moteur à refroidissement direct

Le moteur de mon voilier (Volvo 2002 de 1984) est à refroidissement direct. est il possible aisément, est il conseillé, y a t-il des contre-indication à le transformer en refroidissement indirect ?

L'équipage
07 oct. 2018
07 oct. 2018
0

j'ai également un moteur du meme type (2003 = 3 cylindres au lieu de 2 sur le 2002)
je ne sais pas s'il y a un intéret à passer avec un circuit de refroidissement indirect sur un moteur qui est a déjà vécu ?

07 oct. 2018
0

Dans l'absolu , ça ne peut pas faire du mal , mais , personnellement j'y ai renoncé quand j'ai vu en la démontant , l'état de la culasse. complétement entartrée. Alors bien sûr il existe des produits de détartrage mais entre le trop et le pas assez sur ces vieux moteurs c'est difficile de laisser "mariner" un "certain temps (comme disait Fernand). La modif existe mais elle est très onéreuse. Ca ne vaut peut être pas la dépense. Je ne l'ai pas faite et j'ai eu raison car 3 mois après j'avais le moteur bloqué pour avoir probablement trop détartré la culasse. J'ai changé le moteur !

07 oct. 2018
1

Euh... blocage du moteur à cause d'excès de détartrage de la culasse ? Merci d'expliquer, j'avoue que je pige pas ?
Cdlt
JM

07 oct. 2018
0

Culasse bien corrodée et perçage par l'acide ?

09 oct. 2018
0

C'est probablement ce qu'il s'est passé. En tous cas, il y avait de l'eau de mer dans les cylindres , et le joint de culasse n'était pas en cause..En fait , pour diminuer le temps de présence de l'acide dans la culasse j'ai commencé par enlever mécaniquement le plus gros du calcaire en lui donnant de petits coups avec le tournevis pour le faire sauter . Doucement. Faut croire que je me suis loupé puisque la culasse a rendue l'âme 6 mois après. Et à 2500 euros la culasse .....

19 jan. 2021
1

c'est le tartre qui faisait l'étanchéite ,il n'y avait plus de métal
alain

08 oct. 2018
1

C est une très bonne idée l eau froide dans un moteur bien chaux.....au minimum rectification de la culasse...si elle elle est encore rectifiable...
Vue l âge de la mécanique et sa valeurs autan continuer comme ca et commencer à économiser pour monter un moteur dernier cris.....

11 oct. 2018
0

"eau froide dans un moteur bien chaux"
Là, mieux vaut faire appel à un maçon.

08 oct. 2018
7

Bonsoir,

@Pierre, parce que ta pompe de circulation envoie de l' eau chaude dans ton moteur?

Dans les coins où je navigue, c' est de l' eau froide qui est pompée (trop froide pour que je m' y baigne!!!)

Gorlann

08 oct. 2018
0

C est pour ca qu' ils existe des Systems de refroidissement indirect avec un calosta.

10 oct. 2018
-1

Rincer a l eau douce un moteur avec une eau tres calcaire comme par chez nous je suis un peu septiques!
Sur un moteur bien chaux sa permetra que le calcaire se dépose comme dans la bouilloire de ma grand mère......
Pour le calostat.....sur un moteur a refroidissement directe je serait très étonné qu' il y en ais un.
D après mois chers khalido2 on trouve des calostat sur les moteur a refroidissement indirect sur le circuit d eau primaire.
A mon avis un calostat dans un circuit d eau de mer (circuit secondaire)ne durerait pas plus d une semaine car cette bebette est en alliage de cuivre et à besoin d eau nom charger pour travailler et faire soupape....
Pour rincer il faudrait une eau distiller avec un peu d acide sans faire chauffer le moteur...apres tu risque de décoller les dépôts par plaque qui obstrurons le circuit et après serrage...il faut donc surveille
Mon dernier Yamaha est mort au cours d un rinçage par mon mécano professionnel

11 oct. 2018
4

Bonjour Pierres,

tu vas effectivement être très étonné, car la quasi-totalité des moteurs à refroidissement direct sont équipés de calorstats.
Une petite liste non exhaustive:
-Renault-Couach RC 7/8/9/11/12/16, BD2
-Yanmar 1/2/3GM
-Volvo MD5/7/11, MD2b, 2002
-Perkins 4108
Etc...

Le calorstat est le seul moyen de réguler la température de ces moteurs, entre 55 et 63°!

Gorlann

11 oct. 201816 juin 2020
0

Idem sur les Bukh à refroidissement direct. Il y a un calorstat qui régule la température.

Faire péter une culasse avec de l'eau bien froide dans un moteur bien chaud... y'a pas de risque à mon avis.
L'eau rentre par le bas du bloc moteur et il faut plusieurs litres pour que ça monte jusqu'à la culasse.
Dès que la température de l'eau descend sous 78 degrés (pour le mien) , le calorstat ferme le circuit et la flotte coule direct dans l'échappement.

J'en profite pour dire que le problème de l'eau froide dans un bloc chaud ne se trouve pas au niveau de la culasse sur mon Bukh, mais de l'entrée dans le bloc. Les dilatations successives créent une légère fuite systématique ( et invisible car cachée par le volant d'inertie)

J'ai constaté, malheureusement un peu tard, que l'eau avait fait de gros dégâts sur l'avant du moteur, avec deux carters à remplacer. Les moteur est actuellement déposé. Il y en a pour 1.500 euros de pièces.

11 oct. 201816 juin 2020
2

personnellement j'ai monté ça sur un MD11C que je viens de refaire, coût 850€, c'est reparti pour un siècle ! :pouce:

11 oct. 2018
0

Martec, :bravo:

18 jan. 2021
0

Bonjour,
Une oeuvre d'art votre montage. Y a til une référenc, un schéma explicatif, ou un kit a acheter ? Perso j'ai un nanni diesel 2.60H a refroidissement direct, et j'aimerais bien faire un peu d'eau chaude. Quel est le budget de votre merveille ?
Tanguy

11 oct. 2018
0

merci bil56 ;-)

18 jan. 2021
0

Le problème sur le refroidissement direct, selon les moteurs, c'est le circuit suivi par l'eau de reroidissement. Sur les vieux Volvo, les MD 17, donc antérieurs aux 2003, l'eau rentrait par la culasse, descendait dans les cylindres et ressortait par la culasse. A chaque arrêt, les calcaires, sels et autres coraux se déposait dans l'espace entre chemise et cylindre. Certes il y a des petits robinets peu accessibles pour vidanger cet espace, mais c'est tellement peu pratiques que pas grand monde le fait. Et quand tout cet espace est bouché, ca casse quelque part. Très malin celui qui a conçu ce circuit..

19 jan. 2021
0

François 260 = +++
J'en ai eu un qui effectivement se bouchait car conception Volvo un peu débile du circuit. La première fois que je l'ai nettoyé (tout démonté) le moteur devait avoir pas loin de 5000 H (achat bateau occase) Du coup je l'ai entièrement refait car il y avait le dispositif de démarrage manuel qui m'intéressait. La culasse était nickel. Sous les tropique ça s'est rebouché au bout de 900H. J'ai regratté...
OUI, ce serait très bien de monter un échangeur. Grâce au liquide de refroidissement synthétique dans le circuit moteur il n'y aurait plus aucun risque de dépôts divers. L'échangeur peut se loger un peu n'importe où, suivant la place, avec de bonne durites.
Je voulais le faire et.... j'ai vendu le bateau.
Cdt
Yves

19 jan. 2021
0

Bonjour Tanguyprevost,

voici le PDF de Martec, il suffit de leur donner la ref de votre moteur pour qu'ils vous envoient le bon kit.
Ca m'a coûté 850 € rendu domicile et c'est parfait, rien ne manque.


20 jan. 2021
0

Merci @Fredy. Et bravo pour votre restauration !

19 jan. 2021
0

Question de novice : avec un refroidissement direct, naviguer en eau douce est-il moins préjudiciable qu'en eau salée ?

19 jan. 202119 jan. 2021
1

Oui, d'ailleurs ceux qui sont dans des ports sur rivière rincent le circuit de refroidissement ainsi.

20 jan. 2021
0

je confirme

19 jan. 2021
0

S'il n'y avait pas des tas de choses en suspension ou dissoutes dans l'eau douce ça se saurait...
L'eau douce évite l'oxydation mais pas les dépots.
Cdy
Yves

20 jan. 2021
0

et un moteur à refroidissement direct tourne à une température trop basse pour avoir un bon rendement ...

21 jan. 2021
1

Je ne vois pas pourquoi le refroidissement direct empêche d'avoir la bonne température. Sauf erreur de ma part ils sont tous pourvus d'un calorstat. Mon Volvo en avait un.
Ceci n'enlève rien au fait qu'avec un échangeur on préserve le moteur.
Cdt
Yves

21 jan. 2021
1

La température de fonctionnement d'un moteur à refroidissement direct doit être inférieur à 63°, au dessus de 65° l'eau de mer cristallise dans le circuit.

21 jan. 2021
0

Bonjour,

tout-à-fait d' accord avec red sky, et, comme je me dis qu' un moteur conçu pour un refroidissement direct, et donc pour tourner à une température comprise entre 55 et 63°, doit avoir des jeux de fonctionnement internes calculés pour (si travail bien fait, ce qui n' est pas toujours le cas) et que de le passer en refroidissement indirect avec un échangeur portant sa température de fonctionnement aux alentours des 90° ne sera pas forcément un plus, si les jeux ne sont pas prévus pour.

Il y a eu quand-même pas mal de moteurs à refroidissement direct capables d' atteindre des nombres d' heures de fonctionnement "canoniques" sur une cinquantaine d' années, et je demande à voir ce qui restera dans cinquante ans des moteurs modernes à refroidissement par échangeur.

Je suis actuellement en train de remplacé le bon vieux Couach RC 11d de mon Brise de Mer 31, qui est décédé à 47 ans, non pas d' usure mais de corrosion interne du bloc.
Je précise toutefois que le précédent propriétaire du bateau (qui l' a eu pendant 32 ans) n' avais jamais fait d' autre entretien sur le moteur qu' une vidange une fois par ans, et remplacement occasionnel des rouets de pompe à eau, que le canote était en permanence à flot en eau de mer au Havre et qu' il avait attendu que le circuit de refroidissement soit complètement obstrué.
J' avais acheté le bateau avec le moteur bloqué, considéré HS, et après réfection par mes soins pour environ 400 euros, j' ai encore navigué 9 ans avec autour de 1000 heures de plus au compteur.
Si ce moteur avait été correctement entretenu (rinçage périodique) pendant les 32 ans avant que je l' achète, je suis convaincu que j' aurais pu le faire durer encore une bonne vingtaine d' années.

Marre des problèmes de refroidissement liquide (direct ou indirect des moteurs marins), je suis en train d' adapter un moteur industriel à refroidissement à air sur mon bateau!

Gorlann

21 jan. 2021
0

Refroidssement a air: plus simple, donc plus fiable, mais pas sans contrainte:
- echangeur thermique
- refroidissmeent des gaz

21 jan. 2021
0

Oui Louarn,

tout-à-fait.
Pour l' échappement, je pensais initialement faire un échappement sec pour me passer totalement de pompe à eau, mais je trouve au final les contraintes trop importantes et m' oriente donc vers la réutilisation de la ligne d' échappement d' origine avec waterlock et antisyphon, et en réutilisant la pompe à eau d' origine pour refroidir ce dernier.

Pour le refroidissement du moteur, c' est un classique système à "air forcé", comme sur les tondeuses, générateurs, etc...
Le moteur prend l' air frais à l' avant, le souffle autour du haut-moteur, et je vais faire un système composé de tôles pour canalisé l' air réchauffé dans une gaine genre VMC débouchant par un panneau ouvrant rajouté dans un flan du cockpit (le panneau sera bien-sûr fermé lorsque le moteur sera coupé).

C' est évidemment pas mal d' adaptations à faire, mais une fois terminé, je n' aurais plus comme entretien du système de refroidissement qu' à surveiller la pompe à eau.

Pour contrôler la température du moteur, j' ai une sonde sur une culasse, avec thermomètre au tableau de bord, et je vais en rajouter une pour contrôler la température de l' échappement et une autre pour celle de la cale moteur.

Gorlann

21 jan. 2021
0

Bukh, qui n'est pas un novice dans la conception de moteurs marins, considèrent que sous 500 heures par an, le refroidissement par échangeur n'a aucun intérêt.

22 jan. 2021
0

refroidissement par air comme sur les nsu 1200tt

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

double arc en ciel au ras de l’eau…magique..!

Après la pluie...

  • 4.5 (87)

double arc en ciel au ras de l’eau…magique..!

mars 2021