Mauvaises habitudes

Bonjour,
Par exemple :
J’ai, depuis quelques décennies - au moteur pour éviter le faseillement, en quittant le mouillage parce que c’est plus facile à gérer - pris l’habitude d’envoyer d’abord le gênois puis de lofer gênois bordé plat, bôme débordée et d’envoyer la grand’voile dans le dévent du gênois . Elle monte sans problème, sans efforts, elle ne faseille pas et il n’y a plus qu’à venir au cap et régler.
Sauf que, l’année dernière, j’ai trouvé sur le pont des morceaux de plastique bizarres et non identifiables, et cette année, je me suis rendu compte que la drisse de GV a pris un sacré coup de vieux.
J’ai donc acheté de la drisse, cousu la neuve sur la vieille, et tiré sur la vieille jusqu’à… ce que ça se coince, plus moyen de monter ni de descendre.
Bon. Si ça se trouve, les deux extrémités se sont décalées au passage dans le réa et c’est ce qui coince, voilà ce que c'est que d'avoir voulu économiser une surliure.
D’en bas, je ne vois rien. Allez, on monte, en plus, ça permettra de contrôler le mât du haut en bas, et de le nettoyer aussi, les pluies de Sud ayant laissé un voile brun pas très esthétique.
Et une fois en haut, je vois que le réa a perdu ses joues, les bords sont maintenant dentelés et les drisses qui font un angle à la jonction de la neuve et de la vieille se sont coincées entre le réa et la paroi de la boîte à réas.
Je remets les drisses en place avec un tournevis, et en faisant coulisser à la main, tout revient à la normale.
En y réfléchissant, le fait d’envoyer la voile avec la bôme débordée fait travailler la drisse en décalage avec l’axe du réa, c’est ce qui a bouffé les joues dont j’ai retrouvé des fragments sur le pont et la drisse sur les angles devenus vifs du réa.
Là, pour éviter une inter délicate, j’ai permuté drisse et balancine pour cette saison, et de toutes façons, comme j’avais prévu de laisser le bateau au sec quelques semaines à l’automne, je vais aussi le démâter et remplacer le réa, et en profiter pour faire une révision générale de la tête de mât, des barres de flèche etc…
C’est vrai qu’on aurait plus tendance à exposer ce que l’on fait de bien, mais les cagades, ça peut aussi servir à tout le monde…

L'équipage
04 juin 2020
04 juin 2020
0

C'est certain que ça induit des efforts plus important de hisser avec la bome qui n'est pas dans l'axe. Cela m'arrive de le faire occasionnellement quand je veux envoyer en navigation alors que je suis sous génois seul.

Maintenant de là à casser les joues du réas, je ne sais pas je trouve ça un peu bizare.

04 juin 2020
3

Envoyer la GV après le génois n'abime pas du tout le réa du haut. C'est au contraire une très bonne pratique, surtout en solo (bateau stabilisé par le génois).

04 juin 2020
0

Certaines GV, en particulier full batten, ne montent que si parfaitement bout au vent.

04 juin 2020
0

Pas du tout. Les full-batten montées sur chariot plutôt que coulisseaux montent mieux que les autres. Il n'y a jamais de problème de montée. Cela ne marche évidemment qu'au près avec le génois correctement bordé qui renvoie le vent dans l'axe;
Cette technique est peu connue et peu utilisée, pourtant elle est vraiment pratique dans certaines situations : hisser dehors, avec des vagues (le génois stabilise le bateau); si le vent dans le chenal est vent arrière, cela permet de ne pas se prendre la bôme sur la tronche. Elle est à alterner avec la technique classique GV bout au vent, en fonction des circonstances.

04 juin 2020
0

Toutes les full batten n'ont pas été montées avec des chariots à rouleaux.
Ma première sur un cata de 10m, c'étaient uniquement des coulisseaux en plastiques (en solo 10mn de winch pile face au vent au moteur pour la monter), ma seconde sur un mini une double ralingue sans aucun coulisseau ni chariot, ma troisième sur un tri de 8m des chariots rutgerson (la ça montait tout seul sans winch), ma dernière sur un croiseur 31' des chariots coulissants pour les lattes et des coulisseaux platiques intermédiaires. Bout au vent à la main c'est bon, 30 degré du vent c'est au winch uniquement.

04 juin 2020
0

Si on a des coulisseaux qui coincent, quelquesoit la méthode, il faudra utiliser le winche. Mais avec un système normal, une GV s'envoie à la volée sans winch. Lorsqu'on hisse la GV après le génois, le vent est quasi dans l'axe, car renvoyé par le génois. Il faut évidemment que la GV soit libre, bien choqué, qu'on soit bien au près, et ça monte tout seul.

04 juin 2020
0

Oui, mais le systéme "normal", le plus répandu pour une full batten, c'est celui qui coince. Les chariots à rouleaux type Rutgerson, c'est le luxe, l'exception. On ne roule pas tous en Rolls!

04 juin 2020
0

Ben ça ne s'est pas fait en deux jours, c'est sur quelques années. Je suppose aussi que la matière des réas vieillit, et que l'ensemble fait qu'on en arrive à ce résultat.
D'ailleurs, cet automne, je vais remplacer tous les réas de la tête de mât.

04 juin 2020
0

Confirme nous que ton réa de tête de mât était en plastique. Je fais souvent la même manœuvre, depuis des années, GV déventée par le génois, et tout semble bien se passer. Merci, MM

04 juin 2020
0

Je ne l'ai vu qu'entre les drisses, je n'ai pas démonté le regard de tête de mât, mais ça ressemble bien à du plastique? En tous cas, ce n'est pas du métal.

04 juin 2020
4

C'est tout de même plus facile de hisser d'abord la grand voile juste avant de larguer la bouée car le bateau est alors exactement face au vent.
Ensuite, on peut soit partir à la voile en laissant culer sur quelques mètres et donnant de la barre sur un bord ou l'autre puis border la GV pour repartir en avant et envoyer alors le génois.
Au moteur, on part en avant en choisissant le bord et on est tout de suite sous GV avant d'envoyer le génois.

04 juin 2020
0

quand tu es sur bouée, ok. Mais quand tu es au ponton, ou (pire) quand tu as un sas à passer, du coup tu hisses sans point fixe sur l'avant. d'ou l’intérêt d'envoyer d'abord le gégène

04 juin 2020
0

que ce soit au depart de la bouée ou du ponton il est plus simple de hisser d'abord la GV qui va maintenir le bateau dans le lit du vent ce qui evite les frottements lateraux sur le guindant ou les coulisseaux ainsi la voile s'etablie sans effort . puis legerement au prés on hisse le genois ainsi il se deroule tout seul .

mais de toute façon a mon avis le probleme des joues du rea en tete de n'est pas dû au fait d'envoyer le genois en premier puis la GV

04 juin 2020
0

Toi tu n'as jamais de courant sur ta bouée!

04 juin 2020
1

C'est le cas que je n'ai pas cité! Avec le courant (je pense dans le Sound de Chausey par exemple), on peut se trouver avec vent et courant qui se contrarient avec tous les cas de figure intermédiaires selon force et direction de chacun. Alors là, pas de règle générale. Seul un examen critique de la situation et l’expérience permettent de trouver la solution!

0

Hisser la GV en 1er peut aussi être intéressant pour faire pivoter le bateau. En mettant la GV à contre en poussant la bôme avec la main. Mais faut faire vite et si le courant est contraire à la direction où on veut aller c'est mort.. En quittant le mouillage on pourrait dire que le 1er critère c'est le courant, surtout s'il est fort. Après entre un vent fort et un faible courant qui s'oppose, c'est la connaissance du skipper et de son bateau qui donnera la réponse. Comme perso je suis jamais bien sur, j'ai toujours le moteur allumé en sécu.

06 juin 2020
0

+1,
a moins qu’il y ait un voisin trop près ,des deventes ou de l’air perturbé,j’envoie systématiquement la gv au mouillage.
par contre depuis qlq temps ,quand j’arrive au mouillage,j’enroule le genois a 160° du vent plutot que mettre moteur + genois fasseyant.
ca s’enroule sans effort a la main et ca fatigue moins le tissus.

04 juin 2020
0

je fais comme toi (génois en premier puis GV dans son dévent) depuis des années. Aucun problème de réa.

04 juin 2020
2

Mauvaise habitude:
Ne pas regarder régulièrement derrière soi:
- avant de quitter un port ou un mouillage
- en quittant un port ou un mouillage
- dans des lieux encombrés (golfe du Morbihan par exemple)
- en naviguant
- ...

04 juin 2020
0

Tu as tout a fait raison. Surtout dans le Golfe où j'ai - par goût - tendance à aller piano piano. MM

2

la drisse va rester le long du mât puisque le point de drisse est maintenu dans la gorge.
il n'y aurait que sur les derniers décimètres qu'il va y avoir peut-être un peu d'angle.
je pense plutôt que le réa est mort de sa belle mort, cela s'use ces choses là !

04 juin 202004 juin 2020
1

Et quand on largue un ris en mer, n'est-on pas dans la même situation ?
Peut-être envisager des réas en alu (modèle avec palier pour éviter l'usure et l'ovalisation).

04 juin 2020
0

il y a quelques annees, dufour 34, 35 knts, arrivé de marseille devant hyeres, drisse de gv totalement coincé, meme en tirant au winch, impossible d affaler, seul à bord, j etais mal...
finalement, j ai repéré un voilier au mouillage, annexe motorisée derriere et un couple à bord.
a ma demande, avec leur annexe, ils sont monté à bord, monsieur à ma barre, moi au winch pour monter madame en haut du mat qui a coupé la drisse de gv, bien coincée entre les 2 reas en tete de mat.
heureusement que la mer etait plate derriere la presqu'île...

04 juin 202004 juin 2020
2

Du coup, c'est peut-être simplement de l'usure et pas la conséquence de ma manière d'envoyer... Puisque Avel Douar, Holoturie et Saroyan pratiquent de même sans aucun problème, ce ne serait donc pas une si mauvaise habitude???

04 juin 2020
0

Il m'arrive aussi régulièrement d'envoyer le génois en premier, et la GV ensuite.
Mon avis est aussi que c'est l'usure.

04 juin 2020
0

Oui, moi aussi je pratique souvent de cette façon lorsque je quitte un mouillage sur ancre à sec de toile. L'ancre étant à bord ,le bateau se met en travers, je hisse alors le génois que je borde et ensuite au près bon plein je hiss la gv. Jamais eu de problème de cet ordre.

04 juin 2020
1

Les pièces plastiques vieillissent notamment à cause des UV, elles deviennent cassantes. Un réa dont les arrêtes se transforment en dents de scie ne tient pas à la manière d'envoyer la GV (sauf mauvais montage avec une drisse non alignée avec le réa) mais est du à son age.

Comme tu dis, remplacer tous les réas au prochain entretien.

05 juin 2020
1

Dans les mauvaises habitudes, je rajouterai donc : ne pas faire annuellement une inspection complète du mat.

Perso je ne pense pas être monté chaque année pour vérifier alors qu'une drisse bloquée selon la situation peut être très dangereuse (généralement ça arrive au meilleur moment)

05 juin 2020
1

Hello,
Un petit truc pour éviter l'usure des reas qui ont bien trop de place pour bouger,se déformer et s'user sur les bords de la cage.
Tout simplement mettre des petites rondelles plastiques dures qui vont faire une portée sur les bords de la cage si trop d'espace.
Pour la facilité de hissage ,ma gv de 40m2 full batten avec 5 lattes se hisse à la volée quand je suis face au vent ou presque.
J'ai des coulisseaux économiques avec des roulettes qui portent sur l'extérieur du rail interne (Zspars),sur le profil du mât en fait.
Par contre si je prends trop d'angle c'est mort,trop de frottement ça s'entend ...et pas envie d'utiliser le winch pour forcer et mettre 3 plombes à hisser.
J'essaierai le système avec genois déroulé en premier,bien que la sécurité veuille que hisser la gv rende le bateau bien plus manoeuvrant.
Je reconnais que des fois si c'est calme je largue un ris au près sans toucher quoi que ce soit au genois ni à la barre,en choquant l'écoute de gv,ce qui revient au même.

05 juin 2020
0

bonjour
tu fais tourner des réas en POM bagués bronze pour une drisse de 12
et tu montes une drisse dynema de 10 .
si ton mat est par terre ,mettre une poulie à plaquer de renvoi pour la drisse de génois enrouleur
et tous les deux /trois ans il faut en couper 10cm pour décaler la portée et tous les 5 ans on les retourne .
alain

0

Par contre Fritz, une drisse de 10 c'est par vraiment agréable à manipuler manuellement en comparaison d'une drisse de 18. Est-ce qu'il est possible d'épissureré solidement une drisse dynema de 10 sur une drisse classique en laissant que la hauteur de mat en Dynema ?
Je ne sais pas si ma question est claire, mais l'idée est d'arriver à un montage ou la drisse Dynema travaille dans la poulie avec peu de frottement, mais à la traction manuelle en pied de mat, on n'a que la grosse drisse avec une bonne préhension. L'épissure de raccord doit être super solide car elle est en permanence dans le mat..

06 juin 2020
0

+1 avec fritz le miawou
ne pas oublier de decaler les points de rea et de bloqueurs..

06 juin 2020
0

epissure pour rabouter drisse de gv:
-et pis pas sûr ...nan pas sur du tout!
mais sinon l’idee est intéressante,avoir une drisse de bon diametre bien en main 👍🏼sur la partie qu’on manipule.
j’ai du 12 sur drisse de gv,je trouve ca bien et du 14 sur les écoutes gv et genois.

0

Ou alors Mitch, on garde le dynema de 10 mm sur toute la longueur mais pour les sections à manipuler, on monte une gaine épaisse qui sera maintenue par des points de coutures sur la longueur. Ainsi pas de problème de rupture de la jonction.

06 juin 2020
0

Hola ,
Drisse de 18 ???
Ça me semble bien énorme...
Un surgainage serait très bien, et c'est joli en plus.
Le baguage du reas est une assurance de longévité comme dit le Cat.
Surgainer est parfois sportif, bien choisir le bon diamètre.
J'ai fait une fois l'erreur de prendre un peu juste pour gainer le dyneema pur des bastaques ,ça m'a bien allongé les bras et j'ai dû utiliser des gants pour protéger les mains...
Un aprèm pour chaque bastaque (12m chacune...)et des courbatures pendant quelques jours !
En tout cas mes voisins ont bien rigolé c'est déjà ça...

0

Nan mais pas spécialement du 18, l'idée est d'avoir un montage avec le Dynema 10 pour réduire les frictions, et sur les sections qui seront manipulées à la main, d'avoir un diamètre plus adéquat, peut-être du 12 ou 14 ...
Cela veut dire qu'il y a forcément un raccord entre deux sections différentes, ou un sur gainage qui va pas se barrer..
Comme je n'ai jamais vu un tel assemblage, je posais la question, peut-être qu'il faudrait demander à un connaisseur en matelotage ou un fabricant de bout.. (ou "maître gréeur" ? je ne sais pas si ça existe..)

06 juin 2020
0

Vaut mieux une drisse de 10 de bonne facture qui coulisse bien dans les reas qu'un diamètre supérieur qui rajouterait de la friction. La tension se mettant au winch.

06 juin 2020
0

du 18 ca me semble correcte ...si sur la santa maria,la niña ou la pinta.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ecosse, convoyage en 2007

Souvenir d'été

  • 4.5 (170)

Ecosse, convoyage en 2007

novembre 2021