Moulin à paroles logorrhée et radotages... [Comment gérer un équipier trop bavard]

Bonsoir,
Voilà quelques temps que je me pose la question de la conduite à tenir face à un équipier atteint d'un débit de paroles incommensurable qui rabâche toujours les même trucs...je crois que les psy appelent ça logorrhée et radotages...Un "moulin à paroles" en langage vernaculaire.
Et vous que faites vous ?

L'équipage
11 sept. 2018
11 sept. 2018
0

Dire les choses, négocier une période de silence quotidienne ?

11 sept. 2018
6

L'équipier en question sait nager ?

11 sept. 2018
0

Avec une combinaison en néoprène en pleine canicule, ça vaut quoi ?

11 sept. 2018
4

Avec le temps ça passe.
Je me souviens, à mes débuts j'étais un moulin à parole.

L'explications que j'y vois aujourd'hui c'est que d'une part j'étais submergé par toutes ces nouveautés (et nouvelles émotions), et également que je ne savais pas observer : observer ce qu'on voit, observer la beauté de l'instant, observer le silence et le bruit du vent/vague, etc etc.

Comment aurait-on pu me faire taire à l'époque ? Peut-être en me filant une petite frousse (forte gite). Mais ça n'aurait pas été sympa.

A terre, dans la nature, des gens proposent un jeu aux enfants : le jeu consiste à lister un maximum de choses qu'on entend. Cela force le silence et l'écoute. Près d'une rivière, cette dernière sera la première citée, mais on entend plein d'autres choses dans la nature terrestre.

Pourrait-on proposer des jeux similaires en mer ? Possible ...
Suggestion à ta question : des jeux basés sur l'observation visuelle et/ou auditive.

12 sept. 2018
0

Pour le coup, c'est la forte gite qui m'a donné le virus !
Mais là, le lascar, vient sporadiquement ( du coup, il est moins bons que les autres ) mais donne de manière tonitruante des leçons de navigation aux autres équipiers entrecoupées de coup de téléphone et d'histoire de "business plan"....

11 sept. 2018
2

débiner ses équipiers sur le net... sympa.

Tu me diras si tu es un skipper célèbre il te débineras dans 20 ans dans un bouquin, j'ai lu un bouquin comme ça d'un mec qui avait été barreur dans l'équipe de Bich...

Bref pour répondre au sujet: s'il parler beaucoup c'est certainement qu'il ne se sent pas à l'aise à bord (on le comprend) et cherche à éviter les blancs.

11 sept. 2018
0

Bien vu !
Il faut donc que je sois plus présent ....

12 sept. 2018
6

Une solution simple imparable : navigue en solitaire.

12 sept. 2018
1

J'ai eu aussi un défaut similaire à mes premières sorties, c'était (je pense) parce que j'étais content de voir que ça marche et que le voilier avance avec la force du vent. Pour un type qui n'en avais jamais fait je trouvais ça magique, l'instructeur m'a ramené à la réalité en me rappelant de me concentrer sur mon écoute de GV et je me suis calmé d'un coup..

12 sept. 2018
1

Vecu plusieurs fois, c'est assez courant chez les marins rien d'autre à faire que de ronger son frein et ne pas répondre...

12 sept. 2018
1

J'ignorais que nous avions un ami commun. Hisse et est vraiment formidable. :alavotre:

12 sept. 2018
0

Ily a çc aussi.

12 sept. 2018
6

"C'est curieux chez les marins, ce besoin de faire des phrases "
:mdr:

12 sept. 2018
0

Quies ! les boules...

12 sept. 2018
1

J'ai eu le cas d'un équipier (à Mayotte), qui malgré explication du problème a continué avec pour justification : "je découvre, je veux apprendre".

ça a fini en "je ne suis pas une école de voile, tu débarques".
C'était mon voisin de palier à terre; à Priori embêtant mais comme, vexé, il ne m'adressait plus la parole, j'ai fini par y trouver soulagement et repos.

12 sept. 2018
0

@roller : comme dit trésor.n , c'est aussi le fait d'être hyper enthousiaste de voir que ça fonctionne au vent et la complexité physique (forces/moments) du shmilblick.

S'il téléphone (moi ça me gonflerait !!), une solution peut être d'acheter un brouilleur d'ondes (env 50€). Radical, efficace.

L'autre solution pour le téléphone c'est de lui dire, lui faire comprendre, lui faire admettre, que si le téléphone tombe à l'eau il ne faudra pas du tout qu'il t'en veuille. S'il admet, de manière ferme, tu fais un empannage un peu sec, une olofée, ça devrait régler le problème. S'il rachète, tu recommences ;-) . Au bout d'un moment ça va lui revenir cher les sorties ;-)

Une autre idée c'est de le mettre, par petit temps, aux réglages d'écoutes du dpi asymétrique. Il sera contrait de surveiller en permanence que la chute ne commence pas à se dégonfler. Ce truc se dégonfle d'ailleurs curieusement dès que tu n'es pas attentif ;-) ;-)

Tu devrais pouvoir faire une pierre-trois-coups : téléphone, ses leçons aux équipiers, ses business plan.

12 sept. 2018
1

Offre lui un casque pour écouter musique qu'il préfère. On ne peut parler en entendant.

12 sept. 2018
1

et si il pue des pieds ?
et si il chante faux ?
on dirait que vous avez de sacré problèmes avec vos équipiers !!!
Le mieux c'est de ne pas en prendre.

12 sept. 2018
0

j'ai eu un bon pote a bord,un jour en milieu de la manche j'ai fallu lui demander de fermer sa grande gueule une vraie machine a causer,un autre pareil il aime bien siffler quand il y a de la bonne musique je lui ai demandé d 'arretter on entend rien avec tes conneries

12 sept. 2018
2

Contre les portables, tu t'eloignes de la côte => plus de réseaux.
De plus le problème devrait être vite réglé dans la mesure ou l'éloignement oblige le téléphone à chercher à se connecter malgré tout => batterie rapidement HS.
Et si la prise USB n'est pas disponible, plus de liaison!

12 sept. 2018
0

logorrhée....en général, ce symptôme se manifeste en cas de grande angoisse.... :heu:
Tu ne dois pas être un skipper rassurant. Désolé ! :mdr:
Mais tu peux consulter....et un conseil gratuit...fait du solo! :pouce:

12 sept. 2018
1

mets-le au winch de génois puis tu enchaines les virements en exigeant qu'ils soient exécutés rapidement.
Après quelques dizaines, il se taira par épuisement.

12 sept. 2018
3

Un truc imparable testé XXX fois , encore se mâtin au boulot, simplement je ne répond pas, et si il (elle) insiste, je m'en vais en souriant. 100? efficace.

12 sept. 2018
1

tu t'en vas en souriant... mais si tu es à bord et au large, tu t'en vas où ?

12 sept. 2018
6

Ben il saute par dessus bord en abandonnant le bavard inexpérimenté à son triste sort et tout ça en souriant :mdr:

12 sept. 2018
0

Si nous sommes dans le carré, je vais dans le cockpit (en souriant)

12 sept. 2018
1

Le-relou obligé une étoile, tu m'a fait marrer

12 sept. 2018
0

Je t'avoue que t'imaginer tout sourire quitter le bord tellement l'autre est relou m'a fait bien marrer aussi

12 sept. 2018
1

Comment gérer ce problème ?
Ben comme sur Héo pardi : à fond de cale ! :-D

12 sept. 2018
2

Je crois qu'il faut adapter son bateau à la navigation en solitaire, tout simplement.
Si la mer est belle, c'est aussi pour son silence.
Et la méditation est peu compatible avec un blabla permanent.

12 sept. 2018
1

Une solution efficace : lui donner le mal de mer ...on parlemoins bien ...la bouche pleine !! :lavache: :jelaferme: :non: :acheval:

12 sept. 2018
1

Je ne comprends pas ce problème. Si ce type parle tant et t'indispose, pourquoi revient-il à ton bord?

Un mec ou une nana qui me fait le coup ne naviguera pas avec moi deux fois.

Simple...

12 sept. 2018
6

et tu ne peux pas lui dire, simplement et avec franchise ?

"tu sais, tes histoires de business plan, ça ne nous intéresse pas vraiment. On est là pour naviguer, ensemble. Alors si chacun y va de son portable et de son jargon professionnel, ce n'est agréable pour personne et ce n'est ni l'endroit ni le moment.
Eteints donc ton téléphone et concentres-toi sur ce que tu as à faire stp, et sur ce que font les autres. Observes, cherches à comprendre et après on cause".

Et si le mec ne comprend pas, eh bien, il ne vient plus et ne voudra sans doute plus venir parce qu'il ne se sentira pas à l'aise.

12 sept. 2018
1

J'ai fait 600 milles de convoyages en double avec une pipelette, qui m'engueulait le matin parce que je m'étais endormi au milieu d'une de ses phrases la veille ( plus tard au milieu des miennes). Ca va parce que je savais à quoi je m'exposais, qu'on est potes depuis longtemps et qu'elle est par ailleurs une excellente équipière.

Pour un mec que je ne connais pas vraiment c'est la porte directe. Je ne fait pas de la voile pour ramener à bord les trucs et les gusses que je ne supporte déjà pas à terre.
Il faut toujours privilégier les gens courtois et faciles à vivre aux rock-stars de la voile, surtout au large.

12 sept. 2018
6

Se supporter sur un bateau c'est la garantie que l'on pourra se supporter partout ailleurs et en toutes circonstances. En ce sens c'est un excellent banc d'essai pour sélectionner des amitiés durables et ne pas perdre trop de temps avec les autres.

13 sept. 2018
0

et dire que ma femme me supporte depuis plus de 40 ans alors que depuis 40 nous ne vivons que sur des bateaux...soit elle est très patiente soit je suis un mec très facile à vivre...euh qui a dis "j'en doute" !?

13 sept. 2018
2

comment faire ??,

mais c'est me semble-t-il tout simple

tu lui dis de bavarder un peu moins parce que ça te casse la tete et pour le telephone tu lui dis de le mettre en veille ...

s'il n'est pas content il debarque ...voilà tout ...

pourquoi vous vous prenez la tête avec ces petites choses, soyez direct et généralement ça se passe tres tres bien si l'on a affaire à quelqu'un de "normal"

perso le telephone je ne supporte pas ,voir un type toujours son nez dans le smarphone ça m'enerve donc je lui dis gentiment de decompresser et de le mettre en veille et ça marche ,c'est comme fumé ,pas de telephone et pas de cigarette .

Par contre je m'efforce de donner des taches a tout le monde a bord ce qui me permet de ne rien faire (mdr)

13 sept. 201813 sept. 2018
0

par contre j'ai un moulin a paroles depuis 50ans ...et je ne suis pas du genre bavard donc a la longue j'ai une technique ...de temps à autre je dis "oui ,oui " ...puis oui oui ....mais parfois il aurait mieux fallu dire "non non" alors là j'ai un probleme .et le debit d'espace ...mdr

13 sept. 2018
0

Sinon il y a la technique gauloise : un bâillon, un corde, et hop suspendu à la plus haute vergue... (pas trouvé d'image d'Assurancetourix)

13 sept. 201816 juin 2020
4

Cadeau...

19 sept. 2018
0

De toute façon pour moi , quand on est trois a bord , il y en a deux de trop .. .. :-D

19 sept. 2018
0

gaffe que tu ne sois pas un des deux :-p

19 sept. 2018
0

Ah je n'y avais pas pensé .......si ça se trouve ...! :oups:

19 sept. 2018
0

Pour répondre au post, paye lui un abonnement à Hissêo...

26 sept. 2018
0

carambars ? chokotoffs ?

24 nov. 2018
0

simplement fixé des regles qui interdisent le téléphone sauf 30minute tous les deux jours par exemple, et lui dire simplement que tu est concentré, d'aprendre a observé, que tu écoute le bateau, bref qu'il comprenne que sans parler ont peu aussi progresser

24 nov. 201816 juin 2020
0

Duck tape :langue2:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer