Mise à nu de la coque

Bonjour à tous,
j'ai entrepris le grattage de ma coque (on m'avait prévenu sur ce forum, mais qu'est-ce que c'est pénible...).
Bref, ma question se pose sur l'après. Il y a quelques coups de grattoir par manque de maîtrise. Dons, une fois que j'aurais fini ce travail de chacal, que faut-il faire? Poncer? Enduire? Apprêt + antifouling? Et quid de la quille? Je l'attaque à la ponceuse (fonte)? Puis Interprotect ou Primocon?
Merci pour vos lumières

L'équipage
01 déc. 2014
01 déc. 2014
0

pour éviter d'abimer le gel coat un petit coup de meule sur les angles de la lame .
pour que ce soit moins pénible il faut acheter avec le grattoir un bidon d'huile de coude ,ça glisse mieux
alain

01 déc. 2014
0

Merci Alain.
Pour l'huile de coude ça s'achète au même rayon que les marteaux à bomber le verre?

01 déc. 2014
0

bon courage (tout depend de la taille du boat ^^) un petit coup de papier de verre fin pour finir... perso le prochain ca sera hydrogommage... :pecheur:

01 déc. 2014
0

exactement à coté de la lime à épaissir
alain :-)

01 déc. 2014
0

Oui c'est ça et tant que tu y est, prend une lime à épaissir, ça peu te servir.

Sinon, je pense un coup de poçage très fin, puis une couche de matrice dure et ensuite tu mets ce que tu veux comme antifooling.
A moins que tu ne laisse bien sécher la coque pour un traitement préventif a faire avant la couche de matrice dure?

Je l'ai fait une fois à la main... Plus jamais!, le prochain coup, je casse la tirelire et je fais un aerogomage ou un hydrogomage!
Il existe même des machines maintenant qui aspirent et qui trient directement, l'antifooling d'un coté et l'abrasif de l'autre, prêt a être recycler, plus besoin de faire ça sur une aire de carenage spéciale, pas de protection ni préparation et les voisins ne craignent rien... Vive le progrès!

Bon courage pour la suite.

0

Je suis dans le même cas.. encore 8 journées à poncer. Je pense que c'est l'épreuve ultime de la motivation d'un marin.. Pour moi le statut c'est quille safran faits et 1/7 de la coque.. :+(

J'ai constaté que c'est meilleur pour le moral de commencer par les parties les plus verticales et de laisser le fond de coque pour la fin.. Commencer également de préférence par la proue pour la même raison...

Il y a quelques petits coups de grattoir (merci pour le truc du coup de meule sur les bords..). Pour le rebouchage, ce sera un enduit epoxy en très fine couche et puis poncer en 100-120 pour avoir une accroche pour tout ce que l'on va mettre dessus par après..

0

Si la raure est bien marquée, un peu d'enduit éponyme pour la boucher ne fera pas de mal.
Mais pas d'enduit polyester sous la flottaison, cela vieillit mal sous l'eau.

01 déc. 2014
0

je viens de regarder ton profil ... first 35 je t'envoi tout mon courage et un bidon d'huile de coude qu'il me reste je l'est fait sur un 27 pied et comme now plus jamais (le prochain d'ici un mois un SO 36 meme pas j'y pense ...)

01 déc. 2014
0

Merci...

01 déc. 2014
0

Même "punition" pour moi. Je viens de mettre ma coque a nu (first 25.7). Je termine le ponçage au 180 aujourd'hui. Et après ?
J'hésite entre une simple couche primaire puis un antifouling matrice dure suivi d'une couche d'erodable ou alors ... Je casse ma tirelire pour du M300 (revêtement cuivre). Très hesitant tant les avis sur les antifouling au cuivre sont divergents. ????

01 déc. 2014
0

Pour le grattage de la coque, n'hésite pas à investir dans le bon outil, dont les lames sont 4x plus chères. La différence de prix est très justifiée, j'en ai fait l'expérience. (les pas chères et les autres)..
Ensuite il faudra poncer, plutôt pas trop fin pour l'accroche mécanique de ta (tes?) couche(s) de primaire.
Donc les coups de grattoir, à l'enduis après ce ponçage.
Pour la quille, si tu vas jusque la fonte tu auras des porosités que le ponçage ne pourra pas dérouiller. Donc l'idéal serait le sablage par temps sec, et recouvrir immédiatement après. Pas facile par chez nous en dehors de l'été. Tu ne peux pas te contenter de traiter localement?

01 déc. 2014
0

bonjour, peux-tu donner des références de l'outil et des lames dont tu parles. Je préfère toujours utiliser les outils de la meilleur qualité possible.
Merci

01 déc. 2014
0

si on ne veut pas passer de l'époxy si l'on est pas sûr de l'humidité relative ,il reste comme primaire la solution du G4 en deux ou trois couches avant antifouling .
alain

01 déc. 2014
0

Bonjour aux courageux !
Pour les quilles (j'en ai deux...) je les ai passées à la meuleuse avec un disque à lamelles 45 puis 125.
En revanche pour la coque, j'hésite.
Quelqu'un a-t-il des informations sur le décapage avec des pellets (?) de glace. ?

01 déc. 2014
0

Ça avance, je le sens a mes bras... Plus qu'une demi coque et un tiers. Trop facile!
Mais bon, j'ai mal aux bras...

22 déc. 2014
0

Bonjour à tous,
le chantier a enfin avancé!
Une question: en ponçant je suis arrivé à certains endroits au tissus (à peu d'endroits mais bon...). Que dois-je mettre dessus, gelcoat, enduit type watertite, sous-couche époxy comme le reste??
Merci d'avance

22 déc. 2014
0

Petit up!

22 déc. 2014
0

mastic et enduit epoxy, plus étanche que le gelcoat, puis les finitions comme tu veux

22 déc. 2014
0

si les œuvres vives sont a nu , le plu gros boulot (j'ai donné...) enduit époxy bien sur pour les "trous" vérifier l'hygrométrie de la coque , si voisine de 1% pourquoi pas 3/4 couches d'époxy bi composant ( voir du coté des produits industriels pour piscine entre autre ) , puis VC Tare 2 2/3 couches , une bonne tranquillité pour un moment ...............

22 déc. 2014
0

J'ai entièrement refait la coque de mon Sun Rise il y a 3 ans.
Mon point de vu (qui n'engage que moi).
Reboucher les trous et petite fissure à l'époxy. Poncage à 180. Puis 2 couches de primaire époxy bi composant. Enfin antifouling.
Pour la quille en fonte c'est moins simple car si tu mets la fonte à nue il faut la recouvrir aussitôt! même 24 heures à l'air ambiant et la fonte "absorbe" l'humidité ambiante ...
Perso la quille en fonte à la meuleuse. C'est un très gros travail. Mais quand c'est fini ... t'es super content!
Bon courage.

22 déc. 201416 juin 2020
0

Respect pour les ponceurs... je suis à peu près au même niveau sur P2! (75% fini)... mais qu'est ce que l'on se prend dans la g....e!

Pas encore mesuré l'humidité mais quoi qu'il en est on va devoir traiter. Je pensais faire une dernière passe au "100" afin de garder du "grip" pour les couches d'accrochage et de faire les réparations après une première couche de propreté.. 180 mais semblait un peu trop lisse... des avis ?

Pour ceux que cela intéresse, j'ai démarré avec une bonne grosse ponceuse de chez Festo (Rotex 150) puissante et... lourde... j'ai finalement craqué pour une ponceuse plus légère (une Festo ETS EC 150) qui ne pèse qu'un peu plus de 1kg et qui est FORMIDABLE pour travailler les bras en l'air... C'est pas donné, c'est clair, mais qu'est ce que l'on travaille vite !

22 déc. 2014
0

joli travail sur le Sun Rise , intérieur agréable ...
l'intérêt quant on a fait le gros boulot du décapage ,c'est de pouvoir repartir sur une base "neuve" , si et seulement si l''hygrométrie de la coque est basse , 0 a 1%, pour ne pas emprisonner l'humidité et faire pire que mieux , l'époxy bi composant en couche multiples permet de bien isoler les tissus pour une bonne période , c'est cher pour les produits estampillés "marine", 2a 3 fois moins cher pour les produits industrielles ( par ex. chez Maison Etanche ; 150 E les 5 kg , soit 4 couches pour un 35 pieds) 2/3 couches de VC Tare 2 (prix intéressant chez SVB 83 E ,2.5 l necessaire)sont une bonne base pour la 1ere couche d'antifouling "basique" matrice dure( j'ai vu 49 E chez Orange Marine par ex. ) le VCTare 2 doit être légèrement poncé pour l'accroche , puis 2 couches de Veneziani Cupron plus 49E les 2.5 l sur Y Bay efficace , utilisé pour les bateaux de travail en Italie ...

22 déc. 2014
0

Merci pour les tuyaux! Ça m'a l'air intéressant le maison étanche!!!

22 déc. 2014
0

Bah, j'ai pelé complètement ma coque, c'est à dire que le gelcoat n'existe plus qu'à l'état de souvenir.
C'est long, surtout à la main, mais plus c'est long...
;-)
Quille poncée grosso modo de façon à enlever tout ce qui peut ressembler à de la peinture, anti-fouling ou apprêt de rebouchage, donc fonte à nue.
Rinçage, rinçage, bis, ter, et re-bis, ter.
La quille a rouillé uniformément, j'ai donc paé deux couches de Rustol CIP et j'attends le printemps en surveillant l'humidité de la coque avec le Tramex.

22 déc. 2014
0

c'est vrai ,la fonte n'est pas étanche ... lavage et relavage c'est la règle sa "degorge" bien , 2/3 couches de Primocon avant l'antifouling me parait pas mal , j'aime bien les produits International beaucoup moins solvatés que Hempel ,j'ai repeint les œuvres mortes au bi composant Perfect , après ponçage au 180 , au rouleau laqueur ,couches croisées et tirées , bateau bâché pour éviter la rosée , sa donne un beau résultat

23 déc. 2014
0

Bonsoir NQN,

J'aimerai avoir les coordonnées de MAISON ETANCHE et de SVB 83.
Les produits ont l'air très intéressants dans quelle région vous trouvez-vous ? moi je suis dans les Alpes maritimes.

Merci

23 déc. 2014
0

bon j'ai le même boulot... sur un bateau de 7,40m et retourner plus facile...
mais regarde le blog voilierdemat.canalblog.com[...]88.html
sinon séchage séchage et séchage
j'oublier beaucoup d'huile de coude et un très bon pote aussi...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

double arc en ciel au ras de l’eau…magique..!

Après la pluie...

  • 4.5 (40)

double arc en ciel au ras de l’eau…magique..!

mars 2021