moule femelle a bouchains

J ai eu une idee !
A bien reflechir, j ai pas re invente l eau chaude...
Je pense que ca a du deja se faire...

L idee, c est un bateau construction amateur economique.
Pourquoi pas en plastique (polyester monolithique), donc ...
Mais pour ca, faut un moule...
Pas cher...

Donc, l idee, c est de faire un moule femelle, a bouchains, uniquement avec des plaques de melamine stratifie...
pas de preparation de moule, a part cirage bien sur...

C est pas cher, rapide, etat de surface lisse, reste a travailler les bouchains.(joint conge epoxy ?)

Ca existe ?
C est possible ?
Vous avez deja fait ?

Vous en pensez quoi ?

L'équipage
06 oct. 2005
06 oct. 2005
0

encore plus simple
le "placoplastique" (voir LN des années 70...

1 seul marbre (possibilité de faire de l'infusion donc réalisation de grand module seul)

1 manequin femelle (donc réalisation à l'endroit ...pas de retournement de coque)

finition gelcoat (plus résistant que la laque )

que du bonheur....

en tout cas c'est l'option que j'ai choisi pour la construction de mon proto de 8.50m

06 oct. 2005
0

expliques un peu mieux.......
ca me semble interessant

06 oct. 2005
0

Attendu qu'il faut un "moule" parfait
il faudra le moule du moule en mâle, même s'il est fait de bric et de broc et du melamine mince pour obtenir certains rayons de courbure (est-ce que çà suivra d'ailleurs, rien n'est moins sur).

AMHA je verrais mieux faire une coque en CP stratifié. En neuf, çà fonctionne et c'est éprouvé.

06 oct. 2005
0

Salut
Sinon il y a la methode KSS de chez Kelsall:

Sans completement en arriver à cette methode (car j'ai un doute sur la forme de la carene à l'arrivée, mais il parrait que c'est tout à fait correct) j'envisage de construire mon prochain cata en sandwich airex/vinylester/polyester avec une construction en flat panel sur manequin (donc à bouchains).

Gain de temps conciderable / à un latté de mousse ou une construction mousse classique.

Séb

06 oct. 2005
0

Tu as été plus rapide...
...que moi à rappeller cette vieille technique bien intéressante. La société bordelaise qui était derrière ce procédé s'appelait "Fourniplast" je crois. Le principe consistait à fabriquer à plat sur un marbre les bordés développés d'une coque à bouchains vifs. C'était du stratifié classique mat+roving+résine. Ces bordés étaient ensuite assemblés sur une structure minimale et collés entre eux par stratification. Simple. La formule n'a sans doute pas connue le succès qu'elle méritait auprès de constructeurs amateurs, alors très orientés vers le ferro-ciment...
Le collage par stratification d'éléments pré-existants est très solide. Les fameux Chassiron de Richard étaient ainsi l'assemblage de deux demi-coques préalablement moulées.

06 oct. 2005
0

non je ne t'ai pas doublé
j'ignorais le procédé que tu décris. Je parlais d'une construction CP classique recouverte ensuite de polyester. Autant c'est scabreux sur un cp usagé qui a déjà repris de l'humidité, autant çà marche en neuf.

06 oct. 2005
0

Les gros
Thoniers sont fabriqués à St Cyprien en monolitique de cette maniere la.
Sauf que ce sont des plaques rectangulaire qui sont utilisés, agrafés sur manequin puis stratés de l'interieur.

Séb

PS: J'ai utilé un peu ce procedé la pour construire un cata de 9 metres qui navigue toujours... et j'espere pour longtemps

06 oct. 200516 juin 2020
0

Voilà une
moule femelle,
mais c'est une coque en forme
sorry
:oups:
non! pas la tête :mdr:

06 oct. 200516 juin 2020
0

Vlan ! sur la tête..
De bouchot la moule kiwi, le monsieur a dit :
"moule femelle de bouchot".
Mais là j'avoue qu'on ne voit pas bien le sexe ???

Heuuu, pareil....pas la tête.

07 oct. 2005
0

dans cette taille de bateau
la strate dans un moule femelle somme toute rudimentaire n'est pas simple.....(pas de basculement du moule, donc tout en échafaudage :-( :-( :-( :-()

dans la méthode placoplastique, on doit garder une partie de la strate structurelle transversale à faire après strate de liaison

on peut aussi faire du sandwich sans aucun problème (sur marbre, on fait la 1ère peau + ame moins 5 cm tout autour) on assemble les panneaux sur la bande des 10 cm libres, on colle de la mousse un peu moins épaisse pour quelle soit affleurante à celle des panneaux et on restrate la 2ème peau (comme la coque a deja de la tenue, on peut le faire de l'intérieur par bandes transversales)

la finition extérieure se limite au bouchain sup, à l'étrave et au tableau. les autres bouchains étant masqués par la sous-couche époxy

en dernier lieu, avec la version démo de Rhino, il est très facile de tracer le développé de chaque panneau, que l'on peut tracer sur le marbre afin de ne strater (par infusion :-) ) que les panneaux bien définis (moins de pertes)

dernière astuce pour ceux qui payeraient leur emplacement, pour occuper moins de place au sol, construire en premier le pont puis le suspendre au plafond (pour 10m, un pont en sandwich doit peser moins de 120KG)
puis faire le marbre de ses panneaux de bordé, les strater, les détourer, les stocker sur chant de chaque coté dans le bon ordre de pose
en dernier lieu, monter son manequin femelle et faire l'assemblage des panneaux
poser la structure (varangues carlingues cloisons) ponter par abaissement du pont juste au dessus ;-) , poser les capots les hublots et finir le reste hors du hangar... :-) :-) :-) :-) ;-)

09 oct. 2005
0

là il est un peu tard
minuit TU, le fil restera en première ligne pour une réponse plus détaillée ce soir (dimanche ;-))

0

totor ton idée
est tres bonne mais deja connu,d'ailleurs guy saillard commercialise un plan de 10m a bouchain pour cette methode de strate ,mais c'est mieux en sandwitch car il y a de grands panneau plat,je pense aussi que cette methode est meilleure que le placoplastique car il n'y a pas de reprise de collage apres sur les bouchain car tout est stratifié en meme temps ;ouf

08 oct. 200516 juin 2020
0

c est bien que tu repondes au sujet aussi,
Batelier, parce que je m interrogais sur ta methode...
J ai quand meme un truc qui me chiffonne...
En fait, si j ai bien compris, tu fais la moitie du boulot a plat, tu mets dans le moule apres, et tu finis la peau interieure . C est ca ?
Le panneau que t as fait a l exterieur n est pas trop rigide pour le mettre en forme ?
Qu en est il au niveau des bouchains ? c est assez solide ? Tu reprends par une strat exterieure apres, comme en CP epoxy ?

En fait, je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre par tout le monde. :-(
La methode dont je parlais , c est juste comme Ben'To fait ses bateaux ( ou faisaient, ils en sont peut etre a l infusion ), il n y a que le moule qui change...
A la place de construire une pre-forme, avec tout le travail de finition que ca sous entend, puis par la suite faire le moule, la, on a le moule tout de suite, et net de finition. Non ?
C est possible de le faire basculant pour bosser dedans aussi...
Apres, c est de la strat de contact simple, de la barbouille, quoi ...
Avec ou sans sandwich, peu importe..
Quelles contraintes, quels problemes je pourrais avoir ?
Est il possible de scarfer du melamine ? est il possible d obtenir une belle courbe avec du melamine ? Peut on forcer un peu sans que c a eclate (bon rayon de courbure )? La couche de plastic se decolle pas a la resine ?

Euh, d ailleurs, polyester ou epoxy ?
Non, apres, ca....

Merci !!!
;-)

09 oct. 2005
0

Voir le projet...
Furtif 60, un Open 60 à bouchains construit sur le mode (et son évolution 40 pieds: www.seasailsurf.com[...]er.php3 )

Bon évidemment ces deux là sont en carbone/kevlar epoxy mais l'idée est la même.

0

le melaminé
c'est les panneaux de coffrage pour le btp?
si c'est ceux la tu peux les cintrer et les scarffér

09 oct. 200516 juin 2020
0

agglo mélaminé
deux qualités suivant l'épaisseur de mélamine, mais même la meilleur qualité ne se prête pas aux scarfs (du moins pour la finition du raccord)

d'autre part la finition n'est pas "top" (l'aspect est loin d'être lisse)

en dernier lieu, pour un moule suceptible d'être manipulé (basculé) le coût d'un tel moule (et de sa structure) pour 1 ou 2 bateaux ne serait pas amortis

la construction sur marbre (agglo + "formica de contre-balancement) lié à l'assemblage sur manequin femelle très succinct (5 couples pour un bateau de 11m)limite fortement les coûts

les panneaux monolythiques se ceintrent très (trop, parfois..)facilement

les panneaux sandwiches aussi tant qu'on à pas stratifié la peau intérieure.

l'assemblage ne pose pas de problème .
tous les multi et une bonne partie de mono sont straté en plusieurs morceaux réassemblés par stratification interne. on éssaie de cacher au maximum ces liaisons sous l'antifouling, l'antidérapant, des rails de fargue, des calepieds.....sinon, on rainure un peu la liaison, on charge de gelcoat de finition et on ponce....

dans tous les cas, l'astuce consiste à avoir le moins d'épaisseur possible sur la zone à restratifier (voir croquis) pour éviter les risques de fissure

09 oct. 2005
0

l'infusion, c'est quoi? au juste
je connais assez bien la stratification traditionnelle et le projeté, mais pas l'infusion

et j'aimerai me coucher + instruit ce soir que ce matin

merci pour votre aide

amicalement

09 oct. 2005
0

infusion
procedé qui consiste à "infuser de la résine dans des tissus

1) on gelcoat le moule
2) on dépose toutes les couches de tissus
3) on plaque du tissus d'arrachage
4) on pose un tissus drainant
5) on pose une bache à vide
6) on fait le vide
7) on laisse rentrer la résine par aspiration
8) on attend
9) on démoule
10 on a tout raté et on recommence (non , je déconne)

ça c'est le principe, mais il y a des variantes...

vide périphérique ou central, infusion périphérique, central ou multipoint, tissus drainant ou tissus technique diffusant.......
en tout cas l'intéret, c'est que tu peux faire des grandes surfaces de strate seul...

09 oct. 2005
0

Batelier,
une petite question sur ton croquis:

Si je comprends bien, tu ne fais pas de reprise de strat exterieur, juste un congé+reprise de strat interieur ?

Séb

09 oct. 2005
0

comment
fais tu pour tirer les bordés sur les gabarits femelles, tu vis ou t'as une autre methode ?

09 oct. 2005
0

avec le vide
la résine va partout y compris en montant

elle se répartis concentriquement par rapport à son point d'infusion

c'est une technique très bien maitrisée en monolythique, un peu moins en sandwiches car la vitesse du flux entre moule et mousse et entre mousse et film à vide peut être très différente et là, cela pose des problèmes de zones non imprégnées :-( :-( :-( :-( :-( :-( :-( :-(

c'est arrivé à presque tous les chantiers dans leur phase d'éssai

0

batelier
tu pourrais pas nous faire un petit dossier sur ta methode je crois que ca interesserai du monde?

13 oct. 2005
0

ah, ca serait parfait...
si tu pouvais nous faire un dossier...
Bonne alternative a la methode que je decrivais...

Encore un truc, (je suis casse bonbon...) , as tu des infos sur les melamines ? Tu disais qu il y a deux types ...
Lequel prends tu pour faire ton marbre ?
Peut etre c est autre chose ?

Euh, sinon, ton chantier est dans quel coin ?

Merci Vincent ! ;-)

09 oct. 2005
0

il y a 30 ans
St gobain DVT mettait au point l'injection sous vide

quelques temps avant, la DCAN de Tarbes avait éssayee d'injecter de la résine entre moule et contremoule avec pour résulta un surpoids de résine égal à la déformation des moules sous la pression d'injection

le fait de faire le vide et d'injecter de la résine sous pression fut un + qui permettait en plus de se passer de contre moule (cher) et le remplacer par une bache à vide (latex, film polyvinylique ....)
les avancées sur les résine on permis de diminuer la viscosité dans de telles proportions que l'on n'est plus obligé de mettre de la pression sur la résine (en plus du vide) mais hormis cette avancée, c'est toujours la même technique vieille de 30 ans :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

09 oct. 2005
0

merci beaucoup pour cette explication très claire

mais comment est on certain que la quantité de résine infusée est bien répartie de manière homogène et comment contrôle t' on cette répartition, contrôle étant pris dans le sens pilotage de l'action?

en effet le vide en question n'affranchit pas de la gravité terrestre et la résine doit avoir tendance à se concentrer vers le bas meme si la pression est strictement équivalente partout

mais peut etre est ce une question un peu bebète qui ne se pose pas dans la réalité

micalement

09 oct. 2005
0

pas de strate ext.
sinon , trop de finitions ....
et j'utilise cette méthode justement pour minimiser les ponçages

donc sur l'étrave, le bouchain sup et le tableau, je fais une reprise de gel-coat (la moins large possible) poncée au 400 à sec puis tamex 600 puis tamex 800 puis pate à lustrer 1000

les bouchains sous la couche d'antifouling sont traité au mastic epoxy avant sous-couche du même métal

pour éviter les manipulations , la coque étant construite à l'endroit, je la bascule sur un coté à 45° environ (calée sur son panneau intermédiaire), je fait le boulot de finition sur une 1/2 coque puis je bascule de l'autre coté.... sans le lest, l'opération est facile à faire

10 oct. 2005
0

oui
je visse au niveau des couples mais surtout, je mets du double face sur mes lisses (ponctuellement) et du schotch caustaud à l'extérieur , entre les lisses(ça remplace le "cousu") et puis je strate quelques patches pour que ça tienne
une fois ces patches pris, j'enlève les vis je jointe les deux panneaux avec un trait de gelcoat puis je fait ma strate de liaison.

au départ, je pose le panneau de fond et un panneau de chaque coté. j'assemble en bossant depuis l'extérieur du bateau. je rigidifie et je peux ensuite poser les autres panneaux de bordé en bossant depuis l'intérieur (masque et ventilation impératif !!!!!!!)

09 oct. 2005
0

c'est vraiment pas bete comme méthode
et meme très intelligent

encore merci pour ces renseignements

amicalement

11 oct. 2005
0

c'est une méthode assez connue
les seuls "progrès" (mais d'autres l'on peut-être fait avant moi sans s'en venter :-D :-D :-D :-D )à mes yeux sont 1) le tracé numérique 2) l'infusion
ce qui permet de faire une grosse part du boulot tout seul

mais il faut quand même un coup de main pour placer les panneaux dans le manequin ( c'est pas que ça soit lourd, mais c'est encombrant et plutot sujet à se tordre dans tous les sens ...c'est pas du CP ;-) )

pour faire un dossier ça prend du temps mais je vais voir.....pour le régulateur d'allure, j'avais délégué.... :-) :-) :-) :-) :-) :-) et c'est notre ami Suisse qui si était collé :bravo:

14 oct. 2005
0

justement pas...
de mélaminé pour le marbre

j'utilise du "contrebalencement" en collage vynilique sous vide sur de l'agglo hydro de 16 mm.

le contrebalencement est un lamifié (formica ou polyré...par ex)qui est utilisé en peau int. des meubles (si on ne plaquait du "formica" que sur une face, tout se gondolerait suivant les changements d'hygrométrie)

il est + fin, mais nettement moins cher et il a une surface bien plus lisse que l'agglo mélaminé
en plus il permet de démouler plus de pièces sans partir en co.ille

son plus gros défaut est justement sa finesse : le moindre grain de poussière au moment du collage entre "chair et peau" risque de se voir, c'est pour ça que je ne le colle pas à la néoprène (encore qu'il existe de la néoprène pistolable....)car la moindre surépaisseur engendre des catastrophe esthétiques

pour la dernière question, je suis sur la rochelle

14 oct. 2005
0

construction plastique sans moule
Salut...pourquoi faire un moule il existe d'autres procedés par exp.construire la coque en airex ensuite stratifié l'ensemble en resines epoxy...voir societe Sicomin a chateau neuf les Martigues.. a+ j-l p.

14 oct. 2005
0

construction sur manequin
connu depuis très longtemps

comme le strip-planking, cette méthode (si elle permet de faire des coques en formes) impose de longues séances d'enduit ponçage :-( :-( :-( :-( :-( :-( :-( :-(
j'ai assez donné sur le bateau des autres pour éssayer de m'en passer sur le mien :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-)

17 oct. 2005
0

faudrait voir....
mais je pense que si tu mets un couple tous les 1.50m, avec du melamine ou autre de 9mm, par exemple, et des especes de lisses en bois style 15 ou 20 par 40 mm sous le melamine, on va dire 3 par bouchains, ca doit pouvoir le faire, non ?
Sachant que tu vas pas non plus trop faire le guignol dans le moule, a part pour les joints conges et la "wax" .
Faudrait voir, en fait...
pour un 8 m, ca fait environ 6 couples.
Dis moi, Batelier, qu est ce que tu appelle "contrebalencement en collage vynilique sous vide sur de l'agglo hydro de 16 mm " ? :-(
Agglo, je vois, collage vinylique, aussi, hydro, ok, 16mmm, c est bon, mais contrebalencement ?
Tu mets ca des deux cotes ?
C est un film autocollant qui sert pour pas tacher les etageres avec la confiture ?
(et faire des bateaux, accessoirement... ;-)
T aurais pas une reference sur le net, avec photos ? (si tu as ... )

pour la derniere reponse, je suis loin de La Rochelle, mais je suis susceptible de passer pas loin du tout vers decembre... si tu m invite !...

;-) ;-) ;-)
Merci pour ta patience...
Salut Vincent !

18 oct. 2005
0

contrebalancement
"formica" mince, blanc , brillant et très lisse qu'on utilise en contre-face pour éviter les deformations qui pointeraient le bout de leur nez si on ne collait du "formica" que d'un coté.
j'utilise "formica" comme nom générique d'un matériau, comme on dit "frigidaire" ;-)

pour un moule femelle de 10 m, je suis toujours septique sur un moule non structuré...mais l'aventure peut être tentée

14 oct. 2005
0

un détail
il faut quand même construire un manequin (mâle) très serieux, alors que pour l'assemblage de mes panneaux, 5 couples (femelles) suffisent... ;-)

17 oct. 2005
0

rectification....
faut lire " 3 par panneau " , pas "3 par bouchains" ;-)

0

bonjour
je recherche de la doc sur le placoPlastic
merci
jp.cazaux40@wanadoo.fr

28 mai 2011
0

fait du flat panel , a bouchain plus simple que le placoplastic

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (17)

novembre 2021