Matelotage spécial patte d'oie

Bonjour à tous,

Sur les multicoques, on utilise souvent une patte d'oie pour mouiller sur ancre. Avec une main de fer et de la chaine, rien de plus simple. Mais comme en multicoque on aime bien s'embêter, on cherche à gagner du poids et on utilise souvent du bout plombé avec une ancre légère. Jusque là tout va bien. Mais c'est au moment de fixer la patte d'oie au bout plombé que ça se complique. On peut faire des nœuds (plus au moins compliqué), mais arrive forcément un moment où il faudra défaire ce nœud qui si il a été serré fort sera difficile à desserrer. Sans parler de la moindre résistance des bouts avec des nœuds.

J'avais vu il y a super longtemps (je crois que j'étais encore jeune à l'époque c'est pour vous dire LOL) sur un forum américain certains plaisanciers qui faisaient un nœud (ou matelotage) spécial et qui le bloquaient avec un morceau de bois. Et pour desserrer le nœud , il suffisait de retirer le morceau de bois pour que l'ensemble soit facile à dissocier même si le nœud avait été souqué ferme. J'ai souvenir d'un truc simple et efficace mais je n'arrive plus à me souvenir où je l'ai vu et comment faire.
Si quelqu'un à une idée de comment faire je suis preneur.
Je suis sûr que c'est un truc simple et facile.

L'équipage
05 mar. 2020
05 mar. 202005 mar. 2020
1

Salut

Je ne connais pas le noeud auquel tu fais référence, mais je pense qu'un autobloquant style prussik devrait peut-être faire l'affaire

Fañch

05 mar. 2020
0

Pareil, je ne connais pas le noeud avec un bout de bois. Mais un noeud de bosse conviendrait bien : il n’affaiblit pas le cordage principal et il se défait facilement une fois que le cordage secondaire est détendu.

05 mar. 2020
0

C'est en effet une solution, mais ça semblait plus simple, surtout du point de vu je vire le morceau de bois et je peux aussitôt remonter le mouillage (en cas d'urgence).

05 mar. 2020
-1

Je me dis aussi que si on voit pas ca beaucoup c'est que c'est peut être pas une bonne idée ce noeud avec le bout de bois.

05 mar. 2020
0

Si tu as le Ashley, noeuds 1919 et suivants, puis noeuds 2030 et 2123.
Si tu ne l'as pas je peux faire des copies d'écran. :)

05 mar. 202016 juin 2020
3

premier

05 mar. 2020
0

Merci Roberto, ca peut aider, même si pas souvenir d'un système de ce style

05 mar. 202016 juin 2020
0

avec chaloupe integrée :)

05 mar. 2020
1

Le nœud avec la pinoche ne peut être que provisoire. Risque de glisse.

05 mar. 2020
0

Le nœud avec la pinoche ne peut être que provisoire. Risque de glisse.
C'est ce que je crains aussi

05 mar. 2020
0

Je suis d'accord avec Saroyan. Un noeud de bosse est parfaitement adapté à cette situation.
Si on veut un autobloquant type montagne, préférer le machard, car un prussik peut glisser sur cordage mouillé.

05 mar. 2020
1

Ayant été suspendu pendant une quinzaine d'années sur ces deux noeuds par tout temps il suffit d'adapter le diamètre du bout et le nombre de tours du prussick .
Le prussick fonctionne dans les deux sens pas le marchar.
De plus mon coude se souvient encore du prussick sous la pluie qui ne voulait plus glisser.
Le marchar était beaucoup plus confortable mais l'utilisation n'était pas la même

05 mar. 2020
0

Machard tressé en monobrin ça marche bien quand même, le distel aussi va bien. Après c'est plus une question d'habitude je pense.

05 mar. 2020
0

Un monobrin c'est un valdotain, mon préféré mais je vois mal son utilisation pour l'amarrage

05 mar. 2020
0

En fait je n'aime pas trop le prussik, question d'habitude, et comme tu dois savoir, quand le ratio de diamètre entre la corde et l'autobloquant est faible il est préférable d'utiliser un autobloquant monobrin.
Du coup pendant longtemps, je faisais comme ça : je frappait un machard tressé monobrin en cordage costaud, ou en sangle sur le cablot, que je reliait à ma patte d'oie munie d'un œil epissé via une manille textile de bonne dimension. Ça bronchait pas, et en cas de soucis, facile de larguer la manille textile . Et puis un jour j'ai essayé la patte d'oie frappée en direct sur le cablot avec un noeud de bosse, et comme je n'ai jamais eu de soucis, j'ai continué. Je me dis que de toute façon, au pire, si le noeud de bosse lâche, je reste attaché au cablot.
Je dis pas que c'est le mieux, mais pour moi ça marche.

05 mar. 2020
0

Le noeud de bosse adapté à la situation?
N'y a t'il pas un risque de relâchement quand la tension du mouillage n'est pas constante?

05 mar. 2020
0

noeud de bosse, c'est plutôt à faire sur la chaîne sinon ça doit glisser (et là Tagnard parle de bout plombé)

05 mar. 2020
1

si ça peut aider
comparaison de noeuds autobloquant

05 mar. 2020
0

Bien vu Wilson, mais je crois que Benoît à aussi fait une vidéo sur les autobloquants avec un monobrin. Je recommande à tout le monde ses vidéos au passage, je connais bien le gars pour avoir fait quelques canyons avec lui, il est super pro.

05 mar. 202016 juin 2020
1

Une lumière s'est allumé d'un coup dans ma tête.

C'était pas dans le forum Fboat, mais le forum F-boat.

J'ai retrouvée la solution proposée qui est simple et me semble bonne.

05 mar. 2020
0

Chuis pas sûr de BIEN comprendre la succession de photos...

06 mar. 2020
0

Elles ne sont pas forcément dans l'ordre

05 mar. 2020
0

Perso, j'aurais pas confiance. Mais pourquoi pas, il faut tester et faire un retour.

05 mar. 2020
0

En théorie tu mets la charge sur la patte d'oie mais amarre le reste du bout lesté qui est mou comme on voit sur la deuxième photo. En cas de glissage de noeud ou rupture de la patte d'oie, ton bateau est toujours amarré. Le risque est faible.
Je pense tester un jour.

05 mar. 2020
0

Pas bête, tangnard, je retiens !

05 mar. 2020
0

Damjan no accent,
On peut aussi employer la technique du cabillot sur les noeuds de chaises,tu passes un cabillot entre(attention accrochez vous,parce que sans dessins ni photos...)donc, entre le courant et le dormant qui fait le tour du courant...
Ca permet d'eviter que le noeud ne se souque, et soit plus facile et plus rapide a larguer en cas de tension importante.

06 mar. 2020
0

Mais est-ce qu'on accentue pas encore les faiblesses de ce nœud?

06 mar. 2020
0

Le cabillot n'affaiblit pas le nœud, au contraire puisqu'il diminue la courbure du cordage, je suppose…
L'usage du cabillot, qu'Ashley à observé sur les derniers grands voiliers est donc validé par une longue pratique.
Merci Roberto !
;-)

06 mar. 2020
0

A part le cas de la patte d'oie, je crois qu'il y a de l'intérêt pour des systèmes +-textiles qui tiennent une charge importante mais qui sont à largage rapide. Parfois les mousquetons ad hoc ne font pas l'affaire, pourquoi pas regarder aux pinoches &co.

06 mar. 2020
1

mais je ne vois pas vraiment l’intérêt du noeud, même si il est à retenir, mais dans le cas d'un mouillage avec bout plombé, on remonte aisément et urgemment le mouillage à la main et on peut s'occuper de l'éventuel noeud récalcitrant après coup ... ou alors j'ai loupé un épisode ?
par ailleurs, sur les photos, ça fait un sacré ensemble de bout qui semble surnager ... et c'est pas forcément un bon principe

06 mar. 2020
0

mais je ne vois pas vraiment l’intérêt du noeud,

Je ne sais pas si c'est la meilleure solution. Je souvenais avoir vu ça quelque part et je ne me souvenais plus quel était le principe et je voulais le retrouver. Je remarque que plusieurs solutions sont utilisées pour un même résultat et que tout le monde semble heureux de son systéme.

sur les photos, ça fait un sacré ensemble de bout qui semble surnager ... et c'est pas forcément un bon principe

Je vois juste une patte d'oie et un cabelot ce qui est le minimum en multicoque.

Pour l'instant je lis et retiens les infos pour essayer cet été pour me faire ma propre opinion. Le nœud de bosse me semble une bonne solution, celle proposée en photo, pourquoi pas, à voir si c'est facile à mettre en place et à défaire.

06 mar. 2020
0

@ tangnard : et sur les photos, le bout ne doit pas être plombé;
mais sur un monocoque, aussi, c'est bien de faire une "patte d'oie" pour reporter les efforts du mouillage sur les 2 taquets avant; en guise de "patte d'oie", je mets deux amarres frappées sur la chaîne par 2 noeuds de bosse (1 à l'endroit, l'autre à l'envers) et sur chaque taquet avant; ça bouge pas une oreille et j'ai pris jusqu'à 55 nds au mouillage en irlande, sous le vent de la côte

06 mar. 202006 mar. 2020
0

et ce noeud doit pouvoir, aussi, être utilisé quand on se fait remorquer pour larguer la remorque en urgence
il semble faire 2 têtes d'alouette, dont une terminée comme un cabestan côté mouillage ?

06 mar. 2020
0

Pour larguer dans l'urgence absolue, rien ne vaut un couteau adapté.

06 mar. 2020
0

Pour larguer dans l'urgence absolue, rien ne vaut un couteau adapté.

Il faut toujours un couteau à dispo dans le cockpit. Je me souviens d'une photo d'un trimaran de course dans les années 70-80 avec une hache accroché sur le bras arrière... Ca c'est la solution radicale.

06 mar. 2020
0

La hache, c'est la technique sauvetage sécu pour ne pas couler avec le remorqué !

07 mar. 2020
1

j'ai toujours utilisé un prussic pour mettre la patte d'oie sur la chaine ou le bout plombé.
cela a toujours tenu.
J'ai fait une anse en cordage 3 torons et épissures pour éviter d'avoir une nœud, le passe autour du bout plombé et j'ai deux lignes a bonne longueur que je met sur une manille au niveau de l'anse et au taquets du bateau.
Sur le bateau précèdent, j'avais le mouillage a tribord, je laissai filer le mouillage, je mettais l'anse sur la chaine et reprenait l'anse du coté opposé avec un bout. Ma patte d'oie était alors composé a TB de la chaine (ou bout plombé) et a BB du bout qui servait a centrer le mouillage et faire le même effet que la patte d'oie.
cela n'a jamais bougé, mais je ne l'ai jamais fait dans des très mauvaises conditions météo.

08 mar. 2020
1

Pour le jeux des photos :
alors voyons 7 8 1 3 4 5 9 2 6 ;)
J'aime bien la simplicité du système.
Par contre c'est une évidence pour vous le fait de faire une patte d'oie accrochée sur les caisson pour un tri.
Après des années de mono je n'ai pas encore les bons reflex tri mais, sur un corsair F27, passer par les points en bout de caisson ce n'est pas un peu violent au niveau coup de boutoir au mouillage ?
Il y le bout dehors qui est tenu en latérale par ces points sans que je ne pose de questions.
Pour le mouillage peut être qu'en cas de vent modéré ??

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

Après la pluie...

  • 4.5 (0)

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

mars 2021