Mouillage arrière pour béquiller

Bonjour
Quelle taille de mouillage faut il mettre en place à l arrière avant de béquiller, cas d un Attalia 32, 4 tonnes ?
S agit il d un mouillage de principe le temps que le bateau se mette perpendiculaire à la pente ? Ou est on supposé résister à un vent fort sur le travers si l on prévoit de rester plusieurs marées ?
Merci de vos avis

L'équipage
01 mai 2021
6j
0

ben ça dépend ! Je pose une ancre 16 kg à l'avant avec de la chaîne de 10 et une 12 kg à l'arrière avec de la chaîne de 8. Mais si le vent (ou le courant de travers) est fort le bateau risque de se mettre par le travers. Si l'avant est fixé à un quai et que l'endroit est exposé le plus fort possible à l'arrière. Chaque cas est particulier et les conseils que je donne seraient stupides dans bien des cas. Il faut alors penser au pire mais sans aller quand même jusqu'au tsunami.


0

Le mouillage arrière est fait pour maintenir un bateau aligné dans une direction donnée:
par exemple en rivière ne pas se mettre en travers du lit ou en mer pour un échouable faire en sorte qu'arrivé et immobilisé perpendiculairement à la côte, il ne soit pas mis de travers et poussé de plus en plus haut à mesure que la mer va remonter ET !!!!! attention au sens d'évolution du coeff de marée !!!!!. Toujours penser que l'échouage n'est pas une fin en soit et qu'il va falloir impérativement pouvoir repartir. Le mieux est d'avoir la patience d'attendre, bateau verrouillé, l'étale de marée haute


Kaj:oui ! c'est ce que je fais et ce que je pense·le 03 mai 08:38
0

bjr

lors d'un bequillage et je le fait assez souvent systemetiquement je met une ancre sur l'arriére . ça maintient bien le bateau et pour le depart ça permet de se dehaler facilement .
J'ai une ancre de 5kg en alu demontable fort pratique avec un bout plombé pour maintenir l'ancre à plat dans le fond et eviter qu'il soit pris dans les helices d es autres bateaux de passage .
mon bateau fait 6.5t


0

Sur mon Attalia j ai ,comme calypso ,une ancre allu démontable de 5 kg et un bout de chaîne d une dizaine de mètres plus cordage qui me sert entre autres à cet usage.


0

par vent de travers, quelque soit les mouillages AV et AR, s'il y a bp de vent ou bp de courant (mais surtout le vent), sauf à poser de très lourdes ancres, ça ne tient pas,seul le mouillage qui fait tête sur 1 ancre tiendra sauf lors d'un cyclone
en général on a 2 mouillages, un lourd et un léger, alors on met le lourd devant (au cas ou il faut faire tête si le mauvais temps arrive) et le léger à l'arrière, pour ma part c'est 14 et 10kg.
et qd on mouille de la sorte, on s'affranchit de la mto, parce que récupérer le mouillage AR qd ça piaule vent de travers, c'est pas triste et s'il n'y a pas de place d'évitage, c'est la cata
JL.C


Calypso2:generalement lorsque le bateau est sur les bequilles il ne craint pas le courant ni le vent ,ni l'évitage ·le 02 mai 21:03
outremer:Logique mais pour repartir il va bien falloir les enlever. ·le 02 mai 21:24
Calypso2:logique... alors on enleve en dernier l'ancre arriére , mais je ne voie pas un bateau se mettre sur bequille par mauvais temps avec des rouleaux ou une mer creuse ·le 02 mai 21:31
simbad:José, c'est un peu dans cet ordre d'idée que je suis intervenu, et même sans béquiller des fois on doit mettre 2 mouillages, Sauzon par exemple, il y a lgtps... JL.C·le 04 mai 15:14
0

D'habitude quand on échoue volontairement, soit on est dans un lieu d'échouage habituel fait pour, soit on dispose à bord de tous les moyens utiles ou nécessaires (du poids et du volume en plus) à sa pratique sauvage et on le fait en fonction de la MTO de son évolution et des possibilités du terrain. Et quand on met un mouillage arrière c'est pour servir à quelque chose. il n'y aucune raison de mettre un mouillage arrière tellement léger qu'il ne tiendrait pas. Et s'il y a vraiment un problème on s'éloigne de la côte ou on va chercher et abri plus fiable. Sinon on accepte d'être poussé en haut de la plage et on attend la très grande marée suivante pour repartir ou on fait venir une pelleteuse pour désensabler. La base de la sécurité en navigation c'est l'anticipation.


0

En manche je m echouais régulièrement à mi marée (commodité et les chocs à l échouage sont limités en durée)
L ancre arrière s en trouve plus profond que celle de devant.
Il faut de la longueur car on mouille en 1er l arrière puis l avant sur l ère. Ou avec l annexe si le vent est bien dans l axe.
Si c est juste pour garder l axe à m échouage et se déhaler à la remontée lors d un mouillage de beau temps pas besoin de gros.
Mais si comme moi tu y dors plusieurs nuits faut du lourd.
Perso sur une vedette de 3t5 avec fardage j avais une plate de 12kg avec un bout plombé 40ml. Ça se trimballait encore dans une annexe (ça m arrivait souvent de laisser le mouillage arrière accroché à une petite bouée pour aller le chercher après dans un mouillage encombré).
Pour info la plate 12kg travaillait bien plus que la delta de 16kg devant.. Donc c est le minimum !.


0

OK merci, j' ai trouvé dans le bateau une plate de 1o kg , 17 m de chaîne de 8, soit 35 kg à stocker et à trimballer, j' espérais pouvoir alléger.
Je suis tenté de remplacer la plate par une forme plus moderne, type K....a 6 kg, les modèles jaune, à arceau ou alu étant un peu chers.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (34)

mars 2021