Minou

Bonjour,
Nous partons l'an prochain pour une année sabatique sur un ketch, à bord se trouvera avec nous une minette de 11 ans.Je trouve certaines infos sur les chiens, mais pas les chats.
Connaissez-vous des bateaux qui racontent cette expérience?
Avez-vous vous même une telle expérience de vie à bord?
Merci pour vos réponses.
Julie1

L'équipage
10 oct. 2011
10 oct. 2011
0

Si tu tapes "chat" dans la recherche, tu trouves ceci :
hisse-et-oh.com[...]-a-bord
et bien d'autres fils sur le sujet.

10 oct. 2011
0

Merci pour l'info. Je pense que je vais bien finir par trouver une expérience au long court...Un chat avec la boucle du Cap Hornier..ou autre.

10 oct. 2011
0

Tu as le bouquin d'Olivier Stern-Veyrin "Solitaire ou pas".
Il raconte sa traversée de l'Atlantique en solitaire avec son chat Palpédor.

10 oct. 2011
0

le chat des "damiens" trognon qui avait été dressé pour remonter a bord sur un morceau d'aussiere qui trempait à l'arriere et qui à deserte le bord a tahiti envouté par une vahinée il en avait marre des phoques il etait etero .
alain

10 oct. 201110 oct. 2011
0

Bonjour,
Nous avons eu une petit chatte noire à bord pendant 2 ans. Elle était née à Carriacou et a embarqué la première fois à peine sevrée sur le bateau au mouillage, donc par la plage et dans l'annexe. Immédiatement "baptisée" à l'eau de mer par le cap'tain : "Chat'la", d'après la chanson de Brassens, "Brave Margot" traduite en créole par Sam Alpha, un bijou !
Elle s'est acclimatée aussitôt : jamais tombée à l'eau, elle avait sa caisse avec du sable de plage sur la plage arrière, bien calée. Elle dormait sur nos pieds dans la couchette, mangeait ce qu'on lui donnait... restes ou croquettes, selon les jours. Elle adorait le poisson : on pêchait à la traîne et la première prise était pour elle. Elle pouvait dévorer une bonite entière crue, elle y mettait la journée, ensuite on ne la voyait plus de 24 h, elle digérait.
Au mouillage, je pêchais pour elle avec un simple fil et un petit hameçon : elle guettait à mon côté et si ça ne venait pas assez vite, elle tournait en rond en miaulant, elle me regardait l'air furieux : "bon, alors c'est pour quand, qu'est-ce que tu fous ?" En traversée, elle récupérait les poissons volants la nuit et en faisait un festin.
Elle ne quittait jamais le bord. Une fois aux Roques, j'ai voulu la débarquer, elle était folle de peur et j'ai failli la perdre. Une autre fois, à Caliveny (sud de Grenade), je l'ai amenée sur la plage où nous faisions un BBQ, malheureusement, il y avait aussi un gros matou sauvage, dès qu'elle l'a vu, elle a grimpé en haut d'un cocotier, on a eu un mal fou à la faire redescendre...
Elle adorait la crème fraîche en boîte, elle sautait sur l'évier dès qu'elle m'entendait manier l'ouvre-boîte et il fallait que je lui donne le couvercle à lécher.
Elle avait à peine deux ans quand elle est morte, agressée par une meute de chiens errants au carénage du Marin (Martinique) : le temps qu'on réalise ce qu'il se passait, c'était trop tard pour elle. Amenée chez le véto, il n'a rien pu faire, elle est morte probablement d'hémorragie interne 24 h après, dans le cockpit, en pleine nuit. Je l'avais entendue monter l'escalier de descente. Elle s'était allongée au fond du cockpit, m'a lancé un regard que je n'oublierai jamais et c'était fini. Beaucoup pleuré... Mise dans un vieux châle blanc lesté d'une grosse pierre, nous sommes allés l'immerger tout de suite en annexe à quelques mètres du bassin de levage des bateaux, à l'extérieur du chenal balisé, pour qu'elle soit tranquille !
...

Si je peux me permettre un conseil : je pense qu'une chatte de 11 ans est bien trop vieille pour s'acclimater à cette vie-là ! A votre place, je la donnerais à quelqu'un de confiance.

:-)

10 oct. 201110 oct. 2011
0

consulter les ouvrages, pas très récents, de Gérard Borg (grand amoureux des chats), notamment "la ruée vers l'eau" et "zigzagodromie"; ce n'est pas un tour du monde (ce monsieur ne fait pas le tour du monde, il va autour du monde, nuance), mais c'est quand même de la navigation dans des endroits pas possibles (ou improbables, comme on dit maintenant) avec des chats...

24 oct. 2011
0

salut attention selon la destination, il y a la quarantaine pour tous sorte animaux a bord cout supplementaire de garde, et pas de plaisir selon le pays visitez galere...

24 oct. 2011
0

et Moitessier, quand il sancit, il y avait bien une chatte à bord il me semble..

24 oct. 201124 oct. 2011
0

Petite question:

Pensez-vous avoir le courage avec un compagnon (chiens, chats, etc...), de l'abandonner en cas de fortune de Mer, parce qu'un chat dans une survie, je donne pas long avant que tous le monde termine à la baille.

Je rajouterai qu'un chat à besoin de plus en plus de soins vétérinaires en vieillissant, et que les croquettes spécialisées et autres médicaments ne se trouvent pas partout.

24 oct. 2011
0

pour appâter, au bout de la ligne ? :jelaferme:

24 oct. 2011
0

:oups:
c'est cela qu'on appelle poisson-chat?!

24 oct. 2011
0

Attention qu'il ne tombe pas à l'eau, car dans l'eau minet râle...

24 oct. 2011
0

+1 :pouce:

24 oct. 201124 oct. 2011
0

Une petite histoire de chat.
Il était une fois à l’île de Flores aux Açores, un petit bateau en provenance des Antilles, avec à son bord, outre l’équipage composé de moi-même et de ma compagne, une petite chatte Cap-Verdienne embarquée quelques mois auparavant à Mindelo. A l’époque elle était à peine sevrée.

Mais voilà, après avoir profitée en notre compagnie d’un agréable vagabondage Caribéen, la petite chatte commençait à avoir des besoins qui se faisaient de plus en plus pressants. Et que je te frotte (surtout contre moi bien sûr), et que je te creuse les reins à la moindre caresse, et que je te roucoule…
Bref, elle devenait infernale !

Donc, il fallait trouver une solution.
C’est alors qu’après concertation avec ma compagne, nous décidâmes de trouver un compagnon pour notre Mindelo (compagnon d’un soir, hein…pas question de nous lancer dans l’élevage !)
Nous nous mîmes donc en quête de l’amant idéal, et, après une brève recherche dans les rues du patelin, nous trouvâmes un magnifique chat noir. Après avoir obtenu la permission bienveillante de la propriétaire du chat (mais peut-on parler de propriétaire quand on parle d’un chat…), et après avoir vérifié que le monsieur était doté de l’équipement idoine nécessaire à la satisfaction de la dame (la chatte hein, pas la propriétaire…), nous décidâmes donc sur le champ, de rejoindre notre bateau accompagné du magnifique chat noir. Mais voilà, celui-ci ne semblait pas être d’accord, mais alors pas du tout, et le trajet en annexe fut épique, c’est rien de le dire, et, c’est couvert de griffures et de morsures, qu’enfin je pus déposer sur le bateau le pauvre animal complètement terrorisé. Manifestement il ne s’agissait point d’un chat marin.

Ouf, pensions-nous naïvement, mission accompli. Il suffisait maintenant de laisser faire la nature, et nous étions même disposés, ma compagne et moi, à détourner pudiquement le regard, voir même à nous retirer pour laisser monsieur et madame chat à leur petite affaire.

Mais voilà, notre ignorance de la sexualité des chats était abyssale, parce que le supposé amant n’a rien trouver de mieux que de se réfugier dans le compartiment moteur, de vomir et de ch..r de trouille, laissant sur sa faim notre pauvre chatte qui observait les évènements avec un air interloqué.
Donc ce con n’a rien compris au film !

Il ne reste donc plus qu’à réembarquer le matou déficient dans l’annexe. Inutile de dire que le retour fut aussi épique que l’aller.

Notre chatte a donc continuée à roucouler et à creuser les reins jusqu’en Bretagne, ou sitôt arrivés elle a débarquée, pour chercher certainement un chat breton plus efficace que le chat Açorien. Je suppose qu’elle a du trouver parce qu’on l’a jamais revue…Ce qui nous a bien attristés.

24 oct. 2011
0

:pouce:

24 oct. 2011
0

Annie van de wiele en a eu un aussi à bord , récupéré aux canaries ,il a fait l'atlantique avec eux .

A lire dans " Au fil de l'étrave "

24 oct. 2011
0

Nous, on a deux chats, qui vivent a bord en permanence, mais nous ne faisons que de courtes navigations. Les deux sont arrivés a bord assez jeune, surtout la petite.
Le gros visite les lieux a quai, la petite, elle, ne descend jamais du bateau.
C'est toujours amusant de voir la tête du gros, quand on arrive dans un endroit qu'il ne connait pas: Il ne comprend pas, que sa maison n'a pas changée,mais que le décors soit différent.
Le gros, il n'aime pas le bruit du moteur, en navigation il reste caché dans un coin. La petite, elle s'en fiche, elle s'étale de tout son long pour dormir.

24 oct. 2011
0

L'adaptation, c'est un signe d'intelligence, n'est-ce pas ? les femelles sont beaucoup plus futées que les mâles !
;-)

24 oct. 2011
0

si vous avez terminé les réserves du bord un chat sa ressemble a du lapin " en retirant la tête " mesdames et messieurs de la spa c'est pour rire

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (48)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021