Mon voilier a brûlé !...

Salut,

Notre année sabbatique en Med va s'arrêter là. Notre feeling a pris feu au port de Naxos en Grèce. Le feu a pris dans la cabine arrière tribord, à priori sous un vaigrage par un problème électrique, court circuit ou fil qui a chauffé. Il y avait juste le chargeur de batterie de branché et le frigo.
Les dégâts sont considérables, mais le voilier est peut être réparable, j'ai du mal à estimer les frais. J'ai fait ma déclaration d'assurance (April marine, en tout risque).
Je souhaiterai savoir sous combien de temps un expert va venir donner son avis sur le sinistre?
Si il est déclaré épave, que deviennent les choses intactes: voiles, moteur, annexe etc...
Je n'ai jamais eu de gros sinistre auparavant et je ne sais pas trop ce qui nous attend.
Si malheureusement certain d'entre vous on eu un problème similaire pouvez vous nous renseigner.

Merci.

L'équipage
18 mar. 2014
18 mar. 2014
0

Je ne peux t'apporter aucune aide ni info mais je te souhaite bon courage. :oups:

18 mar. 201418 mar. 2014
0

:lavache: :lavache:
désolé pour toi ! bon courage pour la suite ...

pour l'expert, peux pas te dire
pour l'état d'épave, ça dépend de la compagnie:
certaines te remboursent mais te font un acte de reprise de ton bateau, cession des papiers (>casse)
d'autres te donnent une valeur et tu restes proprio de l'épave que tu peux écouler en 'pièces détachées'

19 mar. 2014
0

Cas vécu pour l'épave: D'autres te laissent l'épave en déduisant leur remboursement de sa valeur réelle, dans un premier temps estimée, mais qui ne peut être fixée qu'une fois l'épave effectivement vendue après appel(s) d'offre de l'expert et accord de l'assurance sur ce prix de vente.
Celà peut donc bloquer tout remboursement pendant trèèès longtemps.
Evidemment, la procédure doit être écrite quelque part dans le contrat, plutôt en très petit.
Le coup de l'assurance qui devient propriétaire de l'épave, il n'y a que pour les VEHICULES TERRESTRES que c'est obligatoire par la loi.

18 mar. 2014
0

Bon courage

18 mar. 2014
0

bon courage ! étais tu à bord ?
stef

18 mar. 2014
0

Pfffff... Hé bé....J'espère que l'affaire se dénouera vite.

18 mar. 2014
0

Il me semble sûr que cela va durer un bon moment avant d'avoir un avis d'expert sur les réparations possibles.
Le moindre mal et le plus rapide serait de pouvoir trouver toi même un réparateur qui chiffre la totalité des travaux et que tu puisses, à vue de nez, trouvé le prix "correct".
Ensuite :
- soit les réparations sont inférieures à la valeur vénale du bateau estimée par l'assurance (attention, l'assurance donne souvent une valeur vénale beaucoup plus faible qu'imaginée)
- soit les réparations dépassent cette valeur.
Dans le premier cas, tu devrais normalement attendre l'accord de l'assurance pour faire les travaux.
Dans le deuxième cas, l'assurance t'indemnisera de la valeur estimée mais normalement l'épave ne t'appartiendra plus moteur, voiles etc..). Donc tu auras tout perdu contre le chèque d'indemnité

J'ai eu un sinistre en Grèce l'an dernier qui a immobilisé mon bateau mais pas trop cher(environ 2000€)
Je n'ai pas attendu l'assurance
Je l'ai juste prévenue du sinistre puis de tout ce que j'ai fait pour les travaux en justifiant de tous les frais engagés

Travaux faits et payés par moi en une semaine.
Au final, indemnité touchée 3 mois plus tard après vérification d'un expert nommé par l'assurance (la Macif)
L'expert a estimé sur justificatifs (devis, témoignages et photos) et d'après mes déclarations que les travaux étaient valables et le prix normal.

18 mar. 2014
0

Courage, tiens nous au courant.

18 mar. 2014
0

C'est un moment difficile je je présume. A défaut de conseil ou de témoignage, je t'envoie un message d'encouragement. Penses à ton prochain voyage ou projet, ça aide.

18 mar. 201418 mar. 2014
0

vu le cout des réparations, j'ai peur du pire... une valeur vénale à 3euros six sous (expertise pour une val agréee ?) et demerden sie sich.....
surtout que ça a du fragiliser la structure.....
de tout coeur avec toi..... !
stef

18 mar. 2014
0

Saloperie de destin mal luné !
J'espère que tu vas t'en sortir sans trop y laisser de plumes.
Courage !

18 mar. 2014
0

Bonsoir et bon courage pour la suite.

Petits conseils d'un ex assureur:
1/ déclarer le sinistre par lettre recommandée.
2/ sécuriser le bateau (éventuellement le mettre au sec) pour ne pas risquer de se voir reprocher une aggravation ou un vol... Lister tous les matériels, marchandises, objets personnels etc se trouvant à bord.
3/ prendre un maxi de photos et rassembler des témoignages.
4/ Voir avec l'assureur si vous avez droit à un expert d'assuré, jusqu'à quel montant d'honoraires et trouver sur place l'homme qui vous épaulera pour déterminer votre préjudice.
5/ Les réparations seront évaluées à dire d'expert et compte tenu de l'importance, vous ne devriez faire engager aucun travail sans l'accord de votre compagnie. C'est cette dernière qui doit vous confirmer que vous pouvez faire faire un devis.
A+
alain

19 mar. 201419 mar. 2014
0

entièrement d'accord avec le message de Ver2sable, à l'exception de son point n°4: conseil d'expert judiciaire: l'assureur ne peut pas refuser l'intervention d'un expert d'assuré (aux frais de ce dernier évidemment). en cas de refus, faire entrevoir la possibilité d'une judiciarisation du litige. En règle générale, ça fait avancer le schmilblick)

18 mar. 201418 mar. 2014
1

Bonjour,

Quel désastre ! ça m'a fichu une grosse boule de te lire, car le feu électrique est le truc qui m'angoisse le plus !

Je suis également chez April marine et, quand j'ai eu mon accident à Marmaris en 2011, un expert d'Athènes, mandaté par l'assurance est venu à bord environ 72h après les faits.

Je ne me souviens pas du temps que ça a pris pour l'estimation des travaux car j'ai repris la mer au bout de 12 jours et n'ai effectué les travaux que l'hiver suivant.

Bon courage à vous.
Thierry, sur Troll

18 mar. 2014
0

il faut arrêter les délires , les expert peuvent intervenir au bout de 1 semaine et oui !!!!!!!! . courage a toi ,quelle type de feeling et de quelle année stp ? je te conseil fortement de faire prendre ton bateau par un chantier afin de le mètres au sec et en sécurité , je craint fortement pour toi que le chemin avec ton bateau va arrêter la , vue l en pleur des dégâts ces forcement réparable mes économiquement non(je me fie au photos ) surtout si tu arrive a ne pas avoir ce que tu veut avec l assurance demande leur en recommandé qui te trouve le même bateau avec les mêmes équipements dans le même état , ne surtout pas accepté les propositions de l expert si ces en dessous de ça valeur réelle , regarde sur le bon coin les mêmes bateau avec les mêmes équipements ce qui valent a peut prêt, de tout façon il ce base sur le prix du marché en autre les annonces bon coin .

18 mar. 2014
0

. Courage

18 mar. 201418 mar. 2014
0

Sans doute ta première question aujourd'hui est : Mon bateau est il récupérable et si oui, à quel prix?
Donc d'abord savoir quelle est sa valeur vénale d'après l'assureur. je suppose qu'il peut te la calculer rapidement.

Ensuite, essayer de savoir par un chantier local si les réparations seront à coup sûr plus chères ou moins chères que cette valeur.

Et aviser ensuite du choix à faire (travaux ou non, de suite ou en attendant un accord de l'expert), toujours en informant l'assureur.
Car même si un expert se déplaçait pour constater rapidement les dégâts, il ne donnera pas d'accord pour réparer avant un bon bout de temps.

J'imagine que c'est vraiment une catastrophe, ce genre de situation.
Je compatis même si ça ne sert pas à grand chose...

18 mar. 201418 mar. 2014
0

Good luck, man ! :-(

18 mar. 2014
0

Tiens nous au courant des démarches auprès de l'assurance (on est nombreux chez april ici) et de leur réactivité.
Bon courage pour la suite.

18 mar. 2014
0

Quelle tristesse,
Bonne chance pour la suite.

18 mar. 2014
0

Chercher dans les petites annonces des bateaux de meme caractéristiques.
Ca aidera a negocier si les frais sont superieurs a la valeur du bateau.
Valeur qui est bien sur fonction du marché ; le but pour l'assureur étant de te remettre dans une situation identique a celle avant sinistre.
Evidemment, si le marché n'est pas favorable...

18 mar. 2014
0

Perso pas de réponse aux questions que tu poses
Donc seulement te dire bon courage en petit message de solidarité.
Cdlt
JM

18 mar. 2014
0

moment dur, courage ilforde

18 mar. 2014
0

Ah ben zut, ça c'est dur! courage pour la suite. (désolé je ne sais pas répondre à tes questions.)

18 mar. 201418 mar. 2014
0

Pour avoir vécu un gros sinistre, mon premier conseil est de relire chaque ligne de ton contrat, conditions générales et particulières, car tout devra se jouer uniquement sur cette base.
Tu pourras donc ensuite t'armer de courage, de persévérance et de ténacité et de patience si l'assurance décide de jouer avec tes nerfs pour ne pas assumer ses engagements définis par le contrat et lui seul.
N'hésite pas à éplucher les calculs de l'expert et vérifier que sa procédure correspond bien au contrat, notamment sur les vétustés. Refuse toute vétusté sur la main d'oeuvre ou les taxes, c'est illégal!
Bon courage!

18 mar. 201418 mar. 2014
0

:lavache: Le feu, c'est ce qui me fait le plus peur aussi ... 20 bateaux ont brûlé l'année dernière dans ma marina à un ponton de mon bateau et à cause d'une batterie qui s'est mise en court-jus toute seule ... ça fait peur !
Bon courage et tiens nous au courant de la suite. Je suis aussi chez April ...

18 mar. 2014
0

même si un expert vient rapidement, il ne prendra pas de décision sans devis contradictoire (à moins que le bateau ne soit tout de suite classé épave) et ça, ça peut prendre du temps sauf si tu pousses les intervenants (chantier, expert etc etc)

19 mar. 2014
0

Bon courage.

19 mar. 2014
0

Si pas de bobos aux personnes...c'est déjà énorme et...tant mieux!!
Auto, moto, bateau...tant que c'est matériel et qu'il n'y a pas de blessé, c'est déjà beaucoup!
Certes, l'amour-propre en prend un grand coup mais c'est négligeable par rapport à la santé.
En tout cas, je compatis et te souhaite de retrouver rapidement la mer et les océans sur une coque poussée par Eole! De tout cœur avec toi pour la suite....Bon courage!

19 mar. 2014
0

hello

que dit ton assureur ?

19 mar. 2014
0

J'ai eu un problème similaire en Turquie.
Cela remonte à 1986 donc pas forcément d'actualité ( à l'époque c'était un peu la préhistoire de la plaisance en Turquie).
Mon bateau avait été violement heurté par un chalutier turc , alors qu'il était à quai dans le port de Dikili.
Faute entière du chalutier mais bateau difficilement réparable.
C'était un bateau en CP (Armagnac) et les membrures avaient l'air fendues...

L'assurance (GMF) était un peu déboussollée: pas de correspondants en Turquie et difficile de vendre le bateau sur place.
J'ai fait un aller -retour à Paris pour négocier avec eux.

On a décidé de réparer sommairement en Turquie, puis j'allais en grèce confier le bateau au représentant de l'assurance qui se chargerait de la vente.
J'ai supervisé les travaux de réparation, visite d"expert " sur place. En échange de quoi l'assurance m'a payé les allers-retours en avion et le rapatriement de mes effets personnels (j'étais parti depuis plus d'un an). Ainsi que le rapatriement de tout ce qui avait de la valeur sans être trop lourd: amarres, radeau de survie et autres.
Le dédouanement des affaires n'a pas été triste; mais cela devrait être plus facile depuis la Grèce.

Bon courage,
Benoit

19 mar. 201419 mar. 2014
0

Salut
D'après les photos, les dégâts ne concernent que le vaigrage et la déco. D'après ce qu'on voit, le bateau est donc parfaitement réparable. En espérant que le pont, protégé par le vaigrage, est resté intact...
Si tu trouves moyen de toucher quelque chose de l'assurance, c'est bien. Mais si tu fais les travaux TOI-MÊME, en y passant du temps et moyennant des frais (pas si énormes que ça), ça ira. Les boiseries vernies sont peut être rattrapables, il semble que seul le vernis ai brûlé dans certains endroits (portes). Le vaigrage est à refaire, bien sûr... Les plexis des hublots ont du également "déguster"...
Évidemment, ça fait peur, mais en y pensant bien, il ne s'agit que de dégâts superficiels qui, somme toute, ne représentent qu'une petite partie de l'ensemble du bateau, qui ne doit en aucun cas partir en "épave", vu son état.
Je ne sais pas si ça peut te consoler, mais ça aurait pu être bien pire. Courage.
Pour info : Lors de mon dernier sinistre (abordage en mer) l'assurance m'a remboursé sur présentation de DEVIS, (après avis expert bien sûr) et non sur FACTURE !
:heu:

19 mar. 2014
0

Bonjour,

Sauf erreur de ma part, l'assurance rembourse le montant du devis d'expert (pour un bateau ou une voiture).

Ensuite, le proprio est libre de faire ou ne pas faire les travaux.De les faire lui-même ou les faire faire.

D'où l'intérêt de contacter l'assurance et voir l'expert le plus vite possible.

Benoit

19 mar. 2014
0

Ce n'est pas le cas de tous les contrats. Certains ne remboursent que les travaux effectivement réalisés. D'autres ne remboursent que ce que l'expert estime, tant pis si la facture est plus élevée. D'autres au contraire sont beaucoup plus généreux.

19 mar. 2014
0

Attention, un devis vaigrages monte très vite en plusieurs milliers d'euros! 14000 sur le mien qui avait partiellement coulé, donc vaigrages et circuit électrique complet (et ce n'était qu'un trimaran de 8m!)

19 mar. 2014
2

"Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, "
R. Kippling

Courage!
et bonne chance avec l'assurance!

19 mar. 2014
0

Les conseils de matelot@17523 sont judicieux:
Les devis DOIVENT dissocier main d'oeuvre et fournitures. La vétusté ne s'applique que sur celle-ci
Baboujoli est optimiste et il a surement raison. Meme si les traces de suie sont impressionnantes le feu a été circonscrit suffisamment vite pour eviter la propagation (d'apres les photos) donc rien n'est perdu courage!

19 mar. 2014
0

Exact, tout dépend du contrat, rien que du contrat.
Il faut le lire et le relire et si tu n'es pas sûr d'en comprendre toute la portée, le faire relire par une personne compétente.
Bon courage !

19 mar. 2014
0

désolé pour toi et bon courage

19 mar. 2014
0

Tu vas le réparer ton bateau, et si tu fais escale par ici , préviens , salut à toi !

19 mar. 2014
0

bon courage devant cet événement affreux, une expérience vécue, au Portugal quand le bateau est tombé de son ber, faute de manip du chantier j'ai bataillé et obtenu un chèque de l'assurance sur devis et un cheque qui approchait la valeur du bateau ...
l'expert avait clairement été pur moi, bateau tip top arrivant de l'autre coté de l'atlantique etc c'était un ex commandant de pétrolier que je remercie encore

j'ai récemment jeté le dossier, des centaines de mel de fax en anglais an portugais en espagnol ...

19 mar. 2014
0

Bon courage. Ayant le même bateau, ca fout vraiment les boules de voir les photos. Une question quand même : le feu a pris (à priori) sous le vaigrage, ca veut donc dire sur un fil qui n'alimentait rien ? (sous les vaigrages en cabine, il n'y a que les loupiotes...) ... C'est possible ca ???

J'espère que l'assurance va ... assurer !
F

0

Pour faire débuter un incendie (hors feux de métaux), il faut soit approcher une flamme d'un corps inflammable (ce qui ne semble pas être le cas ici) soit élever la température d'un des matériaux présents au-dessus de sa température d'auto inflammation.

Pour ce faire, il peut effectivement s'agir d'un échauffement électrique mais aussi d'un échauffement on en peut plus banal, par exemple celui d'une lampe à incandescence.

Pour info, la température de surface d'une ampoule à incandescence classique peut atteindre 250°, celle d'une ampoule halogène environ 400°.

Dans le cas qui nous intéresse, le plus important est que notre ami soit remboursé au mieux de son assureur.

Il serait peut-être contre productif de trop chercher les causes du fait que ce type de recherche ouvre la porte à l'éventualité de découvrir une voie de recours contre un tiers, ce qui aurait immédiatement comme effet de faire miroiter à l'assureur la possibilité de ne pas faire sortir l'argent de sa poche et donc de tout stopper en attendant la mise en cause de ce tiers.

Nous pouvons donc convenir, qu'il s'agit d'un incendie de cause indéterminée qui a pris naissance dans la cabine arrière tribord sous le vaigrage à la suite d'un problème électrique.

0

bon courage a vous

dom et suzy

19 mar. 2014
0

Boudiou !!!! ça fout les boules

Nous sommes de tout cœur avec toi ....

19 mar. 2014
0

vraiment désolé par ce sinistre.
Bon courage à toi.

19 mar. 2014
0

Je compatis, surtout à l'étranger.
J'ai eu un sinistre important sur un bateau, j'ai fais faire un devis par un chantier qui a été ensuite validé par l'expert, mais l'expertise était plus "habituelle" que dans ton cas.

19 mar. 2014
0

En y réfléchissant:

-soit les dégâts sont impressionnants mais purement esthétiques et n'affectent pas la sécurité du bateau. Auquel cas, l'assurance peut rembourser le montant expertisé. Tu peux continuer à naviguer quite à réparer plus tard. Cela m'était arrivé avec un balcon tordu et étrave en alu tordue.

-soit les dégâts sont plus graves et cela devient un peu plus compliqué..

C'est l'expert qui décidera, d'ou l'intérêt de voir assez vite.

Attention à ne pas repartir avec des dégâts sous-estimés. Pour se retrouver ensuite avec un bateau dangereux ou irréparable.

Tu peux demander d'autres avis (patrons de chantiers ou autres plaisanciers); éventuellement une contre-expertise à tes frais.

Bon courage,

Benoit

19 mar. 2014
0

Bon courage, cela fait vraiment peine a voir.....pas bon du tout pour le moral ce type d'affaire....nous sommes tres attachés a nos "bestioles" et sérieusement on compatit de tout cœur.....après, rénover soi même est aussi un sacré challenge, pas toujours facile a mettre en ouevre.
Après, voir combien les assurances donnent, voir ce qui est récupérable, voir le cout d'une rénov et faire la balance de manière très froide avec le rachat d'un autre bateau ( de bonnes occass en ce moment), bref être capable de ne pas affect viser....difficile, quand même....mais rester lucide sur le ratio Cout/avantage...je sais que ce n'est pas facile.....

19 mar. 201416 juin 2020
0

Ma malheureuse expérience. Mon contexte : voilier écume de mer stationné sur bers sur la zone technique au Havre, incendie criminel. Le port m'a informé, j'ai contacté mon assurance (Maif) qui a dépêché un expert. Évaluation des dégâts, retour assurance, proposition d’indemnisation. Je restais (propriétaire) de l'épave (bateau irréparable selon l'expert, et j'étais d'accord avec lui), qui n'avait aucune valeur vénale, mais dont il a fallu que je me débarrasse d'où surcoût. Dans ton cas Les réparations devraient être évaluées avec proposition de l'assurance. Si cette dernière estime que le coût des travaux est supérieur à la valeur vénale du bateau, après entente sur l'indemnisation, tu pourrais racheter ton bateau à l'assurance. Pour moi les relations avec mon assurance se sont bien passées, mais j'étais en France, et mon assureur est un vrais assureur. Ce sont des moments très difficiles, Je suis passé par là. Bon courage, dans quelques temps, ce ne seront que des mauvais souvenirs.

19 mar. 2014
0

à Philhenri :
D'après ce que tu dis, la valeur de ton bateau n'avait pas été évaluée avant l'ncendie. Ce qui veut dire que ton bateau n'était pas assuré pour une valeur définie. C'est ça ?
En tout cas, il faut savoir une chose : Les experts ne sont pas impartiaux (comme pourrait l'attendre d'un juge). Il sont mendatés par la compagnie d'assurance et défendent sa cause. C'est donc d'eux qui dépend la valeur qui sera remboursée. Il vaut mieux faire, avant le passage de l'expert, un devis... "sérieux"...

19 mar. 2014
0

C'est bien pour cela que le terme "expert" est souvent mal utilisé. En anglais, il y a un terme plus exact "loss adjuster" qui pourrait se traduire par "évaluateur de dommage".

Sinon, pour rester en français, un "expert" qui est mandaté par une seule partie est un "conseil technique".

19 mar. 2014
0

Pour ma part, un seul interlocuteur le "conseiller technique" j'ai acheté mon bateau, et j'effectuais des travaux. Une évaluation du bien au moment de l'acquisition n'aurait pas apporté grand chose. Je tiens à souligner que j'ai, discuté échangé, écouté la personne mandatée par l'assurance, qui a été dans mon cas très réactive. J'ai fourni photos des travaux, factures etc ... les relations ont été correctes. Dans ces moments là, si le porte monnaie est (toujours) écorché. le plus dur est le moral, et les séquelles persistent. Bon courage Ilforde

19 mar. 2014
0

enlève tout ton matériel

19 mar. 2014
0

salut,

Merci à tous pour votre soutient. L'expert vient d’Athènes demain matin. Je vous tiens au courant de la suite.

19 mar. 201419 mar. 2014
0

je suis toujours très surpris lorsque j'entends dire que des bateaux qui ont partiellement brulés n'ont plus de valeur.
Beaucoup de chantiers profitent du système d'assurance pour gonfler, de manière exorbitante, les devis. Avec le blanc-seing plus ou moins direct des experts.

Idem pour les voitures.

Bonne chance.

19 mar. 2014
0

j'ai eu exactement le même problème il y a quelques années (incendie à bord, à l'étranger, bateau initialement déclaré en épave, puis réparé aux frais de l'assurance suite à une contre expertise).
je peux t'indiquer des pistes à suivre. mais trop long par écrit. contacte moi en mp et nous prendrons contact par téléphone.
bon courage en attendant

19 mar. 2014
0

Quelle tristesse :-( Bon courage pour la tracasserie administrative ! En espérant que tu bénéficieras d'un traitement juste.

19 mar. 2014
0

quelle épreuve! :-(
j espère pour toi qu il est réparable et que ton assurance tiendras compte du superbe état de ce beau voilier !
courage

20 mar. 2014
0

Salut,

L'expert est passé ce matin. Plutôt concilient, mais pas expert de plaisance mais de cargo. Il est OK pour les réparations mais ne sait pas les chiffrer. Le voilier étant naviguable nous avons décidé de nettoyer le bateau et repartir dès que possible pour finir le voyage et ramener le voilier près de chez nous pour commencer les travaux.
Je vais devoir effectuer des devis français sur photo pour chiffrer les dommages.

Certain d'entre vous aurait il des bonnes adresses vers Nantes pour:

-Changement de tous les hublots.
-Changement de tous les vaigrages.
-Charpentier marine pour refaire au moins une cabine

Pour les sellerie j'ai l'adresse du confectionneur d'origine.

On pensait que le feu était parti du 220Volt, il n'en est rien, à priori se serait une batterie de recharge d'appareil mobile.

Merci.

21 mar. 2014
0

Charpentier de marine:
Atelier bois courbe
5 rue de la galtiére
44230 Saint Sébastien sur Loire (il se déplace sur site pour les travaux)
Samir Antri-Bouzar (ancien responsable des chantiers Aubin)
06-17-55-31-67 (pas sur du numéro)
boiscourbe44@orange.fr
Pour la petite histoire, il m'a acheté mon bateau bois et le restaure sur les bords de l'erdre à Nantes.

20 mar. 2014
0

un expert mandaté par ton assurance va se deplacer à leur frais pour constater les degats

Ensuite tu devras faire un devis de reparation par un chantier , que l'expert validera ou non ..

si le devis est dessous de la valeur que tu as declaré à ton assurance et bien tu pourras faire les reparations .si la devis est audessus l'assurance te remboursera jusqu'a concurrance de la valeur declarée pour laquelle tu es assuré .... le plus sera bien sur à ta charge .

21 mar. 2014
0

assuré chez PANTANIUS, j'ai eu l'année dernière un gros "sinistre" vandalisation et vol sur mon bateau....portes de descente explosées (plus de sécurité) l'expert est venu en 1 semaine, j'ai fait faire un devis par un chantier bois, que j'avais a la visite de l'expert, il l'a approuvé sur place, les réparation ont été faite sous 1 mois, l'assurance m'a payé toutes les réparations et les valeurs des matos volés de suite, et remboursé la franchise sous 6 mois.....( mon contrat entre temps n'incluant plus de franchise pour ce sinistre)....DONC COURAGE, cela se passe bien aussi souvent....nota: il est important dans le contrat de prévoir : a) une valeur du bateau (expertise etc...) un remboursement sur la valeur neuf de remplacement de ce qui a été volé ou cassé (ce qui était mon cas) je recommande cette assurance ( pas actionnaire...hélas)...LECELTE

20 mar. 2014
0

Bon ben voilà une demi-bonne nouvelle si vous pouvez continuer... C'est une sacré saloperie ces batteries d'appareil mobiles, faudrait jamais les laisser charger sans surveillances.
Je connais pas ton parcours retour, mais pour les charpentiers marine, ceux de Monastir sont très compétents. Fleur de Passion a eu un incendie là-bas suite à l'explosion du condensateur du congélo, et ils ont fait un super boulot de remise en état de tout le compartiment avant qui avait crâmé.

20 mar. 2014
0

Salut,

Le pire c'est que la petite batterie n'était pas en charge. L'expert n'est pas certain que ce soit le départ du feu mais ça semble le plus plausible.
Je veux faire réparer mon voilier près de chez moi sur Nantes.

20 mar. 2014
0

Une adresse sur l'Herbaudière: Charles Marine. Ils ont bossé pour moi, leur prestation justifie leur réputation sur le port.

20 mar. 2014
0

Le plus simple est de faire établir des devis avant le passage de l'expert de ton assurance. Bien entendu, plus l'estimation des devis sera élevée, mieux ça vaudra. En principe, les entreprises concernées comprennent bien le problème, et ne rechignent pas à établir, dans ce cas, des devis "confortables"...
L'expert, qui est mandaté par l'assureur, fera son possible pour diminuer les dépenses de l'assurance...
Rien ne t'empêche bien sûr, après l'avis de l'expert, de faire certains travaux toi-même, de façon à retomber sur tes pattes...

21 mar. 2014
0

pas sure, l'assurance demandant pour versement du montant des devis, des factures acquittées..... OU ALORS verse une somme forfaitaire (moindre) et le client se charge de faire les réparations ....

21 mar. 2014
0

Pour avoir vécu la même chose je connais le choc émotionnel.

Dans mon cas c'était un petit bateau (Microsail : petit bateau, moins gros soucis comme on dit, mais ça fait mal quand même).

Le tiers arrière bd de la coque a brûlé jusqu'à la cabine, ainsi que les rouleaux de caoutchouc de la remorque. l'expert l'a déclaré épave au vu de sa valeur déclarée. J'avais le choix de céder l'épave à l'assurance pour revente des pièces utilisables.

Par chance, le bateau étant désarmé et en stockage au sec fermé pour l'hiver, le matériel d'armement était intact (voiles, moteur, gilets, etc.)

J'ai fait refaire une coque nue pontée pour la valeur remboursée par mon assurance.

Après j'ai dû la réaccastiller de A à Z avec le matériel récupéré sur l'épave, en achetant tout ce qui était endommagé (la totalité du gréément courant, quelques taquets, le safran en bois, le système électrique et la traverse arrière de la remorque. Le dépassement budgétaire (de ma poche) est dû au rachat des éléments ayant dû être remplacés.

L'AS Microsail m'a repris l'ancienne coque pour le cas hypothétique où ils pourraient l'utiliser dans le cadre de l'étude d'un nouveau plan de pont modernisé. Je ne sais pas si le projet a été lancé.

C'était un cas relativement simple du point de vue des assurances et de la remise en état.

J'espère qu'une bonne solution se trouvera pour toi.

Bon courage,

DJ

21 mar. 2014
0

@ ilforde
Tu pourras nous dire comment le feu a-t-il été éteint et par qui ? Ça pourrait être instructif.

Merci !

21 mar. 2014
0

je n' ai rien de constructif mais sache que je suis vraiment peiné pour vous .
Bon courage.

21 mar. 2014
0

Bon courage...
:-( :-(

21 mar. 2014
0

Avant de nettoyer, n'oublie surtout pas de faire des photos, même si ça a été fait, et d'en jeter le minimum. Comme l'expert n'a rien chiffré, tu pourrais peut être si tu as le temps faire faire quelques devis. Bon courage.

21 mar. 2014
0

Et ton assurance elle ne t'as pas donné de délai?

Ça m'étonnerait qu'ils te laissent un an et comme le voyage jusqu'à Nantes est long ce serait peut-être mieux de le refaire sur place.
En Grèce ils savent travailler aussi et même mieux que beaucoup de français.
Mon ex beau-père est dcd sinon il aurait pu te refaire l'ébénisterie.

21 mar. 2014
0

Salut,

La durée pour régler le sinistre est de 2 ans.

21 mar. 2014
0

Pour DAGGET,

Le feu a été éteint par des pêcheurs du bateau voisin (250€). Une borne incendie était juste au cul du bateau. Nous avions laissé des hublots ouvert. Je suis arrivé pour ouvrir la porte. A priori cela c'est juste consumé sans flammes. En voisin nous avons un Lagoon 500, il n'a rien!

21 mar. 2014
0

Merci ilforde !

J'étais surpris de ne pas voir de mousse sur la photo, mais, il n'y a donc pas eu usage des extincteurs du bord.

En tout cas, merci aux pêcheurs, et bon courage pour les réparations, j'espère que vous pourrez repartit et profiter de votre congé sabbatique !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (176)

Encore la pluie...

mars 2021