Mini bouteille de plongée

J'ai vu une pub pour cette bouteille que l on peut gonfler sois même.
Des retours ?
smacopony bottle

L'équipage
16 août 2020
17 août 2020
0

Up
Personne ne va verifier son ancre ?
Personne n'a jamais dégagé son ancre d un rocher ou autres ?


17 août 202017 août 2020
0

il y a déja eu des informations ici, recherche


18 août 2020
0

Salut,

C’est un peu ce genre là? L’idée est intéressante. Aux US, ils appellent ça une Pony tank.

Qqs prix et exemples à Amazon US, la :

www.amazon.com[...]/s

Bonne recherche.


18 août 2020
0

Petite vidéo YouTube qui présente cinq bouteilles. Comme le dit un des commentaires, ce n’est pas une ”review”, c’est plutôt une pub, mais ça te montre qqs options.
Les commentaires sont intéressants. Par contre, les prix ne sont pas encourageants.


18 août 2020
1

Bonjour, je viens d’en parler au spécialiste plongée du vieux campeur, j’ai failli passer pour un br..... pour lui en dessous de 10 m3 ce n’est pas sérieux si tu veux faire le moindre effort a 10m , comme apneiste j’aurais tendance à confirmer.


18 août 2020
0

A 10 m je ne reste pas longtemps.
Doù cette idée en cas d'urgence.


18 août 2020
-1

A 10 m je ne reste pas longtemps.
Doù cette idée en cas d'urgence.


18 août 2020
-1

Tu as tout à fait raison, il y a des pbs qui ne peuvent pas se régler en apnée. Également, comme tu le précises, une Pony bouteille peut se montrer très pratique pour checker son ancre. De même, en mer, une ballade autour de la coque ou de l’hélice ou whatever peut être nécessaire. Pas forcément besoin d’aller à 10 metres.
Il est clair qu’il y a un compromis à faire entre la bouteille de plongée normale, qui est très lourde, et une mini qui est trop petite.

Dans cette série,

www.leisurepro.com[...]brushed

Je crois que j’hésiterais entre la 19 cu/ft (3,5 kg) et la 30 cu/ft (6,2 kg). Je verrais sur place, la bouteille dans les mains.
Si tu lis les explications sur le lien, il y a toutes les dimensions possibles, et ça laisse un sacré choix.
Pour fixer les idées, sur Amazon US, la 19 est à $144.95 et la 30 est a $167,95.


18 août 202018 août 2020
1

Ben je te rassure, Lolapo, avec ce type de matos, tu ne resteras pas longtemps non plus.
Pour les retours, ça va être dur, ceux qui ont essayé de s'en servir en dessous de 2m doivent tous être morts à l'heure qu'il est...


juliusse:c'est ce que je pense aussi...·le 18 août 2020 17:37
faby9:Les tympans explosés à la descente, ou bien si ce sont des apnéistes, les poumons en bouillie à la remontée. ·le 18 août 2020 17:37
18 août 2020
-1

En surface une respiration moyenne est entre 12 et 15l/mn.
Le moindre effort physique entraine une nette augmentation du volume respiré.
En respirant de l'air comprimé, les risques de surpression pulmonaire (éclatement des alvéoles pulmonaires qui se rompent vers 0,135bar) par blocage de la glotte à la remontée commencent vers 4m et sont certains en dessous (à 10m l'air comprimé respiré est déjà à 2kg ou 2 bars de pression). Il faut absolument apprendre à maitriser sa respiration à l'air comprimé.


CapRac:Certainement. Mais depuis Émile Gagnan et Jacques Yves Cousteau, on a pris cette fâcheuse habitude de “réguler” l’air comprimé avant de l’avaler. On utilise des détendeurs. So far, ca ne marche pas trop mal et les nouvelles de surpressions pulmonaires et d’alvéoles éclatées n’envahissent pas trop nos médias. N’est ce pas?·le 18 août 2020 18:05
Tangalo:Ton raisonnement est faux. Les détendeurs actuels à deux étages compensés te délivrent de l'air comprimé dans ta bouteille à 230bars ( quad elle est pleine ) à la pression de la profondeur à laquelle tu évolues. Par ex: 2 bars pour 10m, 3bars pour 20m.Ce qui fait que si tes poumons contiennent 5litres d'air à 10m, si tu bloques ta respiration en remontant en surface, tu auras 10 litres d'air et tes poumons auront explosé.Et s'il n'y a heureusement que très peu de surpressions pulmonaires chez les plongeurs, c'est simplement parce que leur formation leur permet de gérer leur plongée.·le 18 août 2020 18:43
CapRac:Merci Tangalo, de me corriger. Tu me diras juste ou j’ai écrit “qu’il fallait bloquer sa respiration en remontant à la surface.“ Et si tu lis bien, tu pourras même voir que j’ai écrit le contraire.Tu aimes bien critiquer, n’est ce pas? Ça te rassure quelque part, non?Allez, porte toi bien.·le 18 août 2020 19:17
Tangalo:Montre moi ou j'ai écrit que tu avais écrit “qu’il fallait bloquer sa respiration en remontant à la surface“ ?Je dis juste que tu risques un accident SI tu bloques ta respiration en remontant, et que ce n'est pas le détendeur tout perfectionné qu'il soit qui l'empêchera, Tu aimes bien te poser en victime, n'est ce pas? Allez, j'ai un apéro urgent, là, bonne soirée.·le 18 août 2020 19:24
CapRac:“ Je dis juste que tu risques un accident SI tu bloques ta respiration en remontant”Bravo. Certains diraient que ce n’est pas vraiment un scoop, surtout dans le milieu marin, mais c’est toujours sympa de rencontrer des amis cultivés. Connais tu l’expression britannique : “Don’t state the obvious” ? ·le 18 août 2020 19:36
faby9:"On utilise des détendeurs. So far, ca ne marche pas trop mal et les nouvelles de surpressions pulmonaires et d’alvéoles éclatées n’envahissent pas trop nos médias. "le détendeur n'a strictement rien à voir avec une éventuelle prévention de la surpression pulmonaire. C'est même exactement le contraire.·le 18 août 2020 20:26
18 août 2020
0

Ce qui veut dire :
On l'utilise à la descente
Problème de tympan ?
Et à la remontée on lâche les bulles ??


18 août 2020
-1

Ce qui veut dire :
On l'utilise à la descente
Problème de tympan ?
Et à la remontée on lâche les bulles ??


faby9:Je répète : descendre en dessous de 2 mètres, avec ou sans bouteille, sans formation suffisante, le risque est à la descente, barotraumatisme des tympans. Le tympan peut lâcher (je l'ai vu, en mer, à même pas 5 mètres), ou des choses sympas comme le vertige de Mesnieres (vu en piscine).Descendre sous les 5 mètres, le risque se trouve à la remontée : les cadors de l'apnée crachent leurs poumons. C'est très sérieux : pronostic vital engagé.Il y a des accidents chaque année. Assez peu, parce que louer une bouteille et matériel n'est pas si facile pour un néophyte. Les plongées sont donc encadrées.·le 18 août 2020 19:22
18 août 202018 août 2020
5

Si tu veux vraiment avoir un moyen de faire une intervention sous l'eau, va d'abord faire une formation FFESSM, ou PADI, ou CMAS, peu importe, et ensuite, si tu veux du matériel léger, un bloc de 6 litres à 230 bars, un back-pack ou un stab, une ceinture avec quelques plombs, un détendeur et un mano, et tu pourras rester sous l'eau assez longtemps pour régler ton problème et revenir en surface en sécurité. Le mieux étant évidemment de ne pas faire cela tout seul...


18 août 2020
-4

Ca dépend ce ce que tu fais.
Pour tourner autour du bateau, rarement plus de trois mètres, il n’y a guère de risques. Si tu commences à descendre, dix mètres , quinze mètres, pour vérifier l’ancre, dans ce cas d’abord tu ne restes pas longtemps - c-a-d tu peux “vérifier” la tenue mais pas commencer à déplacer ton ancre, trop d’efforts - et puis oui tu remontes en soufflant. C’est un classique, je pense. Pas question de garder son air dans les poumons en remontant. C’est basique, n’est ce pas?
Et pour les tympans... en principe c’est Valsalva. Ca marche pas trop mal.


outremer:la surpression pulmonaire n'est absolument pas liée au temps de présence sous l'eau mais à la pression de l'air respiré (Loi de Mariotte). La déchirure pulmonaire est immédiate, très douloureuse et un peu sanglante (on peut faire un éclatement alvéolaire en toussant très fort ou chez un sujet auquel on ferait un bouche à bouche "sauvage" en soufflant à fond (!!! attention quand on fait un bouche à bouche à un enfant: souffler doucement d'autant plus qu'il est petit !!)Expirer en remontant n'est pas intuitif. C'est un acte volontaire et il faut s'y entrainer .·le 18 août 2020 22:29
faby9:"Expirer en remontant n'est pas intuitif. C'est un acte volontaire et il faut s'y entrainer ."On n'expire pas, on ne souffle pas : il faudrait une forte dose d'entrainement pour que, même sans être dans la situation de pré-panique consécutif à une panne d'air au fond, on parvienne à contrôler le volume d'air à laisser échapper qui n'est pas constant... On n'expire pas, on ne souffle pas : on maintient la glotte ouverte. Certains confondent entrainement et théorie du complot (les vilains moniteurs qui en viennent à recruter des bonnes poires sur le net )·le 19 août 2020 05:40
jdmuys:ce que mon instructeur de plongée (PADI) m'a enseigné, c'est que pour ce faire, on souffle doucement en remontant.·le 19 août 2020 06:26
Arno33:oui mais faby sait toujours tout mieux, il a du former ton formateur...·le 28 avr. 16:07
faby9:former son formateur ? c'est en effet possible, puisque j'en ai le diplôme.. mais j'en serais surpris : s'il affirme qu'il faut "souffler", c'est qu'il n'a pas vraiment compris.. Le volume d'air à laisser échapper n'est en efft pas constant durant la remontée : plus on s'approche de la surface, et plus il faut en laisser s'échapper. Mais Arno va sans doute nous expliquer la technique ? ? ? Edit pour Jdmuys : le fait de "souffler doucement" permet en effet de laisser la glotte ouverte, et donc de laisser partir le trop plein d'air. Moi, je préfère indiquer de "chantonner" un "mmmmmhhhh", ce qui revient au même sans la notion de contrôle qu'implique l'action de souffler. L'important est que la glotte reste ouverte durant toute la remontée. Rappel : cet exercice, pourtant proposé aux plongeurs expérimentés, a donné lieu à bon nombre d'accidents en écolage. C'est une chose à prendre très au sérieux, et arno serait bien inspiré d'aller cracher son aigreur ailleurs.·le 28 avr. 16:39
18 août 202018 août 2020
-1

Tiens, ça m'en remet une en mémoire...
Dans les années 2000, sur le port, le magasin de plongée équipé d'un compresseur pour regonfler les blocs était tenu par l'épouse du champion régional de chasse sous marine.
Bien entendu, le club de plongée était client.
Un jour, le champion nous dit qu'il aimerait bien faire un essai de plongée en bouteilles, pour voir...
Sitôt dit, sitôt fait. Une petite demi-heure pour expliquer la base, surtout ne pas bloquer la respiration à la remontée, les gestes basiques pour communiquer, les différentes fonctions du stab, gonflage d'équilibrage au direct-system, purge lente, purges rapides hautes et basses, bref, le B A BA, sachant quand même qu'il vendait aussi du matériel de plongée bouteille dont il connaissait quand même un peu le fonctionnement.
On ancre la barge sur 15m, un petit fond de roches plein de caves habitées par des sars, on se met à l'eau, signe "tout va bien", on purge les stabs, canard, et on commence à descendre côte à côte. on arrive au fond, et on commence à palmer doucement en mettant nos masques dans les failles. Et au bout de... ben pas mal de temps, je m'aperçois que pas une bulle ne sortait de son embout. Je me mets face à lui, lui mime avec mes bras une respiration ample, et ça y est, il respire. Moi aussi.
On explore bien le coin, là, je pense qu'il y avait des arrières pensées, et on commence à remonter. 1m, 2m, et pas de bulles. Je l'arrête, dégonfle son stab, et lui souffle un chapelet de bulles devant le masque. Compris, et le reste de la la remontée s'est bien passée.
Au débrif, son principal problème était que ses réflexes d'apnéiste prenaient le dessus et qu'il fallait se reconcentrer constamment pour simplement penser à respirer et appliquer ensuite ce que nous lui avions expliqué auparavant.
Je crois qu'il n'a pas renouvelé l'expérience.


faby9:Personne ne se bagarre pour faire un baptême de plongée à un apnéiste. Parce qu'ils croient tous qu'ils maitrisent la chose, (Vasalva leur suffit...), n'écoutent rien de ce qu'on leur dit, ne comprennent pas le danger (ils pensent que le détendeur règle tous les problèmes). La preuve ici .·le 18 août 2020 19:30
outremer:Quand un apnéiste vient respirer sur l'embout de secours la consigne formelle est de le saisir immédiatement pour ensuite le remonter en l'obligeant à relarguer son air ou en maintenant le détendeur en bouche et vérifiant qu'il respire normalement. ·le 18 août 2020 22:20
18 août 2020
0

La suggestion de Tangalo d’utiliser une bouteille de six litres est probablement une tres bonne option.


18 août 2020
1

Hey les plongeurs.
Vous me melangez tout en parlant plongée bouteille.
Je ne suis pas plongeur.
Trop compliqué pour moi : stockage , utilisation etc...


faby9:Descendre à -10 mètres avec un appareil emportant de l'air comprimé, c'est faire une plongée.Et prendre les risques de la plongée. ·le 18 août 2020 21:41
18 août 2020
0

@Iopalo: si vous ne voulez pas apprendre le minimum indispensable pour respirer de l'air comprimé
ne plongez pas à l'air comprimé. La surpression pulmonaire est potentiellement mortelle à partir de 4m et en dessous surtout, en remontant glotte fermée.
Remonter en relâchant volontairement l'air expiratoire n'est pas vraiment intuitif surtout si on a un entrainement d'apnéiste et que l'on passe tout de suite d'une technique à l'autre. Tout cela se maitrise par entrainement. Sous l'eau le comportement spontané est malheureusement de fermer sa glotte, ce qui peut être désastreux avec de l'air comprimé (par contre quand on remonte un plongeur bouteille ayant perdu connaissance sous l'eau son état fait que la glotte est relâchée, la tête basculée en arrière et l'air comprimé s'évacue spontanément à mesure que l'on rejoint la surface; c'est assez jolie à voir).
Un problème ORL ou dentaire barotraumatique peut être assez douloureux pour qu'un plongeur peu entrainé ou gérant mal, remonte comme une fusée glotte fermée et arrive mort en surface (vécu dans mon club de plongée)


18 août 202018 août 2020
-1

Salut Olivier
Ces systèmes avec de mini bouteille bof,bof...trop petits et trop chers...
Le mieux c'est un petit bloc enfant de 6 litres pour nos usages de voileux.
Pas de paliers à faire à la remontée la bouteille ne permet pas de rester très longtemps au fond.
Pas besoin de gilet stab non plus c'est super simple à utiliser.
Si tu es à l'aise sous l'eau chope un gars qui plonge régulièrement pour qu'il te donne les conseils indispensables et les erreurs à ne pas faire et tu pourras jouer à Cousteau sans danger.
Tu fais quelques plongées avec lui pour appliquer les règles quand même et faire les exercices de base !
La recharge te coutera souvent une bière dans les clubs...
Tu peux en acheter une d'occase révisée et éprouvée dans un club.
La ayatollas de la plongée protègent leur pré carré avec raison mais venant de l'apnée c'est un truc qui ne m'a jamais semblé bien dur à apprendre,penser à souffler à la montée et faire les exercices de base c'est pas bien sorcier...
J'ai plongé une fois en Thailande avec un petit groupe en discutant avec le moniteur car je n'ai aucun diplôme et il était tout surpris de voir que j'étais à l'aise...du coup on a fait les fous en allant dans une grotte sous marine;c'était génial sauf que les bouteilles touchaient un peu le plafond dans le boyau qui y menait.
Je trouve que souvent les plongeurs se prennent beaucoup au sérieux bien que les dangers soient réels.
C'est aussi un très gros bizness dans le monde entier ils veulent garder leur aura...
Par contre les voir en apnée c'est une autre histoire...
Une 6 litres c'est vraiment pratique et ça prend peu de place dans un bateau,tu peux rester assez de temps à batailler sur une ancre et arriver à caréner une petite heure en surface.
Attention une grosse bouteille est dans une autre catégorie et les paliers deviendront obligatoires si tu restes longtemps au fond.Le poids est différent aussi et il faudra avoir un gilet stab,c'est plus la même facilité qu'une bouteille enfant.
Sinon tu prends quelques cours particuliers avec un Brevet d'état et tu pigeras vite le truc


outremer:La plongée, en apnée ou aux gaz comprimés est une affaire sérieuse où vous risquez, comme en avion ou parachute ou alpinisme vous risquez vraiment votre vie, si vous ne maitrisez pas le sujet. Il faut absolument encourager les néophytes à suivre une formation minimum. On plonge d'abord avec sa tête. Le moniteur que vous citez est hélas un très mauvais exemple ( un jeune gars de mon Club croyant au Père Noel, muni d'un simple Niveau 1 est allé mourir dans coin paradisiaque en suivant un tel type de moniteur). (je réponds sur ce sujet comme Médecin de plongée).·le 19 août 2020 11:44
James :Ça m'aurait étonné que tu ne mettes pas ton grain de sel...On parle d'une 6 litres et de faire le touriste,entre 3 et 15 mètres d"eau,pas de plonger une heure ou d'aller dans des coins scabreux...Avec une 6 litres tu restes pas bien longtemps à 18/20 mètres,pas besoin de paliers...Quand j'ai plongé avec le moniteur en Thaïlande j'ai trouvé bien patauds tous les élèves,admirant béatement leur instructeur comme si c'était un Dieu...Remarque dans le ski ou la voile c'est un peu pareil les pros aiment bien jouer au catastrophisme et parler des innombrables dangers qui guettent le péquin moyen...Du coup tous les frileux,tous les aventuriers du week-end ou des vacances sont pétrifiés de peur et seront des clients fidèles pour des années...J'ai une amie Brevet d'état de plongée qui m'a bien expliqué les points critiques de la plongée sans dramatiser. Son résumé c'est que en restant dans des conditions raisonnables et en la faisant petit joueur avec une formation on ne risquait rien avec une petite bouteille pour faire les choses de base,carener,aller décrocher sans s'énerver une ancre...Dans mon boulot mes collègues aiment bien se faire mousser et pour le hors piste déconseillent aux clients de partir sans pro alors que sur des endroits peu pentus et avec un minimum de préparation il n'arrive rien de spécial...Ils racontent les morts passés et ça fait son effet !Tous les potes qui sont morts sur Chamonix ont soit·le 19 août 2020 14:22
James :Été trop sous la pression des clients qui voulaient à tout prix y aller soit étaient trop confiants parcequ'ils connaissaient le coin et n'ont pas assez checké les conditions météo des jours précédents...·le 19 août 2020 14:24
outremer:Il est toujours aussi consternant qu'à chaque fois que l'on rappelle que la plongée peut être mortelle, si elle mal maitrisée, on se fasse agressé très bêtement par des gens complètement à côté des réalités physiologiques incontournables du corps humain, et qui malheureusement pour tout le monde n'ont strictement rien à faire de la vie ou de la mort d'un voisin.( Aujourd'hui on enterre un pilote ULM de mon Club parti Dimanche dernier en acceptant d'être le passager d'un de ses amis, pour un vol avec une MTO limite. La sélection naturelle Darwinienne est impitoyable !!!!) .
Rappelons une nouvelle fois que l'accident de plongée le plus dramatique et le plus immédiat concerne quasi exclusivement le plongeur bouteille néophyte ou débutant. Tout doit être fait pour convaincre et vérifier que le plongeur bouteille expire librement en remontant, ce qui n'est pas un réflexe naturel mais appris !!!!! De même tout doit être fait pour apprendre aux apnéistes la façon de limiter les risques de perte de connaissance en plongée !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Les accidents de plongée des plongeurs amateurs confirmés sont d'un autre domaine et le plus souvent par non respect lamentable de ce qu'ils ont parfaitement appris (en plongée professionnelles, hyper sérieuse et encadrée les accidents sont rares).Un moniteur de plongée n'est pas la pour cautionner des idioties. En Justice il n'y aurait personne pour le défendre. ·le 19 août 2020 15:22
outremer:Quelqu'un en bonne santé qui peut sans problème mettre la tête dans une bassin d'eau (un peu salée) , ouvrir les yeux et souffler en faisant de belles bulles peut faire de la plongée. Après 'est de l'entrainement suivi et beaucoup de choses à apprendre, en particulier sur le fonctionnement du corps humain. C'est même à la portée d'un enfant sérieux.La surpression pulmonaire peut être très facilement ressentie sans trop de risque en piscine. Il suffit de gonfler ses poumons en respirant de l'air comprimé à 4m et de remonter glotte fermée. Surtout ne pas faire ce test en dessous de 4m. Cela est alors vraiment dangereux. ·le 19 août 2020 15:42
faby9:" Il est toujours aussi consternant qu'à chaque fois que l'on rappelle que la plongée peut être mortelle, si elle mal maitrisée, on se fasse agressé très bêtement par des gens complètement à côté des réalités physiologiques incontournables du corps humain, et qui malheureusement pour tout le monde n'ont strictement rien à faire de la vie ou de la mort d'un voisin."tout à fait d'accord avec toi.Et toujours par le même profil : aucune formation, n'a strictement rien compris aux accidents, croit être un cador parce qu'il a réussi à passer à travers en faisant quelques plongées, et pense que les accidents ne sont que pures inventions de gens qui n'ont comme autre objectif que de gruger le gogo en vendant de la formation... et se permettent de donner des conseils à des néophytes !·le 19 août 2020 16:05
Tangalo:Je suis toujours effaré par les gens qui pensent avoir acquis les connaissances qui les autorisent à avoir un avis qu'ils pensent compétent après avoir plongé sur le traîne-couillons de l'hôtel avec un moniteur qui pour augmenter son pourboire va te dire que tu es le meilleur plongeur dont il ait eu à s'occuper dans sa carrière. Et qui vont ensuite se mettre en danger en croyant sincèrement tout maîtriser..."Quand j'ai plongé avec le moniteur en Thaïlande j'ai trouvé bien patauds tous les élèves, admirant béatement leur instructeur comme si c'était un Dieu..."Ben j’espère que toi, qui à priori est bien au-dessus de cela, tu ne fera pas l’erreur qui t’enverra rencontrer Dieu, chez lui.·le 19 août 2020 17:04
James :En forme les gars !Dieu c'est qui ,je ne connais pas ce mec ?Pour info mon frère pilote professionnel ifr s'est tué il y a quelques années en passant les limites justement ,trop de vent, avion pas assez puissant la sentence a été immédiate...Et le moniteur en Thaïlande était super diplômé ,avec de l'expérience et n'a pas eu un centime de pourboire...Fin du dialogue de sourd pour moi !·le 19 août 2020 18:16
Tangalo:Et radin, en plus !·le 19 août 2020 19:36
James :Bien sûr tout le monde me connait ici comme un mec super radin !Je n'aide jamais personne et ne donne aucun conseil gratuit...Pareil sur le port à sec je ne suis qu'un infâme profiteur sans-coeur !Le moniteur n'a eu droit qu'à une bière et je l'ai seulement invité au resto...C'est vrai je vais changer de pseudo ça fera rigoler tous mes potes !·le 19 août 2020 21:37
19 août 2020
0

Again la chaudasse à chaque post.
Ok James .
Et merci .
Je , j'étais. .. plutôt ok en apnée. Avant on avait 2 bouteilles alu qui etaient chargées avec le diplôme de la skippette.
Belles plongées avec elle en particulier Bonaire ensemble.
C'était avant....
Moi avant , c'était deep blue.
La 1ere fois que j'ai plongé à st pierre, 12 m ,les tympans ont été un peu craquants .
Mon sejour campagne francaise les a bien durci. C. Beaucoup mieux maintenant .
D où mon intérêt en cas d urgence...


faby9:"La 1ere fois que j'ai plongé à st pierre, 12 m ,les tympans ont été un peu craquants .Mon sejour campagne francaise les a bien durci."brrr... ça fait peur. ·le 19 août 2020 05:33
19 août 202019 août 2020
0

Ah bon,tu sais parfaitement plonger alors...
À Saint Pierre il y a une épave parmi toutes celles présentes qui est très peu profonde;je m'y étais régalé avec ma petite 6 litres à la découvrir.
Small is beautifull...
C'est vraiment un endroit spécial ce coin là avec un mouillage très près du bord vu la vitesse avec laquelle les fonds descendent.
J'espère pour les habitants qu'ils ont résolu leur souci de circulation automobile,tout ce monde passant par le bourg c'est un peu l'enfer...
Pour les tympans je décompresse dès la surface pour ne pas avoir à les faire craquer sous pression mais si je suis enrhumé j'oublie la plongée ou l'apnée.
Nager par contre est tellement bon...
On peut aussi de Saint Pierre monter plus haut en stop sur la route du Carbet et aller par les sentiers à la Montagne Pelée,une ballade magnifique !
Profite profite, ici il fait encore chaud,le mistral on l'a presque pas vu et les moustiques aussi tellement ils ont passé le produit avec l'avion...
Tiembe red pa moli !


edouard17:Au passage, visiter l'habitation Depaz...et ramener quelques cubis à bord.·le 29 avr. 12:55
19 août 202019 août 2020
0

Pour les tympans récalcitrants, quelques gouttes d'Otipax 1/4h avant de plongée facilite le Valsalva.
Avant de connaître l'astuce, j'avais toujours un peu de mal à descendre en apnée car il faut "faire passer" les tympans rapidement, contrairement à la plongée en bouteille ou on a tout son temps.


lolapo:Bonne idée ·le 19 août 2020 18:59
faby9:Oui. Il existe d'autres astuces. Le problème est lorsque l'effet disparait et que ça se rebouche, mais à la remontée (vécu...), y'a intérêt à savoir ce que l'on fait, à ce moment là. ·le 19 août 2020 20:38
lolapo:En etant souvent sous l'eau à une époque , je mettais de l huile amande ( ?)Quand on reprend l'apnée apres pas mal d années sans pratique , ça a craqué un peu mais ça va beaucoup mieux . ·le 19 août 2020 21:28
19 août 2020
0

Normalement et très logiquement, une activité de loisir pouvant être reportée, ne justifiant en aucun cas de risquer, au pire, sa vie, on ne doit pas plonger en forçant trop sur ses oreilles quand on a un problème ORL en cours au risque de problèmes sérieux immédiats ou dans les suites (par exemple vertige alternobarique (atteinte de la fenêtre ovale)) surtout en plongée à l'air comprimée


19 août 202019 août 2020
4

Comme d'habitude quand on parle de mettre la tête sous l'eau sur H&O, il y a "les garants de notre sécurité" qui débarquent pour nous faire la morale...

Alors tout à fait d'accord pour dire que plonger en bouteille (car il s'agit bien de ça ici) même à faible profondeur, ça ne s'improvise pas, il faut être un minimum (et encore le minimum doit être assez complet) formé pour ne pas prendre de risques, MAIS quand je lit que c'est dangereux de descendre à 2m en Apnée...
Evidemment c'est vrai qu'on ne doit jamais forcer sur ces tympans, si on est enrhumé ou si ça ne passe pas on laisse tomber, mais bon ...

En bateau, il est bien utile d'être capable de plonger en Apnée à quelques mètres. Il suffit d'être en forme physique "normale" et de ne pas forcer. La manœuvre pour ne pas forcer ces tympans s'apprend en 5 minutes et les contre-indications sont rares.
Un peu d'entrainement de temps en temps pour voir ce qui se passe sous la surface et le jour ou on en a besoin, c'est très utile. On peux même dégager une ancre sans forcer. (on ne remonte pas l'ancre à la main, on passe un bout dedans et on fait ça depuis la surface)
Evidemment je ne parle pas de faire ça à 20 m, mais en général on mouille dans quelques mètres.

ça me rappelle un fil hallucinant ou un gars avait perdu son ancre dans 4m d'eau et tout le monde lui disait de ne pas y aller car il allait mourir... 👀🤔


faby9:Tout à fait d'accord. En apnée, il y a finalement assez peu de danger, tant que l'on maîtrise l'équilibrage des tympans, que l'on ne pratique pas l'hyper-ventilation, et que accessoirement on a quelqu'un apte à venir chercher en cas de syncope. En dehors de ça, on ne risque que sa vie.L'apnée, c'est 1% de technique (savoir faire un bon canard, ça permet d'arriver à 4 mètres sans efforts) , et 99% dans la tête. ·le 19 août 2020 21:36
Tangalo:La flemme de sortir le bloc, le stab, le détendeur et de tout avoir à rincer ensuite, je suis allé nettoyer mes crépines juste PMT, ben, ça le fait...·le 20 août 2020 16:25
Now:Hyper-ventilation pour descendre à quelques m... Bien sûr.On peu aussi mourir en traversant une avenue les yeux bandés quand le feu est au vert pour les voitures, c'est sur c'est dangereux et pourtant traverser une rue en ne faisant pas n'importe quoi n'est pas très dangereux.Arrêtez donc un peu vos délires. ·le 21 août 2020 17:19
James :D'accord avec toi.L'apnée 1% de technique ,qu'est-ce qu'il faut pas entendre comme conneries...Je pense qu'il dit ça juste pour provoquer...L'apnée c'est naturel,pas besoin de matos à x euros et des diplômes à la mord moi le noeud...L'apnée c'est un autre monde et va dire ça à ceux qui le pratiquent à bon niveau tu les feras bien rigoler.Ce sont des gens sportifs,avec une bonne hygiène de vie,qui pratiquent souvent intensément le yoga et la relaxation...Quand je vois plonger en bouteille tous ces sportifs du dimanche et ces gras du bide ça me fait bien marrer ...C'est comme ceux qui aiment le ski hors piste mais qui n'ont jamais chaussé des skis de randos pour monter en silence et à la force de leurs mollets...Ou ceux qui font du VTT en électrique...Les seuls plongeurs que j'estime vraiment sont ceux qui bossent sous l'eau,qui remplacent les chaines mères dans les ports avec 20cm de visibilité,les mecs qui soudent au fond...respect !Ça fait plus de 20 ans que je plonge très modestement avec mon petit 6 litres juste en secu si l'ancre est trop coincée ou pour carener,quoique je trouve plus sportif de le faire en apnée la plupart du temps...Je suis toujours très prudent et comme dit Now je crains bien plus en conduisant ou en traversant la route...Provocation vous avez dit provocation ?·le 21 août 2020 22:09
19 août 2020
0

Merci à tous.
Je vais m'intéresser à la 6 l. Mais le binz c'est de la faire remplir.
A cause de la responsabilite , les navigateurs ne te prêtent plus leur matos ni les clubs de plongée.
C'était la skipette qui etait une fana de plongée. Le hasard à fait qu elle a plongé avec une baleine et son petit.trop bien.
Quand on a plonge dans une épave, je n'étais pas trop rassuré. ..
Quand on a plongé ds les Tuamotus , c'est difficile de se retrouver en Mediterranee. C'est gravé ds son disque dur perso.
C'est vrai que malgre les mesures sanitaires les clubs continuent à fonctionner ds les Antilles.
J'ai remarqué une certaine arrogance du milieu plongée.
J'avais porté plainte contre un club connu de Moorea : ph. Molle
Il nous rasait avec ses speed boats prétextant que c'était son travail.
Aucun respect !!!


faby9:Philippe Molle : BEES niveau 3 (année de sa création); instructeur régional (national ? ) ; a été président du SNMP (syndicat des moniteurs); auteur de quelques bouquins de référence (moi, j'en préfère d'autres, comme le Poulet, mais c'est une question de goût, pas de compétences). A créé club de Moorea dans les années 80 et l'a dirigé durant plus d'un quart de siècle, jusqu'en 2006 (de mémoire). Il revenait à l'époque en métropole pour diriger des jurys de BEES : arrogant ? je ne crois pas; mais conscient de ce qu'il sait faire, ça oui....La plainte, doit donc dater d'avant 2006, a du lui faire très peur et l'aurait incité à vendre ce club qu'il a créé ?·le 19 août 2020 17:33
lolapo:Hello , Je n'ai jamais dit que ça datait de cette année. C'est moi qui ai été le voir et je puis t assurer que c'est un caracteriel .D'ailleurs, en Polynesie , c'est connu.C'est lui le meilleur et encore le meilleure... depuis son bouquin, c'est un nouveau dieu.En plus c'est un sale connard car il forme ses moniteurs à son image.Voyant qu'il continuait à passer mega trop pres de notre voilier , la skippette ( corps medical) a été faire un tour a la gendarmerie...Ça a suffit .juste te montrer qu'avec lui ou autre , il faut passer en force !·le 19 août 2020 19:10
19 août 202019 août 2020
0

Éventuellement tu t'inscris dans un club sympa,ça permet de faire la re épreuve plus espacée et tu as une carte .
Pour la 6 litres je n'ai jamais eu aucun souci pour la remplir où que ce soit .
Faut juste qu'il y ait la ré épreuve gravée si elle est vieille car sinon ils peuvent logiquement la refuser.
La re épreuve c'est pas très compliqué,on met la bouteille à une pression bien supérieure à l'habituelle et on jette un œil dedans avec une petite ampoule que l'on glisse à l'intérieur avec la tête de la bouteille dévissée of course pour vérifier la corrosion.
Éviter de laisser la bouteille vide trop longtemps elle rouillera plus vite dedans.
Penser à bien la marquer pour la reconnaître,les 6 litres se ressemblent souvent et le gars qui gonfle a vite fait de tout mélanger.
Faut apprendre à démonter et entretenir le détendeur,voire changer les petits joints aussi.


19 août 2020
0

Oki doki
À voir pour trouver l'engin à pas trop cher hors saison si possible en alu .
Encore un autre truc à s occuper en dilletante .
Merci à tous mais ne vous engueulez pas trop 😇😇😇


19 août 202019 août 2020
0

Oui y'en a qui partent au quart de tour comme d'hab...si ça leur fait du bien tant mieux pour eux...
On parle d'une utilisation simple avec une petite bouteille...

La copine Brevet d'état elle fait je sais pas combien de plongées par jour en saison et elle en a vu passer des clients...elle est modeste,réaliste et m'en a raconté des vertes et des pas mures sur les clubs de plongée...

Son avis à elle je la prends,elle a de l'expérience,a bossé dans je sais pas combien de pays,ça n'est pas n'importe qui...

Les personnes qui sont débutantes et outrepassent leurs limites techniques vont tôt ou tard à l'accident,on en voit dans tous les corps de métier...même les grands pros aussi, Bourgnon en est un parfait exemple !

Etre modeste et ne pas se mettre dans des situations intenables c'est une philosophie...
Difficile à comprendre pour certains apparemment...
Fin de mes interventions sur ce post de plongée.


19 août 2020
2

Les débutants sont par définition ignorants des risques des conséquences pouvant être dramatiques d'une mauvaise maitrise technique. En aucun cas ils ne peuvent et ne pourront jamais (et il faut le souhaiter) connaitre les limites de ruptures de leurs alvéoles pulmonaires (autour de 135mB) sauf à se retrouver en quelques secondes être obligé d'être emmené en Servie de Réanimation, et avoir ensuite la chance d'en sortir vivant.
Il est du devoir d'une personne formée d'encadrer et de former correctement les apprentis plongeur pour éviter cette situation. Vous prenez référence de votre amie encadrante diplômée.
Elle ne peut nécessairement que vous dire les même choses sur la Surpression Pulmonaire, les accidents barotraumatiques étant traités en premier dans l'enseignement de la Plongée, au niveau mondial.
Elle est tout à fait habilitée à vous former correctement.


faby9:Chacun sa vie, chacun son chemin...On ne saurait faire boire un âne qui n'a pas soif.·le 19 août 2020 21:34
20 août 2020
0

Bonjour à tous,
Et bien moi je me suis fait avoir en achetant une mini bouteille Karbones et son gonfleur à main impossible à recharger la bouteille ! Si un téméraire veut essayer je lui cède tout à un bon prix. Bilan des essais pour moi seul tour dans ma piscine à 50 cm !


20 août 2020
0

C'est ce genre de truc ? C'est pas cher en tous cas...
mfield.shop[...]uba-air


Victoire:Oui ce genre de truc, je serais vraiment curieux de savoir si quelqu’un a pu utiliser cette mini bouteille avec la pompe, c’est carrément malhonnête ·le 21 août 2020 21:25
20 août 202020 août 2020
2

"Air Réservoir Set Pompe À Main Cylindre D'oxygène Mini Pompe Actionnée Caractéristiques:
• La bouteille d'oxygène de 0,5 L permet au plongeur de rester à 7 mètres sous l'eau pendant 6 à 10 minutes (en fonction de la capacité pulmonaire individuelle et de la profondeur de la plongée), parfait pour les débutants.
• Prend en charge 3 types de gonflage: pompe gonflable manuelle haute pression, interrupteur aqualung, gonfleur électrique."

Alors, voyons un peu...

Calcul rapide à partir des paramètres donnés dans le baratin commercial :

Consommation d'air moyenne en surface : environ 20 litres /mn.
A 7 mètres, cela nous donne 20 x 1.7 = 34 litres / mn.

Pour avoir ces 10mn d’autonomie, il faut une réserve d’air ( et non pas d’oxygène ) de :
34 x10 = 340 litres.

La « bouteille » ayant une contenance de 0.5 litres, pour y faire entrer ces 340 litres, il faudrait amener la pression à… 680 bars !!!
Avec ma pompe, j’ai déjà du mal à envoyer les 7 bars qui sont nécessaires à mes pneus de vélo route pour supporter mes 70 kgs,
alors …

De surcroît, je ne vois pas comment cette bouteille supporterait une pression de service aussi élevée.
Sont forts, quand même, ces chinois !


edouard17:Oxygène ? Non, surtout pas, de l'air...·le 29 avr. 13:02
21 août 2020
0

Ne jamais plonger avec bouteille sans avoir passé ses niveaux avec des pro.

L’erreur est facile et fatale.

Ça été dit et redit, mais mieux vaut le répéter apparement


21 août 2020
0

Après des années de bateau, je me suis dit que connaître des rudiments de plongée pourrait être utile.

J'ai passé mon 1er niveau en club mais je ne suis pas hyper intéressé d'aller plus loin (le bateau me bouffe déjà assez de temps que pour me disperser dans un autre loisir chronopaghe).
Je me suis équipé essentiellement en occase. J'ai donc à bord 1 bouteille 10 l, un kit détendeur complet, une petite stab et son lestage + combi, maque, palmes et tubas. ça prend déjà un peu de place ! Le tout a dû me revenir à 5-600 EUR.
Pour moi, n'étant pas a priori attiré par la plongée en elle-même, ce matériel est à bord au même titre que la survie ou les fusées. ça ne doit en principe servir qu'en cas de réelle nécessité.

Mais, avec cette petite formation, je connais un peu l'utilisation du matériel et ai été conscientisé à la dangerosité de la chose ainsi que le fait qu'en principe on ne plonge jamais seul. Je me limite donc à des petites interventions sous la coque ; donc à 2 m maximum.
Après, chacun prend les risques qu'il veut pour sa propre vie.


22 août 2020
2

Bonsoir
Moi , je viens d'acheter un ensemble bloc de 10 litres + bag pour la porter + détendeur + un manometre pour voir combien d'air reste dans la bouteille; je vais m'en servir pour carener à flot mon Fantasia quillard , et aussi pour retirer régulierement les algues et autres lignes pleines d'hamecons dans l'hélice
La petite bouteille que l'on gonfle ,c'est de la daube...


23 août 2020
0

Ton vendeur est persuasif .
Offres lui un pack de bieres car un bon commercial ,ça se récompense !


27 avr. 2021
1

La vente de matériel de plonger devrais être réserver au licencier avec une carte de niveau 1...mini!
Point de vue d'un niveau 3 qui en a en fait des verte et des pas mur...ayant vue quelque accidents...


27 avr. 2021
0

Un moment tenté d'avoir ce genre de matériel à bord "au cas où" par exemple pour aller débrouiller un gros paquet de m....dans l'hélice, j'ai opté pour une bouteille de 12l + un materiel classique et sérieux; l'autonomie de ces bouteilles rechargeables est quasi nulle ( rien à voir avec les petites bouteilles que James Bond utilisent dans un de ses films ,je ne sais plus lequel)
Et, pour repondre à Jerome , ma femme fait de la plongée bouteille depuis longtemps ,donc"au cas où" ==>c'est elle qui s'y colle! ==> il faut savoir sous traiter à des gens compétents , de toutes façons , j'ai peur sous l'eau et je n'arrive pas à équilibrer mes tympans, la messe est dite!


27 avr. 202127 avr. 2021
1

Cette bouteille est remplie avec une pompe à vélo, disons 10 bars au maximum en pompant comme un fou. La bouteille fait disons 1 litre. Une fois l'air detendu on a 10 litres d'air: c'est l'air inspiré en 1 minute à repos et en surface.

Une bouteille de 6 litres à 200 bars contient 1200 litres d'air a pression atmosphérique.
Ceci corresponds à environ 120 minutes en surface et à repos.

En conditon réelles, à 1 mètre de profondeur et en bricolant (carène, hélice) il faut multiplier la consommation d'air par 3-5 fois. Dans la pratique la bouteille de 6 litrès ne durera pas plus de 30 minutes et la bouteille bidon pas plus de 15 secondes.

La bouteille de James Bond elle est peut-être en alliage super robuste, peut-être remplie à 1000 bars.
Elle correspond donc à une bouteille "standard" de 5 litres et elle donnera une autonomie d'environ 25 minutes.


ancien:Je ne pense pas que ce soit, au-delà de l'apparence, une "pompe à vélo" : les pompes pour recharger les réservoirs de pistolets et carabines de tir à air comprimé (de compétition, pas de tir de jardin) montent habituellement à 200 bar, donc, si je sais compter, 20 fois plus ...De toute façon, il faut le prendre pour ce que c'est, un produit de dépannage, au sens propre.Et c'est sûr qu'il faut un minimum d'apprentissage, mais n'exagérons pas non plus la difficulté.Par contre, il faut sûrement assurer un minimum d'entretien du matos et je me pose moi aussi la question du contrôle périodique .·le 28 avr. 10:51
faby9:Dépannage ? ça doit donner 3 ou 4 minutes maxi (ce qui explique la pub faite pour en acheter plusieurs...). Même pas de quoi démêler un fil dans l'hélice. ·le 28 avr. 11:14
ancien:Si je reprends le calcul fait par Dato, assurément pas favorable - d'accord pourtant sur le fait qu'il vaut mieux être prudent - 15 secondes * 20= 300 sec./60= 5 minutes. C'est déjà ça, on peut en faire des choses en 5 minutes, si l'on est prévoyant et un peu organisé (par exemple, on ne plonge JAMAIS, apnée ou bouteille, sans un bon couteau avec lame ayant un coté scie, le seul efficace sur une ligne ou un cordage dans lequel on risque toujours de se trouver empêtré, même à la sortie du port ou dans une baie isolée).·le 28 avr. 12:00
faby9:0,4 litres x 200 bars = 80 litres à 1 barEn plongée avec des efforts on consomme au moins 20 litres/minute à la pression ambiante.Donc à 1 mètre, ça nous fait 20 x 1,1 = 22 litres/mn.Soit une autonomie maxi de 800/22 = 3 minutes et 30 secondes. Avec une bouteille réellement gonflée à 200 bars (c'est plutôt souvent 170 à 180 bars) et pour un plongeur entrainé qui ne vide pas la bouteille en surface et sait économiser... Les euros sont mieux placés ailleurs.·le 28 avr. 15:45
27 avr. 2021
0

je suis d'accord avec Dato , cette mini bouteille ,c'est de la daube


James :D'accord aussi, avec ma 6 litres je carenais une petite heure la coque de mon ancien canote,un Dufour 4800,en étant très économe en mouvements pour ne pas la vider trop vite.Avec des ventouses et un plombage adapté pour un juste équilibre sous la carene ·le 27 avr. 23:14
27 avr. 2021
1

C'est une invention Shadock : faut pomper, pomper....


28 avr. 2021
0

Sinon, une alternative pour ne pas être empêtré sous l'eau: le narguilé alimenté par une bouteille standard qui reste à bord.
Mais cela ne diminue en rien les risques inérants à la plongée; hormis ceux au-delà de la longueur du tuyau.


faby9:Le problème de la bouteille à bord, c'est sa recharge. Faut trouver un club de plongée, pas évident si on quitte les lieux encombrés. L'autre problème est la révision de la bouteille.·le 28 avr. 09:37
Polmar:Comme sur un Amel SM2000 avec le compresseur embarqué!·le 28 avr. 11:29
James :Au cours de mes voyages j'ai toujours trouvé pu recharger ma petite 6 litres, il y a des clubs de plongée partout sous les tropiques.Parfois je n'ai pas payé, juste une bierrote au gars pour remercier.Et la re épreuve c'est pas tous les 4 matins non plus.Bon,faut dire que je ne plonge presque jamais pour le plaisir je préfère l'apnée. Mais en Martinique comme je disais je me suis fait plaisir,le gars du club était très sympa,je n'avais payé qu'une fois ,et il y a une épave d'avion peu profonde.Sinon un pote plongeur pro fait gonfler ses bouteilles chez les pompiers s'il est en rade en mission ...bon lui il soude sous l'eau,c'est quand même un job de fou quand j'entends ses aventures...·le 28 avr. 18:31

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

Après la pluie...

  • 4.5 (110)

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

mars 2021