mon homme à la mer : que fait l'amirauté?

|||||||je voudrais faire un check list|||||||
il faut:
-arreter le bateau vite(foc à contre?) 15sec
-descendre les voiles seules 8min
-avertir à la vhf 15sec
-donner les coordonnées sur vhf 1min
-lancer une bouée 5sec
-marquer la position gps 15sec
-pas le perdre de vue
-ouvrir la vanne moteur, allumer moteur 15sec
(-se jeter à l'eau.. autant mourir ensemble)

...mais dans quel ordre proceder ?
pour :
a) il a pas mis son gilet de sauvetage
b) il a mis son gilet de sauvetage

sachant que par ex. l'eau est +/- 15°,que le vent souffle 4/5 et les vagues 1m20 et qu'il y a un courant de 2.5kn

L'équipage
25 sept. 2007
25 sept. 2007
0

Courant...
Le courant dans quel sens ? :-D

25 sept. 2007
0

Et l'âge...
...du capitaine ?

25 sept. 2007
0

...
corpulence moyenne, barbe de 2 jours, et pas de bottes au pieds....

bon y'a moyen d'avoir une réponse sérieuse,
on va tomber en taverne

25 sept. 2007
0

noyer ??
:-( :-(

25 sept. 2007
0

coucou chantal
tout ça c'est pas la mer à boire :-D

:alavotre:

25 sept. 2007
0

barbe ?
Epaisseur de la barbe du capitaine ?

25 sept. 2007
0

bonne solution
tu rentres au port et tu vas noyer ton chagrib à la taverne!

25 sept. 2007
0

ben oui , Cath !
t'a déjà noyé le cap'tain
faut achever le boulot et noyé ton chagrin, pardi ma bonne dame

Biz

Chantal,

PS : merci beaucoup pour ta question qu'elle est bonne pour moi aussi !!!

25 sept. 2007
0

tu as raison pour les bottes
des belles dubarry, faux pas gacher!
:-)

25 sept. 2007
0

oh non
un coup de sika sous les bottes et il partira pas plus loin...que derriere la barre ;-)

25 sept. 2007
0

2°post donc...
brancher le pilote et continuer sa route tout en préparant le courrier à l'assureur pour toucher l'assurance vie

:acheval:

25 sept. 2007
0

reponse theorique...
Dans l'ordre je ferais:
- ne pas paniquer
- lancer la bouée
- arrêter le bateau (pour faire simple, virer en laissant le foc à contre et choquer la grandvoile, mettre la barre sous le vent)
- activer la touche homme à la mer sur le GPS, si y a
- appeler les secours sur la VHF
- lancer le moteur
- ne pas paniquer ...

le tout sans le perdre de vue...
Mais c'est évidemment une réponse très théorique.

C'est pas idiot de s'entraîner avant à la manoeuvre, même si on passe pour des puristes, des trop précautionneux, des tous ce que vous voulez... Je préfère être ridicule plutôt que perdre quelqu'un.
Et puis le port du gilet c'est pas mal non plus.

Je le porte (et le fait porter aux équipiers)très tôt, voire presque tout le temps, bien avant d'en avoir réellement besoin. A l'expérience, deux réflexions:
- la 1ère surprise passée, les équipiers l'acceptent très bien.
- Cela évite de déterminer le moment où on va le porter. Car décider de ne le porter que lorsque ça va mal, c'est dire clairement à l'équipage: à partir de cet instant cela devient dangereux, donc on sort les gilets, pas top pour le moral. Résultat on recule beaucoup trop le moment de les sortir...
A chacun de voir.

25 sept. 2007
0

Amha
S'il reste plus d'un personne à bord, en désigner immédiatement une qui s'occupera coute que coute de suivre des yeux l'HLM (désigner la personne la moins compétante au manoeuvres).
Ensuite, lancer une bouée si pas de gilet et la perche IOR dans tous les cas.
Ensuite, je ne sais pas trop mais certainement s'arrêter bout au vent puis lancer le moteur (en marquer la position gps en décendant ouvrir la vanne) et prier pour que l'HLM soit toujours visible en remontant.
Ensuite, faire gaffe à ce que dans la précipitation il n'y ait pas de bout qui vienne ce prendre dans l'hélice...

Enfin ce n'est que mon avis...

L'HLM est vraiment ce qui me fait le plus peur...

Alex

25 sept. 2007
0

Bon,
Premièrement dslé pour les quelques fautes ;-)
Ensuite, il est extrêmement important que la personne qui suive à vue l'HLM ne le quitte JAMAIS des yeux même pour une seconde car il sera ensuite extrêment difficile de le retrouver...

25 sept. 2007
0

2 pers
à bord...de la tout faire sans perdre des yeux
je me pose des questions ?

25 sept. 2007
0

Evidement c'est
si il reste au moins deux personnes dans le voilier...donc exclu pour les navs en couple...

25 sept. 2007
0

et encore
toi tu sais barrer...

25 sept. 2007
0

On a réflechit à la question
La conclusion est claire: si on est sous voile dans ces conditions, ma coskip n'arrivera pas à arreter le bateau ou bien trop tard (enrouler le génois et tout le toutim), question de force physique. On n'a même pas eu besoin de prendre en compte le facteur panique.

Donc c'est simple, il est hors de question que je tombe à l'eau, donc je suis attaché en permanence, j'ai bien dit en permanence (les cadènes sont en fond de cockpit, dès la sortie de la descente, donc je m'attache de l'intérieur et me détache pareil), dès que le vent monte ou qu'il fait nuit (par F2 ou F3 et qu'on est tout nu, vu que l'eau n'est pas à moins de 20°, je m'accorde le temps de barboter un peu). Tout juste je me permets de n'avoir que le gilet gonflable avec feu à éclat si on est au moteur de nuit et que le temps est (très) calme. Les lignes de vie sont en permanence à poste sur chaque bord du bateau et nous avons des longes à double (enfin triple) mousquetons, ainsi nous ne sommes JAMAIS détachés.

C'est chiant (très chiant même) ...... mais y'a pas d'autre moyen.

Si tu ne me crois pas, tu attends que le vent monte, tu enfermes ton mari dans une cabine, et tu balances un parre bat à la flotte. M'étonnerait que tu autorises ton homme à rester détaché après .........

Sinon, ne pas oublier de faire une donnation entre vivants, ça simplifie les héritages après .......

25 sept. 2007
0

PS
Si on est au moteur de nuit que l'un veille et l'autre dort, par F0, c'est attaché tout le temps aussi mais là c'est juste pour que celui qui dort ..... dorme et ne fasse pas des cauchemars (genre entendre sa moitié crier au secours, ce qui m'est déjà arrivé)

De la cabine j'entends très bien le bruit des mousquetons même avec le bruit du moteur et dans un quasi sommeil .... ;-)

25 sept. 2007
0

Bien sur,
comme Freja, je pense que la prévention est le meilleur remède...
Mais concernant le feux a éclats, il me semble que c'est un bon moyen de rester visible dans l'eau assez longtemps...enfin s'il fonctionne le jour J :-(

25 sept. 2007
0

Ah ma femme!
moi je me pauserais des questions, si ma compagne n'etait pas capable de faire cela!
Ma compagne a commencer du niveau zero et en quelque mois a fini par etre tout a fais capable de gerer cette situation.
on a fais le test, avec des bouees, et un jours j'ai fini par me jetter a l'eau, et bien je suis encore la pour vous ecrire. A ma compagne, je l'aime, y a pas a dire!
Operation
1) me ballancer une bouee, bien que je porte toujours avec une veste avec flotabilite incorporee, type marine marchande. (2 sec)
2) envoyer le bateau bout au vent (4 sec)
3)appuyer le mob sur le traceur de cockpit (3 sec)
4) lacher ecoute de foc et lacher la temsion sur l'enrouleur de grand voile (voile en drapeau) (10 seconde mais le bateau est bout au vent)
5) allumer moteur et me retrouver vite fais parce que ca caille
dans les 2-3 minutes j'etait a bord.
elle est pas geniale ma femme!!!
mais c'est vrais qu'avec les foc et la grand voile ur enrouleur on lache la pression en 2 minuscules operation moins de dix secondes

25 sept. 2007
0

très sérieusement
c'est très bien décrit dans la bible des glénans et il devrait y avoir une interro écrite avant chaque départ pour l'amirauté

25 sept. 2007
0

se mettre ......
à la cape......au mois aout avec mon amirautée on a fait des manœuvres d'homme à la mer.....le danger est venu de la bôme.....sur ma tête....:doc:et oui ...:reflechi:conclusion:c'est trés bien de récupérer un homme à la mer...mais il ne faut pas assommer le reste de l'équipage ....:alavotre:

25 sept. 2007
0

Concernant la check list.............
...et compte tenue du fait qu'il y a dans cette histoire une jolie blonde et un jolie bateau......peux tu rajouter sur la check ; appeler Rachid?
je te passe mon N° en MP.
:mdr:

25 sept. 2007
0

Je dirais
-Arrêt du canot
-Jet du feu à retournement ou perche ior et de la bouée. Ligne de lancer entre les deux, 25m de petite drisse mini. Un feu a retournement se lance plus loin qu'une bouée, il faut s'entraîner !
-le point GPS
-Aller récupérer le maladroit. Pourquoi pas à la voile suivant la direction du vent ? moins de perte de temps ! Maintenant si il y a gros mauvais temps ...
-la VHF oui mais dans combien de temps de l'aide va t'elle arriver ?
-Le mieux, c'est de ne pas tomber ((-:
A mon bord, a part moi, il n'y a que des débutants. Donc, gilet (gonflable) et ligne de vie obligatoire quelque soit la météo et ce surtout pour moi. je m'attache dès que je sors du cockpit ...

25 sept. 2007
0

Ensuite
Si la manoeuvre de récupération se termine mal, préciser au cross si l'HLM avait la braguette ouverte ou non , c'est pour les Statistiques....

25 sept. 2007
0

pour repondre à la question

si seule l'amirauté est a bord et si son bonhomme tombe a la mer il lui reste une seule solution rentré ....à la nage.

Donc il fait tout pour ne pas passer par dessus bord car pour lui c'est pas grave ça ne durera pas longtemps mais c'est surtout que deviens l'amirauté....

Ainsi je prends encore davantage de precausion lorsque je suis avec l'amirauté que lorsque je suis seul.

Pour celà j'ai ma veste de quart avec un harnais incorporé et la ligne de vie est toujours passé dans l'anneau et mise dans la poche car s'il faut descendre dans le carré ouvrir les tiroirs la cherche et bien on ne le fait pas et on fait la main oeuvre sans sécu ,jusqu'au jour ou...

josé

25 sept. 2007
0

par contre

je lui ai appris une chose à l'amirauté ,si un jour il y a des em... appuyé sur le bouton rouge "detresse" de la vhf .

josé

25 sept. 2007
0

bouton rouge
avec DSC on sait qui tu es et ou tu es !

25 sept. 2007
0

oui

cath avec DSC .ça me semble le plus simple et ce systeme c'est a la porté de tout le monde.

Ainsi une fois l'alarme declanché et bien il reste a esperer pour repecher le bonhomme mais lui il est foutu mais au moins on pourra eviter un second drame.

josé

25 sept. 2007
0

ça fait
des années que je fais l'autruche et que j'accepte le 'je suis prudent il va rien m'arriver'
ouhlala va falloir faire une rééducation

25 sept. 2007
0

L'autruche
Bonjour à tous,

Idem, ça fait des années qu'on fait l'autruche... et ça me fait flipper de plus en plus (l'age peut être?) d'autant qu'on a pas l'habitude de porter les gilets souvent (je sais, c'est pas bien).

Pour la réeducation, le seul remède à mon avis est de s'entrainer par temps calme pour avoir les manoeuvres bien en tête au cas ou.

Sinon, avoir une checklist écrite (après avoir fait les essais en mer) , disponible facilement (pas enfouie dans un coffre) pour celui ou celle qui reste à bord ? c'est un début non ?

Bon, va falloir s'y mettre ...

Now

25 sept. 2007
0

un site macho finalement!
A lire toute les reponses je me demande si l'on prend vraiment nos femmes pour des connes!
et je trouve cela plutot insultant pour mon equipiere!
Suis-je le seul a avoir une femme, qui est capable de faire des quarts, qui a sont brevet vhf, qui adorre aime la nav sur le plotter,meme dans les pire condition. donc qui peux donner notre position et ca dans au moins 3 langues, qui est capable de me repechersi ca tourne mal un jours!
capable de regler la vente de vente de notre aancien bateau avec un brooker.
, de negocier nos place de port,..., et je ne citerai pas tout les autres qualites de ma douce!
n'y a t'il sur ce site que de gros macho avec des bobonne pour compagne!
a toute les autres et bien bon courrage, et tant que je pense, je crois me souvenir qu'il y a des femmes meme toute petite qui traversent les ocean bien plus vite que nous!
moi les grosses tetes et l'humour de de Kersauson me donne la nausee
A+

25 sept. 2007
0

non zolys

rien à voir avec ou pas matcho mais j'attendais cette reaction.

Tout simple mon amirauté est incapable de me repecher il faut etre realiste point...ce n'est pas etre matcho que de regarder les choses en face en mer on ne triche pas .

Et j'ajouterais que par temps un tout petit peu musclé tres tres peu de skipper sont capable de recuperer qui que ce soit , là aussi il faut etre realiste.

Une simple question :qui ici a essayé de recuperer quelqu'un tombé à la mer et je rejouterais m^me si je passe pour un matcho quelle femme est capable de remonter un type de 70 ou 80 kg à bord????,

josé

25 sept. 2007
0

Mouais
T'as fait vraiment l'essai quand ça secoue ?

Tout le reste de ce que tu cites ma coskip le fait très bien (la mienne parle 6 langues et n'a pas son pareil pour nous diviser par 2 les tarifs de port ;-), et ne peut pas saquer Moitessier ... ), mais le jour où on a essayé le MOB .... on en a conclu qu'il valait mieux être attaché. C'est une demande de sa part, j'appelle ça de la lucidité et je m'y suis plié (Dieu sait que pourtant le harnais, pffffff ....).

Evidemment, si ta compagne a la carrure de Mac Arthur c'est pas pareil, mais la mienne je la préfère comme elle est ....., et nous deux dans le cockpit ;-)

De plus la mienne n'aime pas trop balancer des coups de boule ....... :-D

Je ne vois rien de macho quand on cherche à être complémentaire sans que l'un ne domine l'autre et que la navigation est partagée. Le femminisme a évolué depuis les années 70 .....

25 sept. 2007
0

Concours ?
"... dans au moins 3 langues ... "
"... La mienne parle 6 langues ..."

Vous faites un concours ou quoi ? ;-) :-D

25 sept. 2007
0

macho!!!!
je n'ai lu que des posts de matelots très respectueux de leurs compagnes et le sens de l'humour de cath n'est certainement plus à prouver!
en revanche ma compagne n'apprécie pas de se voir traiter de bobonne ni moi de gros macho car je ne suis pas gros moi Môssieur!

25 sept. 2007
0

Au fait Zolys
T'as déja vu la difference entre rentrer le génois d'un 30 pieds et rentrer (ou border après un virement) celui d'un 43 pieds, par 20 ou 25 nds de vent ........... ?

Je ne te mets pas la photo de mon majeur qui n'a toujours pas dégonflé depuis un mois, quand on s'est fait couché et que l'écoute de génois me l'a remonté à 90° ........

25 sept. 2007
0

tout larguer
Evidemment faire le maximum pour que ça n'arrive pas ...mais c'est toujours par temps calme ou on se méfie le moins que le pépin arrive...Donc quand je navigue avec ma femme ou seul (c'est pareil...) la consigne c'est larguer toutes les écoutes gv génois ou spi balancer la bouée et mettre la barre d'un coté ou de l'autre avec un peu de chance j'ai le temps de nager pres du bateau et de donner des consignes plus précises mais j'espère que ça n'arrivera jamais!!! Naviguant souvent seul je m'attache assez souvent

25 sept. 2007
0

ben et pourquoi pas
lui jeter l'ancre???:reflechi: :mdr:

25 sept. 2007
0

Si je suis seul...
...la bouée, puis sans perdre de vue ma belle je reviens dessus à la voile. Parceque le temps d'aller à l'intérieur appuyer sur des boutons... Quelques secondes suffisent pour perdre de vue quelqu'un.
C'est seulement si je perdais de vue la personne que j'irais immédiatement marquer ma position et appeler à la VHF.
En configuration solo et de jour bien entendu.
Pour le reste j'ai un HB donc dans de la mer un peu formée je peux oublier l'aide du moteur...

25 sept. 2007
0

-descendre les voiles seules 8min
Ce point m'interpelle.

Si on met bout au vent. On lance le moteur, faudrat bien affaler les voiles si on veut faire demi tour non ?

Sinon, je pense que comme il a été dit, l'entrainement, est super important. Cela permet entre autre de garder un "certain calme", et d'enchainer la manoeuvre sans la découvrir. Entrainement, bien sûr à répeter regulièrement, pour garder la main.

Et entrainement pour l'amirauté mais aussi pour son homme, bien évidemment.

25 sept. 2007
0

pas facile
on ne prends pas nos femmes pour des connes,

mais elle aiment se faire promener, barrer de temps en temps, et la mécanique, même si elles aiment, elles aiment se la couler douce,

alors l'entrainement n'est pas là, forcément, et pas par masochisme,

cette année les conditions ont étés trop dure pour faire des entrainements, sinon chaque année on fait d'essais,

pas pour dire qu'on est entrainé, mais simplement pour que le port de la brassière, du harnais ne doit pas être contestés dès que l'un ou l'autre le juge nécessaire et toujours de nuit

la récupération par tout petit temps et avec du monde à bord est possible probablement, certains du forum pourraient en témoigner, mais des que la mer est formée , que le bateau file,

pas de question a se poser, sécurité individuelle obligatoire...

les essais est juste là pour le prouver,

mais faut éviter de changer un rêve en drame,

alors prudence à tous ....

25 sept. 2007
0

Avec l'Amirauté,nous naviguons très souvent à deux ( depuis 38 ans ), consignes:
- pousser sur la barre en grand sans toucher aux écoutes le bateau remonte au lof, et se met à la cape, dérive sous le vent. En partant du grand largue par 5B cela risque d'être sportif!au près plus cool.
- essayer de repérer le naufragé (rapidement)
- déclencher la M.O.B du répétiteur SILVA
- mettre en route le moteur: se rappeler qu'il est en prise et qu'il faut se mettre au point mort pour la mise route ( il démarre sur le ralentit, brave machine)
- Alerte VHF (PAN PAN position, décrire l'accident, prévenir que l'on sera obligé de quiter la VHF pour la suite des opérations)
- enrouler le génois
- remonter sur le naufragé à vue ou suiviant les indications du GPS en mode MOB, se rappeler que l'homme sera au vent et au courant , en Manche cela compte.
- insister..., écouter la VHF, guetter les secours éventuels,ne pas arrêter la recherche
- au contact visuel larguer la bouée ( elle est reliée au bateua par un bout flotant de 50m et cercler autour du naufragé ( mézigue probablement :-()
C'est pas évident! la mise à la cape sauvage, on a essayé: brutal pour le gréement et l'accastillage, mise en route moteur OK, enrouler le génois: pas évident pour des petits poignets, faisable, MOB, VHF pas de problèmes. Le pire sera certainement la veille visuelle et la recherche, avec des creux!, j'ai pas pris l'option brouillard!
Mesures conservatoires et permanentes en usage: port des gilets dès force 2 et harnais dès le 1er ris!
Bon vent
LHA:-)

25 sept. 2007
0

..........
"bout au vent..et mettre le moteur en marche..." personnellement si on est au prés j'utilise la mise à la cape c'est un arrét immédiat et on a un effet feuille morte c'est à dire que le vent nous rapproche de l'HAM et pour les autres allures on remonte au vent en effectuant un arc de cercle pour venir sur l'HAM.....:alavotre:

25 sept. 2007
0

je serais interessé par une statistique...
de combien une perche IOR déployée peut multiplier les chances de retrouver le MOB ?
J'ai déjà perdu une annexe dans la houle: jamais retrouvée....alors une tête...
Par contre, un drapeau fluo + lumière flash à 2.40 au dessus de l'eau ?

26 sept. 2007
0

vannes moteur
1) come l'un des collègues dur le fil, mon moteur est en prise, donc le débrayer.

2) vanne arrivée d'eau ouverte et une batterie sur 2 en service (servitude, pas celle moteur)

3) vanne échappement fermée, et c'est une vanne à dévisser. Et je l'ai fait poser suite à cylindre décalé : dès en mer, je ferme, malgré le col de cygne. Un Yanmar 3 cylindres, ils le vendent !

4) donc 30 secondes à maniper dans le coffre ...

5) le port du harnais est obligatoire de nuit et le port du gilet est imposé aux enfants selon age et état de la mer, ainsi que l'accès ou non à la plage avant (quand le grand va me prendre le 3ème ris en pied de mat, c'est autre chose, ce qui prouve qu'il devient un "non enfant").

25 sept. 2007
0

non non Zolys,
rassures toi, tu n'es pas seul, j'ai la même à bord ! et je pense que nous ne sommes pas les seuls à avoir des épouses admirables.

Pour Cath,
Juste un truc qui me turlupine, tu dis : " ouvrir la vanne moteur"
nous naviguons toujours avec la vanne moteur ouverte, peut être as tu une raison de la fermer, mais bon tu gagnerais du temps .

Nous, en couple, lors de notre précèdent voyage, toujours amarrés par mauvais temps et surtout de nuit pour que l'autre puisse dormir tranquille.le reste du temps , on ne la faisait jamais, "quand on est jeune, on est invincible ! !"

Maintenant la souplesse disparaissant avec l'âge, nous nous amarrons beaucoup + vite et portons très souvent le gilet à gonflage automatique.

25 sept. 2007
0

bref
on a tous essayé qq chose par petit temps en été, avec de l'eau tiède, mais pas autrement

d'ailleurs avec un gilet gonflable modèle sans 'capuchon' avec des vagues ...parait que c'est pas bien non plus

(pour zolys) homme ou femme la situation sera 'presque' pareille avec des vagues : il faut agir sans perdre de vue...et personne n'a des yeux derrière la tête ;-)

25 sept. 2007
0

bon je me lance

j'aime pas trop raconter ma vie mais bon.

Lors des essais de peche d'un chalutier (70m)un marin , un vrai est passé par dessus bord en balançant les panneaux de peche à l'eau.

A bord nous étions bien 50 , sur le pont surement 10 ou 15 gars l'on vu passé par dessus bord .Aussitot le commandant a fait demi tour , toutes les bouées sont passé par dessus bord , le pneumatique aussitot mi à l'eau avec 4 marins.Le malheureux a été aussitot reperé sur le radar suivi aux jumelles et bien malheureusement c'était juste à la tombé de la nuit et il n'a pas été retrouvé .

sans commentaire.

josé

25 sept. 2007
0

Ca calme ...
:-(

25 sept. 2007
0

tous vos conseils sont très pertinents,
mais n'oubliez pas, avant de lancer le moteur, que AUCUN BOUT ne traine dans l'eau, sinon c'est la cata assurée.
A mon bord, gilet obligatoire quel que soit le temps : n'oubliez pas le risque de collision.
Apprendre cela aux enfants très jeunes, après ils n'y pensent même plus, mettre le gilet devient un automatisme.

25 sept. 2007
0

Timing
Le timing et l'ordre sont faux.
Un voilier peut ètre mis face au vent très rapidement. Relacher les écoutes est immédiat.
débrancher le PA doit ètre très rapide
L'affalement d'unr GV est très rapide.
La mise en route du moteur demande quelques secondes.
La VHF n'est pas le problème immédiat.
Donc 1° balancer tout ce qui flotte et doit ètre
vu en premier (matériel à portee de barre)
2° arrèter le bateau
3° moteur en route (au point mort d'abord).
Marquage du point au GPS au passage.
REtour sur l'objet flottant.
VHF après (portée limitée).
Une tète est peu visible et l'eloignement
peut ètre rapide ce qui justifie la rapidité
des manoeuvres (testé in vivo en situations réelles).
Si l'un dort et sous PA ...........
chances de récupération infimes
donc on DOIT ètre attaché.

25 sept. 2007
0

Hem, euh, psssstt, Cath?!
m'enfin Cath, tu as une occasion en or d'hériter de ce vieux banquier rabougri,d'embaucher un équipage de p'tits jeunes, tous en pagne sous les tropiques, et tu te poses des questions de check list?fais plutôt gîter un bon coup dans la risée, pendant qu'il fait pipi au dessus du balcon...
:aurevoirdame::heu:

25 sept. 2007
0

conclusion de test prolongés en baie de SF
il y a 2 ans avec tous types de bateau/vent force 5/6, clapot violent 1 metre 1.5 metre /courant fort

pratiquer arret buffet immediat IMMEDIAT pas de temps perdu a la VHF ou que sais je
, les voiles claquent on s'en fout

la methode du demi ou du 3/4 de cercle c'est pour les cargos

moteur au ralenti mais usage interdit pret du naufrage

meilleures recups par bateaux bon voiliers et equipages habitues a la regate. J 105 et un petit tri car tres bas sur l'eau.

les 2 pires un Oceanis et un Island packet, trop haut trop de fardage

cape courante puis derive sur naufrage

25 sept. 2007
0

Puis-je me permettre d'ajouter
1- Qu'une tête qui sort de l'eau de 20cm, ça disparait à une vitesse grand V même par très beau temps avec une gentille houle de 50cm, ceci pour vous, messieurs, qui tombez à l'eau en laissant seule votre amirauté, si vous réussissez à garder un bras en l'air tout en nageant, ça aide beaucoup à ne pas vous perdre de vue (et il serait bon que celà fasse partie des consignes de sécu au même titre que l'emplacement des extincteurs à bord);

2- Que je pense que vos amirautés devraient être capables de mettre à la cape sans sourciller, c'est quand même hyper simple, même si ça fatigue un peu le gréement quand il y a du vent, et c'est à vous de leur apprendre...

3- Qu'en règle générale, il n'y a jamais de macho à mon bord, mais si par un malheureux hasard, celà vient à se produire, j'ai quelques plats chauds bien élaborés à leur servir ! ;-)

25 sept. 2007
0

OK ,avec Delphine
DE plus , on peut dire qu il y a"1 protocole suivant l etat de la mer , du vent,du courant, de la conception du bateau, et surtout des qualites du skipper"La meuilleure des solutions, c est quand le mec est a bord.Bonne soiree

25 sept. 2007
0

lancer un fumigène ?
pour mieux répérer?
l'armée employe ce système
à garder dans un coffre du cockpit

26 sept. 2007
0

le vrai probleme: remonter la personne a bord
c'est bien de ramener le bateau a cote de l'HLM, mais c'est beaucoup plus dur de remonter l'HLM, meme conscient, sur un bateau qui a un franc-bord un peu élevé.
idem, c'est bien d'en parler, mais prenez-la peine d'essayer, au moins au port, de tester deux ou trois dispositifs (en dehors de la jupe)

26 sept. 2007
0

solution récente...
qui a été rapportée..

Moteur en marche immédiatement et "en arrière toute", sur le cap qui était suivi depuis un momment!!!Pas évident de réfléchir a tout inverser!!!!
Selon le vent ça peine plus ou moins, ...on peut border?..mais ce fût efficace!!!

La meme réaction que celui qui a perdu une planche au millieu de la route, dangereuse, Il q ne va pas aller faire un demi tour à 800 m !!

Mais ils étaient deux sur le pont!!!

Bon vent!!!

26 sept. 2007
0

pour dédramatiser...
-1° acheter un dériveur intégral,0,60 mètre de tirant d',eau,
-2° épouser un skipper d'1,90 mètre,
-3° naviguer uniquement entre les sondes de 1 à2 mètres....

en cas de soucis, il rentre à pied...

milles excuses ,Catherine
et amitiés...

26 sept. 2007
0

et pour être trés, trés, trés pratique.....
lui interdire de pratiquer le P.O.B (Pissing Over Board), cause de pas mal de M.O.B!!!!..sauf au port!!!
Bon vent...dans le bon sens!!!

26 sept. 2007
0

Système à installer
Bien peut être qu'il faut s'équiper en système permettant de faciliter la manoeuvre. Comme ses appareils que l'on a autour du cou, et qui font un point GPS et une alarme dès que quelqu'un tombe à l'eau, associé aussi à un gilet auto gonflant avec lumière qui clignote. (voir même un gps portable et une vhf portable étanche dans la poche de tout le monde, mais là, je dérive un peu).

Par contre, c'est du même accabit que le harnais, il faut une certaine rigueur pour mettre le gilet et le collier (je ne sais pas comment ça s'appelle).

26 sept. 2007
0

Pour Cath,
Je réitère ma question à Cath:

Juste un truc qui me turlupine, tu dis : " ouvrir la vanne moteur"
nous naviguons toujours avec la vanne moteur ouverte, peut être as tu une raison de la fermer, mais bon tu gagnerais du temps .

26 sept. 2007
0

a savoir
que l'HLM ,lui, il voit le bateau...
:-( donc moins on tourne en rond , plus il a de chance de pouvoir remonter a bord...

26 sept. 2007
0

"on a un peu de temps avant la chauffe"
Le moteur oui, le waterlock plastique déjà moins, l'impeller de la pompe eau de mer... parfois quelques secondes ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

26 sept. 2007
0

non
les vannes restent toujours ouvertes; le contraire serait assez complique.

03 oct. 2007
0

Vannes fermées aussi
Après plusieurs mauvaises expériences de circuit d'eau désamorcé après des nav secouées, je ferme la vanne pour que l'eau reste dans le circuit.

26 sept. 2007
0

nostria
reponse en mp

26 sept. 2007
0

Sur Jolly Jumper ..
les vannes sont fermées quand on quitte le mouillage, comme le font surement beaucoup!(on le vérifie à ce momment!!!)
En navigation AMHA elles sont nettement plus sollicitées, par venturi, immersion ou accoups...et "c'est pas le momment!!"

Et pour le moteur, meme conbat, il faut être assuré qu'il a démarré et que les gas refoullent l'eau!
Et autrement, même avec un moteur à explosion...on a un peu de temps avant la chauffe (Volvo 2003/circuit secondaire)
Bon vent!!!

26 sept. 2007
0

bien vu
pour le water lock et l'impeller , mais l'ouverture se fait dès le démarrage assuré!
La discussion repose en fait sur la balance des avantages entre navigation vannes ouvertes et le temps pris à l'ouvrir, et la séquence "démarage moteur"!
Et ce "démarage moteur" et ses aléas me semblent une procédure essentielle à partager avec "l'amirauté"!!

Pour nous c'est répétition chaques matins...car en plus on a une Méhari..et qu'il faut savoir comprendre le moteur car c'est humide ici !!!

Bon vent!!! ;-)

26 sept. 2007
0

François a écrit
""le vrai probleme: remonter la personne a bord - 25-09-2007 22:39""

Pas vraiment le vrai problème, mais en tout cas la suite du problème.

Cela dépend en effet du type de bateau et surtout du modèle de poupe. Sur l'Arpège, j'ai une échelle rigide qui se déplie sur le tableau (installée par l'ancien proprio). Ce n'est pas mal, mais elle rentre trop peu dans l'eau (50 cm maxi). Je pense que je vais rajouter une partie souple pour qu'elle descende plus bas. Encore faut-il que l'HLM aît encore la force de grimper ce dont je doute après 5 ou 10 minutes de macération dans l'eau froide et une tenue de quart qui s'est mise à peser 10 kg une fois mouillée. Dans les Glénans (de 1971 certes), ils utilisent le hâle bas pour hisser le gus à bord. Pour ça, il faut évidemment qu'il ait une sous-cutale, sinon, on va juste récupérer le gilet ou le harnais.
Mon écoute de GV est frappée en bout de bôme et à la barre d'écoute avec un mousqueton. Je pense (je n'ai pas encore essayé :-( ) que je l'utiliserais comme aide à la remontée par l'échelle de poupe.

Même avec une jupe, je ne pense pas que ce soit simple et amha impossible sans aide musclée de celui qui est resté à bord.

Je viens d'acheter le dernier Voiles mag., il y a un article sur les échelles.

26 sept. 2007
0

stage de sécu

Bon apres certaines polemiques mais c'est pas mechant il en faut bien de temps à autre.

Cette année j'ai assisté à une demonstration "d'homme à la mer" voici ce qui était preconisé.

-1) mettre le voilier à la cape
-2) balancer la bouée couronne
-3)demarrer le moteur
-4) affaler le Gv , enrouler le genois.
-5) faire un appel à la vhf en donnant ça position
-6) faire route vers l'homme à la mer
-7) mettre le plus grand bout à bord à l'eau avec à l'extremité un pare battage.
-8) faire le tour de l'homme à la mer pour qu'il puisse attrapper le bout et ce placer au vent
-9) mettre l'echelle repliabble à poste
-10) si necessaire hissé le bonhomme avec la bome à l'aide du palan d'écoute de la GV .

ensuite une fois l'homme à bord , le mettre à l'abri mais surtout ne pas le deshabiller il doit le faire lui m^me ce qui permet de veillé à ce qu'il reste conscient et eviter une crise cardiaque.Ne pas le frictionner contrairement à ce que l'on pense toujours pour des pb cardiaque.Lui donné une boisson chaude , pas trop biensur pas d'alcool.Il faut qu'il se rechauffe naturellement ,pas trop le couvrir.

Et bien sur prevenir les secours de la situation qui interviendront ou non suivant le diagnostique .

josé

26 sept. 2007
0

étoile pour calypso
clair, net, précis !

26 sept. 2007
0

idem que ponton
clair, net , précis et zouf une étoile

le truc du parebat excellent

26 sept. 2007
0

pour ma part

Au moins une fois l'an je me met à la cape par mer un peu musclé pour l'entrainement.

D'ailleurs c'est peinard pour prendre l'apero et pour manger tranquille lorsque la mer est agitée.

josé

26 sept. 2007
0

rendre à Cesar

Je dois preciser que ce stage a été organisé par une asso local presidé par G.Paulic qui passe de temps à autre sur HEO mais j'ai oublié son pseudo.

stage bien utile

josé

26 sept. 2007
0

calypso
tu as raison c'est aussi agréable pour piqueniquer :-D

26 sept. 2007
0

un point de détail calypso 2
Dans le cas qui nous préoccupe, on ne s'est pas attaché. Parce que l'on jugeait les conditions maniables et que bêtement, mais les accidents sont toujours stupides, on est tombé à l'eau.

D'accord pour la bouée, le génois et le reste, mais pas pour la grand voile. Le temps est maniable et au moteur on peut se supporter une grand voile bordée plat à toutes les allures.

On y gagne en temps, en risque, en maniabilité, en moindre roulis, et aucun bout ou tissus traître sur le pont ou alors que dire du temps pour ferler. cela permet de revenir plus rapidement sur les lieux de chute.

Si dans un deuxième temps on a besoin d'un mât de charge il sera alors temps de peser sur la balancine et d'affaler au moins partiellement.

En cas de récupération latérale une petite gîte abaisse le franc bord (sans toile, ce n'est pas facile.) On récupère au niveau du winch qui est, dans ce cas d'une aide précieuse : Un bout, un noeud de chaise, le marche pied est assez simple. C'est également l'endroit ou les filières permettent le passage le plus aisé.

Le tout, en théorie, bien assis devant l'ordinateur...

26 sept. 2007
0

ok avec calipso mais..
on peut penser aussi a relever l'heure de la chute?

Je pense aussi qu'il est primordial de virer de suite si les conditions le permettent sans mettre le bateau en vrac, avec un peu de bol et sans ces bottes l'HALM pourra se rapprocher du bateau

26 sept. 2007
0

J'ajoute :
en fin d'approche,quand le bateau est proche de l'HLM, POINT MORT IMPERATIF !!!

Pour l'avoir vécu, malgré bottes et ciré, quand l'HLM est contre la coque, ses jambes ont tendance à remmonter vers elle (air coincé dans les vêtements ?). S'il est fatigué il a du mal à résister à cette tendance, d'autant qu'il s'accroche désespérément là ou c'est possible, c'est à dire en général pas loin de l'hélice.

26 sept. 2007
0

2trucs
Les 2trucs biens que j'ai utilisé:
la Rescue Sling, toujours à poste (harnais flottant avec longue ligne) qui permet de ramener
le bonhomme au bateau (un côté drole car on a vraiment l'impression de pecher un gros poisson
sauf que le frigorifié n'a plus la force de rigoler)
La jupe (ou plage arrière) équipée d'une échelle et d'une relève annexe si le naugragé HS.
Il y a eu plusieures noyades par impossibilité
de remonter sur le bateau (franc bord trop haut).

26 sept. 2007
0

sinon ...
Je suis de l'avis d' Hervé 35

:mdr:

26 sept. 2007
0

Cela existe-t-il
le bouton MOB du gps déporté (ou doublé) dans le cockpit ?

26 sept. 2007
0

Un bouton MOB seul dans le cockpit ne servira pas à grand chose
Il faut pouvoir lire les coordonnées du menu MOB:Cap, distance...pour agir J'ai relié un répétiteur Silva à un GPS MLR312 via la sortie NMEA183: impect. Bémol: il faut un appui simutané sur les deux petites touches fonctions du répétiteur Silva pour déclencher le MOB du GPS. La manoeuvre est bien indiquée sur le répétiteur. NASA fabrique également ce type de répétiteur. Autre solution, si le GPS est réellement étanche, l'installer dans le Cockpit= une seule touche dédiée à actionner dans le cas du MLR. Pour répondre à la question, je ne connait pas de GPS à sortie externe pour le MOB, cela serait pratique: un gros bouton du style arrêt d'urgence, bien visible.
Bon vent
LHA :-)

26 sept. 2007
0

MOB déporté: Ca existe!
J'ai déjà navigué sur (beau) un bateau tout équipé NKE, où il y avait, à plusieurs endroits stratégiques (2 postes de barre et descente), des petites télécommandes qui pilotent les afficheurs de cokpit (géants en pied de mat) et aussi la fonction MOB. Une fois la fonction enclenchée, les afficheurs passent automatiquement en mode GPS avec cap et distance vers le MOB.

Raymarine fait ça aussi, mais pour le "haut de gamme" uniquement. Ailleurs, je connais pas.

Leon.

27 sept. 2007
0

Juste comme ça ...
Support de bouée intelligent ?

Un truc que simplement quand on sort la bouée du support, ça fait GPS / fonction MOB et appel automatique VHF ?

Un autre truc dans le même genre, les lignes de vie à sirène. Parce qu'en quart de nuit , seul sur le pont, avec le harnais, passer à la flotte pour servir d'appat à requin à la traine à 6 noeuds sous PA, c'est pas très marrant.

Je pense au systeme de contact des bateaux à moteur, ça retient rien, mais quand la pince à linge fait contact, ça coupe le moteur. Ca peut aussi éventuellement déclencher 10 000 trucs pilotés electriquement.

26 sept. 2007
0

Mesdames, on ne crie pas: "oh, un gardien de phare!"
mais: "un homme à l'amer"!:tesur:
sur le même sujet,une précision politiquement correcte s'impose:"homme" est très exceptionnellement -dans le contexte
d'un passage par dessus bord- un terme neutre, applicable au femmes, aux enfants de tous sexes, aux vieillardes etc.Inutile bien sûr de chercher à préciser davantage, en cherchant des yeux si c'est un c... o une c... qui a quité le bord, ce serait une source de retard coupable dans les mesures à prendre...:reflechi:

26 sept. 2007
0

Il faut absolument
qu'il s'attache c'est tout, c'est non-négociable, ne serait-ce que par respect pour votre couple/team.

Rien à dire de plus.

26 sept. 2007
0

pas d'accord
personnellement pour passer ma vie attaché à mon bateau;
je m'attache à la prise de ris et systématiquement la nuit avec le gilet gonflable mais en dehors de ces conditions le fil a la patte me serait tout aussi insupportable que de me tenir la main pour traverser la rue, ce qui est vous en conviendrez tout de même infiniment plus dangereux !!!
plaisance = plaisir et non pas guantanamo!

27 sept. 2007
0

Non, ce n'est pas de Tabarly!!!
Cette remarque sur l'HLM qui n'a pas sa place à bord.
Eventuellement, je le verrais bien dans la bouche de l'Amiral, spécialiste des commentaires à l'emporte pièce, mais aussi peut-être le seul à pouvoir improviser une onversation en alexandrins...
Gégé a bien de la chance, car à la suite de l'appel de Cath, près de 100 héoliens paraissent s'intéresser à son sort d'HLM potentiel.
Personnellement, je suis un adepte du harnais permanent. le port du gilet gonflable n'est vraiment pas gênant, même en tenue légère (il est vrai que le bronzage n'est pas homogène!). Je suis amarré en fond de cockpit, et c'est utile même par beau temps.
Il y a deux ans, peut-être trois, alors que je montais du havre vers Fécamp, par un petit 4, je me suis fait coucher devant le terminal d'Antifer par une vague. J'ai rencontré pendant 20mn de fortes vagues de travers dont une a couché le bateau. Distribil généralisé, j'ai pris un coup sur la tête (le palan de GV?) et si je n'avais pas été attaché, je serai passé par dessus bord, sans aucune chance de récupération car solitaire, comme d'habitude. Alors, pas de question sur mon confort. je préfère un relatif inconfort vivant à un grand confort de mort par hypothermie...

27 sept. 2007
0

La ceinture de sécurité ?
Tu as absolument raison Nicolas, et si je l'utilise maintenant ce n'est pas par peur de l'autorité, mais uniquement à cause des statistiques qui prouvent que c'est utile.

Mais j'ai refusé de la porter même devant un flic menaçant durant de nombreuses années à cause d'une expérience perso : une sortie de route à très haute vitesse où le chauffeur et moi-même passager avons été éjectés, et où la voiture a cramé ! Au vu des statistiques, une chance sur un million, mais ce jour là nous avons eu la chance d'avoir désobéi au règlements...

Je raconte cette anecdote uniquement pour dire qu'on ne peut pas comparer la ceinture des autos (qui d'ailleurs est techniquement une vraie merde mais c'est un autre débat) avec les moyens de se sécuriser à bord d'un bateau.

Je n'ai pas l'expérience des gilets gonflables ou non, mais en navigation le harnais de sécurité a toujours été la règle à bord, même par beau temps... sans aucun besoin de règlements ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

27 sept. 2007
0

très juste freja
c'est effectivement aussi ma coskip qui détermine souvent le moment de s'attacher mais il y a des situations où elle ne "mesure" pas le danger de la même manière que moi, alors il suffit de faire l'enveloppe du maxi de sécurité, l'inquiétude est également un facteur de risque !

26 sept. 2007
0

L'objet n'est pas d 'être tout le temps attaché
mais de s'attacher dès que l'on arrive au moment où l'on sait que l'autre, seul, aura de grandes difficultés à te récupérer. Ma coskip et moi ne sommes pas "tout le temps" attaché, mais c'est elle qui décide souvent "on s'attache !": traduire "si tu tombes, je ne suis pas sur de pouvoir te récupérer"

A la lecture de ce fil, je me dis que ce moment est variable en fonction de la taille du bateau et du niveau technique de l'équipière. Mais que c'est aussi affaire d'habitudes de navigation et d'évolution des comportements.

Ne le prends pas mal, mais cela me fait penser à la ceinture de sécurité en voiture, si mal acceptée au début, que peu de monde aujourd'hui oublierait de cliquer. J'avais un vendeur (autrefois, dans ma vie terrienne) relativement agé qui refusait de la mettre pour 1000 mauvaises raisons. Je m'amusais toujours, quand il m'emmenait en clientèle à lui faire le coup "'tension, les flics !" pour le voir faire un bond sur sa ceinture le coeur haletant ......... J'ai du lui faire le coup 100 fois, ça marchait à tous les coups :-D

Je pense que comme pour la ceinture les comportements évolueront et que les générations à venir auront tendance à plus vite s'attacher. Le gilet gonflable lui aussi se répand de plus en plus (certes avec retard chez nous)

N'oublions pas comment a fini une des figures les plus emblématiques de la voile en France, et le plus rebelle parmis les rebelles à accepter de s'attacher, lui qui disait qu'un marin qui tombe n'avait pas sa place à bord ...... Les coureurs d'aujourd'hui, eux, s'attachent plus souvent.

26 sept. 2007
0

Forcément,
quand il fait mauvais et nuit, j'estimais pas nécessaire de préciser cela...

26 sept. 2007
0

un peu hors sujet (?)
cette réflexion d'une amie à son mari qui prenait bètement des risques:

" Je t'interdis de faire du mal à l'homme que j'aime!!"
;-) ;-)
Bon vent

27 sept. 2007
0

100 contribs
j'en demandais pas autant,
bien sur le sujet lancé de cette façon une semaine de pleine lune c'est aussi prendre des risques :-D
si en lisant ce fil qq marins de plus porteront un peu plus le gilet ou le harnais,
le fil sera une réussite
;-)
pour le moment c'est les anglais les plus disciplinés
merci à tous, bedankt, thank you et muchos gracias

27 sept. 2007
0

NKE
Je confirme ce que dit Leon_M, j'utilise une centrale NKE avec télécommande, plus besoin de répétiteurs un peu partout. C'est tout automatique, mais Dieu que c'est cher à l'installation comme pour les pièces détachées.

RV

27 sept. 2007
0

En ce qui me concerne
j'ai pas compris la question
Elle devrait pourtant etre contente la dame
ça lui donnerait le moyen de renouveller le cheptel sans avoir avoir a se poser des questions metaphysiques.......

02 oct. 2007
0

A supposer que...
...tu sois à la voile,j'ai appris à faire.. à la voile..Dans un autre post,on parle chiens à bord..
C'est un bon entrainement pour le MOB.
Dans ces cas là,en vrai et AMHA,les secondes comptent triples.Donc virement à la voile..On garde tout comme c'était.
ME donne l'idée de lancer un autre post çà..

02 oct. 2007
0

premier élément....
Ici en Caraïbe, le DOB, Dog Over Board, est une extrême urgence car même, et surtout, au mouillage il y a toujours un barracuda qui chasse autour du bateau...!!!
Et, au mouillage, il n'y a qu'une personne avec son gilet, le chien ! ; Essentiellement pour utiliser la poignée pour pouvoir le remonter á bord, quand il griffe au lieu de comprendre :
"Accroche toi á moi!!!" ! Il est un peu bête!!!
En navigation c'est le plus sage, couché et bien assuré, surtout quand il sent l'excitation ou l'angoisse á bord!!!!!!!!

Bon vent!!!

03 oct. 2007
0

Bouée et perche IOR
Bonjour,

J'ai à bord une perche IOR et sa bouée + une autre bouée couronne avec 15m de bout attaché au feu à retournement.

Comme c'est très encombrant, je compte retirer une bouée... oui mais laquelle : celle de la perche ou celle du feu à retournement qui attaché au bout peut servir de ligne de jet pour le HLM s'en saisisse.

Merci pour tous vos avis

03 oct. 2007
0

Palan de GV pour HLM
Je voudrais revenir sur cette recommandation des Glénans d'utiliser le palan de GV comme treuil de mat de charge.
A priori l'idée est bonne, car on sait tous la grande difficulté à hisser un HLM à bord (surtout quand ce dernier ne fait pas beaucoup d'efforts, ce qui généralement le cas) :langue2:

Je pense que décrocher le palan de GV de la barre d'écoute est dangereux. La bome est alors complètement libre de se balader sur quasiment 180°!!
Et scroutch les têtes!! :doc: Avec dans le pire des cas, quelques personnes en plus au bouillon (vu qu'ils étaient près du franc bord occupé à tenir notre pauvre victime en attendant l'arrivée du fameux palan).
Pour avoir essayé avec un peu de clapot, c'est hyper dangereux. Et impossible si on est seul à la manoeuvre.

La bonne méthode selon moi: avoir un palan en réserve (ça sert toujours d'avoir un palan à bord) et l'installer sur une drisse disponible lors de la phase de récup de l'HLM.

03 oct. 2007
0

precision

Cela depend des bomes et des bateaux.

Il faut une balancine permettant de l'apiquer et de la maintenir à bonne hauteur ainsi il ne devrait pas y avoir de problemes.Si la mer est formée et si la bome se balade il est facile avec deux bouts d'installer un brassage permettant de la maintenir fixe.Chose à mettre en place avant de liberer la bome de son palan d'écoute.

La bome est un bon outil pour mettre ou retirer l'annexe gonflable à l'eau .Essayez apres vous saurez comment faire.

Par ailleurs il est recommandé d'avoir à bord une echelle .

josé

03 oct. 2007
0

je rebondis
sur le fil: en naviguant à 2, notamment pour les quarts de nuit, quelqu'un a-t-il essayé la bonne vieille méthode de la ficelle attachée à une cheville de la personne qui est de quart et de celle qui dort ? il parait que c'est pratique pour réveiller l'autre si besoin d'aide pour une manoeuvre et ça peut être rassurant car moi mon angoisse est de me réveiller le matin et de voir qu'il n'y a plus personne à la barre...

04 oct. 2007
0

Kplx, y me semble...
...que le bateau est bout au vent ou à la cape à ce moment....
--&lt&ltA priori l'idée est bonne, car on sait tous la grande difficulté à hisser un HLM à bord (surtout quand ce dernier ne fait pas beaucoup d'efforts, ce qui généralement le cas)&gt&gt&gt
Oui, trop d'accord avec toi.

Mais, pour éviter un gros bobo à la tête ou ne pas voir le malheureux complètement balloté, Il Faut la retenue de bome.. :-p
Simple ou double? selon..

_J'ai rédigé hier mais oublié de poster..C'est malin :-(

J'essayerai pour l'annexe..Merci

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (73)

Encore la pluie...

mars 2021