Meilleur voilier entre 8 et 9 m habitable [pour 8000€ ]

Bonjour à tous, je viens vers vous pour connaitre selon vous :

Le "meilleur" voilier habitable entre 8 et et 9 m.
Budget maxi 8000 euros (donc dans les années 70/80).
ALOA 27?
FIRST
TRIDENT 80?
AQUILA?
ECUME
BILOUP
Sur les photos d'annonces pas évident de se rendre compte et pour les visites cela est compliqué soit trop loin soit un poil trop cher.
Bref je recherche avant tout de place donc H sous barrot minimum 1m80 Pour 2 personnes.
Qualités marine : pas typé régate, mais remontant assez bien au prés, pas trop giteur ect.. GTE serait bien .
Un bateau pas excellent sur telle ou telle allure mais moyen en tout !

Merci

L'équipage
18 oct. 2018
18 oct. 2018
0

Bonjour. Il manque le Macwester 27 dans votre liste mais c'est vrai un poil plus cher. Venez le voir, c'est gratuit.

18 oct. 2018
0

Nossi, libre à toi de le mettre à un prix ou il va partir .... :-) et de faire une annonce qui donne envie. Tes photos sont vraiment pas top.

18 oct. 2018
4

les photos tu les aurais bien faites ça t'aurais pas couté un cent de plus....

Je t'ai dit mets de belles photos et non pas '' mets plus de photos'' :-)

18 oct. 2018
1

l idee est qd même de tout mettre de ton côté

18 oct. 2018
1

cowboy bebop, mes photos sont ce qu'elles sont. Le jour ou l'on pourra en mettre plus sans débourser plus, je le ferai quant à l'annonce qui donne envie, c'est subjectif, les intéressés regardent en premier lieu le prix sans même avoir une idée précise de ce qu'ils compte en faire, le sacré programme.
Quand je l'ai acheté, je savais déjà ce qu'il me permettrai de faire sans parler de sa robustesse de construction.
Il me donne satisfaction mais, c'est un problème disons de santé qui me commande de m'en séparer à regret mais, pas question de le brader sous prétexte que c'est la loi du marché actuel.

18 oct. 2018
1

Mon appareil fait ce qu'il peu surtout depuis un choc très violent et, si je dois en plus astiquer le bateau pour que çà brille, faut pas y compter, il est comme il est dans son jus et encore, je n'habite pas dessus sinon, ce serai plus "foutoir".
Je ne suis pas photographe .

18 oct. 2018
0

t'es où ?
En Manche-Atlantique, on trouve des Sail 902 et Scotch dans tes prix.
Les deux bateaux répondent à ton cahier des charges, en plus d'être bien construits.

1

Poker ? Largement dans tes prix.

18 oct. 2018
2

il manque aussi l' Albin Vega 27 !

18 oct. 2018
0

Oui, un Américain a fait le passage du Nord Ouest en Albin Vega 27!

19 oct. 2018
1

Et Bombard une transat sur un gonflable...

18 oct. 2018
3

Bonjour,
Le Gibsea 28 correspond à ton programme , et certainement le plus logeable de ta liste.

19 oct. 2018
0

Je confirme et peut-être même un GS 84 avec un moteur à revoir ou des voiles fatiguées pourrait tomber dans ces prix...

23 oct. 2018
0

Les gibsea 84 tournent vers 13/14k effectivement. Sans moteur ça doit pouvoir tomber à 8k mais le budget global reviendra au prix initial qui a l'air hors budget. Après s'il peut faire un effort c'est un bon bateau très logeable, j'en suis très satisfait

23 oct. 201823 oct. 2018
18 oct. 2018
1

Puis aussi le Dufour 2800

18 oct. 2018
0

Le Trident 80 !
Seulement 8m, mais ça marche fort!
Attention aux excès de vitesse.... :heu:

18 oct. 201816 juin 2020
1

J'ai eu un Trident durant 5 ans, c'est une mobylette...marche bien à toutes les allures, mais roule au portant. Ne mouille pas du tout malgré le roof très bas, on peut réduire très tard, il est volumineux, notamment la cabine avant, grâce au frégatage. Gréement simple, bateau facile à régler. Il gîte vite mais peu. Attention aux cadènes, le pont en sandwich peut avoir souffert d'infiltrations à cet endroit, mais chez moi ça n'avait pas bougé (je l'ai vendu en 2012). 1,80m de HSB. Question finition, on voit d tout, vu l'âge du bateau, mais également du fait qu'il était livrable en "kit". Je crois que tout est dit pour ce bateau, C'est un canote que je conseille vivement.

18 oct. 2018
0

l'écume est une valeur sure, ceux construits aprés 75 et les roof long
sont un peu plus légers car mieux échantillonnés dixit Finot

et son grand frère, l'Aloa 29, le premier à avoir une couchette double arrière, dont plusieurs occasions sont dans ton budget

18 oct. 2018
0

couchette double, c'est ambitieux...

18 oct. 2018
1

Je dirais plus grand cercueil avec fenestrou

18 oct. 2018
1

j'ai écris couchette double, pas cabine et vous n'avez jamais été amoureux ?

18 oct. 2018
0

Shipman 28 . Excellent petit bateau .

18 oct. 201818 oct. 2018
0

Ok ok , oui le gibsea 28 semble bien en interieur je parle. On peux enlever la cloison du milieu sans que ça affaiblisse le pont?

L'aloa 29 oui aussi j'ai eu un 23 qui remontait bien vent. Le 29 est semblable?

Dufour 2800 ou Dufour 28 c'est juste? Insubmersible?

Le Trident je trouve ça ligne juste superbe mais il faut que j'en vois un concernant la priorité à la logeabilité

Sinon il y aurait les biquilles anglais mais pas trop mon budget . Si?

Michel

18 oct. 2018
0

Bonsoir. Mon biquille est bien anglais et pour l'anecdote, une amie anglaise n'a pas trouvé mieux dans son pays niveau HSB. et pourtant même bateau, comprenne qui pourra. Elle mesure 1,80 m.

18 oct. 2018
0

Et le flot 18 ?

18 oct. 2018
0
  • super arlequin, un bon canot qui marche bien
18 oct. 2018
1

Bonsoir à tous.

Trident 80, tout à fait d'accord avec ce qui a été dit et même plus. F6/7 dans le mistral, flemme de prendre des ris, mis sous foc seul, il remontait. Vie à bord agréable, sauf wc à côté cabine avant, et pas de douche. Sinon, le bateau à tout faire et fait tout bien et pardonne les bêtises.

Bonne chance pour choisir votre monture et compagnon.

18 oct. 2018
2

Bonsoir,

Le First 30 assurément :pouce:
(et je n'ai plus d'actions, le mien est vendu)

Quelque uns à moins de 8 K€ : association-first30.org[...]ix.html

Manu

18 oct. 2018
1

scotch, brin de folie, first 30, aloa 29, attalia, tous ces canots correspondent a ta recherche. à vérifier mais un pote m'a parlé d'un scotch avec moteur récent à vendre dans les 5000-6000 au légué.

02 nov. 2018
0

Un Attalia à ce prix ça doit pas être joli à voir.

18 oct. 2018
0

Vous oubliez tous le challenger Bravo ou super bravo des années 80. Très logeable. Génial dans les vagues. facile à barrer. 80 cm de tiran d'eau (quille relevée), 1, 70 quille baissée. Bien construit. Peut être équipé de béquille. Peut être un au dessus de 8000 euros.

19 oct. 2018
0

Il me semble que l'écume de mer et le challenger Bravo entre autres ont une HSB de 1m70 environ, donc peut-être pas l'idéal dans sa recherche . Après chacun s'adapte à sa façon, c'est pas non plus impossible d'y vivre , même s'il faut être souvent assis à l'intérieur, pour ceux qui mesurent 1m75 et plus

19 oct. 2018
0

un kelt 8 est trop petit? www.leboncoin.fr[...]12.htm/

19 oct. 2018
0

Oui un peu et Ajaccio c'est pas tout près .. Bonne vente

19 oct. 2018
0

1,76 pour le 30 standard 1,80:pour le 30 s

19 oct. 2018
0

il y a aussi celui qui est à Saint Brieuc. visible au sec et dans les mêmes prix sur LBC. je ne cite pas celui à vendre à Nouméa, trop cher :)

ceci étant, belle HSB, tirant d'eau dans les 1,30...
les bateaux rapides des années 70-80 ont généralement plus de tirant d'eau que ça pour ces tailles de 8 à 9 mètres en version GTE.

19 oct. 2018
0

J ai vu un beau Karaté ds les bonnes affaire a 6500 e je crois!!!
Bon on depasse les 9m là.
Bonjour.

19 oct. 2018
0

Oui, il a été repéré dans le fil « les bonnes affaires ». Il a un moteur neuf (a ce prix là !?) par contre j ai émis des doutes sur la « rénovation »

19 oct. 2018
0

A tribal émis des doutes ? Vous l,avez vu ?

19 oct. 2018
1

Je me pose des questions sur la suppression des cloisons. Le karaté a une construction légère et le cloisonnement intérieur est indispensable sauf à le remplacer par qq chose....

19 oct. 2018
0

Un NORD 80 peut être ?

19 oct. 2018
0

Bonjour.
L'écume de mer ... EVIDEMMENT !!!
Salut bien

19 oct. 2018
0

L'écume est super, mais ça devient vraiment petit, certainement si notre ami a déjà des réserves sur l'habitabilité du Trident...

19 oct. 2018
2

Le Trident c'est grand. Pour deux!
:tesur:

19 oct. 2018
1

Le folie douce aussi

19 oct. 2018
0

Bonsoir à tous le jeanneau poker dînette . Très confort et bonne hsb . Je mesure 1,86

19 oct. 2018
0

Merci pour vos réponses

Le Trident est pas mal j'avoue j'aime beaucoup sa ligne !

Le Dufour 28 me semble bien aussi

Le First 30 est bien aussi

L Aloa 29 bien !

Le Fantasia existe en 'GTE"?

Ecume non kelt non

Nord 80 pas mal mais pas d'annonce dans mon budget

Karaté j'aime moins

Je cherche un quillard plutôt "gte" dans les 1,30 m avec moteur inbord 12 cv minimum enrouleur de genois

Et bien sur le plus habitable avec une HSB de 1,80 minimum

Il y a les bateaux anglais qui me semble pas mal .

Michel

19 oct. 2018
0

oups! Manque étap 28 insubmersible donc pas de Bip...et très marin

19 oct. 2018
2

"gte dans les 1,30 m"

Euh,... Comment dire :heu:

19 oct. 2018
0

Tu peux regarder le Kelt 8M également.
Et si jamais tu peux rajouter du budget, regarde le First 28. Tu en trouveras vers 12000 euros...

19 oct. 2018
0

Le problème dans vos critères c'est la HSB 1.8m au centre de la cabine c'est trouvable mais le reste du bateau pour un 8m...a part une caravane au fardage énorme..

19 oct. 201819 oct. 2018
0

Pour affiner, mon Trident 80 était un PTE (1,45m), aux perfs vraiment très similaires au GTE (1,60m). Et pour être clair, je suis habituellement le premier à défendre le choix d'un GTE d'une manière générale. Enfin, et de manière très subjective, je trouve que c'est un bateau qui garde une allure un peu moderne (tout est relatif), par rapport à des bateaux genre Dufour 2800, Poker et Folie Douce (c'est un avis très personnel, je ne me prononce pas sur les qualités de ces bateaux que je ne connais pas personnellement). Ce qui est sympa, c'est qu'il marche bien dans le tout petit temps et pardonne vraiment quand ça cogne (je n'ai jamais mis les pieds de chandeliers à la flotte, et j'ai tendance à réduire tard). Je mesure 1,94 et je passais mes vacances à bord, sans capote, je me tenais courbé sous le capot de descente, et la plupart du temps quand je suis debout à bord, encore aujourd'hui sur mon Gib'Sea 302 qui a également une HSB de 1,80m, je suis "assis" sur le bord du bloc cuisine ou table à cartes

20 oct. 2018
1

Il faudrait trouver un Trident neuf! :pouce:
Ou sont passés les moules? :heu:
Ils étaient fabriqués à Domazan...pas loin de chez moi...si j'avais su? mais en ce temps là...je faisais du 470... :mdr:

22 oct. 2018
0

Suis allé me balader sur les pontons de St Malo avant que ça devienne chaud pour se garer
Pas vu de Trident
Fantasia oui , kelt 8m . Et des 2 Arpeges et bien pas mal de place à l’intérieur ! vu aussi un Chablis pas mal et un challenger assez grand 9m ? je ne sais pas quel modèle de Challenger
Pas vu de Trident sniff mais vu aussi des Aquila pas mal aussi mais plus de place dans l'Arpege.

22 oct. 201822 oct. 2018
0

Patiente. Un Trident en bon état, coque nickel, gréement dormant, courant, voiles et bon moteur...ca m'étonnerai que tu trouves à 8000 euros...
ce budget c'est le prix du moteur, arbre hélice etc...
Y'a pas de secret...quand je vois tout ce que j'ai refait sur le mien, je dépasse largement ce budget...
Quand à rêver, trouver une coque neuve etc....il faut multiplier par 4.
A ce prix on trouve un bateau un peu plus grand, mais pas plus solide, et parfois moins rapide, souvent plus physique...
tout cela est à prendre en compte... Bon choix! :tesur:

23 oct. 2018
0

c'est le marché qui décide, aujourd'hui un TRIDENT à 8000€ ne va pas,se vendre quelque soit son état...

22 oct. 2018
1

Je connais un trident à vendre en baie de Morlaix, pas neuf mais bien entretenu et dans tes prix. Si tu es intéressé on se contact en mp pour les coordonnées du propriétaire.

Et un à 5000 a Loctudy ici www.leboncoin.fr[...]83.htm/

23 oct. 2018
1

First 30 bateau exceptionnel dans sa taille, nombreux on fait le grand tour, plus petit le Trident est un très bon bateau

23 oct. 2018
2

Avec un HB, bof !!

23 oct. 201823 oct. 2018
0

+1. le moteur In-bord, procure un confort d'utilisation incomparable au prix d'un investissement beaucoup plus important et d'une maintenance moins facile.
Mais rentrer ou sortir avec de la houle et un Hors bord qui déjauge...
Dans ce cas, c'est le moteur qui fait la différence de prix.... :heu:
et le Trident fait 2.5 T...

23 oct. 2018
1

Sans mettre en doute, vu sa réputation....le First 30 est un peu plus physique...et le mètre de plus moins facile a sortir-entrer pour de courtes sorties. C'est tout au moins, ce qui ressort de mes conversations avec un copain qui a un 12m.....il regrette souvent son Challenger de 7,80 qui lui permettait de faire une balade le long de la cote pour une matinée ou AM! Depuis, il ne sort plus beaucoup....il vas au bateau, et passe son temps a faire de l'entretien....
Il seras bientôt en vente!
A son corps défendant....le temps a passé aussi....
L'autre jour, un voisin de ponton, passe devant et regardait le Trident....il me dit: il est vieux, mais il est "beau ce bateau" qu'est-ce que c'est ? Je lui réponds....il me dit j'avais un Jouet 24!
Réponse...normal. c'est le même architecte....
Mais je ne ferai pas une publicité excessive pour un chantier qui a fermé depuis bien longtemps....

23 oct. 2018
1

"une asso dynamique , de nombreuses références de tour de monde sans soucis"

Cela ne changera rien au fait qu'il faut hisser ses voiles et sortir du port pour faire une ballade à la journée.

Une "réputation" une "référence" ou une "célébrité" n'apporte rien, au quotidien, pour le plaisancier qui veut faire de la voile.

23 oct. 2018
1

J'adore le Trident, et je le conseille, mais à prix net, vétusté et équipement égal, je choisis le First 30...

23 oct. 2018
0

Dur à la barre? Tu compares à quoi? réglé comment? avec des voiles dans quel état? un gréement dormant correctement réglé? La toile du temps? Mal construit: tu nous expliques? Cela m'intéresse car le point de vue jeté sans approfondir, perso je trouve cela léger, connaissant bien ce bateau (il y a certainement plein d'autres bons bateaux, mais j'appuie celui que je connais très bien).

23 oct. 2018
0

Je pense que le Trident "que t'as navigué" était peu ou pas entretenu et avait de solides problèmes indépendants des qualités/défauts globaux/habituels de ce modèle. Prétendre que le bateau est dur à la barre alors que tout est en ordre "mais que le skeg n'est pas dans l'axe", cela me laisse sans voix.

08 nov. 2018
0

Le trident dur à la barre ! je dirais exactement le contraire, pour avoir navigué quelques années sur ce super bateau, la barre est très douce, quelle que soit l'allure et la houle. Bateau capable de rester équilibré sous voiles au près sans toucher à la barre et sans pilote. Bateau très rassurant dans la brise.

23 oct. 2018
1

le Trident est un super bateau mais pourquoi se refuser au même prix un First 30, presque une tonne de plus, ça se sent à la mer et presque un mètre de plus

23 oct. 2018
0

quel est le rapport entre un 12 mètres et un de 8 et un de 9
sortir un Trident ou un First 30 c'est la même chose à peu de choses prés

sauf qu'une asso dynamique , de nombreuses références de tour de monde sans soucis, d'une construction de grand qualité sans points faibles etc

23 oct. 2018
1

?? oui un voilier fonctionne mieux quand on hisse les voiles qu'il fasse 8, 9 ou 12 mètres de long

23 oct. 2018
1

Soyons précis:le mètre de plus du First 30, c'est un mètre de 80cm...Il faut donc sérieusement relativiser la difficulté supplémentaire due au "mètre" en plus, je pense qu'à ce niveau c'est kif kif. mais je le répète, à niveau et prix égal, je le préférerais certainement au Trident

24 oct. 2018
0

Sur mon ponton, j'ai observer un retraité sortir quotidiennement avec son first 30.
10 ans plus tard, il a changé de monture pour un 32 pieds !!!!!!
J'ai également un 30 pieds de 5 tonnes, quille longue, en ordre de marche. Pendant des années je n'ai pas pû sortir seul. Cet été j'ai changé de moteur et mis une tripale. Depuis je sors seul jusqu'à 20/25 nds.

23 oct. 2018
1

quelle éloge pour le trident et bien pour moi ces un bateau mal construit dure a la barre pas agréable au mouillage , je suis pas fane du 30 mes je le préférait au trident comme quoi les gouts et les couleurs .

23 oct. 2018
0

sur le trident que j ai navigué , voile neuve gréement dormant réglé avec un voilier , donc aucun souci a ce niveau pour ce qui est du mal construit pont et sont contre moulage pas solidaire, des fissures a outrance sur le pont et a l intérieur , emplacement de cadène désastreux (structure composites ) un bateau rouleur comme je ces quoi au mouillage , le skeg pas dans l alignement du safran et même pas mis correctement dans l axe du bateau . j ai refait un safran pour un trident qui avait exactement cette dureté a la barre maintenant il n ont plus de souci .

23 oct. 2018
1

Entre un first 30 et un 12m, il y a de la marge. Si il est vrai que passé 11m on sort rarement pour"faire un petit tour". C'est tout à fait possible avec un 30 pieds.

23 oct. 2018
0

Moi je trouve ça très moche, mais un Aquila ferait bien le boulot aussi. Les goûts et les couleurs...

23 oct. 201823 oct. 2018
0

Tant qu'on y est je rajouterais qu'un First 305 est parfait!

24 oct. 2018
0

Un first 305 à 8000€, vite! dis moi où il est, ça m'intéresse

www.leboncoin.fr[...]herche/

01 nov. 2018
13

En espérant que l'on ne me qualifiera pas de vieillard radoteur, je me permets de rappeler les points suivants. Le choix d'un bateau doit correspondre à un programme et à un équipage donnés.
Bien évidemment, quels que soient le programme et l'équipage, les qualités marines sont fondamentales: bonne marche à toutes les allures, capacité à remonter au près, à affronter le gros temps, raideur à la toile, si possible stabilité de route et confort A LA MER. Un bateau, disait, je crois, un architecte naval scandinave d'avant guerre, "c'est fait pour naviguer en sécurité par tous les temps". Peut-être pas à force 9, mais il arrive sur nos côtes qu'on soit surpris par un grain ou un brutal et inattendu coup de vent.
On a tendance a oublier aujourd'hui que le déplacement et le rapport de lest d'un voilier sont des éléments qui exercent un très grande influence sur son comportement marin. Les bateaux lourds, à fort rapport de lest (45%, 50%) ont des mouvements plus doux que les déplacements légers d'aujourd'hui, ils tapent moins dans le clapot. Les Stephens comme les Mauric étaient des déplacements lourds et, aujourd'hui encore, ils sont très loin d'être ridicules en régate face à leurs adversaires plus récents. Malheureusement, l'immense majorité des canots français sont des déplacements légers, à faible rapport de lest. En Grande-Bretagne, les déplacements lourds parfois à quille longue, dans les 8-9 mètres et à moins de 8000 euros abondent: Contessa 26, Sadler 25, Cutlass 27, Hustler 25,5, Nicholson 26 entre autres. Toujours outre-Manche, une merveille, le SHE 31, un plan Stephens, surnommé le "baby Swan", ce qui en dit long sur ses qualités. En France, il arrive qu'on trouve des voiliers scandinaves du même style dans ces tailles et ces prix: Shipman 28 ou encore Albin Ballad. Cet extraordinaire half-tonner, l'un des plus magnifiques bateaux des années soixante dix selon les revues britanniques, est parfois en vente dans leboncoin au prix - négociable - de 8 ou 9000 euro. Toujours dans ce site, on voit parfois des Puma 26, de l'architecte du Centurion Kim Holman, des Alpa 8,25, un plan Stephens, ou enfin des Delph 28, très proche du First 30 et du même architecte mais mieux construit que le Bénéteau et moins cher (J'en ai loupé un affiché à 6000 euros).

Cela posé, on s'orientera différemment selon qu'on envisage la régate, la croisière côtière, semi-hauturière ou hauturière, selon qu'on naviguera uniquement de jour, de mouillage en mouillage - forain ou portuaire - ou qu'on souhaitera croiser plusieurs nuits de suite. Ainsi les grandes couchettes double, forts plaisantes au port pour se livrer au sport favori de l'homme et de la femme, sont un cauchemar en mer, surtout au près, tout comme les grandes cuisines en long.
La zone de navigation a son importance. La Manche impose des cockpits plus protégés que la Méditerranée dont les vagues courtes et serrées demandent aux coques d'autres qualités de passage dans la mer que la longue houle de l'Atlantique. Dans une zone à forts marnages et larges zones découvrantes, aux quilles étroites et profondes on préférera les tirants d'eau réduits ou variables permettant de se poser sur les fonds ou de béquiller.
L'âge de l'équipage compte. A soixante dix ans, on ne jouit plus des mêmes qualités physiques qu'à trente ou quarante ans. La notion de confort n'est plus la même. J'en sais quelque chose; je viens de mettre en vente mon fidèle Challenger scout pour acquérir un canot plus paisible doté d'un volume intérieur plus conséquent que je compte aller chercher outre-Manche ou aux Pays-Bas, rien ou presque de ce qu'on trouve en France ne me satisfaisant. J'irais volontiers en Scandinavie où on fait de solides, bons et beaux bateaux - pas seulement les Swan - mais c'est loin.
Quel que soit son âge, la notion de confort varie selon les goûts, les habitudes, le degré d'acceptation des privations de chacun. Naviguer suppose - pour moi et ce n'est que mon point de vue - de se passer de bien des choses, à mon sens inutiles, que beaucoup, aujourd'hui, jugent nécessaires. Le bateau me permet de retrouver un contact, parfois rugueux, dur, difficile, avec les éléments, le vent, la mer. Il me dépouille de bon nombre de mes habitudes superflues. Il est bon de prendre une douche chaude après des heures de près dans une mer agitée mais les douches et l'eau chaude à bord sont-elles vraiment nécessaires quand on sait le poids qu'elles ajoutent au bateau ? Mais, je me répète, ce n'est que mon point de vue. A chacun le sien.
Pour ma part, je ne suis pas un obsédé de la hauteur sous barrots. Je n'irai pas jusqu'à dire comme Uffa Fox, grand innovateur d'avant guerre, "if you want to stand up, go on the deck !" mais son propos, exagéré, est en partie fondé. Il est vrai que la nature ne m'a accordé qu'une taille de 1,60 mètre. Elle me met à l'aise dans des voiliers où d'autres risqueraient de se faire des bosses sur le crâne. Excepté au mouillage - et encore, on y est souvent assis - on a peu l'occasion de se tenir debout dans un voilier. Il est certain, également, qu'être obligé de vivre courbé - au physique comme au moral - est plus que déplaisant. En matière de confort, je juge, pour ma part, que bon nombre des bateaux modernes ne disposent pas d'aménagements conçus pour naviguer. Ils sont en revanche parfaits pour inviter ses amis à l'apéro dans une marina.
Les compétence marines de l'équipage, son expérience, sont à prendre en considération. Régatiers affutés, spécialistes du réglage du creux de la voile, du nerf de chute et du cintrage du mat s'ennuieront sur les canots qui feront le bonheur de tranquilles pères de famille lesquels seraient quelque peu dépassés sur le pont d'un one-tonner IOR des années soixante dix où courent des dizaines de bouts.
Enfin, ne l'oublions pas, une dure réalité impose sa règle à quiconque souhaite devenir propriétaire d'un voilier: l'état de ses finances.
En espérant que mon propos ne vous aura pas lassé et qu'il aura aidé Michel56000 à faire son choix, je vous souhaite à tous d'heureuses navigations.
Classique
PS Le chiffre 56 me laisse à penser que l'auteur de la question demeure dans le Morbihan. Mon bateau est à Arzal. Si d'aventure il souhaite me contacter pour que je l'aide dans ses recherches, je serai heureux de lui rendre ce service.

02 nov. 2018
0

Et oui, toujours splendide...
www.farawayvisions.com[...]-feock/
Une carène de rêve !
Bonne soirée,
E.

01 nov. 2018
4

ADDITIF

D'aucuns ne manqueront pas de me reprocher de m'être borné à des généralités et - à de rares exceptions près - à ne pas avoir apporté de réponse précise à la question de Michel56000: quel est le "meilleur voilier habitable entre 8 et 9 m ?
Celui-ci ne m'en voudra pas, je pense, si je me permets de faire valoir que sa demande manque quelque peu de précision. Pour lui répondre avec plus d'exactitude, il me faudrait savoir où il navigue: en Manche, en Atlantique ou en Méditerranée. Quel et son programme ? Ses besoins ne sont pas les même s'il envisage seulement d'explorer le golf du Morbihan ou au contraire d'aller voir les Scilly. Navigue-t-il en toutes saisons ou uniquement aux beaux jours ? Envisage-t-il des navigations qui ne dépassent pas la dizaine d'heures ou de rester en mer plusieurs jours d'affilée ? Quel âge a-t-il ? Quelle expérience nautique a-t-il accumulée ? Quels sont ses besoins en matière de confort ?
On me reprochera également de marquer plus de penchant pour les voiliers britanniques ou scandinaves que pour les productions françaises. C'est incontestable. Les Britanniques jugent que nos canots sont plus rapides, plus spacieux, moins chers mais moins bien construits, moins bien finis et moins marins que les leurs. Je partage ce point de vue.
On m'objectera que l'industrie nautique a presque disparu outre-Manche et que Bénéteau est aujourd'hui le premier groupe mondial de construction de voilier.
Embarrassés, freinés par leur long passé maritime, leurs traditions et le sentiment, pas toujours justifié, de leur supériorité, les Britanniques n'ont pas su évoluer. Les architectes habitués des courses au large du RORC, comme John Illingworth, se sont fait damer le pion par des spécialistes en marketing (beuark) qui connaissent leur métier. Ceux-ci ont pondu des"produits", comme on dit dans les écoles de commerce, conçus, en fonction d'études de marché, pour répondre essentiellement aux besoins des sociétés de location. Pas par des marins, pour des marins.
Cela donne parfois des résultats involontairement hilarants et aussi adaptées à la navigation en mer qu'une barque du bois de Boulogne, le meilleur exemple étant les First dessinés en partie par Philippe Starck. Cela donne aussi des choses monstrueuses dont l'horreur me fait frémir, tels les catamarans grands et confortables comme un appartement des beaux quartiers parisiens qu'on croise aux Antilles.
Enfin, les méthodes de production de masse ont pour conséquence que la solidité n'est pas leur première qualité. J'ai vu à La Rochelle bien des malheureux dont les vacances étaient gâchées parce que la quille mobile de leur First refusait de se mouvoir. On n'en est pas encore à l'obsolescence programmée mais on finira peut-être par y venir pour que le sacro-saint marché continue de croître.
Les Albin Ballad ou Vega, les Marieholm scandinaves sont autrement bien construits que ce qui sort des usines françases. Et que dire des Swan que Bénéteau voulut un temps concurrencer avec le premier First 42, joli, très joli bateau dessiné par German Frers (il avait débuté chez Sparkman & Stephens) mais qui souffrait de la comparaison ?
Reconnaissons le. Les rostbeefs ne manquent pas de défauts mais ce sont - encore - de foutus marins qui naviguent dans des conditions autrement plus dures que les nôtres, ce dont témoigne la présence de poêles dans de nombreuses coques. Ils sont aussi plus exigeants et connaisseurs. Il suffit de comparer les annonces nautiques du site Appolloduck (deux à trois pages d'informations, parfois jusqu'à cinquante photos pour une même annonce) et celles du Boncoin pour s'en convaincre. Quant aux Scandinaves, ils ont pour ancêtres les Vikings qui n'étaient pas des maladroits en mer et leur climat a bien peu à voir avec celui de la douce France.
J'en resterai là de peur de vous lasser quelque peu avec mes radotages.
Bonnes navigations à tous.
Classique

01 nov. 201801 nov. 2018
1

Bonjour Jean,

SI tu es nouveau sur HEO, je me permets de regretter que tu n'interviennes que maintenant !! je suis l'heureux propriétaire d'un First 30 qui a très bien vieilli et qui n' a pas de points faibles en conception. Je saoule d'ailleurs tout HEO sur les qualités de ce canote qui, en effet avec un bon skipper/manoeuvrier (pas moi !), réussit très bien en régate par petit temps dans les conditions de la MED.

Une remarque, les SHE, First 30, Delph, Drac sont lourds par rapport aux déplacements légers mais techniquement ils sont plutôt à considérer comme un déplacement moyen. Un déplacement lourd de 9 m serait plutôt à 5 tonnes.

merci en tout cas

:bravo:

01 nov. 2018
0

@nossi
Ah, Haendel ! Vous avez failli me faire pleurer d'émotion.

01 nov. 2018
0

Bonjour « classique » et merci pour ces élégantes interventions dignes d’une silhouette de First 30 Mauric...
Un petit bemol sur les constructions Francaises qui ne soutiendraient pas en qualité les productions nordiques : je pense notamment au chantier Normand Garcia, allures, ou vendéen Alubat dont bcp de bateau battent pavillon étranger, et soivent britannique. Jymmy Corwell avait un Ovni 43, remplacé par un Garcia exploration 45.

01 nov. 2018
0

Bonjour. Juste comme çà en passant

www.dropbox.com[...]018.wmv

@classique, c'est aussi un GB

01 nov. 2018
5

Bonjour, Jeanpetiteaile,

Tes regrets me font rougir. Ta remarque est fondée mais quand on dit lourd ou léger, c'est toujours en comparant à un autre voilier. Dans l'absolu, cela ne veut pas dire grand chose. Myth of Malham, plan Illingworth considéré en son temps (1950, 52 ?) comme léger passerait aujourd'hui pour un balourd. Le First 30 est un bateau remarquablement conçu. Mauric a parfois - rarement - raté ses dessins mais le First 30, développement "croisière" d'Impensable, vainqueur de la Half Ton cup, était, et demeure, une réussite. D'autant qu'il était plus sérieusement et solidement construit que les productions actuelles de Bénéteau. Et en plus il avait et a toujours de la gueule, en tout cas une gueule qui plaît à l'amateur de bateaux racés, fins, élégants, ayant de l'allure que je suis, ou crois être. Soit dit en passant, je juge les Amel, qu'on dit de bons canots, d'une triste et pesante laideur. Je ne sais plus quel architecte disait qu'un bon bateau se devait d'être un beau bateau.
Soit dit en passant encore, et aux risque de me faire traiter de tous les noms d'oiseaux, je pense que les Océanis et autres "voiliers" du même genre sont autant faits pour traverser la grand mare qu'un rhinocéros pour danser Giselle en tutu sur la scène de l'opéra de Paris. Quoique, qui sait, peut-être qu'un rhinocéros bien dressé y parviendrait.

01 nov. 2018
0

Bonjour Classique, je ne manquerais pas de revenir vers toi si j'ai un bateau a voir nous pourrions effectivement y aller ensemble !

Merci à toi.

Concernant mes choix ce sera un 9 m donc Firsdt 30 ou Aperge ou S Challenger MK3 , mais une chose importante est le le franc bord, pas vraiment d'infos sur cette cote.

Au plaisir de vous lire

Michel 56

01 nov. 2018
0

Le franc bord ou la hauteur sous barrot ?

01 nov. 2018
0

Relis la phrase ..

01 nov. 2018
1

Je l'ai bien lue, mais je voudrais bien que tu m'explique l'importance du franc bord dans ce cas ?

01 nov. 2018
0

gib sea 28 et gib sea 30 plus moderne et volume !!

01 nov. 2018
0

epeut etre le SAIL 902

01 nov. 2018
0

Un magnifique albin ballad a cannes
www.annoncesbateau.com[...]25.html
Tres bien equipe

01 nov. 2018
0

Plus du double du budget annoncé. :tesur:

02 nov. 2018
0

Prix demandé faire offre, intérieur un peu defraichi

Je ferai une offre a 10000

02 nov. 2018
0

plus moteur qui semble entretenu mais 2002 3000 heures

3

Certains bateaux modernes sont tres bien concus et aussi solides que les anciens ,mon futur bateau sera le plus reçent possible selon mes moyens ,il faut arreter de regarder en arriere et plutot voir les progres accomplis ,des centaines d'oceanis ont traversé les oceans depuis de nombreuses annees ,n'en deplaise a leurs critiqueurs ,et aussi des sun odisseys et des bavarias :-)

02 nov. 2018
7

@Pierre2the minimalist
M'avez-vous bien lu ? Je n'ai pas écrit que "c'était mieux avant". J'ai indiqué que les bateaux scandinaves et britanniques correspondaient plus à l'idée que je me fais d'un bon et beau bateau que leurs concurrents français. Bref à mes goûts. Puisque vous évoquez les Océanis, je n'ignore pas que bon nombre ont traversé les océans. Mais n'avaient-ils pas subi de profondes transformations dont notamment le renforcement de la structure et du gréement. Je sais aussi qu'une société de locations établie aux Antilles avait vite préféré les faire venir par cargo plutôt que par leurs propres moyens car elle avait manqué d'en perdre lors de traversées. Je maintiens que les aménagements de ceux que j'ai visités ne sont en rien imaginés et réalisés pour être utilisables en mer dès Force 3. Couchettes doubles auxquelles il n'est pas possible d'ajouter de toile anti-roulis; carrés bien larges où rien ri'est prévu pour se tenir; où fargues et mains courantes brillent par leur rareté ou leur absence; cuisine bien longue sans barre de protection et anneaux pour crocher une sangle. Tout cela ne peut que servir au port. Tout cela dans un décor qui se veut élégant, raffiné, qui croit évoquer les salons des yacht clubs d'outre-manche et qui étale, avec ses contreplaqués, ses vernis passés au pistolet, un atroce mauvais goût
Le passé est bien le plus souvent embelli. Croiser à bord des canots des années soixante pouvait constituer une rude épreuve. Dormir dans un sac de couchage humide sur lequel gouttait l'eau de mer qui s'infiltrait par le bordé au vent finissait rapidement par ne plus être amusant, tout comme ne plus disposer de vêtements secs et vivre dans la crainte que quelque chose ne se rompe dans le gros temps. Les voiliers d'aujourd'hui possèdent des qualités dont étaient dépourvu leurs prédécesseurs du glorieux temps des courses au large du RORC. Un Sangria pointe mieux, marche mieux et roule moins au portant que presque tous les voiliers de course de cette époque. Un bordé en plastique est plus solide que n'importe quelle coque en acajou en bordé classique.
Les soixante et quarante pieds des courses en solitaire sont d'extraordinaires engins. J'éprouve une grande admiration pour les mini et ceux qui les mènent à travers l'Atlantique. Les prouesses techniques, l'intelligence, la somme de travail hautement qualifié que supposent la conception, la réalisation puis la prise en main des montures des concurrents de course comme la Volvo race ne peuvent que, là encore, susciter mon admiration. Enfin, je trouve que ces canots, qui n'ont presque plus rien à voire avec ceux de mes vingt ans, qui ne sont plus, justement, des canots, ont leur propre beauté. Certes, elle diffère de celle des merveilleux Fife, Nicholson, Sparkman & Stephens et Carter que j'ai pu contempler de près ou autrement. Mais elle l'égale. Les Swan d'aujourd'hui valent ceux d'hier.
Je suis un classique mais pas un réactionnaire. Je ne souhaite ni ne rêve qu'on retourne à un passé paré de toutes les qualités. Je demeure attaché à un certain équilibre, à certaines formes de beauté, à une façon de regarder la mer, les bateaux, ceux qui vont sur l'eau, à s'y promener soi-même sur une coque que fait se mouvoir le vent, non sans difficulté parfois, non sans combat. La mer me dénude, m'interdit de mentir m'enseigne une morale, des règles de conduite.
Je ne sais comment vous l'êtes mais je tends, autant que je le peux, vers le minimalisme. Je tente, autant que faire se peut, de bannir tout ce qui ne m'est pas vraiment nécessaire. Hormis un GPS de poche et ma VHF portable, je n'ai as d'électronique ni non plus four, micro-onde, barbecue, eau chaude. Pour avoir cela, il me faudrait de l'électricité, sans laquelle écran, ordinateur et le reste demeurent muets. Donc des batteries, une éolienne, des cellules photo-électriques. Du poids, des dépenses. Je m'en passe. Parce que je n'en ai pas les moyens, ne saurai pas le réparer, crains que cela n'amoindrisse mon sens marin, n'affaiblisse mes réflexes, mon attention. Parce que c'est mon goût, mon plaisir de naviguer, comme on dit, à l'ancienne.

Nous sommes bien loin de la question posée par Morbihan5600 mais je tenais à dissiper ce qui est peut-être un malentendu.
Amicalement à tous.

02 nov. 2018
1

Bonjour CLASSIQUE,
.
Cette dernière intervention, comme les précédentes t'honore.
Modestie et justesse remarquée… Grand merci.

0

Oui je vous ai bien lu et c'est pour ca que j'ai repondu de cette maniere ,maintenant je partage avec vous le gout de l'equipement simple qu'on peut reparer sois meme ,d'ailleurs je n'ai pas de hb d'annexe ni d'electronique par contre j'ai de belles voiles,mais a choisir je preferais toujours un bateau moderne a une vieillerie (mon southerly british a 40 ans cette annee et je sais de quoi je parle !) :-)et tous ces bateaux avec de grands genois pour un vieux comme moi c'est un non sens ,meme mes winchs en sont fatigués ;-)

04 nov. 2018
1

Bonjour
Je retrouve dans votre post le plaisir de notre dernier mois de août en mer a caboter dans le sud de la Espagne dans un kelt 620 avec un réchaud butagaz et un compas de relèvement.
Et une seule réflexion... Vivement la prochaine plage de liberté que je y retourne.

02 nov. 2018
0

Pour être concret:
www.leboncoin.fr[...]47.htm/

Un Albin Ballad à 8500 € dans un chantier sur la Rance, près de Saint-Malo.
Semble en bon état et bien équipé. Dépasse les 9 m car 9,14 m.
Selon les comptes-rendus et articles des revues britanniques que j'ai pu lire à son sujet, son grand génois à fort recouvrement demande des équipiers musclés.

02 nov. 2018
0

La on rentre dans l'archéologie...

02 nov. 2018
0

Alors ce voilier est dans la même catégorie "archéologique" que monsieur CLK !

:mdr:

02 nov. 2018
0

Et avec un Armagnac, un Super Challenger, un Arpège, on est dans la préhistoire? Produit de 1971 à 1982, l'Albin Ballad est contemporain du First 30 dont le premier exemplaire sortit en 1976 et le dernier en 1981 (source Sailboatdata.com). Je ne pense pas que vous classiez ce plan Mauric, au demeurant excellent en plutôt pas mal construit, dans les voiliers intéressant les archéologues. Votre trait d'humour sans méchanceté, qui m'a fait sourire, serait justifié pour des bateaux des années soixante comme le Nicholson 32 ou encore antérieures comme le Folkboat mais là je vous trouve un peu injuste et sévère. Au demeurant, vous pourriez me reprocher d'aimer les coques sur lesquelles je naviguais ou que j'admirais quand j'avais 20 ans, il y a cinquante ans. On a toujours tendance a juger que tout était plus beau quand on avait 20 ans. Je n'échappe pas à ce travers.

02 nov. 2018
0

www.leboncoin.fr[...]828.htm
Un Show 29, un très jolie canote de rating HN 15, chantier italien et architecte talentueux... j'en connais un, très belle finition et desing à l'italienne !

02 nov. 2018
0

Perso je pense que sans parler d'ancienneté ou de dates de construction, ou de pays, c'est surtout le "style" de bateau qui diffère suivant les lieux ou les epoques; et certains bateaux sont plus adaptés à un programme plutot qu'un autre; Pour ma part, je préfère si possible un bateau d'abord solide capable d'affronter du gros temps sans soucis, qu'il puisse talonner voire se poser ou beacher si necessaire ou envie, qui ne soit pas limité par les faibles profondeurs d'eau, et capable de remonter des estuaires ou rivières sans trop d'ennuis; A ce niveau, les quillards modernes, à quille "aileron" profonde, ne sont pas toujours le bon choix, sauf certains petits tirants d'eau ou raisonnables; Un voilier à quille longue ou semi longue peut être plus adapté pour un possible programme de voyage sans trop de limites de lieux et de conditions; Donc des voiliers comme le vancouver 27, Cape dory 28, Arpege Pte, vega 27, Ecume de mer pte, sont surement plus adaptés, que des bateaux plus modernes et plus axés sur la régate, donc plus légers et fragiles;
Apres, apparemment des bateaux comme le First 30 par exemple, qui a une quille profonde et un TE de 1m75 ou environ, ont fait des tours du monde, preuve que ca reste possible quelquesoit le bateau, s'il est en bon etat et bien préparé;
Inversement, si on cherche "trop costaud, lourd, échouable", aller vers un biquille ou fifty pour voyager avec, sera surement assez confortable mais plus lent et moins performant aux allures de près;
Chaque choix est un compromis;
Dans ces tailles des 8 - 9 mètres, les differents choix me semblent moins handicapants que pour un bateau plus grand (les grands dériveurs auront une dérive plus lourde à manoeuvrer, les quillards plus limités par les hauts fonds, etc)

02 nov. 2018
0

Creek, peux tu me rappeler où MICHEL56000 a écrit qu'il cherchait un bateau de voyage ?

02 nov. 2018
0

Je fais ma propre interpretation car c'est ce que je cherche perso dans ces tailles là; Cela dit, mon avis reste le meme pour les caracteristiques des voiliers suivant le style

03 nov. 2018
3

Je ne puis qu'abonder dans le sens de ce qu'écrit Creek qui développe en outre certains points que je n'avais fait qu'effleurer dans mes messages notamment ce qui a trait à la correspondance qui doit exister entre choix du bateau et programme. Difficile en effet avec un grand tirant d'eau d'aller mouiller dans le fond du port de Sauzon.
"Le style c'est l'homme", dit-on. Le style c'est le bateau, ajouterai-je. En la matière, mes goûts, je dis bien mes goûts que je ne tiens en rien pour supérieurs à ceux des autres, penchent pour les voiliers du RORC, les premiers IOR ou les dessins et constructions Scandinaves. De même, je préfère l'Austin mini, j'en ai eu une, à la chose bouffie qui prétend la remplacer, laquelle, j'en conviens, freine mieux et tombe bien moins souvent en panne.
Aucun voilier moderne n'exerce sur moi une séduction identique à celle que j'éprouve devant un Folkboat, un Contessa 32, un S&S 34. un She 31, sublime, splendide carène.
Et que dire des Fife, des Nicholson, de Dorade, Stormy Weather, premièrs coups de crayon des frères Stephens, qui datent des années 30 et dont la beauté et la perfection demeurent inégalées; ou encore des dessins de Johan Anker, père du Dragon et de quelques uns des plus beaux bateaux de la jauge internationale.
Tous ces voiliers, ne l'oublions pas, n'étaient pas seulement beaux. Ils étaient également pensés pour naviguer par tous les temps, pour s'affronter dans des courses en haute mer. Un Fastnet c'est 600 miles, une Transatlantique c'est encore plus. Cela prenait plusieurs jours à l'époque. Durant lesquels il fallait se reposer, se nourrir, faire pipi et le reste. Donc des intérieurs imaginés pour cela. Je conseille à tous ceux que cela intéresse de consulter à ce sujet Au large, (Offshore), ouvrage de John Illingworth. Ses plans d'aménagement surprendront ceux qui sont habitués aux cabines doubles avec douche de certaines productions actuelles mais je puis vous assurer qu'en mer ils sont parfaits.
Très amicalement à toutes et tous.

1

c est sympa et paradoxal cet amour pour les vieux bateaux! quand on a eu des vieux bateaux et qu apres on a gouté aux bateaux modernes en general on ne reviens pas en arriere
mais bon ça doit etre comme pour la religion ! ;-)

03 nov. 2018
0

Archéologie?
Je ne sais pas, mais dans le budget :heu:

www.leboncoin.fr[...]90.htm/

03 nov. 2018
0

Bon bateau....qui mouille un peu....mais avec un ciré....

03 nov. 2018
0

Bonjour à tous je suis ce fil car comme MICHEL56000 je recherche un bateau assez polyvalent :
- sorties seul ou accompagné,
- quelques heures à quelques jours,
- sorties aussi souvent que possible, tant que ça reste en sécurité!
- surtout utilisé en Manche et Mer du Nord au départ de Boulogne.

J'ai trouvé un TRIDENT 80 en cours de remise en état depuis quelques mois par l'actuel proprio ... mais le pépère est sur ber depuis quasiment 5 ans !!!
Pensez-vous que ce soit rédhibitoire ? Quels sont les risques ?

Merci à tous pour vos avis !
André

05 nov. 2018
0

Bonjour André_62,

Demeurer au sec plusieurs mois chaque année ne nuit pas à un bateau en plastique. C'est même conseillé; cela prévient l'osmose. D'ailleurs, quand un bateau souffre de cette maladie de certaines résines, on le laisse sécher au moins six mois avant d'entamer le traitement. Cependant, rester à terre trop longtemps nuit - ou peut nuire - à un moteur fixe car celui-ci a besoin de régulièrement fonctionner et de voir l'eau circuler dans certains de ses éléments sous peine qu'ils perdent leurs qualités de souplesse et deviennent cassants. Il en va de même pour vannes et passe-coque qui peuvent alors perdre leurs étanchéité. Enfin, l'accastillage (réas, winches, rail d'écoute) risque également de souffrir et de ne plus pouvoir fonctionner. Pour ma part, je ne ferai pas l'acquisition d'un voilier demeuré cinq ans sur un ber sans l'avoir fait examiner de près par un spécialiste.
Amicalement

07 nov. 2018
0

Merci CLASSIQUE ! Je t'ai répondu en MP.
Cdlt

03 nov. 2018
0

Bsr un brin de folie ?

04 nov. 2018
0

Un lien vers une annonce peut-être ?

04 nov. 2018
0

C'est clair qu'en terme d'habitabilité, le brin de folie, est top, c'est en plus un bateau facile et rassurant dans le gros temps.

04 nov. 2018
0

L'annonce de ce TRIDENT 80 est sur le site :

www.hisse-et-oh.com[...]dent-80

04 nov. 2018
0

L' Aquila version GTE est vraiment un bon canot et bien habitable.

04 nov. 2018
0

N’y connaissant rien je me fie à ce que j’en lis et selon différents avis de propriétaires j’ai lu qu’il est sensible à l’osmose et que le safran est son point faible?!?

04 nov. 2018
0

Tous les voiliers de cette époque ont des safrans en cp
A part quelques exceptions
Donc a refaire passe 30 ans
Alain

04 nov. 2018
0

Désolé encore moi
Sur le First 30 pas de Cp dans le safran ni les varangues, de la mousse a cellules fermées et inox

04 nov. 201804 nov. 2018
0

Classique, signalait l'Albin ballad comme un excellent bateau.
Je ne peux m'empêcher d'en proposer un à vendre près de St Malo, au chantier naval de la Landriais.

Il est magnifique, en parfait état de navigation. Il appartient à un membre du chantier, qui est un passionné.

www.leboncoin.fr[...]47.htm/

04 nov. 2018
0

Un petit lien que je trouve sympathique pour les néophytes comme moi !

www.bateaux.com[...]ccasion

04 nov. 2018
0

Sinon, pour revenir à ma question : un bateau ayant passé ses 5 derrières années sur bers, vous pensez qu’il sait encore comment on flotte ?

05 nov. 2018
0

André, merci d'ouvrir un autre post plutôt que de t’immiscer dévier et donc squatter le mien. Ok 5 sur 5?

MICHEL

05 nov. 2018
0

Etant dans la même recherche que toi, je ne voulais pas faire de doublon, ni te griller la politesse !
Le but était juste de poser une question que je trouvais utile lors de l'achat d'un bateau d'occasion et que d'autres (futurs) lecteurs se poseront probablement.
J'ai eu ma réponse donc je te "rends" ton post !

05 nov. 2018
3

Au risque de refroidir sérieusement Michel56000, les chances de trouver un voilier de 8/9m en bon état et sans frais pour 8000€ me semble impossible

Ou alors le coup de bol qui n'arrive qu'une fois par siècle

Après avoir vendu le mien 6000€ (28' totalement refait - 18000e de frais - je sais je suis un C..) et comparé à ce qui se vend; pour 8000€ on ne trouve que des trucs pourris ou à refaire

Quelques frais minimum
Un jeu de voile, écoutes et drisses: 3000€
Entretien moteur: 350/450€ si tout va bien
Batteries: 2 X 150€
Chauffage indispensable; sauf si on ne navigue qu'en Med et en été: 800€ pour un chinois plus MO
Electronique: tablette et pgm de nav: 300€, sondeur/anémo/loch: 450€ hors placement
Grutage et AF: 500€
Je ne parle là que du minimum minimorum pour avoir un bateau navigable

Il a aussi intérêt a être un fameux bricoleur et a avoir beaucoup de temps libre

Perso, je préférerais mettre un peu plus pour avoir un bateau refait et avec lequel je pourrais naviguer immédiatement

Il y a 2 mois un ami avait un budget identique. Je lui avais tenu le même discours. Nous avons visité ensemble je ne sais plus combien de choses à ce prix. Il a vite compris qu'il valait mieux dépenser un peu plus (12000 dans son cas pour un feeling 326 quasi nickel et parfaitement navigable) que de se faire chier à retaper à perpète les pblms des proprios précédents

Mais je suis certain que plusieurs d'entre vous trouverons que je suis défaitiste

06 nov. 2018
0

Camille, Feeling 326? C'est peanuts à ce prix-là...c'est pas plutôt le Feeling 286 dont on avait parlé?

05 nov. 2018
0

Défaitiste non c,est encore du grand n,importe quoi , avez vous un bateau ? , avez vous déjà naviguer ?
J,ai un doute ....

05 nov. 2018
3

J'ai 5 ans et je ne navigue que dans ma baignoire avec un bateau pirate lego mais seulement avec la lumière allumée

05 nov. 2018
0

@ Camille,

je vais te citer deux exemples concrets de bateaux beaucoup moins chers et en très bon état de naviguer:
-il y a un an et demi, j' ai trouvé pour un ami un Aquila avec jeux de voiles correct (+ spi assy neuf avec emmagasinneur), moteur Nanni 14cv de 320h, winchs Harken ST neufs, équipé en semi-hauturier pour 6000 roros. J' ai convoyé ce bateau de Granville à Vannes et je peux te garantir qu' à part des vaigrages et vernis à rénover, il était nickel.
-début Avril, j' ai convoyé de La Trinité à Pont-Aven un Sangria NV donné via les annonces Héo, avec un jeu de voiles neuf, sorti de carénage et bien équipé. Bateau également quasi nickel, avec juste un peu d' électricité et de cosmétique intérieur à faire!

Gorlann

05 nov. 2018
0

Je dis la même chose
Mais je dis aussi qu'ils sont rares

Et je suis certain que tu seras d accord

05 nov. 2018
0

Je suis certain que tu seras d'accord" cela fait un peu despote hihi

05 nov. 2018
0

Oui tout à fait : On peux trouver un 8/9 m pour un prix annoncé à 8000 le descendre un peu (le prix). Avec un moteur dans un état correct jeu de voiles ensemble général.
J'a ouvert ce post pour avoir vos avis ect etc .. Merci à tous
Mon choix irait vers un 9m minimum style Arpège, Rush ou First 30 en GTE 1,50 mini et 1t400 mini avec un moteur de 12 cv minimum in board.

Les voiliers ne naviguent plus autant qu'avant, cela coûte 60 /mois en etant ds une fourchette moyenne à terre. Les voiliers vieillissent mieux que nous et pour certains plus mal..
Il y a vraiment 'du choix' pour un budget de 8000

Il faut que je visite le Rush pour voir l'interieur puisque je le rappelle :

Meilleur voilier entre 8 et 9 m habitable [pour 8000€ ]

Michell

05 nov. 2018
0

Le First 30 n existe pas en Pte, le standard est de 1,76, le S à 1,80

05 nov. 2018
2

Bonjour ou bonsoir à tous,

J'aurais tendance à penser que Camilleb0461 se montre, comme il le dit lui même, quelque peu défaitiste. J'ai, par indécision, laissé passer des voiliers en bon état, demandant peu de travaux et d'un prix nettement inférieur à 8000 euros, dont un Delph 28 - quasi frère jumeau du First 30 - dont le prix demandé était 6000 euros. Bon nombre de propriétaires de bateaux, pour différentes raisons, cherchent à se débarrasser de leur canot dont ils ne savent que faire et sont prêts à ne pas se montrer trop exigeants. Le marché, comme on dit, est plutôt morose.
Les voiliers d'origine étrangère peu connus en France (Alpa, Shipman, Albin, Contessa, Hustler, Elizabethan, Marieholm, Waarschip), ou de petits chantiers aujourd'hui disparus (Artecna, Quéré, Aubin), sont très souvent offerts chez nous à des prix intéressants dont, par exemple, des Albin Ballad. Il y a quelque temps, un Contessa 35, il est vrai demandant un profond rafraichissement, était à vendre à Cherbourg au prix de 12000 €. Son nouveau propriétaire vient de le remettre en vente à Lorient pour 9000 €. Certes, il ne correspond en rien au désir de Michel56000 mais en y mettant 11-12000 € celui qui l'achètera possèdera un des meilleurs voiliers du dernier demi siècle, tant pour ses performances que pour la qualité de la construction. Plusieurs Contessa qui participaient au Fastnet de 1979, marquée par une tempête cataclysmique, n'abandonnèrent pas. L'un gagna même dans sa classe.

Demeure également la possibilité d'aller explorer les marchés néerlandais ou britanniques. Quand on en a le temps.
Je pense par ailleurs qu'on peut très bien se passer d'une bonne part des équipements que Camilleb0461 juge indispensables. A-t-on vraiment besoin d'une tablette avec programme de navigation pour se promener de jour le long des côtes du sud de la Bretagne ou même de Brest à Saint-Malo. J'ai durant plusieurs années navigué en Bretagne Nord, à partir de Paimpol, sans aucune informatique, ni enrouleur de foc par ailleurs. Le coin est pourtant mal pavé et les courants y abondent. Il ne faut pas relâcher son attention.
Quant au chauffage, il me semble tout à fait superflu mais ce n'est que mon point de vue et libre à celui qui en a les moyens de s'en offrir un s'il le souhaite. Ma lampe tempête y pourvoit et en plus elle me dispense une jolie lumière.
En revanche, après avoir vu des voilier déraper leur mouillage, je n'ai pas lésiné sur le mien. je dispose de deux ancres surdimensionnées et ma chaîne l'est tout autant. J'oringue toujours voire j'empenelle.

L'essentiel est d'avoir un bateau sec, une bonne coque, solide, bien construite, aux performances correctes au près afin de pouvoir se tirer d'une situation fâcheuse au vent d'une côte, un bon jeu de voiles et un moteur fiable. Pour le reste, tout dépend de son programme, de ses goûts, de ses moyens financiers. Les miens sont réduits.

06 nov. 201816 juin 2020
0

@classique, et celui là !
:reflechi: :litjournal:

06 nov. 2018
1

Je l'avais déjà raconté sur le forum, en 2017 j'ai visité pres d'une quinzaine de voilier à petit budget (entre 3000 et 10 000€)

J'aurai tendance à dire comme Camilleb0461...

La grande majorité des voiliers à ce prix sont très malade (j'en ai vu des merdes et je pèse mes mots)
Pour la plupart, des bateaux en fin de vie qui nécessitent soit un refit intégral soit un coup de grappin.
Très souvent, les intérieurs sont à regarnir complément
Une électricité ayant 30 ou 40 ans de bricolage à reprendre de A à Z
On peut avoir la bonne surpris d'une moteur récent mais rarement le cas
Sur ce que j'ai vu, jamais vu de voile neuve, souvent usées ou de la récup en état moyen.
Enfin bref à ce prix là c'est pas frais, je parle de mon expérience.
J'ai fini par acheté un truc à 3000€ à refaire completement, de toute facon le boulot était le même que sur d'autres déjà visités entre 6 et 9k€

Des très bonnes affaires ça existe mais ça se vend extrêmement rapidement. Si t'es pas le 1ere sur le coup c'est mort.
J'airai aimé tombé sur une occaz comme ça...

06 nov. 2018
0

Le Contessa 35 "Peau de Bouc" dont il est question plus haut, a couru le Fastnet de 1979. J'ai deux copains qui s'y sont intéressés de prés et il a été vendu une bouchée de pain mais sa remise à niveau nécessitait malheureusement plus de 12 000 €.

Par contre, je confirme que l'on trouve parfois d'excellents voiliers de 30 ou 40 ans qui ont peu navigués à 5000 €. Il faut savoir saisir l'opportunité.

06 nov. 2018
0

Je préfère le contessa 38 qui a l’élégance du 32, le volume en plus, mais on commence à être loin des 9 m, et c'est une unité rare, qui coûte malheureusement cher.

07 nov. 2018
1

Voilà qui est fort juste et de surcroît d'un fin connaisseur. Le Contessa 32 est l'un des plus magnifiques bateaux des années 70, qui plus est d'une construction de très grande qualité. Curieusement, le She 31, un Stephens qui fut son concurrent, lui aussi doté d'une splendide carène et fort bien construit, est moins coté sur le marché outre-Manche. Le She 95 Traveller et le Delta 94, aux coques quasi identiques mais qui diffèrent par leurs roofs plus volumineux et leurs aménagements sont encore moins cotés.
Avis aux amateurs. J'aurai besoin d'équipier(e)s pour ramener dans le Morbihan celui que je compte peut-être aller acheter dans un avenir pas très lointain. J'aurai de l'électronique, là, et on mange fort bien à mon bord.
On est fort loin de la question de Michel5600, me reprochera-t-on.
Pour me faire pardonner:
www.leboncoin.fr[...]66.htm/
Un Arpège à 6000 € dont l'annonce dit qu'il est en bon état et prêt à naviguer. Il est visible à Plougastel-Doualas.
Amicalement

07 nov. 2018
0

@Michel5600
J'ai relevé une bonne dizaine d'annonces dans leboncoin et autres sites qui pourraient vous intéresser. Comme je ne tiens pas à en envahir le fil, adressez moi un message privé, je vous les communiquerez en réponse avec plaisir.
Amicalement

07 nov. 2018
0

Pour ceux qui lisent l'anglais.
Un fort intéressant échange entre des navigateurs Français, Finlandais et Américain sur le meilleur bateau de 30 pieds. Y sont évoqués et comparés First 30, She 31 et également d'autres voiliers dont le Super Arlequin.
www.cruisersforum.com[...]14.html
Amicalement

,

07 nov. 2018
0

Bonjour Classique, tu peux me faire suivre sur la messagerie du site

Merci à toi,

Michel

08 nov. 2018
0

Bonjour,
Voici les dernières annonces relevés par moi dans le boncoin et proposant des voiliers correspondant - peut-être - à vos besoins.
Par ailleurs, après plusieurs coups de téléphone à divers mécaniciens de marine, j'ai appris qu'il était aujourd'hui impossible de trouver des pièces pour moteur diesel Faryman. Donc évitez d'acquérir un voilier équipé d'un de ces engins. Il faudra le changer s'il tombe en panne. Et changer un diesel coûte la peau des c...

ARPEGE

www.leboncoin.fr[...]91.htm/

www.leboncoin.fr[...]66.htm/

www.youboat.com[...]/144542

FIRST 27

www.leboncoin.fr[...]65.htm/

www.leboncoin.fr[...]82.htm/

www.leboncoin.fr[...]19.htm/

FIRST 30

www.leboncoin.fr[...]21.htm/

08 nov. 2018
0

Bonjour à tous,

entre ce first 30 "fatigué" avec un vieux moteur poussif, et le magnifique Albin Ballad au Nanni de 14 ch presque neuf, y'a pas photo !
www.leboncoin.fr[...]47.htm/

J'ai trainé sous ce bateau tout l'été (il protégeait ma moto au chantier !). Franchement, la coque est impeccable, la liaison quille aussi, etc.
Je crois que les vernis intérieurs sont à reprendre.
Le bateau navigue, et pas que des ronds dans l'eau. Virée aux Scilly tous les ans.

08 nov. 2018
0

Le nanni a 3000 heures je crois mais le ballad,super est propose a 20 000€

08 nov. 2018
0

jé pô compris :-(

0

Je comprends pas qu'on puisse vendre des vieilleries aussi cher , un ballad a 20000 euros faudrait pas exagerer ! Meme si c'est un bon bateau :-)

08 nov. 2018
0

J'ai chaussé mes lorgnons pour voir l'annonce sur LBC...8500€ !
Me serais je trompé ?

08 nov. 2018
0

Bonjour à tous,

Merci CLASSIQUE pour ces annonces

En effet le Albin a l'air pas mal , tu en penses quoi CLASSIQUE?

MICHEL

08 nov. 2018
1

Mais enfin, scrogneugneu, où avez-vous lu qu'il était à 20.000 euros? Il est affiché à 8.500 euros. Quant aux 3000 heures du moteur, je me demande où jeanlittlewing les a vues.

08 nov. 2018
0

C'est celui la qui était à 20 000 euros et vieux moteur.

www.inautia.fr[...]70.html

08 nov. 2018
0

J ai pas reve, merci

08 nov. 2018
0

En effet. Le fait est que c'est exagéré pour ne pas dire plus.

08 nov. 2018
0

une place au port pour le prix exagéré ? :heu:

08 nov. 2018
0

@ Classique
Si vous avez des informations sur le She 31 faites nous les partager.
Merci

09 nov. 2018
0

@kertch

Vous devez être comme moi un vieillard cacochyme, arc-bouté sur le passé et ses souvenirs lointains, aveugle aux bienfaits du progrès naval, habité d’une sorte de monomanie à caractère religieux, sympathique et paradoxale, pour vous intéresser à cette vieillerie flottante.

Puisqu’il ne faut pas contrarier les monomaniaques, je vous conseillerai d’abord de consulter la banque de données de voiliers la plus complète que je connaisse, incomparablement supérieure aux pauvres équivalents français.
Vous y trouverez, en anglais, toutes les données sur le bateau qui vous intéresse : longueur hors tout et à la flottaison, tirant(s) d’eau, déplacement, poids du lest, rapport de lest, surface totale de voilure et parfois de chaque voile, dates de construction du premier et du dernier exemplaires, noms de l’architecte, du ou des chantiers, nom de l’association des propriétaires quand elle existe et adresse mail s’il y en a une.
sailboatdata.com/

Vous tirerez également profit d’une encyclopédie des voiliers de croisière hauturière, un peu à l’image de Wikipédia. Moins complète quant aux détails technique que la banque de données ci-dessus, elle a l’intérêt d’offrir des textes présentant les bateaux. Elle est rédigée par des pratiquants de ce genre de navigation ainsi que par une équipe de rédacteurs permanents. Les uns comme les autres étant nord-américains, l’immense majorité des navires décrits sont comme eux, ou connus aux Etats Unis, et orientés vers la grande croisière. Beaucoup sont anciens et à quille longue. Les productions de nos chantiers y sont quasiment inexistantes. Là aussi, il vaut mieux comprendre l’anglais.
Le SHE 31 y est longuement évoqué. Je vous résume ce qui est écrit à son propos.
Dessiné par Olin Stephens, sorti en 1969, le SHE 31 a joui d’une grande popularité au Royaume Uni et en Europe. Quoique d’abord conçu comme un half tonner, un pur sang pour courir en IOR, ce bateau, souvent surnommé « le bébé Swan », a donné naissance à de très nombreuses versions adaptées à la croisière. Connu pour sa vitesse, ses performances au près, ses lignes d’une absolue beauté, ce course-croisière est souvent comparé au Contessa 32 (lequel ajouterais-je, est également décrit dans cette encyclopédie).
bluewaterboats.org/

On pourra également consulter les forums du site du magazine Yachting and boating World. On y trouvera des avis d’utilisateurs, des comparaisons avec d’autres voiliers :
ybw.com

Enfin, je recommande la lecture du compte rendu d’un essai du SHE 31 réalisé aujourd’hui. Instructif.
www.sailingtoday.co.uk[...]she-31/

Toujours à propos du SHE 31, un de ses dérivés, à roof plus long et hauteur sous barrots moins avare, est en vente sur le site theyachtmarket.com, au prix de 3500£. Il a besoin de travaux. On peut trouver un exemplaire de la version originale en vente sur le site Scanboat.com. Visible au Danemark au prix de 5000 couronnes danoises soit 6700 €.

Le SHE 31 est bien évidemment présent sur les sites rapportant les résultats des grandes courses croisières et régates.

Enfin, on parle du SHE 31 sur de très nombreux forums de discussion d’outre-Manche. Je vous l’épargne car la liste en serait fastidieuse.

Je reste à votre disposition pour toute autre question que vous pourriez me poser.

10 nov. 2018
0

@kertch
ADDITIF

J’ai oublié de mentionner une autre banque de données britannique, yachtsnet.co.uk, moins riche en nombre de bateaux présentés et en données précises que sailboatdata. L’article consacré au SHE 31 permet de voir de très belles photos en couleur de ce voilier et d’admirer la beauté de ses lignes et de son intérieur. Qu’on ne s’attende pas à trouver cabine double et douche.

www.yachtsnet.co.uk[...]-31.htm

10 nov. 201810 nov. 2018
0

Très cher Classique,

Un infini merci pour la transmission de vos connaissances sur ces lointaines rêveries que sont l’évocation du passé maritime.La pureté des lignes du «bébé swan» est surement pour nous l’incarnation d’une philosophie marine à jamais Divine révélant la nostalgie d’une éthique révolue associant la beauté et la finesse, la vitesse et les ivresses océanes.

Salutations maritimes.

10 nov. 2018
0

Messieurs !!!

Merci de relire le titre de mon post et ne pas vous laissez a des dérives hors sujets !

CLASSIQUE tu vis dans le 56? et serais tu disponible début semaine prochaine?

Réponds moi en MP s'il te plait .

MICHEL

10 nov. 2018
0

96 participations au fil.....toujours pas de choix?
Jusqu'où .... :heu:

10 nov. 2018
0

Etre impatient c'est bien être trop pressé c'est déjà une erreur..

10 nov. 2018
0

Dommage! Il manque une virgule..... :heu:

10 nov. 2018
0

POUR RESTER DANS LA QUESTION DE MICHEL56000

Les banques de donnée citées plus haut, avant out Sailboatdata.com, répertorient les productions anciennes et modernes de nos chantiers ainsi que leurs architectes, dont certains voient leur carrière retracée (Finot, Harlé, Mauric etc...). Elles offrent des précisions techniques qu'il est impossible de trouver dans des sites français, tel celui, d'une affligeante pauvreté, de Voiles et voiliers. Allez donc y trouver mention du rapport de lest, voire parfois le poids du lest.
Presque tous les voiliers habitables, dont bien entendu ceux de 8 à 9 m, construits depuis cinquante ans par les constructeurs français, grands et petits, encore en activité ou disparus, sont recensés dans sailboatdata.com, plus grande base de données au monde.
Les informations fournies sont plus qu'utiles pour faire son choix en connaissance de cause. C'est là que j'en ai découvert le plus sur le Challenger scout. En français, que nenni.
Je ne peux que conseiller de les consulter à quiconque se demande quel bateau acquérir.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (9)

mars 2021