Moteur fixé sur une chaise avec commandes dans le cockpit.

Bonjour à tous.
Voilà, je suis à la recherche d'un trident 80 et j'en ai trouvé un qui me convient bien. Seulement voilà, le propriétaire
à monté un moteur fixe sur une chaise. De ce fait il est en permanence plongé dans l'eau, il ne se relève pas comme habituellement. Par contre le montage permet à ce qu'il y dans le cockpit les commandes avant et arrière. La question que je me pose est :
cela est t il compatible et connaissez vous ce genre de montage?
Merci pour vos avis éclairés.Cordialement.

L'équipage
15 juin 2011
15 juin 2011
0

Bonjour,

C'est à mon (humble!) avis la seule façon de manœuvrer proprement avec un HB en tableau AR.
Car sans cela, la gymnastique d'aller embrayer en avant, en arrière et tourner l'accélérateur est bien scabreuse. Il faudrait s'appeler Marsoupilami! A défaut le ponton ou le bateau voisin risque d'être embrassé un peu fort.
Je ne parle pas du cas de la mer formée à l'entrée d'un port où il serait particulièrement dangereux de sortir du cockpit pour manipuler le moteur.
Donc les câbles sont à vérifier et à graisser, mais ça doit bien marcher.
Que le moteur reste tout le temps dans l'eau est ennuyeux, pour l’électrolyse et pour les performances à la voile.
A l'époque on vendait des chaises avec un dispositif en X, avec ressorts de compensation, le tout en inox hormis le support en bois bien sûr. Cela permettait de monter et descendre facilement le moteur au moyen de cette chaise articulée. Un blocage en position haute et basse maintient l'ensemble dans la configuration souhaitée, les ressorts compensent le poids pendant la manip.

Ce n'est donc pas aussi bien qu'un in-bord, puisque on laisse un moteur aux intempéries, exposé par mer d'arrière et qui nécessite de stocker de l'essence, mais c'est beaucoup mieux avec ces commandes et cette (future) chaise que sans.
La manœuvrabilité n'est pas très bonne car on a la poussée de l'hélice après le safran. (sauf à tourner le HB sur son axe, mais là on retombe dans le 1er travers).

Alexandre

16 juin 201116 juin 2011
0

Merci pour votre réponse.
Je précise le montage du 4 temps avec démarreur et générateur électrique.
Le moteur est de marque et à été posé l'année dernière sur une chaise fixe. Les câbles passent dans le tableau arrière
et donc le moteur n'est pas mobile. Il est fixe. Pensez vous qu'i soit possible de modifier le montage afin que celui ci soit mobile comme on le voit habituellement sur l'arrière des voiliers.C'est peut être pour ça que le voilier ne trouve pas d'acheteur ?
Merci pour vos réponses.

16 juin 2011
0

4 temps, électrique, seulement 1 an; bien monté, que des bons points.
Cela permettra de recharger une batterie pour un GPS et un éclairage à LEDS par exemple.
Et surtout de démarrer sans avoir à tirer la ficelle en équilibre à l'arrière du bateau. Il n'y aura qu'à ouvrir/fermer la nourrice.

Lorsque je manœuvrais des bateaux équipés comme ça (je déplaçais les bateaux de mes clients), je ne trouvais pas pratique ni sûr que le moteur tourne sur son axe pour mieux virer. Cela ne sert que rarement et on doit se déplacer pour serrer/desserrer le frein de l'axe du moteur.
Ce qui est vraiment intéressant c'est de pouvoir le relever facilement avec la chaise décrite plus haut, j'espère que cela ne posera pas de problème au niveau des câbles.
Sinon ce n'est pas un drame non plus, peut-être 1/2 noeud de moins à la voile et ajouter plusieurs petites anodes à la prochaine sortie d'eau.

Si cela posait trop de problème, envisager un autre bateau avec un inboard diesel, c'est plus rationnel donc plus sûr. C'est pour ça que le bateau ne trouve pas d'acheteur.

Puisque tu sembles chercher une réponse directe, il faut garder à l'esprit que la motorisation HB sur ce type de bateau n'est pas du tout idéale:

Manque de manœuvrabilité, quelque-soit l’installation.
Exposé aux intempéries, (et aux voleurs).
Manque de motricité dans le mauvais temps. Tour à tour l'hélice sort de l'eau ou le moteur risque d'être noyé.
Manque d'autonomie car consomme 4 à 8 fois plus qu'un diesel.
Obligation de stocker de l'essence très explosive, en quantité.
Caprice du HB, humidité par ex.
Poids placé tout à l'arrière.

Le bateau est difficile à vendre, il sera difficile à revendre.

Tu l'auras compris, je n’achèterai jamais un bateau même en bon état équipé comme cela, je ne suis sûrement pas le seul. Le Trident, est trop grand et trop lourd pour ne pas avoir un inboard. A moins de naviguer sur l'étang de Thau ou le lac du Der, ceci dit sans mépris aucun.

Faire des comparaisons de prix avec un bon p'tit diesel serait plus sûr.

Ceci ne reste qu'un avis ...!!
Alexandre

PS: Le Neptune Trident 80 est un (très) bon bateau.

16 juin 2011
0

capt3A te donne de bons conseils...
toutefois si ce trident était une TB affaire il est possible de résoudre ce problème.
Si le moteur est 4T 8cv (?ou plus?)..il est lourd et sauf erreur,il n'existe pas de chaise "à parralélograme et ressort"(voir par ex catalogue Navimo ou autres)suffisament solide ...(les vendeurs te diront que ces chaises sont OK,c'est faux je t'en parle d'expérience First 21.7 et 6cv 4T Yamaha)
ce serait donc chaise sur rails coulissant vers le haut(aidé par un petit palan)ou se faire construire "la meme chaise que vendue chez ship" mais en inox BEAUCOUP plus EPAIS
J'ai eu un AQUILA(un peu + gros et lourd que Trident)avec HB 8(2T à l'époque)pas idéal,mais vivable.mais:
1/ existait une chaise trés rigide et solide avec vérin à gaz pour assister le relevage
2/pas de commandes à distance qui sont sources d'entretien et de pbs mais des commandes"maison" un tuyau enfilé sur la poignéé des gaz et 2 bouts d'alu genre mats de tente,reliés par une articulation de stick fixé sur le petit levier de changement de vitesse....je faisais tout sans bouger du cockpit!!car les commandes étaient ainsi prolongéés...cout quasi rien!
3/attention monter une hélice"voile" pour avoir + de pousséé et surtout + de marche ARRIERE(cette hélice s'appele "dual trust" chez YAM...)
4/le possible pivotement du HB FACILITE les manoeuvres (par rapport à in bord)
mais c'est vrai rien ne vaut pour simplicité et fiabilité un Diesel in bord..(bien suivi et entretenu!!)

16 juin 2011
0

Merci bien à tous pour vos conseils.
Je vais donc en tenir compte.
Cordialement.

17 juin 2011
0

J'ai un vieux HB Johnson 7.5 HP de 1983 sur mon bac, un "Primaat" de 1967, voici mon retour d'expérience:

Points positifs:

  • la chaise sur laquelle ce HB est fixé n'a plus de ressorts de compensation, la relevée et la descente du moteur se font avec un petit palan et un taquet coinceur fixés sur le balcon arrière, je gère la hauteur du moteur comme je veux.

  • la commande à distance est indispensable, j'en ai une de la marque du HB

  • le moteur peut toujours pivoter, c'est utile lorsque le vent est mal mis pour sortir du ponton, ça impose des acrobaties, mais c'est gérable. Sinon, quand tout va bien, en manoeuvre en marche arrière, le flux de l'hélice attaque directement le safran, et tu manoeuvres mieux...

  • à l'arrêt, j'incline le moteur vers l'arrière et je le remonte, plus de traînée en mer sous voile, et pas besoin d'anodes au port, l'hélice et la boite de réduction sont toujours au sec.

  • en cas d'intervention sur le moteur, on le démonte et on l'amène à la maison ou chez le réparateur, plus facile que ça, tu meurs. Avec un inboard dont le compartiment est mal conçu, en cas de panne, tu te retrouves avec la tête en bas, avec les bonnes odeurs, à gerber en mer et à pester biscotte tu n'as pas de HB de rab sur une chaise.

  • allumage électronique, mon bouzouf démarre au quart de tour, ou presque.

  • pipi de refroidissement visible tout de suite, ça rassure

Points négatifs:

  • faut se trimballer l'essence, paraîtrait que c'est dangereux (mouais!). Avec un moteur inboard, le gasoil pue la mort, je vois pas l'avantage de cette dernière solution, à part la sécurité du combustible.

  • on se chope un tour de rein à chaque fois qu'on veut enlever le moteur HB de sa chaise, à moins de mettre le cul du bac contre le quai.

  • effectivement chiant quand il y a "de la mer", l'hélice déjauge, mais grâce au palan dont au sujet duquel plus haut, on peut gérer la hauteur juste komifo.

  • un HB bouffe pas mal d'essence, plus de l'huile dans mon cas, vu que c'est un 2 temps

  • bruit désagréable, surtout en deux temps, madame n'aime pas du tout...

  • en cas de panne en mer, acrobaties, et bien sûr, ça arrive toujours quand le vent commence à monter et que la mer devient ou est déjà mauvaise!

En conclusion:

  • je préfère franchement un HB, plus simple et probablement moins cher, en achat et en entretien, sauf la conso bien évidemment. Tout ceci pour un bac de 7.2 mètres et qui pèse 1200 kilos tout mouillé, je changerais d'avis avec un 30 pieds de 3 tonnes, faut comparer ce qui est comparable...

Laurent

17 juin 2011
0

Avis partagé !
Elvis, First 25

17 juin 2011
0

Laurent,
Je me rappelle le premier bateau de mon père, un Trapper 300, pile-poil la taille de mon Trident que tu connais. Ce Trapper était doté d'un HB Yam' 8ch arbre extra long sur chaise coulissante (sans commandes de cockpit).

d'une part les manœuvres de port étaient vraiment sport, et d'autre part, dès qu'il y avait un peu de mer, l'engin sortait de l'eau systématiquement, obligeant toute la petite famille à s'asseoir à l'arrière du cockpit et dans le balcon pour garder l'engin +- plongé. Enfin bref, je ne vais pas répéter la liste des points négatifs (sans parler des débuts, sans pinces de blocage, ou le moulin sortait de l'eau quand on passait la marche arrière...:)).

D'autre part, et ceci n'est que mon modeste point de vue, je me sens plus en sécurité avec un In-board, théoriquement (...) plus fiable (tu vas sourire, sachant que mon moulin est toujours en pièces dans le carré :)), consommant moins, moins "présent", facile à mettre en œuvre dans toutes les conditions...mais il y a certainement des aspects négatifs à la motorisation in-board également...

Pour moi, le choix est vite fait, et il y a pléthore de Trident in-boards avec un bon YS8, voir même récemment remotorisés, et ils ne sont pas forcément plus chers que certains dotés d'un HB, mais tous les goûts sont dans la nature, il n'y a pas de vérité universelle à ce sujet. Pour avoir du "mouliner" dans toutes les conditions, je peux t'assurer que j'ai été heureux d'avoir le bon vieux Yanmar de remorqueur russe des années 30 sous le cockpit...

17 juin 201117 juin 2011
0

salut Julien,

ben oui, chacun a son avis sur la question...

J'avais envisagé de faire un puits dans le coffre arrière, avec moteur à demeure et surtout invisible, mais quand je vois la place que je vais perdre, non merci. J'avais même pensé installer un petit "sail-drive", essence voire même électrique, et puis en fin de compte, il faut raison garder comme on dit, vu les travaux et/ou investissements à prévoir, j'ai pesé le pour et le contre de ce que j'ai, et c'est ce que j'ai exposé ci-dessus...

le jour où mon vieux "Brol-son" me lâchera, je passerai au 4 temps, c'est clair!

ah oui, j'oubliais un point important: avec un HB, pas de tube et d'arbre d'hélice qui partent en cou*lle et qui fuient dans la coque.

à Renarre de faire son choix, pas facile évidemment avec des avis opposés, et surtout, à voir avec son programme de navigation.

Laurent

19 juin 201116 juin 2020
0

Bonjour, j'ai eu il ya quelques années un Fantasia hb avec cde dans le cockpit et j'ai trouvé ça tres pratique. Le moteur était un Yamaha forte possée 4T 9.9. Effectivement une version équipé de la sorte est beaucoup plus difficilement à vendre! Par contre le bateau est plus lèger plus rapide à condition de pouvoir remonter le moteur ce qui était le cas de mon moteur. Seul la marche au moteur dans des conditons musclées avec un tres fort clapot peut etre délicate, mais ce n'est pas tous les jours! Dans ton cas il suffirait peut etre de changer la chaise? Si le moteur trempe dans l'eau ce n'est pas interessant!

19 juin 201116 juin 2020
0

photo du moteur, on peut voir le système de montée/descente par le petit palan, fort pratique et hauteur variable.

19 juin 201116 juin 2020
0

et photo de la commande à distance, avec leviers séparés, super facile à utiliser:

22 juin 2011
0

C'est une commande vocale:
- Médor, "en arrière"
- moins de gaz Médor!
- Médor, "point mort"! Attention au poton!

:acheval:

22 juin 2011
0

"ouaf-ouaf-ouaf" : je bats en arrière ! :-D

23 juin 2011
0

De quoi t'est-ce?

de mon clébard sa gueule vous osez vous fouter?

pas bien ça!

Laurent

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (150)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021