mouillage secondaire

Bonjour à tous,
peut être une petite idée de votre part ?
bateau / swit trawler 42, mouillage principal / 1 delta 25kgs et 60 m de chaine de 10.
Je viens d'acquérir une 2eme ancre delta de 25 kgs (j'ai trouvé la tenue de la 1ere excellente) et 100 m de cablot de 28 mm...
Mon problème: la 2eme ancre ne rentre evidemment pas dans le davier principal ni dans la baille, je l'ai donc stockée dans la soute arrière (pas pratique si elle doit être utilisée en urgence ...) je souhaite pouvoir utiliser mes 100 m de cablots soit en mouillage secondaire soit pour une éventuelle remorque si le cas se présente ...
Pensez vous que dans cette optique, je puisse me passer de chaine (ce qui va encore compliquer la mise en place du mouillage secondaire) et prendre directement ma 2eme ancre sur le cablot étant donné qu'il s'agit d'un mouillage de secours que je n'utiliserai que trés rarement ?
merci de me donner vos avis et expériences ...

L'équipage
09 sept. 2018
09 sept. 2018
0

depend de ce que tu veux en faire. securiser le 1er? empennelage d'ou pas de chaine.
Secondaire si perte du premier, chaine a minima (20m), de toute façon en general on file a terre au plus vite ;)?
Quand à un 2e mouiillage leger, rien ne vaut l'ancre legere avec bout plombé

09 sept. 2018
0

Un mouillage règlementaire minimum est constitué d'une ancre suivie de 8m de chaine dont la présence sert de lest pour maintenir au maximum le jas de l'ancre à l'horizontale sur le fond, suivi de 30m de câblot.
Sur ce principe on peut envisager des variantes pour un mouillage secondaire.
Aller chercher une ancre de secours à l'arrière alors qu'on veut s'en servir à l'avant n'est pas très logique. Ou alors pourquoi pas un mouillage arrière complet.
Un mouillage de secours ne doit pas être vu comme utilisé rarement (heureusement) mais comme un mouillage efficace et rapidement mis en place quand on en a vraiment besoin.

09 sept. 2018
0

c'est exactement mon raisonement mais , un mouillage arrière nécessiterais un guindeau arrière un système de davier basculant spécifique etc ... le coup exploserais à mon avis .
En fait mon problème se résume au fait que la place idéale de ma 2eme ancre serait à poste à l'étrave et que je ne vois pas trop comment l'intégrer à ma delphinière pour que cela ne gêne pas la 1ere ancre lors de ses mouvements, que cela soit relativement esthétique pas dangereux sur lepont lors des déplacements et efficace lorsque j'en aurai besoins ...
j'ai 2 bailles à mouillage separée à l'avant et mon mouillage de secours rentre dans la 2eme baille '100m de cablot et 25 m de chaine de 10)
mais comment positionner la 2eme ancre ...je ne vois pas .

10 sept. 2018
0

C'est le coût qui exploserait, et rien ne vous oblige à installer un appareillage compliqué pour une ancre qui ne servira qu'en cas d'extrême urgence ou pour les mouillages pique-nique quand on n'a pas envie de faire un aller-retour vers l'étrave. Un bon taquet avec contreplaque, au mieux un bittard qui permettra de faire plusieurs tours de chaîne sans entamer la surface du pont puisqu'il est presque toujours doté d'une embase. Une bonne paire de gants et beaucoup de discernement quant au choix du poids de l'ancre qui doit pouvoir être manipulée sans risquer de se froisser quelque chose, surtout quand ça secoue :)

10 sept. 2018
1

Bonjour,
Vous n'avez pas un taquet digne de ce nom à l'arrière de votre Trawler42 pour y frapper la ligne de mouillage au moins le temps de l'accroche ?
Notre ancre de miséricorde à nous est placée à l'arrière, dans un coffre pour elle toute seule avec tout ce qu'il faut de câblot. En navigation elle est accrochée au balcon par l'intermédiaire de la chaise hors-bord qui ne sert que près des côtes et par temps calme puisque c'est le moteur d'annexe (6CV) qui prend alors la place.
En cas de grosse urgence ou quand l'étrave est devenue un endroit infréquentable, la meilleure solution est d'avoir un mouillage de secours à portée de main, en particulier par navigation en solitaire ou équipage réduit, surtout par gros temps.
Donc le coffre arrière, excellente solution. Placez-y une paire de gants, une ligne longue et solide, l'aussière à portée de main prête à être ajoutée à la chaîne et s'il n'y a pas de taquets assez gros et bien accrochés, vous trouverez bien la place pour un bittard costaud avec contreplaque mastic isolant l'eau comme les métaux entre eux qui ne vous servira peut-être jamais mais le cas échéant pourra faire la différence entre un bateau sauvé et un bateau perdu. Sinon c'est le BIB......

10 sept. 2018
0

P.S. Une fois l'ancre accrochée proprement et si les conditions le permettent vous pouvez ensuite ramener la ligne à l'étrave la faisant passer par davier, chaumard, guindeau, etc.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (115)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021