Mise à nu du pont en bois recouvert de peintures inconnues : gommage ?

Bonjour à toutes et à tous,
Après parcours de nombreux posts, je reste dans le doute.
Je vous expose mon projet qui m'a pour l'instant pris beaucoup de temps pour peu d'avancée :
Le pont en bois est recouvert d'au moins deux voir trois couches de peintures avec surement un primaire d'origine.
Je ne sais pas de quel type de peinture il s'agit, la dernière couche doit avoir au moins 7 ans. Le petit bonus compliquant la tache est que la dernière couche contient du sable asse grossier en guise d'antidérapant : les papiers à poncer n'apprécient guère...
Je veux remettre le pont à nu pour le contrôler, procéder aux éventuelles réparations (il y en a de prévu) avant de le saturer et repartir sur un cycle de peinture par dessus.
J'ai essayé du décapant dit superpuissant : aucun résultat.
Ponceuse orbitale avec très gros grain : un temps fou pour faire moins d'un m², en raison notamment du sable.
J'ai même tenté la meuleuse avec disque gros grain : çà va mieux, mais très long également et surtout je risque de déformer le bois.
bref, je désespère.
Que dites-vous du décapeur thermique que je n'ai pas essayé ?
Pensez-vous qu'une solution type gommage puisse être efficace au vu de ce qui a été dit auparavant ? Je sais que cela peut être efficace sur de l'antifouling même en plusieurs couches, mais je ne sais pas si cela irait pour mon usage.
Qu'en dites- vous ? Ou une autre idée ?
Localisation dans le 66.
Merci d'avance pour vos lanternes !

L'équipage
24 avr. 2013
24 avr. 2013
0

bien utilisé, le décapeur thermique est très efficace et rapide

24 avr. 2013
0

Cela fonctionne-t-il que ce soit de la mono ou de la bi-composant ?

24 avr. 2013
0

Il y a le grattoir mais ça va être physique. Perso j'essayerais le rabot electrique avec une attaque légère pour les couches supérieures. Les lames vont souffrir avec le sable mais efficasse et rapide.Par contre ne marche que pour les surfaces à peu près plannes

24 avr. 2013
0

oui ben elles vont être belles les lames avec le sable!!!! :bravo:

24 avr. 2013
0

c'est un pont en bois massif ou CP et qu'est ce qu'il y à en dessous ? parce que le décapeur themique sur du CP ou des assemblages collés c'est moyen .

24 avr. 2013
0

Le pont est en cp qui semble avoir ete repose sur du... teck ! En tout cas plusieirs epaisseurs de bois de nature differentes. Le probleme du decapeur sur le cp est la colle des plis si je ne m'abuse, un passage en balayage dans les 300 degres permettrait-il de limiter la casse ? Par ailleurs, que pensez-vous de l'aerogommage(hormis financierement) ?

24 avr. 2013
0

le problème du décapeur thermique c'est effectivement la dégradation des colles entre les plis en fonction du type de colle, de bois des plis, de la dégradation etc..Par contre je pense q'une bonne analyse du pont et des différents bois est un bon préalable car la multiplication des couches pas forcément homogènes peut être une sacrée source d'emm.... et le teck c'est si joli .
pour le gommage le problème va se poser en fonction des duretés des matériaux à enlever, schématiquement enlever du "mou " sur du "dur" est plus facile que l'inverse (pour l'antifioulig on enlève tout jusqu'au gelcoat qui est beaucoup plus dur et n'est pas altéré par les particules)

24 avr. 2013
0

perso je dégagerais le CP pour revenir au teck( si c'est bien du teck posé dans les règles) et de toute façon prendre l'avis d'un charpentier de marine et d' un technicien d'aérogommage

24 avr. 2013
0

Si quelque professionnels chez nos amis forumeurs passent par la, comme le suggere a juste titre popov, je suis tout ouie !

24 avr. 2013
0

par contre j'essairai le decapant pro de chez HM diffusion ,j'ai rien vu d'aussi efficace , cher mais efficace

22 mai 2013
0

Je suis pas pro mais j ai vecu en turquie ou nous avions un bateau en bois . Ayant frequente assiduement les chantiers ,je ne voit q une solution ,la leur . Le bruleur a gaz . Redoutable d efficacite contre la peinture ,ne laisse pas le temp a la colle de chauffer et rien ne lui resiste. S achete chez point P ou autres marchand de materiaux et se branche sur une butane. Redoutable je te dit.

23 mai 2013
0

bonjour . de plus , tu elimines aussi les "bestioles " qui font de ton bois de la poussiere .

23 mai 2013
0

Bonjour Tayfa, c'est bien apparemment sur quoi je m'oriente. Vu le temps que nous avons (eu) : pluie ou vent, pour l'instant c'est en attente, mais cela rejoint la majorité des avis de ceux qui ont pratiqué l'expérience. Merci en tout cas pour ton retour de vécu.

24 avr. 2013
0

en fin de compte, l'idée de popov me semble la bonne. Il faut démonter tout le pont jusqu'aux barrots et refaire un pont neuf. Finalement, çà ira plus vite et çà coûtera moins cher en matériel et en heures de travail.

24 avr. 2013
0

oui enlever le cp ça peut etre une solution mais pourquoi a-t-il été mis en place sur du teck ???

il y a tout lieu de penser que le teck n'est pas tres tres en forme ,ce qui risque de se traduire par etre obligé de l'enlever egalement

24 avr. 2013
0

Perso, j'enleverai le gros a la meuleuse sans arriver au bois, essayer avec le decapant ou ponceuse orbitale a gros grain en diminuant. Le gommage, j'y crois pas, tu risques un desastre pour ton bois.

24 avr. 201324 avr. 2013
0

Pour le demontage du pont, on va attendre : ca va quand meme couter un bras et j'ai besoin des deux pour essayer les autres alternatives ! Les pros ont les memes avis entre eux : tout et son contraire ! Serviplaisance a argeles propose de tester un coin a la sableuse pour voir ce que cela donne mais pas avant tres longtemps... si vous connaissez d'autres endroits... j'envisageais la location sinon, mais je n'ai jamais utilise ce materiel...

24 avr. 2013
0

@Calypso2 : tu a l'air bien fan du décapant de HM, j'ai vu que c'est le Decapasec de chez Surgand. Je n'ai vu nul part la fiche technique/notice du produit et ses restrictions, saurais-tu me dire si il fonctionne sur de la bi-composant (au cas où ma peinture en serait) ? Pour quel usage l'as-tu employé ? J'ai environ 30m² à faire et je ne voudrais pas me planter...

25 avr. 2013
0

je viens d'allé sur HM il propose une nouvelle formule de decapant l'ancien étant maintenant interdit ... je ne l'ai pas experimenté .

mais avec l'ancien j'ai decapé aussi bien le vernis que du bi ou du mono ...

24 avr. 2013
1

le plus sérieux, le plus sûr, le plus rapide, le plus économique et le relativement moins cher, c'est enlever tout le pont jusqu'aux barrots et de le refaire en CP marine de 10mm.
Mais bien entendu, chacun fait comme il veut... :litjournal:

24 avr. 2013
0

Si comme tu le dis le décapant n'a rien fait, c'est que ta couche première anti dérapante est en bi composant. Tu n'as pas d'autre solution de la retirer en décapant mécaniquement... Grain 40 et du courage!

25 avr. 2013
0

Il faudrait (peut etre) faire en plusieurs étapes.

tout d'abord enlever le dur ,le sable avec une meule ,juste en surface pour ne pas attaquer le bois

puis la peinture

25 avr. 2013
0

j'ai eu le même problème avec des peintures très anciennes et avec des dizaines de couches. Une brosse rotative en nylon dur sur une perceuse est extrêmement efficace. Cela peut permettre de dégager tous les endroits compliqués (pieds de chandeliers par ex..) pour pouvoir traiter les surfaces plates avec une meuleuse

25 avr. 2013
0

pourquoi une brosse rotative mais metallique au bout d'une perceuse

26 avr. 2013
0

Merci pour toutes vos idées toutes plus intéressantes les unes que les autres. Pour info, une société pratiquant l'hydrogommage propose un essai avec du fin pour ne pas abîmer le cp. A voir, pourquoi pas, j'ai vu à droite et à gauche que certains avaient fait de même avec un bon résultat sans vieillissement prématuré du cp par la suite. Demeure l'inconnue de la peinture : mono ou bicomposant...
Reste effectivement la solution du meulage puis ponçage, c'est ce que j'avais essayé mais j'avais passé pas mal de temps pour dégager une petite surface en raison principalement, j'imagine, du sable contenu dans la dernière couche de peinture. J'ai malheureusement moins de temps que je ne l'aurais souhaité en raison d'obligations familiales et d'un bon gros mal de dos, aussi je serais prêt à faire faire ce travail.
Il va sans dire que les pros ne sont pas plus intéressés que çà, c'est un boulot assez pénible et peu valorisant...
Donc, si parmi nos forumeurs certains avaient des contacts à conseiller ou seraient eux-mêmes capables de le faire, n'hésitez-pas. Localisation dans le 66...
merci encore pour toutes vos idées !

26 avr. 2013
0

Pour info, un charpentier marine m'a indiqué aujourd'hui l'usage du décapeur thermique ou du chalumeau... Je m'y perds mais je suis sur de pouvoir lui faire confiance... Encore plus perdu qu'avant ! Par contre il me déconseille l'hydrogommage par rapport à l'eau.

01 mai 2013
0

et ainsi non seulement tu decolle ta peinture mais en plus tu decolle le premier pli du cp qui fait 2mm d'épaisseur et qui est collé au second pli ....tu ne verras absolument rien jusqu'au jour ou tu auras par endroit de la tole ondulée ...

27 avr. 2013
0

bonjour,

expérience avec exactement le même problème : mise à nu d'un pont CP recouvert de plusieurs couches de peinture + antidérapant à base de sable grossier.

Très (trop) long au décapeur thermique, l'épaisseur des couches successives étant importante.

Achat d'un chalumeau sur petite bouteille de gaz + spatule triangulaire en fer affutée = ça avançait vite !

bon courage.. :alavotre:

27 avr. 2013
0

Apparemment, c'est Emma tu as employé la même méthode que ce que me préconise le charpentier. L'as-tu fait il y a longtemps ? Si oui, as-tu remarqué un quelconque souci avec ton cp (lié à la chauffe) ?

27 avr. 2013
0

aucuns problèmes particuliers. Il suffit de ne pas insister trop évidemment, mais ça a parfaitement décollé les X couches de peinture (et surtout le grossier sable qui était dessus), sans attaquer nullement le bois.

Je suis allé en gros dix fois plus vite qu'au décapeur thermique (une horreur ! c'était centimètre par centimètre !), et j'avais une vingtaine de m2 à faire (pont de cata).

Très bonne surprise de voir qu'en dessous le CP était très sain. Mais j'avais entrepris la tâche justement pour voir en quel état il était...

27 avr. 2013
0

même chose sur mon bateau
pont en bois recouvert de CP, sauf que c pas du teck
donc pour l'instant je laisse comme ça
mais quel est l'intérêt de mettre à nu le CP ?
perso soit j'enlève le CP pour voir l'état
pcque bois plus CP c une mauvaise configuration de toute façon
soit je refais la peinture
si elle tient si bien que ça...

et restaurer du CP...

27 avr. 2013
0

@c'est emma : mis à part la surface qui est un peu plus grande chez moi, j'ai l'impression d'avoir un copié-collé de ma situation et de ce que je souhaite faire ! Le décapeur, je confirme dans mon cas, cm par cm...

@courriernord : me concernant, j'ai des écailles de peinture sur le pont qui par endroit ont commencé à noircir le cp, certes de façon très localisée. J'avais aussi et surtout un énorme problème de liaison pont-coque avec au final un pelage complet des oeuvres mortes (dans un premier temps), et remplacement selon les endroits de un, deux et même trois plis ! Depuis un nouveau liston en bois permet d'étanchéifier la liaison pont-coque (photos dispos si vous le souhaitez) et je voudrais donc vérifier l'état du cp, que ce soit en périphérie du pont ou en son centre. Cela permettra de clarifier une fois pour toute l'état du bois, et de repartir sur un cycle complet pour lequel je serais sur de sa qualité et de sa protection (après saturation du cp à l'époxy).

27 avr. 2013
0

mouais...
ça a l'air d'être toujours le même problème récurent...
le pont est pourri donc la liaison pont coque pourrit

quelle épaisseur ce CP ?
pour savoir si c'est comme chez moi

27 avr. 2013
0

Je n'ai plus l'épaisseur du cp en tête, je pourrais regarder demain.
"le pont est pourri donc la liaison pont coque pourrit" : c'est plutot le contraire chez moi !

27 avr. 2013
0

"le pont est pourri donc la liaison pont coque pourrit" : c'est plutot le contraire chez moi !

c ce qu'on croit
mais en fait l'eau vient du dessus, souvent...

01 mai 2013
0

Bon, j'attends une fenêtre assez longue (une véranda, quoi) de beau temps et je me mets à la chauffe...
Je ne sais pas par contre si le cp n'est pas déjà partiellement saturé par l'ancienne peinture, vu qu'elle a l'air de bien tenir...
Merci en tout cas pour vos posts !

01 mai 2013
0

et pourquoi pas apres un bon ponçage, mettre un isolant, chez nous en Belgique ont a de l'isolwhite, apres tu met ce que tu veux.

01 mai 201301 mai 2013
0

Salutations maritimes. Mon experience de refection complete de pont en CP comme celle mentionee par "l'ami Batracien" est inexistante mais par contre j'ai eu a rafraichir par quatre fois des ponts en teck (deux en lattes d'epaisseur 40mm sur barrots/barrotins et deux en lattes 18 et 20mm collees/vissees par en-dessous sur CP) et je pense que la methodologie doit etre assez semblable... Evidemment, sans voir le bateau, c'est assez difficile car on a aucune idee de la surface, de la largeur des passavants, de l'emplacement des capots et de l'accastillage comme cadenes, taquets, guindeau etc ...qui peuvent influencer le choix de l'outil. Perso, a chaque fois j'ai utilise une ponceuse industrielle pour parquet bois louee a HSS ou dans ce cas certainement, en France a Kiloutou ou tout autre loueur d'outils. Bon, les bateaux sur lesquels j'ai bosse faisaient tous plus de 44', sauf un qui faisait 40' mais flush deck... Attention, n'importe quelle machine ne fera pas l'affaire mais elles sont concues pour poncer du vitrifie donc tres efficaces. Celles a bandes sont a mon avis plus delicates a utiliser car au demarrage il faut maitriser la bete et on fait vite des mechantes entames dans le bois. Ne jamais arreter la tete quand elle est en contact avec le pont, toujours la relever avant (dans le cas du CP, ca n'est pas trop grave je suppose car on a toujours la possibilite d'enduire a l'enduit dur avant de peindre...). Je pense que changer souvent d'abrasif de grain moyen est mieux que d'utiliser du gros grain au depart. Je prefere donc la multi tetes a disques qui n'impose pas de suivre plus ou moins le grain du bois. La machine a, suivant le type, differents moyens de regler la profondeur de poncage et c'est assez precis (prendre en compte la courbure du pont et les courbatures du pon ceur...). Attention, elles pesent souvent plus de 70kgs... delicat a manipuler suivant le pont et, si mes souvenirs sont bons, 4'' d'un obstacle pour la multiorbitale, donc ok pour plat-bords et goutieres de moins de 4'' qu'il faut "niveller" par la suite ou laisser en surepaisseur... (on peut aussi louer un "Edger" (connais pas le nom en francais) mais c'est encore moins evident a controler car on est a genoux et ils sont lourds et volages!). La courbure et la tonture du pont comptent pour beaucoup dans la reflection sur l'utilisation d'un tel engin, ainsi que la largeur des passe-avant, plat-bords et de l'emplacement de l'accastillage. Perso, bien que je ne m'en sorte pas mal, je ne maitrise toujours pas completement la technique apres avoir utilise ces machines pendant environ une douzaine de jours au total en quatre fois, mais c'est tres tres efficace et dans mon cas, je ne devais en aucun cas me "louper" car c'etaient des bateaux de clients et des ponts en Teck ou Iroko, donc sans possibilite d'arrasage a l'enduit... (apres avoir retire tout le joint, tout l'accastillage traversier et platines/cadenes ainsi que bon nombre de tapons qui etaient "branlants" etc... un travail d'enfer mais quel "pieds" quand on en vient a bout et que l'on passe la main et l'oeil sur le miel du bois retrouve. (un mois de boulot environ)
Pour ce qui est du chauffage au chalumeau, surtout ne pas trop chauffer, Les meilleurs CP sont conformes a la norme "immersion dans l'eau bouillante pendant au moins trois heures sans defaillance de la colle" donc temperatures vite atteintes localement par un chalumeau AMHA... cette chaleur tres localisee et de duree inegale risque de nuire a l'homogeneite de la surface encollee en ayant des zones plus "humides" que d'autres (dilatation/evaporation a la reprise hygro variable de la premiere couche du CP vu que la colle fait plus ou moins barriere donc difference entre premier pli tres dilate et dernier qui le sera moins du a la permeabilite de la colle et de l'impossibilite a l'humidite de "partir" aussi vite que celle du bois a ciel ouvert...) la ou on ne peut chauffer uniformement. Desole si je ne suis pas tres clair. Bon courage.
J'ai oublie de preciser qu'il faudrait s'arreter (si possible) avant le bois d'ou l'emploi d'abrasifs moyenne granulo au depart et plus fins a l'arrivee(avec un peu de chance tu devrais distinguer chaque couche individuelle)...

22 mai 2013
0

bonjour, crapaud
tout d'abord ou en es-tu avec ton pont ?
ensuite peut tu me donner les coodonnée de ta boite d'aérogommage car j'ai acheté un nouveau bateau avec une peinture de pont qui s'en va par endroit et je voudrais faire un essai si ça part avec cette technique , merci

23 mai 2013
0

Bonjour Popov, je suis en attente d'une période de météo sereine (pluie ou vent en ce moment) assez longue pour mettre à nu et envoyer les différentes couches tranquillement. Je vais très certainement m'orienter vers le bruleur à gaz style torche sur bouteille butane. L'aérogommage a été abandonné me concernant, en raison principalement du prix et du rapport efficacité-dégâts en ce qui concerne mon canot. Maintenant, si ta peinture part déjà, peut-être pourrais-tu prendre un avis de pro mais tout dépend du matériau de ton pont. Toujours la même histoire... dans quel coin te trouves-tu ? Le dernier contact que j'avais eu était Biogom, mais j'en avais appelé d'autres avant.

23 mai 2013
0

Salut, j'essayerai quand meme un essai avec une meuleuse et un disque papier pour degrossir. Tu vas gagner du temps.

23 mai 201316 juin 2020
0

Pour le disque papier, je te parle de ca:

23 mai 2013
0

Déjà fait pour la meuleuse et le disque à lamelles ! Le problème est le nombre d'abrasif qui y passe en raison du sable dans la première couche... Très laborieux et devient onéreux... D'où l'idée du chalumeau. Mais c'est effectivement la première idée que j'avais eue et testée.

23 mai 2013
0

Heuuuu ,le chalumeau ,c est peut etre trop violent .mieux vaut un bruleur butane .quand c est noir , c est cuit .et tu peut faire tes brochettes pendant que tu bosses.

23 mai 2013
0

Oui, pardon ! Je n'ai pas utilisé le bon terme. Je pensais effectivement au bruleur butane que l'on branche sur une 13kgs par exemple... En même temps, une grillade... Miam... A cette heure-ci...

24 mai 2013
0

Salut crapaud, toujours difficile de donner un avis sans voir le chantier mais le CP sur teck est un classique des ponts anciens dont les fuites sont trop nombreuses. Revenir au barrotage et refaire un pont en CP te ferait gagner en poids (toujours bon) et 'tout casser' permet de gagner du temps par rapport a un ponçage problématique.

C'est ce que j'ai fait sur le mien :

www.facebook.com[...]rier.or

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (87)

un soleil gros comme ça

mars 2021