râpé. Je serais en cuisine avec mes chers lycéens (je suis prof à Saint-lô).

01 avr. 2010
0

Eh fais gaffe...
t'as déjà mordu!!!
Vivement les vacances...
A demain
Christophe

0

mousquetaire
bonjour
en effet, sauf erreur, comme pas mal de mousquetaire des CMN celui-ci a fendu les fonds au moteur dans le raz.
J'étais à Aurigny quand il est arrivé assez bas sur l'eau, et j'avais consolidé la fente pour qu'il rentre à Cherbourg.(si c'est bien celui-là le proprio est grand et prof de math)
Le Mousquetaire est un bateau simple, cette petite faiblesse au niveau de la cloison avant est très facile à renforcer.
C'est auprès du propriétaire de Birao que tu aurs un max de conseils.
bon courage
Hubert, de Cherbourg

0

mousquetaire
bonjour
en effet, sauf erreur, comme pas mal de mousquetaire des CMN celui-ci a fendu les fonds au moteur dans le raz.
J'étais à Aurigny quand il est arrivé assez bas sur l'eau, et j'avais consolidé la fente pour qu'il rentre à Cherbourg.(si c'est bien celui-là le proprio est grand et prof de math)
Le Mousquetaire est un bateau simple, cette petite faiblesse au niveau de la cloison avant est très facile à renforcer.
C'est auprès du propriétaire de Birao que tu aurs un max de conseils.
bon courage
Hubert, de Cherbourg

02 avr. 2010
0

Bonsoir hubert et nossi,
Ben moi, le mousquetairien auquel je pensais est de taille moyenne avec des cheveux bouclés... Comme quoi il y en a plusieurs qui se sont bien éclatés dans le ras ! ;-)
A part ça, Birao a retrouvé sa vraie place (sur l'eau) avec le concours -apprécié- de Nossi et d'un pote "barbu", entre autres.
françois
PS : tomiruse, n'hésite pas à demander, si tu as besoin d'un renseignenment !

02 avr. 2010
0

bonsoir perioh
c'est bien du même bonhomme que l'on parle et comme le monde est petit!!
tantôt, birao a retrouvé l'élément liquide et sa place.

03 avr. 201016 juin 2020
0

la preuve
en image françois50 et bientôt birao.

02 avr. 2010
0

mousquetaire ouvert
J vois qu'on est assez nombreux à avoir ouvert des mousquetaires CMN.
le mien, c'était il y a 17 ans dans le petit Russel, et j'en connaissais déjà plein, des histoire comme la mienne !

refaire des membrures à l'avant (trois dans mon cas), ce n'est pas difficile.
La où ça se complique, c'est si les bordé de fonds sont complètement pourris le long de la pièce de quille. Il faut les changer, ce qui impose de virer la fausse quille.
Bref, j'avais pas les compétences, donc j'ai fait faire.

Mais je te félicite grandement de cette rénovation. c'est la meilleur école (et sans doute la moins chère), pour devenir un bon propriétaire-bricoleur, capable de se sortir de n'importe quelle avarie.

17 ans plus tard, je construis des bateaux... pour le plaisir !

Bon courage.

0

ouverture
Ce problème de fragilité des fonds à l'avant était particulier aux Mousquetaires des CMN
Ils avaient rajouté une petite cloisonnette en travers pour faire un emplacement pour le seau hygiénique : cela crée un point dur et le fonds se fend en commençant par les plis intérieur. On peut doubler à cet endroit par une feuille de contre plaqué.
Même des mousquetaire neufs se sont fendus.
Pour éviter on peut se mettre à la cape courante très gité et alors le bateau retombe sur son bouchain beaucoup plus solide. Cela m'est arrivé en remontant de Guernesey par vent d'ouest un peu fort et en passant trop près de Goury : la barre était méchante on s'est mis à la cape en laissant le ourant nous sortir vers le nord nord est.
Hubert, de Cherbourg

02 avr. 2010
0

l'epidémie est de retour
encore un nouveau cas signalé ;-)

03 avr. 2010
0

Perdu dans le Raz de Barfleur
En 1970, malheureusement, c'est un Mousquetaire parti de Ouistreham avec 5 équipiers qui n'est jamais arrivé à Cherbourg.

C'est le premier copain que j'ai perdu en mer.

Pour rester objectif, il faut signaler aussi que dans les Raz Blanchard ou de Barfleur, les voiliers souffrent plus qu'entre les Glénan et Concarneau...

0

drame
Ce drame est resté dans les mémoires.
Il y a eu aussi un As de Tréfle (sorte de mousquetaire à quille): trois morts dans les mêmes parages dans les années 70
Le raz de Barfleur par Nord Est fort en partant de Saint Vaast avec un bateau pas trop rapide et remontant moyennement au vent, c'est presque impossible sauf à partir très à l'Est au départ de Saint Vaast, car arrivé à Gatteville la barre est terrible et le courant emporte sur le banc de Saint Pierre où cela déferle très dur. Même en virant vers l'Est on se fait emmener par le courant à reculon.

Hubert, de Cherbourg

03 avr. 2010
0

Il y a quelque chose d'interpelant
à la lecture de ce fil quand on lit "Ce problème de fragilité ..." ou encore "Ce drame est resté dans les mémoires ....." et que malgré tout il y a comme un esprit qu'il est un bon bateau .... à mettre entre toutes les mains????? :-(
D'autre(s) modèle(s) n'hérite pas de cette indulgence ......... pourquoi????? :litjournal:

03 avr. 2010
0

Tout à fait exact... Nostalgie sans doute.
Dans notre génération (années 60 ), le Mousquetaire est pour beaucoup d'entre nous, celui sur lequel nous avons appris à naviguer.

Mais le Muscadet est beaucoup plus marin et je n'ai jamais entendu parlé de problèmes de structures.

Pour Perioh, Il m'est arrivé par force 6 de passer la barre dont tu parle à 50 m de la balise de Gatteville ou la mer reste plate alors que cela déferle à une centaine de mètres.

Pour mon information,est ce valable par vent de secteur Est?

0

la jamette
pour avoir ce petit espace plus calme au pied de la jamette il faut, disent les pêcheurs du coin, que "la marée ait de l'âge", au fur et à mesure que la mer descend la barre s'éloigne un peu.
C'est surtout par vent d'ouest à Nord ouest.
Par Nord-Est fort, il ne faut pas se trouver là, car il sera difficile de rester à l'est du banc de saint Pierre, sauf à prendre le passage à terre mais par fort Nord Est est-ce possible ? je ne sais pas.

Globalement : par vent fort d'ouest à ESt en passant par le Nord, il faut passer au large des bouées, par vent de sud fort, le passage à terre peut-être une bonne idée. Par Sud ouest, s'il y a un peu trop d'ouest la sortie à Pierre Noire risque d'être difficile, attendre dans l'anse de la mondrée que le courant de jusant se calme (configuration vent contre courant)

Hubert, de Cherbourg

0

Mousquetaire
c'est un bateau assez plat, il exige d'être barré proprement, sinon comme tout bateau plat, on risque de l'abimé en le faisant taper à chaque vague.
Il faut être très attentif à l'état des vieux bateaux en contreplaqué : s'il y a des parties flexibles dans la coque, le contre plaqué va connaître une usure mécanique. (un peu comme un clou en fer que l'on casse rapidement en le tordant plusieurs fois)

J'ai eu aussi un Primat, c'est sûr que la qualité de construction est d'un autre niveau (encore mieux étudié que le Muscadet)

Hubert, de Cherbourg

03 avr. 2010
0

Contreplaqué? Vous me faites peur !?
J'ai un sauvignon depuis deux ans. A vous lire, je vais maintenant me demander avec angoisse si je ne vais pas ouvrir l'étrave au près dès force 4 ??

Quelque chose me tranquillise quand même : je connais un propriétaire qui a fait le Groënland avec ce bateau, d'autres les Hébrides et régulièrement l'Irlande sans aucun problème : un bon test pour des "près" musclés quand même ?

Quelqu'un aurait-il des retours d'expériences différents ?

J'ai aussi possédé un Primat (ZS 710) que j'ai bien secoué sans qu'il ne se tranforme en baignoire percée...

03 avr. 2010
0

En route !
Ca y est !
Le grutage est prévu pour le mardi 4 mai. Le mouss sera sur béquille sur le terre plein jusqu'à samedi, jour où il sera regruté pour être mis sur remorque. Direction...
Ben je sais pas. Je suis en pleine recherche pour un hangar au alentour de Saint Lô, voir Carentan.
Dans le pire des cas (mais alors vraiment le plus pire), j'ai trouvé des places d'hivernage. Mais évidemment je ne pourrais pas bosser dessus et il faudrait alors redéplacer le voilier plus tard...
Vraiment pas le top.

La remorque est trouvée (150 euros les 24h...), la voiture et le conducteur permis E aussi. Tout est réserver mis à part le hangar, et je n'aurais jamais cru que tout ça se soit résolu aussi vite.

J'ai hâte de le voir sorti de l'eau !

A plus

04 avr. 2010
0

bonsoir tomi le rusé
c'est prévu à quelle heure mardi?
à 8h, je dors encore, à 10h je me lève et je suis dispo en général à 14h voir 12h s'il fait "chaud" et dans ce cas, je mange à bord.

04 avr. 2010
0

Ce sera
à 11h ! Mais ne vous dérangez pas ! Je suis surpris de la solidarité qui s'opére sur ce forum et qui j'imagine s'étend au monde nautique.

Si quelqu'un à une remorque à louer, je suis preneur !

Thomas

04 avr. 2010
0

Le point faible du mousquetaire

Bonsoir,

Je ne connaissais pas ce "point faible" du mousquetaire, lié, si je comprends bien, à une petite cloison faisant "point dûr".

Quelqu'un pourrait-il m'en dire un peu plus à ce sujet, et ce qu'il faudrait faire pour y remèdier ?

Merci d'avance

Tiama

07 avr. 2010
0

mousquetaire...
Salut Thomas ,
Comment s'est passée la sortie d'eau de ton Mous' et n'as tu pas eu de mauvaises surprises sur la partie immergée de la coque ?
Bon courage pour la suite.
Jean.

07 avr. 2010
0

bonsoir, chloe
je vois que je n'ai pas été le seul et pourtant, j'ai mes lunettes sur le nez :-)

07 avr. 2010
0

mousquetaire...
Ouuupsss , pardon , c'est pour le 4 Mai ...je croyais que cela s'était fait hier...!
Tu nous raconteras quand même ?
Jean.

07 avr. 2010
0

point faible
Bonsoir à tous,
Il faut aussi savoir que le mousquetaire a été construit à plus de mille exemplaires dont seulement quelques dizaines par les CMN de Cherbourg, la majorité des autres étant sortis des chantiers Stéphan de Concarneau. Pour gagner en poids les CMN ont divisé à peu près par trois le nombre de lisses, ce qui semble avoir permis de produire des bateaux plus rapides, mais aussi plus fragiles... Par ailleurs, il ne faut pas oublier que les accidents dont il est fait état dans ce fil se sont produits dans des conditions particulièrement dures, dans lesquelles d'autres bateaux auraient peut-être connu des difficultés (témoin l'Armagnac ayant coulé dans le raz blanchard l'an dernier -sans faire de victimes, fort heureusement).
Ce n'est pas une raison pour ne pas essayer de renforcer son bateau-surtout si c'est un CMN-, ce qui peut être fait assez facilement en réalisant deux cloisons transversales complètes, l'une en avant du logement du seau et l'autre en arrière de ce logement. Je conseille d'ajouter une ou deux lisses allant de la cloison de mat à la cloison du peak avant. On peut faire ces modifications de par-dessus, mais il est préférable de déposer une partie du bordé afin de travailler dans un ordre plus logique : cloisons,lisses puis repose du bordé (scarfs obligatoires : 10 fois l'épaisseur).
Bon vent
François
PS : je persiste à penser que le mousquetaire est un bateau assez bien conçu : habitable, pouvant échouer facilement, raide à la toile tout en demandant un certain doigté à la barre, ce qui le rend très formateur...

08 avr. 2010
0

Merci pour la réponse, Birao

Il semble en effet surprenant que les cloisons situées entre la cloison avant et la cloison de mat ne soient pas continues d'un bord sur l'autre.

Mais il me semble que ce point faible peut aussi exister sur le Corsaire, faute de cloisons (ou de varangues) intermédiaires dans la "cabine" avant ; qu'en pensez-vous ?

Bonne soirée

Tiama

08 avr. 2010
0

Merci pour la réponse, Birao

Il semble en effet surprenant que les cloisons situées entre la cloison avant et la cloison de mat ne soient pas continues d'un bord sur l'autre.

Mais il me semble que ce point faible peut aussi exister sur le Corsaire, faute de cloisons (ou de varangues) intermédiaires dans la "cabine" avant ; qu'en pensez-vous ?

Bonne soirée

Tiama

11 avr. 2010
0

bonsoir,
le démâtage c'est fait en 20mn et le moteur tourne "nickel".
la suite au prochain numéro.
ps: les heureux proprios ont passé leur nuit à bord Brrrrr!!!!.

14 avr. 201016 juin 2020
0

Dématage, moteur...
Voilà, comme ça été dit par Nossi, le bateau est dématé. Ajoutons que sans son aide, on aurait eu l'air bien mal en point avec mon coéquipier.
Le mât à l'eau n'aurait pas été une surprise vu notre niveau de compétence.
En fait, le plus dur à surtout été de fixer le moteur. Un entraînement s'impose, c'est certain !

Finalement le mouss sortira le 7 mai à 17h30 pour être placé directement sur la remorque et il partira le lendemain en direction de son hangar (enfin trouvé d'ailleurs !) à côté de Saint-Lô.

Je joins aussi quelques photos...

Thomas

14 avr. 201016 juin 2020
0

bonsoir tomiruse
ou qu'elles sont!!
en voici une...chuuuutt, ils dorment encore! :-)

15 avr. 2010
0

Le précédent
nom était le Fredy, il est maintenant rebaptisé "Cavelier" !
Des photos ont été ajoutées à mon album.

Thomas

14 avr. 2010
0

quel est
son nom a ton mousquetaire?

15 avr. 2010
0

Pour le grutage,
A Chantereyne, pas de pb, je pense : ils utilisent des sangles ; par contre qu'as-tu prévu pour déposer le bateau dans son hangar ? Surtout, il faut éviter d'utiliser les anneaux de levage, dont j'ai aperçu un exemplaire sur une de tes photos... Le mieux serait,AMHA de pouvoir frapper des palans sur de bonnes poutres et de lever avec des sangles (je peux éventuellement te prêter ce matériel...).
J'essayerai de passer le 7.
Bon courage
François

15 avr. 2010
0

Refaire le pont
est assez simple, le plus fastidieux étant de bien nettoyer les barrots et barrotins (= pièces de "charpente" horizontales en travers du bateau servant de support au pont) avant de coller. Le problème vient des pointes rouillées qui cassent quand on veut les arracher et empêchent ensuite l'utilisation d'un rabot... Pour les cloisons verticales c'est bien de pouvoir les conserver ; il faudra surtout vérifier l'état de la quille (grosse pièce longitudinale à l'intérieur du bateau) j'espère qu'elle n'est pas trop noire ! Mais si c'est le cas, pas de panique, on peut la changer...
A+
François
PS Le mousquetaire du ponton N est un Stéphan ayant toujours été entretenu et hiverné à l'abri. L'état des côtés du roof (en CP verni d'origine) est impressionnant.

15 avr. 2010
0

Pour les palans
plus la réflexion fait son chemin, plus cela me semble la meilleure façon d'opérer . De plus le hangar permettra ce genre d'opération.
Le propriétaire du hangar devrait posséder ce genre de matériel, faut que je lui demande d'ailleurs. Merci en tout cas de la proposition.
Je suis évidemment passé voir le Birao ce week-end. Magnifique ! Celui du ponton suivant est pas mal non plus.
Après une réinspection générale il "s'avère" (je reste prudent) que plusieurs choses sont récupérables AMHA (j'ai pris cinq minutes à découvrir la signification de cet acronyme.

Les pièces verticales de l'intérieur sont bonnes, tout comme ce que j'appelerais "la charpente" (excoussez mon vocabulaire...). En revanche le pont est plus qu'en mauvais état mais ça je le savais déjà.

06 mai 2010
0

C'est pour demain !
Le grand jour arrive.
Caravelle, le nouveau nom du Mousquetaire sera gruté demain à 17h30.

La remorque à était louée à Granville. 150 € les 24h. Le gars est très correct. Possibilité de la louer sur deux jours. De plus, préférant que les clients prennent soins du matériel, si elle est louée 30h, aucun surcoût ne sera appliqué !
Un bon plan en quelque sorte. Demandez moi le numéro au cas où.

Le samedi, le voilier partira à côté de Saint-Lô dans une très joli hangar et là, l'aventure pourra sérieusement commencer !

06 mai 2010
0

j'y serai !
Avec le matos prévu... sangles, palans, karcher mais pas de frites pour manger avec les moules
:-D
Bonne nuit
François

07 mai 2010
0

bonsoir tomi le rusé
je devrais être dans les parages aussi.
c'est quoi le panneau qui est resté dans le cokpit?.
a demain.

06 mai 2010
0

Oh !
Pas les frites ?
C'est embêtant... Au pire il reste un peu de mélange deux temps dans une des nourrices, je viendrais avec des patate, on se demmerdera !

Merci énormément pour ton aide.
A demain !

07 mai 2010
0

C'est
l'ancien propriétaire qui est passé aujourd'hui.
Au plaisir de te voir demain !

07 mai 2010
0

mousquetaires...
mon père a eu un mousquetaite, construction stephan à concarneau, voiles le rose...basé à Saint Denis d'Oléron, sur béquilles (le port n'existait pas,heureuse époque..), de 76 à 79, aucun problème, superbe construction.
en 79, à Ajaccio (1° poste), un mousquetaire abandonné sur la quai, construit à Cherbourg,en face de Nobili,charpentier, port de pêche, tout près de chez Ignace...je l'achète, l'équipe de voiles delta, régate et croisière dans ce formidable bassin...pêté une 1° fois en couse (si, si!) dans le golfe de propriano, réparé par Nobili, et rebelotte à portovechio, vent d'est frais, clapot et bing, geyser à l'avant (sous la mousse dite d'insubmesibilité), reour et grutage, à priori, il manquait au moins une varangue.
Je sais qu'au centre nautique du trieux, le même problème s'était posé, donc méfiance, en plus, la consolidation n'est pas bien compliquée pour un charpentier.
à part ça, que du bonheur, et une superbe école de barre, surtout dans le clapot, charentais ou corse

07 mai 201016 juin 2020
0

Le mousquetaire est un super cannot courage
En 83 avec un ami, on en récupéré un qui servait de pot de fleur dans un jardin, construction Stephan de années 60, on a fait la mini transat avec. Ce fut épique mais malgrès une restauration rapide tout a tenu

07 mai 2010
0

Bon courage!
,car c'est quand même du boulot pour refaire ça bien!!! :-D
A ce propos, je ne vois pas bien sur les photos la fixation de tes winchs. Mais si c'est comme sur le mien (CMN aussi) Ils sont fixés sur une patte en inox qui ne tient que sur l'hiloire. Du coup tout l'effort passe dans la fixation de l'hiloire aux bancs. Ce qui m'a obligé à tout virer pour refaire tout l'arrière: fendu dessous l'hiloire et infiltration d'eau, donc cp mort...
Puisque tu dois refaire le pont, vérifie bien les bordés supérieurs au niveau du livet. En général ils sont dans le même état que le pont si il y a pourriture par le livet. Sinon pour les bordés supérieurs toujours,vérifie surtout les abords des dalots!
Je peux essayer de retrouver de la doc si ça t'intéresse? (Et si je remet la main dessus!)
Et si tu as des questions, n'hésites pas!

-A titre indicatif je suis en train de demander des devis pour une grand voile neuve: ce que l'on me propose oscille dans les 950/1000€... Donc apprend vite à faire de belles videlles! :-D -

Voilà, bon courage et bon vent donc!

10 mai 201016 juin 2020
0

salut Thomas,
Avec un peu de patience, tu pourras faire des supports de winches en bois massif : c'est plus joli et les efforts sont beaucoup mieux répartis que sur les platines inox d'origine...
Bon vent !

10 mai 2010
0

C'est en effet
le même système pour la fixation des winchs.
Merci du conseil en tout cas.
Pour la GV c'est bon à savoir combien ça coute.
Celle que j'ai eue avec est selon les dires de l'ancien propriétaire "bien mûre". Je n'est pas encore eu le temps de la sortir mais apparemment ça ne vaut même pas le coup de la recoudre.

Thomas

07 mai 2010
0

A marquer d'une croix blanche!!!
cette journée pour Tomiruse!
Bon en esperant que la remorque arrive a temps et que tout se passe bien...
a+
le moineau qui n'est pas con...

07 mai 201016 juin 2020
0

bonsoir, la soirée s'annonce longue
moules sans les frittes, de la main d'oeuvre abondante mais, je laisse à tomi le rusé le soin de raconter....juste une petite photo.

09 mai 2010
0

Oh yes !
C'est bon, le Cavelier est au sec et calé sous son joli hangar.

Ce fut une journée mythique, fatigante mais avant tout jouissive.

Avant de faire un bref résumé, on tenait (Bertrand et moi) à adresser un très très énorme maxi merci à toutes les personnes qui nous ont filait un coup de main autour de la remorque. Non, non, je rectifie d'ailleurs. Merci à tout le monde d'avoir été là, on a pu vous filer un coup de main.
Sans vous on aurait été dans de beaux draps, sérieusement...

Le bateau à été gruter avec un peu de retard.
Une belle couche de moules géantes au gazol était accrochée et tout a été gratté avant que le bateau soit mis sur la remorque.

Mais évidemment, et comme François m'a dit très justement " tu sais, avec un bateau, ça ne se passe jamais comme prévu ".
Avant que les sangles soient passés, il a fallu couper des bouts de chandelles trop longues, trouver des cales à gauche à droite pour celles qui étaient trop longues et enfin tout posé.
Evidemment, écrit ça paraît simple, mais dans les faits c'est toujours beaucoup plus long.

De plus, une terrible incompétence s'est révélé à mes yeux quand j'étais autour de la remorque.
Je n'est pour ainsi dire pas fait grand chose et était un peu perdu face à une telle entreprise, soit tout à fait inutile en somme.
J'ai dû visser trois boulons et planter trois pointe en tout et pour tout.
Un manège incroyable s'opérait autour de la remorque: ici le grutier donnait tel ou tel conseil, une meule amenée par la providence crachait ses étincelles, un Karcher bourdonnait à babord...
Et tout cela par des gens que je ne connaissais pas pour la plupart et qui sans demander leur reste sont partis aussi vite qu'ils étaient venus comme si le fait de donner un coup de main aussi énorme était d'un naturel évident.
Une solidarité incroyable en somme.

Aux alentours de 22h00, le bateau prend la route (ce qui est loin d'être commun pour un bateau, concevons le).
Le fait qu'il roule de nuit m'effrayer un peu, mais en réalité ce serait presque la meilleure solution, pas de voiture, un belle visibilité...

Après une nuit sur un parking pas très loin de son futur hangar (il était trop tard pour le placer), le lendemain, on s'attèle Bertrand et moi à cette journée mémorable.

Après déblaiement de son emplacement, gros problème, on se rend compte qu'on ne peut pas faire avancer la remorque en marche arrière avec la voiture, deux camions était juste devant.
On l'a donc mise en biais et on a finit de la manœuvrer à la main. Et ce fut épique !
Le sol était plutôt meuble et on a pris deux bonne heure pour pouvoir la rentrer correctement. Pause repas rapide puis on attaque avec les palans. On les fixe à la poutre, on soulève, le bateau ne bouge pas, on retire un peu sur les chaîne toujours rien.
On prend du recul en allant voir ce qui se passe et on s'aperçoit que les poutres se centrent vers l'intérieur. On se retrouve avec deux beaux arcs prêts à craquer, semblait-il, n'importe quand.
Vite on redescend tout. On retaille une poutre que l'on fixe entre les deux parallèles, on ressouléve et c'est bon, la quille ne touche plus la remorque. Ilico presto on va chercher des cales à placer sous la coque.
Et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, le bateau descend de l'arrière d'une cinquantaine de centimètres. Un des nœuds à lâcher au mauvais moment.
Résultats sympathique, on se retrouve avec la bête coincée en diagonale dans le hangar, le cul touchant le sol et le nez en hauteur.
De surcroit, l'ensemble était penché...
On recommence, en prenant encore plus notre temps pour ne pas que le bateau chavire complétement et c'est bon, les béquilles sont fixées, les cales installées, on redescent le tout, on enlève les sangles.. .
Tout tient ! C'est magnifique, il est enfin au sec et prêt à se faire bichonner.

(François, tu remarques que j'ai coller une partie du mail que je t'ai envoyé, ne t'en vexe pas j'espère)

Des photos seront bientôt mise en ligne soit demain soit début de la semaine.
L'aventure va commencer réellement !
Un grand merci pour vos conseils et autres anecdotes sur ce fil, on a franchement hâte de commencer.

Thomas

23 avr. 2017
0

Bonjour à tous
Il n'est pas encore dans le garage, mais il devrait arriver la semaine prochaine.
Je viens de prendre le pari de rénover un joli mousquetaire qui a un an de plus que moi, pourrais je compter sur vos expériences et vos aides
Merci d'avance

23 avr. 2017
0

super bateau

tu as de la chance

0

attention, ce n'est pas forcément un cadeau

cui dont il est question au début de ce fil a fini à la déchetterie ...

23 avr. 2017
0

je m'immisce dans le fil pour signaler dans le même ordre que je connais une Corvette (Herbulot) à débarrasser vite fait, au sec depuis plusieurs années, un bordé de fond percé à remplacer
si vous connaissez qqu'un que ça branche ?...

23 avr. 2017
0

il y a du boulot, mais la structure est saine, il ne faut rien lacher
il me faudra de l'huile de coude et un mat!
si qlq un en a un d'occas, peut être celui du post?

23 avr. 2017
0

Bonsoir. Son gréement était en bon état, ce qu'il en a fait depuis??

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Arc-en-ciel Viveiro

Après la pluie...

  • 4.5 (72)

Arc-en-ciel Viveiro

mars 2021