Mon barbotin terrorise ma femme !

En effet, d'ordinaire, je suis à la barre et ma femme mouille.
Nous mouillons souvent profond sur nos sites de plongée, 50 m de chaîne de 10 + 50 m de câblot. Le mouillage se fait en desserrant le frein du guindeau, la vitesse n'est pas facile à contrôler et une fois sur cinq, la chaîne saute du barbotin ! Cela terrorise ma femme qui est à la manœuvre, la chaîne fille toute seule à grande vitesse, elle devient incontrôlable.
Pour palier à cet inconvénient, je viens de tourner une frette en dural que je viens de visser sur le barbotin. J’espère que cela suffira.
Suis-je le seul à avoir ce problème ?
Quelques photos de l'opération.

L'équipage
17 nov. 2015
17 nov. 2015
21

Apprend lui à piloter le bateau et va à l'avant mouiller

17 nov. 2015
0

J'suis bien trop fainéant pour changer l'ordre des choses !

17 nov. 2015
4

j'aimerais bien une photo de ta femme quand elle mouille ,celle de ton avatar j'espère pour toi que ce n'est pas elle ,
sur mon guindeau electrique lofrans PANTHER j'ai l'option "chaine folle"
ce qui permet en descente d'aller plus vite qu'avec le moteur sans que la chaine ne saute du barbotin .
alain

17 nov. 2015
0

Moi aussi mais ma chaîne saute dès que ça va un peu vite.

17 nov. 2015
0

j'avais résolu le problème en mettant une quantité importante de graisse épaisse dans le bicône et en actionnant à vis à l'aide de la brinquebale.

la distance importante à la vis permet de "doser" le frein efficacement.

17 nov. 2015
1

Bonjour , encore un macho qui croit être le seul à pouvoir rester accroché à sa barre......pauvre équipière...

17 nov. 2015
0

Et oui, et s'il a un accident elle ne pourra pas le ramener à bon port en sauvant sa propre vie...

17 nov. 2015
1

Ne pas mettre de graisse ou de vaseline au contraire apprendre à votre femme à gerer le frein en douceur pour votre pauvre petit barbotin (cest délicat ces petites choses); descendre en approche lente les3/4 de la profondeur, descendre à l'arret, (à la gegene; vous avez dit BIGEARD,et i interromptus, la gegene) et reculer le plus lentement possible pour faire durer le plaisir.

17 nov. 2015
0

Pour bien mouiller, c'est mieux à deux; en solitaire c'est aussi gérable.

17 nov. 2015
0

Ca dépends de la pronfondeur

17 nov. 2015
0

Mais le questionneur n'a pas indiquer la taille de son engin( bateau) le diametre ( de sa chaine) la pronfondeur du problême.

17 nov. 2015
7

ma femme mouille,nous mouillons souvent profond,la vitesse n'est pas facile a controler,cela terrorise ma femme,elle devient incontrolabe,suis je le seul a avoir ce probleme? il est temps de consulter ya pas de honte a avoir

17 nov. 2015
1

Malgré la qualité des précédents messages ;-) j'en reviens à la demande. On ne fait jamais de manœuvre sans de bonnes chaussures aux pieds. Donc elle place son pieds bien chaussé sur le barbotin. Ainsi elle gère les sautes (d'humeur) de la chaîne et peut même freiner la descente en mettant plus ou moins de poids. Puisse t-elle mouiller plus tranquillement maintenant. ;-)

4

Avec une chaîne de 10 et une ancre de 24 kg, je ne peux pas freiner le barbotin au pied quand cela commence à aller un peu vite. ( juste un peu vite, pas en chute libre)

Pour mouiller, je met la brinquebale sur une des trois pattes de l'écrou de freinage et je serre ou dessere sur un tiers de tour, pas plus.

17 nov. 201517 nov. 2015
7

J'aime mieux garder mon pieds et foirer une manoeuvre.
En mémoire d'alain COLAS.

17 nov. 2015
2

idem : mettre la chaussure sur le barbotin d'une chaîne qui file sur un gros bateau est une belle c...
Il suffit qu'elle saute pour accrocher le pied et l'emmener au fond.
Alain Colas, effectivement.

17 nov. 201517 nov. 2015
1

J'avais entendu parlé de ces anneaux ralentisseurs pour aider les dames à mouiller, mais je n'en avais jamais vu. Bien que le système me semble brutal, si cela peut rendre service, pourquoi pas. Savez-vous s'il est possible d'adapter la chose pour les gros diamètres ?

Pour notre part, nous avons opté pour l'assistance électrique à la monté comme à la descente, et jusqu'à présent, ma chérie comme moi-même, en sommes très satisfaits.

Bien du plaisir avec votre nouvel équipement.

17 nov. 2015
0

Il y a plus à masquer sur ce fil que ce qui est masqué !

Ah !!! ... La censure !!! ...

Pourtant notre constitution n'interdit pas d'exprimer nos opinions à partir du moment où il n'y a pas trouble de l'ordre public et je ne savais pas que la charte était au-dessus de la constitution ;-)
A moins que barrer et mouiller ne troublent la quiétude du lieu :-p

17 nov. 2015
3

Chuis d'accord, à partir d'un certain âge, les bidules électriques sont bien plus efficaces. Mais je n'ai pas trop l'expérience, quand on mouille c'est ma femme à la barre

17 nov. 2015
0

Le problème serais plutôt de débloquer le barbotin quand il y a gripage ou qu'on a trop serré.
Avec un guindeau électrique on peut très facilement mouiller en inversant les contacts après avoir positionné correctement le cliquet de barbotin.
Dans tous les cas sécurité d'abord: ne pas laisser trainer les mains ou les pieds lors de ces manoeuvres ou il y a un danger potentiel près de la chaine ou du barbotin..

17 nov. 2015
11

Quand on est un Homme , on protège sa femme !
Donc Madame à la Barre, et Monsieur au Guindeau !

Le Guindeau électrique est une solution a adopter ;
Je ne comprend pas comment on peut mettre en péril , les doigts , mains ou pied de sa femme ...!

18 nov. 2015
0

C'est normal que ce soit ma femme qui s'occupe de cela, elle est jeune, belle et dynamique alors que moi je suis gros et vieux et fainéant.

17 nov. 201517 nov. 2015
0

Avant de mouiller, prendre une bonne biture !

:alavotre: :alavotre: :alavotre:

En fait il faut surtout freiner la descente de la chaine, ne pas la laisser s'emballer.
Avec un guindeau électrique, l'usage de la télécommande en douceur par petites pressions courtes. En mode descente le guindeau ne consomme pas tant que ça.

1

mais cela est souvent trop lent (environ 20 m/minutes et en conditions difficiles ce n'est pas commode de maintenir le bateau sur place.

17 nov. 2015
0

Il y a des années un couple de clients à virer les 100m de chaine d'un SO52 dans une crique en corse pendant que j'étais à la barre

La dame était paniquée par le bruit et la vitesse de la chaine.

Résultat: l'ancre et toute la chaine dans le fond de la crique et un joli trou dans la baille à mouillage

Au revoir la garantie

17 nov. 2015
1

et l'etalingure ?????
on peut mettre en cause le chantier qui n'a pas renforcé la fixation de la cadène de l'etalingure
en effet souvent les chantiers pose cette cadène dans une zone où cela ne gène pas sans se soucier de l'effort que cela va subir en cas largage complet du mouillage
:non:

17 nov. 201516 juin 2020
1

C'est toujours moi qui manœuvre l'ancre (sans ou avec guindeau), tandis que mon épouse est à la barre.

Mon guindeau électrique actuel (que j'ai depuis une dizaine d'années) est équipé d'un cache, que l'on appui sur le barbotin, pour éviter que la chaîne saute, lors du mouillage de l'ancre en roue libre (barbotin débrayé).
Le levier servant à stopper régulièrement la descente de la chaîne, afin de bien l'étaler sur le fond.

Je me sers excessivement rarement de la descente avec le moteur.

17 nov. 2015
0

Je n'ai pas opté pour le cache car je veux lorsque j'ai envoyé 50m de chaine de 10, pouvoir reprendre le cablot sur la poupée du winch pour encore envoyer 30 ou 40 m. J'ai pourquoi j'ai usiné cette grosse flasque. Je testerai la semaine prochaine voir si ça marche.

17 nov. 2015
8

Femme à la barre et homme au guindeau! c'est évident. En plus, on en voit des skippers qui, non seulement envoient leur femme à l'avant, leur hurlent dessus quand elles ne compensent pas leur erreur.

17 nov. 2015
2

leur erreur à EUX!

18 nov. 2015
0

Je rejoins Sarkis. Ne serait-ce que par galanterie. Les filles sont bien plus douces à la manoeuvre, elles vont casser moins de matos. Par ailleurs, une entrée de port en maillot de bain rose fait toujours sont effet. Si en plus, elle ose les talons aiguillles... sailingsalamander.blogspot.com[...]/

18 nov. 2015
0

dans le titre "mon barbotin terrorise ma femme " a lire c'est donc le barbotin de l'avatar qui fait peur et non celui du guindeau,et elle arrive a mouiller avec tout ca

18 nov. 201518 nov. 2015
10

Je trouve le niveau des réponses sur H&O de plus en plus consternant.
Évidemment, c'est toujours avec l'alibi : " on se détend, c'est de l'humour!"

Pour ma part, lire 50% des interventions avec cet alibi sur à peu près tous les sujets, ça me rend triste.
On rajoute 30% de réponses péremptoires, voire d'accusations en tout genre, ça laisse bien peu de pourcentage d'échange véritable.

Thierry, sur Troll

18 nov. 2015
0

Venant de toi qui pratique une prose le plus souvent plus proche de celle d'Audiar que de Flaubert, je suis surpris. Si mes propos ont choqué, désolé. Ce n'était pas le but. Et comme le dit evasion5, j'ai compris l'angle choisit par flarm comme une incitation à la déconne.

Bonne journée

19 nov. 2015
0

Oui, Thierry, on est en forum technique, pas en taverne.

18 nov. 201518 nov. 2015
3

Le titre et la première phrase de ce fil incitent largement à pratiquer l'humour.
L'échange, ce n'est pas seulement philosopher sur des sujets sérieux mais c'est aussi faire preuve de légèreté d'esprit.
Au regard de l'actualité, ça ne peut que faire du bien et le reprocher dans ce contexte pourrait être considéré par certain comme déplacé.

18 nov. 201518 nov. 2015
5

Et bien sur mon propre site, j'ai, effectivement, un langage parfois "fleuri" ! Je m'u amuse souvent avec les mots et les images.
Mais ce n'est pas un forum d'échange ! Plutôt un soliloque où je me sens libre.

Ici, je n'avais pas capté que ce sujet était potentiellement une demande malicieuse!

Si c'est le cas, au temps pour moi dans ce cas précis. Ma remarque est inadaptée et je m'en excuse.

Il n'empêche que ma remarque reste valable dans bien des cas, hélas. :heu:

Et pis, de toute façon, je suis mal viré aujourd'hui. :oups:

19 nov. 201519 nov. 2015
12

pardon, mais c'est faux !
L'origine de l'expression remonte aux musiciens : "On reprend au temps, pour moi" ( parce que je me suis trompé)

Autant pour moi est une déformation ultérieure. (tout a fait admise, du reste !)

Voir ici : fr.wikipedia.org[...]our_moi ou là : www.langue-fr.net[...]our-moi

En fait, la langue française, l'étymologie, l'orthographe, la grammaire....j'aime ça
Du coup, c'est moi qui t'apprend quelque chose aujourd'hui !
:mdr: :mdr:

19 nov. 2015
0

" au temps pour moi " le temps n'a rien à voir là dedans grietick! çà s'écrit (en français): autant pour moi!
au moins tu auras appris quelque chose...
:heu:

19 nov. 201519 nov. 2015
0

Là c'est sur que la chaine saute du barbotin !

mais j'apprends quelque chose, merci Grietick

18 nov. 2015
0

Ma moitié fait toutes les manoeuvres au moteur et moi le reste

Remonter une ancre bloquée ou tirer sur amarre avec du vent est quand plus à la portée de qq1 de 80kg que de ma moitié qui ne pèse pas le poids de mon ancre

18 nov. 2015
0

Chez nous, c'est normal que ce soit ma femme qui s'occupe de cela, elle est jeune, belle et dynamique alors que moi je suis gros et vieux et fainéant. :tesur:

18 nov. 2015
0

eh bien elle devrait changer de mec!!!!!

19 nov. 2015
0

Difficile pour elle, c'est moi qui amène le pognon :-D

Bon, nous rigolons bien mais personne ne m'a dit ce qu'il pense de la modifation de mon barbotin, voir les photos du début du post :reflechi: :reflechi:

19 nov. 2015
0

Hé bien c'est une belle réalisation. A voir si c'est efficace à l'usage.
Si non je pense qu'il faut vraiment bien freiner la descente, régulièrement et en se disant que plus la longueur de chaine verticale est longue, plus ça tire et donc accélère. La pression sur le frein doit être dosée en conséquence...

Tu nous diras si ton bizounage (clin d'oeil à Tournesol) rassure ta femme...

19 nov. 2015
1

tous les échanges m'ont amusé.

le dernier: < c'est moi qui amène le pognon> me consterne.

19 nov. 2015
0

JF, c'est aussi de l’humour :mdr:

19 nov. 2015
0

C'est du second degré, on se détend !

19 nov. 2015
0

j'ai remarqué que quand tout marche bien sue le cabestan il n'y a pas de problème pour ma femme. Il y a problème quand le cabestan fonctionne mal c'est à dire quand la descente du mouillage n'est pas commandée par la commande à distance et qu'alors la descente se fait en roue libre à grand fracas et autre voltige de chaîne.
Il faut soit changer de Cabestan ou de guindeau soit le faire réparer soit s'en occuper soi même au risque de laisser la barre à sa femme (aïe ! pas la tête !)

19 nov. 2015
0

Et s'il y avait un frottement réglable sur le davier, ou à côté,sur la chaîne, ça ne freinerait pas la descente ?

19 nov. 2015
0

Peut être que tout simplement, ton guindeau est positionné trop bas dans la baille à mouillage, donc la chaine n'est pas en contact sur une portion de barbotin suffisante, normalement = (+ de 1/4). Tu peux améliorer cela en rajoutant sous le guindeau, un galet qui impose à la chaine un circuit + long sur le barbotin.

19 nov. 201519 nov. 2015
0

Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris, le rôle de la frette rajoutée. Mais quoiqu'il en soit, avec la chaîne qui est forcément en vrac dans la baille, en cas de largage en roue libre du mouillage, elle sautera tôt ou tard du barbotin.

Comme le dit Alan, un galet en dessous du barbotin, évitera à la chaîne de sauter, mais risquera très probablement de bloquer l'ensemble avec un nœud de la dite chaîne et là...ce sera la m....

La seule autre façon est de la maintenir dans le barbotin, comme je l'indique plus haut avec un cache ad hoc, ou avec le pied soigneusement botté, et de contrôler la vitesse de descente avec le frein... ou le moteur (du guindeau).

Maintenir la chaîne avec le pied botté est ce que je faisais lorsque je n'avais qu'un guindeau manuel.

Et comme déjà dit, AMHA, sur un bateau de 11/12m, la manipulation de quelques 150 kg de chaîne et ancre est plus l'affaire d'un homme grand et fort, que d'une faible femme. Mais ça c'est une autre histoire.

19 nov. 2015
0

l'idée du galet est bonne pour la descente, mais pur la remontée... :heu: çà risque de coincer sérieusement

19 nov. 2015
0

Sur mon DI 11T avec chaine de 12 mon épouse contrôle sans problème le mouillage électrique.
Elle l'a fait aussi en manuel (relai descente HS).
Il faut alors contrôler le freinage du barbotin en évitant de laisser tout partir à grande vitesse
(alors très dangereux pour les mains et les pieds)
Pour la remontée électrique qui est assez rapide
le problème est le tas de chaine qui monte et qu'il faut écrouler régulièrement. Mon épouse tient à s'en occuper et je contrôle la remontée de la chaine et l'avancée du bateau depuis le cockpit.

19 nov. 2015
0

Je vais faire des tests ce week end. Ce qui rend nos mouillages difficiles, c'est que se sont des mouillages profond, 30/35m environ sur des épaves sur lesquelles nous plongeons. Nous trouvons ces épaves au GPS, lorsque nous sommes proche du point GPS, il ne faut pas tarder à envoyer 50m de chaîne + un peu de cablot sinon, avec le courant chez nous et le manque de visibilité, c'est perdu. C'est pourquoi nous ne faisons pas dans la dentelle, pas le temps de descendre la chaîne avec le guindeau électrique ou doucement avec le pied sur le barbotin, il faut débrayer celui-ci et laisser filer vite tout ça. Avec la force centrifuge, la chaîne se décolle du barbotin et passe sur le coté droit. La frette devrait éviter ça. Bien sûr l'histoire "jeune femme au guindeau" est là pour édulcorer un peu l'histoire en ces temps de tristesse.

19 nov. 2015
1

dans ce cas, est ce qu'il ne serait pas plus simple de préparer une biture correcte sur le pont?

19 nov. 2015
0

Pas bien de place, ce n'est qu'un 36 pieds.

19 nov. 2015
0

Effectivement dans le domaine du mouillage ultrarapide
il y a le montage miséricorde avec ancre, 8m de chaine pour lester et au moins 30m d'amarre le tout balancé en catastrophe (sur mon boat la baille contient cela et serait accessible en cas de rupture brutale du mouillage principal, le secondaire demandant de la préparation).
Pour la plongée puisqu'il faut marquer le lieu, qui empèche de balancer un montage voisin mais plus lèger depuis l'avant, le côté ou l'arrière (attention à l'hélice) et de revenir ensuite dessus (pour un remorquage on lance bien un filin avant la grosse amare).
En pratique pour la plongée amateur on est encore dans un temps acceptable et l'on peut souvent se contenter d'un mouillage sans énormement de chaine (d'autres pays n'utilisent pas forcement autant de chaine)
Règlementairement et pour la sécurité il doit toujours rester un équipier apte à la manoeuvre du bateau et à l'appel des secours. Et si le temps est limite le binôme de plongée se balance à la verticale du lieu, se laisse couler à vitesse max avec regroupement au fond et se fait récupérer plustard par le bateau qui continue de circuiter (il n'est plus question alors de bouteille de secour palier à 3m et en pro il y a un caisson de décompression à portée).

19 nov. 2015
2

chez moi c est un principe , je ne veux pas exposer ma femme à la folie du guindeau .
donc elle est est à la barre et moi au guindeau , nos femmes sont parfaitement capables de tenir la barre, dans le cas contraire il faut leur apprendre à le faire.
il m'arrive de tenir la barre quand elle ne se sent pas de faire le mouillage
equipement indispensable chaussures et gants

19 nov. 2015
0

Hardi les gars, vire au guindeau...

19 nov. 201519 nov. 2015
0

Quand j'avais acheté mon Océan 423 l'ancien proprio ne mouillait avec le moteur du guideau , jamais manuellement résultat quand pour la 1 er fois,j'ai,voulu mouiller en Manuel, impossible tout était grippé. J'aî,réussi au marteau avec une tige en fer inox mis dans un des trous. J'ai presque toujours,mouillé manuellement et non électriquement . Ne pas oublier de démonter le tout 1/an et de tout graisser. Mais,en manuel je pouvais freiner la descente sans problème avec la tige de debloquage

19 nov. 2015
0

ma pov dame qu'un simple barbotin fait frémir... :-(
opération accidentogène s'il en est, et en plus en mode cata, mais bon, on s'amuse comme on peut :lavache:
pour en revenir à la modif, je n'y crois pas, la chîne qd elle sort du barbo, elle saute et elle motera sur le disque
pour ne pas qu'elel saute, il faut tenir en tension le brin "mou" qui vient du puit de chaîne
il serait possible de mettre un 2ème barbotin pour réaliser cette fonction, la chaîne se dévidant en continu sans à coups rend l'ensemble "fluide", par contre, un peu compliqué à réaliser
un galet genre galet de davier rainuré pourrait faire l'affaire, manoeuvré par un levier sous le barbo il enroule la chaîne dessus, mais il faudrait le changer souvent (soluition envisagée plus haut il me semble)
sinon sur le gin fizz du copain (même taille de mouillage que Flarm) on réserve ça aux zom on n'est pas des dégonflés :acheval: , on aide manuellement, en tenant la chaîne à la main sur le barbo, ça le fait, avec des gants si l'on veut, mais ça le fait, l'avantage, c'est qu'on a le frein à portée de l'autre main, avec le pied, c'est moins facile
en fait il suffit juste d'amortir la danse de la chaîne
je sais, il suffit de... :litjournal:
JL.C

20 nov. 2015
0

Depuis les guindeaux électriques j'ai tjrs mouillé avec le moteur en route et électriquement, avec ce type de guindeau, je ne vois pas trop comment on peut le faire en sécurité manuellement :

20 nov. 2015
2

C'est pas un guindeau, :non:, c'est un cabestan ! :lavache:
tu as beau essayer de nous faire croire à un guindeau en pivotant ta photo de 90°, ça ne prends pas ! :-D :-D :-D

25 nov. 201525 nov. 2015
0

Il y a aussi :
fr.wikipedia.org[...]lage%29

Ceci dit, si chaque fois que Mme Flarm mouille, le guindeau prend feu, comme dans la vidéo, je comprends qu'elle soit terrifiée !!!

25 nov. 2015
0

Du coup pour corriger Duduche on peut dire que ce guindeau est un cabestan ou de type cabestan, puisque à axe vertical ...

25 nov. 2015
0

C'est vrai, tu as raison. Et de toute facon, sur mon voilier il y a un guindeau et les cabestans je les appelle "winch"! Hop problème règlé!
:langue2:

20 nov. 2015
0

Ah désolé pour l'erreur :oups: mais il y a quand même la possibilité de laisser filer manuellement, (ça m'est arrivé cet été par erreur, j'ai bloqué immédiatement la chaîne avec ma semelle) mais ça me semble dangereux par la proximité des mains avec la chaine et le contrôle de la vitesse est difficile voir impossible.
Quand j'étais plus jeune je mouillais à la main, mais ça c'était avant..

25 nov. 201525 nov. 2015
0

Désolé, garçon, mais, en français, c'est bien un guindeau :
"GUINDEAU n. m. XVIIe siècle. Issu, par substitution de suffixe, de l'ancien français guindas, lui-même issu de l'ancien nordique vindass, de même sens.
MARINE. Treuil à main ou à moteur qui sert à la manœuvre des chaînes d'ancre."
...spécifiquement destiné à manœuvrer une chaîne d'ancre

et non pas un cabestan :
"CABESTAN n. m. XIVe siècle, cabestant. Probablement emprunté du provençal cabestan, altération de cabestran, « instrument à enrouler les câbles », qui remonte au latin capistrum, « licou » (voir Chevêtre).
TECHN. Treuil à axe vertical, utilisé pour haler de gros fardeaux. Les barres d'un cabestan à bras. Un cabestan électrique. - MARINE. Virer les amarres au cabestan, tirer sur les amarres à l'aide du cabestan."
...destiné à haler de gros fardeaux.

Source :
www.academie-francaise.fr[...]edition

:litjournal:

25 nov. 201525 nov. 2015
0

La différence entre nos deux références, c'est que la mienne est la signification officielle publiée au Journal Officiel de la République, et que la tienne ... non.

:langue2:

Qui plus est: il est bien précisé sur ta page que cette article n'est qu'une ébauche.

25 nov. 201525 nov. 2015
0

Non, parce que la définition d'un guindeau ne fait pas intervenir l'orientation de son axe. En revanche, ce qui les distingue, c'est leur fonction.

Au mieux, on pourrait parler d'un guindeau à axe vertical, comme un cabestan.

Subsidiairement, un guindeau à axe vertical peut disposer d'un barbotin surmonté d'un cabestan :mdr: :-p

25 nov. 201525 nov. 2015
0

:pouce:

Sur le mien, c'est encore plus simple le guinbestan est un cabesdeau et il est en panne :-(

20 nov. 2015
0

quand je faisias de la plongée ou que je vais à la pêche sur épaves
c'esxt qu'il n'y a pas de courant donc je mets un mouillage léger
un grapppin avec 5m de chaine de 8mm et le reste en cablot de 16mm
lové dans une bassine avec un trou au fond pour faire passer la glène et l'ammarrer à un taquet c'est facile à mouiller et je remonte au guindeau si je suis fatigué
alain

20 nov. 2015
0

ça m est arrivé aussi que la chaine saute du barbotin , resultat ça a arraché le point d amure et tout est parti par 10 m de fond vu mon grand age je n arrive plus a descendre a plus de 6 m j ai donc pris la petite ancre de l annexe que j ai trainé au fond et j ai pu crocher la chaine ensuite du bateau j ai tout remonté

20 nov. 2015
0

Avec un mouillage mixte, le problème ne se pose plus....sauf si le fond est supérieur à la longueur du câblot.
Une fois la chaîne entièrement au fond, il n'y a plus de traction sur l'étalingure et on peut reprendre le cordage pour récupérer l'ensemble...c'est long mais ça se fait bien.
Plonger à 6 mètres à 73 ans, c'est pas mal...bravo !

20 nov. 2015
0

On l'a dit, l'etalingure ne devrait pas sauter, ce n'est pas un fusible mais un arrêt qui doit être béton
Alain a raison, mouillons profond, mouillons léger !
(Moins bourrin, plus romantique diraient certains...bon j'arrête)
Aux baleares les pechous utilisent des grappins faits avec des fers à béton, un peu de chaîne et énorme de cablot fin quand c'est très profond
Si ça coince, on tire en force sur le mouillage, on ramène le grapin tout tordu, on y donne deux trois coups de marteau et c'est reparti !

25 nov. 2015
1

Une petite vidéo illustrant mon problème
www.facebook.com[...]076011/

25 nov. 201525 nov. 2015
0

Ton épouse, c'est bien la personne en ciré jaune qui s'occupe du frein ?

Je comprends qu'elle soit terrorisée...

25 nov. 2015
0

La c'est sur l'étalingure n'est pas assez solide :reflechi: :mdr:

25 nov. 2015
0

c'est du chinois, frein en paille de riz :-p
heureusement qu'il y a l'écubier costaud, sinon ça aurait encore été plus spectaculaire
tous aux abris... :acheval:
JL.C

25 nov. 2015
1

Avis d'un Pro...
Mouiller 50m de chaine pour assurer un bon mouillage par 10 ou15m de fond ça va. Par 50m de profondeur , le poids de la chaine s'ajoutant au poids de l'ancre c'est trop lourd ! il vaut mieux mouiller avec une ancre et un bout par grande profondeur. choquez avec un tour mort , puis la remonter avec la poupée du guindeau.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (16)

un soleil gros comme ça

mars 2021