Micro bulles dans vernis

Bonsoir,

je refais le vernis de mon pont avant et arrière, ainsi que différentes pièces (panneaux, vaigrages, etc.). Voici ce que j'ai fait jusqu'à présent :

Bois :* Teck massif. **
Vernis: *Epifanes High Gloss. **
Pinceau : *20 et 50 en poils de soie. **
J'ai poncé à nu le bois, teinté, mis deux couches de fondur. Une fois le fondur sec et durci, j'ai poncé à nouveau (320) puis mis ma première couche de vernis en faisant attention de bien tirer. *A la pose du vernis des micro-bulles apparaissent (pas partout), mais qui en séchant donne un aspect légèrement rugueux à ce vernis qui normalement est profond et comme un miroir.**

J'ai fait attention de bien nettoyer avec un chiffon légèrement humide pour enlever la poussière après ponçage, je laisse sécher, puis je commence le vernis dans le sens du bois. La température de mon atelier est de 17/18°, par contre j'ai un taux d'humidité de 80% et un peu plus parfois.

Est-ce que ces micro bulles sont le résultat du taux d'hygrométrie? Que faire alors si c'est le cas? Déshumidifier la pièce avec un déshumidificateur avant application?

D'ailleurs je vais changer ma technique d'application et le faire au pistolet pour que le vernis puisse se tendre peut-être mieux encore.

Quelqu'un a t-il des suggestions? des explications à ces micro bulles? Je pense au taux d'hygrométrie, car j'ai entendu que si l'on passe un vernis en extérieur alors que l'humidité est au maximum, le vernis devient mat.

Merci pour toutes suggestions, tuyaux et conseils.

L'équipage
16 jan. 2020
16 jan. 2020
0

1)Bienvenue au club: boite de vernis, direction poubelle, ça fait mal mais ça arrive......
2)Je fait comme le monsieur a dit, page 18 (économie de fond dur!)
www.agl-marine.com[...]014.pdf

16 jan. 2020
1

La première couche d'un vernis sur bois doit toujours être très diluée pour éviter d'emprisonner de l'air entre le bois et le vernis , surtout avec un vernis de type lin bois phénolique comme Epiphanes qui sèche très vite . Ne pas hésiter à diluer à 10 % voir plus pour avoir une belle fluidité . Après séchage complet de 24 h , on peut surcoucher avec le vernis moins dilué puis ainsi de suite jusqu'à obtenir une belle finition .

16 jan. 2020
0

Tiédir le vernis pour le fluidifier?
Passage d'un splatter pour retirer les bulles?

16 jan. 2020
1

C’est le principe gras sur maigre.
Les premières couches doivent toujours être diluées. Ainsi elles pénètrent dans le bois. Ne pas hésiter : au moins 2 à 3 couches diluées.
Possibilité de poncer entre 240 et 400.
Ensuite, on monte les couches suivantes en diminuant le taux de dilution et à partir de la 4ème couche il est possible d’être en vernis pur (fonction des marques).

16 jan. 2020
0

Merci pour toutes ces suggestions qui me mettent dans une autre direction que celle que j'avais prise. Je crois qu'il va falloir reprendre tout à zéro et recommencer...

16 jan. 2020
0

Effectivement, les réponses ont été données, et on peut encore préciser.

Le fond dur bouche les pores du bois (ou sature, ça dépend des produits) avec comme résultat l'application plus tard d'une couche de finition plus homogène (il ne va pas y avoir des zones où le bois a pompé toute la couche de finition tandis qu'à d'autres endroits, ça empâte). Je connais un luthier très réputé (guitare) qui passe TROIS couches de fond dur avant de commencer à vernir.

Il est assez illusoire de poncer à plus de 200 sur du bois brut : lors du ponçage, il y a un léger arrachement des fibres, ce qui crée des irrégularités...

La formation de bulles sur la couche de finition (du vernis dans ton cas) vient effectivement des gaz emprisonnés dans les pores et/ou les aspérités du bois. Le fond dur va arranger ça, mais ça ne fait pas tout (un ponçage fin ne change pas grand chose, encore une fois, au delà de 200 ou 240, ça fait marcher le commerce mais c'est à peu près tout).

La première couche de finition est primordiale !
Elle se passe TOUJOURS diluée, avec un solvant qui ne sera pas trop volatil (il ne FAUT PAS que ça sèche trop vite). Sinon, on a des bulles.

Une fois cette couche passée, on peut réellement commencer à s'occuper de l'aspect esthétique parce que la première couche aura définitivement bloqué le support.
On peut poncer à 240 avant de passer la seconde couche (qui peut aussi être diluée, moitié moins que la première, en gros, à voir selon les produits...).

Puis ponçage fin et couche de finition de surface (a priori pas diluée, ou alors c'est que le fabricant dit que dans tous les cas il faut diluer). Une ou deux.

Normalement, tu as un miroir pour 20 ans (mais tu en as bien sué quand même).

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (181)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021