Modifications normes ISO - Nouvelle approche de la structure des bateaux de plaisance

Deux articles intéressants qui inspireront à coup sur quelques héonautes.

Quilles de voiliers : Un rapport d'accident demande l'évolution des normes ISO

www.boatindustry.fr[...]mes-iso

l'évolution globale de l'ISO 12215 qui traite de la structure des bateaux

www.boatindustry.fr[...]mentaux

L'équipage
10 fév. 2020
10 fév. 202010 fév. 2020
0

La nouvelle édition des Règlementations spéciales Offhore (OSR) 2020-2021 a rajouté (parmi d'autres choses) l'obligation de contrôle périodique "par une personne spécialisée" de la quille et ses boulons.
Procédure d'examen décrite Annexe L, elle paraîtrait réalisable par une personne ayant un minimum de connaissances en bateaux, mais bon il faudra une "personne spécialisée".

www.ffvoile.fr[...]021.pdf

Parmi les analyses requises, "vérifier l'ovalisation des trous des boulons de quille", je veux bien voir comment le faire sans déquiller, ou qui sera disposé à déquiller tous les deux ans maxi...

3.02.2 Date d’effet au 1er janvier 2021 : Inspection structurelle – consulter le manuel du
propriétaire pour toutes instructions relatives à la vérification des boulons de quille et leur resserrage. L’inspection suivante doit être effectuée de l’extérieur, bateau mis au sec, par une personne qualifiée. Vérifier s’il n’y a pas de fissures de contrainte visibles particulièrement autour de la quille, de la fixation quille/coque, des appendices de coque et autres zones de contrainte, à l’intérieur de la coque, des contre-plaques, de la disposition des boulons et de la semelle de quille. (voir Annexe L – Modèle de procédure d’inspection de quille et de gouvernail)
3.02.3 Date d’effet au 1er janvier 2021 : Preuve d’une inspection structurelle en application de l’article 3.02.2 dans les 24 mois précédant le départ d’une course ou après un échouement, selon ce qui est le plus récent
3.02.4 Date d’effet au 1er janvier 2021 : Inspection après échouement – une personne
dûment qualifiée doit effectuer une inspection interne et externe après chaque échouement
accidentel. emphasized text

11 fév. 2020
0

Roberto, merci pour ce partage. Effectivement pour vérifier les trous il faut démonter la quille... Ce texte sera sûrement revisité.
Qui sera "homologué" pour faire ces vérifications? Experts? chantiers?

11 fév. 2020
0

Et qui va prendre la responsabilité de certifier, noir sur blanc, qu'une quille est en bon état...
Dans le cas "Tyger of London" par exemple c'était une mauvaise réalisation dès le début, avec rien de visible de l'extérieur jusqu'à quand la quille a decidé tout à coup de divorcer de sa bien aimée coque.

11 fév. 2020
0

il devrait y avoir une norme fixant un rapport entre la surface de portée de la quille sur la coque ainsi que la nature , l'épaisseur de celle-ci , le poids et la profondeur de celle-ci.
pour l'instant c'est empirique ,la preuve dufour à fait renforcer après coup le fond du 34 performance
qui a un lest plomb et grand tiran d'eau ,il ont du voir la coque qui se tortillait au près ,ça les a inquiétés .bénéteau avait fait le même chose pour les 40
alain

11 fév. 202011 fév. 2020
0

L’ épaisseur des fonds a été revue en cours de conception avant certification. Aucun bateau n’avait été produit.(et aucune quille n’a été vue se baladant)
C’est un processus normal en industrie. On n’a pas tjrs juste du premier coup.
Ce n’est pas comme le Sun Fast 37 qui a été rappelé après livraison.
Je précise vu le bashing constructeur français qui sévit ici par certains 🤡

11 fév. 2020
0

un de mes amis à acheté un 34 performance à port de bouc ,il m'a demandé de venir regarder un peu tout .
j'ai été surpris de trouver sous les plancher une stratification entre les contremoules avec reprise des boulons de quille ,très mal finie ,ni poncée ni peinte ,le vendeur m'a assuré que ceci avait été réalisé par le chantier ,j'ai téléphoné pour vérifier effectivement ce sont bien eux qui sont intervenus et cela a été fait sur une journée ,d'ou la finition .........
alain

12 fév. 202012 fév. 2020
0

Le contremoule est straté à la coque au fond et c’est assez épais. Je n’ai pas de photo sous la main.
Si il y a eu une reprise après livraison c’est que ce bateau a eu un pb.
Je fais partie d’un groupe FB de plus de 110 D34 et personne n’a jamais mentionné ça.
Par contre il y en a eu un en vente qui a eu un pb suite à un choc et qui était à fuir, car très mal réparé.
j’espère que ton ami n’est pas tombé sur celui là.
Je vais tacher de retrouver son nom et je te l’enverrai en MP.

ÉDIT voilà j’ai son nom, c’est un modèle 2008 et il a même eu droit à un article dans Voile magazine.
Si c’est celui là le rapport d’expert était flippant.
Et ce n’est sûrement pas de série un fond sans même un ponçage et une peinture de finition.

12 fév. 202016 juin 2020
0

Voilà les fonds d’un D34E d’origine et qui n’a jamais talonné. C’est plutôt propre.
(Ce n’est pas le mien)

13 fév. 2020
0

Alors Alain des nouvelles de ton copain ?

11 fév. 2020
0

On se rapproche doucement mais sûrement d’un CT pour vérifier que l’obsolescence programmée des productions low-cost récentes ne devienne pas trop vite des dangers flottant.
Le législateur a bien compris qu’une touchette même insignifiante a des conséquences sur un montage façon « allumette ».
La même chose à la mise en vente d’un bateau serait pour moi indispensable.

BRAVO!

11 fév. 2020
0

Et pour les vieilles quilles !! C'est acquis ?

11 fév. 2020
0

Non, il faudra vérifier aussi!
Mais c’est pas sur que les nouveaux vieillissent aussi bien... même si il y a eu aussi des merdes pas le passé hein.

11 fév. 202011 fév. 2020
1

Holà,
Quand j'ai fait ma quille,j'ai collé/stratifié sous la coque une plaque cp/carbone bien épaisse dépassant de 20 cm la surface d'appui,pour éviter le poinconnement de la coque en cas de choc.
C'était aussi pour palier à une déformation de la platine suite à trois passes de soudure.
C'est passé limite avec les longueurs des boulons dont les écrous arrivent juste à fleur ,heureusement...
Je suis un peu parano pour la solidité mais cette plaque est facile à faire et à l'intérieur du bateau il y a 800g de biaxial plus deux fois 1200g d'ud sur la zone de la quille au dessus du cp,et pareil en dessous.
C'est sur que c'est trop mais ayant du tissu technique à volonté j'en ai profité,et je n'avais pas les connaissances pour faire les calculs de résistance.
Daniel Tortarolo était passé au chantier et lui au contraire avait tout calculé pour son canote qu'il faisait en strip planking et il sortait un 40 pieds très léger avec moins de 80m carré de voilure et un moteur de 30cv si mes souvenirs sont bons...du coup un lest bien moins lourd que le mien (3 tonnes en DI)
Il me semble que l'ensemble quille/tirant de cadenes doit être irréprochable et plutôt que de mettre en place un système bancal de sav,ça serait peut-être mieux de mettre des normes plus contraignantes à la fabrication ?

1

Cela va être dur d'expliquer à l'expert que ma quille n'a pas de boulons ...

11 fév. 2020
0

Imposer une surface minimale de contact entre la quille et la coque me parait ardu.
Pourquoi une quille étroite serait moins bien tenue qu'une longue et large?
Ce qui est important est tout de même comment les efforts de la quille sont transférés à la coque.
Ne serait-il pas possible de vérifier les notes de calculs de la conception avant construction.
C'est bien appliqué pour les ouvrages d'art.

Et pourquoi la fixation des safrans ne serait pas aussi auscultée?

Bref tout cela me rappel l'obligation d'envoyer à la casse de vieilles voitures, justes parce qu'elles avaient dépassé la date d'obsolescence programmée imposée par les législateurs.
Je subodore beaucoup de travail pour les entreprises de déconstruction et peut-être pour les chantiers (s'il y a encore des acheteurs)
Mais tout cela ce sont des emplois, DONC C'EST TRÈS BIEN :-( :-( :-(

11 fév. 2020
0

Mince, pas de boulons chez moi non plus....A quoi qu'ils pensaient chez Wauquiez ?!

11 fév. 2020
-3

Chez Wauquiez il y a quand même des soucis d'épontille voir de plancher, à géométrie variable suivant à flot ou poser sur la quille !!

0

Pas d'épontille non plus ... mât implanté sur la quille

11 fév. 2020
6

Bonjour Skipper Tramex,
Tu n'arrêtes pas de parler des epontilles Wauquiez alors que c'est moi qui en avait plié une dans des conditions de vent et de mer féroces. Wauquiez avait réagi sainement en changeant les epontilles de Gladiateurs venant d'Amphora pour celles de l'Amphitrite. J'avais et ai toujours le numéro 12. Je n'ai jamais entendu qu'une épidémie d'epontilles flambées avait sévie chez Wauquiez.
Tes répétitions ne valent pas démonstrations.
Cordialement

12 fév. 2020
0

Oui, l'epontille de l'Amphitrite est monstrueuse et renforcée de partout, de plus, elle est posée sur le lest, j'aimerais savoir comment on pourrait la plier ?

11 fév. 2020
0

Je suis bien content de ne plus avoir mon Gladiateur en France car je refuserais le démontage de ma quille qui a labouré des cayes et qui après 43 ans de navs et 70000 m laisse depuis toujours et en permanence les fonds sans la moindre humidite.

11 fév. 2020
2

Qu est ce qu.il va dire le.monsieur moi je n ai pas de quille je suis un deriveur integral??????

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (174)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021