Matos pour du cotier ??

Bon , avec notre fifty , vu notre inexperience et nos ages ( arthrose ....) on a decider d abandonner le projet voiles de notre fifty ( il tient parfaitement la mer ) full acier et quille longue , 11,50 m , et ne conserver que le moteur pour faire du canal , fluvial et du cotier .
On.a en instrument qu un sondeur approximatif et une vhf neuve asn ais .
Que.nous faut il comme autre instrument electronique utile notament pour du cotier ? On est des neophytes pour l instant , occupe d abord a terminer le bateau , puis apres apprendre a naviguer .
Merci de vos conseils experimentes

Les fifty brothers .

L'équipage
13 nov. 2016
13 nov. 2016
0

Déjà il faut faire la liste de l'équipement obligatoire et un appareil cartographique ne me paraît pas être un luxe.
Je ne suis pas suffisamment compétent sur le sujet pour te décrire l'indispensable, il y a sûrement des personnes sur le forum qui sont en mesure de le faire, mais vu que ce n'est pas (plus) un voilier risque d'avoir moins de candidats :-)

13 nov. 2016
1

A noter qu'un voilier sans mat a une période de roulis réduite, ce qui peut être parfois désagréable.
Tout navigateur commence par passer beaucoup de temps à lire l'énorme documentation disponible. Il faut absolument commencer par apprendre les bases INDISPENSABLES de ce qu'il faut savoir dans ce domaine.
Les règlements et permis du fluvial et du maritime sont différents. Dans tous les cas l'équipement de sécurité doit être complet pour répondre au type de navigation choisie.
La navigation sérieuse ne repose pas seulement sur l'utilisation mal comprise de moyens électroniques même si le GPS curieusement non cité facilite la vie.
Attention: la navigation maritime côtière peut parfois s'avérer beaucoup plus dangereuse que la navigation au grand large
(la sécurité est toujours au large quand on ne peut plus rentrer au port).
En fluvial il faut tenir compte des tirants d'eau et d'air et des contraintes particulières des passages d'écluses et aussi des périodes de chômage des voies naviguables.

13 nov. 2016
0

J ai permis belge polyvalent quii indistincte fluvial ou mer . Pourquoi un matos,adapte d

13 nov. 2016
0

J ai un permis belge polyvalent qui indistincte fluvial ouvmer . Pourquoi un matos adapte serait il.mal compris ?

Dans notre ignorance nous avons teste cet ete vers port la nouvelle une grosse houle en toute panique ... c est la qu un marin d eau douce «ami» d eau douce.et soit disant tres,experimente en mer nous ,a conseille de continuer ds la houle venant du sud sans,retourner au port precedent et surtout en longeant la cote ....ce que bien evidemment il fallait faire tout le contraire , ce que nous n e savions pas ... resultat nous,avons echoue lamentablement sur le sable ....et ca nous,a coute plus de 6000€ entre le remorquage et le,vol subit sur le boat .... merci les conseils ....on s en souviendra ..

Pour le fluvial on sait faire desormais via canal du midi .

Bon ceci dit je ne sais tj pas ce,qu il me faudrait comme matos electronique pour le cotier .

Merci de vos recommandations

13 nov. 2016
0

Merci du conseil mais ca ne repond pas,a ma question ...... :tesur:

14 nov. 2016
0

le permis belge ( suis francais resident a Bruxelles mais bateau sur canal du midi ) est unique et ne fait aucune difference entre fluvial et mer ; un seul et meme permis , et ce , international . Autant vous dire que je n'ai rien appris ... ou presque .

15 nov. 2016
0

bon, pour la mer, il ne faut pas de permis sous pavillon belge ... pour le fluvial, ça depend de la longueur du bateau et/ou de la puissance du moteur
:litjournal:

13 nov. 2016
0

C'est dommage d'enlever le mat, grand voile moteur cela stabilise le bateau et ce n'est pas rien... après pour du fluvial...

C'est sur qu'un gps traceur ça aide pas mal, mais je crois qu'il faut avoir à bord une règle de cras, des cartes et un compas de relèvement, c'est quand même plus sur histoire de pas se retrouver à poil en cas de panne.

Je pense que si vous voulez vraiment naviguer (autrement qu'en faisant des ronds dans l'eau dans un endroit que vous connaissez par coeur) il faut commencer par vous former avec quelqu'un qui sait:

Choisir un mouillage
Mouiller une ancre
amarrer un bateau
Choisir sa route
etc...

cela n'est pas si facile et pour cela même la meilleure électronique ne permet pas de se passer d'apprendre les bons gestes et les erreurs à éviter.

Après, je pense aussi qu'on peut se lancer seul mais il faut avoir conscience des risques et les assumer.

0

"mais je crois qu'il faut avoir à bord une règle de cras, des cartes et un compas de relèvement,"
:non:
Non, c'est pas obligatoire...
sauf la cartographie de la zone de navigation (papier ou électronique).

13 nov. 2016
1

je sais que ce n'est pas légalement obligatoire...mais moi je ne partirai pas sans

13 nov. 2016
0

Mon projet c est en effet de me former en direct avec un coatch vrai marin et avec mon bateau . Mais si j ao deja i prealablement un matos mini adapte c est encore mieux

V est dans ce sens,que je pose la,question . Avoir deja le bateau tres fonctionnel et esuipe puis alors me former avec , sur le.terrain avec un vrai marin en utilisant pleinement ce matos avec formation directe .

13 nov. 2016
1

Bonsoir,
ton approche est désormais plus claire.
Certes, de nos jours la réglementation française te permet de te contenter d' une cartographie électronique de ta zone de navigation.
C' est à mon sens un peu léger, et si tu as la possibilité d' avoir un "coach" compétent avec toi, ce serait vraiment dommage de ne pas en profiter pour apprendre le b.a-ba de la navigation avec cartes papiers, compas de relèvement et règle de navigation(Cras ou rapporteur breton(plus facile pour apprendre)).
Pour l' électronique, un bon sondeur et une VHF compléteront le devenu "indispensable" GPS.
Perso, étant assez réfractaire à la facilité de navigation au GPS, je trouve toujours très utile d' avoir un loch-speedo convenablement étalonné.
Après, selon tes moyens, tu peux toujours compléter par des AIS, radars, girouette-anémo etc... mais à mon sens pas indispensable.
Maintenant comme évoqué plus haut, sur un fifty, la grand-voile hissée stabiliserait grandement ton bateau dans du roulis.
Gorlann

13 nov. 2016
0

D'accord pour la fonction voile je crois que je vais devoir y passer aussi

13 nov. 2016
0

D'après ton profil, le moteur de ton bateau est certes "increvable", mais aussi "vieux" et "refait"... Avoir un jeu de voile, de quoi les envoyer et les régler et savoir comment cela marche pourrais t'être très utile.

Après, le matériel obligatoire couvre l'essentiel pour te permettre de savoir où tu es et où tu vas: cartes, règle crass, compas et sonde à main.

Ensuite, que veut tu? Ta liste pour Noël? : GPS (basique et ou traceur), VHF, loch, sondeur, centrale de navigation (totalement inutile au moteur), pilote automatique ...

Tu aurais dépensé tes 6000 euros dans une école de voile, tu saurais tout ce que tu as besoin de savoir et avec 1/4 déjà l'essentiel (avoir une idée de tout ce que tu ne sait pas).

13 nov. 2016
0

Prends toi un bon sondeur GPS carto.
Mais ça suffit pas et ça peut tomber en panne.
Donc il faut savoir faire sans, avec compas et cartes papier.
Faire une formation avant.

13 nov. 2016
0

Allez je me lance .... programme de nav : cotier de jour et d'après ce que je peux comprendre dans les parages du golfe du lion ... bateau à moteur (un moteur ...) donc électronique de base (AMHA) pilote auto, sondeur (et encore) ; VHF (et encore) ; un moyen de voir ou se trouve le bateau et ..... un bon smartphone avec navionics payant dessus et les bons numéros à appeler.
Et surtout navigue et tu verras il n'y a rien de sorcier suivant la météo. De toute façon s'il fait mauvais tu resteras au port comme tous les gens raisonnables !!!
Gilles

13 nov. 2016
0

Le guide de navigation des Glénans m'a permis de ne pas faire de trop grosses erreurs .
L'électronique qui fonctionne c'est super .
C'est bien aussi de savoir faire sans pour le cas où.
De bonnes cartes et une bonne compréhension des reliefs sous marins avec ses résultantes en surface.
Comprendre la météo.
Ne pas forcer la chance quand on peut faire autrement..

13 nov. 2016
0

Si tu te proposes de prendre un vrai skipper pour t'apprendre à naviguer poirquoi ne pas lui demander ce qu'il manque sur ton boat à son avis et ensuite 'aviguer avec lui, car a t'ecouter c'est vraiment limite insecurité...

14 nov. 2016
0

oui je crois que je vais faire ca . Trouver d'abord le " bon " formateur sur quelques jours pour degrossir , et lui parler de mon projet et du matos a acheter .

14 nov. 201616 juin 2020
0

oui je crois que je vais faire ca . Trouver d'abord le " bon " formateur sur quelques jours pour degrossir , et lui parler de mon projet et du matos a acheter .

Naivement on avait acheté ou recuperé separement sous les conseils du pseudo marin ami , mat de 9 m voile , enrouleur de 12 m, winch etc .... mais la visite d'un marin nous a indiqué en bouffant ....que absolument rien n'etait coherent , et tout mon matos etait inutilisable ... du coup ...on a zappé le coté voile du bateau pour ne laisser que le moteur

je precise que ce bateau sera aussi bientot pour y vivre en permanence dessus avec projet d'amarrage a Narbonne ( fluvial et mer )

14 nov. 201614 nov. 2016
0

Il n’est pas censé être vert le tribord ?

:acheval:

:-D ;-)

plus sérieusement déjà Français bateau Français =

Armement et équipement

www.actunautique.com[...]is.html

donc :

www.developpement-durable.gouv.fr[...]te.html

Bonne navigation

14 nov. 2016
0

le boat est sous pavillon belge , car je suis resident belge ...

donc moins restrictif .

14 nov. 2016
2

Apprendre à nager... !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

14 nov. 2016
0

ouah la poilade .... !

14 nov. 2016
0

c'est encore mieux en developpant ... merci du complement . :pouce:

14 nov. 2016
0

Quille longue en fluvial tu va galérer, Beaucoup font reduire la quille quand ils ne naviguent pu en mer.

14 nov. 2016
0

Pour l'instant tout va bien , on a deja fait plusieurs fois le canal de la robine ... certes parfois ca frotte un peu , rarement , mais ca passe .

et puis on ne pense pas s'exempter de la mer , au moins en cotier .

:pouce:

14 nov. 201614 nov. 2016
0

Le plus sage conseil que la majorité des contributeurs de se post donne est de 1 : d'abord se former, puis tu feras l’acquisition de ton matériel quand tu verras tes besoins.
Pour te donner un exemple j’ai accompagné un de mes cousins pour ses premières sorties qui vient de passer son permis côtier .c’est quelqu’un qui n’a pas trop de problème de fin de mois et il voulait acheter ‘’ce qui a de mieux ‘’ pour ne pas être emm… donc central de nav avec carto intégré….. (Ça le rassurer) après 5 jours il s’est aperçu qu’un jeu de cartes, un compas et une bonne paire de jumelles et un vilain Gps était plus sécurisant qu’une centrale d’autant que son terrain de jeu est relativement réduis . Il a du mal à se situé sur un traceur (les changements d’échelle) tandis qu’avec un report sur la carte ça ne lui pose pas de problème. Donc trouve-toi un moniteur (un vieux ;=) ) dans le coin (officiel ou pas). Fait lui visiter ton boat avant, il sera certainement de bon conseil.
Très cordialement

A guy

ps y a une école de voile à la Nautique bon y aussi un bistro mais va faire un tour de l'autre coté ;=)

14 nov. 2016
0

Un truc tout bête : si tu tombes a l'eau comment tu remontes bateau au mouillage et comment tu remontes ton équipier.
Sûrement simple mais as tu essayé ?
Perso sur un six mètre j'avais du mal a 24 ans

0

C'est dans l'armement obligatoire (Div. 240) d'avoir un système qui permette de remonter à bord, de façon autonome...
:litjournal:

14 nov. 201614 nov. 2016
0

En dehors de l'équipement obligatoire, un bon sondeur, une VHF ou peut-être deux VHF (attention à la distinction entre VHF Atis et DSC), une tablette avec GPS intégré et avec une app de cartographie (par exemple un iPad avec iSailor). Et roule ma poule !

PS: l'ancre sur la photo est mignonne mais n'est pas bien sérieuse.

15 nov. 2016
0

Il y a aussi la solution d'aller faire une petite visite dans un poste de la SNSM ils sont en général de très bon conseil

15 nov. 2016
0

Ils vont se dire: tiens, un futur client........ :heu:

15 nov. 201616 juin 2020
0

pour mathelot phit

15 nov. 2016
0

pour moettai : .....jamais essayé ...

15 nov. 2016
0

pour Numawan .

j'ai en effet un mini ordi avec un cordon GPS connecte en usb . on peut mettre navionics dessus . est ce suffisant comme cartographie ?

15 nov. 2016
0

Oui, c'est bien suffisant.

15 nov. 2016
0

Il n'est pas inutile* d'avoir les cartes papiers de la zone où tu navigues...
Même si on se sert principalement de l'ordinateur ou de la tablette avec le GPS qui te dit où tu es en permanence... Déjà ça permet une vue d'ensemble et surtout d'apprendre à naviguer sur une carte... ensuite la simplicité de l'assistance informatique prend main sur la carte papier.... mais c'est un piège.

  • pour dire que c'est quasi indispensable...
15 nov. 2016
0

:pouce:

15 nov. 2016
0

numawan

oui en effet on sait que l'ancre de devant c'est un jouet pour les enfants .... le papy constructeur n'avait pas bien etalonné . On pense prendre une charrue adaptée . ca fait partie des nombreux investissement encore a faire pour terminer le boat . On a deja fait beaucoup , mais y a encore du boulot . mais au bout on sait ( c'est ce que nous disent les marins qui le voit ) qu'on aura un tres bon bateau .

15 nov. 2016
0

" Donc trouve-toi un moniteur (un vieux ;=) ) dans le coin (officiel ou pas). Fait lui visiter ton boat avant, il sera certainement de bon conseil. "

c'est ce qu'on compte faire . Et ne plus tomber sur un charlot ....

15 nov. 2016
0

" Il y a aussi la solution d'aller faire une petite visite dans un poste de la SNSM ils sont en général de très bon conseil "

tres bonne idée . :pouce:

15 nov. 2016
0

pour adav 29 :

Ils nous connaissent deja , quand on a echoue cet été a cause de tres mauvais conseils d'un pseudo marin ; mais ils n'ont pas pu nous de echouer , car leur remorqueur n'etait pas assez puissant . Il a fallu trouver un 1200 CV ..... et le prix qui va avec ..... : tres mauvais été .

15 nov. 2016
0

C'etait un canot tout temps qu'ils avaient? Si oui Il fait quand même 800 cv, ça suffit largement. Le 1200 cv c'était une boite privée ?

15 nov. 201616 juin 2020
0

C etait un 800 CV qu'ils avaient , mais en plus ils avaient pas assez de longueur de grosses amarre et risquaient de s'ensabler eux aussi . Oui le 1200 CV c'etait un privé : 1800 euros le depannage ... + vol de nuit de tous le matos acheté dont deux moteur de secours ... on s'en souviendra ...

15 nov. 2016
0

Bonjour,
Le bateau est à Capestang ?

15 nov. 2016
0

clipper ; Oui . Mon frere y est dessus en ce moment pour y faire travaux

15 nov. 2016
0

Ok, je passerais le voir cette semaine

15 nov. 2016
0

perso, vu la hauteur du mât donc la faible surface de voile je le garderais.
Si changement réel de programme vendre le fifty, même sans mât c'est pas fait pour les canaux. L'expérience s'acquiert, et c'est un grand plaisir d'aller en mer, en deux mois de nav en descendant l'Espagne tu en connaîtras assez, tu auras "passé le cap" de l'initiation maritime...
bon vent bonne voile

16 nov. 2016
0

Avec ou sans un Skipper confirmé ?

15 nov. 2016
0

Déjà tu peux virer "l'engin flottant" qui n'est plus obligatoire et qui est encombrant...
à voir l'antenne je pense qu'il y a une vhf fixe... je ne pense pas que le permis belge dispense de la détention du CRR... donc à passer si ce n'est déjà fait.

15 nov. 2016
0

Duduche Braz :

le CRR est deja passé oui . mais aucune experience pour l'instant . ....

on a acheté un Lowrance link 8

16 nov. 2016
0

Bonjour Francis, va faire un tour à Beez au BBC tu y rencontrera des gens qui font du fluvial et d'autres qui font de la voile.
Il te restera à adapter les règlements Belges et Français.
Phil

16 nov. 2016
0

matelot phil

en fluvial ca allait on se debrouillait ; en mer calme aussi . Mais aucune experience en houle de 2 metres ... Or notre pseudo ami marin nous indique dans la panique : " vas y fonce et longe la cote ! " alors qu'il connaissait notre totale inexperience ... On comprend pas comment ca puisse exister ; on pensait qu'il etait competent ... c'est seulement apres qu on a mesuré les enormes risques qu'il nous a fait prendre et qui nous a couté tres cher ... tres cher .. on etait completement paniqué pris au piege de la houle sans savoir quoi faire d'autre que de nous laisser s'echouer .

" faut etre pris pour etre appris " ...parait il ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (17)

L'eau de l'Aude là

mars 2021