Mouillage sans chaine, Ultraline d'Ultra Marine

Pour le mouillage, qui ici utilise du bout, pas de chaine, une bonne ancre, et une longueur appropriée ?

Je suis tombée sur des vidéos racoleuses-commerciales d'Ultra Marine à propos de leur Ultraline. Leur produit est à un prix ultra-luxe , mais l'idée ne me semble cependant pas totalement idiote : un bout plat avec enrouleur.

Bilan : beaucoup + de longueur disponible pour un encombrement minimum

Je rappelle que si on balance l'ancre à 7 mètres de fond, une pente à 5%, 35 mètres de longueur, ça fait un angle de 8-9°. Dans un sol "parfait" (rêvons) l'efficacité d'une ancre DELTA est de 80%.

Cette histoire de bout plat, c'est une galette de 50cm de diamètre, qui pèse pas lourd (si on exclu leur bidule brillant en intox luxueux), et qui renferme 80 mètres de bout. (dans les même calculs théoriques que juste avant, on passe à une profondeur max de 16 mètres)

Est-ce que l'un d'entre-vous a creusé ce sujet de bout plat ?

Outre leur tarif pharaonique, ce qui me chagrine dans leur bout-plat chez Ultra Marine c'est qu'il est en Dyneema et donc, je suppose, n'a pas d'élasticité. Il y aurait bien une version en polyester (probablement + élastique) mais sa résistance est moindre (et sa résistance au ragage également).

Qui a déjà consacré quelques neurones à ce sujet ?

L'équipage
11 mai 2017
11 mai 2017
1

Ce n'est valable qu'à 2 conditions, avoir la place(zone d'évitage) et connaître le fond, tu fais cela dans les atoll, je te donne pas 2 heures pour être à la dérive !!!

12 mai 2017
0

c'est utilisé partout en baltique/norvège, mais pour l'amarrage arrière.

au bout du rouleau de sangle ils mettent soit une canne pour crocher les anneaux de bouées , soit l'ancre arrière.

12 mai 2017
0

J avais lu plusieurs temoignages d Americains sur le mouillage tout textile. Ca vaut pas une etude comparative mais les temoignages etaient quand meme concordants.
Ils etaient tres satisfaits de la tenue, mais mettaient 150 metres de mouillage... pas realisable partout.
Ensuite , plat ou pas , c est la resistance et l elasticite qui va compter.

Personnellement comme je suis pour l elasticite maximum, je met beaucoup de chaine qui ne se tend jamais a cause du poids. Je ne ferai jamais un mouillage en dynema...

12 mai 2017
0

Il y avait un message sur ce forum, indiquant que ce type de ligne l’énervait particulièrement au mouillage, car cela fait un raffut monstre lorsqu'il y a du vent. (la ligne se met à battre)
(ce qui l'énervait, c'est que d'autres en utilisent, donc pour l'utilisateur principal, cela doit être pire)
Après, j'imagine que si la ligne plonge rapidement dans l'eau, ca doit faire moins de bruit que de l'utiliser en attaque arrière, généralement plus longue et moins tendue.
 
Sinon, personnellement, je boycotte tous les produits où le vendeur se fait plus de 80% de marge, ce qui est le cas à l'évidence sur ce produit, vu ses tarifs délirants.
(mais on doit trouver pleins de concurrents pas chers, vu que c'est très répandu dans le nord)
 
Sinon, je crois qu'il est interdit en France d'avoir un mouillage principal 100% textile ... Il faut quelques (genre, 5 ?) mètres de chaîne, ce qui n'est pas plus mal pour le ragage.
 
Enfin, il est absurde d'avoir du dynema pour cet usage, il est largement préférable d'être moins solide dans l'absolu mais plus souple. (chêne, roseau, toussa...)
 
Ah, sinon, je continue à rappeler qu'un mouillage 100% chaîne n'est théoriquement pas optimal.

12 mai 2017
0

100% textile interdit ? ... la référence du texte de loi m'intéresse.

12 mai 2017
0

Supposons une profondeur de 5 mètres, et 35 mètres de mouillage textile (7 fois la profondeur).
Et imaginons un lest de plomb (densité supérieure à l'inox ou au galva) de 5 ou 7 Kg (ou 10Kg si vous avez envie) accroché à la ligne textile à 30 mètres de l'ancre (ou 5 mètres du bateau).
Bonne ou mauvaise idée ?

12 mai 2017
0

Bonne idée.
Par contre, mettre un peu de chaîne protège la ligne de mouillage du ragage sur le fond.
Et remonter une gueuse au bout d'une corde, puis l'ancre c'est quand même moins pratique que de remonter que de la chaîne.

12 mai 2017
0

bonjour ,
je ne suis pas du tout pour ce système ,
mais il y a une solution c'est de faire descendre sur la ligne
un poids important retenu avec une bosse dont on règle la longueur en fonction de la profondeur .
pour remonter on laisse le poids au fond la ligne va coulisser et le poids sera remonté avec l'ancre
évidement si c'est dans des laminaires ça risque de faire un sacré paquet .
mais rien n'est parfait
alain

12 mai 2017
0

Poids de 10kg = environ 5 m de chaine de 10. Sachant que la gueuse est d'autant + efficace qu'elle est près de l'ancre (cf les Alain.....)
Conclusion??? ;-)
PL

12 mai 2017
0

@BlackNav et @MANAHIKI , je comprends votre remarque mais ce que vous n'expliquez pas c'est que partez avec l'hypothèse (sans la dire) qu'il y a un guindeau électrique.

Forcément avec un guindeau électrique ça change totalement la donne par rapport à "relever le mouillage à la main". Comment faisaient-ils avant (il y a pas si longtemps d'ailleurs) ?

Ah et MANAHIKI, c'est pas parce que 5m de chaine de 10 fait 10Kg hors de l'eau qu'elle fait un poids équivalent à 10Kg de plomb dans l'eau (la densité est différente). Bon ok, je chipote, mais on l'oublie bien trop souvent cette histoire de "poids dans l'eau".

13 mai 2017
0

@Karine: Tout a fait exact!! Mais, pour continuer dans le chipotage, il me semble que les gueuses sont en fonte.... Donc, kif kif!!
PL ;-)

12 mai 2017
0

Quand je vois comment ma chaine bien oxydée remonte bien propre, apres un coup de vent en Med, je me dis qu'autre chose que du métal n'aurait pas résisté à ce genre de traitement, également quand elle est prisé dans un objet inconnu au fond et que le guindeau ne peut la remonter, imaginer que ça puisse résister....
RÊVER , OU CAUCHEMARDER...

12 mai 2017
0

J'ai la sensation (mais ça serait un débat sans fin) qu'aujourd'hui les plaisanciers utilisent presque tous un lourd corps-mort dont l'apparence (mais pas la fonction) est une chaine et une ancre ;-) .
Ils s'en foutent que ça "croche" correctement ou non, ils balancent un poids tellement lourd qu'ils sont sûrs de ne pas bouger.

.
En quelques décennies les paramètres ont radicalement changé :
- bateaux beaucoup plus lourds
- fardage beaucoup + important
- bateaux beaucoup + les uns sur les autres aux mouillages

.
Ainsi pour "rêver" côte à côte dans la baie, chacun balance quelques centaines de Kg et les remontent au puissant guindeau électrique.

14 mai 2017
0

Je ne rejoins pas ton analyse. La tendance sur les 50 dernières années va à l'allègement progressif des bateaux par des matériaux et méthodes de construction plus performantes.
Les géométries d'ancres leur ont également fait faire des progrès substantiels en rapport tenue/poids.
Ceci a permis de limiter le poids des ancres.
Le poids d'une antiques CQR pour unnbateau classique qui fait 1T / metre de coque, c'est très lourd !
Pour remonter on utilisait un guindeau manuel ou un winch du bord, ainsi que les bras disponibles. Rien d'infaisable.

Pour le produit discuté, je ne l'evisagerais pas pour un mouillage principal à cause du risque de ragage sur le fond.
Je ne suis pas gêné par l'encombrement de mes 80m câblot+chaîne (ça rentre dans la baille à mouillage qui sert à ça). Pour un amarrage arrière c'est tentant. Si la sangle siffle trop, un rouleau de cordage toronné polyester ou polyamide (élasticité) devrait faire l'affaire, ça ne coûte pas très cher !

13 mai 2017
0

J'ai un truc qui ressemble beaucoup à l'Ultraline mais en beaucoup moins cher c'est l'Ankarolina (chez SVB). Je l'utilise avec une ancre Guardian et un bout de 4 m de chaine comme ancre à l'arrière et c'est pratique et cela tient bien (enfin l'effort n'est jamais très important). Sinon comme "bout to the tree" cela le fait aussi.

13 mai 201713 mai 2017
1

Je plussois à 200% pour dire que le raguage sur le fond n'est pas une légende... Un bateau n'arrête pas de "tirer des bords" au mouillage. Il faudrait donc LA condition idéale (1 chance sur 695,5) que du joli sable et rien sur le trajet du raguage. C'est pas une gueuse qu'il faut mettre, c'est un flotteur pour pas que ça frotte pas... lol.
Je plussois aussi à 199% pour l'élasticité. J'ai eu une avarie (guindeau à moitié arraché) car mouillé dans 2 m d'eau sur du sable (atoll) je n'avais laissé qu'une dizaine de mètres de chaine, il faisait beau... sauf qu'un coup de vent s'est levé avec création instantanée d'un super gros clapot (un bon mètre) et il y a eu un coup de rappel qui a arraché le support sur lequel était fixé le guindeau (Goiot manuel) Ridicule, honte à moi... d'autant que j'ai toujours eu des mouillage mixtes. Pour ce périple tourdumondiste j'avais 30 m de chaine + 50 m de bout sur un voilier lourd de 10,30 m.
Et pour ceux qui ont un guindeau, on fait comment pour tourner une sangle sur la poupée du guindeau ?
Pour l'amarrage AR (pas le mouillage), un bout de polypropylène qui flotte a bien des avantages.
Cordialement
Yves

13 mai 2017
1

on peut mouiller aussi sur câble avec une chatte ,si ça continue ça va finir avec les ancres génoise à jas en plomb et cigale en bois cerclé de fer ...
on dira ce que l'on eut concernant le mouillage ,celui qui tient le mieux
c'est celui qui est bien posé ,à la bonne longueur sur le meilleur fond
alain

14 mai 2017
0

Pour aller porter la aussière au bananier ou au pin de méditerranée c'est super .

Par contre sur une ancre tu oublie . Il y a sur le forum d'en face qui devient désert , au moins deux fils avec des fichiers Excel de modélisation de ligne de mouillage mixte , chaine + cablot.
Ca te permettra de voir que la meilleure tenue pour une longueur donnée est obtenue avec un mix chaine + cablot

Même si les ancres d Ultramarine sont excellentes avec leurs pointes inox plombées au plomb, toutes les affirmations marketing de leur distributeur tchèque ne sont pas a prendre comme religion !

14 mai 2017
0

Cocotier et non Bananier :-D

Le bananier est une herbe (donc pas très costaud) et non un arbre et de plus il ne pousse pas sur la plage.
C'est juste pour rigoler car pour le reste je partage ton avis.

14 mai 2017
0

Ben, en fait, c'est pas super fragile non plus un bananier ...
Non, le vrai problème, c'est qu'il a tendance à pousser dans les marigots putrides, et de ne pas avoir de super racines... Bref, on a tot fait de le déraciner si un bateau tire dessus :D

15 mai 201716 juin 2020
0

Traces enregistrées sur deux jours de bora, en Croatie, d'abord de l'evitage, puis du moteur, en circulaire, pour dégager la chaine coincée au fond par ? Eau trop trouble pour voir.
Imagine l'état d'une sangle ayant subi ce supplice...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (183)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021