Mise à l'eau par cale avec remorque pour Tonic 23 et autres DL

Bonjour !

Tout nouveau sur HéO, je n'ai pas trouvé la rubrique pour se présenter alors je post mon sujet direct :-)

Nous allons acheter un petit habitable transportable type : first 24 QR // Tonic 23 DL // Gibsea 242 DI // Sun Odyssey 24 DI.

Le choix est arrêté entre 1 de ces 4 voiliers pour leur tirant d'eau et leur aspect remorquable (je sais je sais, ils sont tout de même gros, grands et lourds pour du remorquable).

Il est clair que mettre à l'eau par cale un DI est faisable avec une "simple" remorque d'opencoque.

J'aurais aimé avoir des retours d'expériences de possesseur de Tonic 23 DL ou First 24 QR sur la mise à l'eau et la sortie de l'eau par cale avec une remorque à rouleaux.

Même si cela est plus sécurisant et/ou plus confortable, le grutage ne nous intéresse pas.

Merci de vos retours ! :-)

L'équipage
06 août 2018
06 août 2018
0

Bonjour et bienvenu ,

J'ai mis a l'eau mon CHALLENGER HORIZON avec une remorque dépourvue de rouleaux , en l'immergeant .J'ai utilisé pour l'occasion un 4x4 LAND ROVER , et j'avais une rallonge de timon pour l'occasion . LA GALERE .
Depuis je fais gruter , c'est fait par des pros qui engagent leurs responsabilité en cas de problème .

Bertrand

06 août 2018
0

Bonjour Duduzanzi !

Merci pour la bienvenue :-)

Oui je comprends qu'avec une remorque dépourvue de rouleaux ce devait être une sacré galère même équipé d'un land rover et d'une rallonge de timon.

2 questions de précisions cependant :
- Est-ce que ton voilier était un DL, un DI, un QR ou bien un quillard ?
- Comment as-tu procédé pour la sortie de l'eau ?

Je te remercie beaucoup !

Nico

06 août 2018
1

voir vidéo:

06 août 2018
0

Bonjour Xabia,

Merci pour le partage du lien, j'avais déjà vu la vidéo et je trouve qu'ils ont gérés grave pour l'adaptation bois de la remorque afin de guider le bateau pour la sortie de l'eau. Ils sont dans de l'eau douce cependant, nous serons en méditéranée.

Merci bien !

07 août 2018
1

Autre vidéo...je ne comprend pas l'italien,mais je vois le voilier arriver non sanglé sur sa remorque et il tient retenu semble t'il uniquement par l'anneau à l'étrave.
La remorque trempe bien :

08 août 2018
0

Super cool ! je regarde ça ;-)

06 août 2018
1

Je grute mon F24 QR à chaque mise à l'eau, ma remorque n'est pas prévue pour, ni le bateau qui n'a pas d'anneau de remorquage. Vu la forme de la quille il faudrait immerger la remorque complétement pour que le bateau flotte. Apres la mise à l'eau ou la sortie il reste le matage et sans grue ou chèvre bon courage.

06 août 2018
0

Bonsoir,

Effectivement... Je comprend bien que si la remorque n'est pas prévue et qu'il n'y a pas d'anneau de remorquage, la cale ne s'envisage même pas...

Merci de l'info car je ne savais pas qu'il y avait des voiliers de ce type sans anneau de remorquage.

Une question tout de même : n'est-il pas possible de faire le matage et le dématage sur terre ? J'imagine que cela serait plus simple que sur l'eau, qu'en penses-tu ?

06 août 2018
1

Difficile mm pour un DI , voilier de plus de 1t grutage en eau salée ,en eau douce c est plus facile d immerger les roues sans risques.
il restent qq voiliers de 5 m à 6,30 avec peu de tirant d eau.

06 août 2018
0

Bonsoir,

Oui cela doit être clairement plus simple avec des voiliers plus petits, cependant notre choix porte sur un des 4 voiliers cité ci-dessus :-).

06 août 2018
0

J'ai l'impression que les réponses que j'ai faites à chacun n’apparaissent pas dans le fil de la discussion, est-ce exact ?

Si c'est le cas, est-ce que vous pourriez me confirmer que vous avez bien eu les réponses ? (Désolé, je viens d'arriver, je n'ai pas encore pris en main les fonctionnalités du forum)

06 août 2018
0

Si tu veux immerger ta remorque dans l'eau salée elle va vite souffrir...si tu as des connaissances pour démonter freins...cablage de freins étanche...mais malheureusement...l'économie du grutage sera rattrapé par les frais de remise en état ...et les risques pouvant être pris sur la route... :heu: :lavache:

07 août 2018
0

Bonjour Xabia,

Je ne pense pas immerger la remorque pour la mise à l'eau (mais c'est une vision théorique de la chose, vu que je n'ai jamais fait en pratique).

J'ai bien compris également qu'une remorque valait son prix et que la sécurité sur route en dépendait, ainsi je ferais en sorte de graisser les parties mobiles de la remorque à chaque sortie et d'effectuer un rinçage à l'eau douce à chaque sortie également.

Même si je n'immerge pas la remorque, je pense que les embruns font également du dégât, d'où les précautions que j'aimerais prendre.

D'autres témoignages parmis les possesseurs de DL ou de QR ? Comment procédez-vous pour la mise à l'eau par cale et la sortie de l'eau lorsque vous possédez une remorque avec rouleaux (voire cassante également) ?

Merci à tous pour vos retours !

07 août 2018
1

Il y a un paramètre important à prendre en compte : c’est la pente de la cale.

En effet, propriétaire d’ un etap 21 i sur remorque pendant quelques années, nous avons assez régulièrement galéré lors des mises à l’eau et mises au sec en utilisant des cales.

Si la pente de la cale est trop faible, il fallait immerger les roues de la remorque pour pouvoir remonter le bateau sur la remorque ( pourtant avec timon cassant et berceau coulissant).

Si la pente est trop forte, l’effort à fournir par le véhicule est très important et l’embrayage souffre beaucoup.

Attention aussi aux cales glissantes...

Bref, finalement, à chaque fois que nous avions la possibilité de faire gruter, c’est ce que nous avons fait.

08 août 2018
0

Très bien vu Ad Hoc 2 !! C'est effectivement sur ce point précis que je me penche en ce moment ! (la pente de la cale) Et j'en arrive à la même conclusion que toi...

Soit je devrais immerger la remorque, auquel cas l'entretien de celle-ci que je veux scrupuleux sera mérité.

Si la pente est trop forte, je compte bien sur mon véhicule pour faire le taf, c'est un gros bazar en boite auto, 4 roues motrices avec un V8 de 306ch.

Pour la sortie de l'eau du bateau, je pense bloquer la remorque et le véhicule avec des cales sous les roues (véhicule tracteur avec un rapport enclenché, position "P" sur la boite auto), afin de treuiller le bateau sur la remorque en le faisant glisser sur les rouleaux de celle-ci.

C'est là que ton expérience apparaît si je comprends bien --> c'est pour sortir la remorque avec le bateau dessus d'une cale avec une pente forte que tu mets en garde sur l'effort à fournir par le véhicule, c'est bien ça ?

Je te remercie de ton retour en tout cas !

09 août 2018
0

Je prends note pour les cales glissantes, effectivement, ça veut dire qu'il faut aller jeter un oeil en amont à la cale pour voir comment faire :-)

09 août 2018
1

C’est bien ce que j’ai voulu exprimer.
Mais tu as un véhicule tracteur très puissant et 4*4 de surcroit ,ce qui n’était pas le cas pour moi.
Et cela fait toute la différence. Gaffe néanmoins aux cales glissantes.

09 août 2018
0

Et surtout tenir compte de la marée...Il est bien préférable de faire la mise au sec à marée haute ou près de la marée haute, ce qui permet de garder les roues du véhicule tracteur au sec. Certaines cales sont de vraies patinoires à marée basse (algues très glissantes).

07 août 2018
0

Je possède un SO 24.1 en Méditerranée, que j'ai déjà fait sortir de l'eau avec une remorque ou par grutage.
Dans la mesure du possible, je préfère de loin le grutage pour les différentes raisons exprimées sur ce forum.

07 août 2018
1

Et pour ton profil: tu cliques par exemple sur ton pseudo , tu vas sur "profil et tu suis les indications.

09 août 2018
0

Dans l'ensemble : oui.

07 août 2018
0

c est hors sujet, mais es tu content d o SO 24.1

08 août 2018
0

Merci pour l'indication ! :-)

07 août 2018
1

Qu'il soit préférable de gruter plutôt que d'immerger, c'est sûr. Sauf qu'il faut un port équipé et parfois attendre un bout de temps. C'est perdre une partie des avantages du transportable.
Ensuite, en utilisant des cables longlife de chez Alko et en entretenant chaque année ses moyeux et freins, ca le fait aussi. Après il reste la pente de la cale et le poids du bateau. Jusqu'à une tonne maxi on peut avec un bateau de faible TE ne pas immerger la remorque si tout est bien conçu, après ca devient difficile à éviter.
De tes 4 choix, il n'y a que le Gibsea 242DI qui a la forme de carène adaptée. Mais je le trouvais un peu petit de partout pour ma taille.
Bien sûr, il faut peser le bateau, les poids constructeurs étant une vaste fumisterie. Rouler avec une remorque sous dimensionnée est dangereux pour tout le monde.

08 août 2018
1

Bonsoir François !

Grosso modo, ces bateaux font 1,5 T. Je vais me renseigner sur les câbles de chez Alko, merci du tuyau.

Le Gib Sea est effectivement le plus adapté pour les mise /sortie d'eau par cale car c'est un DI et non un DL qui possède le "saumon" en plus pour le T.E.

Si je te comprends bien, il n'y a que le GibSea qui permettrais de ne pas immerger la remorque c'est bien ça ?

Je pense que nous allons partir sur un Tonic 23, un DL donc... (et beh on fait avec ce qu'on trouve sur le marché de l'ocaz hein.... ;-) )

Je te remercie beaucoup du retour également.

09 août 2018
0

Merci pour la précision ! Je ne connaissais pas ce systeme de cable a gaines coulissantes.

08 août 2018
1

Je pense que le Gibsea est le plus facile à mettre à l'eau depuis une cale, mais vu son poids pas évident de ne pas immerger. J'ai vu cependant un dispositif où sortait du châssis de la remorque une prolongation permettant ainsi d'éviter l'immersion.
Pour préciser sur les câbles: les standards deviennent inutilisables après quelques sorties car l'eau salée rentre dans la gaine, ça rouille et ça bloque. On peut améliorer en suspendant les câbles et en y versant de l'huile. Mais les câbles longlife sont conçus différemment: le câble est dans une gaine qui coulisse dans une autre gaine de l'enveloppe extérieure. On est ainsi dans un glissement entre gaine.
Enfin pour les DL je ne crois pas à la possibilité de mettre à l'eau sur une cale, sauf configuration très particulière.

09 août 2018
1

Je confirme que le dispositif de berceau coulissant est indispensable pour aller chercher l’étrave du voilier tout en laissant les roues au sec. C’est ce que j’avais pour mettre à l’eau un etap 21 avec quille tandem ( TE équivalent à un DL).

09 août 2018
0

@ad hoc 2 ce serait chouette si tu nous mettait une photo de la remorque avec le berceau coulissant au moment de la mise à l'eau ? ;-)

09 août 2018
1

J’ai cherché en vain dans mon stock de photos de l’époque. Il faut dire que lors de la mise au sec ou mise à l’eau sur une cale on est très occupé, et on ne pense pas à immortaliser l’instant...

La remorque avec berceau coulissant était fabriquée par Mecanorem.
Le dispositif astucieux était le suivant : les derniers rouleaux ( ceux situés le plus en arrière) étaient montés sur un bâti qui coulissait longitudinalement dans la structure de la remorque et reculait d’un bon mètre, ce qui permettait d’éviter de mettre les roues dans l’eau.

Je doute que ce type de remorque spécialement conçue pour les etap 21 soit encore disponible sur catalogue. Néanmoins, il est toujours possible de se renseigner auprès de Mecanorem.

09 août 2018
0

Ok je prends note pour le berceau coulissant.

09 août 201816 juin 2020
0

bonjour
je navigue sur un FIRST 26 en eau intérieur (lac du DER dep.51.52)
chez nous la marré dur 6 mois donc obligation de sortir le bateau
donc grutage et mise à l’abri pour l hiver

09 août 2018
0

gabarit routier normal 2.55 m le First 26 ...largeur 2.80 m,il est loin du lac le hangar ?

09 août 2018
0

50 KMS hors gabarit 1 er catégorie une simple déclaration et des gyrophares remorque 3t5 permis remorque

09 août 2018
1

Aussi sur le der, mise à l'eau par la calle (edel 600 quillar) remorque immergée .
Sortie avec un ber roulant à palans. Pour la mise à l'eau ont detelle plus haut sur la calle les roues bien au sec et ont descend la remorque avec une drisse retenue par un demi cabestan, une fois le bateau à l'eau ont remonte l'ensemble sur la plat (remorque avec la drisse attaché par le demi cabestan à l' attelage )
Graissage des roulements tout les ans .

12 août 2018
0

Bonjour,

Merci du retour, c'est cool la technique du demi-cabestan sur l'attelage, j'y penserais à mon tour ;-)

09 août 2018
2

LES voiliers de 24 pieds sont tous à 1,6 t mini certainement plus pour le 242 ,le SO et le F24 avec la remorque 2,2t,seul le kelt 707 est plus leger ,,mais pour le sortir je devais immerger le remorque jusqu en haut des roues.

12 août 2018
0

Merci pour les précisions sur le poid, je vise une remorque à environ 2000kg de CU donc ça devrait le faire.

09 août 2018
0

et ca rouille vite... :heu:

10 août 2018
0

Pour mon expérience.
Avant, j'avais un etap 22, avec les mêmes rêves.
Dans la réalité, c'est la plaie et au final, jamais vraiment profité.
Aujourd'hui, un First 18 et chaque année, on bouge pour 15 jours dans des endroits différents plusieurs fois par an.

Ne pas immerger ou gruter est un rêve, une théorie mais pas une réalité.
Les remorques "étanches" aussi.
Ne connaissant pas le passé de notre remorque, cette année au moment de partir, on c'est rendu compte des dégâts, essieux percé, de quoi y passer la main, le tout 15jours avant de partir.
Moralité, on a bien failli annuler nos vacances.
Bilan, un essieux à changer (plus de 1000 balles ), sans compter les risques lors de nos dernières virées !!!

12 août 2018
1

la meilleure solution pour mettre à l eau des bateaux de ces gabarits , c'est le ber roulant posé sur une porte voiture , la remorque routière ne souffre pas et le ber permet une mise à l eau aisée ( immersion totale )
de mémoire une marque allemande de remorques propose cette solution
le gros hic , c'est le budget et le poids ( pour le coup un véhicule puissant ) , et le permis E obligatoire

il y a bien longtemps ( milieu des années 80 ) j ai tracté avec un Ford transit t90 roues jumelées un Kelt 707 , sur la route pas de problème de mise en lacet ni de stabilité , mais sur des cotes serieuses on finissait en haut à 50 à l heure ;)

pour la mise à l eau pour ne pas immerger les moyeux il fallait une pente conséquente ( heureusement pas de soucis avec le couple du Transit et son "assise " ) mais c est là que j ai compris que si je voulais "voir du pays " il fallait voyager léger , d ou le projet 15 ans plus tard d Earendil

ne pas confondre transportable et déplaçable

13 août 2018
0

Bonjour,

Je ne connais pas le projet Earendil, en ce qui nous concerne nous ne souhaitons pas parcourir de nombreux kilomètres avec le bateau sur remorque, c'est uniquement pour faire le même trajet régulièrement.

J'ai effectivement regardé la solution "Ber sur remorque voiture", qui effectivement est LA solution idéal pour les mises à l'eau par cale.

Et comme tu le cite, les deux soucis sont le prix (j'ai vu de l'occasion pour 4900€...), et le poids (750kg de remorque + 300kg de ber + 1600kg de bateau = 2650kg de PTAC pour la remorque... et encore , là je suis gentil au niveau des poids du ber et du bateau...)

Malheureusement du coup j'ai abandonné cette solution.

13 août 2018
0

Bonjour , pour le projet Earendil , il suffit de consulter mon profil , dommage que si peu soient remplis , , bien Franco Français , on aime pas se dévoiler , surtout si on parle d argent , pour ma part juste dire mon expérience ( plutôt "côtière" j 'en conviens , ma plus grande "nav" se limite à 72 heures de mer , et la partager ;)
mais mon plaisir étant essentiellement de découvrit la terre vue de la mer , cela me convient bien ;)

et puis "l'aventure " n'est pas forcément au bout du monde , un bivouac sur un petit bout de terre déserte c'est pour les parents et les enfants un moment "fort"

une remorque routière immergée , au bout d deux à trois ans sera à mon humble avis dangereuse sur route

pour la remorque d Earendil que je n'ai jamais immergée en dix ans , pour vendre le bateau j'ai demandé une révision chez un professionnel "sérieux" sur Nantes ( remorque Francs ) ( cette remorque avait bien fait une trentaine de milliers de kilomètres ) , juste les gaines et câbles de frein à changer

le Tonic 23 est un voilier sympathique avec une Habitabilité exceptionnelle pour sa taille , et somme toute une "bonne bouille " j'espère simplement qu'il a été mieux construit que son grand frère le Fantasia ( dériveur lesté ) incapable de se poser sur son bordé sans que les emménagements ne se décollent et que la coque ne s'enfonce

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer