Mise à jour (voir erreurs) des cartes, pilotes côtier...etc.., comment faites-vous ???

Supposons d’abord qu’il existe un consensus sur le fait qu’il faut naviguer avec plusieurs « outils »; et parmi ceux-ci, nous ayons d’abord nos yeux et nos neurones, puis les cartes, les pilotes côtiers, les logiciels …etc...

Cependant, comment faites vous pour intégrer et valider les erreurs qui existent parfois dans ces outils, et comment les mettre à jour ?
Dans mon expérience limitée à quelques années dans la baie de seine, je garde un souvenir précis de ma très grande perplexité la première fois où j’ai eu à valider que mon pilote côtier contenait une erreur.
Oh elle n’était pas bien grave cette erreur !! Il s‘agissait juste d’une bouée situé à 10-15 nautiques de la cote (entre les iles saint Marcouf et Port en Bessin) dont le nom avait été confondu avec une autre comme indicateur de cap à suivre.
Mais j’étais sidéré en prenant conscience qu’une information fiable, sur lequel je me reposais jusqu’alors à 110 % pouvait contenir des erreurs d’inattention et/ou de relecture.

En lisant en détail les cartes du coin, on remarque que beaucoup de relevées d’hauteur d’eau, de sondages, datent du siècle … d’avant, du XIX siècle !! Rien n’a bougé depuis ???

Et que dire de cette nouvelle ile à coté de la digue du ratier :-)

Donc, comment faites vous pour intégrer tout cela ? Notes écrites dans le pilote favori ? Rajouté dans la marge ? Livre des erreurs et mise à jour ? Avez-vous des neurones dédiés à ce stockage ? Peut-on télécharger les changements quand on a un super logiciel de cartographie ?

:reflechi: :reflechi: :reflechi:

L'équipage
09 nov. 2006
09 nov. 2006
0

crayon
j'écris au crayon, de dureté moyenne,(3B parfait)a chaque erreur trouvée, par nous ou un autre.

dernières en date:

ainsi il y a une nouvelle bouée au large de canet en roussillon, signalant des récifs artificiels je crois.

et une belle inversion de photos dans le guide vagnon des baleares

09 nov. 2006
0

redondance
Pour ma part , je consulte d'abord les IN du Shom et ensuite les guides dont je dispose. Je ne me fie pas trop au pilote cotier.

09 nov. 2006
0

C'est le foutoir !
Et le SHOM est infichu (où bien alors c'est très récent) de proposer sur son site Web des mises à jours des docs et cartes.

Ce sont les cartes surtout qui nous intéressent les "instructions nautiques" n'étant que du bavardage (vendu très cher) sans un plan de port ou de mouillage et qui ne concerne que les grosses ferrailles ("On peut mouiller par 30 m de fond..."). Heureusement on a mieux ailleurs (en particulier les guides Imray)

Des petits correctifs graphiques à télécharger pour les décalquer avec numéro de la carte et position Lon-Lat ne serait quand même pas la mer à boire.

A savoir : quand vous achetez une carte Admiralty Chart à Gibraltar (ils ont en stock presques toutes les cartes de la planète) les correctifs sont immédiatements mis.

09 nov. 2006
09 nov. 2006
0

Exact pour Gib :
le gars a fait toutes dernieres maj devant moi en 2004 pour les cartes du Portugal et de l'Espagne.
Pour ce qui est de IN , le SHOM a des IN destinées à la plaisance et comme ce sont des editions recentes , elles sont à mon avis de tres bonne qualité quand à la pertinence des infos. Enfin c'est mon avis qui bien evidemment n'engage que moi.
André

09 nov. 2006
0

Deux choses differentes
Il faut distinguer les outils de preparation de la navigation des outils de navigation

J'aime bien les pilotes cotiers pour preparer une nav. dans un coin que je ne connais pas, choisir des mouillages, ......, repere la tête des ports,...., se faire une idée de ce qu'on va trouver ....

En revanche je ne l'utilise et ne le conçoit pas comme un outils de navigation.

Mes outils de navigation restent les cartes et le bloc marine ou equivalent pour les details des ports.

Après pour les erreurs, je stock plutôt dans les neurones, (quand j'aurais oublié elle aura été corrigé)

09 nov. 2006
0

bloc marine bloc marine
Sur ma derniere location il n'y avait que le bloc marine pour aller prendre une bouée au bono et le port de l'ile aux moines j'ai trouvé que ca manquait de precision

09 nov. 2006
0

la premiere fois
j'avais la carte du golfe au 1/25000 et la pointe des rechauds avec le port ce n'est plus des plus lisible et pour le bono ,de memoire il me semble que sur le bloc il n'y avait rien .Le fait de l'avoir fait une fois maintenant je regarde pour ces 2 points et pas de probléme .Le plus déroutant c'est la premiere fois

23 avr. 2008
0

la claque
là je viens de prendre un coup de mou, le blues grave et je crois que je vais me passer la drisse au cou... blague à part quand j'entends parler de Bréhat je bluesotte... après un quart de siécle à naviguer en Bretagne dont les 15 dernières années en Manche Ouest... manman elle a voulu aller voir du coté de la grande bleue si le ciel était plus beau et ma Bretagne elle me manque

09 nov. 2006
0

c 'est pas normal
tu aurais au moin du avoir la carte de detail du Golfe .
ceci etant la riviere d 'Auray est plutot bien balisée et l'accé au Bono sans trop de problemes .

essaye de te promener autour de Brehat avec le Bloc et sans carte et là ce sera beaucoup plus compliqué!!

Hervé

09 nov. 2006
0

Consultation des GAN
Pas facile de s'y retrouver avec les N° d'avis et les N° des cartes sur le site du SHOM pour la consultation des mises à jour. Je préfère les sites web des préfectures maritimes.

Par exemple pour l'Atlantique :

www.premar-atlantique.gouv.fr[...]avisnav

ou plus précisément sur une zone :

www.premar-atlantique.gouv.fr[...]gironde

09 nov. 2006
0

les yeux de la foi !
je ne fais ... rien ! A part racheter des cartes neuves et pilotes neufs de temps en temps. Mais en cotre partie je ne regarde aucun document avec les yeux de la foi, quelle que soit sa provenance.

C'est à dire que je pars toujours de l'hypothèse qu'il peut y avoir une erreur. Donc si je passe dans un coin que je ne connais pas et qui est craignos, je me maintiens à la distance suffisante pour qu'une éventuelle erreur soit sans importance.

Après avoir recoupé diverses observations visuelles, mesures électroniques, ou documents concurrents, je me convainc qu'il n'y a pas d'erreur, que tout est à sa bonne place, et j'y vais.

S'il y a une erreur, quand on est sur place, il faut 3 sources au moins pour lever l'incertitude avec une bonne probabilité de succès. En général on a les 3 ou même d'avantage: observation visuelle, carte papier, carte électronique, guides ... en prime bonus selon le cas: radar, gps.

09 nov. 2006
0

C'est selon...
J'avoue honteusement ne pas mettre mes cartes à jour, mais...
En attendant l'achat de nouvelles cartes, j'ai corrigé la dénomination des bouées des abords de Calais ainsi que le balisage de la passe de Zuydcoote.
Je me méfie des pilotes côtiers qui contiennent souvent des erreurs. Alors quand je l'utilise dans un coin douteux que je ne connais pas, je recoupe avec d'autres guides et surtout les cartes de détail lorsque je les possède. Je me rappelle l'entrée de Salcombe où le PC indiquait 3m d'eau sur la barre alors qu'il n'y avait que 0,60 à certains endroits. Même entrée, la balise de Blackstone Rock indiquée blanc vue du large passant ensuite au secteur rouge alors que c'était le contraire!!!
Dans ces mêmes coins douteux, je passe loin en sécurité, technique attribuée aux plaisanciers anglais par ex. si je ne descends pas en dessous de XX°YY" à cet endroit, je pare tous les dangers.
En plus, pour la Manche, j'ai à bord des PC (anciens il faut le dire), les IN Plaisance du SHOM couvrant le secteur des anglos, les guides Imray et Reed's couvrant toutes les côtes de la Manche des deux côtés. Et comme je commence à connaître assez bien depuis le temps que j'écume cette mer, mes neurones emmagasinnent ce qui est nécessaire en plus.
Pour l'estuaire de la Seine, les cartes du SHOM n'ont pas encore été mises à jour depuis la réalisation de Port 2000. Problème : certains hauts fonds ont pris de l'embompoint et se sont allongés alors il faut faire attention entre Le Havre et Deauville/Honfleur à certaines heures.
Quant à l'île aux Oiseaux citée par Farfa 2, il est de peu d'importance qu'elle ne figure pas encore sur les cartes puisqu'elle est juste au sud de la digue du Ratier où on ne peut guère envisager d'aller à moins que le petit bateau n'ait des jambes. Incidemment, c'est une réserve de nidification et son accès est interdit.

09 nov. 2006
0

Ile aux oiseaux
peu d'importance,

moyennement quand tu rentres pour la premiere fois, c'est destabilisant (tres) de voir une ile qui n'existe pas sur ta carte ....

tu te pose beaucoup de questions, dans un coin qui (toujours la premiere fois) est deja une peu stress par son coté autoroute a bourbier de 200 m de long, et courant ...

10 nov. 2006
0

On est d'accord ecumeur
on sait pourquoi elle est là.....

maintenant si tu n'es pas du coin, quand tu arrives et voit une ile qui n'est pas sur la carte.

Tu allumes le GPS, ....

te gratte la tête, ....

prend un whisky,.....

Et fini par te dire, Haaaaa, ce n'est rien qu'une ile oubliée, a proximité des chenaux de la seine, et du havre, tout va bien c'est cool !!!

Déja que sur les cartes les digues sont côtés ..... parfois ....
Selon l'heure tu t'etonnes de les voir ou les cherche ....

C'est tranquille comme coin, en fait, mais bon au debut un peu surprenant,
En Bretagne mes cailloux y bougent pas.

10 nov. 2006
0

Encore l'île aux oiseaux...
C'est une conséquence de la création de Port 2000 qui empiétait sur des zones de nidification.
Dans le cadre des directives européennes sur l'environnement, il a été décidé de créer une île artificielle, en fait peu accessible, ce qui assure la tranquillité de ses habitants.
Bien que ce ne soit qu'un amoncellement de pierres et de sédiments, la végétation commence à s'y installer.

10 nov. 2006
0

je retourne la question
naviguant dans une cote que vous connaissez bien mais où il y a quand meme des perils, comment vous faites pour vous en souvenir, ou pour ne pas se laisser aller au "ce coin je le connais on peut y aller" et...bonnnk ?

;-)

10 nov. 2006
0

la meilleure solution
ne pas avoir d'habitude :-)

10 nov. 2006
0

comme michel
carte papier ou guide papier, je corrige directement sur le support à l'endroit même de l'erreur (ou un renvoi particulièrement visible). Le plus difficile est de trouver le crayon ou le stylo qui écrit lisible et assez petit pour pas foutre le reste de la carte en l'air ;-) .
Electronique : je colle un icône du style "attention danger" (habituellement un lapin :-D ) à l'endroit de l'erreur. Les neurones font le reste ou bien je recommence la démarche de lever de doute jusqu'à ce que...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (2)

novembre 2021