Monter au mat d'un bateau à sec

Je vais devoir changer la girouette de mon bateau (11m 50, 16 m Tirant d'air) au sec à Navy Service. Est il dangereux de monter au mat d'un bateau bien calé sur un ber, mat bien vertical ? Bien sûr, je choisirais un jour sans vent.

L'équipage
03 fév. 2006
03 fév. 2006
0

A proscrire
En effet, et même fut-il bien calé dans son ber, il est déconseillé de monter au mat. Ce qu'aucun ouvrier de chantier naval fera.

03 fév. 2006
0

hmm

si d'un coté je suis assez à l'aise pour monter au mat avec le bateau à l'eau (dans le sens pas de vertige, ni de ces craintes cachées qui font souvent dire "je dos monter au mat et je n'aime pas" ) mais je ne le ferais vraiment pas le bateau au sec

c'est peut etre irrationnel mais honnetement no-no-no :-(

03 fév. 2006
0

calcul sommaire...
un bras de levier de 16m (le mât)
un patin de ber à 1m
100kgs au bout du mat (le type + les outils)

ça fait très grossièrement 1600 kgs sur le patin...

très approximatif, mais pas irrationnel !

03 fév. 2006
0

sommaire... et faux !
Ton calcul est valable Bruno, une fois que le bateau est tombé par terre, mais il est alors un peu tard !

Non, si le bateau est à la verticale, la masse du grimpeur n'a pas d'incidence sur l'équilibre ( moment nul puisque la direction du poid passe par l'axe de rotation )

Une personne sur les passavants induit un moment beaucoup plus fort sur les patins et personne ne se pose la question ( pas même les vendeurs du salon quand il y a 5 personnes du même coté... )

Guillemot

03 fév. 2006
0

strictement réservé
à Cobra :-D

03 fév. 2006
0

chutt
il digère

03 fév. 2006
0

quand on voit le cout du dématage
je ne suis pas sur que ça vaille le coup de se tuer et d'esquinter son capital en le couchant sur les bateaux voisins ;-)

Une bonne révision à terre permet de faire ce qu'il est impossible de faire en haut exemple dégripper en force , changer des réas etc... ;-)

03 fév. 2006
0

s'il faut vraiment monter au mat
à terre calé sur un ber, fais y monter ta femme,
c'est beaucoup moins risqué :-D :-D :-D

03 fév. 2006
0

c'est
l'acide phosphorique qui doit etre utilisé pour enlever les taches de sang ?

:oups:

03 fév. 2006
0

si le risque
est principalement que le boat bascule latéralement, pourquoi ne pas assurer le mât avec deux haussières?

03 fév. 2006
0

plus réaliste
sur un muscadet , surement pas (je dematerais a la main avant)

mais sur un 7T bien calé, je ne vois pas le risque
le calcul rapide plus haut est faux: tout doit se calculer par rapport a l'axe vertical du CG.
le bras de levier d'un gars de 100kg sur le mat est de 50cm, le bras de levier des bequilles prises au bord est de 1m50

donc on ajoute seulement 33Kg d'appui sur une béquille, négligeable.

Le seul risque est en cas de vent fort, ou si le ber est déjà limite, ou le terrain mou, ou..

donc assurer le mat avec deux bonnes drisses , c'est plus sur.

03 fév. 2006
0

risque seulement dans la tête

Evidement lorsque le bateau est à l'eau l'on se dit si j'ai un coup de pot je tombe à l'eau mais je ne vois pas ou est le danger.Comme dit Michel si le bateau est bien vertical les efforts sur le ber sont insignifiant.

Du point de vue rationnel ça ne me parait pas dangeureux ,mais bizard ça ne me plairait pas et pour monter il faut etre bien dans sa tête.

josé

03 fév. 2006
0

mais peut etre

Un dematage c'est emmerdant et cher mais peut etre avec une nacelle.ça ce loue

josé

03 fév. 2006
0

calcul
Le calcul de Michel est exact. Personnellement je l'ai fait plusieurs fois. Il est certain, qu'une fois en haut, il ne faudra pas s'amuser à faire du trapèze volant.
Bien amicalement
Jean

03 fév. 2006
0

calculs...
OK, mon calcul très approximatif n'est valable que si le bateau est gîté à 90° :mdr:

MAIS qu'en est-il lorsque le trapéziste dérape, et passe violemment ses 100 kgs de 50cm à tribord à 50 sur babord (ou l'inverse)???

La dynamique, je sais encore moins faire que la statique... :acheval:

Promis, la prochaine fois, je me limiterai aux calculs... rénaux! :doc:
(par contre je suis très bon en stats, et au top sur le programme d'algèbre de 2ndeS... En physique, le mouvement rectiligne uniforme, ça va aussi)

05 fév. 2006
0

pour idf et dagget
euh, non, pas de conneries les gars, je ne fais pas dans la chasse à la lycéenne, hein... :non:

idf, je crois que le 15 de ta fille eest du soit au hasard, soit à une "feuille de gruge" particulièrement bien faite!!! A moins que le prof aie noté sur 40... :mdr:
Sinon, ça aurait marché aussi sur mon fils, mais non.

Par contre, Dagget, si l'oeil gauche est aussi beau que l'oeil droit, j'ai une formation en pédagogie d'adultes... mdr:

03 fév. 2006
0

C'est une annonce Bruno ??
Tu donne des cours particulier pour les lycéens ?? et lycéennes :cheri: :-D :-D :-D

05 fév. 2006
0

C est un miracle!!!!
A l annonce de la possibilité de cours de math , par un carabin doré ma fille qui est en seconde !a rapporté un devoir noté 15 ( d habitude 5ou 6 )je connaissais la peur du gendarme !!mais là!! ou, alors elle a cru que tu étais dentiste!! ;-)mdr :-D :-D :-D

03 fév. 2006
0

Monter en téte de mat......
.....reste un exercice périlleux, le faire a terre rajoute du danger.
Louis Bernicot.
:-(

03 fév. 2006
0

pour couper court
c'est normalement tout simplement interdit sur bers maintenant il peut faire autrement;
J'ai eu besoin de monter au mât alors que le bateau était à terre le ship ou j'étais à N.P a mis sa grue à coté et j'ai mis une corde dans son crochet qu'il a levé au dessu de mon mât.
ca m'a permis de monter et de descendre à ma guise en utilisant les accessoires spéléo bloqueurs descendeur et croll.
cordialement.
Si je la trouve je vous passerai une tof ;-)

03 fév. 2006
0

Par pitié, posez-vous les bonnes question !!!
La girouette est-elle vraiment à changée ?? Si ca se trouve c'est peut-être un problème au niveau du répétiteur :-D :-D :-D

03 fév. 2006
0

la tof
si elle passe !!

03 fév. 2006
0

ben non
çàpapacé

03 fév. 2006
0

pas de risque
si le mat est équipé d'unpréservatif et enduit de vaseline ...... :-D :-D :-D

03 fév. 2006
0

je ne trouve pas
que c'est + dangereux qu'en mer, on risque plutôt moins de rayer le mât avec les dents à la suite de mvts. désordonnés du bateau . Quant à se manger le pont, je doute que les bains de mer le ramollissent ;-) ;-)
Seul le vent fait rapidement ch... le peuple quand on est sur bers, je ne me pose pas les autres questions ! (harnais + dégaines + poignées à grimper ET shunt, tout de même)

03 fév. 2006
0

si il le faut
faire monter 2 drisse en tete de mat et bien les ancré par terre de chaque bord du bateau,

une idée comme caé

03 fév. 2006
0

je préfère
resserrer les patins, contrôler que la quille est en appui, et basta ... ça tient par 50 noeuds de vent, c'est pas mes 65 kg en statique, qui vont coucher le mât ! :-D

03 fév. 2006
0

Le calcul semble juste
de Michel. En plus, j'ai été prof de math, j'aurais pu passer par là, mais je voulais aussi l'expérience des autres. Je crois que dans la mesure où le bateau n'a pas bougé après tout un hiver de vent très forts (St Louis du Rhone, c'est pas mal), il n'y a guére de risque. Effectivement, je pense que si on calcule les efforts d'un vent de 80 km/ h sur un mat (et ca a du être latéral par moment), le poids d'un corps même à 80 cm, ca ne doit pas être comparable. Et bien sûr, en assurant avec de l'angle.
J'essaierai de trouver simplement un plus léger que moi (près de 100 kg..).
Merci

03 fév. 2006
0

Le calcul semble juste
de Michel. En plus, j'ai été prof de math, j'aurais pu passer par là, mais je voulais aussi l'expérience des autres. Je crois que dans la mesure où le bateau n'a pas bougé après tout un hiver de vent très forts (St Louis du Rhone, c'est pas mal), il n'y a guére de risque. Effectivement, je pense que si on calcule les efforts d'un vent de 80 km/ h sur un mat (et ca a du être latéral par moment), le poids d'un corps même à 80 cm, ca ne doit pas être comparable. Et bien sûr, en assurant avec de l'angle.
J'essaierai de trouver simplement un plus léger que moi (près de 100 kg..).
Merci

03 fév. 2006
0

Il serait préférable de monter
au mat d'un bateau AU sec.

Nuances, nuances, le français est une langue (et non le français a une langue) mesurée et pleine de délicatesse.... restons donc courtois :-)

04 fév. 2006
0

Par contre Evenkeel!!
A chaque fois que je met mon bateau au sec, je me retrouve de plus en plus a sec???? Quelle régle mathématique régie cette relation pernicieuse??? :-(mdr :-D :-D :-D

04 fév. 2006
0

la loi et la physique ...
ne disent pas la même chose ;-)

La loi dit que c'est interdit à un professionnel.

La physique dit que cela ne présente aucun danger, comme dit par divers post avant

La physique dit aussi que par vent fort, la pression latérale sur le mat est d'environ 20 kgf par m2 . Pour un mat de 15m de haut et 30cm de corde, ça fera environ 100 kgf de traction LATERALE sur le mat. Cette force latérale est appliquée à mi-hauteur du mat (8m). Sur le patin du ber (à 1m) cela fera 800 kgf de pression supplémentaire sous le vent !!!!

Un bonhomme sera capable de mettre au mieux quelques kgf en latéral si le mat est vertical.

Donc si le bateau n'est pas tombé de son ber par vent fort, il ne risque pas de tomber si on y grimpe ....

05 fév. 2006
0

la loi la physique et la logique
à quoi sert une girouette sur un bateau à terre
on peut quand même attendre qu'il soit à l'eau

05 fév. 2006
0

hé les gars c'est le froid qui vous congèle les neurones?
un ouvrier ne montera jamais au mat à terre ni sur l'eau car la réglementation prévoie qu'il faut etre deux pour faire cette opération, un assurant l'autre

ensuite un bateau calé normalement et horizontalement, donc avec le mat vertical, a un polygone de sustentation fixe constitué par les points d'appui extrèmes ( quille et étais ou ebr), ce qui fait que pour basculer il faut impérativement que son cg sorte de ce polygone de sustentation

et tout mouvement de charge à bord ne peut etre considéré que dans sa composante verticale rapportée au CG (qui est toujours sur un voilier dans l'axe central, c'est à dire en gros au millieu de la quille en longitudinal), ce qui fait qu'il est infiniment + dangereux de mettre 50 kg sur un passavant que 1 tonne ( voire 2, 5,10 ou 20,si le mat supporte la charge en compression) en tete de mat, au milieu du mat ou sur le pont et meme sur le plancher de la cabine, ce qui mathématiquement et mécaniquement revient srictement au meme, la composante verticale demeurant inchangée

en effet, la masse et la hauteur de la charge modifie la hauteur du cg, mais ne le déplace pas en latéral par rapport au plan de sustentation, ce qui fait que la charge sur la quille est modifiée par la masse ajoutée sans considération de hauteur, mais en aucune façon la charge sur les supports latéraux d'étayage

donc il est totalement sans conséquence de monter au mat, bateau sur cale, que l'on pese 40 kg ou 120 kg

ensuite se crasher sur le pont à sec ou sur l'eau ne change non + absolument rien au résultat

amicalement

05 fév. 2006
0

neurones gelés ..
héééé ... JP, t'es au moins le 3ème à dire la même chose :-D

Ceci dit, le fait est que mon maître voilier m'a aussi dit qu'il ne montait jamais au mat sur un bateau à terre, mais que sur l'eau il n'y avait pas de problème ... pourtant c'est un très bon , ancien, et expérimenté maitre voilier :reflechi:

Nobody is perfect, même pas mon maitre voilier !

05 fév. 2006
0

la loi la physique la logique et la prudence
quand on grimpe au mat d'un bateau on donne de sacrées vibrations à l'ensemble de la mature qui se propagent à tout le bateau et font bouger les coins sous les étais
je te garantis qu'au bout de 2 mètres d'escalade
tu redescendras vite
mais comme vous dites ici chacun fait comme il veut avec sa vie
amicalement

05 fév. 2006
0

Il est vrai que!!!
Tu as un beau ber,Robert!!!Désolé ,j ai pas put m en empécher!! ;-)mdr :-D :-D :-D

05 fév. 200616 juin 2020
0

les étais ?
phil, là je te suis ! En effet, quand on voit certains etayages de bateau, on se dit qu'on ne montera pas au mat, et peut-être même pas sur le pont en sautant un peu :-(

Mais pour un bateau sur un vrai ber, comme sur la tof, j'ai pas d'inquiétude ;-)

05 fév. 2006
0

si tu penses que 3 jours de vrai mistral et
le bateau ne vibre pas, tu es un homme heureux...

amicalement

05 fév. 2006
0

N'exagérons rien ...
sinon, on sortira même pas du port ! Mesurer le risque pour le prendre ou non est un fait, mais une fois le tour de la question effectué, il n'y a amha que deux attitudes possibles : on craint la hauteur ou non, il n'y a pas à se mettre martel en tête si on veut pas grimper ... Il n'est même pas conseillé de vérifier le calage, une fois sur la tranche, la tête de mât sera franchement + accessible ;-) ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Peinards dans les Hébrides

Souvenir d'été

  • 4.5 (70)

Peinards dans les Hébrides

novembre 2021