Moitessier - Europe 1 Hondelatte raconte

Ce jour de 16h a 17 h sur europe 1 hondelatte raconte bernard moitessier

L'équipage
08 fév. 2018
08 fév. 2018
0

Grr raté , moi qui la un peu connu lors de mon escale a Tahiti en 83

08 fév. 2018
0

Citation du Monsieur : Tout ce que les hommes ont fait de beau et de bien, ils l'ont construit avec leur rêve
Le destin bat les cartes mais c'est nous qui les jouerons...
Moitessier une référence!!!!! plein de simplicité d efficacité et d observation face à l élément mais plein de tourment face à la société.
perso j adore. de beau message sont passés au travers de ces expériences
bravo

08 fév. 2018
20

reve ,financé par sa femme que l'on laisse tombé comme une vieille chaussette !!!

08 fév. 2018
2

c est sur Calypso 2
une vie de célibataire ou d égotiste, comme peuvent nous voir les nana avec leur protectionnisme! Un grand débat entre aventurier et femme qui pleure au port. Chacun fait ces choix de parcours ou pas , j en suis a ma troisièmement compagne et la passion on est tjrs la.

08 fév. 2018
8

oui mais il n'était pas celibataire il était marié avec enfant et n'ayant pas une tune pour realiser ses fameux reves il se les a fait payer par sa femme ..puis il est partie ..et salut toujours chez toi d'emmerde toi avec les gosses ,moi je vais au soleil ...c'est ça la verité

mais bon il a fait rever il avait une bonne plume

08 fév. 2018
0

moi je pense tout simplement , qu'après 7 mois de mer il rentrait tout doucement dans la folie .

09 fév. 2018
2

Ou plus simplement, en tant que navigateur, il avait - ou il le croyait - enfin trouvé en mer l'équilibre parfait entre le bonhomme et son environnement, celui qu'en fait on recherche tous un peu - et qu'on trouve parfois, de façon fugace, quand on éteint le bourrin, et qu'on reprend un peu des écoutes pour appuyer la coque sur son bord...

09 fév. 2018
0

Soutien total à Flora !

10 fév. 2018
0

"Il a écrit dans La Longue Route qu'il était aussi obsédé par l'idée qu'une autre guerre était possible en Europe "

il était bien allumé .

10 fév. 2018
1

Je ne me souviens pas de cette histoire de peur de la guerre, mais ça peut se comprendre. Je me rappelle surtout qu'il n'a jamais vraiment trouvé sa place dans la civilsation occidentale, et qu'en mer il se trouvait bien.

10 fév. 201810 fév. 2018
1

Il me semblait bien que ce n'était pas dans "la longue route". Je ne l'ai pas relue en entier, mais en tous cas ce n'est pas dans le chapitre où il évoque son choix et ses raisons. C'est peut-être vrai (et compréhensible encore une fois, compte tenu de ce qu'il a vécu en Indochine) mais apparemment lui ne l'a pas écrit.

08 fév. 2018
1

je ne connais pas tout de sa personne nous allons rentrée dans un débat passionné de l existences de l humain , Lui une existence à la base peut être pas trop accompagné par les parents et du coup comme tous avec ce pouvoir d adaptation on ce débrouille vers l appel de la vie utile à soit et de la liberté et d une certaine vérité que l on s en fait pour aimer les autres .
Tragique? pour les uns bénéfique pour les autres un autre choix. Oui sa plume mature l a élevé , mais a quel prix....... et bien tard dans sa vie
la mer lui a donné une bonne philosophie je trouve avec ses controverses. Personne est parfait
mais fichtre quelle existence!

08 fév. 2018
1

Lors de la course qui l'a rendu célèbre, quand il est reparti pour ailleurs au lieu de rentré en Europe fuyait-il Bobonne ou la civilisation mercantile? Ou venait-il d'être illuminé par une sorte de grâce divine extrême orientale.
Dans l'espèce humaine, la mariée n'est pas toujours à la noce.

09 fév. 2018
2

Il a écrit dans La Longue Route qu'il était aussi obsédé par l'idée qu'une autre guerre était possible en Europe et il ne voulait pas se retrouver "coincé" en Méditerranée...
Il avait gardé un très mauvais souvenir de ses mois de galère à faire des boulots alimentaires à Paris, juste avant la construction du Joshua.
Je ne cherche pas à excuser quoi que ce soit de son comportement, mais il faut quand même rappeler les faits !

12 fév. 2018
0

Ça peut se comprendre après ce qu'il a vécu en Indochine. Et puis les années 60 etaient tres tendues entre l'URSS et les USA. Beaucoup d'américains ont fait construire de nombreux abris antiatomiques a l'epoque. MOitessier n'était pas le seul à être allumé à ce sujet...

10 fév. 2018
1

J'étais présente à la soirée de projection de ses films à Toulouse, commentés par Françoise, j'ai oublié la date exacte,
(s'il y a des vieux toulousains dans la salle, c'était rue du Taur, au Ciné Espoir, dans la salle qui est devenue la cinémathèque ?)
et je me souviens très bien qu'elle l'avait souligné.
:-)

14 fév. 2018
0

Certains diront que notre président actuel en a fait autant :langue2:

08 fév. 2018
3

Pour Moitessier, c'est un peu plus compliqué... et c'est vrai que si le marin était exceptionnel, l'homme l'était un peu moins.

12 fév. 201812 fév. 2018
0

Ou cela ne t'es jamais arrivé, ou cela t'a plu! :mdr: :mdr: :mdr:

08 fév. 2018
0

Dommage ,le recit est un peu tronqué sur la fin. son naufrage au mexique n est pas abordé.,naufrage qui soit dit en passant ,est de la faute de Klaus kinski
ce fou genial passionné de voile ,dont je vous encourage a lire l autobiographie ''crever pour vivre''

Cdlt

09 fév. 2018
1

on brûle ce qu'on a adoré selon toute apparence

09 fév. 2018
1

Disons qu'à l'époque où on a tous (ou beaucoup !) rêvé devant ces récits, on ne savait pas tout de son comportement...

Tu voies, la semaine dernière, il y a eu un reportage de la RTBF rediffusé sur Clo-clo... Si les mamans avaient su à l'époque qu'il ne s'intéressait qu'aux filles entre 15 et 18 ans, il n'aurait pas eu la carrière qu'il a eu !!! (et c'est lui qui le reconnait fièrement ! "Après 18 ans, elles commencent à réfléchir et " deviennent chiantes ! Ouais, ouais, ouais...)

09 fév. 2018
0

pas mal cette émission, merci de l'avoir signalé !

09 fév. 201816 juin 2020
11

Sans vouloir polémiquer, Françoise n'avait rien d'une "bobonne" :

.
Quand ils se sont séparés, en bons termes à ce moment-là, ils ont passé un accord, comme tous les couples qui se séparent.
Elle le raconte dans son bouquin.
Moitessier n'était pas le père des enfants de Françoise.
Lui a eu un enfant avec une tahitienne, bien plus tard.
Elle a vécu ensuite avec un homme beaucoup plus jeune et ensuite elle s'est remariée avec un autre.
C'était une femme libre et qui aimait naviguer.

09 fév. 201809 fév. 2018
1

Françoise, Ileana, Veronique... au moins, la dernière, elle l'a gardé avec elle dans sa maison jusqu'à la fin.
Après, ce n'est pas un jugement, c'est simplement la lecture de ses propres textes qui m'inspire quelques questions et réflexions. j'admire le marin, et même l'utopiste qui importait des chatons dans les atolls pour éradiquer les rats palmistes, puis quand les chatons avaient crevé faute de soins, ramené des plaques de zinc de récupération pour entourer les troncs des cocotiers afin que les mêmes rats ne puissent plus grimper pour aller bouffer les cocos. Sans penser un instant que les autochtones n'en avaient rien à foutre et qu'ils voulaient surtout ne faire aucun effort de peur d'être fatigués après. En revanche, quand on a pas la fibre patriarcale et qu'on le sait, pourquoi se mettre en ménage dès qu'on touche terre fauché et faire des gosses pour les abandonner dès que l'envie du large revient ?

09 fév. 2018
1

bon la ça dérive il faut garder le cap

Clo Clo non mais franchement perdu au fond de sa baignoire branché sur du 220 effectivement il était craignos! quelle mort atroce ça doigt faire mal!
plaisanterie a part, comme quoi les meilleurs c est les pires. nous on est dans la normalité alors?
bref Moitessier je kiffe c est ma bible depuis 5 ans. simple et efficace et une bouffée d air et de bien être, apprécier la simplicité du monde dans lequel ont peut vivre comme lui sans mensonge n y infamie
Et vivre sans chaussure loin des media qui parle de la neige
un grand aventurier sont premier livre est un appel un large
:alavotre:

09 fév. 2018
18

bjr
pour françoise moitessier , tout est apeu pres dit sur wiki. (mon parrain a travaillé avec elle, il a eu la chance de la connaitre, moi pas,trop jeune a l'époque ) )
concernant la deuxième femme de Moitessier , elle n'était pas marié avec lui et n'était pas tahitienne , elle s'appelais illéana D .(européenne de l'est ) il a eu un fils avec elle , Stephan, photographe aux usa .
enfin je pense qu'il faudrait etre plus reservé envers Moitessier, car si beaucoup de ce forum ont mis les pieds sur un voilier , c'est surement en grande partie grace a lui , il avait ses idées, comme chacun a les siennes, personne n'est parfait ,mais quand je vois le monde ou nous vivons , et l'ambiance qui reigne parfois sur ce forum, je me dis que lui etait peut etre un peu plus parfait que nous autres , et il avait ce grand avantage de vivre intensément sa passion , et d'avoir été une légende .
pouvons nous en dire autant de nous ?

cdlt

10 fév. 2018
6

C est bien de remettre les choses au point
Le quidam abreuvé de son ignorance -que ce soit une alpiniste, un marin etc...- déverse sa logorrhée reac et stupide
On a l habitude :0))

10 fév. 2018
0

100% avec toi Django

10 fév. 2018
1

Super
Il doit y avoir des dizaines de fil identique :)
Mais "je reste" optimiste
Gooday

10 fév. 2018
0

Mais un peu d'humour et de lucidité ne fait de mal à personne.
On peut apprécier les écrits d'un navigateur, parmi bien d'autres remarquables beaucoup moins médiatisés ou très peu connus et pourtant exceptionnels, sans automatiquement en faire un Gourou ou un Saint.
Moitessier était une sorte

10 fév. 2018
0

suite: Moitessier était une sorte d'aventurier de son époque, comme Alain Gerbault avant lui, ou Marcel Bardiau.
Au moins il n'était pas comme Henry de Monfreid,
avec toutes ses turpitudes complètement effacées par le succès de ses écrits.

10 fév. 2018
0

Moitessier et les Damien mes lectures d'aventures
ils m'ont fait réver .Si il y en a un qui connait bien Bernard Moitessier c'est Gérard Janichon , voir ses bouquins sur le sujet .

4

Je ne sais pas quel est le but de la vie ,si c'est d'etre riche ,celebre ,d'avoir du pouvoir ? En tout cas moitessier n'a été ni riche ni puissant et pourtant plus de 20 ans apres sa mort on parle encore de lui, bravo l'artiste ! :-)

11 fév. 2018
6

Je ne sais pas si Moitessier etait un mari idéal (qui peut le dire, les hommes qui ont partagé leur vie avec deux ou trois femmes sont légion et ca ne fait forcément d'eux des "salopards"). Une chose est sûre : c'était un homme obsédé par la paix dans le monde, un homme au parcours atypique, a l'enfance et à la vie vraiment hors du commun. Pour moi, ce sera toujours un homme remarquable et un des regrets de ma vie sera de n'a pas avoir partagé avec lui quelques heures. Je ne comprends vraiment pas pourquoi la simple évocation de son nom déclenche de façon quasi systématique quelques élans d'un sentiment quasiment haineux. Bien d'autres n'ont pas eu un parcours conjugal exemplaire et on en fait pas tout un plat...

11 fév. 2018
0

Si vous le trouvez, lisez Tamata et l'Alliance, très bon bouquin ou il explique son parcours. Je le trouve honnête.

11 fév. 2018
12

Quand Jean Gau est tombé gravement malade, Moitessier lui a fait parvenir dix mille francs (en68)
Avec Françoise ils ont fait un grand et beau voyage qui est le bouquin Cap Horn à la voile
Après leur route se sont séparé point barre et au sujet des enfants Moitessier n était pas le père il est arrivé quand ils étaient adolescents et certainement le père biologique était content qu il ne parte pas aux Tuamotu :)
Pour le pognon...pauvre Calypso...dés son premier livre un best seller il avait l argent d Artaud qu' il voulait...Avec les bouquins suivants il en a gagne beaucoup Il le donnait d ailleurs trop à gauche à droite
Moi même après une histoire de peinture il est venu à la nage me donner des billets pour le temps qu' il m avait fait perdre disait-il
Disons qu' il était hors du moule un exemple qui peut faire peur aux conventionnels
Un grand marin? Bof
En tout cas il se plaisait en mer et savait le faire partager...
Et on en parlera toujours comme Slocum car ce sont des immortels

11 fév. 2018
0

ce qui gene le pauvre Calypso c'est qu'il parle d'avoir realisé son réve ou ses réves ,tant mieux ,c'est tres bien ..Mais perso si l'on ne paie mon bateau pour faire le TDM je n'aurai pas l'impression d'avoir realisé mon reve , j'aurai fait le TDM c'est tout .....

c'est tres personnel mon point de vue j'entends bien ..

mais bon j'ai bien aimé ses bouquins

11 fév. 2018
0

Oui oui, je m'étonnais juste de ce bof...

11 fév. 2018
0

et j'ajouterai qu'il aurait bien pu avoir dix femmes que cela ne me regarde pas ,

seulement pour moi un reve c'est ce que l'on accomplie entièrement de A à Z pas un truc que l'on m'offre comme ça sans effort .. tiens je te paie ton bateau et tu pars , aucun interet (pour moi)

11 fév. 2018
2

Gabart ,Coville Thomson n'ont rien a voir avec Moitessier ,ce sont des compétiteurs ,de sportifs , mais surement pas des aventuriers ..

bon ils realisent surement leurs reves (enfin je l'espere) mais dans un autre domaine , celui du sport , comme ceux qui sont actuellement aux jeux d'hiver

11 fév. 2018
0

On est donc -presque d accord-:0))

11 fév. 2018
2

Ok, c'est louable mais dans ce cas, que doit on penser des Gabart, Coville, Thomson ? Eux ,sont payés pour réaliser leurs exploits et je doute qu'ils mettent la main au porte monnaie pour construire leurs formule 1. Pourtant je trouve que ca n'enlève rien à la façon dont ils mènent leur vie, ce sont des marins extraordinaires et comme je le disais plus haut, c'est juste une histoire de contexte, d'époque. Ceci dit, je suis un peu comme toi. J'ai toujours rêvé d'avoir un bateau et de naviguer avec lui. Aujourd'hui c'est chose faite, je me le suis payé tout seul et le retape tout seul aussi mais je n'en tire aucune gloire juste un énorme plaisir.

11 fév. 2018
0

Je ne suis pas sur du tout qu'ils soient si différents, d'abord parce Moitessier fait partie de ceux qui ont déblayé le terrain du Vendée Globe. Il est certain que l,engagement physique est très différent, quand tout va bien, parce que quand ca clasch la notion d'aventure reprend tout son sens. Je pense que la démarche était la meme pour ce qui concerne le tour du monde en course. Je serai aussi curieux de savoir ce qu'en pensent les skippers cités plus haut. A mon avis, je pense qu'ils ne seraient pas contre quelques voyages aventureux, beaucoup l'ont fait...

11 fév. 2018
3

Calypso tu confonds tout :0))
Les gens dont tu parle ce sont ceux qui sont nés avec une cuillère en argent
Ce qui n était pas le cas de Moitoss
Il a fait la gloire de Fricaud qui lui a certes donné des avantages mais pas un bateau clef en main
Relis toi bon sang :0))

11 fév. 2018
3

"Un grand marin, bof..." Pourquoi ce "bof" ? Il faut remettre son parcours dans le contexte. Bon ok il a eu 3 fortunes de mer, mais avec quels bateaux ? 2 etaient des espèces de pseudo jonques dont une qu'il a construit de ses mains sans disposer d'un chantier et de ses outils, d'infracstructures portuaires etc et sans le sou... Alors qu'il refusait la gloire en repartant pour un demi tour du monde, quasiment tous les autres avaient déjà été au tapis. Bouffer du cormoran pendant des mois en cabotant avec un bateau en bois mal construit, traverser une partie de l'indien et l'Atlantique à bord du meme Marie Thérèse 2, ne devait tout de même pas être une sinécure. Onze mois en mer, en solitaire, sur Joshua, sans électronique aucune, sans Vhf, sans radar, sans gps. La Longue Route, ca n'a quand même pas toujours été une partie de plaisir... Bref si Moitessier est un marin "bof" alors moi j'suis une grosse merde de navigateur et je dois pas être le seul. Par contre, merci pour lui, d'avoir évoqué ces quelques aspects désintéressés de sa vie. De toutes façons, ce gars là, je pourrai jamais être impartial à son sujet, il m,a trop fait rêver et il continue tant je relis ses bouquins toujours avec autant de plaisir. Gourou ? Oui peut être, y en a c'est le pape, Mitterand ou le Che, ben moi c'est plutôt Moitessier et je me fou pas mal qu'il ait eut 1 ou 10 fiancées...

0

Je l'aime bien moitessier ,maiß il devait etre plus philosophe que marin puisqu'il a perdu tous ses bateaux,et puis c'est quoi un grand marin ? ;-)

11 fév. 2018
3

Un grand marin, c'est un marin qui se cogne aux barrots de pont.

11 fév. 2018
0

Tu affable sur le bofff
C est clair que pour moi aussi c est un grand marin

11 fév. 2018
0

Ca, c'est une bonne question, je me la suis souvent posée et n'ai jamais trouvé de réponse qui me satisfasse. C'est un peu comme c'est quoi un bateau marin ?

11 fév. 2018
0

'Memoires'

11 fév. 2018
0

C'est dingue les inepties que l'on peut lire dès qu'il s'agit de Moitessier.....

11 fév. 2018
4

Pour avoir bien connu Moitessier à Tahiti en 1970/72 puis à Moorea en 1979/81 ,Je pense que c'est Françoise Qui est l'artisan de ses premiers succès puis Artaud qui le soutenant financièrement le forçait à écrire...
Il n'en demeure pas moins que Moitessier était un opportuniste...
Quant à dire que ce fut un grand marin "Bof Bof", à l'époque dans le port de Papeete il y en avait au moins une dizaine qui avait fait autant sinon mieux que lui et en toute discrétion !!...

12 fév. 2018
0

Bonjour
Étais tu de la Royale en Polynésie ? C est sûr qu' un mec vagabond qui prechait la paix en 70.....Il était à contre courant....
C est sûr que ds le port de Papetee tous les marins étaient passé par le cap Horn :0))
Gooday aux militaires

1

J'etais dans la royale en 72 quand j'ai aperçu moitessier et son bateau rouge sur le quai des yachts a papeete ,c'est dommage a l'epoque j'etais trop timide pour engager la conversation avec le grand homme ,ca ne m'a pas empeché de devenir hyppie nautique apres :peace and love ;-)

12 fév. 201812 fév. 2018
11

La vie privée et sentimentale de Moitessier, je m'en fous.
Ce qui compte pour un individu qui appartient au passé (La longue route date d'un demi-siècle) et qui est devenu une référence nautique, c'est d'avoir écrit et réalisé une œuvre. Il arrive un moment où l’œuvre supplante le personnage.
S'il fallait passer au pilori tous les écrivains de renom qui auraient eu une vie personnelle critiquable, les bibliothèques en pâtiraient.

12 fév. 2018
1

Je ne suivrais sur ce point. Je crois qu'il'faut garder toujours présent à l'esprit un distinguo entre la vie d'un personnage et son oeuvre. On peut juger favorablement l'une et défavorablement l'autre. Ou s'intéresser à l'une et négliger l'autre.

12 fév. 2018
0

Je n'ai pas relu Moitessier depuis longtemps, mais me semble me souvenir qu'il a écrit un livre initialement pour remplir la caisse de bord sans s'insérer dans la vie économique standard. Puis ensuite pour probablement l'aider à réfléchir sur lui-même. La renommée et l'argent arrivant ensuite, il les a mises au service de ses idées et de ses envies.
Mais je ne crois pas qu'il naviguait pour écrire.

12 fév. 2018
0

T'en sais des choses José, heureusement que tes déduction s'arrête que sur lui :pouce: :bravo: :mdr: :doc:
Pascal :alavotre:

12 fév. 2018
0

Mais oui, bien sûr il a bossé... Relis la rubrique Wikipedia le concernant, on en parle. Et puis son métier c'était navigateur écrivain. C'est pas un métier ça ? D'autres écrivent des bouquins sans lever leur cul de leur fauteuil... De toutes façons c'était sûrement pas un parasite vivant sur les avantages sociaux, a l'époque ca n'existait pas, je crois que là ca t'arait encore plus chagriné et probablement que moi aussi

12 fév. 2018
4

"qu'est-ce qu'il a fait dans la vie, quel était son métier ?"!! Il a fait ce qui lui plaisait et s'est donné les moyens d'y arriver dans les circonstances de l'époque ! Point barre ! L'exercice d'un "métier" aurait certainement été la solution de facilité qui permet à tout un chacun de "vivre" sans risque mais peut-être avec moins de passion et d'intensité pour ce qui le faisait vibrer! Le travail, le métier ne sont aucunement une finalité, tout au plus un moyen pour ceux qui ne peuvent faire autrement ou qui aiment ça, pourquoi pas! Moitessier est pour moi admirable dans le sens où n'étant pas né avec une cuillère en argent dans la bouche il a su vivre totalement sa passion avec ses faibles moyens et quelquefois les opportunités qu'il a suscitées et provoquées, et à l'époque, fin des années 50 et années 60 ce n'était pas forcément évident!
Alors quand je lis un jugement à l'emporte pièce comme "sûrement un gros flemmard", je me demande quelle caractéristique et motivation le sous-tend : jalousie, intolérance, étroitesse d'esprit, petitesse, besoin de juger pour se faire valoir....

1

Je savais pas que c'etait ,noble de travailler,perso si j'avais pus faire autrement j'aurai preféré etre flemmard ,et toi calypso qui est si fier d'avoir travaillé ,tu as quoi de plus que lui ? encore que le travail de bureau ça use pas trop ;-)

12 fév. 2018
1

Je ne crois pas qu'il ait créé puis incarné un personnage, du moins de facon volontaire. Il faut bien se souvenir de sa jeunesse, baignée de pensée extrême orientale, avec tout ce que ça suppose de mysticisme, d'animisme et d'étroit contact avec la nature. C'est, je crois, un lieu commun chez tous les hommes qui vivent des choses extrêmes dans le milieu naturel comme Cris Maccandless (info the Wild )ou ce jeune américain qui s'est auto-amputé pour sortir d'un canyon du Nevada qui le retenait prisonnier.
Comme tu dis Janichon et Poncet en sont effectivement d'autres exemples, Slocum également qui a tant inspiré Moitessier. Pour expliquer Moitessier, il me semble indispensable de lire " Moitessier, dieu et dragons" qui retrace les échanges entre Moitessier et Janichon. Dommage d'ailleurs que Janichon ne soit pas, à priori, sur ce forum, il aurait pu en parler avec objectivité je pense.
L'aventure de Damien doit beaucoup à l'élan initié par Moitessier alors que le projet Damien n'en etait qu'à ses premiers frémissements.
En écrivant ça je pense aussi à Manu (Je sais plus comment), ce jeune aventurier désargenté qui compte deja bien des aventures à son actif : à mes yeux il pourrait bien être une sorte d'héritier de Moitessier (j'espère qu'il ne s'en offusquera pas)
J'ai du mal à douter de la sincérité de Moitessier, mais vous l'aurez compris, je suis fan de tous ces gars là, il est alors permis de douter de mon objectivité, j'en suis bien conscient.

12 fév. 2018
0

Tu fais bien de me rappeler cette histoire de droit d'auteur donnés au pape (l'a-t-il réellement fait ?). C'est ce passage qui a semé en moi le germe du doute sur sur le bien-fondé de sa vision du monde.

12 fév. 2018
1

Moîtessier étant un écrivain d'autofiction, la vie du personnage (qu'il a sculpté volontairement dès le départ : il navigue pour pouvoir écrire des livres et pas l'inverse) et l'oeuvre ne font qu'un.
Cette oeuvre a d'autre part un contenu. Outre le récit factuel de ses aventures maritimes, on y trouve des propos généraux qui oscillent entre le ridicule (l'épisode des dauphins, ses conceptions sur le monde) et le carrément dangereux (le conseil de naviguer tous feux éteints). Les péripéties de sa vie ont un lien avec ses propos ( ses naufrages, son attitude pour le moins colonialiste avec les polynésiens, son don au pape).

12 fév. 2018
0

enfin c'était sans aucun doute un grand navigateur mais surement un gros flemmard ,qu'est qui a fait dans la vie , a-t-il travaillé ? quel était son metier ?
Il a dû avoir les trouilles d'étre obligé de bosser alors il est partie vers les arbres à pains ,c'est bien plus reposant ...

12 fév. 2018
0

Amen!!! :jelaferme:

13 fév. 2018
0

ça use les neurones !!! et le fond des culottes :alavotre:

et pourquoi veux tu que j'ai plus que Moitessier et plus que qui que ce soit d'ailleurs ,c'est assez curieux comme question!

12 fév. 2018
0

Il explique très bien, dans "Tamata", sa décision de vivre de sa plume en racontant ses navigations dans les journaux avant même son départ d'indochine.
Il construira de plus en plus son autofiction en réalisant des exploits ( 1er demi-tour du monde sans escale, puis 1er tour et demi sans escale ).
Le scénario de "la longue route" est du reste parfaitement cohérent : il ne pouvait décemment pas se contenter d'un simple tour du monde que d'autres accomplissaient en même temps car il construit aussi un nouveau personnage : le mystique maritime qui recevra la révélation dans les vagues de 40 èmes. L'épisode des dauphins est particulièrement important (acmé de la fusion mystique avec la nature). Une fois revenu sur terre, un mystique conséquent diffuse la bonne nouvelle.
Les Damiens reprendront la même structure, leur révélation se situant lorsqu'ils se retournent dans les 40èmes (même genre de propos mystiques dans ce passage).
Ce type de structure narrative est très bien décrit par J.Campbel (le héros aux milles visages) et utilisé par les scénaristes d'Hollywood (J.Bond, Indiana Jones etc...).
Le problème de Moïtessier est d'avoir cru au personnage qu'il a créé et incarné. Il s'est perdu dans son personnage.

12 fév. 2018
0

Je n'ai aucun doute sur la sincérité de Moitessier et c'est bien là son drame. Il continue son tour du monde pour "sauver son âme". Il ne peut, en fait, pas supporter l'idée d'être un concurrent comme les autres d'une compétition et gagne ainsi ses galons de prophète (assurance d'être unique).
Il est tout de même le seul, parmi les navigateurs que vous citez, a revendiquer ce statut et cette stature, avec le discours et les actes (donner ses droits d'auteur au pape) qui vont avec. Il crée vraiment un nouveau personnage : le mystique naviguant. Et il entraine avec lui pas mal de croyants.

12 fév. 2018
0

Tout à fait d'accord !

12 fév. 2018
0

ça c'est sûr

12 fév. 2018
0

Ce qu'a réalisé Marcel Bardiaux sur le plan maritime est immense mais il n'avait pas ce coté soixante huitard idéaliste (ce n'était pas la meme époque non plus) qui a tant plus a toute une génération

12 fév. 2018
8

Je savais que le niveau de compétence en navigation était très élevé sur H&O mais pas à ce point.
Parce que pour pouvoir dire « bof bof » à propos des qualités de marin de Moitessier, il faut en avoir sous la casquette.
Oui il a planté des bateaux, mais lesquels et où ? Un bateau fabriqué à la va vite en bois entrain de pourrir dans le courant des aiguilles et si je ne m’abuse sans moteur. Joshua s’est échoué lors d’un ouragan et tout les bateaux de la baie ont été à la côte à une époque où on ne suivait pas la météo à l’heure près mais où on la prenait sur la figure ou pas.
Statistiquement si on navigue toute sa vie, on a forcément plus de chance d’avoir un pépin un jour qu’en navigant qques semaines par an.
Vous l’aurez compris, faut pas toucher, il fait partie de ma trinité avec Tabarly, Dieu le père et Florence Artaud une autre personnalité complexe, chacun dans un style différent ils avaient ce besoin viscéral de s’extraire de leur condition de terrien.
Lisez ou relisez Tamata et l’alliance, ça éclaire bien sur le personnage et ses motivations, notamment sur la déchirure qu’a été le conflit vietnamien pour lui.
Il y parle aussi de sa difficulté à écrire et de l’effort que cela lui a demandé.

12 fév. 2018
1

Ravi de lire ton message Solent, j'approuve à 200/100.

12 fév. 2018
1

Bardeaux à lui aussi eu des fortunes de mer et ca n'enlève rien aux "exploits" du bonhomme . Effectivement, ce n'était pas un soixante huitards dans l'âme, mais, pour l'avoir rencontré dans le port de Redon à l'hiver de sa vie, c'était quand même un écorché vif à la psychologie un peu particulière. Au delà du passé maritime du bonhomme, c'était quand même pas un mec tres sympa, comme j,suis un gars poli, je ne dirai pas que sur le cours, j'ai pensé que c'était vraiment un c.n. Jugement qui n'appartient qu'à moi . Tout ça pour vous dire que des gars de la trempe de Bardiaux et Moitessier n'étaient pas des hommes "normaux", ils étaient totalement étrangers aux principes généraux de la société de leur temps, décalés. Peut on leur en vouloir pour ca ? Je ne crois pas...

12 fév. 2018
0

Et que dire de Nicolas HULOT... Son engagement ou ses déboires personnels...Il faut être cohérent! J'en attends de même pour Moitessier!

12 fév. 2018
2

Oui, mais Hulot c'est un homme d'aujourd'hui et vivant, donc en mesure de se défendre voire de se justifier. Tailler des croupières à un homme mort depuis 24 ans, je trouve ça un peu limite surtout que meme s'il n'était pas exempt de critiques (qui peut se vanter de l'être ?), c'était quand même pas un nazi ou le diable en personne. D'ailleurs il s'est "confessé" dans Tamata et l'alliance en revenant sur certains aspects criticables de sa vie.
Je ne comprends toujours pas ces réactions acerbes à son sujet... D'autres ont été tout aussi criticables et on en fait pas tout un fromage.
Ses déboires conjugaux ? Mitterand avait une double vie et certains ont presque trouve ca sympathique.
Ses fortunes de mer ? Que dire de Coville qui s'emplafonne un cargo au départ du Rhum ou du chavirage de Virbac Paprec a l'entraînement ?
Sa vision un tantinet utopiste du monde ? Faudrait crucifier les milliers de participants survivants de WoodStock.
Ses maladresses ? Faudrait que ma femme se suicide...
Le fait d'avoir vécu de ses récits de voyage et de vie ? Les soirées vont être longues quand tous les livres de mer auront été brûlés en place publique
Non vraiment, je ne vois toujours pas ce qui le rend aussi peu sympathique pour tant de gens...

12 fév. 2018
0

ah sympathique surement ...je veux bien le croire ...une belle plume pour ce qui touche son domaine sans aucun doute ...un grand navigateur evidement ...

mais a mes yeux pas un demi-dieu ..il l'a été mais par la suite de témoignage et revelation il est descendu du piédestal ou je l'avais perché par naïveté juvenile

12 fév. 201812 fév. 2018
0

je ne le porte pas spécialement dans mon cœur ,tu te trompe justement si ...mais juste un homme comme tu le dis , mais sans plus ...et tant pis ...

pour moi Tabarly par exemple c'est autre chose ... il était vrai

12 fév. 2018
0

Demi dieu... N'exagérons rien.... Juste un homme...particulier. Je vois que tu ne le portes pas spécialement dans ton cœur et c'est ton droit, y a pas de problème là-dessus.
Un forum sert aussi à partager des points de vue, fussent ils naïfs, ce qui est peut être mon cas, quoique...

12 fév. 2018
0

Je ne m'engouffrerai pas dans cette dernière phrase, il y a beaucoup à dire et on risque d'y passer des jours, la personnalité de Tabarly étant elle aussi bien complexe...
Ceci dit je reconnais la valeur de ce grand homme mais il m'est moins sympathique, j'ai du mal avec les taiseux obscurs...

12 fév. 2018
0

@makecoco: Tout a fait d'accord! Le révisionisme?du politiquement correct?

12 fév. 2018
0

Ça ressemble effectivement à ça... Malheureusement...

12 fév. 2018
0

moitessier a fait rever des milliers de personnes, il a mis un peu de piment dans des vies sans relief! par ses bouquins il a aussi fait faire des conneries a beaucoup de constructeurs amateurs, mais il a decrit les hautes latitudes comme personne et a donnè de judicieux conseils pour naviguer dans des mer de cauchemar, tout ça à une epoque ou ce monde etait peu connu de la plaisançe qui debutait. apres il y a eu les damiens, loik Fougeron,yannick Trancar,patrick Vangood et plein d'autres! j'aimais bien Willy Deross qui me balançait un coup de sirene chaque fois qu'il partait pour ses expeditions hasardeuses pour le grand nord,Bardiaux a aussi fait connaitre le canada à pas mal de navigateurs!et pourquoi oublier antoine dont les recits exotiques aidaient à passer les longues soirèes d'hiver en metropole;
la prochaine course autour du monde sur des bateaux anciens de serie à taille humaine devrait peut etre reveiller cette epoque qui etait loin de la technique et du gigantisme actuel

12 fév. 201812 fév. 2018
17

c'est curieux ce besoin qu'ont certains de déboulonner les idoles. Il est vrai que les gens libres et le non-conformisme ont tendance à énerver les sclérosés de la vie et les bien-pensants.
Sans être un idolâtre (le dernier souci de Moitessier étant d'être une idôle), je tiens à rectifier quelques erreurs lues plus haut. Visiblement, quelques déboulonneurs parlent sans savoir.
.
... Moîtessier étant un écrivain d'autofiction... ??? Jusqu'à preuve du contraire, il n'a pas inventé ses navigations.
.
... la vie du personnage (qu'il a sculpté volontairement dès le départ : il navigue pour pouvoir écrire des livres et pas l'inverse)... ??? Le personnage en question a commencé à écrire à Paris, après le périple qui l'a mené en solitaire d'Indochine aux Antilles, sur le conseil d'un ami journaliste (Barrault). Sa priorité a toujours été de naviguer, l'écriture était secondaire, un gagne-pain. Il ne faut pas l'avoir lu pour proférer ce genre d'ânerie.
.
... Le carrément dangereux (le conseil de naviguer tous feux éteints)... ??? J'aimerais que vous me citiez le livre et la page. Ainsi que d'autres conseils de Moitessier "carrément dangereux". Peut-être faites-vous référence au témoignage d'un officier de la Royale (cité par Moitessier) vitupérant sur les feux bricolés d'un navigateur qu'il avait confondu avec un éclat de lune.
.
... Les péripéties de sa vie ont un lien avec ses propos... ??? Ben oui, puisque ce sont des récits autobiographiques !
.
... Son attitude pour le moins colonialiste avec les polynésiens...??? des exemples SVP.
.
... financé par sa femme...??? faux. Ou alors prouvez-le.
.
... Il a écrit dans La Longue Route qu'il était aussi obsédé par l'idée qu'une autre guerre...??? citez le passage SVP. Je ne me souviens pas avoir lu cela. Si oui, il était fréquent parmi les gens de cette génération, et à cette époque (guerre froide) de craindre un conflit militaire. Rien d'anormal, ce sentiment était partagé par une grande majorité de la population
.
... si l'on me paie mon bateau pour faire le TDM... ???? Fricaud lui a fait un prix d'ami, et Moitessier a travaillé chez Meta avec les chaudronniers. Il l'a ensuite aménagé, équipé et gréé lui-même, avec ses économies. Pas de winch, des palans ! (les premières années) Enfin quoi ! Relisez Cap-Horn à la voile !
.
...Je pense que c'est Françoise Qui est l'artisan de ses premiers succès... ??? Quels succès ? Littéraires ? Argumentez.
.
... puis Artaud qui le soutenant financièrement le forçait à écrire... ???? Les droits d'auteur, ça aide... Et aussi une avance sur lesdits droits. Artaud prenait un risque en misant sur son poulain. Il ne l'a jamais poursuivi pour le forcer à écrire.
.
... Il n'en demeure pas moins que Moitessier était un opportuniste...??? C'est-à-dire ? Faire ce que l'on aime (naviguer), et parvenir à en vivre (droits d'auteur), c'est de l'opportunisme ? Il a fait rêver des milliers de gens avec ses bouquins.
.
... c'était surement un gros flemmard ,qu'est qui a fait dans la vie , a-t-il travaillé, quel était son metier... ??????? Monsieur Calypso vous êtes l'exemple même de celui qui parle sans savoir. Lisez "Un vagabond des mers du sud" ou Tamata et l'aliance" et vous verrez comment Bernard Moitessier a su retrousser ses manches et bosser comme un fou pour réaliser son rêve (et maintenir ses bateaux à flot). Avant Joshua, il a travaillé comme visiteur médical à Paris, puis commercial itinérant sur les marchés (Cap-Horn à la voile). Non monsieur Calypso, ce gars-là n'était pas un flemmard mais un type courageux.
.
-- Il a dû avoir les trouilles d'étre obligé de bosser alors il est partie vers les arbres à pains ,c'est bien plus reposant... ??????? Je vous recommande un tour par les trois caps et dix mois de solitude sans radio ni téléphone portable, ni Internet, pour voir si c'est reposant.
.
Je le répète, je ne suis pas un idolâtre. Mais là, tant de contre-vérités, tant de bêtises...

13 fév. 2018
0

En ce qui concerne les contre-vérités supposées :
- naviguer tous feux éteints (l'infraction la plus durement sanctionnée) : il développe même : il préfère voir qu'être vu etc...sans doute dans son deuxième bouquin, je n'ai pas l'oeuvre à portée de main.
- son colonialisme vis à vis des polynésiens : je me réfère bien sur à l'épisode malheureux de son installation sur l'atoll de (?), les rats, les chats, les plaques métalliques. Les indigènes ne comprennent pas ce qu'il veut faire, alors que c'est pour leur bien. Un classique de la littérature colonialiste et des propos de missionnaire.
A ce sujet, sa position sur la guerre d'indochine est très ambigue : il dénonce la guerre en général, mais ne prend pas parti. Dans une guerre de décolonisation, c''est un peu gênant. On trouve ça dans "Tamata".
- Le projet littéraire initial, dès l'indochine : dans "Tamata" également. Ce n'est pas Barrault qui lui a donné l'idée.

Enfin, sa sculpture de héros. Là, d'accord, on est dans l'interprétation. Reprenons l'opposition Tabarly-Moitessier, les deux héros fondateurs de la plaisance en France, tout comme il exista une opposition Anquetil-Poulidor (chaque héros véhiculant ses propres valeurs).
Tabarly gagne ses galons de héros en gagnant des transats en solitaire. Moïtessier gagna les siens en réalisant des premières, non compétitives puisqu'il transforma le golden globe en longue route. Il préféra se battre contre les éléments (Dieu?) que contre les hommes . Mais c'est un héros guerrier qui se transforme en prophète (planter des arbres, don au pape etc...) hippie après une supposée révélation mystique. C'est bien ficelé, il a le don de la formule, mais pour moi c'est du scénar
extrêmement classique, auquel il croyait.

12 fév. 2018
0

Bravo très très bien dit!!!

12 fév. 2018
0

Également un grand bravo, je me sentais un peu seul...

12 fév. 2018
1

J'approuve et apprécie les propos de Mickey mouse.(entre autres)
Il ne s'agit pas d'idolâtrie, mais du respect des auteurs qui nous ont fait rêver et , pour beaucoup d'entre nous ,naviguer.
Certe, il doit être possible de tous les deziguer ,mais pour quoi faire ?
Serons nous meilleurs ? Mieux dans notre peau ?
J'en doute !

12 fév. 2018
0

Re-bravo

12 fév. 2018
0

Hallucinant ce topic !

12 fév. 2018
0

Et j’apprécie beaucoup ceux de makecoco .
A la lecture de vagabond des mers du sud on découvre une belle aventure d'homme et de bateau . Des reflexions techniques intéressantes Et j'ai mis trés longtemps à lire ce monsieur , par réticence(je manifestais tout seul dans mon carré) , pourtant grand fan de tous les récits des slocum ,damien et cie.
je n'ai d'ailleurs pas encore tout lu ,mais cela a été une agréable surprise , j'ai bien fait d'attendre . Comme n’étant pas à la recherche d'un prophéte :-p et lui n'en étant pas un , c'est parfait pour l'instant .

12 fév. 2018
0

Merci Loupeis, continue de le lire jusqu'au bout tu ne le regretteras pas, c'est une bouffée de grand large et d'existence hors du commun

12 fév. 2018
1

Voilà qui remet les choses à leur place, Mickey Mousse.

L'arrivée du Golden Globe était à Plymouth, donc les raisons de son abandon de la course n'ont surement pas grand chose à voir avec l'histoire du piège méditerranéen en cas de guerre. Rien de tout ça en tous cas dans ses bouquins ni ses biographies.
Mais il a fait son service militaire pendant la guerre d'Indochine et a été blessé. De quoi réfléchir.

Son dernier bateau ne lui a pas coûté bien cher, un élan de solidarité du milieu bateau de San Francisco. J'aurais été là bas j'aurais aussi donné un coup de main. Aujourd'hui on appellerait ça du crowfounding ou quelque chose comme ça et personne n'y trouverait rien à redire.
Ceci dit j'ai vu ce bateau de près à Raiatéa et il ne me fait pas envie.

Il faut remettre ça dans le contexte après 68 quand l'alternative à la vie conformiste était d'aller élever des chèvres en Ariège ou en Ardèche. Ce type arrive et propose autre chose. Ça a séduit beaucoup de monde, beaucoup se sont plantés mais il n'a forcé personne.

Le côté que j'aime moins chez lui c'est l'histoire des droits au pape tournée de telle manière que le pape ne peut pas les accepter (relisez le dernier chapitre de la longue route), et aussi l’étonnement dans son dernier livre quand il "découvre" les lentilles d'eau douces à Souvarov comme si il n'avait jamais mis les pieds sur un atoll.

Sa tombe au Bono vaut le coup d’œil.

12 fév. 2018
0

J'ai quitté saint héléne ;-) Et il m'arrive de lire plusieurs bouquins en même temps (même loins d'être un Pivot) et il me reste une transat . A vrai dire c'est le seul que j'ai lu . En tout cas tes écrits sont clairs comme de l'eau de roche . Ce qui n'est pas facile , étant bien placé perso pour le savoir. :-D

12 fév. 2018
0

@ Loupeis,
lis aussi les autres bouquins mais les biographies de Jean Michel Barrault et de Dominique Charnay sont pas mal aussi, si on peut encore les trouver. Par contre on peut se passer du bouquin technique publié un peu après sa mort.

12 fév. 2018
1

le bouquin technique ? "voile, mers lointaines, îles et lagons" ? Ce serait dommage de s'en passer je trouve. C'est plein d'une poésie concrète et quelques trucs utiles.

12 fév. 2018
0

Il est totalement différent des autres, mais il ne quitte pas mon bord. J'en relis quelques pages à l'occasion. Quelques révisions de temps en temps ne tient pas.

12 fév. 201812 fév. 2018
0

Je sais qu'il y en a un paquet normalement le suivant sera 'La longue route ' . Impresion bizarre et totalement fausse j'ai l’impression de l'avoir déjà lu plusieurs fois . Ca en dit long sur l'aura du personnage , dont j'entends parle depuis ..longtemps . Moi c'était Damien mes ''heros '' et ça l'est toujours . Je vais moderniser , je vais basculer sur 'Joshua ' :lavache: :mdr:

12 fév. 2018
0

Damien, c'est la même veine et ça a eu le même impact que la longue route.

12 fév. 2018
0

en Avril dernier Olivier le Carrer publiait "69 année héroîque" il evoque le premier TDM à la voile sans escale ...

à lire

12 fév. 2018
0

Je viens de le commander, ça devait me plaire. Merci Calypso

12 fév. 2018
2

J'en profite pour glisser un clin d’œil respectueux au marins qui préparent ces tours du monde sur la route de Moitessier en bateau de croisière , spécialement à ceux de ''la longue route 2018'' dont j'essaie de suivre les préparations , c'est fort intéressant.

12 fév. 2018
0

Pareil, vivement....

0

un journaliste disait l'autre jour que Moitessier avait le "record" de la durée en mer.

Il me semble pourtant qu'un gars à fait un double tour du monde sans escale ... c'est réel ou c'est mon imagination ?

12 fév. 2018
0

Un gars qui énerve ou fait se pamer autant de monde, c'est forcément quelqu'un d'intéressant.
Personnellement, je sautais les passages mystiques.
Par contre je buvais tout ce qu'il racontait de son quotidien en mer, parce que sentais bien qu'il était au bout de son propre accomplissement, jusque dans les gestes les plus infimes.

12 fév. 2018
0

Tu as raison, j'ai souvenir d'un idéaliste américain qui est resté beaucoup plus longtemps que Moitessier en mer. J'ai lu ca y a quelques années déjà...

12 fév. 2018
0

C'est John Sanders , avec son plan s&s ; je ne connais pas exactement son aventure en tous détails . Sauf a savoir ce que tu dis .

12 fév. 2018
0

3 tdm par les 3 caps sans escale

en.wikipedia.org[...]Sanders

12 fév. 201812 fév. 2018
0

Je pensais qu'il n' avait fait 'seulement' que deux tours d'affilés .C'est plus monastique là , c'est Lamaïque.

12 fév. 2018
0

A vérifier mais je crois bien que sur les trois tours il en a fait un dans le mauvais sens. Sans doute que ça aurait été trop facile d'en faire trois dans le même sens.

12 fév. 201812 fév. 2018
1

merci !

mais je crois qu'il n'a fait "que" deux tours (twice = deux fois)

erreur : j'ai mal lu il aurait fait une première fois deux tours (1981-82)

puis ensuite trois tours ! (86-88)

comment est-possible ? une vie monastique ?

12 fév. 2018
0

Le gars dont je parlais y est resté 658 jours, mais il y a peut être eu mieux depuis

12 fév. 2018
0

Mieux ou pire :mdr: En terme d'aventure . Alain Maignan et Schouten étaient parti pour un voyage fort engagé eux aussi, à l'image de ces navigateurs en 'petits' bateaux qui ont écrit quelques pages d'histoire . Un sacré pari .

12 fév. 2018
0

Oui ,une super histoire de construction par passion du métier , et d'aventures mêlées . Avec gros crash ,qui rappelle a ceux qui ne font que lire dont je fais partie , que pour aborder ces endroits en voilier la loterie est engagée . Tout le monde n'a pas les cojones , et leurs expériences servent d'exemple à plus petite échelle. Humilité, préparation et méfiance .

12 fév. 2018
0

Et Alain Kalita, j'aime bien ce bonhomme là aussi : petit bateau / grandes aventures et pas de bruit

12 fév. 2018
0

Comme quoi, ce que disent les journalistes n'est pas parole d'evangile...

12 fév. 2018
1

D'ailleurs pour en revenir à l'émission de Hondelatte, elle est truffée d'inexactitudes destinées à donner un peu plus de sensationnel, par exemple qu'il vivait de sa pèche pendant la longue route alors qu'il explique bien qu'il ne pêchait pas car il trainait un loch.
Hondelatte reste Hondelatte.

12 fév. 2018
0

Donc il n'a jamais pêché, il n'a mangé que des conserves ? OK, ça c'est fait :heu:
Mais encore Kyle ? :reflechi:
:mdr: :mdr: :mdr: :cheri:
Pascal :alavotre:

12 fév. 2018
1

Mea culpa:
"Remorquant en permanence le loch Vion.... je ne pouvais pas toujour pêcher à la traine......Je n'ai pris que deux dorades dans l'alizé de l'atlantique et deux thons de sept à huit kilos sous les hautes latitudes"
La Longue Route page 297
Autre question shazzan ?

12 fév. 2018
1

Que veux tu, je n'aime pas Hondelatte.
Quand j'aurais rien d'autre à faire je réécouterai l'émission et noterai les autres inexactitudes.
Kyle :alavotre:

12 fév. 2018
0

Non non, j'ai pas de question, c'est toi qui nous explique qu' "Hondelatte reste Hondelatte" ne raconte que des conneries, alors j’attendais les autres erreurs :heu: :-p :cheri:
Pascal :alavotre:

12 fév. 2018
0

Non pas que des conserves, il a aussi boulotté quantité de cormorans. Chaque fois que j'en vois un j'y pense et ca me fait pas spécialement envie cte bestiole

3

Pour ma generation de navigateurs desargentés moitessier a eté un exemple pour la debrouille,chaque fois qu'on voulais faire un truc pas cher on disais : on va faire ça a la moitessier, c'est ce coté qui me plaisais chez lui et son ami henry wakelam parce que je suis completement impermeable au coté mystique :-)

13 fév. 2018
0

Je me souviens en avoir mangé a bord, (du Cormoran) c'est pas très bon et même faisandé trois jours a l’arrière, toujours un peu dur et corsé, comme le Goéland.
Tiens, ça me rappelle aussi le Sieur Antoine(que Neptune le protège) qui a rechigner a tirer sur un canard posé sur ses barres de flèches alors qu'il avait très faim du coté du Cap Horn.
Tiens, on parle de fusil a bord avec Antoine.

13 fév. 2018
2

Il a hésité pour le canard ou pour les barres de flèches ?

13 fév. 2018
1

Antoine ? je ne me souviens pas qu'il ait jamais passé le cap Horn ?
Avec quel bateau ?
On en aurait entendu parler...
:heu:

13 fév. 201813 fév. 2018
6

si le pauvre Moitessier savait ce qu on dit de lui ici , cela le ferait bien marrer .
laissez le en paix , il a mené la vie qu il a voulu ce qui n est pas le cas de tout le monde , et en plus il a fait réver toute une génération .

faites vous réver avec toutes vos reflexions ! , pas sûr ......

13 fév. 201816 juin 2020
1

Il a vécu très humble et sa dernière demeure dans le petit port du Bono l'est aussi !

15 fév. 2018
0

lieu de pèlerinage incontournable !

13 fév. 2018
0

Tous les hommes célèbres ont leur part d'ombre: du père de Foucault à F.Mitterand.

Cependant B.Moitessier m'a fait rêvé dès que j'ai lu ses écrits, (puis les Damien).Il ne faut retenir que l'oeuvre accomplie à transmettre et donner le goût du bateau à voile d'aventure à des milliers de terriens (je suis lyonnais et n'avais aucune raison d'aimer naviguer car j'ai vu la mer à 15 ans; à 22 j'avais un petit 6 m en coproproriété).

L'homme est complexe et bien sûr, si l'on gratte un peu, on voit les défauts, les travers; les faiblesses et même les exactions de chacun.

Certains diront qu'il n'avait pas le choix. Mais si tous les SDF partaient à la voile, y'aurait du monde sur l'eau.
D'ailleurs y'a du monde sur l'eau, si nombreux que les gouvernements légifèrent sur cette activité trop ''libre''. Le prix des bateaux d'occas' ne serait-il d'ailleurs pas la conséquence de cette perte de liberté?
En 2018, pas sûr que Bernard repartirait sur l'eau.

13 fév. 2018
0

avant on avait beaucoup de sans trop de sous sur l eau , aujourd hui beaucoup de ceux qui partent on de bon moyen financier

13 fév. 201816 juin 2020
0

un peu d'humour !.
Photo prise depuis la tombe de Bernard en 2015....sans trucages !!!
pour le paraphraser..."le prochain défit de l'homme sera le pas de l'intelligence"..
ou quelque chose comme ça !....bref c'est pas gagné !!

13 fév. 2018
0

"le prochain défi"
;-)
De son temps, on connaissait l'orthographe.

13 fév. 2018
0

ah oui zut....mais pas confondre instruction et intelligence !!.... :-D

13 fév. 2018
3

En fait, si j'ai tout bien compris, c'est à Moitessier et à Tabarly qu'on doit de ne plus avoir de places dans les ports et de ne plus pouvoir mouiller peinards tellement il y a de gens qu'ils ont contribué à faire naviguer... :acheval: :acheval: :acheval:

13 fév. 2018
1

Bjr,
C'est l'américain Reid Stowe qui détient le record du temps passé en mer, hors vue de toutes côtes, en 1152 jours.
www.voilesetvoiliers.com[...]-monde/
@+
JLG

13 fév. 2018
0

Incroyable . Avec des mats en bois..J'éspére ne pas regretter le mien. ;-)

13 fév. 201813 fév. 2018
0

Un peu moins mystique que notre nanard,il souhaitait réaliser une expérience d'isolement équivalente en durée à un A/R vers la planète Mars.

13 fév. 201813 fév. 2018
0

Fais attention qu'un frapadingue ne vienne pas les couper au pied pour s'en faire un réplique de Joshua en bois.

14 fév. 2018
0

Pour laisser une trace, il faut faire le chemin.
Proverbe bantou

15 fév. 2018
0

Les six reines de l'impotaunoir, I presume ?

17 fév. 2018
0

Les plans conçus Jean Knocker concernait un voilier en bois.
Ces plans donnés à Moitessier, le bateau au final a été réalisé en acier au Chantier Fricaud de Tarare, chantier de constructions métalliques qui ne travaillait alors que l'acier (plus tard l'alu).
Donc si ce bateau devait être construit ce ne serait pas une réplique mais enfin l'original prévu par l'architecte.

15 fév. 201815 fév. 2018
0

Hello
Oui il a bossé, Calypso, il a fait aussi entre autre de l'école de voile, travaillé aussi chef de chantier aux USA je crois...
Je n'aime pas son sérieux et son côté rigide, mais il a d'autres qualités...
Quant à Tabarly, je l'ai un peu connu au ski, un peu bourrin et fier sur les bords, un militaire...
Mais un athlète hors normes, descendant comme les locaux à plus de 60 ans les marches en courant les skis sur l'épaule...

19 fév. 2018
2

Ce matin je lisais un truc qui correspond plutôt pas mal à ce fil :mdr: :cheri:
.
"
Il a neigé toute la nuit. Voilà ma matinée.

08:00 : je fais un bonhomme de neige.
08:10 : une féministe passe et me demande pourquoi je n’ai pas fait une bonne femme de neige.
08:15 : alors je fais aussi une bonne femme de neige
08:17 : la nounou des voisins râle parce qu’elle trouve la poitrine de la bonne femme de neige trop voluptueuse.
8:20 : le couple d’homo du quartier grommelle que ça aurait pu être deux bonhommes de neige.
08:25 : les végétariens du n°12 rouspètent à cause de la carotte qui sert de nez au bonhomme. Les légumes sont de la nourriture et ne doivent pas servir à ça.
08:28 : on me traite de raciste car le couple est blanc.
08:31 : les Musulmans de l’autre coté de la rue veulent que je mette un foulard à ma bonne femme de neige.
08:40 : quelqu’un appelle la police qui vient voir ce qui se passe.
08:42 : on me dit qu’il faut que j’enlève le manche à balai que tient le bonhomme de neige car il pourrait être utilisé comme une arme mortelle. Les choses empirent quand je marmonne : « ouais; surtout si vous l’avez dans le …. ».
08:45 : l’équipe de TV locale s’amène. Ils me demandent si je connais la différence entre un bonhomme de neige et une bonne femme de neige. Je réponds: «oui; les boules » et on me traite de sexiste.
08:52 : mon téléphone portable est saisi, contrôlé et je suis embarqué au commissariat
09:00: je parais au journal TV; on me suspecte d’être un terroriste profitant du mauvais temps pour troubler l’ordre public.
09:10 : on me demande si j’ai des complices.
09:29 : un groupe djihadiste inconnu revendique l’action.

(Bon, j'exagère à peine)

Morale : il n’y a pas de morale à cette histoire.

C’est juste la France dans laquelle nous vivons aujourd’hui . "

.. :bravo: :topla: :coucou: Pascal :alavotre: :alavotre: :alavotre: :acheval:

20 fév. 2018
0

bonjour,je vois que tu as de saines lectures :pouce:

20 fév. 201820 fév. 2018
1

@Shazzan

Et moi, ce matin, j'ai inventé le fil à couper le beurre ...

Au lieu de "lire des trucs le matin", sur le net, reprends donc tes classiques !
Tu gagneras du temps. :)

Jean de La Fontaine, illustre inconnu de la "France dans laquelle nous vivons aujourd’hui", auteur de fables riches de leurs morales universelles et de leurs critiques sociales, malheureusement et maladroitement revisité et pompé sur les réseaux sociaux, sans scrupules et, bien sûr, sans le citer.

Le meunier, son fils et l'âne :

J'ai lu dans quelque endroit qu'un Meunier et son Fils
L'un vieillard, l'autre enfant, non pas des plus petits,
Mais garçon de quinze ans, si j'ai bonne mémoire,
Allaient vendre leur Âne un certain jour de foire.
Afin qu'il fût plus frais et de meilleur débit,
On lui lia les pieds, on vous le suspendit ;
Puis cet Homme et son Fils le portent comme un lustre ;
Pauvres gens, idiots, couple ignorant et rustre.
Le premier qui les vit de rire s'éclata.
Quelle farce, dit-il, vont jouer ces gens-là ?
Le plus Âne des trois n'est pas celui qu'on pense.
Le Meunier, à ces mots, connaît son ignorance.
Il met sur pied sa Bête, et la fait détaler.
L'Âne, qui goûtait fort l'autre façon d'aller,
Se plaint en son patois. Le Meunier n'en a cure;
Il fait monter son Fils, il suit : et, d'aventure
Passent trois bons Marchands. Cet objet leur déplut.
Le plus vieux au Garçon s'écria tant qu'il put :
Oh là oh, descendez, que l'on ne vous le dise,
Jeune homme qui menez Laquais à barbe grise ;
C'était à vous de suivre, au Vieillard de monter.
Messieurs, dit le Meunier, il vous faut contenter.
L'enfant met pied à terre, et puis le Vieillard monte,
Quand, trois filles passant, l'une dit : C'est grand honte
Qu'il faille voir ainsi clocher ce jeune fils,
Tandis que ce nigaud, comme un évêque assis,
Fait le veau sur son Âne et pense être bien sage.
Il n'est, dit le Meunier, plus de veaux à mon âge.
Passez votre chemin, la Fille, et m'en croyez.
Après maints quolibets coup sur coup renvoyés,
L'Homme crut avoir tort et mit son Fils en croupe.
Au bout de trente pas, une troisième troupe
Trouve encore à gloser. L'un dit : Ces gens sont fous!
Le Baudet n'en peut plus, il mourra sous leurs coups.
Hé quoi, charger ainsi cette pauvre Bourrique !
N'ont-ils point de pitié de leur vieux domestique ?
Sans doute qu'à la foire ils vont vendre sa peau.
Parbieu, dit le Meunier, est bien fou du cerveau
Qui prétend contenter tout le monde et son père.
Essayons toutefois, si par quelque manière
Nous en viendrons à bout. Ils descendent tous deux.
L'Âne, se prélassant, marche seul devant eux.
Un Quidam les rencontre, et dit : Est-ce la mode
Que Baudet aille à l'aise et Meunier s'incommode ?
Qui de l'Âne ou du Maître est fait pour se lasser ?
Je conseille à ces Gens de le faire enchâsser.
Ils usent leurs souliers et conservent leur Âne :
Nicolas au rebours ; car quand il va voir Jeanne,
Il monte sur sa bête ; et la chanson le dit.
Beau trio de Baudets! Le Meunier repartit :
Je suis Âne, il est vrai, j'en conviens, je l'avoue ;
Mais que dorénavant on me blâme, on me loue ;
Qu'on dise quelque chose ou qu'on ne dise rien,
J'en veux faire à ma tête. Il le fit, et fit bien.

Quant à vous, suivez Mars, ou l'Amour, ou le Prince ;
Allez, venez, courez ; demeurez en province ;
Prenez femme, abbaye, emploi, gouvernement :
Les gens en parleront, n'en doutez nullement.

20 fév. 201820 fév. 2018
1

Tu sais Yves, c'est souvent plus facile d'exprimer son sentiment en empruntant un petit texte volé quand, comme moi bien entendu, on ne trouve pas les mots pour expliquer ce qu'on ressent avec humour, enfin j’espère :-) ....
Tout le monde sait bien te concernant que tu es à l'abri de ce genre de situation :heu: , grand te fasse ;-)
Pascal :cheri: :alavotre: :-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

lever  du  soleil  à la  Cala  Mongo Costa  Brava

Après la pluie...

  • 4.5 (76)

lever du soleil à la Cala Mongo Costa Brava

mars 2021