Monotype de régate sans antifouling

Bonjour,

J'ai une question qui s'adresse aux régatier ou aux personnes habitués à cette problématique.

J'ai la possibilité de récupérer un monotype de régate pour faire du dayboat durant l'été prochain.

Malheureusement le port qui doit l'abriter ne propose pas de grue pour les mise à l'eau et sorties d'eau du bateau régulièrement. Seulement un travelift (bien plus cher).

Combien de temps selon vous est-ce possible de laisser le bateau à l'eau ?

Quels sont les risques pour la coque ?

Ou est ce qu'il existe des solutions pour ne pas avoir à passer à une coque peinte ?

Je pourrai apporter des précisions si besoin.

L'équipage
03 mar. 2021
03 mar. 2021
0

Bonjour,

Je ne pense pas qu'il y ait problème pour le gel coat à laisser à flot.
Pour les salissures, ça va dépendre de la zone de navigation.
Aux Antilles en 2 ou 3 jours il y a une légère couche de gras, et le vert arrive en quelques jours supplémentaires.
Avec de l'antifouling érodable, nous passons un coup d'éponge toutes les semaines, parfois 2 semaines.
Coup d'éponge aussi avant chaque régate et si la manifestation dure plusieurs jours nouveau coup d'éponge tous les 2 jours.
En bref la bonne formule c'est soit antifouling soit sortir le bateau après chaque sortie.


03 mar. 2021
0

Merci pour l’intérêt que vous portez la question.

Je comprends que la bonne formule c'est soit antifouling soit sortir le bateau après chaque sortie.

Mais du coup, si on peint par dessus le gelcoat avec l'antifouling même autoérodable, on doit appliquer une matrice dure.

A cause la matrice dure, je pense qu'il ne sera pas simple de retrouver une coque avec uniquement du gelcoat par la suite...

Le reste du temps le bateau servira aux régates et sera stocké hors de l'eau.

PS : Si vous êtes ou si vous connaissez des habitués des aires de carénages, n'hésitez pas à donner votre avis.


Kobaia:"Mais du coup, si on peint par dessus le gelcoat avec l'antifouling même autoérodable, on doit appliquer une matrice dure."?? ·le 04 mar. 08:38
03 mar. 2021
1

Un primaire époxy ( ça ne peut pas faire de mal au gel coat)ponçage fin et un érodable appliqué au pistolet ou dilué.
Si le bateau change d'usage assez vite, une seule couche
Pour revenir au standard, une séquence ponçage à l'eau avec du 600 ou 400 va rapidement enlever le reste de l'érodable et laisser une carène très lisse.


03 mar. 2021
0

Expérience limitée à la Baie de Quiberon : sans antifouling, gelcoat a nu, en été, après deux semaines, c'est déjà velu.
Une bonne séance au tampon abrasif, et c'est à peu près bon, mais pas totalement lisse. Les petites algues ont déjà pris pied, et repoussent. C'est donc reparti pour un petit tour seulement; après une semaine, on cherche a desserrer le frein, le bateau n'avance plus. nouvelle joyeuse baignade avec le tampon abrasif...
Le gelcoat nu ne souffre pas du séjour dans l'eau et de l'accroche des algues. C'est déjà ça.


03 mar. 2021
0

Sur mon 747 OD , sur le gelcoat nu , j'avais pulvérisé au pistolet une bonne couche de VC 17 , avantage , la couche est très fine (40 microns) , efficace pour protéger du développement du fouling et cerise sur le bateau , avant chaque course , un p'tit coup d'éponge et le bateau retrouvé sa glisse naturelle .


03 mar. 2021
0

Je suppose que dans quelques temps Gorlan va venir de parler de son expérience de navigatio sans antifouling. Je suis loin d'avoir son expérience (je n'en ai pas encore sans antifouling mais je m'intéresse au sujet), mais de ne pas mettre d'antifouling ne va pas abimer ton bateau ... tu vas juste avoir des "amis" sur la coque.

L'antifouling (en peinture ou en électronique) ne t'en débarrassera pas complètement mais va réduire la croissance.
Pour t'en débarrasser, il faudra passer par une étape nettoyage : traditionnellement, cela se fait avec une sortie de l'eau du bateau (ou bien lors d'un échouage ... tu ne dis pas où tu navigues), mais cela peut aussi se faire à flot.

A flot, tu as 2 possibilités :
- en t'immergeant, soit tu as de bonnes capacités en apnée soit tu te fais aider (bouteilles de plongée ou narguilée - qu'on peut faire "maison" )
- en utilisant un balais, soit que tu fabriques "maison" soit du commerce Scrubis, Lulu ...

Au final, tu l'auras compris, si tu te passes d'antifouling, il te faudra nettoyer la coque de ton bateau très régulièrement d'une manière ou d'une autre. Comme cela a déjà été dit, le "très régulièrement" dépend de ta zone de navigation !

Bonne nav.


03 mar. 2021
0

Le bateau doit être basé en Normandie.

J'imagine que plus le temps est chaud et plus les algues poussent rapidement c'est ça ?


03 mar. 2021
1

Plus l'eau est chaude et plus il y a de végétation et de bébêtes, mais plus le petit carénage d'avant entraînement est sympa.


03 mar. 2021
0

Nous avions un Soling mis à l'eau sans anitouling. Il fallait un coup d'éponge tous les quatre jours pour le maintenir en état de régater. Je n'aime pas nager cependant, alors la saison suivante nous avons utilisé la grue pour le mettre à l'eau chaque fois qu'on sortait. (20 minutes de grue 1x/semaine pour la mise à l'eau et le mettre au sec vs 20 minutes de nage 2x/semaine avec une éponge. Calcul simple.)


04 mar. 2021
0

Merci PaulK, c'était ce que j'étais habitué à faire également avec de précédents bateaux mais à l'endroit où nous souhaitons naviguer en Normandie, nous nous sommes renseignés, il n'est pas possible d'utiliser une grue...


04 mar. 2021
0

Antifouling ou pas, c'est une question d'exigence!
Gorlam, puisqu'il est cité un peu plus haut, a sans doute un niveau d'exigence sur la glisse inférieur à celle d'un régatier. et aussi probablement pas le souhait de dépenser d'argent pour le carenage...
On peut naviguer avec un bateau équipé façon années 80, sans antifouling, avec des voiles de 20 ans réparées, des cordages un peu râpés ... et c'est super car cela ne coute pas très cher.
On peut aussi naviguer avec un croiseur polyester plus tout neuf et un équipement des années 2000, minimum, avec un antifouling érodable... sans prétention que de faire des balades cotières à petit rythme.
on peut aussi naviguer avec un JPK/X/Amel neuf, full équipé en electronique, voile haut de gamme... ca coute un peu plus cher! Ca apporte sans aucun doute un plaisir certain à son propriétaire.

Il n'y a pas pas meilleur façon de faire, mais:
1/ il faut être honnête avec soi même! C'est bien la bourse qui dicte 80% de nos choix en la matière coté équipement!
2/ Il ne faut pas oublier le point essentiel: le programme! Un oceanis récent ne convient pas a gorlam... à moi non plus!

Pour en revenir au point ci dessus, si le bateau reste a l'eau sur plus d'une semaine, un VC17 ira parfaitement... pas très cher, et pour se retirer aussi facielement. aucune différence avec un gelcoat coté glisse tant que tout est propre, mais le gelcoat ne restera pas propre...


04 mar. 2021
2

Bon , je vais essayer de bien vous expliquer ce qu'il en est .
Regardez bien l'image jointe a ce post .
Cela décrit le cycle de développement du fouling dans toute surface plongée dans l'eau , l'échelle de temps vous donne la vitesse de développement en secondes , jours et semaines .
Pour combattre ce développement , seul l'oxydation permet la destruction des bactéries qui alimentent la prolifération du fouling . Ainsi , le cuivre , les bactéricides organiques , peuvent combattre cette prolifération .
Gorlann a une coque en aluminium et l'oxydation permanente de sa coque joue le rôle d'antifouling , ceci explique cela .
Dans le cas qui nous concerne , une coque en gelcoat vierge sera colonisée rapidement ( voir schéma ) , donc la solution la plus simple sera d'utiliser un antifouling . Comme il s'agit d'un monotype appelé à naviguer périodiquement , vite et bien , la solution la plus adaptée sera un antifouling au Cuivre métal , nettoyé régulièrement , et qui n'affectera pas le facteur vitesse , en l'occurrence , un VC 17 directement sur le gelcoat ou mieux un Coppercoat plus difficile à appliquer mais aussi plus durable .


04 mar. 2021
0

Merci pour toutes vos réponses, je vois qu'il n'y a pas de solutions quand on a une coque avec le gelcoat à nu, soit on le sort de l'eau, soit on y passe une peinture VC17 ou autres mais dans tous les cas la peinture va laisser des traces... ce qui n'est pas souhaité.


Arturo:Safioran mentionnait le Coppercoat, en principe aussi lisse qu'un gelcoat. Ma carène a une peinture PU pour l'instant, et je passe prochainement au Coppercoat. Inconvénient mineur pour un bateau de régate : le poids ! 3 kg/4 m², environ 9 kg pour un petit monotype, 30 kg pour moi.·le 04 mar. 15:03
04 mar. 2021
1

Bonsoir tout le monde,

puis-ce qu' on parle de moi un peu plus haut, j' interviens.

Comme l' ont dit SailingFroggy et Safioran, mon bateau est sans antifouling, et ce depuis maintenant un peu plus de 3 ans et demi.
Ma coque est brute d' alu, mais ma quille est en fonte, peinte en polyuréthane 2 composants.

Même si mon bateau est préparé "grande croisière" et non "régate", je déteste naviguer avec une carène ne glissant pas bien.

Comme dit plus haut, les conditions d' adhérence du fouling sont très variables selon la température de l' eau.
Mon "terrain de jeu" est généralement la Bretagne Sud en automne/hiver, et Irlande /Ecosse au printemps/été.
Dans ces eaux, il faut compter environ un mois et demi sans nettoyage pour sentir un ralentissement approchant le demi noeud, et, avec le bateau en eau en permanence mais en navigant beaucoup, quand j' attends 2 mois et demi pour nettoyer, la coque n' est pas visuellement très sale, mais le gain en vitesse après est bien sensible.
Dans ces conditions, un nettoyage tous les un mois et demi est relativement facile à faire, plus on attend, plus çà devient galère sans nettoyeur HP.

Par contre, l' été dernier, je me suis rabattu pour cause de Covid sur la Galice et le Portugal et là, au bout d' un mois, la perte de vitesse était d' un bon noeud.
j' ai caréné un première fois en échouant à Péniche, et 3 semaines plus tard, un héossien très sympa m' a re-nettoyé ma carène en apnéee à Sada, car la perte de vitesse approchait à nouveau le nd.

De mon expérience en péninsule Ibérique, au bout d' un mois, la carène ne glisse plus bien, mais le nettoyage avec un tampon scotchbritt depuis le kayak se fait encore facilement, malheureusement je ne plonge pas et ne peut faire que la longueur du bras.

Je pense qu' avec une brosse genre "LuLu", pour ma carène de 7m50 de longueur de flottaison, un nettoyage (en espagne/portugal) au bout d' un mois devrait se faire sans trop d' efforts en une petite demi-heure, donc acceptable.

Je pense aussi qu' en Normandie, vue la température de l' eau, un nettoyage hebdomadaire à la brosse avant chaque régate ne doit pas être bien long à faire et devrait permettre de se passer d' anfifouling.

En fait, la "règle" consiste à nettoyer AVANT que çà devienne trop adhérent, plus ou moins fréquemment selon les conditions.

Gorlann


04 mar. 2021
1

Vu sur le site Edel voiliers : www.edelvoilier.org[...]-balai/


Arturo:Bonne idée !Je vais copier, avec un vieux wishbone, un support en polystyrène extrudé stratifié et des colliers nylon, et non un manche à balais + pare battage + bouts.·le 09 mar. 10:57
09 mar. 2021
0

Merci à tous, pour vos réponses.

J'ai pu trouver la vrai explication :

Le gelcoat n'est pas aussi étanche qu'une peinture et va donc avoir tendance à s'imbiber d'eau si on laisse à l'eau un bateau dépourvu d'antifouling.

Notre projet de petites navigations est donc en stand-by.


Kobaia:C'est pour la balade ou la régate ? ·le 09 mar. 18:45
legeekpratique:C'était pour balader avec un bateau de régate disponible en ce moment car il n'y a plus de championnats.·le 11 mar. 16:02

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (176)

mars 2021