Mauvais plombier ou trop de pression

Bonjour tout le monde
J’ai installé un circuit d’eau chaude sur mon catamaran il y a un an et tout allait bien mais je ne m’en servais pas ( du cata et aussi de l’eau chaude) . Depuis 10 jours j’ai recommencé à naviguer et régulièrement (4 fois en 3 jours) j’ai des fuites sur l’eau chaude avec une déconnexion des raccords (c’est des tuyaux multicouche avec raccord à visser) . La question est donc est ce que le plombier est très mauvais ou il y t’il une autre raison ? En particulier la dilatation de l’eau par la chaleur peut elle expliquer ces déconnexions ? Faut il rajouter un vase d’expansion en sortie de ballon ou un mitigeur ?
A mon avis c’est un effet cumulé je ne suis pas plombier de métier et plutôt bricoleur du dimanche .
Merci pour vos réponses

L'équipage
29 mai 2020
29 mai 2020
0

l'eau est trop chaude
il faut monter un mitigeur en sortie de ballon maxi 60°
et un tampon c'est pas plus mal .
alain


29 mai 2020
0

La dilatation sous l'effet de la chaleur est un principe universel qui développe une force non négligeable Dans les montages à raccords vissés il n'est pas du tout anormal d'avoir à reprendre le serrage selon les besoins.


29 mai 2020
0

Complément: et naturellement il faut impérativement pour ne pas risquer de graves brulures que la température reste dans les limites réglementaires. Un thermostat peut avoir des problèmes et alors doit être changé. Même chose pour le groupe de sécurité qui protège l'installation, qui peut laisser normalement parfois écouler un peut d'eau mais qui finit par se bloquer avec l'eau calcaire.


29 mai 2020
0

Merci pour vos réponses yapluka


29 mai 202029 mai 2020
0

En PER il me semble qu'au DTU c'est maximum 50° avec thermostat obligatoire...

mais c'est pour de l'habitat... pas pour des bateaux... en tout cas, le plombier, si il ne t'a pas avertis est un nul..

Edit : confirmation

Lors de l’installation d’un nouveau chauffe-eau, la tuyauterie utilisée peut être rigide (cuivre) ou souple (flexibles tressés) mais dans tous les cas doit pouvoir résister à une température de 100°C et supporter 10 bar de pression. Si ce n’est pas le cas (matériau de synthèse multi couche ou PER) vous devez impérativement utiliser un limiteur de température (sécurité anti-sinistre). Le limiteur est un organe de sécurité indispensable ne distribuant que de l’eau mitigée (sécurité anti-brûlure). Cet organe de sécurité est obligatoire dans le neuf et pour les rénovations lourdes (arrêté du 30/11/2005).

Le mitigeur thermostatique coute 50€ dans une GSB et c'est facile à poser... ne pas oublier sa copine la vanne disconnecteur (dans le schéma groupe de sécurité)... qui limite la surpression dans le réseau dû à la dilatation thermique...

www.foxof.com[...]ite.jpg


29 mai 2020
0

je ne sais pas comment ça se goupille en bateau, mais dans les immeubles, il y a toujours au chauffe eau ce qu'ils appellent un groupe de sécurité. Une soupape qui laisse échapper le surplus d'eau en cas de dilatation. Qui repart donc à l'égout.

alors en bateau ?


29 mai 202029 mai 2020
0

Bonjour,
sur mon bateau j'ai d'origine un groupe de sécurité sur l'entrée eau froide du ballon qui rebalance dans le réservoir si la dilatation de l'eau fait monter la pression.
Plutôt qu'un mitigeur, si tu es raisonnablement gourmand en eau chaude, tu peux régler le thermostat au minimum. Je l'ai réglé à 45 degrés chez moi.
J'ai aussi un mitigeur mais réglé ouvert à fond par l'ancien proprio. Je l'ai re réglé une fois pour m'en servir et augmenter la température seuil du thermostat. Ça n'a jamais bien fonctionné. Ça marche bien à débit fixe et relativement fort. A petit debit quand on laisse un filet d'eau pour la vaisselle par exemple, l'eau redevient froide au robinet. Du coup thermostat à 45 et mitigeur ouvert en grand.

Ce n'est pas trop le sujet mais si tu as des panneaux solaires, tu peux alimenter la résistance du chauffe eau avec un convertisseur en 110V. Ma résistance de 1200W en 220V ne consomme plus que 300W en 110V et j'ai de l'eau chaude en 20-30 min (puissance divisée par 2^2 quand on divise la tension par 2).


jackx308:J'ai monté une résistance 500w à la place de celle de 1200w, suffisant au port, et ça permet de l'utiliser au mouillage avec les panneaux solaires.·le 31 mai 2020 11:11
Fabien83:Chez Quick, la résistance de 500W coûte 66 euros. J'ai payé mon convertisseur 110V 71 euros. Pour 5 euros de plus j'ai donc un chauffe eau 1200W quand je suis au port et 300W quand je suis au mouillage. Et j'ai de quoi alimenter du matos en 110V 60Hz si besoin. Je ne vois pas l'intérêt de changer la résistance. ·le 31 mai 2020 20:27
29 mai 2020
0

c'est encore une fois merveilleur ...un pro fait une installation cette installation n'est pas ou peu utilisé et au premier usage fuites a repetition ... encore un sacré pro en plaisance ...


29 mai 2020
0

Je pense également que la première chose est de vérifier la présence d'un groupe de sécurité. La deuxième est de voir si celui-ci n'est pas grippé par la non utilisation (en milieu marin en plus), ceci en le manoeuvrant à la main.


dlalu:Pour moi, ce serait petit vase d'expansion + groupe de sécurité ( par sécurité). comme ça , pas besoin de gérer l'écoulement d'eau à chaque chauffe du ballon..·le 29 mai 2020 12:14
29 mai 202029 mai 2020
0

ou bloqué par le calcaire. Risque alors qu'il reste bloqué ouvert et fuit. le manœuvrer plusieurs fois dans ce cas


29 mai 2020
0

« Tuyau multicouches » ? Fuites au raccords
Si c’est du PER, on le trouve en 16mm en grande surface, et en 15mm chez les Ships . Vérifie que ton installateur a bien utilisé les bon raccords


Calypso2:ça serait plutot a l'installateur de faire le SAV , et faire jouer la garantie ·le 29 mai 2020 12:26
29 mai 2020
4

j'ai l'impression que certains font fausse route si j'ai bien compris l'installation n'a pas été faite par un pro mais par lui-même, il dit" j'ai installé" et à la fin "je ne suis pas plombier de métier"
en plus les pro utilisent très rarement le multicouche qui soit dit en passant n'a rien à voir avec le PER (tuyaux bleu et rouge).
le multicouches est blanc et semi-rigide, contrairement au PER il se cintre très bien et garde sa forme.
pour ce qui est du problème de fuites, outre un contrôle et resserrage raisonnable de toutes les connections, le groupe de sécurité (vanne de surpression en entrée de chauffe-eau déjà citée) est indispensable.


albor:Bien lu !·le 29 mai 2020 15:51
29 mai 2020
0

bonjour
il ya deux ans je me suis retrouvé avec 100L d eau dans le bateau un raccord sur l eau chaude avait lâché car le groupe e sécurité était mort soupape (rien ne résiste a la dilatation)
si tu as de la place je te conseille un petit réservoir de dilatation tu seras tranquille dans tous les cas (2LITRES suffises)
ma poule


29 mai 2020
0

Pas de mauvais procès le supposé mauvais plombier c’est bien moi celui qui pose la question bien vu diaoulig . Le multicouche est peu employé en construction car il est plus cher que le PER mais pour un béotien en plomberie sa flexibilité est intéressante de même que sa résistance à la température et aux UV .
J’ai bien une valve de sécurité mais je n’ai pas pensé vérifier son fonctionnement, les ballons sont récents . Je vais donc installer un mitigeur pour abaisser la température de l’eau et un ballon d’expansion. A ce propos je suis preneur de références .
Merci à Fabien83 pour son astuce de chauffer à 110v .


Capucin:un mitigeur ne fait baisser la température qur sur l'évier, pas dans le ballon. Faut baisser le thermostat, 50 ° est suffisant pour lavaisselle, trop pour une douche·le 29 mai 2020 18:31
Fabien83:Il est question ici d'un mitigeur thermostatique en sortie du ballon d'eau chaude, pas d'un robinet mitigeur d'évier. ·le 29 mai 2020 19:19
29 mai 2020
0

Pour les références j'ai un vase Gitral HY5 de 5L acheté 38 euros. Quitte à monter un vase pour la dilatation de l'eau chaude, autant qu'il serve aussi à réduire le nombre de démarrages de la pompe à eau. Pour ça il faut un volume conséquent et les vases vendus chez les ship sont trop petits (en plus d'être hors de prix).


29 mai 2020
0

Bonjour, je ne connais pas en détail l'installation, mais le phénomène est normal. le surplus de dilatation doit aller quelque part. Cela peut aller jusqu'à l'explosion sur un point faible. Seuls remèdes, la fuite ou le stockage du surplus. soit en pratique une soupape ou/ et un ballon d'expansion.
JJ


29 mai 2020
1

on ne peut pas diminuer la température dans le ballon quant on marche au moteur ,c'est 80° minimum,
mais on peut avec un mélangeur thermostatique en sortie régler la température que l'on veut .
un vase d'expansion serait le bienvenu pour réguler la dilatation du liquide .
par contre au port sur le 220v le thermostat est efficace .
mettre l'alimentation du groupe d'eau et celle de la résistance sur un inter double ,ça évitera de la griller par oubli de démarrage du groupe quand le ballon chauffe sur le quai .
alain


am:Le bricoleur du dimanche n’a rien compris de votre conseil final l’alimentation du groupe d’eau est en 12v et celle de la résistance du chauffe eau en 220 v ·le 30 mai 2020 14:17
matelot@19001:Effectivement, utiliser un côté d'un inter double avec du 12 V et l'autre côté en 220 V, ce n'est pas vraiment réglo !·le 30 mai 2020 16:34
29 mai 2020
0

As tu serti les raccords sur ton multicouche ???
Sertissage avec la pince adequate ou via une vis btr dans le raccord si ca existe encore


am:J’ai fait le choix des raccords vissés plutôt que serti car j’ai essayé de dissimuler autant que possible la tuyauterie et donc certains raccords sont difficile d’acces Et inaccessible pour utiliser une pince à sertir ·le 30 mai 2020 14:08
30 mai 2020
0

Salut,
En cas de surpression la soupape de sécurité est censé jouer son rôle. Des fuites c'est carrément pas normale.
Corentin


am:Sans doute que la faiblesse de mes raccords est inférieure au declenchement de la valve ·le 30 mai 2020 14:20
31 mai 2020
0

la faiblesse des raccord n'a normalement rien à voir, ils sont prévu pour un usage domestique donc intensif et peuvent également servir pour du chauffage central.

à mon avis, la première chose consiste à vérifier le bon fonctionnement de la valve, pour ce faire il y a sur celle-ci un bouton rotatif qui lorsqu'on le tourne jusqu'à une légère butée déclenche une fuite sous le groupe de sécurité en relâchant le bouton, il retourne à sa position normale et l'eau s’arrête de couler.
en passant au delà de la butée, le bouton reste en position ouvert et le ballon se vidange alors complètement.

à noter que théoriquement tous les groupes de sécurité présents sur des chauffe-eau devraient être testé tous les mois que ce soit à bord ou surtout à domicile ce que nous faisons tous bien entendu..... (une expérience aux états-unis a vu un chauffe-eau électrique de 300 l avec groupe de sécurité et thermostat en panne monter à 100 m en traversant deux plancher et une toiture ! les images étaient saisissantes)

si le groupe de sécurité fonctionne normalement, il faudrait avoir plus d'info.


am:Je parlais de la faiblesse de mon installation certains raccords ( des coudes essentiellement) sont situés dans des endroits difficiles d’accès et donc impossible de savoir si le tuyau est bien enfoncé dans le raccord et ensuite le serrage à la clef à molette se fait par 8eme de tour ·le 01 juin 2020 13:02
31 mai 2020
1

rappel de la réglementation immobilière:
(Comme il s'agit de sécurité, rien n'interdit de s'en inspirer à bord.)

1 - Pour éviter la légionellose l'eau en tout point du réseaux de distribution doit être à une température supérieure à 50°C. Une production aux environs de 65°C garantit la mort de la bactérie.
2 - Pour éviter tout risque de brûlure aux points de puisage l'eau doit être à une température inférieure ou égale à 50°C (60 en cuisine)

Il y a donc incompatibilité entre le besoin de sécurité sanitaire et de sécurité contre les brûlures.

Dans nos bateaux, suivant la source de production, l'ECS peut être à des températures très variables; éventuellement 80°C si la chaleur provient du circuit de refroidissement du moteur.
Le risque de brûlure est sérieux, d'autant plus s'il n'y a pas de mitigeur thermostatique aux points de puisage.
La solution est le "mitigeur thermostatique anti-brulure" (réglé à 50°C)qui doit être placé en amont des points de puisage. Il n'est normalement pas accessible aux usagers.

Comme notre situation peut être comparée à celle de la production d'ECS solaire, un exemple d'équipement sécure:
france-chauffage-solaire.fr[...]96.html


diaoulig:bon petit rappel polmar et pour ce faire le mitigeur thermostatique est effectivement une bonne chose par contre la temperature de l'eau n'est pas, à mon avis, pour grand chose dans les soucis de fuite de notre ami.en complément à mon post ci-dessus je dirais que si le groupe de sécurité fonctionne correctement et que le problème se situe uniquement sur l'eau chaude, il est possible d'essayer d'intercaler en sortie du ballon un réducteur de pression.·le 31 mai 2020 19:46
02 juin 2020
0

J’ai peut etre un début d’explication du non fonctionnement de la valve de sécurité . Mes ballons ( un dans chaque coque ) sont situés sous une couchette mais qui s’apparente plus à un lit avec un matelas de bonne épaisseur et donc difficile à mobiliser et pour éviter d’aller éponger ce qui sortirait de la valve j’ai adapter un tuyau sur cette valve et qui va se jeter dans un jerricane facile d’accès . Jusque là je pense que l’idée était bonne mais je ne sais pourquoi j’ai laissé le bec verseur du jerricane à l’intérieur et le passage du tuyau à travers ce bec est pratiquement étanche . On peut imaginer que la pression a pu monter à l’intérieur de ce dispositif et a empêché le bon fonctionnement de la valve . Je vais quand même mettre un mitigeur en sortie de ballon et régler le thermostat .
Mes cours de physique ont plus de 50 ans d’âge aussi quelqu’un pourrait il me dire si la dilatation d’un corps sous l’effet de la chaleur est proportionnelle à la température .
Merci à tous les intervenants


02 juin 202002 juin 2020
0

évidement l'eau se dilate jusqu'à la transformation en vapeur qui est fonction de la pression

alain


02 juin 2020
0

La loi de Boyle Mariotte n'est-elle pas dédiée aux gaz, qui plus est parfaits?

Sinon pour les liquides la dilatation est bien proportionnelle à l'augmentation de la température; quoique, pour l'eau liquide il y a contraction entre 0 et 4 °C puis effectivement dilatation.

public.iutenligne.net[...]42.html


02 juin 202002 juin 2020
0

c'est ce que j'ai trouvé de plus près pour expliquer la dilatation de la phase liquide à la phase gazeuse .
mais je vais chercher mieux .
si je trouve mieux ,je vous dirais mieux .
donc je vous dis mieux :
V=V0(1+aT)
a étant le coef de dilatation du liquide
par ex pour l'alcool a c'est 1.10.10puissance 3
c'est pour ça qu'à 37.2 le matin je me sens ballonné
alain


02 juin 2020
0

désolé je n'ai pas vu que tu as dégainé plus vite que moi
alain


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ecosse, convoyage en 2007

Souvenir d'été

  • 4.5 (113)

Ecosse, convoyage en 2007

novembre 2021