Mâtage/démâtage solo : jusqu'où c'est possible ?

Des vidéos montrent les techniques de démâtage , mais il s'agit d'unité de moins de 8 m. Quand est t-il pour un bateau de 9 m. Est-ce possible en solo ou avec un petit coup de main ou faut-il envisager obligatoirement de plus gros ( et plus coûteux ! ) moyens ?

L'équipage
08 déc. 2017
08 déc. 2017
1

Le problème n'est pas le mâtage-démâtage. C'est de placer ou déplacer le mât dans l'axe de rotation avantou après le montage. C'est le poids d'un mât de 10 mètres ou plus à déplacer

08 déc. 2017
0

Ce sujet a été largement débattu sur HEO. Une petite requette dans le moteur de recherche te donnera toutes les infos que tu cherches. :litjournal:

08 déc. 2017
0

J'ai essayé le moteur de recherche , mais je n'arrive pas à y accéder .

08 déc. 2017
0

Pour le moteur de recherche, essaye avec : " http " au lieu de " https " et en général ça marche.

08 déc. 2017
0

si le mât est emboîté, tt seul c'est aventureux
si c'est un démâtage pour travaux, il est possible de faire ça entre 2 bateaux, bien sûr à plusieurs, notament les proprios...
si c'est pour des opérations nombreuses, il faut s'équiper (chèvre articulée)pour faire ça tt seul, et si emboîté le mât, c'est pas gagné tt seul
le poids est un handicap, mais l'encombrement avec tte latripaille de haubans c'est l'instabilité de l'oeuf en plus emmerdant et dangereux
JL.C

08 déc. 2017
0

Ok, merci de ta réponse . :pouce:

08 déc. 2017
0

Les haubans permettent de rester dans l'axe non ? Par contre, je n'ais aucune idée du poids d'un mât de cette taille .

08 déc. 2017
0

les haubans gardent le mat dans l'axe si il restent tendus.
si tu fait descendre ton mat, ils seront directement détendus

08 déc. 201708 déc. 2017
0

En régate, sur des bateaux de 8 à 9m on est toujours plusieurs, mais jamais assez nombreux, car quand ça commence à merder...
En principe pour un mât encastré, on travaille toujours avec une chèvre de notre fabrication, pour un mât posé sur le pont il y a souvent un axe de rotation sur le pied de mat, mais même dans ce cas c'est pas gagné, car il faut mettre l'axe de rotation en place donc il faut déjà soulever le mât.
En solitaire je l'ai déjà fais sur un micro de régate (5m50) avec un mât encastré, mais il ne faut pas qu'il y est du vent ou un arbre qui traine dans le coin.

08 déc. 2017
0

Les haubans ne permettent de rester dans l'axe que s'ils sont tendus... il faudrait donc qu'ils aient la même longueur que le mât ce qui est rarement le cas.
Le poids du mât est une chose, son ballant (quant il n'est pas vertical) est une autre.

08 déc. 2017
0

Suivant le pied de mat l'opération sera plus ou moins facile ou plus ou moins hasardeuse et il me semble que 2 personnes sont nécessaires .

08 déc. 2017
0

Effectivement, le moteur de recherche semble en panne...
Si le mat est posé, (mon cas) il est soit sur un pied de mat soit sur une articulation,jumelle où autre. J'ai fabriqué une grosse articulation en inox, genre charnière, qui permet, une fois le dispositif latéral établi(deux bout crochés sur un dispositif permettant l'articulation dans l'axe, bout tendus)de laisser tomber le mat vers l'arrière, en le retenant par une drisse passant dans une poulie. Il descend tout seul, mais dépasse ensuite de 7m vers l'arrière du bimini. Mat de 12m, environ 60kg+haubans. Il s'agit à ce moment d'enlever l'axe de la charnière, moment dangereux car le mat va vouloir partir dans l'eau. Une fois ce problème réglé, je fais glisser le mat vers l'avant, sur 2 diabolos(un sur le pied de mat et l'autre sur le portique) et je pose l'avant sur la martingale..
Je vais essayer de retrouver les photos, car tout ceci semble compliqué à expliquer, alors que visuellement c'est très simple, je le fais seul, et le mat est plus lourd que moi...

08 déc. 2017
0

Le plus gros mat que j'ai dématé, c'est celui de mon Iroquois, et plusieurs fois. Le systéme d'origine est très bien conçu avec une articulation du pied de mat exactement dans l'axe des fixation de haubans. Qui sont dans l'axe, donc aucun problème de modifications de la tension des haubans. La bome sert de chèvre. Aucun problème pour descendre sur l'avant du bateau, mais après, comme signalé plus haut, c'est le poids du mat pour le déplacer, de mêmoire, il devait dépasser les 100 kg et là fallait de l'aide.

08 déc. 201716 juin 2020
0

Voilà quelques photos


09 déc. 201709 déc. 2017
0

Matage d'un First24 avec une chaise à double tube tenue verticalement et un palan au sommet pour soulever le mât au niveau des barres de flèches.
Avec le palan, je soulève la mât à l'horizontale puis je le bascule pour le placer dans l'emplanture.
Je l'ai fait plusieurs fois et facilement.
Les tubes de la chaise accompagnent le bateau sur sa remorque.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (62)

Bol d'Or 2016

mars 2021