Montage étai larguable

Bonjour,

Une petite question sur le montage d'un étai mobile en cable : si j'ai bien compris, il faut une cadène (bien renforcée) derrière l'enrouleur et un autre au pied du mat pour maintenir l'étai le long du mat quand il ne sert pas : mais ceci nécessite une estrope pour frapper l'étai sur la cadène avant ... et doit compliquer l'endraillage du solent.

Que pensez-vous de la solution suivante : la 2e cadène est montée par exemple 1 m devant le mat de façon à pouvoir y frapper l'étai sans utiliser une estrope (à adapter bien sûr selon la taille du bateau), et un fort sandow sert à rapprocher l'étai du mat : est-ce réaliste ?

Merci d'avance et bonne journée.

Tiama

L'équipage
01 mai 2012
01 mai 2012
0

Salut Tiama.
Si j'ai bien compris tu veux "ranger" l'étai à 1 m du mât ?

01 mai 201216 juin 2020
0

Cijoint un petit croquis du montage, l'idée étant de supprimer l'estrope qui est généralement nécessaire pour mettre l'étai larguable en place.

01 mai 2012
0

en utilisant la formule de notre ami Pythagore tu peux facilement connaitre la position cadène 2... je crains qu'elle soit relativement avancée et t’empêche de virer de bord facilement gène le hale bas de tangon... Moi je'essaierai de faire revenir vers le cockpit plutôt (c'est ce que je fais dans mon cas).

01 mai 2012
0

Merci pour ta réponse, Papat : mais où accroches-tu l'extrémité de l'étai en position de "repos" ?

01 mai 2012
0

dans mon cas je le met sur la boite à réas et je l'attache au mat sur un taquet (étai textile)... mais c'est récent on verra à l'utilisation, il est possible que je le déplace. On pourrait imaginer aussi sur les cadènes de bas haubans, ça dépend vraiment du bateau.

C'est aussi une des raison qui m' a fait passer au textile, c'est plus simple à ranger.

01 mai 2012
0

Merci pour ta réponse : il est sûr que l'étai textile facilite le stockage du fait de sa souplesse.

Question auxiliaire : comment endrailles-tu ton foc sur l'étai mobile ?

01 mai 2012
0

tiama, désolé, je ne comprends pas ta question ?

01 mai 2012
0

En fait, Papat, je voulais juste savoir comment tu endrailles ton foc sur ton étai en textie : utilises-tu des mousquetons classiques (genre Wichard) ou autre chose ?

01 mai 2012
0

on met rarement une estrope au bt de 'étai, c'est pas facile à ranger surtout le lg du mât, mais sur une cadène de hauban ça le fait, quitte à reprendre le mou avec un bout
pour endrailler, en gal on fait avec des mousquetons comme tu dis
sinon on met une voile sur emmagasineur, dont l'étai fait partie de la voile, raidi par la drisse ou autre système ad'hoc
à+
JL.C

01 mai 201201 mai 2012
0

en fait je viens tout juste d'installer mon étai en textile, et ne l'ait utilisé "en condition" qu'une fois. Mon solent était déjà équipé de mousquetons Wichard une main, ils ne m'ont pas l'air très abrasif et récents, donc pour le moment je garde ça. Je verrai à l'utilisation, en vérifiant l'état de la gaine, si je trouve que c'est trop agressif pour l'étai, je les enlèverai et remplacerai par des manilles textiles, ce n'est pas bien compliqué à faire. Je pense à faire le remplacement directement pour le tourmentin par contre.

01 mai 2012
0

Merci pour les précisions.

J'avais lu dans un article de Voile Mag que les "mousquetons textiles" peuvent être une simple sangle cousue sur la voile, faisant le tour de l'étai pour venir se coller sur un velcro sur l'autre côté de la voile, mais est-ce vraiment fiable ?

01 mai 201201 mai 2012
0

j'ai vu ce voile mag avec ces mousquetons velcros et j'ai été surpris car je n'en avais jamais vu.

je pense que cela doit être fiable si c'est bien fait (par un voilier). J'aurais quelque doute sur la durée dans le temps quand je vois mes velcros à l'extérieur vieillir.

Question, tu as déjà ta voile ?

01 mai 2012
0

bonjour
c'est très couramment utilisé sur les voiliers de course au large et surtout sur les maxi yacht , j'en ai réaliser pas mal chez North et franchement avec du tissus spectra type DYS (par exemple)et du velcro en réalisant un velcro dessus/dessous rabattu ça marche très bien sur un étai textile !
car la charge max est uniquement encaissé en tension sur le guindant de la voile et moindre car divisé sur chaque point de fixation ,d'autant que le sanglage est plus large qu'un mousqueton.

01 mai 2012
0

Ne pas oublier une pantoire au bas de l'étai !
Le point d'amure d'une voile de gros temps doit être au dessus du pont d'au moins 50 cm, pour éviter les paquets de mer qui balaient le pont.
:mdr:

01 mai 2012
0

pour la fixation de l'étai largable au repos il est primordial que celui ci ne se "ballade pas " et qu'il soit bien saisi car si il rague contre une barre de flèche ,c'est usure assuré de la barre de flèche (inox 7x19 sur alu ).
en général je pose une padeye légèrement en avant des ancrage de galhaubans (cela est à déterminer en fonction du type de gréement dormant et de la longueur de l'étai largable)et un petit palan permet de tendre l'ensemble .
parfois un sandow entre le dormant et l'étai vient finaliser le blocage de l'ensemble .
pour le raidir en position , le top c'est évidement un ridoir pélican à cliquet (très cher !) sinon un ridoir à volant de pataras suffit (attention aux charge rupture !).
le système acmo à levier fonctionne mais n'est pas facile à utiliser dans la réalité (vent deja soutenu et mer agité ), de plus la tension n'est pas toujours bonne.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (47)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021