Modif Réchaud sur un Arpège

voici les photos promises de la modification de mon réchaud

L'équipage
25 nov. 2011
25 nov. 2011
0

la dernière photo n'a rien à faire là...! c'est une housse pour le bas du moteur de l'annexe, je viens de l'acheter pour qqs €...

Pour le réchaud, le calage du nouveau réchaud est flou, sorry, mais vous pouvez voir la vis qui remplace le boulon et l'écrou. Il était démonté et je n'ai pas eu le courage de tout remonter pour la photo.

La troisième photo montre une petite plaque en inox que j'ai rajouté parce que le feux de droite est bcp plus grand que sur l'ancien Camping Gaz et a une sérieuse tendance à griller le gelcoat.

25 nov. 201126 nov. 2011
0

Belle modification. J'ai fait à peu près la même chose si ce n'est que je n'ai qu'un seul tuyau souple du détendeur au réchaud sans raccords ni robinet d'arrêt intermédiaire. Je coupe le gaz directement au détendeur. J'ai préféré cette solution, plus simple.
En effet je trouve le feu de droite de l'ENO vraiment surdimensionné.
Par contre j'ai ajouté un contrepoids avec une tige filetée de 10 cm environ vissée au centre du réchaud et un poids cylindrique en plomb de deux kilos vissé sur la tige entre deux écrous. La balancelle est de ce fait beaucoup plus efficace au roulis. En fait ce contrepoids remplace la bouteille qui avait aussi cette fonction sur l'ancien système.
Photo à venir...

26 nov. 201126 nov. 2011
0

J'ai fait pareil (fermeture au détendeur). Et comme j'avais une saignée (d'origine mystérieuse) sur la gauche, j'y ai laissé, quand je l'ai refermée, le passage du tuyau de gaz. Ya déjà trop de trous dans ce bateau pour aller en rajouter !
Par contre je n'avais plus la balancelle d'origine, la balancelle Eno est un soupçon trop large, du coup le réchaud ne se balance pas.
Peut-être le contrepoids aiderait ? J'ai récupéré un vieux réchaud avec le système que décrit La Joliette (là, c'est deux "lingots" de plomb superposés), je pourrais essayer de l'adapter à l'ENO. Mais finalement, je n'ai jamais trouvé ça génial, le réchaud qui se balance.

26 nov. 2011
0

Voila un fil qui mériterait d'être dans le club ARPEGE :pouce:
Le plancher réclame un petit bouleau :scie:
A+

26 nov. 2011
0

Que reproches-tu au plancher ? Je le trouve bien plus beau que le mien et comptais demander comment il est entretenu !!! Il donne l'impression d'être verni, avec de belles couleurs, le mien est mat et plutôt beige qu'autre chose. Et ce n'est pas du plancher, mais un genre de lino.
C'est le bout de contreplaqué qui te choque ? Curieusement, j'ai le même devant la cuisine. Je me suis demandé s'il faut le refaire ou pas, mais... ya d'autres urgences...

30 nov. 201130 nov. 2011
0

Oui, et comme je te le disais, sur le mien aussi ce triangle (+ ou -) devant le réchaud est également du contreplaqué à nu.
Et il est bien de niveau avec le "vrai" plancher.
Alors, cette nudité, est-elle dû au temps qui passe, ou à une idée du constructeur ?

29 nov. 2011
0

LN regarde vers la pompe à pied le "plancher" est à nu, ceci dit c'était juste pour dire qu'il y avait beaucoup de boulot mais il devra faire un choix dans les priorités :scie: :scie: :reflechi:

27 nov. 2011
0

pour le plancher, voir mon post sur les Arpèges

27 nov. 2011
0

Si je vois bien, la bouteille se trouve à l'intérieur du bateau et plus ou moins sous le réchaud.
Extrêmement dangereux en cas de fuite, ce qui était également le cas avec le montage d'origine "Camping gaz" des bateaux de cette époque. La réglementation en cette matière est tout à fait judicieuse. Il eut certainement été plus avisé de la respecter.

27 nov. 2011
0

Tu as raison, Philippe ! J'ai utilisé des années un poêle à gaz, avec fermeture au détendeur, je vérifiais trois fois au moins que j'avais bien fermé. Il n'y a jamais eu de pb.
Je fais pareil sur mon Arpège. D'abord, comme le dit Manhasset, il est insensé d'essayer de mettre la bouteille ailleurs sur ce bateau. Ensuite, c'est un pb de responsabilité personnelle. Enfin, le pb de l'assurance : comme je n'y crois pas, à l'assurance... que j'ai dû contracter pour avoir ma place au port... ben tant pis.
Ce que je regrette : pour les voitures anciennes, des tas de dérogations par rapport aux normes actuelles de sécurité sont admises (et assurées). Pourquoi on n'a pas la même chose sur les voiliers ?

07 déc. 2011
0

@ecumeur
Désolé d'avoir réagi un peu vivement en t'assimilant à un donneur de leçon, s'il y a bien quelqu'un qui n'en est pas un c'est bien toi. Tes interventions sont toujours de très grande qualité et modération. Je ne devais pas être de bonne humeur ce jour là. Désolé, vraiment...
Je pense que le problème du gaz est le même sur l'Ecume de mer que sur l'Arpège.
Par contre une sécurité thermostatique sur le réchaud me semble vraiment indispensable, la flamme soufflée par le vent ou par un débordement de casserole me paraît beaucoup plus probable qu'un problème de raccord de tuyauterie si celle ci est vérifiée régulièrement. On est pas complètement dans les clous mais il me semble que l'on couvre alors l'essentiel des risques liés au gaz.

28 nov. 2011
0

En fait, ces dérogations existent également pour nos chers vieux bateaux puisque nous ne sommes pas obligés de les mettre aux normes.
Pour revenir à la question d'origine, je ne cherche nullement à "donner des leçons", mais simplement attirer l'attention du réalisateur de ce montage sur le risque ainsi créé, ou plutôt un risque inhérent au réchaud d'origine remplacé par un autre qui résulte de ce montage.
Je ne connais pas l'Arpège, donc je ne sais pas suggérer de solution de rechange.
J'ai exactement le même problème à bord de mon Ecume de Mer. Réchaud d'origine Camping Gaz à bouteille suspendue. Risque de fuite à la bouteille (cela m'est déjà arrivé après un changement de bouteille, mais immédiatement détecté. Pas de robinet thermostatique (pointeau) et il m'est arrivé de sentir tout à coup le gaz à cause d'un robinet laissé ouvert par mégarde ou d'une flamme éteinte par le vent.
Par chance, j'ai réussi à trouver miraculeusement un réchaud d'occasion lorsque le mien rendu l'âme, mais la question reste posée à terme.
J'ai retourné la question dans tous les sens et malheureusement, aucune possibilité de faire un aménagement dans le coffre arrière, d'autant plus qu'un énorme réservoir à GO (--l!) occupe toute la largeur du tableau arrière.
Alors je fais avec et je veille!

27 nov. 2011
0

Voir là: www.developpement-durable.gouv.fr[...]010.pdf
Sixième section- gaz domestique

27 nov. 2011
0

@ecumeur & margot :

les règles sont faites pour être observées, pas pour être appliquées.

C'est impossible de respecter la règle sur un Arpège et sur beaucoup de bateaux anciens, pas de place pour une bombonne "extérieure", danger d'une canalisation passant par des coffres ou des équipets, difficulté d'accés pour entretien et contrôle.

Ma solution est très fiable sur tous ces points et je n'obige personne à l'utiliser.

En règle générale, en cas de doute, toujours privilégier le contrôle et l'entretien!

Amitiés,

Loïc

27 nov. 2011
0

:heu: :tesur:

27 nov. 201127 nov. 2011
0

@ manhasset, tu dis: "les règles sont faites pour être observées, pas pour être appliquées"

Observer ne signifie pas seulement regarder, voir wiki:

observer /?p.s??.ve/ transitif 1er groupe (conjugaison)

1.Accomplir, suivre ce qui est prescrit par une loi, par une règle.

Chacun fait comme il veut :heu: :heu:

27 nov. 201127 nov. 2011
0

ben, sur un forum d'acces public on ne peut pas preconiser et citer en exemple un montage contraire a un reglement de securité..
surtout qu'on peut toujours etre en accord avec les textes..
solution de facilite ne veut pas dire bonne solution ni "la solution" amha...
eric

27 nov. 201127 nov. 2011
0

A Ecumeur, margot et Ztri
Belles paroles bien théoriques, ça nous fait une belle jambe de lire ça. Nous savons très bien que nous ne sommes pas dans les clous réglementaires. Alors si on veut appliquer toute cette belle réglementation créée avant tout pour la construction NEUVE sur un Arpège:
-Installer la bouteille à l'extérieur, dans le cockpit par exemple ou bien accrochée au balcon arrière ou au pied du mat en sachant qu'elle ne peut pas être installée dans le coffre AR qui communique avec le volume intérieur.
-Ou alors refaire la cloison entre coffre AR pour la rendre totalement étanche avec le volume intérieur et percer dans la coque une ventilation basse
-Ou alors scier les bancs de cockpit pour ménager un emplacement pour la bouteille ne communiquant pas avec l'espace intérieur avec une ventilation basse.
-Se passer totalement de réchaud et faire la cuisine uniquement à l'extérieur avec un réchaud portable type camping gaz qu'il faudra bien sûr toujours stocker à l'extérieur
-Opter pour un système à alcool ou à pétrole qui présente d'autres dangers d'incendie, enfin à mon avis
On arrive très vite à des choses tout à fait délirantes.
Un peu assez des donneurs de leçons...

28 nov. 2011
0

Trois étoiles, à tous les deux.
Question: y a-t-il eu plus d'accident sur Arpège avec des propriètaires avertis du risque, et faisant attention, que sur des bateaux plus modernes sur lesquels le risque échappe à la surveillance. Peut-être?
Alors je vais mettre une médaille de St Christophe en plus du robinet d'arrêt.
Question à La Joliette: je pense détourner la couchette cockpit babord de son usage courant, pour créer un espace rangement voile et récupérer l'espace dans la pointe avant pour suspendre tous les .... longs du genre glène de remorque, tuyau arrosage,ligne électrique de quai et surtout mon vélo pour les escales, roues démontées et stockées dans cet espace, le cadre rentre parfaitement jusqu'à l'extrême pointe utilisant ainsi au max l'espace.J'ai testé cet été ça marche parfaitement, et j'ai pu ainsi remonter de Loctudy à Brest en vélo pour récupérer la voiture.
C'est un choix important pour moi, car je compte beaucoup sur le vélo pour augmenter mon autonomie à terre et pouvoir ainsi visiter le plus possible les endroits où j'irais.
Les défenses rentrent et sortent facilement par le panneau de pont , je trouve ça assez pratique de pouvoir tout "balancer en vrac" et ne les ranger qu'une fois "au large" avec de l'eau à courir.
Côté cuisine, penderie à cirés, je trouve assez logique d'y ranger aussi les gros sacs à voile parfois mouillés, les tauds et autres "paquets volumineux", les coffres dessous sont pris par les béquilles, et ça évite de traverser tout le bateau avec les sacs à voiles mouillés, de tout façon il ne passent pas par le panneau de pont avant, alors autant les laisser à l'entrée.
J'aurai du coup tendance à peindre avec une peinture costaud genre danboline cette espace "humide": cuisine, cirés, sacs à voiles.
Est ce que tout cela te parait irrespectueux de l'esprit Arpège ou tout simplement peu judicieux?
Merci pour ton avis expérimenté? Si c'est vraiment stupide, ne t'emballes pas trop, je comprendrais aussi bien "mezzo voce" ;-)
Autre question : quel guindeau utilises-tu?
ouh Là Là je vais me faire ridiculiser pour question stupide, à ranger donc dans la catégorie: partage d'expérience point barre. :-p

27 nov. 2011
0

On peut aussi envisager la cuisinière à charbon ! Mais les pb de CO2, je ne te dis pas. A mon avis, là non plus on n'est pas dans la norme.

Sur mon Arpège, je crois qu'à un moment la bouteille de gaz a dû être installée à côté du réservoir de gazole. Je ne me suis pas renseignée, mais la cohabitation m'a paru hasardeuse. Non, sur ce bateau, on peut se torturer la cervelle (je l'ai fait, bêtement !), il n'y a qu'une solution raisonnable, sur ce point comme sur beaucoup d'autres : accepter le fait qu'on a un bateau de conception un peu dépassée, sans doute, mais si rigoureuse qu'on ne peut pas le changer sans le dénaturer.
Si on veut plus moderne... on revend son Arpège et on achète plus récent.

29 nov. 2011
0

Je réponds bien que n'étant pas La Joliette, et n'ayant pas d'expérience, mais... c'est marrant, elle n'est pas tentante en tant que couchette, cette couchette bâbord ! (à la différence de la couchette tribord).
Je suis très tentée aussi (quand j'aurai fini tout l'indispensable, c'est à dire d'ici une dizaine d'années...) de l'utiliser autrement, en espace de rangement bien sûr.
Je suivrai avec beaucoup d'intérêt le fil de ta modification !

29 nov. 2011
0

Mais avec un très grand plaisir, si La Joliette nous entend!!
C'est aussi la modif. d'usage de la pointe avant qui m'intérèsse, tout ce qui est long, serait "suspendu" le long de la coque, visible accessible,sortable facilement par le panneau, bref ça me paraissait valable, l'avis expérimenté de La Joliette nous dira si c'est cohérent à l'usage à son avis.
Arpègement vôtre! ;-)

07 déc. 2011
0

Comment as-tu renforcé sous le guindeau ?
Comment ranges-tu ta couchette arrière ? Je parle de ce qui n'est pas à l'intérieur des coffres, mais au-dessus. Ce qui m'embête, c'est qu'il faut toujours garder l'intérieur accessible, si je pose des choses dessus ça devient dur à gérer.
Entièrement d'accord pour ce génial placard à cirés.

08 déc. 201108 déc. 2011
0

Oh, moi je n'ai plus qu'une question pour l'instant : Tu dis que tu as deux panneaux de descente de rechange sur La Joliette ; c'est quoi ? Ce qui sert à fermer le bateau ? Pourquoi en avoir deux de rechange ? Ca casse souvent ?
Je n'ai encore que le mouillage d'origine : une ancre correcte, un bout de chaîne un peu pourri, du 8 probablement, une si petite longueur que je ne me suis même pas donné la peine de mesurer (moins de 10 m), un câblot tout aussi pourri et à peine plus long.
J'envisage de remplacer par 20 m de chaîne de 10 (à cause de mon guindeau, c'est tout ce qu'il accepte) et du câblot en bon état et beaucoup plus long. Dans un premier temps et pour mes ambitions présentes, ça devrait le faire.
Perplexe !

07 déc. 2011
0

Bon, le mieux est que je décrive comment je gère le rangement sur l'Arpège mais bien sûr ce n'est que ma manière de faire forcément personnelle.
C'est lié aussi au nombre de personnes composant l'équipage. Pour moi le nombre idéal pour l'Arpège c'est trois personnes, quatre à la rigueur mais vraiment pas plus ce qui fait que cette couchette bâbord arrière ne sert jamais.
Par contre je tiens à garder la couchette tribord, la couchette de quart, c'est ma préférée.
J'ai donc moi aussi "sacrifié" la couchette bâbord arrière pour en faire un espace de rangement donc plus de matelas mais j'ai gardé les planches. J'y mets:
Les deux gaffes
Les rames de l'annexe
L'épuisette
Le lave pont
Les quatre amarres courantes
Les défenses
Un gros flotteur ballon orange avec un anneau pour les exercices d'homme à la mer où pour baliser un mouillage
La perche IOR au dessus de tout ça, extractible vers l'extérieur sans savoir à rien sortir d'autre(Pas idéal je sais mais sur le balcon AR c'est vraiment énorme)
J'ai aussi la place sous la couchette où j'ai mes deux batteries de servitudes et pas mal d'autres choses car je n'ai pas de béquilles (GTE 1,80m)
Ca fait pas mal de choses mais ça tient. L'idée étant d'avoir à portée de main la plupart des choses qui servent souvent
Je continue à me servir de la penderie à ciré pour les cirés, je trouve ça très commode et j'ai laissé mes voiles à l'avant mais je n'ai pas de vélo. Si j'en avais un je serais sans doute obligé de reconsidérer cette option.
A l'avant j'ai:
Mes 5 voiles (4 focs, une GV de cape, pas de spi)
Un jeu de panneaux de descente de secours complet.
L'ancre flottante
Les deux grosses aussières de remorquage
La chaise de calfat
Un taud que je n'utilise jamais (Suis en Manche)
Deux petites bâches lestées et brêlées avec oeillets et longues garcettes (Pour aveuglement d'une voie d'eau éventuelle par l'extérieur)
Je range toujours tout ça ne me ménageant un accès rapide aux vannes, on ne sais jamais...
J'ai gardé les voiles à l'avant parce que je trouve plus commode de passer les voiles par le panneau avant même si c'est assez étroit mais surtout parce que je n'aime pas trop trimballer des sacs à voiles par les passavants. Par contre il vaut mieux être deux, un dehors et un dedans, en tout cas pour sortir la voile, pour rentrer pas de problème on balance tout en bas en vrac. Par contre il ne faut tout de même pas avoir trop de mer car quand ça commence à faire le sous marin, pas question d'ouvrir le panneau avant, il faut alors passer par l'arrière.
Voilà je le répète c'est ma solution et il y en a sans doute d'autres tout aussi bonnes. En tout cas la tienne me semble tout à fait respectueuse du bateau et tout à fait judicieuse.

Pour le guindeau j'ai un Goïot 308 manuel, très bien. Je m'en sers en fait très rarement, l'Arpège n'est pas si lourd qu'on ne puisse pas remonter son mouillage avec un peu de méthode dans la plupart des conditions. Mais si celles çi sont limites, il est là. Ne pas oublier bien sûr de prévoir de renforcer la fixation sous le pont.

07 déc. 2011
0

La joliette tu devrais descendre le taud à terre non? ;-) Mais ici nous nous en servons aussi pour la pluie, parfois!!
Quand tu dis que l'Arpège n'est pas lourd, quel poids d'ancre et quel diamètre de chaine, allez après je te laisse te reposer.
Chapeau pour les petites bâches lestées, mais bon tu peux les utiliser ailleurs qu'en avant de la quille? Pendant que j'y suis un petit dessin ou des mesures??? Ca commence à faire espionnage industriel, tu vas finir sur écoutes téléphoniques!! Ou bien expert chez Dufour Classic.
Par qui as-tu fait faire la voile de cape? peux-tu nous en donner les dimensions et le grammage?
Tu vois je t'avais dit que je te laissais te reposer, allez Carthage à toi, bientôt on saura tout!
Je trouve que tu devrais l'exposer au Nautic ton boat, où est-il au fait, le mieux serait que je prévois de venir te faire une petite visite ou un visu avec Carthage!!
Quand ils vont être près ces Arpèges, ça va dépoter.
J'aurais bien mis une photo du mien mais je ne sais pas faire ça ici,
La Joliette des photos du tien? :
Ah oui j'oubliais, Mille mercis, jf

11 déc. 2011
0

la chaine de 10 est vraiment inutile, moi, je suis en train de mettre un guideau électrique (enfin, peut être..)
pour le mouillage j'ai une CQR de 12 kg, 10 mètres de chaine de 8 (en inox... opportunité à ne pas refuser...) et 25 mètres d'aussière en tresse plombée de chez Cousin de 12.
pour le mouillage de secours : dans un double sac Ikéa, une FOB de 8 kg, 10 m de chaine de 8 et 20 métres d'aussière plombée de 10. Il est rangé, a coté des batterie sous la couchette du navigateur accessible en 30 secondes.

10 déc. 2011
0

En parlant de chaine et de guindeau, nous préparons Gu Bragh pour du long voyage et on nous dit partout qu'on doit se préparer a mouiller très long... et comme Carthage, nous aussi on a un guindeau pour chaine de 10. Alors je pensais 30-40m de chaine de 10 et au moins autant de câblot. Ça vous parait disproportionné? J'ai noté que la chaine de 10, ça veut dire 2,20kg/ml...
Merci à tous

14 juin 2013
0

Dommage, il s'est terminé par des tas de questions restées sans réponse, ce fil.
Je cherche toujours les réponses, si quelqu'un les a !

15 juin 2013
0

g pas mis de guindeau finalement, mais g acheté une fortress légère comme ancre pour soigner mes lombaires..
et g fait une erreur, c 15 m de chaine de 8, pas 10

15 juin 201315 juin 2013
0

Sur Elixence, j'avais au depart quand je l'ai acheté en 2008 une ancre de type CQR, soc de charrue articulée et bizarrement elle a ripé a plusieurs reprises, depuis j'ai une plate 12 kg et 25m de chaine de 8 plus 25m de cablot, jamais plus ripé, la charrue peut servir d'ancre secondaire .... J'ai aussi rajouté un guindeau manuel, pour eviter de rimer trop souvent avec lumbago. Pour la couchette babord, j'ai souvent pensé a la transformer aussi en zone de rangement, mais hormis mes sorties solitaires la plupart du temps, il arrive que ma femme et moi ayons un couple d'amis, et dans ce cas le carré central sert de chambre d'amis et nous dormons sur les 2couchettes arrière. Donc je ne l'ai pas condamnée et mes velléités de transformer quelque peu mon arpège se heurtent souvent a ce constat: il est pas si mal comme il est.

Pour le réchaud, je suis toujours en bouteille suspendue, j'ai vu les superbes agencements de cuisines refaits par certains, sur le site le l'APA, je dis chapeau, mais pas le courage de m'attaquer a ça, et je garde en souvenir ceci comme autre réflexion sur la cuisine.: j'ai fait une transat en 2007 sur un 50 pieds rapide, il etait équipé d'un simple réchaud 2 feux et nous etions 6 a bord. Pour autant nous avons toujours bien mangé et nous faisions même du pain sur ce réchaud, dans une petite cocotte en fonte (qui en definitive faisait l'effet d'un petit four par la répartition de la chaleur par la fonte) et j'essaie d'en garder un principe qui m'avait bien plu : la simplicité , qui est un principe qui colle bien à nos arpèges par ailleurs offrant leur excellente qualité marine.

16 juin 2013
0

Il reste deux questions à La Joliette (qui doit être sur l'eau) : la voile de cape, et la porte de rechange pour la descente.
Merci à Elixence et Manhasset pour l'ancre et le guindeau (deux réflexions différentes, encore plus intéressant).
Effectivement pour les aménagements intérieurs... On peut toujours rêver, mais je pense que si j'aménage quelque chose un jour, ce sera plutôt la pointe pour pouvoir ranger au lieu d'entasser, et la penderie, qui ne me paraît pas très utile, et où je pourrais peut-être arriver à caser l'outillage (voire un mini frigo, comme évoqué sur le fil de la glacière).

21 fév. 2016
0

Bonjour Manhasset,
Très belle transformation que ce réchaud. En revanche, à la mer, qu'en est-il de l'effet cardan ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

Après la pluie...

  • 4.5 (6)

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

mars 2021