moteur électrique à transmission sail drive

Pour info, Aquamot, représenté en France (bateaux.kaena.fr) a sorti un moteur électrique à transmission sail drive.

L'équipage
24 avr. 2013
24 avr. 2013
0

personnellement je n'y vois aucun intérêt!

24 avr. 201324 avr. 2013
0

www.propulsion-electrique.com[...]/

Plutôt rapide comme réponse matelot@17210 ! as tu été voir le site et leurs fabrications ?
Je trouve que ces recherches et applications sont pleines d'intérêt au contraire.
Pas spécialement le modèle sail drive, mais j'aimerai bien équiper mon bateau d'une propulsion électrique puissante et fiable !

Surtout si j'avais de quoi recharger suffisamment les batteries, ça va de soi :)

:-)

24 avr. 2013
0

dans l'état actuel des choses, la propulsion électrique est une hérésie! voir tout simplement les voitures... alors sur les bateaux :mdr:

24 avr. 2013
0

mais chacun a encore le droit de faire à son goût, du moins à ce sujet!

24 avr. 2013
0

Si on veut être un précurseur, il faut en accepter les risques!
Mais il faut que les performances soient proches de celles d'un thermique. Bien sûr l'autonomie en navigation, la possibilité de recharger en mer avec des panneaux solaires etc. sont des paramètres importants, mais je mettrais en n°1 la poussée. Il manque un comparatif électrique-thermique notamment en fonction de la vitesse du vent et l'état de la mer. Par exemple, si pour un bateau donné un 6CV thermique permet de prendre un chenal dont on ne peut pas s'écarter, par 30 noeuds de vent de face, un électrique pourra-t-il étaler? C'est aussi une question de sécurité.

24 avr. 201324 avr. 2013
0

Je vous conseille la fonction "recherche" un peu plus haut,
avec "moteur électrique" entre autre :
il y a pas mal de fils et d'expériences partagées.

24 avr. 2013
0

c'est bien d'être précurseur! il en faut... mais il faut en avoir les moyens... :mdr:

24 avr. 2013
0

Primo, chacun est libre d'utiliser ses moyens comme bon lui semble !
Secundo, ayant acheté un moteur électrique pour mon voilier, je m'en félicite et à puissance égale, ça reste dans mon cas moins cher qu'un thermique… après au niveau durabilité je ne peux pas encore juger de cela…

Autre chose : merci de renseigner au minimum votre fiche, désespérément vide et anonyme, cela donnerait sans doute un peu plus de poids à ce type d'intervention (déjà bien peu argumentée) qui est va surtout être assimilée à du trollage…

24 avr. 2013
0

à chaque fois qu'il y a transformation d'énergie .il y a une perte ,donc si on peut recharger ses batteries à la voile et accessoirement avec des panneaux solaires et une éolienne ,je suis pour ,si il faut un groupe électrogène pour fournir l'énergie je suis contre ...
actuellement les seul voiliers ou cela peu être rentable sont les catamarans
ne pas demander à jea,,eau qui c'est complètement planté
il faut travailler en tension moyenne max 36v continu .
sur un monocoque on peut utiliser les batteries comme lest
mais la surface dispo pour les panneaux est réduite
perso j'ai un scooter électrique avec batteries lithium/fer.
qui me convient parfaitement pour l'usage que j'en fait .
il ne faut pas trancher dans ce genre de nouveauté
ce n'est pas avec cette attitude que l'on fait avancer les choses ..........
quand les supraconducteurs seront au point ce n'est plus qu'une question de température ,on en reparlera
alain

24 avr. 2013
0

"ce n'est qu'une question de température..;" soit pas grand chose...!!!
jusqu' a présent j'ai remarque que humidité et électricité ne faisaient pas bon ménage, je doute que cela change

0

Pourquoi limites-tu à 36V?

Les applications auto sont plutôt en 400V, double isolation et IP65.

Une tension plus élevée a l'avantage de limiter les risques de mauvais contact et de minorer le courant.

24 avr. 2013
0

Effectivement pour les modèles réduits ça va le faire :acheval:

24 avr. 2013
0

c'est plus facile à recharger par des moyens naturels
des panneaux en 400v!!!!! ,je pense aux risques d'électrocution ,en continu c'est la soudure à l'arc
alain

24 avr. 201324 avr. 2013
0

La recharge s'effectue au moyen de convertisseurs. Elle ne pose pas de problèmes particulier.

Pour l'électrocution, pas de souci : la réglementation (Règlement 100) impose que la haute tension soit doublement isolée par rapport à la base tension. aucune des polarités HT n'a quoi que ce soit en commun avec les polarités BT (isolation supérieure au mégaohm). Pour s'électrocuter, il faudrait donc toucher simultanément deux fuites de courant.

Le risque d'électrocution existe a partir de 75 V en CC (limite réglementaire de la TBT).

Par contre, 36kW en 36V= 1000A (!!!) et 36kW en 360V= 100A...

Sinon, tu soudes sur du 400V? :lavache: :tesur:

Change vite ton poste, normalement, c'est plutôt autour de 50V... :mdr: :mdr: :mdr:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (22)

Le beau temps !

mars 2021