Mer Rouge

Bonjour,
Je recherche guides, cartes et infos pour retour TDM par la Mer Rouge. Merci pour vos bons tuyaux.
Mika

L'équipage
20 sept. 2005
20 sept. 2005
0

pour le retour mer rouge
du sud au nord

meilleurs periode qui fait arriver au printemps :
mars -avril. (si tu fais un tdm car je suppose que tu auras prist la mousson du nord est au nord de l'indien meilleirs periode janvier fevrier pour sri lanka djibouti.

tu attends un peu à djibouti par exemple.
tu vas tirer pas mal de bords.
passe à l'est de musha ensuite reste au milieu.
ne serre pas perim ni la porte el mandeb
En fait reste au milieu jusqu'à port soudan.
ne t'arrête pas au yemen. en ce moment.

mais tu ne nous a pas dit dans quel sens tu veux passer.
tout peut être bien différent ...
Dan

04 août 2021
0

Salut, je cherche des infos récentes et des infos pratiques pour un passage nord sud en direction de l’indien…es tu toujours dans le coup ?

Merci de ta réponse !

20 sept. 2005
0

Voici
un fil du passé qui en parle pas mal:
www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

Cela peut te donner quelques infos je pense (à updater biensur !) :-)

20 sept. 2005
0

Point de vue d'un vétéran

Je me suis tapé plusieurs fois la mer rouge.
Jamais ce ne fut pareil. A part l'extraordinaire densité de cargos,
porte-containers et autres paquebots.
La mer rouge est encore plus caractérielle que la Méditerranée, du fait
des effets de relief plus importants et des variations notables de
température entre le jour et la nuit dans les déserts avoisinants.
Autant d'éléments qui troublent les régimes synoptiques S-N en principe
dominants sauf en avril-mai.
Ceci dit, il y a des constantes:

  • En venant par le Sud, arriver à Djibouti ou à Aden, au plus tard
    à la mi-mai est une option.
    Après, en juin, juillet et août, les moussons de l'Indien peuvent
    être extrèmement violentes (force 7 en permanence, parfois 8/9
    et la mer qui va avec)
    Mais si on a esquivé la mousson juste à temps, c'est pour se prendre
    le khamsin qui souffle tout l'été sur une partie de la mer rouge,
    de façon désordonnée (effets de relief) et peut réduire énormément
    la visibilité (vent de sable et de poussière)

  • C'est pourquoi, je préfére arriver fin septembre ou courant octobre.
    On bénéficie alors de vents raisonnables pour traverser l'Indien
    au portant depuis les Seychelles ou au travers via les Maldives.
    Et la température est beaucoup plus supportable. Parce que se faire la
    mer rouge en été, avec 45° C et plus dans les calmasses, ce n'est pas
    vraiment la joie!
    Novembre et décembre sont aussi jouables même si le régime des vents
    est moins établi.

  • Il y a l'option plus tardive, de remonter la mer rouge au printemps.
    C'est faisable, mais il faut savoir qu'après des calmasses probables
    ou des vents de secteur N dans l'Indien de janvier à avril, on est alors
    assuré d'avoir des vents erratiques quasiment tout le temps de la porte
    des pleurs jusqu'à Suez.
    Et tirer des bords (même au largue) entre les cargos, ou pire au milieu
    des récifs côtiers ne me parait pas une idée enthousiasmante.

Autrement, pour descendre la mer rouge N-S, le mois le meilleur est mai.
Mais alors il ne faut pas s'attarder à Djibouti et filer dare dare vers
l'Est avant que la mousson n'ait pris son régime de croisière. Ou alors
attendre l'automne pour descendre vers Madagascar ou les Seychelles.
On trouve assez facilement du boulot à Djibouti. La dernière fois que
j'y étais, les mercenaires étaient bien cotés. ;-)

Partant de Suez le 30 avril, tu as 2 jours de tranquillité (les cargos
fêtent le travail eux aussi!) pour descendre le golfe dont l'étroitesse
jusqu'à ras shadouan est vraiment dangereuse eu égard au trafic, et les
nombreuses épaves de voiliers sur les bords témoignent du risque qu'il
y a à trop serrer la côte dans ce secteur... Même si le malheur des uns
peut faire le bonheur des autres, car on peut acheter à vil prix aux
pilleurs d'épaves toutes sortes d'éléments d'accastillage, voiles,
instruments, pièces de moteurs, etc...
Bien maîtriser l'anglais est indispensable.
Pratiquer un peu l'arabe est utile si on veut marchander.
Sinon, l'interprète gardera pour lui les rabais obtenus!

  • Autrement, je suis sans doute plus timoré que Dan car j'ai toujours soigneusement évité de passer au milieu de la mer rouge. Entre la noria des monstres d'acier vers la Méd ou en provenant, et les caboteurs, pêcheurs et ferries locaux ralliant l'Afrique à l'Asie et qui semblent ignorer tout des règles de navigation, c'est assez scabreux. Il s'agit là d'un choix personnel. Car, citant Henry de Monfreid, je dirai que "Si l'aventure c'est le risque, c'est aussi l'art d'éviter les risques inutiles."

J'ai toujours préféré passer près des côtes, ou entre la côte et le
récif barrière ou les îles là où c'est possible: Erythrée et Yemen par
exemple, ou Soudan de Souakin (la ville de corail, escale recommandée)
jusque très au N de Port Soudan.
La plupart du temps on est au moteur. Mais si on veut profiter des brises
thermiques et d'une relative fraîcheur, on peut le jour dormir
(ou plonger, ça vaut vraiment le coup) et naviguer la nuit à condition
évidemment de suivre de très près la nav'.
Je me suis quand même fichu de sacrées trouilles à ce jeu là, et si je
devais recommencer, je la jouerais pépère: Sauf dans les secteurs accores,
du côtier toute la journée, et du mouillage même en eau profonde
(jusqu'à 30 à 35 m) dès 18 h.
Un sondeur ne sert à rien, un GPS est utile(mais j'ai fait 2 fois cette
route à l'estime et aux étoiles) un radar est un plus pour les anxieux.
Le sonar serait parfait, mais faut-il acheter avant le sousmarin? ;-)

J'ignore ce que valent les cartes électroniques pour le secteur, par
contre pour les cartes papier je recommande celles de l'amirauté
britannique, récentes, détaillées, coloriées, aisément lisibles et
sans grosses erreurs. Sauf pour les phares, souvent en panne.
On ne peut pas en dire autant de celles du Shom dont certains relevés
bathymétriques, confiés à des matelots en chaloupes, remontent
à 150 ans... Et le corail a poussé depuis!

Derniers conseils: Avoir des dollars en petites coupures pour répondre
à la cupidité des petits fonctionnaires locaux, quelques bouteilles
de whisky achetées en free tax à Aden pour offrir aux autorités qui,
pour islamiques qu'elles soient ne crachent pas sur la bouteille, et
surtout avoir de quoi se défendre face à de mauvaises rencontres.

Si tu crains que de vraies armes ne te créent des problèmes avec
les uniformes, quelques cocktails molotov conservés au frais,
un pistolet à fusées type aviation ou une arbalète de précision peuvent
te sortir d'un mauvais pas.
Car la piraterie dans ces eaux n'est pas un mythe... Et la VHF n'est
pas la panacée comme certains croient. Appeler "allo maman bobo" ne
sert à rien si "maman" lancée à 20 knts ne peut se dérouter du fait
des hauts fonds.
Mais si tu es armé, il faut savoir contrôler tes nerfs et ne pas
massacrer un innocent pêcheur qui s'approche pour te vendre son poisson.
Il faut aussi, face à toi même, sans triche ni complexe, savoir si tu
seras assez couillu pour te servir de ton arsenal au cas où...
Sinon, menacer sans aller jusqu'au bout est un remède pire que le mal.
Alors, j'ajoute à la liste un peu de psychologie, et d'excellentes
jumelles pour voir de loin ce qui arrive...
Bon vent et bonne route!

20 sept. 200516 juin 2020
0

Comme

arbalète, pas d'hésitation l' "Exomax". de chez "Excalibur" d'une force de 225 lbs avec une capacité de vitesse de flèche excédant 355 pds/s,

Le must... :-)

pfffzzzz

20 sept. 2005
0

La kalash c'est bien, mais

Le molotov, en combat rapproché (abordage) c'est pas mal non plus. Et quand le bateau des pirates brûle, les problèmes sont réglés!

En plus, c'est facile à faire avec des produits courants qui n'éveilleront pas l'attention des flics. Mais je n'ai pas le droit de donner la recette pour ceux qui l'ignorent. Cela pourrait tomber en de mauvaises mains. :-(

20 sept. 200516 juin 2020
0

Ne vous inquiétez pas

pour la porté, de ce jouet, apprenez, d'abord à vous en servir et puis, à chacun de voir ce qu'il est capable de faire avec sa conscience

Heu, vous armez vos traits avec ce que vous voulez, à charge creuse, de type incendiaire, fumigène, en grappes, munitions-cargo, etc...

Bref, les limites des possibilités sont assez floues

pfffzzzz

20 sept. 2005
0

tel est la question
Arme ou pas arme , c'est un grand débat et les 2 peuvent etre aussi dangereux pour soi meme...Comme le dit si bien christian la meilleur des armes, c'est la psychologie et le self control, armé ou pas armé.
Mais quite à être armé, autant le faire avec du vrai, pas des flechettes dont la portée fera rigoler le 1er AK venu.
d'ailleurs les AK c'est fiable ,précis ,pas cher et on trouve des mecs pour l'entretenir partout.
Entretien tres important car l'arbalete ou la kalach ne sont plus d'une grande utilité apres 6 mois de stockage sans précautions au fond d'un coffre.

20 sept. 2005
0

j'ai été mal compris
Le probleme c'est la portée si on décide d'être armé il faut tirer avant l'ennemi , apres c'est trop tard, donc la portée est primordial.
Avec des molotovs le temps que tu te cale dans le cockpit pour avoir une bonne position de lancer , tu armes et tu tires , environ 1.5sec , le gars en face, ça fait 20minutes qu'il est pret à ouvrir le feu sur le cockpit.
Il a sans probléme le temps de vider la moitié de son chargeur.....
Maintenant si il est armé avec une vieille pétoire et qu'il tremble de stress , tu files ton gps, ta vhf et 500$ et tout le monde est content.

Perso je prefere pas avoir d'arme ,trop compliqué à gérer quitte à se priver de certaine partie du monde.

20 sept. 2005
0

l'image
est adéquat :-)

20 sept. 2005
0

Plus souvent de près que de loin

Pour les voiliers, beaucoup d'attaques en mer rouge ont lieu dans des
mouillages isolés à partir de zarougs en bois. Tant que tu navigues,
il est rare de te faire aborder. Dans ce cas, si tu sais t'en servir,
une arme à portée moyenne peut dissuader celui qui te course.

Mais la tactique la plus fréquente est une approche dans la pénombre,
ou de très bon matin quand ils pensent que tu dors encore,
pour s'amarrer bord à bord, et te dépouiller à l'intimidation.

Quand on voit venir, il est judicieux de commencer par faire tourner
le moteur et de remonter l'ancre à pic, ou même entre 2 eaux si c'est
possible. On te croira toujours croché alors que tu seras manoeuvrant.
Si tu en as le temps, et si le coin le permet, faire semblant d'aller
mouiller ailleurs permet de voir si le "suspect" change ou non de cap.

Autrement, on est vraiment sûr des mauvaises intentions du visiteur
qu'au dernier moment car ses armes sont presque toujours cachées.
Ce n'est que lorsqu'il n'est plus qu'à quelques mètres et ne laisse
plus de doute sur son intention de s'accrocher bord à bord, qu'il faut
réagir. Mais alors vite! Et dégager rapidos.

Dans cette optique là, une machine infernale peut être d'une redoutable
efficacité. Ce qui n'exclut pas d'autres possibilités...

Par exemple, je connais un gus qui s'est servi de son 12 m acier pour
éperonner son agresseur et l'envoyer par le fond. Les requins se sont
chargés des autres formalités. ;-)

20 sept. 2005
0

je te conseille
le divin site de jimmu Cornelle pour plus d'info sur les pirateries et son merveilleux livre "LA BIBLE" routes de grandes croisières pour préparer une naviguation precise.
Dan

20 sept. 2005
0

salut
j aı tout le matos pour la mer rougge...guıde et cartes...contacte moi perso si ca t ınteresse...je peux le ramener a parıs
ca sera payant prıx doux

21 sept. 2005
0

dernieres nouvelles de france diplomatie
qui confirme qu'à l'heure actuelle en tous cas il faut naviguer au centre
Navigation côtière :
Il est impératif pour les plaisanciers d'éviter les routes maritimes qui longent les côtes somaliennes. Le littoral yéménite sur l'océan Indien est déconseillé, notamment entre Aden et Mukalla, une très sensible recrudescence des actes de piraterie y étant constatée. Enfin, sur la mer Rouge, il est conseillé de ne pas s'éloigner des routes empruntées par les navires marchands.

www.france.diplomatie.fr[...]che.asp
bien à toi
Dan

21 sept. 2005
0

Balaizes, les navigateurs de bureau!

La Somalie n'est pas riveraine de la mer rouge.
Connaissent même pas la géographie, ces fonctionnaires! ;-)
A part ça, ceux qui veulent faire du slalom entre les tankers, personne
ne les en empêche...

La bonne question serait quand même de demander aux "diplomates" s'ils
ont réellement fait la route à bord d'un voilier?
Non, ce serait trop cruel!
Ils pourraient s'étrangler entre un petit four et un toast au caviar! :-)

21 sept. 2005
0

L'option la plus sûre :-))

Aujourd'hui, dans nos pays d'Europe, le politiquement correct a
produit des générations qui n'osent même plus imaginer se défendre!

C'est pourquoi, après mure réflexion, je dirai que le mieux pour la mer
rouge, ce n'est pas de passer au bord, au milieu, ou au travers (!)
mais de ne pas y aller.
Tout simplement.

Et tant qu'ils y sont d'éviter tous les endroits où ça craint!

Les mouillages exotiques seront moins encombrés... ;-)

21 sept. 200516 juin 2020
0

Y sont

fous, tirer en l'air... au prix des munitions... :-(

pfffzzzz

21 sept. 200516 juin 2020
0

Vous poussez

un peu très cher quoi que vous n'ayez pas tort, mais c'est un peu comme dire que la France n'est pas riverain de la mer du Nord...

Cela dit, j'avoue être plutôt du style à envoyer une bordée de boulets ramés en guise de bienvenue à un navire qui me semble... bizarre Vous poussez

Enfin cela n'est qu'une question de contact humain Chacun est libre de son concept de l'hospitalité... :-)

pfffzzzz

21 sept. 200516 juin 2020
0

J'aime,

que non, j'adore votre dernière phrase...

Juste un petit dicton "Chien qui relève la queue, méprise son ennemi, tigre qui la baisse va le dévorer."

pfffzzzz

21 sept. 2005
0

Christian ?
As tu rencontré ce couple(j'ai oublié leur nom, mais leur boat a fini au sec aux Chagos), qui avait installé un FM sur le pont, pour traverser la mer rouge. Chaque fois qu'un bateau s'approchait, ils tiraient une petite rafale en l'air, juste pour prevenir ;-)

21 sept. 2005
0

Info,
Cet été au mouillage en Sicile, nous avons fait connaissance de Ted Bowan sur Foxtrot, un navigateur australien bien sympathique, qui était parti d'Australie quelques années plus tôt, pour venir se ballader en Mediterranée (comme quoi, on n'a pas les mêmes critères en fonction de l'hemisphère d'où on vient !).

Il était passé très au milieu en une traite et sans allumer ses feux la nuit. Il n'était pas armé. Il n'a eu aucun problème, en fait il n'a croisé personne étant susceptible de lui causer des problèmes.
Malgrès qu'il connaissait quelques bateaux, il a refusé de passer en convoi, parce qu'il a un bateau plutôt rapide, que ce n'est pas facile d'attendre les plus lents, et que si l'écart se creuse le temps d'intervention devient trop long pour être efficace. De plus, il avouait à demi mot que s'il avait imaginé des solutions pour se défendre (ou plutôt négocier), il se serait senti bien incapable de passer à l'attaque.

Ceci n'a pas valeur de vérité universelle, mais plutôt d'un témoignage à croiser avec d'autres pour se forger une opinion.

J'ai gardé le mail de Ted, contacte moi par ma fiche si tu voulais son adresse pour en discuter plus avec lui.

NB: je trouve que si les navigateurs qui passent dans ce coin adoptent des solutions et des routes differentes, ce peut être un moyen pour dérouter un peu les pirates, qui auraient beau jeu d'attendre au bon endroit si tout le monde prenait la même route.
Mais c'est une appréciation personnelle sur un coin où je ne suis jamais allé.

21 sept. 2005
0

piraterie 2004 en mer rouge
voir photo

21 sept. 2005
0

pas marché
alors voir :
www.icc-ccs.org[...]004.php
Dan

21 sept. 2005
0

Il faut savoir .....
que bien sur dans le monde coexistent (tant bien que mal) differentes cultures, et que vers l'Indonésie, un pirate ne se cache pas de son activité, bien au contraire, et qu'il est considéré dans son village comme un héros puisque tout le village profite de ses largesses. C'est son métier, quoi !

Ce sont donc de vrais pirates professionnels.

Nous on a plus affaire à des pirates amateurs, et nos pirates à nous peuvent armés avec des armes ...... ou peuvent être administrativement armés: exemple un fonctionnaire de je ne sais quelle administration dans un pays quelquonque qui a décidé de te chercher des poux jusqu'à ce que tu laches de l'argent, car il a bien compris que ton bateau a de la valeur !

Donc il ne faut pas prendre les statistiques à l'état brut: certains actes ne nous concerne pas, alors que d'autres n'y sont pas consignés .....

21 sept. 2005
0

C'est impressionnant !
Weekly Piracy Report
13-19 September 2005

The following is a summary of the daily reports broadcast by the IMB's Piracy Reporting Centre to ships in Atlantic, Indian and Pacific Ocean Regions on the SafetyNET service of Inmarsat-C from 13 to 19 September 2005.

ALERT

Somalia – East and NE coast
Twenty one incidents have been reported since 15.03.05. Heavily armed pirates are now attacking ships further away from the coast. A recent incident took place 120 nm off the eastern coast. Ships are advised to keep as far away as possible from the Somali coast.

Suspicious crafts
None reported during the week.

Recently reported incidents

17.09.2005 at 2210 LT at Cochin oil terminal, India.
Eight robbers boarded a tanker at berth during cargo operations and escaped with ship's stores.

16.09.2005 at 1220 LT in position 05:10N - 004:03W, anchored off Abidjan, Ivory Coast.
Three robbers armed with knives and a steel bar boarded a chemical tanker via anchor chain. D/O raised alarm; crew mustered and secured access doors. Robbers escaped empty handed in small boats at 1245 LT. Port control informed. Master heaved up anchor and proceeded south to drift.

14.09.2005 at 1400 LT at Jakarta breakwater entrance, Indonesia.
Seven armed robbers boarded a bulk carrier entering port. Alert crew raised alarm and robbers escaped empty handed.

14.09.2005 at 0415 LT at Tanjung Priok tanker anchorage, Jakarta, Indonesia.
Four armed robbers boarded a product tanker. They broke into E/R and threatened crewmembers with a pistol. They stole engine spares and escaped. Port control informed.

13.09.2005 at 2140 UTC at Chennai outer anchorage, India.
Four robbers boarded a general cargo ship via poop deck. Crew spotted them and raised alarm. Robbers escaped in speedboat empty handed. Authorities informed and marine police arrived for investigation.

13.09.2005 at 0200 LT at Mahajunga port, Madagascar.
Eight robbers boarded a tanker at berth. They broke open bosun store and stole ship's stores and escaped in a boat.

Piracy prone areas and warnings

S E Asia and the Indian Sub Continent

Bangladesh : Chittagong at berth and anchorage.
India : Chennai , Kandla
Indonesia : Anambas/Natuna Island, Balikpapan, Belawan, Dumai, Gaspar/Bar/Leplia Str, Jakarta (Tg.Priok), Pulau Laut, Vicinity of Bintan Island
Malacca straits : avoid anchoring along the Indonesian coast of the straits. Coast near Aceh is particularly risky for hijackings.
Singapore Straits
Africa and Red Sea

Gulf of Aden / Southern Red Sea
Somalian waters - eastern and northeastern coasts have been high-risk areas for hijackings. Whilst there have been no recent incidents, ships not making scheduled calls to ports in these areas should stay away from the coast.
West Africa : Abidjan , Conakry , Dakar , Douala , Freetown, Lagos , Tema, Warri
South and Central America and the Caribbean waters

Brazil – Rio Grande
Haiti – Port au Prince
Dominican republic - Rio Haina
Jamaica - Kingston
Peru – Callao

Apparamment c'est la marine marchande qui se fait attaquer... Déjà de bosser c'est deeply uncool, mais en plus c'est achement dangereux
:-(

21 sept. 2005
0

cote mer rouge
Pour avoir navigue 12 ans le long des cotes d'Arabie seoudite je peut affirmer que je n'ai jamais entendu parler de piraterie (en Ksa)
Le seul probleme etant l'absence de carte detaille de la cote ou les recifs poussent vite.

Passer les iles Faraysan au nord yemen,la cote est sure si on ne doit pas s'arreter ce qui permet d'eviter la route des cargos.
La 2eme barre de recif est a environ 30 MN de la cote (variable) et elle est bien indiquee sur les cartes.
Faire attention a l'aproche du port de Jeddah et de Yambo fort trafic de cargo .
Surtout ne pas essayer d'aprocher les cotes en dehors des chenaux prevus...intervention presque immediate des gardes cotes et une masse d'emmerdes, mieux vaut encore les pirates.

Il est possible de s'arreter (ravitaillement) a Jeddah a condition de ne pas sortir du port, bien signaler ses intentions par VHF.
Ne pas essayer ailleur sauf cas d'urgence.

:-)
Ces infos datent de 1992 peut etre que ca a change mais j'en doute.

21 sept. 2005
0

sur
que depuis 1992 , les conditions de vie dans la corne de somalie et le moyen-orient se sont améliorés ;-)

21 sept. 2005
0

thread de...vieux pirates
on ne changera pas le monde...on peut essayer avec un bon riot gun ou des fleurs...m enfin y a des risques...restez a la maison c est plus sur et y a des glacons au frige

22 sept. 2005
0

On peut essayer
La bouteille ou + de viski mais vu la tendance a l'integrisme je prefererai la kalash... ;-)

22 sept. 2005
0

Faut quand même relativiser...

Tous les ans, il y a des plaisanciers qui se font arnaquer en Italie,
dévaliser en Espagne, dépouiller en Grèce, agresser aux Antilles...

Bon an mal an, il n'y a pas plus de navigateurs assassinés en mer
rouge que dans les Caraïbes ou en Amérique du Sud.

Amha, il est même moins risqué de passer la nuit en mouillage forain
près d'une côte sauvage de l'Erythrée ou du Soudan que de prendre
le RER à certaines heures et surtout sur certaines lignes.

22 sept. 2005
0

tiens je relance
ayant laisse mon bateau 6 mois a port soudan en 2001...c est comme le detroit de malacca plutot le club med pour les voiliers...au contraire l arrivee sud de la mer rouge est truffe de bandidos simpaticos pas toujours. prise d otage. coup de feu et plus...comme certains coins de l indonesie...des philippines..nigeria...dakar meme...les antilles l amerique du sud...en fait la mer rouge nord et le detroit de malacca sont les endroits les plus surs du monde en dehors de l europe
cheers

22 sept. 2005
0

entierement d'accord
mais pas dans le sud
C'est vrai egalement que c'est moins dangereux que la place de la concorde.

Mais la question est posée...
avec un ou une enfant de 10 ans. c'est moins facile de prendre la décision que si nous étions seuls Non ?
des pirates, des voleurs, des tartampions, des etc... j'en ai rencontré mais j'étais seul...
pas pareil... En tous cas c'est ainsi que je le ressent à l'heure actuelle. C'est humain.
Dan

24 sept. 2005
0

Mer Rouge : remerciements
Merci à tous pour vos interventions nourries.
Un témoignage sur le déroulement du parcours qui aura lieu en juin 2006 dans ces eaux sera publié ici.

Cordialement

Mika
www.trisbal.org[...]

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (127)

Coque de bateau

novembre 2021