Moteur Yanmar 3GM problème démarrage

Bonjour,

J'ai un soucis avec mon Yanmar. Avant de faire appel à un mécano, je fais appel à vous!!!
Depuis la remise à l'eau du bateau fin mars, le moteur à beaucoup de mal à démarrer. Il faut que je mette des gazs pour qu'il démarre. Ce n'est pas un problème de charge batteries. Il tousse sans problème mais a du mal à partir.
Je ne suis pas une star en mécanique, j'ai récupéré la notice mais sait pas du tout d'ou cela peux venir.
Il n'a pas tourné de novembre à mars car le bateau était au sec.
Savez-vous d'ou cela peut venir?
Help!!!

L'équipage
05 mai 2009
05 mai 2009
0

Tu peux avoir des pistes...
sur le fil que j'avais ouvert sur les problèmes avec mon 2 GM 20 :www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

06 mai 2009
0

Merci
Je vais voir ça de ce pas!

06 mai 2009
0

Pas de panique, c'est très simple

Démonte la durit d'échappement, c'est le gros tube caoutchouc maintenu par 1 ou 2 collier sur le coude métalique qui part de la culasse. En passant ton doigt dans le coude métallique, si tu en ressort des morceaux de calamine, ça vient de là.

La pièce est chère (250 €) mais facile à changer, ne pas oublier aussi le joint entre ce tube et la culasse.

De toutes façon, il est utile de démonter ce coude périodiquement (disons 4 - 5 ans) pour vérifier s'il n'est pas colmaté, vu le faible prix du joint.

Si donc il est colmaté, genre plus qu'un centimètre de diamètre de passage des gaz, il peut-être utile aussi de vérifier si le calorstat n'est pas bloqué en position d'ouverture, ce qui se traduit par un refroidissement trop important, d'où mauvaise combustion.

06 mai 2009
0

Ca dépasse mes compétences!
Je pense que je vais faire appel à un mécano, car si je commence à toucher à tout ça, je pense qu'il ne démarrera plus du tout, et je risque d'avoir quelques pièces en plus après le remontage!!!

En tout cas, super intéressant le post, beaucoup de pistes!

Merci beaucoup en tout cas

06 mai 2009
0

Ok
J'ai trouvé ce que tu m'expliques dans le manuel. Effectivement, ça n'a pas l'air sorcier à faire.
Je vais vérifier de ce côté là et te tiens au courant.
Merci pour ces infos

07 mai 2009
0

vanne preventive
personnellement suite à pb sur mon moteur, j'ai mis une vanne sur l'échappement (en plus du col de cygne). En mer je la ferme (la vanne) et ça aide à ce que sur un très fort coup de roulis l'eau n'aille pas dire bonjour à mes soupapes.

J'ai remarqué aussi qu'au mouillage, après 5 jours sans démarrage et vanne fermée, le moteur part mieux et avec moins de fumée. Sans doute la condensation de l'air au ras de l'eau qui se fait moins dans l'échappement, ... ou dans les chambres de combustion.

Cette vanne est une vanne à visser car les 1/4 de tour n'aiment pas la chaleur intense des gaz d'échappement.

Lionel

07 mai 2009
0

la vanne
si ce n'en est pas une ça y ressemble .
normalement il doit y avoir un waterloc et un col de cygne en sortie .
que ce passe t'il si on oublie d'ouvrir la vanne et que l'on demarre ,si le moteur démarre ce qui n'est pas sûr,
petite question du matin
ALAIN

07 mai 2009
0

il ne ma parait pas forcément judicieux de chercher la panne du coté
de l'obstruction de l'échappement, car l'effet se ferai sentir en augmentant le régime et non au démarrage si c'était le cas
en effet le débit de gaz est bien plus faible au régime de démarrage qu'au régime de navigation et comme le passage est constant, même s'il est rétréci, dans ce cas, le moteur démarre normalement et le défaut apparait et s'accentue à régime plus élevé

la première chose que je vérifierais est la crémaillère de synchronisation d'injection qui sert aussi à mettre en position stop

elle est mal lubrifiée et a tendance à gripper un petit peu ce qui fait qu'elle reste en position stop et qu'en accélérant à fond, elle dégage cette position et permet le démarrage

ensuite, les vibrations et la chaleur peuvent la libérer jusqu'au jour ou c'est bien grippé et où le moteur refuse absolument de démarrer

en général, un peu de WD 40 règle le problème, mais il faut démonter la plaque d'accès et de préférence le bloc pompe à injection, ce qui demande un peu de doigté et savoir faire, mais est quand même une opération rapide et normalement peu couteuse

ensuite, et si nécessaire, vérifier les compressions puis éventuellement les débits de pompe

sur ces "petits" moteurs, mettre un peu "de gaz" pour démarrer est une méthode classique et normale de suralimentation bien efficace

il faudrait nous dire s'il fonctionne "normalement" une fois démarré

tu peux aussi tester l'injection en te faisant aider par quelqu'un qui actionnera la clef de démarrage

tu prends un très gros tournevis ou tout instrument long et rigide pouvant faire stéthoscope

tu le poses sur le dessus d'un injecteur et tu mets l'oreille en bout manche en demandant la mise en marche du moteur ( attention aux poulies et courroies et aux autres pièces en mouvement)

si ça injecte , tu dois entendre clairement le petit "CLIC" indiquant la fermeture de l'injecteur ( bruit de l'aiguille "retombant" sur son siège)

si ça injecte pas, pas de petit "clic"

c'est rapide, efficace et pas cher et permet d'éviter le démontage d'injecteur

en marche , il est utile de faire le même test pour chaque injecteur et le bruit doit être identique pour tous

si un injecteur a un clic différent ( en général, moins net) c'est le signe d'un défaut naissant qui peut être un début de grippage par exemple en tout cas, çà justifie de déposer cet injecteur pour révision et tarage, étant entendu qu'il n'y a pas de raison logique d'avoir une différence

amicalement

07 mai 2009
0

bien sur, ce qui a déjà été dit sur l'autre fil
concernant la vitesse de lancement et le démarreur reste valide

amicalement

08 mai 2009
0

Difficile à expliquer techniquement, mais le coup du coude est vrai

Un coude d'échappement obstrué en partie, rend très très difficiles les démarrages à froid.

J'ai eu ce cas sur mon 2GM20. Lui qui partait en quelques tours (sur 1 seule batterie) après 10 mois sans tourner (ayant fait au préalable une trentaine de tours à la manivelle) l'année suivante rien à faire. Obligé de mettre les 2 batteries en parallèle, obligé de fermer l'arrivée d'eau de mer. Obligé de tirer sur le démarreur par périodes de 5 secondes, laisser reposer le tout (démarreur, batteries) 5 secondes, et comme ça pendant 5 minutes. Puis il se met à cafouiller péniblement, puis démarrer péniblement.

Une fois en route, et chaud, pas de problème de démarrage. Et en mer, comme je n'ai pas l'occasion de le pousser, rien de perceptible en perte de puissance.

Je n'avais plus que 1 cm de diamètre de passage.

Une fois monté un tube neuf (l’ancien était également corrodé), j’ai pris le risque de ne mettre qu’une batterie en fonction, mais j’avais une très forte appréhension. Un coup de clé, et démarrage immédiat. Quelle joie

Donc comment expliquer cela, que la contre pression gène le démarrage à froid et pas à chaud ?

08 mai 2009
0

pour lever une ambiguité après relecture
pour moi, un moteur qui ne démarre pas est un moteur qui tourne avec le démarreur, mais ne fait aucune "explosion" : pas de problème de coude d'échappement en cause

un moteur qui démarre et qui s'étouffe ensuite, c'est plus un problème de démarrage et l'obstruction du coude peut être en cause

amicalement

08 mai 2009
0

ce qui lève le doute, c'est le caractère soudain ou non du défaut
un coude ne s'obstrue pas en quelques minutes de fonctionnement ni en quelques mois d'arrêt, il faut pas mal de temps et il est bon de s'en apercevoir au plus tôt avant la panne

une simple accélération à fond permet de voir si le coude est rétréci ou non

d'où l'intérêt de mettre la manette à fond pendant quelque temps avant chaque arrêt du moteur, afin de valider que tout va bien

ce que je fais , c'est mettre les deux moteurs à fond pendant une trentaine de secondes ou plus avant chaque entrée au port pour voir le régime maxi et la "gueule" de l'échappement ( je le fait aussi au départ, quand les moteurs sont chauds)

c'est un excellent moyen d'alerte sur un problème éventuel en contrôlant le bruit ou vibration anormal, fumée, sous régime, sur régime, débit d'eau, pressions moteur et inverseur, vitesse max, et on apprend bien des choses avant la visite du mécano quand il est trop tard

amicalement

07 mai 2009
0

vais regarder ca de plus pres
Ok,merci pour toutes ces infos, je vais pouvoir regarder tout ca en détail ce week-end. Et si je vois que je prends es risques, j'appelerais le mécano. En effet, ce n'est pas de faire qui me fais peur, mais juste la trouille de faire une connerie qi couterais la vie du moteur! Mais va bien falloir que je me lance, c'est LE domaine que je n'ai jamais touché car vraement pas callé!!
Mais si je fais pas j'apprendais jamais alors...
Je vous tiens au courant

08 mai 2009
0

la seule explication est qu'il n'y a pas de lien entre les deux
déjà, un moteur " qui partait en quelques tours (sur 1 seule batterie) après 10 mois sans tourner (ayant fait au préalable une trentaine de tours à la manivelle)" a une petite anomalie, car avec cette suralimentation, il aurait du partir sur la première compression

ensuite, le diamètre de passage est constant entre le froid et le chaud( à la variation de dilatation négligeable près)
c'est donc sans conséquence sur le démarrage

et c'est logique car l'effet du rétrécissement de l'échappement est qu'il empêche le cylindre de se vider complètement en phase d'échappement

et comme au PMH, la soupape d'admission s'ouvre, au lieu d'aspirer l'air pur, il refoule l'excédent de gaz d'échappement dans la pipe d'admission, puis aspire celui-ci avec un peu d'air, ce qui provoque un manque d'oxygène pour bruler le gazole ( fumée noire et suie en échappement)

ceci s'aggrave avec l'accélération, la soupape d'échappement restant moins longtemps ouverte

si le rétrécissement est trop important, le moteur démarre puis s'étouffe ( la patate dans l'échappement de la voiture...)par manque d'oxygène

or au démarrage, il n'y a pas encore de gaz d'échappement dans l'admission, mais de l'air pur qui ne peux pas s'opposer au démarrage qui se faisant à très bas régime, permet de faire quelques tours avant de s'étouffer

ce qui me fait dire que le rétrécissement n'est probablement pas la cause d'une impossibilité de démarrage ( le moteur toussant au moins plusieurs fois avant de stopper)

amicalement

08 mai 2009
0

C'est vrai que dans ces cas là, on n'a pas un chrono à la main

Cconcernant son démarrage àprès 10 mois d'arrêt, je penche plutôt pour un démarrage immédiat comme tu dis (j'avais juste peur qu'on me dise que c'est impossible) :-)

Sinon, pour le coude obstrué, il est possible en effet comme tu dis qu'il tousse, puis s'étouffe, ce qui est logique, vu la réaspiration de gaz brûlés. Mais le profane n'y prête pas très attention. Il est juste vexé que ça ne démarre pas, et raisonne plutôt comme pour les voitures, on redonne un coup de clé, sans avoir prêté attention s'il y a eu ou non explosion. Puis après c'est l'engrenage, et certains vont jusqu'à griller le démarreur.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (28)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021