Moteur, compromis, clause...

Bonjour,

Je suis au stade préalable d'acheter notre prochain bateau. Il est plutôt en mauvais état, mais cela ne m'inquiète pas outre mesure.
Seul souci, le moteur qui n'a pas tourné pendant 2 ou 3 ans et qui est décrit comme neuf...

J'en parlais dans ce fil :
www.hisse-et-oh.com[...]eja-age

Après avoir lu tous les fils sur les compromis de vente ([i]ce n'est pas ici l'objet de ma demande[/i]), je compte procéder en deux temps :
- un contrat préalable à l'achat et à la vente (avec indication d'un dépôt de garantie et non d'un acompte) qui précisera toutes les clauses susupensives ;
- suivi d'un contrat de vente simple (peut-être en doublon, mais cela me semble plus simple).

Si le broker refuse, même si le bateau m'intéresse, je ne donnerai pas suite....

Ceci étant, dans le contrat préalable, je compte indiquer - entre autres - la clause suspensive suivante:

"[b] Sous réserve du bon fonctionnement du moteur suite à sa remise en état de marche selon un protocole établi et réalisé par un professionnel diéséliste marine et transmis par écrit au préalable à l’ACQUEREUR et au VENDEUR (remise en état de marche du moteur à charge VENDEUR) [/b]

Ce n'est pas tant l'aspect juridique qui me préoccupe que la faisabilité d'une telle clause...
Est-ce qu'un mécanicien va prendre son temps de rédiger un protocole (semblable à mes yeux à un devis de remise en route) et accepter de me le faire parvenir si je suis celui qui ne paie pas ?

De plus, n'étant pas le payeur, si je ne peux pas contrôler la remise en route du moteur, qu'est ce qui me garantit une bonne remise en route ?

Ces histoires de moteur me tournent la tête et mon ami juriste n'y connait rien non plus.... :reflechi:

L'équipage
16 oct. 2013
16 oct. 2013
1

Et pourquoi ne pas faire l'essai du moteur tout de suite, avant le compromis ?

Cela fait partie de l'essai traditionnel d'un bateau ou d'une voiture avant son achat.

Peu importe finalement qu'un pro arrive à démarrer le moteur. L'important, c'est que tu saches le faire toi.

Jacques

16 oct. 2013
1

Bonjour,

Comme le moteur n'a pas tourné depuis au moins 3 ans, voir plus, il y a un risque (segments collés, etc.) et je serai le propriétaire, je ne prendrai pas ce risque de laisser n'importe qui faire n'importe quoi...

Sur le fil précédemment cité, il m'a été judicieusement conseillé de faire faire ce re-démarrage par un professionnel.
Simplement, j'aimerai savoir comment le "professionnel" va opérer et j'aimerai qu'il me l'indique précisément.
On n'est pas à l'abri d'un charlot qui va démarre ce moteur à l'emporte-pièce et je risquerai ensuite, au bout d'un diziane d'heures d'être en rade...

16 oct. 201316 oct. 2013
1

Hello,

Si j'étais le vendeur, je n'accepterais pas une telle clause.

Quand tu achète un bien, tu te fais une idée de la chose et puis tu acceptes ou pas l'état et tu prends une décision. Tu peux dire à la limite, je le prend sous condition que le moteur fonctionne (démarre, ne fume pas, ...) mais une fois que tu as touché au moteur comment veux tu que le vendeur te fasse une confiance aveugle et paye ce que tu as décidé avec ton mécano? c'est pas sérieux.

Imagine que je te dise " je fais les travaux que je juge nécessaire et tu les payera quel qu'en soit le prix " Est ce que tu accepterais?

Je veux bien comprendre que l'acheteur cherche à se protéger, mais bon, faut pas exagérer quand même à un moment donné il faut savoir prendre ces responsabilités et se décider.

Bien sur, je ne parle pas des vices cachés qui sont un autre problème.

AMHA bien sur.

16 oct. 2013
0

suis 100% d'accord, faut pas exagerer,
on peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre, je veux dire payer le bateau a un certain prix refletant sa condition et ensuite reclamer de le remettre en etat aux frais du vendeur.

"sous reserve du bon fonctionnement du moteur " est une clause trop vague, cela ne veut rien dire, par ex si il y a une petite fuite d'huile , le moteur fonctionne quand meme; si il a perdu de sa puissance, injecteur moyen, il fonctionne quand meme, etc.

ces clauses ne servent à rien.

on acherte en l'etat apres s'etre renseigné avant, mais on ne fait pas tourner en bourrique les vendeurs avec ce genre d'exigences.

16 oct. 2013
0

Le gars te vend un bateau, il dit que le moteur est neuf.

Toi, tu demandes à faire tourner le moteur.

Rien de plus normal.

Tu le préviens avant.

A lui de prendre les mesures utiles pour que le jour dit tu puisses démarrer le moteur.

Je n'achéterais jamais un bateau sans avoir essayer ses composants avant. C'est valable pour le moteur comme pour les voiles ou l'électronique.

Par contre, je ne vois pas pourquoi faire intervenir un mécano. Un moteur neuf qui n'a pas tourné depuis 3 ans, ce n'est pas un drame. Et comme le dit Now, je n'accepterais jamais que le mécano d'un gars dont je ne suis pas sur qu'il achétera mon bateau aille trifouiller dans mon moteur.

Il marche, tu achétes. Il ne marche pas, tu vas voir un autre bateau.

Jacques

16 oct. 2013
0

M'ouais...

Z'avez peut-être raison et je suis trop méfiant sur ce coup-là...

Après tout - et je vais encore y réfléchir - je peux laisser la clause initiale telle que rédigée par le broker :

" [b]Sous réserve du bon fonctionnement du moteur suite à sa remise en état de marche selon un protocole établi par un professionnel diéséliste marine (à charge acquéreur)[/b]

Sauf que je changerai qui supporte la charge en indiquant que c'est à la charge du vendeur...

Sur ce point-là, au moins, on est d'accord ?
La remise en marche du moteur est à la charge du venduer et non pas de l'acheteur !?!

16 oct. 2013
0

FisheR,

attention, je ne dis pas que as tord d'être méfiant, je dis simplement qu'il faut (a mon avis) que tu te fasse ton idée AVANT l'achat. après c'est trop tard, sauf vice caché bien sur (et c'est toujours compliqué les cas de vices cachés)

Au contraire, prend bien les précaution nécessaires avant d'acheter. Et il faut effectivement que le moteur soit redémarré dans de bonnes conditions. Tout en sachant que le fait que le moteur démarre bien n'est pas une garantie de longue vie ensuite, mais bon, un bateau d'occasion n'est pas un bateau neuf et il y a forcement des risques ...

16 oct. 201316 oct. 2013
0

Pareil pour moi,

"Si j'étais le vendeur, je n'accepterais pas une telle clause."

Par contre, j'accepterai sans doute :
- Soit une remise du montant d'un devis de remise en route par un pro (risque pour l'acheteur, mais il choisi son pro).
- Soit une demande de remise en route par un pro avant vente (risque côté vendeur, mais je choisi le pro).

Dans tous les cas, avec tous les points non négociables que tu pose sur la table, ça m'étonnerai que le dossier aille jusqu’à la vente.

16 oct. 2013
0

"(...) Dans tous les cas, avec tous les points non négociables que tu pose sur la table, ça m'étonnerai que le dossier aille jusqu’à la vente.(...) "

Euh...

La dernière clause en gras indiquée au-dessus :

" Sous réserve du bon fonctionnement du moteur suite à sa remise en état de marche selon un protocole établi par un professionnel diéséliste marine (à charge acquéreur) "

a été rédigée par le broker, donc je pense que cela est concevable. Cela ne me semble pas pas "un point non négotiable" (sic), faut arrêter dans l'angélisme.

En fait, en reprenant que la clause rédigée par le broker, je change juste l'indication de celui qui paie....

16 oct. 2013
0

Un dernier point...

Pour ce moteur qui sera remis en état, je suppose que le mécanicien (payé par le vendeur) changera l'huile. Après 2 ou 3 ans d'inactivité, cela peut se concevoir, non ?

Dans ce cas, l'expertise sur l'huile ne sera pas valable ou le sera-t-elle quand même ? :oups:

16 oct. 201316 oct. 2013
0

Et bien,

Si la vidange ne fait pas partie d'un devis de remise en route... Je change de pro.

L'expertise de l'huile retirée permettrais à la rigueur de te dire si vendeurs et brokers n'ont pas menti. Si l'huile se trouve être remplie de particule de métal, c'est qu'il a tourné. S'il n'a pas tourné, ou très peu, a part une dégradation éventuelle des propriété de l'huile est possible, mais pourquoi chercher ce que l'on s'attend à trouver ?.

Ensuite, même si tu est contractuellement protégé avec ceintures et bretelles, et qu'un éventuel problème survient, il faudrait parvenir à faire exécuter les termes de ce contrats, c'est encore plus compliqué (j'ai essayé, j'ai abandonné).

Encore une fois, tu veux acquérir un bateau dans un état donné, et le prix payé doit-être correspondant.

A l'évidence, tu ne considère pas que ce moteur soit neuf.... N'accepte donc pas de l'acheter au prix d'un bateau avec un moteur neuf.

Prend tes risques, écrase le prix et garde la différence pour la caisse de bord section "remise en état".

16 oct. 2013
2

Pareil qu'erendill
Si il veut le vendre, que cela soit à toi ou a un autre, faudra bien qu'il le fasse tourner, son moteur. Si il connait un peu de mécanique, il ouvre aux injecteurs, il fait tourner à la main. refermer, purger le circuit.
Il ouvre la pompe à eau et regarde si le rouet n'est pas sec et encore en état. Et roule. Sinon il fait appel à un mécano, en 1/2 c'est fini.
Soit il veut le vendre et fait l'effort, soit c'est qu'il y a un loup.

16 oct. 201316 oct. 2013
2

tt à fait d'accord avec Oliv !!

soit le vendeur fait remettre ne route le moteur, soit il ne veut pas le faire, alors considère le moteur comme de valeur quasi-nulle et négocie le prix, soit tourne les talons ...

16 oct. 2013
0

Ben moi, pas d'accord,

"Soit il veut le vendre et fait l'effort, soit c'est qu'il y a un loup."

Ou alors, c'est une vraie bonne affaire !
- Mais il y a rarement de bonnes affaires sans risques.
- Il y a même de bonnes affaires qui restent de bonnes affaires, même après que le risque soit réalisé en "emmerdes" (ce fut le cas pour notre achat).

16 oct. 2013
0

Si j'ai bien tout compris, tu veux acheter un bateau, sans l'avoir essayé sur l'eau sous voiles et au moteur ?
Si c'est le cas je trouve ta démarche incomplète.

16 oct. 2013
0

Salut FisheR,
Comme déjà écrit dans ton précédent post (www.hisse-et-oh.com[...]eja-age ,
le moteur de la photo me "semble" en très bon état : vieux , mais en très bon état! (70 h de marche)
De toute les manières, dans une vente, il y a le "vice apparent" et "le vice caché":" le vice apparent", c'est lors de l'achat, de vérifier qu'il y a bien un moteur ! C'est con, mais c'est comme ça: tu peux acheter un bateau sans le voir, (ex sur Internet, LBC etc) ça arrive tous les jours .
"le vice caché", c'est le mauvais fonctionnement du moteur et là, il existe une jurisprudence; (voir annexe).
Donc, dans ton contrat d'achat, il suffit que tu mettes à la rubrique moteur: "...sous réserve: sans vice caché du bon fonctionnement du moteur..."
Mamita

16 oct. 2013
0

Merci pour toutes vos réponses.

Pour éviter tout malentendu, le bateau est sur bers, mais un essai à l'eau est possible (à mes frais, mais cela n'est pas le sujet).

La coque est hyper-solide et épaisse. J'ai cependant constaté un "trou" à l'avant, près de la semelle (quille longue) que je compte réparer à l'epoxy et bibiais avant la remise à l'eau. C'est la seule raison qui me fait hésiter pour un essai en mer. De toute façon, l'expert vérifiera si le bateau est osmosé.

Ce qui me préoccupe, Now l'a bien résumé : "[i]Tout en sachant que le fait que le moteur démarre bien n'est pas une garantie de longue vie ensuite [/i]".
Même avec un essai en mer, le moteur pourra lacher ensuite.

Mébon, pour reprendre ce qu'a écrit Mamita et d'autres, j'évoquerai dans les clauses suspensives un vice caché lié au moteur...

A suivre, donc... :litjournal:

16 oct. 2013
0

vraiment si vous avez peur des pannes et voulez etre sur que le moteur marchera 20 ans, il ne faut pas acheter de bateau.

16 oct. 2013
0

ouille ouille j'ai mal aux fesses !!
bravo pour le ton humoristique, mais mon post est utile je pense, vous ne serez pas tres couvert avec cette mention sous reserve "de bon fonctionnement du moteur",
vous pourriez chacun faire "un pas":
l'acheteur fait reviser son moteur avant, puis vous l'achetez "dans l'etat".

16 oct. 2013
0

J'ai déjà acheté par le passé un bateau comme ça. Il était sur bers depuis deux ans. Voir d'abord s'il n'est pas bloqué. Du gazole, on pompe, on purge, une batterie chargée et en route le démarreur. Dans mon cas le Yanmar 2gm a tout de suite tousser et démarré. J'ai acheté. Moi je n'achèterai pas un bateau sans que le moteur tourne. Même avec les assurances du vendeur. Même au sec, tant pis pour la turbine de pompe il faut que ça tousse et que ça tourne rond. De toutes les façons il faudra la changer.

16 oct. 2013
0

Je rajoute pour le "trou". je suis toujours surpris de lire que l'on répare avec de l'époxy sur une carène polyester. N'oubliez pas que la cohérence polyester/polyester est meilleure que l'epoxy sur polyester. C'est en plus plus difficile à mettre en oeuvre (température hygrométrie). Il ne faut pas utiliser que du bibiais. Si c'est un gros trou,reprendre les couches avec roving et mat pour finir avec un mat 100, c'est l'assurance d'une protection homogène.

16 oct. 2013
0

@Marauca
Entièrement d'accord avec ton commentaire sur le "trou".
J'ai fait un raccourci dans mon propos (même si je termine par de l'epoxy). En fait, j'ai déjà utilisé avec succès cette technique qui tient toujours... (tour du mode)
www.schnaps.fr[...]les.php

16 oct. 2013
0

pourquoi se prendre la tête comme celà

Tu es l'acheteur ,donc le vendeur doit faire tourner son moteur en ta presence , peut importe la façon dont il s'y prends ce n'est pas ton probleme .

Ensuite tu decide d'acheter le bateau ou non ...

josé

16 oct. 2013
0

Bonjour

Lorsque j'ai acheté mon bateau, il était à sec sur bers...
Cependant, nous avons essayé le moteur avant de conclure ; avec une petite bidouille, j'ai mis l'aspiration eau de mer en aspiration dans un seau d'eau, lequel relié à l'eau du port... (vanne 3 voies et raccord rapide type gardena, + tuyau semi-rigide pour pas qu'il colle à l'aspiration)
Ce moteur n'avait pas tourné depuis 6 mois
Après l'achat, je lui ai fais une petite révision (echange huileS, filtreS, turbine, etc...)
J'ai laissé ma bidouille en place, ce qui me permet, depuis et malgré le fait que mon bateau soit à flots, de le rincer à l'eau douce régulièrement...
frederic

16 oct. 2013
0

En réalité, on est tous plus ou moins d'accord...

Je m'interroge(ais) juste sur les modalités et la clause à rédiger.

Le moteur devra démarrer et fonctionner avant la conclusion du contrat, voili, voilà...

Merci pour vos conseils et remarques :pouce:

16 oct. 2013
0

Bonjour,
je suis peut-être à coté de la plaque mais: il est simple de faire tourner un moteur bateau sur ber pour en vérifier le (bon) fonctionnement:débrancher la prise d'eau, mettre un seau(ou bidon) alimenté en eau douce(en hauteur),mettre en route aprés "dégommage" à la main et après toutes les vérifications conseillées par ce fil, vérifier que le circuit se fait et faire tourner sans désamorcer l'alim en eau...ça se fait à 2.
cordialement

16 oct. 2013
0

personnellement je rince tous les ans mon moteur a l'eau douce hors de l'eau .

tout simple : j'ouvre le convercle du filtre à eau ,je demarre le moteur et met de l'eau dans le filtre avec une bouteille ou un autre recipient ....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (23)

Les enfants de la mer

novembre 2021