Merci Voile Magazine...et H&O!!! A tous ceux qu se sont lancés dans un GROS chantier.

Je reviens ici malgré mon timing serré pour vous dire à quel point on peu recevoir des retours sympas quand on aime les gens, la mer et les voiliers!!! C'est un peu idéaliste, un peu rêveur et naïf mais au moins ça fait du bien.

Il y a quelques mois, je lançais un fils de discussion sur la rénovation de mon bateau, un Jouët 10.80 gte en vue d'un départ pour les Antilles et peut être plus. Aux habituels conseils utiles et remarques (bonnes ou mauvaises :langue2: :-D), c'est greffée la demande d'un journaliste de faire un mini portrait sur ces marins qui se lancent dans un refit. L'article figurerait dans le Voile Mazine de JUIN 2017. Il m'a sollicité, j'ai dis oui! Pas de narcissisme, à la base une réelle envie de communiquer sur mon bateau!!! Un bateau "standard" des années 80...oui mais dont il n'y eu que 25 exemplaires de fabriqués, ce qui en fait aujourd'hui un oiseau rare. Une passion donc pour ce concurrent des Sun Shine, First 345 et autre Sigma 36.

A l'heure où je tape ces quelques lignes, j'aborde mon 8ieme mois de chantier!!! C'est certes une épreuve, un budget, du temps, des rires (bof), des pétages de boulons (ça oui!), mais peu à peu, quand tout reprend forme, que l'on commence à reposer ce que l'on a démonter (jusqu'aux portes de placards pour ma part), le sourire revient et surtout une SATISFACTION qui n'à d'égale que l'importance des travaux engagés!

Pour l'usage que j'en avais jusqu'à présent, Shirel aurait tenu bon encore des années, mais vu que je souhaite l'amener loin, je me devais d'engager un gros refit! Donc nous y voilà, septembre approche et la mise à l'eau se dessine. Les gros points à traiter restent désormais le traitement de la coque qui a tranquillement séché, le matage et les "bricoles" liées aux préparatifs d'une transat!
Je vous passe la liste des choses que j'ai révisé/changé/réparé/viré/embarqué/etc. La liste est longue!!! 8 mois de vie sociale en berne, de salaires entièrement dédiés à mon bateau, de nuits à se réveiller pour marquer sur un papier l'idée ou le truc que l'on a peur d'oublier, de choses qu'il faut recommencer car on a pas le niveau d'un "bon" pro, des surprises... C'est une épreuve c'est certain!!! A tout bon passionné, lancez vous!!! Au marin lambda qui fait 2 semaines de bateau par an, passez votre chemin. Je vais rassurer également celui qui a de l'argent et qui se pense à l'abri sur son barcot neuf en se disant "il n'y a que les vieux coucous qui demandent de tels travaux!"...erreur!!! 8 mois de chantier m'auront permit de voir un balai incessant de voiliers récents avec quantités de choses à revoir car mal pensées, des avaries qui n'auraient pas lieu d'être. Je ne citerai pas de marques, les bateaux "bien nées" ne sont plus légions et je trouve l'orientation de la plaisance, avec le lot de dictats que nous imposent l'industrie nautique et ses ramifications, DESOLANT!!!!!!!!!!

Il n'en demeure pas moins, si vous transpirez votre projet, si vous en rêvez la nuit, ne faites pas la bêtise de passer à coté!!!!!!!!!!! Du pragmatisme oui, un brin de folie surtout!!!!!!!!!!

Une fois reposé de tt ça, je me remettrai à la conception de Tutoriels et autres vidéos ludiques. Pour l'heure c'est encore tête dans le guidon!!!

Courage et bon vent à tous!!!

Julien sur Shirel.

PS: Sébastien, simplement un grand MERCI!!!

L'équipage
04 juil. 2017
3

:pouce: :bravo:

04 juil. 2017
0

je connais, attention au temps qui passe le projet initial peut quelquefois perdre de sa consistance mais c'est toujours de très bons moments, la restauration c'est toujours l'aventure.

06 juil. 2017
0

C'est exactement ça! Je pense que la priorité dans un tel chantier c'est ce fixé une échéance. A charge par la suite de voir selon les surprises que l'on rencontre.
Pour une transat voire plus j'ai préféré revoir de fond en comble mon 10.80. Avoir confiance en son bateau est pour moi incontournable d'autant plus qu'un tel chantier permet de connaitre par cœur son voilier! :topla:

04 juil. 2017
1

:pouce: :bravo:

04 juil. 2017
0

Salut Julien, peut tu me dire si je suis aussi dans l'article, Sebastien m'avais contacté, il faut que je me procure le Voile Mag de Juin.

04 juil. 201704 juil. 2017
0

Bravo !
je me reconnais un peu dans ce que tu écris, mais avec la construction d'un petit trimaran neuf à Madagascar.
J'ai retenu dans ton texte "brin de folie" : il m'en a fallu un peu, car dans ce pays, les matériaux de qualité sont très difficiles à trouver (un an de recherche préalable à la construction) et surtout l'équipement n'existe pas, jusqu'à la visserie inox !
V&V a publié un article en février 2016

06 juil. 2017
0

Alors je dois l'avoir! Je vais le lire!!!
Belle aventure guillemot :pouce:...honnêtement je trouve que nos projets respirent à tous la passion!!!
Comment vivre sans passion... :doc: :pecheur:

04 juil. 2017
1

Félicitation à toi ! j'ai vu l'article nous sommes côte à côte sur papier glacé :-p bon chantier !

06 juil. 2017
1

Ah oui!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ahahaha, à défaut d'être voisins de pontons, nous le sommes de page de papier :mdr:
Beaucoup de charme ton bateau!!!!!!!!!!!

04 juil. 201704 juil. 2017
0

Super ! Je vais chercher, je l'ai et pas encore lu. Celui de juin c'est bien ça ?
(Je viens d'effectuer une mini correction dans le titre, elle était difficile à mettre entre [] )

04 juil. 201704 juil. 2017
1

Je me réponds, il s'agit du Voile Magazine de juillet !

Et vu aussi pour Dame de Chine (photo pétulante !!) Sympa de citer Hisse et Oh (même faute d'ailleurs ;-) :-p :-D )

04 juil. 2017
0

Tu n'es donc pas passé au travers à l'atterrissage ?!! :-D :-D

06 juil. 2017
0

Une bauquiere pour un chantier ce n'est rien!!! Il faut savoir laisser la main parfois, je vous conseille de suivre le chantier de prêt afin de voir le sérieux de la réalisation et surtout afin d'en comprendre le déroulement.

04 juil. 201704 juil. 2017
0

j'ai eu beau dire que je savais pas si la bauquière allait appréciée ils y tenaient à leur photo "dynamique" :-D
Pour la citation d'H&O et le contenu de l'article pas trop notre mot à dire mais ça reste fidèle à ce qu'on leur à dit , bon la liste des travaux effectués est bien plus large que ce qui à été cité, ils ont oublié de parler de la refonte complète de tout le circuit élec, eau douce, de la réfection du pont, d'une partie de l'électronique, etc, etc... mais c'est pas grave ;-)

04 juil. 2017
0

Ah mon grand soulagement non :-D :-D

06 juil. 2017
0

Merci pour Dame de chine, le tiens est pas mal non plus ;-)
Au ça laissé filer je n'ai pas eu le choix, c'est largement hors de mes compétences (bien qu'avec plus de temps et d'argent ça s'apprend, mais la il y a bauquière, barrots, elongie, pont, etc à revoir ça fait beaucoup... ) ce n'est pas dit dans l'article mais ca va être réparé par un charpentier pro mandaté par l'ancien propriétaire qui assume (et je l'en remercie, l'honnêteté étant très rare de nos jours) à sa charge la prise en charge de ce vice caché , car il a été reconnu comme tel (qui l'était aussi pour lui apparemment...) sachant que le brooker hissethein m'avait vendu ce bateau à un certain prix (en prenant une belle part) car cette bauquière et ce pont devait être neuf...
Le chantier sera suivi par un expert judiciaire pour ne pas me faire avoir une seconde fois ;-) et je serais évidemment sur place le plus souvent possible pour en apprendre un maximum ...

06 juil. 2017
0

:coucou: c'est sur celui de Juillet!!!!!!!!!!

04 juil. 2017
1

Bonjour,

J'ai eu aussi la même aventure avec mon cognac de 1972.
j'ai eu plein de rencontres avec cette rénovation
J'ai créé un blog qui a détaillé toutes les phases des travaux

cognac-petrus.blogspot.fr[...]/

04 juil. 2017
0

8 mois c'est plutôt court.
Moi j’attaquerai ma 9ème année à l’automne prochain.
Et là, cela vire au sacerdoce quelque peu dangereux quand parfois le sacrifice vécu, de part son poids énorme, semble peser tellement plus que le profit qu'il engendrera.

06 juil. 2017
0

Je comprends...mais n'anticipe pas la saveur et la hauteur du profit que tu en tirera, tu ne les connais pas :heu:
Nul doute que tu vas savourer tout ce qui en découlera!!!!!!!!!!!!! Courage!!!!

ps: des photos, on veux des photos!!!

04 juil. 2017
0

brico, dis-nous en plus sur ta construction !

04 juil. 201704 juil. 2017
1

C'est une rénovation.
Mais si j'en dis trop, quelques uns, parmi les héossiens de plus de 5 ans d'ancienneté, vont me reconnaitre ! :-D

Disons que c'est un voilier de 10m qui connait une cure de jouvence particulièrement poussée.

Entre le lifting d'esthétique et l'élaboration d'un bateau redevenu quasi-neuf, il y a plein de stades intermédiaires qui font tout autant varier la durée du chantier. J'ai mis le curseur au maxi. Parfois je rêve d'un état d'esprit à la Moitessier. :heu: :scie:

Au fait, on n'est pas vraiment là pour s'étendre sur mon bateau mais pour féliciter Funnywave pour son travail et son enthousiasme ! ;-)

06 juil. 2017
2

T'en fais pas, c'est le fils de tous ici! Ma seule satisfaction est de communiquer mon enthousiasme, après on est là pour s'épauler et pour échanger ça autour d'un visu pourquoi pas?!
Je m'en vais en Octobre, on a le temps, ça peut s'organiser!!!!

04 juil. 201704 juil. 2017
4

 
 
Merci à toi Julien pour ce sympathique ‘’sortie quelque instant la de tête du guidon’’ pour nous saluer ! 
 

Ça fait plaisir de voir que derrières ces chantiers souvent laborieux que nous connaissons tous dans nos port, se trouve des hommes des femmes obstinés, prêt à tous pour que leur bébé retrouve de sa superbe et souvent bien mieux qu’à leur premier tour de bassin ! 
 

Beaucoup s’épuisent ou de guerre lasse abandonne faute de temps, d’argent ou plus simplement d’un peu d’aide extérieure pour les aider à porter quelque instant le fardeau devenue trop lourd ! 
 

Faute aussi à certain marchands du temple qui fort de leurs statues de ‘’Pro’’ oriente mal leurs pigeons pardon’’ leurs clients’ ’Qui trop naïf s’aperçoivent, mais comme le cordeau un peu tard et à leurs dépend de la supercherie !
Les écueils sont nombreux et cela bien avant d’avoir touché l’eau ! 
 

Mais le meilleur du meilleur tu verras sera le jour où tu devras commander ta grue pour la mise à l’eau ! Fébrile, impatient, encore un peu inquiet ce jour tu marcheras sur l’eau et les heures de ponçage, de nettoyage, les odeurs de résines, les engueulades, les prises de bec, tous les sacrifices te paraitront bien loin ! 
Tu y penseras fier d’avoir accomplie la première étape, tu y penseras en rejoignant ta place de port, tu y penseras quand tu tourneras la dernière amarres pour la premières nuit dans l’eau. Et peut-être même du dormira à bord et dans les bras de Morphée le doux clapotis de l’eau te permettrons de commencer la suite mieux armé pour éviter Hypnos.

 

Très maritimement
 

Eric

04 juil. 2017
0

Bien vu Eric ! Le 1ère nuit sur l'eau, un miracle ! Bon, faut dire que pour nous c'était la 1ère nuit tout court sur notre 1er bateau 10 mois après son achat !

Bon courage pour la suite les gars !

06 juil. 2017
0

Merci pour ta réponse, elle aussi sympa!!!!

Il me reste 2 mois pour finaliser, je crois que le plus dur pour moi aura été de concilier missions d'intérim (suis infirmier de bloc op) et travaux. Salarié avec un planning fixe, je n'aurais jamais pu engager ces travaux, j'ai donc démissionné il y a désormais 8 mois d'un boulot que j'aimais beaucoup et ainsi quitté une équipe en or! Au début cela m'a beaucoup pesé car je me suis retrouvé à parcourir toute la moitié Sud de la France pour travailler auprès de gens que je ne connaissais pas et dont les habitudes de travail diffèrent. Grosse capacité d'adaptation à avoir :mdr:, je ne le conseille pas à tous! Et puis...les chirurgiens, excepté ceux que l'on connait depuis des années et qui nous font confiance, quand on débarque avec le statut "intérimaire" croyez moi les réactions sont pas "enthousiastes" :lavache:. Je crois que c'est le seul métier ou l'on doit faire ses preuves en 1 minute montre en main :mdr:

Accepter plein de missions pour pouvoir gagner un bon salaire et avoir des sous pour les travaux c'est bien mais après?! Au début je voyais les mois s'écouler, enfermer dans des salles opératoires avec du personnel inconnu et je pensais à mon bateau ... J'ai trouvé le rythme par la suite mais j'avoue avoir été moins efficace que mon pote retraité hahahahahaha.

Bref, en tapant ces lignes, je me rends compte du chemin parcouru et surtout des caps passés car mon chantier, pour y aboutir, m'aura beaucoup "bousculé". Soyons clairs, le changement et la prise de risque comblent notre enrichissement personnel!

Banzaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii :bravo:

04 juil. 2017
0

OUAIII !!!
Vivie les vieux rafiots qui puent le gasoil, avec l’électricité qui dégueule de partout et les vaigrages pourris qui tombent !! :langue2:
.
Un peu comme une sortie de grange d'une vieille bagnole à retaper.
La poussière et et cette odeur... :heu:
.
J'adore ! :-D
.
J'ai un Rush dans le même état ! :bravo:

04 juil. 2017
1

Bravo Julien, et... à bientôt sur l'eau !! ;-)
Tout cela me rappelle la rénovation de mon Karaté, il y a 15 ans.
Quelle satisfaction quand tout est fini...

04 juil. 2017
2

il y a 30 ans on construisait un bateau si on voulait voyager , aujourd hui on refit tellement le marché est divers important et peu cher .

06 juil. 2017
0

Je te rejoins! En soit les travaux eux mêmes ne m'ont pas couté chers. Ce sont plus l'équipement et la notion d'heures de boulot qu'il faut maitriser.

06 juil. 2017
0

J'ai hâte de sentir ça!!!!

04 juil. 2017
0

Exactement !

04 juil. 2017
1

Bravo :pouce:

04 juil. 201704 juil. 2017
4

Bon ben j'ai regardé le Voile Mag (merci dam-de-chine) le rédac chef n'as pas retenu notre histoire... :-( Je pense savoir pourquoi.
J'avais envoyé les photos du refit mais il voulais une photo de nous sur notre voilier que nous n'avons pas et malheureusement nous sommes à 1500 km de notre monture.
Bon, pour se remonter le moral, aujourd'hui était mon dernier jour de travail, nous déménageons d'Allemagne pour retrouver notre bateau en Bretagne avec le départ prévu en Septembre!!!

En tout cas bravo à vous Funnywave et dam-de-chine ça fait plaisir des voir un peu des jeun's...quoique, Julien, t'es plus trop jeune...
:mdr:

06 juil. 2017
0

Hahahahahaha!!!! Je ne suis plus jeune je le reconnais...je suis dans.......................la force de l'âge :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

Vous allez vers ou alors? On se retrouve?????????? Y'a les "jeunes" de Sailing Cotinga aussi qui partent sur leur Moody 39 à cette période!!!!

04 juil. 2017
1

bravo à toi. Je sue sang et eau ne serait ce que pour maintenir mon bateau propre et nickel (Dufour 425 très beau) ne serait ce que qu'en polish, changement de capote ou autre soin-coque donc que du cosmétique, je me demande comment tu as pu faire tout de A à Z. C'est toujours en apprenant que l'on mesure son insondable ignorance. Bon j'y retourne, j'ai quelques spots à passer en Leds...

04 juil. 2017
1

faut surtout que ça navigue , avoir un bateau musé , bof , propre oui

06 juil. 2017
0

Je t'avoue que j'ai quand même cette petite notion de vouloir conserver en état un bateau né d'un chnatier disparu. Après je ne suis pas de ceux qui contemplent sans "abimer ou user"...Shirel ne se repose à vrai dire quasiment jamais!

Mr Jouët, ne l'oublions pas à fait en sorte de démocratiser la plaisance!!!! Depuis des Jouët 37 sont allés dans le Grand Sud, des 920 font le tour du monde, des 24, 680, 760 et 1080 montent sur des podiums de régates ...et des Golifs font toujours autant d'aficionados.
:pouce: :bravo:

04 juil. 2017
2

Sympa pour toi et ton destrier cette parution . J'avais le magazine depuis quelques jours ,et du coup j'ai eu le sommaire grace a toi car je n'avais que partiellement survolé l'ensemble .
C'est bienvenu ,comme une manière d'écrire cette histoire par le biais d'un petit reportage presse ,qui dans le futur une fois le projet abouti , fera belle référence d'archive, Car même si on ne doit pas vivre sur des souvenirs ,les petites traces sont agréables à conserver . On peut y voir un signe qu'avec ta bonne volonté ,et il en faut pour décamper ,tout démarre de la meilleure des manière ; alors bonne chance pour la suite .

05 juil. 2017
0

Faire très attention au budget final , car le bateau coutera rarement plus cher

06 juil. 2017
0

Oui, n'étant pas crésus je confirme que la balance entre passion et raison n'est parfois pas évidente.
Je devais refaire la peinture de coque car il y a deux ans de ça nous avions fini sur les rochers au Cap Creus par 30 nds en pleine nuit a cause d'un idiot qui nous avait arrache l'ancre. Depuis des balafres, telles les griffures de l'ours dans le film "the Revenant" se baladent sur le flan bâbord.

Repeindre, j'ai abandonné l'idée. Plus le temps et le budget! Après, excepté mauvaises surprises, j'investis dans le bateau pour le maintenir, le faire vivre et sans notion de rentabilité. Il restera dans la famille!

06 juil. 201716 juin 2020
1

Pour l'heure j'ai toutes les photos à trier, je ferai un montage avant/après quand je serai un peux plus "posé"!!!

Avant la cabine arrière de quart c'était ça! Le vaigrage, les hublots de coque, etc avaient 34 ans!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Honnêtement pour cette époque où l'arrière de ces voiliers se refermait, le principe de la cabine double superposée est génial. Une toile anti roulis et on est calé en étant tout prêt du cockpit!!!

16 août 2017
0

A l'époque, beaucoup de course-croisière avaient adopté cette solution, dont le Sélection. La production des années 80 était plutôt intelligente. ;-)
Vu l'article. Bravo pour ton boulot et le partage de ta passion. :pouce:

06 juil. 201716 juin 2020
3

Aujourd'hui, à la place du vaigrage de paroi j'ai mis un lattage en ayant pris soins d'isoler la coque avec un isolant mince et imputrescible. Le hublot de coque a été changé, le matelas du bas retiré pour y accueillir les sacs à voiles, des vivres, etc. J'ai prévu des tiroirs amovibles et bloquants.
Tout ça à mon retour sera facilement reconfigurable en version d'origine. L'esprit étant de pouvoir avoir un bateau "couteau suisse" sans le dénaturer ni faire dans le bricolage!!!
Il faut que le bateau puisse faire de bons résultats en régate à mon retour...bon y aura toujours l'éolienne derrière, ca ce sera pour en faire râler
certains :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

06 juil. 2017
0

Tres propre, belle réalisation, et les tiroirs :pouce:

24 août 2017
0

Très beau !
:pouce:

17 août 201717 août 2017
0

@ funnywave,

Si tu n'est pas encore parti, tu peux me dire quelle lattes tu as mis?
C'est des lattes achetées comme ça ou tu les as débité toit même?
Quel bois?

C'est très propre en tous cas!

C'est pas pour moi, mais pour quelqu'un que je connais qui dois refaire son intérieur.

23 août 2017
0

Salut mister Comet !
Ça te dit pas une transat en mode régate! On se tirera la bourre :mdr:

Pour les lattes, j'ai fais avec mes habitudes. Du pin! On prend son temps pour choisir, pas de noeuds ni résine ou je ne sais quoi!
L'essentiel résidera dans la fixation. Tassots de pin coupés à la bonne dimensions pour suivre l'arrondi de la coque, collage au Sika 11fc. Les lattes seront clouées par dessus. Ces dernières devront être vernis puis surtout vitrifiees. C'est cette dernière étape qui bloquera les mouvements naturels du bois liés aux variations d'humidite.
Utilisation de produits solvants malheureusement...ceux à l'eau ça vaut vraiment rien! Masque et aération...la diffusion des solvants s'amenuisent avec le temps. :tesur:

24 août 2017
0

Salut funnywave,

Merci pour les infos sur les lattes.

Pour la transat en mode régate, ça serait sympa effectivement, mais c'est pas à mon programme pour le moment . :-p

17 août 2017
0

:pouce: :pouce: :bravo:
Bon.vent et merci pour ce message qui donne envie et espoir.
Dommage que vous ne soyez pas à côté car j'aurais bien aimé naviguer bord à bord près de vous avec mon Papy Sun Shine 36

23 août 2017
1

Ces bateaux des années 80 méritent d'être conservés en bon état. Ils procurent du plaisir et savent être vraiment polyvalents.
Il n'y a eu que 25 Jouët 10.80 de fabriqués ça en fait un oiseau rare... tout petit morceau de patrimoine :mdr:

18 août 2017
3

Bravo à tous ces passionnés.
La notion de rénovation d'un bateau va d'une simple couche de peinture à un big gros chantier. J'ai connu ça, 3500 heures de boulot pour nous au milieu d'une dizaine de bateaux qui sont restés plus d'une année autour du notre pour les mêmes raisons.
Mon expérience du gros bricolage (je n'ai pas fait que du nautique) m' a mené à un ratio vérifié plusieurs fois : 2 fois le budget prévu, 3 fois le temps prévu.
Lorsque nous devons acheter tout le nécessaire nous n'avons d'autre choix que d'acheter des petites quantités aux prix "bricoleur du dimanche" et/ou de passer par des "fournisseurs nautiques" dont les prix ne sont pas ceux d'un chantier qui a une position d'industriel.
Pour ceux qui envisagent de se lancer dans ce genre d'aventure, il ne faut pas rêver : ça coûte beaucoup de sous et encore plus de temps (ne serait ce que pour trouver la pièce et/ou le fournisseur)
Je partage ce qui a été dit sur le plaisir de faire, construire, imaginer, détourner, contourner. Sur le plaisir d'avoir un bateau personnalisé qui procure le plaisir de l'œil, le plaisir du "à ma main". Pour les voyages au long cours, l'énorme avantage d'une très grosse rénovation est de pouvoir être quasi autonome puisque rien ne nous est étranger sur notre bateau. Au pire, si problème, on connaît la filière pour se procurer le nécessaire.
Réservé à des passionnés un peu fous, pouvant disposer de temps, rêveurs mais persévérants jusqu'à l'abnégation... quelques fois...
Dans mon cas, la récompense : 6 années de vie sur mon bateau autour du monde avec très très peu d'incidents, jamais coincé dans un lieu pour cause de problème. Bateau exactement conforme à mes attentes, à mes possibilités, à ma façon de naviguer.
Bon bricolo/chantier à tous
Yves

18 août 2017
0

Beau témoignage qui ferait presque rêvé ! Bon vent!

23 août 2017
0

Merci pour vos posts à tous!
Je confirme à 200% ce qui a été dit par Yves ! Merci d'ailleurs pour ce message sincèrement!

J'arrive vers la fin du chantier. Des milliers d'euros investis, pareil en heures de travail (travaux comme à titre professionnel, en intérim, pour rentrer du flouze!), à ce jour il me reste que la carène. Poncage des anciennes cloques d'osmose qui ont toutes étaient restratifiées et non mastique, Traitement epoxy, finir le safran que nous avons entièrement démonté et revu, joint de quille (cette dernière reste magnifique après 35 ans dans l'eau car elle avait été plastifiée par le chantier des la sortie du bateau des ateliers.) Et j'en passe. Mais le plus dur est derrière!

Fastidieux, éprouvant, usant, j'ai fais des sacrifices en terme de vie sociale, j'ai cravachété comme un dingue pour respecter mes échéances... j'ai heureusement un travail en or (infirmier) qui, pratiqué en intérim, laisse une liberté exceptionnelle!

La remise en l'eau est programmée courant septembre. Il faudra tout régler, étalonner puis charger les cales pour un départ octobre pour une transat et 2 ans de voyage!

Le jeu en vaut la chandelle, les débuts sont très difficiles mais aujourd'hui ma joie grandie d'avoir un bateau remis en état et surtout prêt pour une deuxième vue. ..qu'il mérite!

23 août 201716 juin 2020
0

Quelques photos en vrac :whaou:

23 août 201716 juin 2020
1

Vernis avec vitrification, changement de TOUS les hublots, isolation renforcée du bateau, reprise du pieds de mât par 12 couches de stratification avec révision de la reprise sur la quille ainsi que l epontille inox. De l'avant à l'arrière du bateau absolument tout à été démonté, repris si nécessaire ou carrément changé. ..
De lourds investissements ont été fait et restent à venir. Pilote inboard, eolienne, bimini, etc...

Tel projet n'est envisageable que si l'on souhaite conserver longtemps son bateau!

23 août 2017
0

Les planchers seront fait en tt dernier car je vous parle pas de l'état du chantier...quasi terre battue! :non: :scie:

23 août 201716 juin 2020
1

Toutes vannes changées, deco revue sans perdre l'esprit Jouët d'origine!

1

La double vue, c'est quelques chose !
:alavotre:

23 août 201716 juin 2020
0

Le plus gros chantier restera l'osmose (4 ieme bateau pour ma part, je les achète avec)... Shirel n'ayant subi aucun traitement depuis sa sortie de chantier les dégâts étaient considérables avec u delaminage étendu. Fort heureusement le bateau est épais et sa conception, que j'ai pu comparer aux sun rise/shine, first 35 ou encore gib sea et autres d'époque, est relativement bien pensée! La façon dont par exemple est suspendu le safran, son boulonnage de quille, ou encore le diamètre de l'epontille prouvent que P. Briand avait bien cogité. Florence Arthaud avait dit à mes parents lorsqu'ils étaient allés l'essayer en 86 à Gruissan que c'était intelligemment fait et étudié pour naviguer! Je le confirme aujourd'hui et ce n'est pas parce que c'est le miens.
Je pourrais à ce jour vous citer des dizaines d'exemples.

23 août 2017
3

Sur la photo du safran vous pouvez voir couleur or du tissu aramide. Plus résistant il s'utilise dans les zones d'efforts importants. ..
Sa misé en oeuvre peux se faire à l epoxy ou au polyester.
Attention il y a bcp de choses qui se disent sur lepoxy et son utilisation. A utiliser avec réflexion et parcimonie sur nos bateaux polyester!

Pour la fourniture des résines, mât, roving, mastics je vous conseille de vous rapprocher du chantier naval le plus proche.
J'ai pour ma part le chantier Martinez pas loin, qui fabrique bateaux de pêches, bateaux océanographiques, plaisance commerciale etc. Mes échanges avec eux sont d'une aide précieuse et surtout leur prix sont ceux de gros!
Qui plus est ils ont toujours du respect pour ceux qui se lancent dans ce qu'ils font au quotidien en équipe! En général c'est fructueux! Si chantier sérieux bien entendu!

24 août 2017
0

chapeau...

24 août 2017
1

Bravo à toi pour le travail accompli!
Mais je me permettrais juste d'ajouter une chose à destination des jeunes qui voudraient entreprendre ce genre d'aventure, c'est qu'on peut très bien envisager une navigation hauturière sans aller aller aussi loin que toi dans la préparation, l'essentiel étant d'avoir d'avoir un bateau sain structurellement.
Si je dis ça, c'est en pensant à des jeunes désargentés qui pourraient , au vu de ta propre, expérience, penser que ce genre de projet est pour eux inaccessible.
Mais encore une fois, bravo! ;-)

24 août 2017
0

Entièrement d'accord. Ma façon de faire est personnelle et libre à chacun de préparer son bateau a sa sauce :pouce:
Relativisons, j'ai voulu allé loin dans cette rénovation, par passion et plaisir et je peux vous assurer que j'ai eu à bord des bons marins qui m'ont dit que le bateau aurait pu partir pour une transat sans un tel travail dessus. Il n'en reste pas moins qu'un projet se prépare et surtout il faut savoir où s'arrête nos souhaits! Si cela n'avait été que pour une transat sur 2 ans puis le revendre je n'aurais pas engagé tout ça! J'ai des centaines de projets avec ce bateau car nous nous sommes trouvés tout simplement :topla: cela ne deviendra pas une pièce de musée immobile mais un support pour plein d'initiatives et de projets...

Ma volonté ici est de communiquer un plaisir! Un plaisir qui certes nécessite de l'engagement et du sérieux mais qui étape par étape procure une grosse dose de satisfaction!

Volontairement j'insiste sur le côté "mérite" car nous sommes aujourd'hui dans un mode ou la culture du tout facile fausse la donne des valeurs anciennes ( mais toujours actuelles) de la mer et du monde qui l'accompagne. Le respect que j'ai pour cet univers là et l'humilité qui doit en découler se prouvent à mes yeux en ayant un bateau sérieux, bien préparé et sur lequel je pourrais compter car même si au final ce sont les éléments qui décident je veux, et ça ne tient qu'à moi, avoir mis toutes les chances de mon côté pour arriver à mes fins :-)

Nous verrons bien. D'ici la j'espère que ça nourrira des projets qu'on certains, des souhaits ou des envies et que le pas se franchira pour rentrer ainsi en réalisation! De projet à concrétisation...

Welcome to "refit land" :mdr:

24 août 2017
1

Felicitation a toi et tiens bon...clin d oeil a tout ceux qui renovent ...nous avons mis 9 mois pour aboutir il y a 5 ans aujourd hui ce n est que du bonheur et tout le monde adore le boat

24 août 2017
0

J'ai hâte de voir venir la grue qui l'amènera à la darse! Je vais le faire d'ailleurs en grande pompe avec tous les copains...ce bateau à vu beaucoup de monde passer à bord! Ça va être fort en émotion!

24 août 2017
0

Super boulot!
attention avec le tissus d'aramide, il adore l'absorption d'eau et perd ses propriétés.

24 août 2017
1

Merci!
Oui pour l'aramide. Il est disposé sur une strat rovimat 600mg déjà solide. Ce qui m'intéresse ce sont ses propriétés face aux impacts comparé au carbone qui lui est cassant au poinçonnement. L'ensemble sera mastique puis enduit epoxy.

Nous abandonnons l'idée de remplir le safran de résine. Le chantier à jugé à l'époque qu'il serait fait sur ossature inox et creux. Cela veux dire que tous les périphériques comme la mèche, la voûte qui le rend semi suspendu et non totalement suspendu, ont été pensés et réalisés dans cet contrainte la! Le remplir l'alourdirait et modifierait les contraintes...

25 août 2017
1

Re suite
Je suis d'accord sur le fait que nous sommes quelques "fous" dont l'exemple n'est pas obligatoirement la voie idéale...!
Mais je peux quand même témoigner que, justement, ceux qui se servent d'un bateau en faisant le minimum, laissent aux futurs propriétaires un GROS tas de choses à revoir (sans doute encore plus dans une optique trip au long cours).
La complexité d'un bateau fait qu'il est rarement possible de découvrir tout ça lors des quelques visites qui précédent l'achat et de la toute petite navigation de quelques heures qui va avec (par très beau temps en général).
Tant qu'aux "bateaux prêts à prendre la mer" (formule courante des petites annonces) j'en ai tellement vu qui naviguaient (même loin) dans des conditions d'entretien en dessous de tout (à tous points de vue) où dont les proprios se contentaient de choses quasi invraisemblables, que ce n'est qu'un argument de vente dont il faut se méfier.
Un bateau d'occasion est le prolongement de l'inconscient, des névroses, des rêves, etc.... du proprio (ou des proprios successifs), on nage dans un océan d'irrationalité (j'en fais parti of course)
Mais on aime ça....lol
Cordialement
Yves

28 août 2017
0

On dit que le mieux est l'ennemi du bien souvent. ..reste que pour ma part ça m'a toujours servi. La base de départ doit être bien née cependant. Il y a des choses rhedibitoires pour moi dans les conceptions mais si on trouve le bon cheval il faut clairement savoir le menager...et le menager ça veux dire "stop là j'arrête de m'en servir et je me retrousse les manches". Acheté en décembre 2012 (le 23 je m'en souviendrai tjrs :alavotre:), je me suis servi à fond de mon 10.80 sans le reposer. Des navs volontairement par très gros temps, des croisières jusqu'en Grèce notamment et puis des régates, ne parlons même pas des navs après le boulot ou à la journée bref ultra sollicité. En novembre dernier je me suis lancé dans le refit, il le fallait car RIEN de RIEN n'avait été fait dessus depuis sa sortie de chantier. Dans son jus quoi!

Comme tu dis Yves ne rien faire c'est laissé aux futurs proprios des travaux parfois lourds. J'ai toujours vendu mes bateaux en max 2 mois, au dessus de la côte et surtout avec bonheur et superbes relations avec les acheteurs! Je ne changerai pas!!! Même un vieux coucou si il est propre et suivi , ça part de suite! J'avoue que j'ai toujours parlé avec passion de mes bateaux :whaou: :langue2: :mdr: :mdr: :mdr:

Certains achètent ça comme une voiture ou un bien de conso...Perso je ne peux pas. ..

28 août 201716 juin 2020
0

Après une petite am version décompression sur le mini d'un copain retour au boulot

28 août 201716 juin 2020
0

Remise en place du safran dont les stratifications sont achevées. Les bagues ne sont pas à changer heureusement. ..je n'ai renouvelé que les joints toriques.
Graissage, remise en place du bras de mèche du pilote et reglages aux poil... le tour est "presque" joué.
Prochaine étape fabriquer les butées pour le pilote. Mesures prises demain direction l'atelier!

28 août 201716 juin 2020
0

La grosse Berta...2,3 tonnes! Ponçage des couches d'antifouling pour arriver au gelcoat et repartir sur une base epoxy. Le joint sera fait et recouvert. Je réaliserai un joint congés au mastic pour la finition de ce dernier.

L'intérêt d'une quille plastifiée se vérifie même 33 ans après!!! Elle reste en très bon état et ne suinte pas malgré le fait qu'elle soit en fonte (je crois).

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (20)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021