Mise à terre pour examen demandée par l'acheteur du voilier

je vais, dans les semaines qui viennent, mettre en vente mon First 29 (l'âge, mon pov' monsieur, l'âge......).
L'acheteur potentiel va, et c'est normal, demander à voir le bateau hors de l'eau. A l'issue de l' examen, il y a deux cas de figure.
1) l'acheteur me dit "OK je prend le bateau", dans ce cas je considère que prix de la mise à terre est pour moi et est inclus dans le prix de vente (c'est ce qui s'est passé quand j'ai acheté ce bateau).
2) l'acheteur me dit "je vais réfléchir......" et ne donne pas suite. j'en suis alors de plus de 200 euros. Il ne faut pas que cela se répète souvent.......
Avez vous été confronté au second cas ? Comment faites vous ?
Je pensais demander un chèque du montant de la mise à terre, que je déchire si la personne prend le bateau, ou que j'encaisse dans le cas contraire. Est crédible à votre avis ?

L'équipage
29 fév. 2020
29 fév. 2020
0

vendu j'ai vendu mon bateau pour la vente le les mi au chantier a sec plus facile de le mettre a l'eau si vente que de le lever a chaque fois

29 fév. 2020
4

Quand j’ai acheté mon bateau, c’est moi qui ai payé la levée sous sangles. Et je trouve ca normal.

29 fév. 2020
0

Quant j'ai acheter mon brin de folie, une fois décidé, j'ai proposer au vendeur de le sortir à ses frais pour le faire expertisé, ce qui me semble normal, au pire je perd le prix de l'expertise et lui qui cherchait à me vendre une merde il perd le prix de la sortie...
Après sans le faire expertisé je sais pas trop mais quant j'ai voulu l'assurer ils m'ont demander une expertise alors si c'est toujours le cas ma méthode est pas mal...

29 fév. 2020
0

se mettre d'accord avant .
c'est la clef ,si on n'a pas confiance on demande un chéque
s'il est en bois ,on l'encaisse le jour des rameaux
alain

29 fév. 2020
0

Bonjour Marara

Une vision ou pratique.
Il paye la sortie d'eau au ship et si il achète le bateau tu déduit la valeur du prix lors de la vente. Comme cela il a le temps de réfléchir ou de ne pas prendre.

Le Moko

29 fév. 2020
4

une heure au bout des sangles,
une prestation de plus en plus en vogue
parfaite pour un coup d'éponge de regatier
ou la visite de ta coque par ton acheteur

le bateau est sorti de l'eau
reste dans les sangles, quille posée pendant 1 heure
et retourne dans l'eau
pas de calage

cout d'environ 50 euros pour un 10 m

pour répondre à la question,
au sec, j'ai toujours vendu mes bateaux à terre

vu de mon hublot, si le bateau est dans l'eau,
il y reste jusqu'à ce que tu aies l'acheteur devant toi.

il commencera par faire le tour plus au moins complet
et l'étape suivante, à sa demande, sera la sortie de l'eau à ses frais le jour convenu.

tu déduis du prix de vente s'il achète et tu ne te fais pas balader à tes frais par les touristes.

bonne vente !

29 fév. 2020
0

@lune de miel... Ca dépend des ports, à LR, c'est pas possible je pense... Leur calendrier est booké pour les 2 mois à venir tout le temps !
Donc @Marara, déjà peut-être se renseigner si c'est possible, à quel coup. Et sans hésiter proposer le deal à ton acheteur éventuel.
J'ai acheté mon dernier bateau hors de l'eau, mais alors pas possible de tester le moteur, etc...

29 fév. 2020
0

lors de l'achat de mon bateau j'ai payé la sortie du bateau pour pouvoir inspecter la coque pendant une heure soit un peu plus de 150 €
comme le dit le chat : le plus important : se mettre d'accord sur les modalités!

29 fév. 2020
3

Pour moi le bateau à vendre doit être a flot , pour essais du moteur, sondeur, propulseur, guindeau éventuelle prise en main et tour en mer.
En revanche si l'acheteur est intéressé, OK pour la sortie d'eau à mes frais ,(avec un coup d'antifouling en cadeau), mais on aura déjà fait l'acte de vente et il aura versé des arrhes.
Il y aura, bien entendu, une clause suspensive s'il découvre quelque chose d'anormal.
Le coup de la sortie aux frais du vendeur, c'est compliqué car il faut s'organiser avec le port, et si ça se représente souvent, on ne s'en sort pas.
J'ai donc fait comme ça pour mon précédent bateau et tout le monde était content, l'acheteur à même voulu participer au carénage, pour se faire une idée pour l'année suivante.

29 fév. 2020
0

Précision, pour la sortie de l'eau de mon bateau, il est rester dans les sangles le temps que l'expert jette un œil et remise à l'eau pour essai en mer avec le propriétaire et test du moteur...

29 fév. 202029 fév. 2020
0

C'est à négocier au cas par cas. Quand j'ai vendu mon précédent voilier nous nous sommes mis d'accord avec l'acheteur pour partager le coût de l'aller retour à terre. En revanche, pour l'achat du suivant c'est moi qui ai payé la mise à terre pour expertise (je dois être un mauvais négociateur ;-), j'avais fait auparavant un essai en mer.

29 fév. 2020
0

Chui pas terrible moi aussi comme négociateur... Mdr. 😁

29 fév. 2020
0

Lors de l'achat e mon bateau actuel j'ai insisté pour faire une inspection sur sangle en mettant l'opération dans le contrat de vente avec clause suspensive. Bien m'en a pris car on c'est aperçu qu'il y avait un bout pris dans l'hélice et que la chaise d'arbre était tordue. Du coup le bateau n'est pas reparti à l'eau mais au calage pour réparation au frais du vendeur.

29 fév. 2020
0

Bonsoir,

quand j' ai acheté mon bateau en alu, il n' avait pas bougé de son ponton depuis 3 ans pour cause de moteur bloqué.

Le bateau était au Havre, à près de 500 km de chez moi.

j' ai demandé au vendeur de prendre rendez-vous avec la capitainerie pour un remorquage/grutage, car il était hors de question que je l' achète sans en avoir examiné les œuvres vives.

on s' est mis d' accord sur les frais, à savoir que j' en payais la moitié si je ne l' achetais pas et que le vendeur payait la totalité en cas d' achat.

Tout s' est déroulé comme convenu et j' ai acheté le canote.

Gorlann

29 fév. 2020
1

j'ai demandé la sortie d'un bateau avant achat, l'achat ne s'est pas fait , mais j'ai payé la sortie d'eau.

29 fév. 202029 fév. 2020
0

C'est moi aussi, acheteur, qui avait payé la levée sur sangle et auparavant signé un compromis de vente disant que j'avais un droit de rétractation si vice détecté pendant cette sortie de l'eau. Et j'avais déjà donné un acompte de 10% de la commande aussi, qui m'aurait été rendu si je m'étais désisté à cause d'un vice. Pas si j'avais changé d'avis sans raison. Un aller retour Paris-Nice + Hotel + Bouffe + 1/2 sur sangle = 400 balles.

29 fév. 2020
1

et bien pour ma part le propriétaire du bateau l'avait fait expertisé de A à Z à ses frais ... lorsque j'ai commencé à poser des questions il m'a donné l'expertise à lire ..toutes les questions étaient couché sur le papier et bien plus ..

j'ai acheté le bateau avec le dossier de l'expert qui m'a servi pour l'assurance ...

et je trouve cette façon de faire normal ça devrait etre la regle ,au m^me titre que pour les voitures ou les maisons ou appartement

29 fév. 2020
0

De mon côté j'ai toujours payé pour sortir le bateau de l'eau et l'examiner. Par contre pour vendre mon bateau c'est moi qui est pris les rdv avec le grutier, c'est plus facile on se connaît un peu, et c'est mon acheteur qui a réglé le montant e la sortie sur sangles.
Comme dit précédemment, l'orsque c'est bien défini au départ il n'y a aucun problèmes.

29 fév. 2020
2

bsr
il n'y a pas de polémique

si le bateau est a l'eau , alors le visiteur avance la mise sur sangle qui lui sera déduit du prix convenu lors de l'achat .
ce n'est pas au vendeur de payer la sortie , imaginez un peu si 10 visiteurs vous demande de voir au sec ! surtout que les tarifs sont tres variables d'un endroit a un autre .

si le bateau est au sec faire tourner le moteur ne pose aucun problème

soit vous mettez un jet d'eau dans un gros récipient , et vous mettez la prise d'eau du moteur dans celui ci

soit et c'est ce que je conseil (ça évite de désacoupler le tuyau de la vanne)
vous avez un T avec vanne , et un tuyau libre, vous fermez la vanne de prise d'eau fixe , et vous ouvrez la vanne du tuyau libre
et vous mettez ce tuyau libre dans le recipient , en plus,
vous pourrez ainsi rincer votre moteur quand vous etes au sec !
quant a l'essai du sondeur on s'en fou un peu ,on ne subordonne pas la transaction a cet accessoire qui est un consommable .idem
pour le guindeau ou le propulseur qui peuvent fonctionner au sec .
plus important est la vérification de l'alignement , visible au sec pour les initiés , a l'eau pour les autres .
vérification de la coque , la quille , le safran , et la corrosion hélice et arbre
impossible de voir l'osmose naissante sur mise sur sangle ,car il faut que le bateau soit au sec depuis plusieurs jours pour que les cloques apparaissent, et prendre le taux d'humidité .

cdlt

29 fév. 2020
1

la logique : l'acheteur expertise le bateau à flot puis si le vendeur certifie que la coque est nickel ou description précise de petits problèmes éventuels par écrit, en connaissance de cause l'acheteur paie la sortie d'eau seulement si les dire du vendeur sont vérifiés par lui-même ou un expert et achète le bateau.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (123)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021