Matin Bleu : Goélette cat ketch de Erik Lerouge

Pour ceux qui aiment sortir des sentiers battus et apprécient les gréements innovant, lire ce récit de croisière autour du monde sur MATIN BLEU, goëlette cat-ketch de 13.80m

www.addthis.com[...]ark.php

L'équipage
15 jan. 2011
15 jan. 2011
0

Désolé...
Je n'ai pas réussi à vous joindre le bon lien relatif à un article de Voiles et Voiliers. Dommage.

06 mar. 2011
0

La suite
Et quelques infos sur la fameuse aile : www.voilesetvoiliers.com[...]uestion

0

merci
pour cet excelent article

07 mar. 2011
0

Je n'avais pas remarqué ce fil…
Comme je l'ai déjà dit ailleurs, je trouve un peu dommage que Guy et sa compagne ne signale à aucun moment que leur voilure est du type Swing wing, à quelques détails près.

Cela n'enlève rien à l'aspect tout à fait innovant et remarquable de cette unité hors-norme.

07 mar. 2011
0

Merci pour le lien mais,
Je ne comprend toujours pas la prise de ris ... dans le texte, la description de la manœuvre ressemble fortement à un gréement de jonque ... (on largue la drisse et tout se met en place).
Mais il existe 5 bosses de ris ... dont il n'est pas question dans le texte ???

08 mar. 201116 juin 2020
0

A voir avec plus de vent
... ;-) ;-) ;-)

08 mar. 2011
0

Prises de ris
Pour obtenir un profil aérodynamique correct, il est essentiel d'avoir un bord d'attaque bien tendu.
Le gréement de Matin Bleu étant suffisamment novateur comme celà, Guy a opté pour des ris classiques afin de ne pas multiplier les mises au point.
J'ai vu passer pas mal de photos de voiles de jonques, ailes et autres dérivées qui étaient trés mal établies une fois arrisée.

Personnellement, je suis fan du système de prise de ris des jonques. Reste à l'adapter à ce type de gréement en respectant les tensions de guindant nécessaires. Celà nécessitera encore un peu plus de matière grise!

Erik

07 mar. 2011
0

Swing-Wing
Le gréement de Magie Noire a effectivement beaucoup de points communs avec le Swing-Wing.

Cependant, il y a trois différences fondamentales:

-Le Swing-Wing réunit simplement les voiles de jonque en avant du mât. Le bord d'attaque est relativement pointu donc assez peu tolérant au tangage et éloigné d'un bon profil aérodynamique. Guy a réalisé des nervures donnant un bien meilleur bord d'attaque.

-Le flap du Swing-Wing utilise simplement des lattes de jonques articulées. Il en conserve partiellement les défauts à savoir c'est tout plat par petit temps et se creuse avec la brise.
On a sur Matin Bleu un profil elliptique qui a pour effet de donner un creux plus homogène au flap. Ses photos d'extrados sont assez éloquentes.

-Le mât est rotatif. La première raison est de permettre plus de raideur longitudinale pour tenir la tension de la voile. Celà semble bien marcher. L'autre était d'avoir moins de trainée du mât lorsque l'on commence à arriser.

Erik

08 mar. 2011
0

Je n'ai pas remarqué tout de suite le petit lapsus.
Entre Magie Noire et Matin Bleu, on reste dans la couleur…

07 mar. 2011
0

La prise de ris
est de type classique, comme sur une voile actuelle Marconi, à savoir avec des bosses de ris.
Moi j'en ai vu trois sur la chute.

La différence d'avec le Swing wing, c'est donc la bome et les prises de ris qui permettent de toujours mettre la voile sous tension et de conserver ainsi de meilleurs profils après réduction.

Jean (Nrs), tu es bien informé par tes lectures des articles de la Junk rig association, pourrais tu certifier que c'est bien David Tyler, le créateur du Swing wing et donc le premier à avoir utilisé ce type de profil ?

07 mar. 201116 juin 2020
0

D'après mes informations
il semblerait que le concept de "Swing wing" soit à l'origine une "invention" de Sunbird Marine ("the Swing-Wing rig was invented by Robin Blain and marketed by Sunbird Yachts in the early 80’s.") mais l'idée était dans l'air et D. Tyler proposait une plan précis de ses voiles dés 1981 ...

P.J. : Photos du Swing wing de Sunbird

07 mar. 2011
0

La conception du gréement Gallant
revient à Jack Manners-Spencer d'Aerosystems Ltd, vers 1970.

Sur la période de conception, il y a peut être un doute.

08 mar. 2011
0

Merci Erik
pour cette précision qui trouvera un écho sur mon blog.

Aucune trace du Pyramid rig sur la toile

07 mar. 201116 juin 2020
0

oserais-je contredire ...
une haute autorité de ce forum ??? ;-)
Dans la News Letter n°3 d'avril 1981 je trouve un article de D. Tyler avec entre autre le schéma joint ... :-)

07 mar. 2011
0

Ceci-dit
le schéma que tu proposes, Jean, donne l'impression que la latte arrière n'est pas sur pivot.
Or, c'est tout de même un point nouveau très important de l'aile Swing.

Le texte qui accompagne ce schéma donne t'il plus de précisions ?

(Tout cela fait un peu dialogue de boutiquiers, mais pour les aficionados que nous sommes, cela a son importance…)

07 mar. 2011
0

Donc on peut estimer
que le principe de la voilure avec une partie avant en forme de gros mat-aile, était dans l'air (David Tyler étant peut être le premier a s'exprimer sur ce sujet) mais c'est Robert Blain de Sunbird Marine qui a trouvé l'idée toute bête mais assez génial du pivot, et qui aurait concrétisé cette voilure le premier.

08 mar. 2011
0

je crois
qu'à l'origine de Tystie, il ne voulait qu'un seul mat, une voile "cambered" pour augmenter la puissance et était (est toujours) confiant dans la facilité de prise de ris apporté par ce type de gréement, le tout pour une navigation en solo ou à 2 maximum ... Un soucis d'équilibre de barre lui aurait fait préféré mettre de la toile derrière, tout en augmentant la puissance par des voiles enveloppantes. Il semble actuellement très satisfait de son gréement en augmentant juste un peu plus l’échantillonnage des parties "droites" de ses voiles. Il "solo circum navigate" la Tasmanie en ce moment ...

07 mar. 201116 juin 2020
0

une autre ...
petite ...

07 mar. 201116 juin 2020
0

la premiere mouture de tystie
en 1990 avait un greement de jonque classique alors que sunbird marine avait deja sorti le gallant rig en 1981 (c'etait l'ancetre du swing wind rig !)

07 mar. 2011
0

Greement Gallant
Pour info, Jack-Manners Spencer avait conçu auparavant le gréement Pyramid. J'avais travaersé la Manche autour de 1974 / 75 sur son Snow-Goose ainsi gréé.

J'ai vu son gréement Gallant vers fin 70, avant que le Swing-Wing n'apparaisse. Dommage qu'il n'ait équipé qu'un médiocre fifty qui avait plus besoin de puissance que de finesse.
Le seul point commun entre le Gallant et le Swing-Wing est que les voiles entourent le mât. Le Gallant est limité à un profil symétrique fin mais peu puissant. Il manque donc de pèche par petit temps et au portant. Un flap d'intrados était envisagé pour augmenter la portance au débridé mais j'ignore s'il n'a jamais été monté.

Erik

07 mar. 2011
0

D'après ce que j'ai compris
Sunbird aurait inventé le terme Swing Wing pour s'approprier en quelque sorte le concept.
Mais l'idée de concevoir une aile avec un système de pivot pour donner de la courbure était dans l'air dans plusieurs cerveaux dont celui de David Tyler.

Je ne m'avancerais pas plus sur la paternité précise de cette voilure.

07 mar. 2011
0

tu as raison ...
la latte arrière est continue. Cet essai était pour son précédent bateau (Sadler 25', bi-quilles) et les premiers résultats, s'ils montraient une amélioration par rapport aux voiles de jonque de l'époque (plates, très plates), restaient inférieurs à un gréement bermudien (alors qu'il pense être aujourd'hui à égalité au près et devant dés le largue ...).

07 mar. 201116 juin 2020
0

je ne me prononcerais pas
concernant les paternités successives ... mais en juin 83 Sunbird Marine avait publié un fascicule avec ça ...

0

pas de probleme
mais pourquoi en 90 dans 3 no de pbo on montre son tystie avec une voile classique ,il n'avait pas assez confiance dans son idée ?

07 mar. 2011
0

Bon une
question : Ketch ou goelette ? :-)

07 mar. 2011
0

Cat-Goelette
Par définition, une goelette possède le mât arrière (nommé Grand mât) de même hauteur ou plus haut que le mât avant (nommé mât de misaine).

Comme Matin Bleu a deux voiles identiques, avec le bouge du pont légèrement plus haut au centre qu'à l'étrave, il s'agit donc d'une goelette.

Comme il n'y a pas de foc, c'est même un cat-goelette!

Erik

08 mar. 2011
0

C'etait juste
pour titiller un peu l'auteur du titre "goelette cat ketch"
Et n'ayant pas vu de photos parfaitement de profil la question restait d'actualité.

07 mar. 2011
0

j'ai entendu dire
par un copain qu'il y avait une goelette de 18m sur plan Lerouge qui naviguait avec un greement de jonque....mais c'est pas de l'info de première jeunesse :-D

07 mar. 2011
0

ça peut être ???
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

:-) :-) :-)

08 mar. 2011
0

noin non
18 m de long ;-)

10 mar. 2011
0

jonque
Bonjour,

Une jonque de 18m non.

J'ai par contre fait dans le passé quelques jonques, la plus grande faisait 16m. Celle-ci avait une esthétique un peu rétro avec chateau arrière et un gréement type Hasler.

Erik

08 mar. 2011
0

l'important est de naviguer avec des ailes performantes !
bonjour
Nous ne connaissons pas les voiles swing wing donc il m'est difficile d'en parler et de comparer les ailes inventées par Guy avec ce système. Nous savons aujourd'hui qu'une invention n'a jamais un seul créateur mais cette idée d'ailes pour remplacer les voiles traditionnelles est dans l'air depuis plusieurs années, surtout depuis que les mâts peuvent se libérer des câbles. Nous avons décidé de naviguer avec nos ailes et donc d'utiliser notre invention plutôt que d'en parler. Aujourd'hui, nous souhaitons faire part de notre expérience et notre savoir faire.

Il y a bien 5 prises de ris ( sur les photos 4, Guy en a mis une supplémentaire pour son retour dans les 40° sud) positionnées sur les lattes.

Merci Erik pour tes réponses techniques.

08 mar. 201116 juin 2020
0

Bonjour ...
Voilà un moment que je consulte blog et discussion sur votre magnifique goélette et notamment vos voile. J'ai a peu près compris le principe de vos voile seul 2 points m'échappe.

1 - Comment faite vous pour gréer la voile sur le mats ? je doute que vous ne l'enfilez pas à partir du haut ? sur les différents articles on ne vois pas vraiment si le profile de la voile s'ouvre sur toute la hauteur

2 - Concernant la prise de ris, chaque bosse de ris permet de relier les lattes avec leurs articulations à la bôme grâce à un boots. (CF Img joint extrait de votre article sur v&v)

La "raquette" et son articulation doit être relier en 3 points à la bôme ?? En avant du profil, à l'articulation de dédoublement des lattes et à l'arrière du profil , pour pouvoir par la suite étarquer le profil correctement avec la drisse mouflé ?

A+ DIAMBA

08 mar. 2011
0

Voilà qui est particulièrement surprenant
(la méconnaissance du Swing wing)

Cela ne fait qu'accroitre l'ingéniosité de la conception de la voilure de Matin Bleu.

08 mar. 2011
0

Pour les deux autres cas de type Swing wing
à savoir le "Tystie" de David Tyler et "Pha" de Bertrand et Marie-Hélène Fercot, la mise en place de la voilure est particulièrement longue.

Les structures sont démontables et donc s'installent relativement rapidement mais la voile elle, n'étant pas ouverte sur l'avant, vous pouvez imaginer le reste.

09 mar. 2011
0

Au vue de ..
ta réponse, on peut comprendre que ce type de voile s'enfile par le haut du mat ?? Ben mon gars pas très simple cette affaire...

A+ DIAMBA

11 mar. 2011
0

belle moyenne
178 m de moyenne de la nouvelle zelande au chili.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

… le calme

Après la pluie...

  • 4.5 (112)

… le calme

mars 2021