Mettre un étai largable à poste rapidement et simplement

Bonjour, n'ayant pas trouvé d'info à ce sujet sur les fils précédents je pose ma question ici.

Mon nouveau vieux (1973) bateau est équipé d'un étais largable, ce qui est une bonne chose.
Vu que le bateau est assez bas sur l'eau et d'un rapport de lest de 50% (tendance à passer dans la vague) , quand le moment vient de mettre l'étais largable à poste (25-30 noeuds de vent) il n'est pas toujours facile de chipoter avec une manille et surtout le manillon sous les paquets de mer.
Dès lors Y en a-t-il parmis vous qui ont organisé cet étais largable d'une façon telle qu'il est facile de le mettre à poste quand les éléments se déchaînent ? En gros il faudrait qlq chose d'aussi solide qu'une manille mais qui se place en 2 sec. (un mousqueton surdimensionné peut-être ?).

L'équipage
27 sept. 2019
27 sept. 2019
3

Bonjour. Un croc pélican devrait faire çà bien.

27 sept. 2019
0

oui ! pareil pour moi et ça marche mais j'ajoute quand même un ridoir pour raidir un peu plus mais c'est pas obligatoire

27 sept. 2019
0

Merci à tous pour vos contributions, elles me seront bien utiles.

27 sept. 2019
1

Trinquette (autovireuse) dans son sac, endraillée 100% du temps sur l'étai largable. Drisse à gréée. Ecoute à gréée.
.
Le sac est ramené au pied devant le mât après avoir largué le ridoir pélican (bout ou cadène repliable le long de l'hiloire au niveau du mât).
.
Un bout avec palan est frappé entre un hauban (fixe) et l'étai (mousqueton) pour reprendre le mou de l'étai qaund il est ramené au pied de mât.
.
Je frappe l'étai sur sa cadène dès que je sais que la météo pourrait rendre la trinquette nécessaire. Sinon, le frapper en route n'est pas très compliqué puisqu'il n'y a que le ridoir à étarquer et le point d'amure à frapper.
.
Quand il s'agit d'envoyer la trinquette : ouvrir le sac, envoyer et étarquer la drisse et border. C'est tout.
.
(je navigue en solo, Thoè=43')

27 sept. 201927 sept. 2019
0

Bien noté irisT, j'avais effectivement pensé au palan pour fixer l'étais largable au repos et suis content de lire que dans la pratique ça fonctionne.

27 sept. 2019
0

Un peu comme les autres sauf que lorsque je sais qu'il y a un risque de piaule je grée mon étai avant, voile crochetée et attachée dans un sac, tout est à poste, reste a détacher et virer le sac. Quand je vais au large en solo, idem, si l'on se prend un grain de nuit sans avoir anticipé cela je préfère être fort sous toilé plutot que d'aller "bricoler" à l'avant..

27 sept. 2019
3

Il est fondamental d'anticiper. Donc le problème ne se pose pas de la façon envisager. En pratique, surtout en grande navigation, vu qu'on ne fait pas la course et qu'on ne change pas de bord toutes les 5mn , on met en place l'étai au départ avec la trinquette montée affalée dans son sac protecteur et les écoutes et éventuellement les bastaques à poste.

28 sept. 2019
0

il a raison outremer, une fois de plus !

28 sept. 2019
3

et pour vivre au 21 sciècle, préférer un étais textile, bien moins chiant à manipuler, étarquer et stocker.
de meme, passer en ecoute de plus faible diamètre mais dynema permet de faire passer tout celà dans les poulies d'origines avec les écoutes génois encore à poste sans avoir à changer ou ajouter des rollers sur le rail de genois

30 sept. 201916 juin 2020
1

Salut Jean Pierre,
Retour à terre hier (musclé vers la fin) et on était bien content de ta trinquette.
Voilà le système textile utilisé :
Un étai largable en Dynema gainé, des anneaux de friction, une drisse de 8 en vectran et Dynema et j’étarque avec un retour au cockpit en 8 Dynestar.
Moins de 700€ l’étai seul avec le palan en Tresse Dynema.

30 sept. 2019
0

Oui en effet, c’est l’inconvénient de ce système avec l’épissure qui fait une sur-épaisseur. Par contre pour l’étarquage je n’ai pas ce souci et j’ai aussi un winch de 40 au cockpit.
Le palan est en Dynema non gainé.
Qu’est_ce que l’enroulement Filamentaire ?

03 oct. 2019
0

Bon, j'ai donc refait mon palan en tresse dyneema nue : effectivement ça marche beaucoup mieux ! Le problème était donc le bout en dyneema gainé polyester. Je retiens ça pour les palans à base d'anneaux à faible friction.
Du coup j'en ai profité pour rajouter un brin au palan ( 4 au lieu de 3 ), maintenant il va falloir faire gaffe à ne pas trop étarquer ...
Merci Solent :topla:

03 oct. 2019
0

C'est sûr que pour le winch il ne faut utiliser que la grande vitesse !
L'avantage c'est le double de débattement, donc plus de précision à l'étarquage, et moins de sensibilité au léger rendu du bloqueur, surtout que la partie AR est en 10 au lieu de 8.
Bref pour l'instant au ponton ça a l'air tip top.

30 sept. 2019
0

Même constat sur mon étai largable textile. Du coup j'ai changé les mousquetons une main par des mousquetons classiques un peu plus gros et j'ai bricolé une surépaisseur au niveau de l'épissure pour que le premier mousqueton soit stoppé au repos à cet endroit et ne risque plus de coincer en hissant. Maintenant je hisse sans à-coups et plus de coincement.

30 sept. 2019
0

voilà le meilleur système a l'heure actuelle...
et quand on ne s'en sert pas et hop le long du mat ...vachement plus simple que de venir crocher un truc pélican ou pas!

30 sept. 2019
-1

Merci solent pour ces photos, la modernité dans l'accastillage doit être prise en compte dans ses choix...

30 sept. 2019
1

à ce prix-là!!! :mdr:

30 sept. 2019
0

J'ai un étai largable quasiment identique au tien, avec un palan à trois brins avec des anneaux Antal, étarqué au cockpit par un winch de 40. Mon étai est en Allblack gainé dyneema. Le seul truc c'est que le sur-diamètre dû à l'épissure rend l'accrochage des mousquetons un peu pénible, il faut les mettre plus haut. Si c'était à refaire je ferais l'étai en enroulement filamentaire comme mes pataras. Et puis le frottement des anneaux fait que ça étarque par accoups.

30 sept. 2019
0

Enroulement filamentaire : les fibres sont toutes parallèles, le cordage est fait à la demande pour une longueur donnée. Donc il n'y a pas d'épissure mais une boucle à chaque extrémité. C'est beaucoup plus raide aussi.
C'est comme quand ta mémé faisait des écheveaux de laine.
C'est l'entreprise Den Ran près de la Trinité qui m'a fait ça.

01 oct. 2019
0

Oui tu as sans doute raison : c'est la gaine qui augmente le frottement.
Je vais réfléchir à dégainer le palan.

03 oct. 2019
0

De rien, attention avec 4 brins tu va presque pouvoir te passer de winch ;-)

28 sept. 2019
0

En général, on n'attend pas le dernier moment, on anticipe. j'ai un pélican, mais il me semble qu'il y a mieux chez d'autres constructeurs.
JJ

28 sept. 201928 sept. 2019
0

Pour nous, idem anticipation quand possible, étai textile, bec de pellican.
On a viré les mousquetons qui étaient très durs à manipuler ( des suédois mais il fallait forcer grave pour les ouvrir et perte de temps), remplacés par des boucles textiles qui permettent de laisser la trinquette endrayée sur le bec pellican, à poste avec trinquette dans sac anti UV.
Il ne reste qu'a aller placer l'étai dans le bec. On lui a rajouté une petite garcette pour que je ne risque pas de la lacher. Je peux l'entourer autour de ma main, voir le frapper transitoirement pour me libérer les mains. Très pratique! Par contre, le temps de mettre en tension le bec de canard prend un peu de temps, plus que 2 secondes mais pas beaucoup quand on sait le nombre de tours à faire.
Pendant ce temps Mr prépare les bastaques. J'accompagne les boucles pour le passage du haut du bec pendant que Mr hisse ( en solo on peut les placer au dessus et aller hisser je pense). Le bateau fait 39 pieds.

28 sept. 2019
0

Merci beaucoup à tous pour ces infos.

29 sept. 2019
0

Laisser tomber les étai en câble avec une estrope et un pélican. On ne peut pas ferler. Un étai textile avec un bon palan qui revient au cockpit. Mousqueton uneain en laiton et en bon état.

29 sept. 2019
1

Bonjour,

mon étai largable est en cle de 6mm, terminé par un ridoir standard, mais j' ai remplacé sa partie inférieure à chape par un embout "pélican".

Je le frappe directement sur la cadène, sans estrope. Le ridoir est réglé une fois pour toute, je n' ai plus besoin d' y toucher.
Par contre, je molli le pataras à chaque fois que j' ai besoin de le mettre/enlever et le retend après.

Comme l' étai largable est environ 12 cm en arrière de l' enrouleur(et parallèle), le pataras assure très bien la tension des deux simultanément.

Quand je ne l' utilise pas, le croc pélican est frappé sur un ridoir de galhauban, et le "mou" du câble passe dans une poulie ouvrante un peu en avant du pied de mât, ainsi il ne gène pas et ne touche pas le mât ni les bdf.

Il est facile à mettre en place ou enlever, à condition d' avoir moli le pataras pour diminuer la tension, et le fait de ne pas avoir d' estrope permet de ferler sans problème les voiles au ras du pont.

Les étais textiles sont probablement plus pratiques à manier, mais j' ai un gros doute quand à leur longévité quand on les utilise fréquemment(sur 3 mois et demi de croisière Bretagne-Ecosse et retour, j' ai dû faire les deux tiers du chemins avec des voiles endraillées).

La solution que j' ai adoptée est simple, peu onéreuse, et n' est pas prêt de s' user.

Gorlann

30 sept. 2019
0

Hello, je ne déconseille pas le câble mais tout système avec une estrope. C'est vraiment pas bon voir dangeureux.

Le textile résiste bien avec une bonne gaine dyneema et des mousquetons en bon état.

30 sept. 2019
1

passer au textile avec un palan qui revient au cockpit
quant a la longévité elle est largement éprouvé aujourd'hui un de mes derniers exemple est une famille partie pour une boucle atlantique d'un an avec un SM44 et qui a utilisé son etai textile une bonne partie du temps.
on a verifier l'etat a son retour et n'avons pas constater d'usure pronnoncée

01 oct. 2019
0

Une question : Votre étai textile, vous le laissez en place pour l’hivernage ou bien ?
L'année dernière en avril j’avais un mélange de sel et de pollens sur le bateau qui doit bien encrasser les cordages.

01 oct. 2019
0

Nous aussi il est toujours dehors parce que le bateau n'hiverne pas vraiment de toute façon... Ce n'est pas grave pour le dynema mais il ne faut juste pas qu'il reste toujours en tension. On a des bastaques dynema sur un autre bateau qui tiennent bien aussi à ce jour et qui sont tout le temps en extérieur. Je crois qu'il faut les changer tous les 4/5 ans.

02 oct. 2019
3

salut Gilles
ravi que cette trinquette fasse ton bonheur en attendant les narrations en live de ton periple.

pour revenir au sujet, l epissure de l etais textile n est pas tres pratique en effet mais c est exactement la meme avec un crochet pelican cote élévation du niveau d endraillement.

une remarque enfin, attention en.mettant la tension ds l etais larguable à ne pas trop souquer au risque de détendre l enrouleur et provoquer un tres mauvais balan surtout au pres.

04 oct. 2019
0

chez moi tout est en place en permanence, faux etai larguable pour le solent et le foc lourd , et etai de trinquette pour la trinquette...le solent est souvent endraillé aussi ..de plus le solent et le Foc lourd sont tous deux toujours sur le pont dans des sacs banane...bref etre feneant voila ma logique.
bien sur pour virer ou empanner sous genois c'est la merde ( le mieux est de rouler derouler)..mais cette configuration ne vaut que pour des bord assez longs pas pour faire du rase cailloux

04 oct. 2019
0

Perso j'ai fini par adopter génois et trinquette chacun sur enrouleur.
C'est pratique et dégage le pont.
J'ai monté un étai largable pour le TMT, mais c'est du superflu.

05 oct. 2019
0

Naturellement le montage à deux enrouleurs n'est pas fait pour passer son temps à changer de bord. Toutefois ma trinquette a un assez bon rendement. Elle est utilisée en voile de base toujours à poste, le génois étant déroulé ou enroulé ensuite à la demande.
La situation est inversée avec la trinquette sur étai largable.

04 oct. 2019
1

Pour les longues distances c'est OK, pour la manche ou je suis ou on chipotte avec les courants, les cargos, l'impact des côtes sur le vent etc. le fait de devoir enrouler le génois lors des virements de bord n'est pas optimal.

04 oct. 2019
0

@ mayko
Et comment tu fais pour équilibrer la tension de tous ces étais ?
Tu as combien de bastaques ?
Parce que déjà avec deux étais ( principal + largable ) ce n'est pas évident, surtout quand on veut faire du près.

04 oct. 2019
0

l'etais de trinquette est toujours souqué + bastaques, j'etarque un peu plus le faux etais lorsque j'y endraille une voile...ca doit le faire parce que ca fait 27 ans que ca dure...mais ok c'est un peu tordu

04 oct. 2019
0

Question bête : ça pose un soucis d'affaler le génois pour hisser la trinquette directement sur l'enrouleur ? (A part que du coup faut un truc pour attacher le génois aux filières)

05 oct. 2019
0

Ben si tu te sens d’aller à l’avant par 25 nds avec une mer formée pour affaler un génois, le plier et endrailler et hisser une autre voile à la place, pas de pb.
Mais l’intérêt d’une trinquette sur étai séparé, c’est de tout avoir préparé à l’avance et d’envoyer depuis le cockpit après avoir roulé le génois.
Cet été j’ai installé une fois la trinquette et l’étai en route car je me suis laissé surprendre et je me suis bien fait tremper.
Je n’imagine pas faire la même chose avec deux voiles à gérer en vrac sur le pont.

05 oct. 2019
0

Essaie déjà au mouillage avec 20nds de vent et un bon clapot et si possible du roulis;;;. Tu va rigoler avec les couilles du chat :mdr: :mdr:P.S. met un casque.

05 oct. 2019
0

Un grand génois ficelé sur filière? Faut vraiment voir.
Pour affaler ou remettre en place un grand génois sur enrouleur donc en le faisant glisser dans sa gorge il faut vraiment que la friction soit réduite au minimum, le guidage parfait et que l'ambiance marine le permette.

05 oct. 2019
0

C'est vraiment très différent par rapport pas exemple à un etai creux ? (Ou dans ce cas justement les voiles sont changées selon le temps)

06 oct. 2019
1

Pour étouffer le génois sans qu'il parte à la flotte, je te souhaite bien du plaisir.
Je me souviens d'un génois de 50 m à sortir de l'enrouleur avec un F7 bien établi. C'était il y a déjà quelques années .
Je ne souhaiterais pas être obligé de le faire maintenant :-(

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (155)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021