Mouillage mixte et guindeau Kobra

Bonjour à toutes et tous,

Tous les guindeaux que j'ai pu utiliser jusqu'à maintenant avaient tous une ligne de mouillage tout chaîne et pas mixte, d'où ma question.

Comment gérez-vous le passage de l'épissure mixte en relevant le mouillage ?
J'ai une partie cabestan et un barbotin sur le kobra. Mais mon barbotin n'est pas mixte (et je n'ai pas vu de rechange qui le soit). Donc c'est assez inextricable pour moi puisque le câblot et à sa suite la chaîne doivent tomber dans le puits par "l'écubier" du corps du guindeau.
Merci d'avance,
Selim

PS. Une petite photo pour que vous ayez bien en vue le modèle.

L'équipage
24 juin 2020
25 juin 2020
0

Houlà, j'ai soulevé un problème insoluble ou vraiment trop simple ;)


25 juin 2020
0

Bonjour,

j' ai un guindeau Goïot 308 (avec barbotin et poupée du même côté), et je n' ai pour l' instant pas trouvé de solution "satisfaisante" pour remonter mon mouillage mixte (30m de chaîne de 10, et 50m de câblot épisser directement sur la chaîne).

C' est impeccable tant que la chaîne reste sur le barbotin, mais quelle galère à remonter lorsque je suis obligé d' utiliser la partie câblot.

A noter que ma ligne de mouillage principal est stockée dans la coursive, via un écubier sous la sortie du barbotin.

Pour l' instant, la technique "la moins pire" que j' ai trouvé pour remonter le mouillage en solo dans la brise est de remonter le câblot via un winch d' écoute dans le cockpit, jusqu' à ce que la chaîne soit à bord, puis mettre cette dernière sur le barbotin, puis me faire chier à rentrer le câblot par l' écubier facile à deux quand quelqu' un le tire de l' intérieur, mais pas possible en solo), et une fois tout çà dans l' écubier, il ne reste plus qu' à actionner la brinquebale pour les 30 m de chaîne.

A noter que le guindeau manuel installé sur le rouf à côté du pieds de mât, c' est génial, position parfaitement ergonomique et haubanage pour se tenir quand çà bouge, plus centrage des poids.

Gorlann


25 juin 2020
0

Sujet pas si simple,
j'avais déjà ouvert un fil en me posant la même question :
www.hisse-et-oh.com[...]otocole

A noter qu'aucun guideau horizontal Lofran n'est mixte ... Ce n'est pas une question de barbotin, c'est une question de principe :
comme le bout ne fait qu'un quart de tour, Lofran juge que cela n'est pas suffisant pour le labeliser "mixte". Seuls leurs guideaux verticaux le sont (et ils le sont tous, je crois)
Mais un certain nombre de leurs barbotins sont en réalités conçus pour être néanmoins mixtes. (pas de données, puisqu'ils ne l'indiquent pas)


25 juin 202025 juin 2020
0

j'ai le même que je suis en train de réviser ,il faisait disjoncter sans motif apparent .
c'est le roulement du bas dans le moteur qui se coinçait de temps en temps .
pour le bout ça doit fonctionner le barbotin accepte le cordage ,le toronné doit être compatible
je pense à du 16 avec une épissure cordage sur chaine classique .
alain


25 juin 2020
0

Pour le chat.
Je viens de changer mes deux roulements, celui du bas complètement grippé. Résultat disjoncteur off mais une recherche plus approfondie m'a permis de constater que mon câble d'alimentation était totalement oxydé, noir. Je ne doute pas, comme ancien pro, que tu as vérifié le câble.


fritz the cat:bine sur ,le joint spi du haut est monté à l'envers ,il faut que le ressort soit du coté du fluide ,ce qui n'est pas le cas d'origine ,on le remplit de graisse et c'est bon . évidement que j'ai contrôlé le câble et les sertissages . alain·le 26 juin 12:22
25 juin 202026 juin 2020
0

Merci pour les réponses,
J'ai effectivement essayé le câblot dans le barbotin mais je me suis dit que s'il fallait le tenir à la main ça ne le faisait pas trop.
Et une modif de "l'écubier" du socle... En ouvrant, par exemple, la partie avant de manière à pouvoir passer du barbotin au cabestan, ça choque quelqu'un ?
Si je suis pas clair vous dites ;)


25 juin 2020
0

Et l'entretien effectivement est sur ma liste... Et je pense qu'il va prendre du temps, il n'a pas été fait depuis 2013.
J'ose à peine m'en servir...


25 juin 2020
0

j'ai le sentiment qu'on ne veut plus s'occuper de la ligne de mouillage, le système doit être utilisable dans toutes les conditions et présenter tous les avantages (souplesse, tenue, légèreté, a poste en permanence). dans les années cinquante on préparait son mouillage en choisissant l'ancre et la ligne (chaine et/ou cablot). il me semble que pour un navire de cinq tonnes (9 m) la ligne de mouillage pourrait être en chaine de 8 avec ancre de 15 kilos maximum. donc sur un fond de 10 mètres environ 35 kilos à lever ce qui est possible à la main (à l'arrachement de l'ancre on utilise les mouvements du bateau). pour des bateaux de 20 mètres la question du mouillage ne se pose plus, le bateau supporte un poids de chaine conséquent et donc la ligne est totalement en chaine avec un guindeau fort pour lever la ligne. la baille à mouillage est placée pour centrer les poids le mieux possible. la question se pose pour les bateaux entre les deux tailles et il faut faire des choix en privilégiant le mouillage si on veut avoir une ligne efficace et sécurisante en toutes situations c'est à mon avis une question d'état d'esprit. nos bateaux de série sont conçus pour les marinas et le mouillage répond à une mode (ancre sur davier, guindeau et chaine de grosse section) qui vous place dans la catégorie des navigateurs baroudeurs. Qui dispose de deux ancres et utilise une ligne plus légère pour les mouillages temporaires? selon sa façon de penser on adapte l'ensemble ancre/chaine/cablot et guindeau ainsi que le puits à chaine et la baille à mouillage. il n'y a pas de solution universelle mais je suis preneur si quelqu'un a une solution. cordialement à tous.


fritz the cat:mon ancre spade de 15kgs et 50m de 10 ,à la main pas possible surtout sur mon boat j'ai le mat dans le dos ,donc il me faut absolument un guindeau fiable .mon petit voilier de 9m fait 6t en charge minimum .·le 26 juin 12:25
lebarbichu:Je te rejoins là-dessus. Quand j'ai commencé la voile avec mon père on sortait le mouillage à chaque fois et il n'y avait évidemment ni guindeau ni baille... Maintenant que la technique a évolué je ne fais plus pareil. Premier point je n'ai pas la place de mettre plusieurs ancres dans les fonds ou amarrée à la cloison principale. J'ai aussi un bateau de série et ce n'est pas prévu. Donc je m'oriente vers un mouillage principal le plus polyvalent possible. Une ancre légère pour les mouillages arrières, et en fond de coffre une ancre démontable qui servira d'ancre de miséricorde (comme on disait). Et comme j'aime bien aller vite sans trop tanguer, j'essaie d'alléger ma baille à mouillage qui n'est bien évidemment pas au pied de mat :) Voilà,·le 26 juin 21:24
26 juin 2020
0

Les barbotins mixtes sur un guindeau horizontal c’est plutôt générateur d’emm.. voir d’accidents. Le mieux est souvent l’ennemi du simple si on veut rallonger le mouillage plutôt qu’un câblot suffit de prendre un diamètre inférieur de chaîne avec le barbotin adapté et de prendre un ou deux grades au dessus pour conserver voir augmenter la résistance à la rupture.
Et si on veut conserver une longueur égale on allège le poids à l’avant, c’est bon pour les performances et le confort sous voiles.
Enfin pour être cohérent faudrait déjà choisir une ancre performante et bien dimensionnée comme les Spade ou les Rocna.


lebarbichu:Oui l'ancre du mouillage principal est choisie, et c'est une moderne. Je ne dis pas laquelle, je ne veux pas de guerre de religion dans ce fil ;)·le 26 juin 21:25
26 juin 2020
0

il serait possible d'adapter la méthode de GORLANN en fixant le cablot sur la chaine à 1,5 m de l'extrémité et en défaisant l'amure de la chaine pour allonger le mouillage. en remontant on procède en utilisant la poupée pour le cordage puis quand la chaine est à bord on fixe à nouveau son amure et on rentre l'extrémité après l'avoir passée sur le barbotin. on termine au guindeau. c'est donc un peu plus long en manoeuvre mais il est facile de gérer le cablot qui sinon ne rentre pas dans la baille à mouillage facilement. cette méthode permet de garder une chaine de section forte avec une longueur modérée pour ne pas alourdir l'avant. cordialement.


26 juin 2020
0

J’ai une manille Kong qui permet de reprendre la chaîne sur le câblot et inversement mais ça suppose de défaire l’etalingure en s’y prenant bien avec méthode c’est assez facile pour la remontée c’est plus compliqué . C’est pour les conditions extrêmes que j’espère ne jamais rencontrer. J’ai étalé du
Mistral à 50 noeuds constants pendant deux jours sur fond de bonne tenue 6 mètres et 40 mètres de chaîne. J’avais quand même préparé un câblot de 30 mètres pour allonger le mouillage au cas où.


26 juin 2020
0

J'ai laissé tomber cette lubie récente (15 ans) et méditeranéene du mouillage mixte en Bretagne, c'est toujours un coup de sress et pas confiance dans un cablot qui rague soit au fond soit dans le davier... je suis repassé au tout chaine sur le mouillage principal sur mon canot acheté en Med et équipé de façon folklorique.
C'était, comme tu le fais remarquer, un bordel avec le guindeau.
Faut dire qu'une centaine de kg de chaine en plus (50m) ne change pas grand chose sur mon bateau qui fait déjà une quinzaine de tonnes.


30 juin 2020
0

Oui je comprends mais sur me mien qui flirte seulement avec les 6 tonnes, j'avoue que j'aime pas l'idée du poids sur le bout du nez. Et que je souhaite avoir une ligne qui fasse 100m.
Donc je cherche... :)


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer